Juan26aout14

Fais ton check-up « Valls » !


J’en ai félicité trois, l’une partait, deux autres étaient promues. Comme des amies, même si nous ne sommes pas si proches – loin de là – avec lesquelles les relations dépassent les choix politiques.

J’ai surtout fait mon « check-up » Valls, comme une voiture que tu amènes à la révision pour voir si tu dois en changer. En l’occurrence, la franche opposition à l’équipe Hollande/Valls dans laquelle nous sommes engagés dans ces colonnes a-t-elle une quelconque chance de s’amender ?

  • Manuel Valls est-il toujours premier ministre ? Oui.
  • Sa ligne politique domine-t-elle oui ? Oui (celle-ci est d’ailleurs aussi celle de François Hollande).
  • La ligne politique soc-lib du gouvernement a-t-elle une chance de changer ? Non.
  • La politique économique va-t-elle changer ? Non.
  • La réduction des déficits dans la justice sociale va-t-elle primer sur les exonérations de charges sociales massives ? Non.
  • Une relance, même ciblée, sera-t-elle discutée ? Non.
  • Les politiques de sécurité et d’immigration allaient-elles être enfin distinguées et amendées ? Non. (Il n’y avait pourtant aucun sujet fiscal ni économique à afficher comme un beau et grand symbole un début de commencement de générosité réaliste. Pourquoi la gestion migratoire restait-elle sous l’Intérieur, un ministère de la sanction, et non la Justice, le ministère des droits ? Ce geste-là, Valls et Hollande en furent incapables).
  • La lutte contre la pauvreté, le mal-logement et la précarité fait-elle l’objet d’une nouvelle priorisation visible ? Non.

Bref.

Mon check-up, ce mardi matin, fut franchement mauvais. Il fallait fuir, encore, ce mauvais virus dont souffre notre « gauche de gouvernement ».

Manuel Valls, mardi soir, avait le regard fuyant.

Plus que 1000 jours.

43 réflexions sur “ Fais ton check-up « Valls » ! ”

  1. Et quand on sait qu’environ 60% de français veulent -et demandent- la dissolution… Ca ne présage rien de bon car MLPN risque fortement d’être…. je n’ose prononcer le mot

      1. Il y a malheureusement peu de chance que cela se produise. Valls a anticipé en utilisant la même tactique et méthode que celles de Thatcher en 1984/85, à savoir préalablement affaiblir et briser (avec le soutien des médias) le syndicat le plus puissant susceptible de pouvoir être le fer de lance d’une grande grève d’opposition de la population à sa politique, comme cela s’est passé avec les cheminots en mai/juin dernier. Puis en s’assurant du soutien de la police et des forces de l’ordre en les flattant avec son discours du 19 août qui était une véritable réécriture de l’histoire et une mystification éhontée. Sans parler de la criminalisation de la contestation sociale et de la mise au point de réponses extrêmement violentes à celle-ci (flash-balls, grenades de désencerclement, etc.) à des fins de dissuasion et si nécessaire de répression.

  2. Ils ne nous mentent pas…..ils ne peuvent tout simplement pas nous dire la vérité….qui est que la finance a pris le pouvoir et qu’ils n’ont pratiquement plus de marge de manœuvre dans la mondialisation galopante ….
    Je suis Erve …..et après ?

  3. On ne pouvait résumer de manière plus synthétique et claire les choses.

    Le fait que ce gouvernement ait été annoncé sur le perron de l’Elysée par JP Jouyet, ancien secrétaire d’état de Sarkozy, que le ministre de l’économie soit un ancien banquier de Rothschild, donc issue du monde de la finance, et que P. Gattaz soit satisfait de ce changement de gouvernement, me semble aussi très significatif…

    Nous avons bel et bien affaire à un gouvernement, à un PS foncièrement libéral, qui ne se dissimule même plus derrière une apparence vaguement sociétale ; clairement autoritaire, sécuritaire et anti-démocratique ; régressif sur le plan social (ce que la novlangue neo-libérale dissimule derrière le vocable hypocrite et cynique de « réformiste » ou « réformateur »).

    Je dois dire que j’oscille entre l’écoeurement, la colère, le dégoût, le mépris, la révolte.

    Avec une certaine envie, moi qui suis pourtant non-violent, de leur mettre l’urne dans la tronche.

      1. Ce sont les héritiers de Schroeder, auquel Valls a tressé des lauriers, hier soir, lors de son interwiew sur France 2 .
        Le mur se rapproche à la vitesse grand V et si les citoyens ne se rebiffent pas, il est à craindre que les années futures soient plus que sombres .

  4. Pendant que Hollande et Valls se regardent le nombril, voici 69 minutes et 26 secondes de pur bonheur. On va bien voir si on ne peut rien faire contre cette politique pourrie… ARAMIS

    1. Je l’ai écouté et regardé . Il est vrai qu’il n’y a pas grand’choses à rajouter . Mais pour parvenir au but, y a du boulot, surtout au niveau des mentalités des personnes dont on souhaite qu’ils deviennent des partenaires .

      1. Le pire c’est que je me suis gouré de lien, c’est celui de 1 heure 9 minutes que je venais d’écouter, que je voulais mettre. Quelle clarté de vison par rapport à Hollande ! ARAMIS

      2. Bien sûr qu’il y a du boulot puisque le français a perdu l’habitude de se battre… Il faut un rassemblement unitaire qui soit digne de la représentation qu’il veut donner

        1. Je ne suis pas sûr que ce soit le Français qui a perdu l’habitude de se battre . Je dirais plutôt que ce sont les politques dont les convictions sont devenus à géométrie variable, en fonction des sondages et de la prochaine élection, et face à une situation que leur incompétence a créée et dont ils craignent que, si ils changeaient de système, les citoyens leurs demandent des comptes

  5. Aucun de ces guignols, qu’ils soient de droite ou de gauche n’ont ce qui est nécessaire pour servir l’intéret général : le sens de l’Etat . Ce ne sont que des politicards à la petite semaine, totalement déconnectés des réalités, soucieux de leur petite carrière et inféodés à la mafia du fric . Et c’est bel et bien la constitution de la Veme République qui conduit à cet état de fait .
    Certains parlent de la VIeme République, mais entre en parler et se donner les moyens d’y arriver, c’est une autre paire de manches .

  6. Sommes nous en train d’assister à une résurgence du « rite GOLO » ? rite qui nous vient du peuple des golopagos, ile au milieu de la mer des sarcasmes.

    Le « rite GOLO » était l’apanage du roi. Quand son peuple était mécontent, il décidait de nommer un nouveau ministre (le même, dont il changeait le nom pour faire croire que c’était un autre). A cette occasion, le « rite GOLO » était accompli et fêté en faisant un sacrifice d’un VARAN que le roi et sa cour bouffaient sous le regard du peuple à qui on jetait quelques os à rogner…..
    Et plus le peuple était mécontent, plus le ministre était le même…………….et plus le varan était gros

    Ce rite nous a été rapporté par un inconnu de passage dans cette ile il ya.ppppffffff, fort longtemps.

    Le « rite GOLO » et son VARAN sont devenus par transformation de la langue françoise : le MARRANT ou le MARRON selon la classe sociale auquelle on appartenait à l’époque des rois fénéants.

    Le MARRANTqualifiait le roi et sa cour, alors que le MARRON désignait les manants….

    Il semble donc depuis quelques déconnies, et plus particulièrment sous le règne de nos deux derniers déconneurs, que nous assistions, au XXI eme siècle, à une application remixée (si je puis me permettre grâce à valls et au mozart de bercy) du « rite GOLO »

    1. Le progrès, c’est que le roi ne fait plus  » golo-golo » dans la case, mais à l’Elysée pour le public et rue du Cirque ( finalement, ça ne s’invente pas ) pour le privé .

    2. Fillon vous a entendu, Stan…..mais lui il demande la tête du roi…..c’est l’étape ultime du rite….qui ne peut être réalisé que par un félon…..

      1. Un « sans c……s » réclamnant une tête, ce n’est plus de la politique, c’est de l’anatomie .

      2. SYLVIE

        ah vous l’avez vu levé ces derniers temps ? je pense souvent à lui…couché 5 ans devant les talonnettes de l’autre bourrin.précédent..

        c’est sûr maintenant faut qu’il compense, à mon avis il va demander beaucoup de têtes dans les mois à venir………ça doit même le préoccuper, lui qui est grand et qui n’a pas pu dépassé les 1.60m de son couillon de boss

        un déconneur à froid aussi ce fillon (d’ailleurs il l’a eu dedans, si je puis me permettre)

  7. le moins qu’on puisse dire avec ce remaniement, c’est que la tension vient de monter d’un macron….

  8. nous devons rester serein, avec le nouveau spécialiste de Bercy, ma macron économie va être revisitée.
    En tout état de cause, avec ce qui va se dire dans les prochaines semaines, nous risquons la valls de nos étiquettes ; gardez sur vous, vos boules ………………quiès.

  9. c’est la valls à mille temps…( tiens je vais me plonger dans ce mystère qu’est le temps )…

    1. CASTOR

      ne te penche pas sur le temps, Einstein l’a déjà fait et ça n’a pas changé grand chose depuis…..

      pauvre valls, c’est terrible quand le désir de reconnaissance te troue les tripes, ça peut faire faire n’importe quoi…

      mais comme il n’y a plus aucun contre pouvoir sérieux…même hollande est complètement barré….la douche froide ne l’a pas fait revenir…

      1. OUI,tu as raison faut relativiser, mais ça me gonfle ce bordel médiatique, à se demander si on peut encore gouverner en France…du coup, je viens de me rendre compte que je n’avais même pas terminé ma vanne:la valls à mille temps, c’est pas une raison pour le prendre pour une brêle..

        1. CASTOR

          gouverner quoi ? à part régenter nos quotidiens et faire quelques annonces sociétales, que reste t’il à nos dirigeants puisqu’ils n’ont absolument plus aucun outil de souveraineté, ni stratégie pour le pays, ni d’ailleurs la taille pour le prendre en main (je parle d’esprit de responsabilité…)..

          qui peut croire que ces gens là puissent être mus par des valeurs d’intérêt général. ?

          je crois vraiment qu’il existe une conscience collective inconsciente pour une grande majorité qui sent que les types qui nous gouvernent sans impuissants, parce qu’ils l’ont organisé leur impuissance..

          alors maintenant ils nous amusent avec des mots sans aucun sens, et les médias qui perdent du fric doivent vendre…

          1.  » qu’il existe une conscience collective inconsciente  »

            ça ne va pas mon truc,…je me suis compris, en parlant d’une « conscience collective » qui capte sans l’intellectualiser ……

             » nous gouvernent sans impuissants « ……….sont impuissants

            faut que j’arrête, la fatigue certainement

          2. une prescience ? mais pas de souci j’avais compris…tout de même 4 sondages le même jour, on joue à quoi là ?

  10. Pour être juste, je pense qu’un check up doit être pour l’ensemble des partis.

    Juppé est exactement sur la même ligne que Valls, (affaires étrangères et affaires économiques),
    Fillon pareil mais avec le sabre au clair.

    Reste à savoir comment vont s’articuler les partis qui souhaitent mettre en place une politique Française aussi fermement que les Allemands et les Grands Bretons le font pour leurs pays.

    1. C’est justement ce que n’a pas sut faire le JML emberlificoté dans son soi-idant internationalisme tradi marxiste, droit de l’hommisme et minorité individualistes diverses.
      Cherchez l’erreur.

      Le Peuple, tant revendiqué par chacun, se trouve à poil devant la Hyène, ça promet un Archi-Méga- Merdier.

  11. Bonjour Juan,

    J’espère que vous avez passé de bonnes vacances. Avant un check up c’est toujours conseillé.

    Sinon, vous listez 8 points. Quand on les lit, on se rend compte (je parle des gens qui savent lire) qu’ils forment des paires redondantes.

    Ex:
    – Manuel Valls est-il toujours premier ministre ? Oui.
    – Sa ligne politique domine-t-elle oui ? Oui (celle-ci est d’ailleurs aussi celle de François Hollande).

    Si Valls est toujours PM, alors, sa ligne domine, en accord avec le président. Le problème n’est pas là, il est de savoir si il y a une majorité au parlement pour cette ligne politique là.

    Vous utilisez deux lignes d’infos pour ne pas poser la question qui se pose. Bizarre. C’est pas un mode efficace.

    Puis-je vous suggérer un mode efficace de raisonnement?

    Je prends votre « va te faire foutre » pour un oui.

    Demandez-vous ce que ne fais pas notre gouvernement.

    Que ne fait pas notre gouvernement?

    Reprenez par exemple votre dernière paire: politiques de sécurité et immigration + lutte contre pauvreté/mal logement/précarité. Avez-vous entendu parler d’une politique du logement, hors la loi Dufflot, qui n’est qu’une loi, cad un truc d’intellos de gauche incantatoire et performatif, perdu dans le ciel des idées mais pas en prise avec la réalité?

    (la France se paye le luxe d’avoir un droit au logement opposable constitutionnel dans le ciel des idées… et une population mal logée dans la réalité)

    Pourtant côté sécuritaire, on sait que notre gouvernement bosse et ne ménage pas ses efforts pour créer des plateformes d’écoutes, qui se trouvent dans les sous sols d’entreprises privées (l’Etat n’a plus les moyens de ses ambitions, mêmes dans ce domaine: il loue des services).

    Mais ce qui doit être fait doit être fait.

    C’est ce qui n’est pas fait qui est important.

    Quitte à faire des listes de points, en bon utilisateur du power point, faites donc celle-là et vous verrez que vous n’aurez absolument aucun besoin d’être redondant.

    Droit au but, sans doublonner ni tergiverser.

    Donc, je vous pose cette question: que ne fait pas notre gouvernement? Que ne fait-il surtout pas?

  12. Mettre à l’économie un type qui sort de la banque Rothschild, comme Henri Emmanuelli (qui, lui, en était directeur, poste plus élevé que celui de Macron), c’est forcément un virage à droite.

  13. Tous les espoirs sont permis à Macron : Pompidou, lui aussi, venait de chez Rothschild

    1. Il ne lui reste plus qu’à se blosquer avec une femme à tête d’homme s’appelant Claude, qui côtoie la bande à Delon. Puis devenir premier sinistre jusqu’à la chienlit et à attraper un vilain cancer, juste avant de prendre la place de son président pour un presque quinquennat. L’heureux homme….

  14. Tout est dit. Le Président de l’OCDE donne les directives au gouvernement. Pour comprendre la sauce à laquelle nous allons être mangé, il suffit de lire le rapport. Il n’y a pas de grand mystère.
    Quel économiste irait contredire un rapport de l’OCDE?
    Apparemment, il n’y a pas beaucoup d’alternative.

  15. ce rapport qui date de 2013 doit être un copié collé de celui de 1993 minimum. Toutes les préconisations étaient déjà en vigueur à l’époque…

    il n’y a rien de nouveau sous le soleil, un rapport de 90 pages pour dire « aucun état et plus de marché » ….mais le marché appelle régulièrement au secours l’état (quand ils font les cons…)….quelque chose me dit qu’on va bientôt avoir des appels au secours..

    nous sommes dans cette politique économique, si les français veulent arrêter ce processus de dirigeants vendus et pourris, il va bien falloir qu’ils s’organisent

  16. je suis quand même un tantinet énervé, je crois que je suis prêt à rejoindre le mouvement qui décidera de réfléchir un plan d’action économique alternatif sérieux…en dehors de l’épicerie familiale FN…

    on ne peut pas être d’accord sur tout un programme ..

    j’ai envie d’engagement…la pourriture gagne, il faut soigner…

Les commentaires sont fermés.