26 réflexions sur “ Le ciel d’un jour # 22 ”

  1. aah.. le v’là le 22 ! je me doutais bien qu’il allait arriver (se pointer) il y a même une barrière.. pour contenir ?

  2. On dirait vraiment la montagne vers chez moi.
    Allez, Juan, un petit geste, c’est où ?

    1. si mes souvenirs sont bons, il a déjà répondu…mais je ne vais pas lui griller la politesse.

        1. à mon avis, une région plus centrale…mais bon après tout je peux me tromper.( dis donc la reprise du boulot te donnes la pêche! )

          1. si on veut , parfois la dérision peut cacher la misère. Les affaires ne sont pas bonnes pour certains secteurs, la concurrence est sévère, tu dois le savoir,
            alors je me détends en faisant le con parfois ici.

            J’espère que JUAN ne m’en veux pas trop si j’abuse parfois…

            1. moi, je crois que tu fais du bien aux autres ( on est un peu hors sujet là,non?)

      1. ah je ne suis pas tombé loin………..quoi 400 kms tout mouillé….et il y a des eaux de source aussi en alsace…

      2. C’est bien la même chaine de montagne, mais moi je suis de l’autre côté.

  3. l’endroit idéal pour guetter les OVNIS, on dirait la plaine d’alsace

    une petite table et je me verrai bien prendre un apéro caouètes, le coude gauche sur la palissade

  4. Meuuuuh !… Dit la vache derrière le photographe en espérant qu’il se tire pour qu’elle puisse voir passer le train en phase avec sa barrière avant que le ciel ne s’obscurcisse…

    ***

    1. ben dis donc, vous voyez tout ça sur la photo vous ?

      je vais mieux regarder…………

  5. ah oui.. p’tite rue de nuages pas très élevée, grappe de cunimbs, pas épais, désorganisés (pas moutonneux ni alignés rangés) ciel de traine alors les restes d’un gros pétard au dessus de l’Atlantique, assez frais, moins de 8 hre..
    ouest, notre régime gnl, principal en France.. du nord: froid, sec, ciel bien bleu, du sud (foehn) ‘chaud’ la poussière de sable du Sahara sur les voitures par ex. mauvais temps (comme l’ouest)

    enfin sur cette foto, ce n’est pas la construction d’un nuage.. qui débute d’abord par des filaments, des barbules blanches qui s’agglomèrent: la matérialisation de l’air chaud qui part du sol, monte..

    – des bulles; bulles thermiques, plus ou moins grosses, larges qui s’échappent du sol chauffé par le soleil -printemps, été- régalent les rapaces, deltas, parapentes qui enroulent la colonne plus ou moins ‘forte’..
    mon ‘record’ (Venezuela) 16 mètres/sec intégrés: écrasé, très ! au fond de la sellette, tu pèses ! le vario en mode sirène biiiiiii-p’.. 2 000 m en 2 minutes: ça y est t’es à la fraiche.. tu comptes 1°de température en moins par 100 m, tu supportes ta p’tite laine.
    Et la vue ! Paisible..
    y en a qui roule leur clop, changer la pellicule..
    le moins drôle (autre histoire) sortir, perdre ta bulle (on est bien dedans) alors cisaillement, aïe, la gifle d’une voile ça calme, surtout son bruit de déchirement, bien sec, accompagné d’une bonne secousse: tiens j’viens de voir mon pied passer..
    plus/rab: la dégueulante qui suit, assez horrible (d’habitude l’air qui monte la journée redescend la nuit hein.. ben pas tjs) t’es dans le vide, la voile toute molle ‘ne porte pas’, une solution: se barrer d’ici fissa ! oui mais t’as pas de vitesse..
    alors attendre que ça passe.. re gifle ! chouette, ton cœur a tenu le coup et le métier qui rentre.. tu l’apprécies la Polar (bière locale)
    oup’s.. j’me suis un peu égaré dans l’aérien

    .. l’air chaud monte qui au contact d’une masse d’air froide se condense: nuage.. qui grossit, grossit, beau nimbus cotonneux qui soit dégorge: orage, pluie ou se casse la gueule, décharge, de loin on voit une enclume.. qui s’allonge en strat (vent).
    Alto, cirro : des altitudes
    ça y est fini ! ‘pensais faire 2 lignes.. c’était ça ou vous faire des wits (blagues)

    savez vous pourquoi un nuage, sa base est noire ? formulé autrement, qu’est ce qui fait qu’un nuage (notre vision du sol) est noir..
    – tellement épais (12 000 m et plus) la lumière ne passe pas.. fermez les volets !
    week-end et soleil ! camarades

    1. salut ti suisse, tu peux nous dire le type de nuage qu’on va avoir aujourd’hui ? j’ai ma haie à tailler ce matin..

      il faut tailler les haies les mois en A (avril et août) paraît il. C’est un ancien qui me l’a dit….

      et comme en plus c’est la nouvelle lune lundi, je taille une haie juste avant pour qu’elle pousse moins vite l’année prochaine…………….

      ma haie est du signe du verseau avec la lune en taureau et l’ascendant en lion, le thème idéal du bosquet économe et sage…..le thème idéal pour pousser juste ce qu’il faut sans en rajouter.

      résultat : gain d’électricité, gain de déchets verts, gain de travail l’été

      1. hello Stan (t »as tjs pas dit ton quartier, Paris environ ?) ma haie, à mon image: de tout un peu, no homogène et lapin ascendant carotte.
        Bien l’astuce, je vois (enfin à l’oreille) que mes voisins connaissent..

        eh, super news: hérissonne niche depuis le 11 août.. trop mignon la sortie des babies ! (faut que je vérifie -Google machin- la gestation toussa..) l’année dernière y en avait 3, probablement la mama est un de ceux là..
        oui, elle a squatté un bout de cabane d’Enzo (Ferrari) la tortue, qu’elle n’utilisait plus, et amené son gros tas de feuille..

        ‘tit jardin (plus petit qu’un terrain de tennis) plein de bestioles. ratons, orvets (!) tourterelles: 3 nichées cette année, 6 p’tites nouvelles ! (pigeon non grata dans le quartier) 2 gros sapins: Hlm, les corbeaux au dernier étage (l’écureuil, embourgeoisé s’est barré)
        compost, pas de chimie.
        En ‘ville’ ! rue de Genève à 100 m..
        la case doit être sympa, hein.. refuge et vibration,
        apéro, parking à soucoupes.. la vie quoi ! 😀

        me suis-je égaré..
        alors, qql oubli..

        vous êtes sur un bout de colline, versant ensoleillé, qu’importe d’où vient le vent, vous verrez, toutes les 3-4′ à peu près (un cycle) les herbes ou bouts de branches d’arbres s’agiter: une bulle quitte la terre

        comment fais-tu, puisque l’air est invisible, pour centrer un thermique, son noyau ? les oiseaux ont des rémiges (bout d’aile) alors ‘sentent’ la masse d’air (eux n’ont pas de concurrent !) nous, les bouts de voiles ‘vivent’ et réagissent aux turbulences, toi aussi suivant son degré, sa puissance,
        enrouler, tourner à plat (sinon, trop d’incidence, tu perds de l’altitude) alors l’accompagner, te laisser dériver.. ben oui: le vent, avec le thermique ça fait 2 influences (paramètres)
        conjonction, convexion, résistance, vitesse, flux, surface d’échange (matière, énergie)
        aïe.. ça devient politique, plus mes compétences.. merci de votre patience !
        Soleil

        1. je ne suis pas très loin de chez toi, en franche comté pas très loin de la Suisse…..

          mais je te préviens, je ne parle que le suisse français, le français et la langue fourrée et en ^moi même ( ce qui fait quand même 4 langues)..

          je vois que tu fais un élevage genre arche de Noé, tu as bien raison le poulet court dans l’herbe, il doit être ferme sous la dent comme en Bresse…

          j’ai fait ma haie à temps, il vient de pleuvoir…

  6. humm.. comme son nom l’indique.. aussi forte identité et discrète ! (Franche Comté) je te ‘longe’ souvent: Genève Bâle, les beaux parents alsaciens, avant Colmar.
    Sais-tu qu’il m’arrive de causer avec des compatriotes (Helvètes) dans une 5° langue ..! ne parlant pas allemand, alors en anglais.
    Ce pays est surprenant (Suisse) quand tu vois le nbr de conflits aux prétexte futiles (je fais court; on se comprend) la grosseur du territoire, sa faible population et tant de différences !
    sans dire qu’il est/sont un exemple, en tous cas c’est possible !
    Ouais, fau-k j’m’agite ! Bonne journée

    sur ma bio (Obs) je précise: manouche.. pas végétarien, very curieux mais du jardin on ne mange que les tomates (et qqls herbes qui vont avec)
    toi aussi, muchas limaces cette année ?! qué dommage no comestibles (enfin.. le pépé en avalait tout cru avec un verre de gnôle pour soigner ch’ais pas quoi..)

Les commentaires sont fermés.