Le Grand Remplacement et le retour des racistes


C’est une peur raciste.

Tout simplement.

Le Grand Remplacement est cette « thèse » de l’ineffable Renaud Camus, auteur d’extrême droite, selon laquelle le métissage physique et culturel à l’oeuvre en Occident va faire disparaître ce dernier.

Dans un article fouillé, le Monde revient sur l’affaire, chiffres, témoignages  et raisonnements à l’appui.

« Les groupes identitaires l’exaltent, le Front national la reprend, la blogosphère d’extrême droite la soutient, des magazines comme Valeurs actuelles et Causeur la relaient. Elle est évoquée avec chaleur par des intellectuels ou des journalistes qui dénoncent la dissolution de l’« identité française », comme Eric Zemmour. » (Source: Le Monde)

C’est une peur raciste, qui nous ramène aux siècles d’avant.

Pauvres de nous…

9 réflexions sur “ Le Grand Remplacement et le retour des racistes ”

  1. « C’est une peur raciste, qui nous ramène aux siècles d’avant. »

    Deux erreurs en une seule phrase, c’est tout de même beaucoup ! D’une part, il n’y a rigoureusement aucun racisme dans cette affaire, d’autre part c’est précisément un problème nouveau, inédit, que l’immigration massive de populations radicalement étrangères à nos mœurs ; et qui, par conséquent, ne peut absolument pas nous ramener aux « siècles d’avant ». C’est également son aspect totalement inédit qui lui permet de demeurer encore « invisible » à certains yeux mal dessillés…

  2. Le métissage, n’en déplaise à certains, existe depuis la nuit des temps, tout comme l’immigration . Nul ne peut se prévaloir d’un sang « pur » . Rien qu’en notre beau pays, Il y a eut des Celtes, des Gaulois, des Goths, des Francs, des Romains, et plus près de nous, des Italiens, des Baltes, des Slaves et j’en oublie . Faudrait pas confondre métissage et religiosité .

    1. Il y a même eut des Arabes, vous savez, de ceux que Charles Martel a arrêté à moitié…pardon : à Poitiers, en 732 .

  3. le début du déclin j’connais, je l’ai vécu de l’intérieur.. prémisse des années 50, papounet épouse une fribourgeoise (beurk) validons le syllogisme, conclusion: coucou me voiloù..
    passons aux routines:
    – l’autre, l’étranger fout la trouille.. ça c’est fait
    – une civilisation, disons Occident, est faite pour disparaitre (cé prévu, programmé alors pesé) zut, je sens que je vais rater ça..
    – l’exception faisant partie de la routine, je pense à tous ces Moreau de l’annuaire.. viennent-ils des Maures ? aucune idée, pourquoi pas.. en tous cas le Havre, port français en Norman land

    pas ethno ni anthropo alors un coup de Wiki
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_alphab%C3%A9tique_des_ethnies_du_monde
    little déception: pas vu le bobo.. d’un autre côté j’oublie tjs le complot.
    Je vais enlever la poutre qui me gratouille l’œil, Gashi va m’aider comme d’hab et repasse

  4. L’antiracisme, l’égalitarisme et la promotion du métissage reposent à l’évidence sur un discours empreint d’une très grande religiosité, alors que la moindre tige d’herbe raconte sur terre l’histoire d’un combat inégal pour l’eau et la lumière.

    Nombreux, essentiellement à gauche, ne parviennent plus à penser sereinement la question historique de la cohabitation des peuples, lobotomisés qu’ils sont depuis quarante ans par la propagande antiraciste post shoatique.
    Ils ne savent plus qui ils sont ni d’où ils viennent, se contentant de croire en des dogmes et de réciter en boucle leur petite cathéchèse, boussole mystique indiquant le bien et le mal cosmiques.

    Ce sont des êtres hors sol, déconnectés de toute réalité organique, les mêmes qui nous vendaient jadis la terre plate, centre de l’univers.
    Ce sont les nouveaux petits curés du blablabla post chrétien, premiers sur la liste à être balayés et éparpillés par la déferlante démographique qu’ils croient porteuse d’amour réciproque et d’avenir sur la terre de leurs ancêtres.

    Morts aux cons. La nature a horreur du vide.

Les commentaires sont fermés.