Taubira va-t-elle rester au gouvernement ?


Mardi, Christiane Taubira est restée au gouvernement .

La Garde des Sceaux avait une loi à faire passer, une qui puisse marquer son ministère, une qui corrige partiellement les détestables textes de la décennie précédente. Partir au milieu du gué, alors que les tensions sont grandes pour que son texte initial soit complètement détricoté, aurait été une mauvaise idée.

C’est ce qu’on pouvait se dire s’il fallait défendre sa décision de rester dans l’équipe Valls.

Cette position me paraît bien étroite.

Samedi, la ministre s’est montré au rassemblement des frondeurs du PS à la Rochelle. On s’est vite interrogé sur les conséquences politiques de sa venue.

« Je ne vois pas où est le problème. Je suis invitée par des amis parlementaires, on peut entendre les débats. »

Et de poursuivre:

« Nous avons laissé les Français se démoraliser. Aujourd’hui n’avons pas le choix, nous devons refaire place à la politique. La politique c’est s’interroger sur la vie dans la cité (…) La politique, c’est débattre. Ce matin, j’y ai pris ma part et j’en assume les conséquences ».

La balle est dans le camp de Manuel Valls. La ministre n’a rien prononcé qui soit en désaccord avec la politique de son gouvernement. Mais elle reconnaît, par sa présence et ses propos, la nécessité d’un débat au sein de la « majorité » présidentielle. En d’autres termes, elle récuse le « TINA » politique que Hollande et Valls veulent imposer à leurs soutiens.

Il parait que les universités d’été, qui n’intéressent plus grand monde depuis des lustres, servent à « peser » sur l’agenda politique de rentrée.

Cette année au moins, il y a effectivement un enjeu: mesurer l’ampleur de la cassure au sein du parti socialiste.

Mince, je tweete comme Jean-Michel Aphatie.

14 réflexions sur “ Taubira va-t-elle rester au gouvernement ? ”

  1. Passer les interrogations concernant ce « geste » (dans le sens noble du terme), considérons que C. Taubira reste elle-même : (a)droite dans ses bottes. Il faut qu’elle aille jusqu’au bout.

    Quant aux conséquences : vivement lundi !

    Juan qui gazouille comme Apathie ? Mandieu !😉

  2. Eh! reprends-toi Juan!!! Comme Apathie???? pourquoi tu piaffes d’impatience d’aller au Grand Journal ??? (lol)
    Bon C. Taubira a toujours été dans le sens de l’opportunisme politique, il n’y a qu’à voir son parcours. Mais …. elle esst couillue quand même!!!!
    Bientôt le conseil des ministres va se tenir dans une cabine téléphonique…. Wouarffffffffff !!!

  3. Vous voyez bien que les femmes ne sont pas oubliées…..on ne parle que d’elles en ce moment …..Duflot qu’on rend responsable de la crise du logement et dont on piétine le travail sans complexe..Pinel qui donne son nom à une loi qui favorise encore plus les rentiers et leur descendance….Taubira  » qui assume les conséquences »…..une manière d’assumer serait de quitter ce gouvernement Valls….

  4. D’après la photo, les frondeurs n’avaient pas leur quota obligatoire de « minorités visibles » : c’est bien à elle de s’être dévouée, je trouve…

  5. je croyais que le bouquin « suicide, mode d’emploi » avait été interdit ? visiblement ,il circule encore sous le manteau au PS

    1. Paru dans les années 70 / 80 et censuré . Les solfériniens n’en ont pas besoin , il y sont en plein . D’ailleurs , ils ne sauraient pas s’en servir , incapables de l’actualiser au même titre que l’enseignement de Jaurès

  6. je vais faire mon gode ouine aujourd’hui……

    voila donc un valls qui ferait un excellent prétendant pour l’UMP (sérieux, efficace, modéré dans ses paroles), bien meilleur qu’un Patrick Besson d’ailleurs, contraint de sanctionner des prétendus « frondeurs » (résistants…heu terroristes ) outrés de ne plus se sentir dans leur famille de gauche…..chez eux finalement….

    c’est le monde à l’envers…………..je vois mal mon gendre, pièce rapportée choisie par ma fille, me foutre dehors de chez moi, au prétexte que je ne pense pas comme lui….

    une fois admis le principe que tout le monde va à la gamelle en ce bas monde, c’est pas une raison pour que celui qui vend sa mère aie le dernier mot….

    vive les frondeurs, vive la France libérée un jour…

  7. Vu les propos tenus ce matin sur Inter par J.M Germain, j’ai l’impression que cette fronde va faire « pschiiiit  » .

    1. Alain bobards

      elle peut faire pschiiiiit…toujours la gamelle, mais ce qui compte c’est l’intention……

      pour le reste les faits parlent d’eux mêmes……trop sûrs d’eux les pignoufs libéraux jusqu’à l’erreur de trop…..

  8.  » autant François Hollande offre une version de droite du blairisme, autant Valls est au-delà du blairisme : c’est un néolibéral-conservateur. Sur le plan économique, il est thatchériste : il croit en la dérégulation du marché et du code du travail ; sur le plan sociétal, il a traîné des pieds sur le mariage pour tous, refuse de donner le droit de vote aux étrangers, et sa scandaleuse sortie sur les Roms a piétiné plus de deux cents ans de tradition républicaine française. Parler de social-libéralisme à son égard est un contresens, car ce courant philosophique né à la fin du XIXe siècle en Grande-Bretagne était très critique envers un capitalisme sans entraves et promouvait des réformes sociales en faveur de la classe ouvrière paupérisée.  »

    Philippe Marlière

    http://www.politis.fr/Francois-Hollande-donne-une,28034.html

  9. G.O
    il faudrait que vous fassiez un tour à C(escon) dans l’air afin de secouer les rigolos qui s’y pavanent en permanence pour enfoncer des portes ouvertes et faire croire qu’ils sont des vedettes , alors qu’ils se plantent lamentablement.
    mais peut être êtes vous interdit dans ce lieu qui pue le parisianisme !!!

  10. Comment pouvez- vous imaginer un seul instant qu’elle ai fait tout ça sans en informer qui de droit ??? C’est de la stratégie politique ça MÔssieur !

Les commentaires sont fermés.