La revue dessinée, fantastique Revue


IMG_0379.JPG

C’était peut être la lecture imprévue mais indispensable de cet été. La Revue dessinée est un objet hybride, des BD, des articles mais d’actualité sociale et politique. Dans ce 4ème numéro, on vous explique d’où vient Aube Dorée, les dangers du fichage informatique permanent par Google et quelques autres, les ravages de la rationalisation des activités de la poste depuis une décennie et même les origines de l’informatique personnelle.

Bref, c’est du lourd, du bon et que du plaisir.

Bravo !

10 réflexions sur “ La revue dessinée, fantastique Revue ”

  1. salut ervé.. j’ai failli éclipser ce papier, moi dont une des marottes est la curiosité..
    Bingo ! brochette et éclectisme ! de Marianne, de Suisse ou Hollande, on est tout plein de choses, on tous plein de qql chose (même y en a qui savent pas dessiner)
    à suivre.. d’abord à choper (thanks)

  2. L’actualité en bande dessinée, hein ? Je vois que la régression heureuse continue ! J’attends avec impatience la physique nucléaire en Lego et la philosophie kantienne en pâte à modeler…

      1. L’actualité en bande déssinée, c’est pas plus idiot que de regarder et d’écouter les perroquets qui sévissent chez Calvi ou les éditorialistes en boucle des grands médias .

        1. YEP !!! Dernièrement j’ai lu la BD de sarko…. marrant et tellement vrai!!!! Mais cette revue je ne connaissais pas !! Qu’est-ce que je m’enrichis avec vous !!!!!

    1. very drôle (cé exprès? /tiens, j’ai oublié un verbe ‘être’ au dessus, vs le trouverez) .. à supposer qu’on se soit élevé (# régresser) l’important: heureux ! (même si on trouve des imbéciles qui geignent)
      Nucléo, philo, Lego et guimauve: bonne idée !
      aah la patience.. je le dis assez.. tiens, du rab (cé dimanche) telle l’indépendance: elle offre peu de prise,
      j’ajouterais bien (du rab à gourmand?): tous les goûts sont dans la nature, mais ça fait convenu et romprait le charme

  3. sarko a bien eu droit à 10 BD à lui tout seul, pourquoi pas l’actualité..

    de toute façon la comm politique est devenue tellement simplette, qu’il n’y a guère qu’une BD aussi simplette pour la combattre …

    par exemple figurer le « pacte de responsabilité » par un vase « état » qui déverse du fric dans le vase « medef » ; ils sont communicants mais avec pompe de relevage et clapet anti retour dans le vase « medef  »

    si les dessinateurs veulent des idées….demander Stanislas…je ne prendrai pas 100 Kballes (un balle = 1 euro)

Les commentaires sont fermés.