Amis écolos, où allez vous ?


IMG_0495.JPG

C’est un propos, simple, que Cécile Duflot a tenu récemment. L’extrait fut publié dans les colonnes de Marianne la semaine dernière. Posons la question:

pourquoi donc les écologistes ne coupent-ils pas davantage les lignes qui les retiennent avec le gouvernement en place ?

On comprend les débats internes, les joutes entre celles/ceux qui cherchent encore la collaboration au sommet et celles/ceux dégoutés/déçus.

On ne comprend pas qu’ils/elles ne comprennent pas l’essentiel: ils/elles sont inaudibles.

Choisissez votre camp !

Amis écolos, où allez vous ?

 

 

25 réflexions sur “ Amis écolos, où allez vous ? ”

  1. Bonne question.
    Ont-ils vraiment envie de peser.
    L’écologie ne devrait pas être une affaire politique mais un comportement général de bon sens mais clamer ceci c’est être le dernier des cons utopistes néo-baba-cool-alter-mondialo-machin !
    😉

  2. Voilà où ils vont (et les autres aussi ) :

    http://www.lefigaro.fr/politique/2014/09/05/01002-20140905ARTFIG00167-sondage-marine-le-pen-en-tete-de-la-presidentielle-dans-tous-les-cas-de-figure.php

    ll est probable qu’après le quinquennat de Hollande, la France va se « normaliser », et que, comme dans tous les autres pays d’ Europe de l’ Ouest, on ne verra y alterner au pouvoir que deux partis tous deux économiquement plus ou moins libéraux, et assumant leur libéralisme : s’il doit il y avoir un jour un président issu du PS, ce ne pourra être que Valls.

    La seule inconnue est celle des alliances des libéraux de droite avec un parti eurosceptique et un parti xénophobe (qui peut être le même ou pas) ; mais je ne vois aucun avenir :

    -ni à un parti anticapitaliste, de « vraie gauche », etc. , qui restera scotché vers 10 % etr hors du pouvoir (comme Die Linke en Allemagne),

    -ni aux écolos, appelés à disparaître carrément.

      1. Non : la référence, c’est l’ IFOP.
        Ce sondage, commandé par Le Figaro, sera repris dans tous les médias.

        1. Sondage ?

          Mouahahahahahahahahahaha !

          On interroge 999 pékins ciblés pour donner un avis tronqué !

          Hou hou !

          Bizou Elie ! Pour une fois que tu me fais rire !
          😉

          1. La limite de ce sondage, c’est qu’il montre ce que seraient les résultats de la présidentielle si elle avait lieu dimanche prochain, sans campagne électorale préalable et hors de la conjoncture de mai 2017 sur laquelle nous ne savons rien.

            Sinon, tous les sondages de toutes les présidentielles, réalisés la semaine qui a précédé le vote, ont toujours été remarquablement exacts, dans la limite de la marge ‘erreur de 2 % qui est la leur.

  3. la flute à bec, de la famille du pipeau, a été supprimée à l’éducation nationale…à quand pour les sondeurs ?
    IFOP / FIGARO…….brrrr il y en a qui jouent à se faire peur pour dans ans….

    il y a un site bien fait qui décrypte les sondages. Si on va sur ce site, on ne lit plus les sondages, même ceux de l’IFOP

    1. L’IFOP, c’est pas cet institu dont Laurence Parisot est la vice-présidente ? Le Figaro, c’est pas ce canard dont Serge Dassault est le proprio ?
      Les liens des patrons des instituts de sondage avec ceux des grands médias m’ont toujours laissé songeur, d’autant que ces sondages sont présentés comme des certitudes et contribues, de ce fait, au formatage de l’opinion .

      1. Dans l’histoire de la Ve République, c’est la première fois qu’une enquête d’opinion valide l’hypothèse d’une victoire de l’extrême droite lors d’une élection présidentielle. «Il faut prendre ce sondage globalement au sérieux», prévient Gérard Le Gall, spécialiste de l’opinion qui avait participé à la campagne de François Hollande en 2012.

        1. Le « spécialiste » de l’opinion qu’est Gérard Le Gall et qui s’est occupé de la campagne de Hollande, et qui prédit le FN aux élections, devrait lui souffler dans l’oreille qu’il change de braquet sa politique et peut-être que le spectre du FN s’éloignera. C’est trop facile d’agiter le diable alors qu’il a tout fait pour qu’il soit là… stratégie chiraquienne ?

    2. vu hier (ou juste avant) « le sondage la rumeur ».. disons les Amis de Nico S (oui une majuscule, une envie) lui même friand, very ! du sondage..
      comme le chocolat n’est-ce pas, mais pas le même prix car l’un est offert par le denier public (vous le reconnaitrez, malgré qql plaisir pour le quiz, partagé avec Solanden)
      bref, les potos donc rumeurisant le sondage flatteur: « Super ! il revient » un bonheur exprimé par x % de compatriotes..
      Vous demander ce que vous en pensez ? j’ose carrément pas (et/ni cette new marotte de la majuscule)

  4. Ils sont fatigants les écolos de « la gôche bobo » pour moi c’est une engeance et après le coup qu’ils ont fait dans une commune près de chez moi (s’allier avec la droite pour faire tomber la mairie), déjà la Duflot où elle habite elle n’est pas en odeur de sainteté car encore là elle a voulu faire tomber la mairie…. alors les verts…..

    1. L’écologie est une science, et ses données , nouvelles il y a quelques années , seront, à l’avenir, plus ou moins intégrées dans les programmes de tous les partis politiques, et rien ne justifiera plus l’existence d’un parti qui en ferait encore sa spécificité.

      1. Je suis d’accord Élie.
        Il faudrait juste que l’évidence écologique soit inscrite et mis en place le tôt possible.

        Pour nous c’est foutu, mais pour les générations à venir.

        Celui ou celle qui arrivera à ancrer cet état de fait dans la conscience humaine entrera dans l’histoire de l’humanité et de son cheminement.

        Je parle, bien sur, d’écologie liée à la sauvegarde des espèces. Ce qui fait que ce monde est monde.

        Auquel nous ne faisons que participer et passer…

        Cordialement,

      2. Pour ma part, et je ne dois pas être la seule, je n’ai jamais considéré l’Ecologie comme un parti, Pour moi c’est un état d’esprit que d’être écolo. Nos parents en faisaient aussi lorsqu’ils éteignaient la lumière dans une pièce où il n’y avait personne, On avait des bouteilles en verre qui étaient consignées, etc, etc… alors ils n’ont rien inventé.

        1. Paul Ramadier, ministre SFIO, était écolo sans le savoir, lui qui éteignait lui-même les lumières ( électriques, je précise, parce que les « lumières intellectuelles de la politique…) de son ministère .

  5. A dire vrai, je n’ai jamais vraiment saisi la ligne politique des écolos.

    J’ai cru comprendre qu’ils étaient libéraux et mondialistes, sauf en ce qui concerne certains points sur lesquels ils seraient plutôt dogmatiques.

    Bref, pour l’électeur Français, ils sont difficilement à cerner.

  6. Un coup d’oeil sur la trésorerie d’EELV explique son grand écart . Ils ont besoin de fric et une rupture torale avec le PS les priverais de circonscriptions gagnables et des fonds qui vont avec .
    Le triangle des Bermudes, je vois où c’est et j’ai entendu parlé des disparitions qu’on y a constaté, mais la triangulation de Bermudes, quéçaco ?

  7. Et toujours pendant ce temps, le Conseil Général PS du Tarn veut imposer de force un projet de barrage onéreux, destructeur d’espace naturel et à l’utilité très discutée :

    « À Lisle-sur-Tarn, au bord du Tescou, des citoyens se mobilisent pour sauver une zone humide boisée. Elle est menacée par un projet de barrage visant l‘irrigation intensive de quelques exploitants agricoles. A un coût pharamineux. »

     » Au Testet, la police stimule la croissance en coupant les arbres  »

    http://www.reporterre.net/spip.php?article6243

     » Au Testet, deuxième jour du déboisement, la police redouble de violence »

    http://www.reporterre.net/spip.php?article6249

    « Ils m’ont écrasé la tête sur le bitume en me disant que je n’étais qu’une merde »

    http://www.reporterre.net/spip.php?article6252

    Pétition :

    https://secure.avaaz.org/fr/petition/Appel_pour_un_gel_du_projet_de_barrage_de_Sivens_et_pour_des_analyses_independantes/

  8. je ne sais pas où ils vont….mais ils reviennent de loin…
    leur début n’a pas été facile…..ils étaient ridiculisés par tous ceux qui les prenaient pour des uluberlus….en marge de la société….. les années ont passé….ils ont su prendre leur place….et leurs idées ont inondé les campagnes électorales ainsi que de nombreux électeurs….
    Alors qu’on nous rebat les oreilles sur la crise….et sur l’urgence de la régler….il y a une autre urgence bien réelle celle là et qui pourrait créer des emplois…celle de sauver notre planète…

Les commentaires sont fermés.