Thévenoud, votre nausée et la mienne.


C’est un député qui a oublié, avec sa femme pourtant chef de cabinet au Sénat, de déclarer ses revenus et payer ses impôts, et depuis 3 ans.

L’épouse est virée sans indemnité, le mari – élu de la République, refuse d’abandonner son mandat.

La symbolique est aussi forte que l’écoeurement public. Pour un peu, certains rétablirait la peine de mort. Et si possible, en pyjama orange, face caméra pour diffusion sur YouTube, avec couteau lentement appliqué sur la gorge.

Vous trouvez que j’exagère.

Non, je constate. De la condamnation nécessaire, nous avons glissé tranquillement sur un acharnement stupéfiant.

Sur toutes les ondes, radios et télé, l’affaire Thévenoud était plus grave que les guerres, plus importante que le virage neo-lib de l’équipe en place, plus terrifiante que la pauvreté qui progresse, la faim et le manque de soins de 8 millions d’infortunés.

On a même oublié de quoi on parlait. Je veux croire le sieur Thevenoud sur parole (j’ai tort ?): il est faux de dire qu’il n’a pas payé ses impôts pendant 3 ans. Il a été en retard de déclarations 3 années de suite. En 2012, il a été en retard, mais il a payé dans les mois qui ont suivi. En 2013, il a été en retard, et encore une fois, il a réglé les sommes et les pénalités dans les mois qui ont suivi. En 2014, il a été en retard, et encore une fois, il a payé impôt et pénalités.

Primo, le système est bien fait: un contribuable qui omet de payer ses impots, tout député qu’il soit, finit par les régler dans l’année, avec pénalités, et quoi qu’il arrive.

Secundo, savez vous combien de Français sont dans la même situation ?

Tertio, il y a peut-être plus grave dans cette affaire (ah, le soupçon permanent …). Donc gardez votre salive, votre rage, pour la suite. Car pour l’instant, ça devient gênant, presque indécent.

 

(NDR: je ne connais pas Thévenoud, je ne suis pas socialiste, je suis dans l’opposition, je paye mes impôts – c’est le genre de sauf-conduit préalable qu’il faut exhiber avant de parler désormais. )

 

Bref.

Halte au feu.

 

42 réflexions sur “ Thévenoud, votre nausée et la mienne. ”

    1. On doit juste demander que les textes de lois ou règlements soient appliqués pour tous, de la même manière. Après quoi, il n’est pas nécessaire de pendre les gens par les c… sur la place publique. L’information doit être donnée dans son intégralité et non partiellement.
      Juan a raison : « De la condamnation nécessaire, nous avons glissé tranquillement sur un acharnement stupéfiant. » Et là, ça devient grave.

  1. Ce qui est le plus grave c’est qu’un député se prétendant de gauche et faisant la morale quelques semaines plus tôt, soit pris la main dans le pot de confiture. ils parlent à cœur d’année de tolérance zéro, et bien qu’on lui applique la méthode et qu’on l’éjecte. Qu’il aille donc faire soigner sa phobie administrative… ARAMIS

    1. le phobique a fait l’ENA: Ecole Nationale d’Administration.
      qu’il soit mis au pilori me parait parfaitement « normal » .

  2. Politique néo-lib que Thévenoud se fait d’ailleurs un plaisir d’approuver puisqu’il va voter la confiance au gouvernement Valls 2 (et sans doute, nombre de textes de régression sociale à venir…)

    Thévenoud est un symbole et du moment où l’on regarde chez lui, on ne regarde pas chez les autres. J’ai franchement du mal à pleurer sur son sort (même si apparemment, le monsieur a un gros problème de surendettement, cela ne l’empêche pas d’être aussi opportuniste que beaucoup) mais quand j’entends Valls en appeler à l’éthique et à la morale, là bien sûr, je suis pris d’un rire nerveux.

  3. S’il n’était que en retard de paiement pour ses impôts, il aurait été viré du gvt pour ça? Il y a un truc pas clair là-dedans. Sinon +1 à propos de la meute…

  4. « De la condamnation nécessaire, nous avons glissé tranquillement sur un acharnement stupéfiant. » Juan.

    « On doit juste demander que les textes de lois ou règlements soient appliqués pour tous, de la même manière. » Solanden

    Je ris. Ce n’est pas bien et j’en demande pardon

    Dans le premier cas on condamne ces comportements depuis combien de temps sans que rien mais je dis vraiment rien ne change malgré les affirmations et les volontés d’inscrire dans la loi quelques principes moraux.

    Dans le second citez moi la loi qui obligerait Thomas Thevenoud à démissionner.

    Merci d’avance.

    1. Bien vu ! Le seul moyen pour que ce monsieur et toute la clique qui lui ressemble démissionnent en bloc c’est un bon chambardement complet et l’arrivée au pouvoir de MELENCHON. ARAMIS

    2. Les types comme Thévenoud étant juges et parties, y peu de chance que les textes ne comportent pas de failles dans lesquelles ils se glisseront .

    3. C’est bien là le problème, il n’y a pas de règles. Donc tout le monde et personne ne peut obliger T. Thevenoud à démissionner. Aussi, les journalistes nous font parler dans le vide. A notre place, nous voyons le côté morale : il devrait démissionner de ses mandats, sauf que du côté politique, quelque soit le bord qui l’attaque, aucun ne peut exiger son départ, parce que ce sont les mêmes qui ont « oublié » de voter les règlements.

  5. L’affaire des impôts est une chose mais si le reste des infos est exact cet élu du peuple ne paierait ni son loyer ni ses PV ! Ça fait quand même désordre …
    Je me demande quel genre de propriétaire il a pu dénicher pour continuer à être hébergé gratos pendant 3 ans ! Quant aux PV, qu’un simple quidam essaie de ne pas s’en acquitter, juste pour voir !
    Ce n’est pas parce qu’on s’étonne des agissements de ce monsieur qu’on oublie pour autant les problèmes urgents auxquels nos dirigeants sont incapables d’apporter la moindre solution …

  6. Le cas de Thévenoud est symptomatique des soi-disants « élites » . Ca pond des lois ( il en faut ), ça file des leçons et ça se croit au-dessus des dites lois et ça ne s’applique pas les dites leçons . Et ça fait très longtemps que ça dure . Je ne peux m’empècher de rappeler le cas de Louis Klotz, ministre des finances du gouvernement Clémenceau pendant la guerre 14/18 et condamné pour malversations en 1928 : il n’a jamais compris et encore moins admis qu’il puisse être condamné LUI . Dans son esprit, les condamnations, c’était pour les gueux, par pour les gens comme lui . De plus, le dénommé Thévenoud s’est peut-être fait du fric avec ses « oublis » : il se peut que cet argent placé lui ai rapporté plus que les pénalités de retard qu’il a dû verser .
    Ces gars là voudraient couler la République qu’ils ne s’y prendraient pas autrement .

  7. Hors sujet, mais hier, sur France 2, la présentation des seuils sociaux au Journal de Pujadas m’a fait bondir : on avait l’impression de voir et d’entendre une pub sponsorisée par le MEDEF . J’ai rarement vu un reportage aussi tendancieux et aussi tronqué .
    A coté de ça, sur la même chaine, il y avait un film-documentaire ( à 22 heures 35, tiens donc ) sur les huit mois de lutte, et la victoire finale, du personnel des Fonderies du Poitou dont l’employeur voulait baisser les salaires de 25% ( de 1600 euros en moyenne à 1200 euros ) . Comme quoi, c’est possible, avec de la volonté et de la solidarité .

  8. s’il est vrai que cette info concernant ce garçon amène des réactions très exagérées, il faut quand même noter des points importants si on reprend le film de l’affaire…

    ce gars là qui est largué par la paperasse, et pas un dossier FSE à monter, mais le papier courant du tout à chacun, factures, loyer etc….est député et a été nommé ministre, il les serait encore d’ailleurs si un lièvre n’avait pas été levé//

    à partir de là des questions simples se posent..

    1° mais qu’est ce que bien foutre un député, à fortiori un ministre (et je parle de contenu des journées), si un mec largué par des obligations administratives qu’un manant de base remplirait, peut tenir ce rôle ?

    2° quel niveau d’irresponsabilité peut on déduire d’une nomination hasardeuse par le numéro 2 de l’état France.; et surtout quel état de sérieux peut on garder dès qu’on verra le valls ouvrir la bouche après un coup pareil ?…

    le pauvre garçon doit dérouiller dur en ce moment son blocage administratif, il peut donc se faire suivre par une pyschologue et devra peut être retenir que la course au titre mérite quand même quelques notions civiques de base….

    j’ai le même conseil pour valls. qui atteint le niveau de guignolat professionnel bien soutenu après sa gestion d’Ivry et ses interventions style « speaker de TSF…

    en réalité, la symbolique est forte d’un j’men foutisme inquiétant mélé à un sentiment d’impunité quasi généralisé qui gagne la strate…la gangrène gagne quoi qu’on en dise…pour un jeté au lynchage populaire, combien vont profiter pour essayer de mettre de l’ordre dans leurs affaires ?. En réalité ce thévenoud a un juste un karma compliqué dans le sprint final;…

    il ne devait pas être au commerce extérieur..? je veux pas foutre la merde mais il paraît qu’un enjeu essentiel de la France cet an ci est la compétitivité du pays à l’export;…

    ah les déconneurs, en France on n’a pas de résultat mais on se marre bien….et franchement quand on voit la proportion de baltringues au niveau suprème à gauche et à droite, on n’est pas sorti de l’auberge…

    c’est un concours depuis 2007 ou quoi ?

    PS si thévenoud passe par là, je suis prêt à lui donner des cours de planification et de remplissage de dossier administratif toute catégorie..

    1. il a bien de la chance, hello Stan, j’ai le vague souvenir (pas rancunier) d’avoir demandé une paire de trucs (ni de tête) alors des réponses, puis-je dire adéquat.. « débrouille toi ».. à part le silence ‘bien entendu’..
      exception: les copines (j’ignore pourquoi) bref, pas important, et trouvé la solution: faire comme d’hab, une question que si l’on sait la réponse

      je comprends le propos et démarche de Juan /bcp c’est trop ? certes, si l’acharnement s’apparente au lynchage c’est no-good.. mais que faire du mal entendant quand tous les audiophones sont inopérants (loi, tirer l’oreille, éviction du parti..)
      évidemment, je pense à Cahu.. menace de suicide.. alors, la responsabilité change de camp/culpabilité (sans dèc)
      oui, une maladie, la pathologie en posture
      et nous, on broute ? (je sais la rèp)

      1. TI SUISSE

        j’ai du mal à te lire mais il semble que je n’aurai pas répondu à des questions ? c’est ça ? hoho

        alors ou je n’ai pas lu, ou je n’ai pas compris

        toutes mes excuses…

        1. t’inquiète (merci de ton mot) franchement je ne sais plus qui, qqls semaines (et pis pas grave hein !) un « ta-ka » (Google je crois) ce qui est mignon: un effort fut fait.. et moi pas-aller à l’endroit indiqué (pas envie)
          Comme tu vois, ça baigne (etc.) bonne soirée

          1. j’ai oublié (sorry) nickel tes propos (je fais court)
            je retiens (perso) ‘moralité’ en gros et gnl, comme un machin même que celui qui l’a, comme le pompon à la fête foraine (je risque de m’égarer et avec Marine) mais pas que lui n’est-ce pas, fait un bond dans le sondage.
            Ce qui est bizarre: la moralisation des politiques, est réclamée (désirée, espérée..) depuis, depuis.. personne n’était né..
            alors d’un côté est bafouée (aussi tes arguments et autres camarades) comme une routine (no comprendo)
            double conclusion: bien joué Juan (plutôt là mon ‘no comprendo’) et constater qql respect

  9. pour finir, ce thévenoud est une victime, pas un coupable

    victime de la connerie de valls/hollande, c’est bien lui qui l’a nommé non ?
    qui refuserait un hochet sous les ors de la république ?,

    le pauvre thévenoud qui devait avoir la totoche comme un potiron a sauté dessus comme un bichon affamé sur un danois femelle …

    1. ouf, pas orpheline la maladie
      (tiens) si tous les procratineurs se donnent la main: la fin de la démocratie (par ex)

  10. Certains pensent que l’impôt sur le revenu finance l’investissement publique, erreur! La collecte de l’impôt sur le revenu suffit à peine pour couvrir les charges dues aux intérêts de la dette publique au plus grand bénéfice des fonds de pensions et autres hedge funds mondialistes.

    Alors!? c’est quoi l’histoire!?

  11. J’admire ceux qui défendent les causes perdues : ce faisant, vous vous enfoncez avec lui: il n’a pas payé ses impots ? Bof, pas trop grave dites vous… Et voilà qu’hier, on apprenait qu’il ne payait pas non plus son loyer à Paris. Et voilà qu’aujourd’hui,on apprend qu’il ne payait pas non plus ses PV…
    Ces gens disposaient d’un revenu de près de 25 000 euros par MOIS !!!
    Et il joue les pauvres têtes en l’air dont ce n’est pas la faute ?

    Non, ce n’est pas un grand criminel, bien sûr. C’est juste un petit profiteur du système.

    Il a fait science Po, il n’a jamais vraiment travaillé de sa vie : culture du résultat, rendre des comptes à un boss, affronter la concurrence qui ne vous fait pas de cadeau : il n’a jamais connu ça.
    A la place, il est entré directement dans « la Firme ». Il sait qu’il n’en sortira jamais, et que même quand il aura perdu tous ses mandats électifs, on lui trouvera une bonne sinécure à 8 000 euros par mois pour 10 jours de présence.
    Il est dans un monde où l’on n’a plus de devoir mais simplement ses arrières assurés.

    Ce type doit disparaitre de la vie publique. Point. Et commencer à chercher un vrai boulot, comme disait son pote Rebsamen, la semaine dernière.

  12. Ce qui est inquiétant, Juan, c’est de voir quels sont les sujets qui dominent l’information en France: après la semaine « bouquin de Treirweiler », c’est la semaine Thévenoud ; jamais les questions de fond.

    Je n’appelle évidemment pas « traiter les questions de fond » le fait de disserter sur l’anecdote (Valls applaudi au MEDEF ou hué par des « frondeurs ») , ni sur les personnes qui n’ont plus ou pas de projet politique clair (  » Qu’ils s’en aillent tous, et que Mélenchon – ou Le Pen – vienne au pouvoir »  » Ce sera Juppé ou Sarkozy? « , etc.) ; j’appelle « traiter les questions de fond » répondre à des questions telles que  » Que fait-on si les marchés ne prêtent plus à la France qu’à des taux d’intérêt qu’elle ne pourra plus payer ? », et toutes les questions essentielles qu’on glisse sous le tapis parce qu’on n’a pas de réponse.

    1. ARIE
       » Que fait-on si les marchés ne prêtent plus à la France qu’à des taux d’intérêt qu’elle ne pourra plus payer ? »

      pourquoi répondre à des questions sur des évènements qui ne se produiront pas..
      les banques centrales refilent des monceaux de fric gratuit au système bancaire qui ne sait plus où le placer

      les états comme la France sont encore les plus sûrs placement puisqu’il y a des pékins pour racquer et un trésor en épargne, donc pas en monnaie de singe, que les financiers n’ont pas encore trouvé comment le braquer… mais ça vient, nous avons des politiques serviles…

      la preuve, l’économie réelle pour ces malades est trop risquée….

  13. @ ELIE ARIE
    « Que fait-on si les marchés ne prêtent plus à la France qu’à des taux d’intérêt qu’elle ne pourra plus payer ? »
    Si les marchés ne prêtent plus à la France , c’est la fin de l’euro , de l’UE et surtout la perte sèche des milliards d’euros engrangés par les créanciers .
    C’est pourquoi Draghi a abaissé le taux directeur au plus bas .
    Question de vie ou de mort .
    Mais tout ça repose sur du vent .
    Les montagnes de liquidités déversées n’iront jamais dans l’économie réelle mais alimenteront la super bulle pour la super Grande Crise qui se profile .
    A bientôt pour de nouvelles aventures !

    1. L’épargne de la France, c’est 4800 milliards d’euros . D’autres part, pratiquement tous les pays de l’UE ont un endettement supérieur aux 60% du PIB, suivant les critères de Maastricht (y compris les Allemands ) . Et si il y a un pays qui devrait avoir la frousse des marchés c’est les US avec leur déficit abyssal et leur monnaie de singe .

      1. Ce qui compte, ce n’est pas la dette, que personne ne remboursera, mais les intérêts qui, eux, doivent être payés.Si un pays cesse d’être crédible (comme la France en ce moment), il risque un scénario à l’ espagnole (qui n’avait pas une dette importante lors de l’éclatement de sa bulle immobilière) ou à la grecque (ce qui semble devoir faire le bonheur de l’ Arsène, qui s’imagine qu’alors  » ça pétera » : mais ça ne pétera pas plus qu’en Grèce, en Espagne ou au Portugal : les jeunes Français émigreront encore plus que maintenant, les retraites s’effondreront, et on licenciera des fonctionnaires au lieu de se contenter de ne pas les remplacer – c’est tout); alors que l’ Allemagne, qui a cette année un déficit zéro, continuera à emprunter à des taux bas.

        Quant aux USA, c’est précisément parce que leur monnaie est une monnaie de singe que leur déficit ne leur pose aucun problème (  » Notre dette est libellée en dollars, nous n’avons doc pas de dette; nous vous devons des dollars ? Dites-nous combien vous en voulez, nous vous les imprimerons  » Milton Friedman  » Le dollar, c’est notre monnaie et c’est votre problème » John Connolly, secrétaire d’Etat au trésor américain)

        1. ARIE
          mais c’est tout de même facile à comprendre et ça se passe en gros ainsi

          1° la france possède plus d’épargne que de dettes, sauf que ce ne sont pas des vases communicants. Les financiers, avec l’aide de nos gouvernants, essaient de soutirer ce fric qui ne sert à rien aux dires de ceux qui veulent le récupérer. Pourtant les messages sont clairs depuis quelques temps (le dernier rapport sur l’épargne l’indique clairement)

          2° la France reste un pays sûr parce qu’à la différence des pays du sud, ses fondamentaux sont bons. Le français n’est pas encore rincé (paragraphe précédent)….et sa population se renouvelle, donc il y a encore quelqu’un pour payer..

          3° la France a déjà été dépecée de ces autoroutes et de quelques services publics dans l’énergie, sans compter des achats de biens nationaux mais il reste encore beaucoup à brader. En grèce tout a été vendu pour une bouchée de pain, et la dette est passée du secteur privé au secteur public lors de sa renégociation…donc les transferts fonctionnent bien…

          ne t’inquiète donc pas pour les créanciers (peut être pour toi ?) ils seront payés. Quand on sait que la dette privée dont personne ne parle jamais est le double de la publique, tu peux te dire que les créanciers se renflouent en vrai fric pour compenser leurs actifs pourris encore en compte, donc il vaut prêter encore longtemps, l’enjeu du braquage en vaut la peine…

          sauf que tous ces cons de crânes d’œuf s’y prennent à l’envers pour résoudre leur problème, ils le savent tous à l’heure qu’il est, mais si un seul change la donne actuelle, il crée le grand chambardement de la dissolution de l’euro et de l’UE, et aucun n’a les couilles d’être dans
          l’histoire pour ça….

          donc le système va imploser comme la grenouille de la fable…

        2. Sauf que Conolly s’exprimait alors que les US etaient en expansion . Aujourd’hui, les BRIC s’attaquent au dollar . Si la Chine, dans un avenir proche, présentait la masse d’obligations US qu’elle détient à la FED, les Américains retourneraient à l’age de pierre .

    2. Si j’ai bien compris, nous avons le choix entre une éventuelle grande crise financière et une grande crise sociale avec de gros débordements…
      Peut-être les deux en même temps ?

  14. Quant à Mr Thévenin, s’il lui reste un peu d’honneur, il doit savoir ce qu’il doit faire… Et si par le plus grand des hasards, il devait pointer à Pôle Emploi ; et alors! Il ne serait pas le seul.
    Grâce aux diverses politiques menées, la France se peuple de « morts sociaux », un de plus un de moins…

  15. http://www.lecontrarien.com/2014/09/09

    encore un angle de vue qui pourra intéresser quelques personnes qui interviennent ici et qui s’intéressent.

    pour ça pour dire que je ne me fais pas de souci pour la dette que nos politiques s’ingénient à maintenir. Si on réfléchit vraiment bien, et quand on suit les injections massives en CICE et en pacte possible, quand on regarde la volonté d’économie sur les dépenses pour amoindrir l’état, il n’y a aucun doute sur le fait que la dette est entretenue par un regard unique sur la dépense sans jamais regarder la ligne recette……cette dette est un recours possible pour nettoyer les comptes et ramasser un maximum de vrai fric apporté conjointement par la sueur des hommes et les législations de plus en plus complices des hommes actuellement au pouvoir (depuis 2007 particulièrement)…

    j’espère vivre assez longtemps pour que les historiens fassent le point de la période en cours..
    je parie sur un sinistre braquage légal et organisé en règle qui se cache d’ailleurs de moins en moins, d’où la nécessité effective d’une accélération du processus pour rafler le plus possible….avant la découverte de la faillite du système. Quand celui ci sera vu, une partie des plus riches auront transformé leur assignats en pierre, or, aéroport, loyers des PPP, rente des autoroutes…etc etc..

    on appelle ça : la cavalerie, la fuite en avant.

    la gauche refile donc 50 + 50 milliards (CICE et pacte + économie), car ce que ne donneront plus les territoires, ce sera le privé qui le captera

    et la droite rêve de donner plus en revenant aux affaires…

  16. d’ailleurs les médias mettent en avant les mêmes experts qui continuent à nous affirmer droit dans les yeux que si nous plantons c’est parce que nous n’allons pas assez loin dans les REFORMES

    réformes : mie en œuvre de toute solution qui consiste à diminuer les dépenses publiques, tout en cherchant également à chercher à diminuer les recettes publiques….à population égale ici et maintenant et à l’avenir …..

    puisque tout le monde dit qu’il faut gérer la France comme une entreprise, si quelqu’un ici connait une seule entreprise en France qui, à envergure égal veut faire volontairement baisser son chiffre d’affaires pour faire baisser ses dépenses afin d’aller mieux dans le remboursement de ses dettes,  »

    merci de me faire savoir son nom de manière à pouvoir suivre ce modèle magnifique de gestion révolutionnaire….

  17. Que ce monsieur déclare en retard et paye des pénalités de retard, soit… Mais le problème n’est pas là mais dans :
    – Ses déclarations sur l’exemplarité des élus, etc à l’époque de Cahuzac.
    – Le fait qu’il s’inscrive lui même dans un gouvernement de rigueur et qui commence par parler de chasser le chomeur.
    Mais la justification qui serait de dire que si un certain pourcentage de français payent en retard les impots, alors un homme, tout député qu’il soit, a le droit de le faire, j’ose espérer que c’est une blague. Il faut un minimum d’exemplarité lorsque l’on veut faire de la politique, surtout dans des fonctions financières. Sinon, pourquoi pas justifier l’injustifiable sur le même principe
    J’attends pour ma part que l’on s’intéresse un peu plus au cas Le Guen, récidiviste des petites magouilles entre amis depuis la MNEF
    Et on remarquera que l’on vire encore une épouse pour une faute qui incomberait à l’homme et que lui reste dans son poste. D’ailleurs, pourquoi est-ce Monsieur qui déclarerait forcément et pas Madame, dans ce foyer fiscal ? Triste archaisme de notre société.

Les commentaires sont fermés.