Le ciel d’un jour #15

20140731-235051-85851826.jpg

Publicités

Le ciel d’un jour #14

20140728-232558-84358166.jpg

Plenel contre Hollande: trop fort, trop tard

Quand Edwy Plenel écrit sa « lettre au Président« , avec 4 jours de retard, le 23 juillet dernier, il reste sur un terrain facile: Hollande=Guy Mollet, le soutien forcément sioniste contre la Palestine, etc.

A chaud, le samedi 19 juillet, ou le lendemain de cette manifestation qui dégénéra à Barbès, la lettre aurait eu une sacrée portée. Quatre jours plus tard, quand Hollande et même Valls commencent à comprendre un peu leur bêtise initiale, c’est du réchauffé tardif. J’ai mis quelques jours à me demander comment réagir à cette salve. J’avais jeté quelques phrases sur le vif, comme souvent. Une semaine plus tard, je suis resté surpris par cet article alors que la couverture de Mediapart du conflit à Gaza était plus subtile.

Plenel accuse Hollande de confondre, par Valls interposé, l’antisionisme avec l’antisémitisme.

Mon dieu, où sommes nous tombés ? On pouvait attendre critique plus fine.

Quand on entend, dans une manifestation qui dérape (notamment parce qu’elle était inflitrée par des néo-nazis soraliens), des cris antisémites, on est en droit d’attendre une réaction outragée de nos responsables politiques et médiatiques. La faute, gravissime, de Hollande est d’avoir soutenu Israel au début de son intervention, puis d’avoir interdit une manif.

Quand Hollande évolue, et laisse une seconde manif se dérouler pacifiquement (alors que la situation a empiré à Gaza), on comprend qu’il cherche l’apaisement. Plenel ne voit rien.

Quand une nouvelle manifestation est a nouveau interdite (une seule, à Paris, alors que d’autres sont autorisées ailleurs en France), Mediapart publie heureusement des billets moins caricaturaux.

Plenel pourfendait donc Hollande dans un monologue que je n’ai sincèrement pas compris. Du tricot solitaire incompréhensible et énervant quand on sait que Mediapart avait justement publié quelques analyses précises et équilibrées sur cette guerre et les manifs en France.

Quel gâchis.

Pour mémoire, rappelons ce rappel, quelques heures avant qu’Edwy Plenel se décide quand même à publier son texte.

racisme-et-antisecc81mitisme

Un sniper israélien, 13 enfants de Gaza, et Twitter

Le nombre de victimes civiles à Gaza ne cesse de grossir avec, parmi elles, des centaines d’enfants.

La nouvelle a fait grand bruit. Et pourtant il est difficile de savoir si elle est vraie.

Il y a quelques heures, un soldat israélien aurait posté sur Instagram une photo de lui en scène avec son fusil de précision, et ce commentaire: « j’ai tué 13 enfants aujourd’hui ».

Untitled-27

Rien n’indique que ce message sur Instagram soit véridique. Il n’empêche, sans attendre ni enquêter, des centaines de commentaires d’indignation sont tombés sur les réseaux sociaux .

 

 

Quand les parents protègent, ou pas.

Nous étions dans Paris à nous promener en famille, vacances obligent. Un passant, la grosse trentaine aborde ma fille, lui demande d’où elle vient. Elle lui met un vent. Je me dirige vers le gaillard, qui s’éloigne rapidement.

Que s’imaginait-il faire avec elle ?

A quelques centaines de kilomètres de là, un journaliste occidental venait d’obtenir une remise de peine qu’il purgeait pour pédophilie au Maroc.  Il avait conclu un deal avec les parents de l’une de ses deux victimes, âgées de 16 ans: un mariage.

Un deal avec les parents.

« Un journaliste allemand, condamné pour avoir été surpris dans son véhicule en compagnie de deux lycéennes de 16 ans, à Tétouan, dans le nord du Maroc, a vu sa peine réduite de 6 mois en appel après une promesse de mariage. Il a été pris en flagrant délit en train de « séduire deux jeunes filles mineures ». Selon l’agence de presse espagnole EFE, l’homme a promis d’épouser l’une des deux adolescentes après un accord conclu avec les parents de la victime. L’homme sera donc libre dans deux mois. » (source)