Wauquiez, Montebourg de droite ?


Certains osent tout, c’est même à cela qu’on les reconnaît. Pour alimenter leur positionnement politique, ou, s’agissant de journaux, pour faire meubler des rubriques qui font les délices des dîners en ville, certains osent tout.

L’Express de la semaine compare ainsi, citations vachardes à l’appui, Laurent Wauquiez à Arnaud Montebourg. Ce rétrécissement de l’analyse politique n’est même plus surprenant. Wauquiez travaille effectivement son positionnement à coup de déclarations polémiques a la droite de la droite, de ses saillies contre le mariage pour tous aux attaques assez ignobles et peu politiques contre Christiane Taubira et Najat Vallaud-BELKACEM. Mais quel est donc son rapport avec Montebourg, lequel a toujours preféré l argumentation de fond sur des sujets sociaux- économiques à la stigmatisation individuelle et aux envolées sur les sujets sociétaux ?

Aucun.

IMG_0546.JPG

38 réflexions sur “ Wauquiez, Montebourg de droite ? ”

  1. Venant de la Morano des salons huppés et signé par un journaliste de l’Expresse (très bon pour allumer le barbecue) à initiales çà ne va pas bien loin. Comme disait Coluche : « Quand un journaliste n’a que çà à dire, il ferait mieux de fermer sa gueule ! » Je confirme. ARAMIS

  2. Hollande enfumurn Montebourg Parfumeur.
    Paroles Paroles Paroles.
    où est le fond dansl les Actes de Montebourg ?.
    Encore un dont la ligne politique est régie
    par sa libido de coq.

  3. quelle idée d’aller lire ça aussi……

    en plus si c’est pour se faire mal consciemment ……….alors là non….😀

    1. Un agrégé d’ Histoire (reçu premier), diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, titulaire d’un DEA de droit public, major de la promotion Mandela de l’ ENA : donc, un abruti, forcément.

      Après, ses choix politiques, c’est autre chose.

      1. il y a des gens qui sont bardés de diplôme sans pour autant être sage ou simplement censés…
        ça n’en fait pas pour autant des abrutis, loin de là, mais ça n’en fait surtout pas non plus des indépendants d’esprit ni des hommes pratiques.
        Et puis comme il l’a dit lui même, « les ors de la république ça fait péter un câble… »

        les exemples se multiplient de types qui n’ont plus d’espace dans leur tête tellement elle est remplie de cerveau…
        tiens Minc, très intelligent, il conseille une flopée de cadors et pourtant, il a réussi à couler magistralement la seule boutique qu’on lui a donné à gérer…(CERES)…

        copé, c’est pas un con non plus, il n’avait qu’une minable association de 30 millions de chiffre d’affaire…et glou glou…..(bon c’est vrai ils étaient plusieurs cerveaux……)

        ben oui on peut être dur du cerveau et mou du mental….

        confucius a dit  » trop de cerveau tue le cerveau « 

        1. il y en a même qui sont de beaux salopards ( j’ai des noms ) et des « illettrés » qui sont ou qui furent de grands sages ( j’ai aussi des noms ).

          1. CASTOR

            l’intelligence est un vaste sujet .

            Un certain howard Gardner a écrit « les intelligences multiples  » , il en distinguait 7
            – musicale
            – kinesthésique
            – logico mathématiques
            – langagière
            – spatiale
            – interpersonnelle
            – intrapersonnelle

            il faudrait peut être en explorer une 8eme qu’on pourrait appeler « intelligence de vie », donc la sagesse et qui viendrait en soutien de la logico mathématiques qui est à la base du QI, celle des résolutions de problème.

            il y a eu aussi edward de bono avec « six chapeaux pour penser »

            et puis il faut composer avec les névroses moyennes des humains moyens de cette planète, elles jouent parfois le rôle de nuages devant le soleil de l’intelligence et évidemment ça obscurcit tout de suite le jugement….

            il faut que je vérifie mais il semble que quelqu’un a écrit « ces malades qui nous gouvernent »

            bref, si on veut, on n’a pas le temps de s’emmerder ici bas pour faire le tour de la question…

            1. zut (et ballot) je croyais que vous parliez de moi.. avant que tu pondes la/une liste Stan..
              bon, j’en ai 1/7, et ne gouverne rien ! même les chats me mènent par le bout du nez (et la tortue me fait courir !)
              du rab: je sais lire (cé no good ça..)

              1. TI SUISSE

                mais on parlait de toi, forcément tu dois bien avoir une intelligence qui traine quelque part , comme tout le monde.. 😀

                ce qu’on avait l’air de se dire mine de rien avec CASTOR, c’est qu’il ne suffit pas d’en avoir une , il faut savoir s’en servir…..

                sais tu qu’il se dit dans les milieux autorisés de l’intelligence intrapersonnelle, que les chats sont d’excellents nettoyeurs d’ondes négatives……mais c’est aussi très efficace pour les souris…

            2. Certes, mais tu sais que je crois que la sagesse a plus à voir avec une certaine forme d’intuition qu’avec un savoir ou une intelligence exclusivement intellectuels.J’arrête parce qu’on va nous dire  » de quoi qu’y causent là… »

              1. c’est mieux avec les n°, on sait à quel post on répond, surtout que vous postez plus vite que votre ombre…

              2. CASTOR

                mais l’intuition n’est t’elle pas une forme d’intelligence très particulière qu’on pourrait aussi nommer conscience, ou ouverture d’esprit, sagesse.. c’est sûr que ça mériterait un bon développement mais là JUAN et les internautes du secteur vont râler….

                Ce que je voulais dire, et ce qu’un grand auteur a formulé ainsi, c’est que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme »

                phrase très adaptée à nos hommes publics d’aujourd’hui pour un grand nombre et qui ont une bonne fluidité des synapses mais la conscience d’une huitre…

                1. belle synthèse :
                  premier § l’idée que j’essaie d’exprimer,
                  second § celle qu’exprime Elie Arié,
                  et hop ta conclusion sur la politique contemporaine.

          2. Ce que traduit un tel CV, c’est une capacité et une vitesse hors normes de compréhension, d’assimilation, de mémoire et de synthèse.

            Ce qui n’a aucun rapport ni avec la morale, ni avec les choix politiques, qui relèvent tous deux des valeurs personnelles .

              1. Pour adhérer à ses choix politiques ? Bien sûr.
                Pour considérer ses arguments comme ridicules, ou, simplement, sans intérêt ? Sûrement pas .

                1. Je me souviens d’un type qui avait écrit un truc appelé « La Putain respectueuse ».
                  pourquoi diable je pense à ça. ?

      2. Donc Wauquiez est agrégé d’histoire désagrégées. Si on considère ce genre de référence, on peut aussi noté ce que pense de MELENCHON, un philosophe réputé et néanmoins libéral convaincu :

        Un libéral s’exprime sur Jean-Luc MELENCHON :
        12 septembre 2014, 21:59
        Ode à Jean-Luc Mélenchon d’un libéral convaincu.
        2 septembre 2011
        Ode à Jean-Luc Mélenchon d’un libéral convaincu

        Le philosophe Gaspard Koenig, pourtant libéral, défend avec fougue le leader du Parti de gauche. Explication enflammée.
        Ce que le PS propose, ce n’est pas un programme électoral, c’est un compte rendu de conseil des ministres. Une liste de gentilles petites réformes, rédigées par des technocrates bien mis, et qui pourraient peu ou prou émaner du présent gouvernement. Rien n’est supprimé, rien n’est créé, rien n’est réinventé. Faire de la réforme du taux d’imposition sur les sociétés une priorité politique illustre suffisamment le degré d’ambition de ceux qui prétendent «changer de civilisation».
        Les électeurs ne s’y trompent pas. Absente pendant dix ans du gouvernement et défaite à trois élections présidentielles successives, la gauche devrait être, par le jeu naturel de l’alternance et l’usure du pouvoir en place, au pinacle des intentions de vote. Les élections de 2012 devraient être jouées d’avance, comme ce fut le cas en Angleterre après dix ans de New Labour. Force est de constater que l’incurie de l’équipe socialiste actuelle rend difficile pour les foules de s’enthousiasmer. L’incurie, une déclinaison du care?

        Jean-Luc Mélenchon: la «gauche originale»
        Je me suis donc mis en quête, non pas de «l’autre gauche», mais de la gauche originale, dont le PS a dévié en une sorte de congrès de Tours inversé. J’ai visionné une centaine d’heures d’émissions avec Jean-Luc Mélenchon. J’ai lu son programme, disponible sur le site du front de gauche. J’ai constaté avec plaisir que ledit site était horriblement mal conçu, signe de bonne santé d’un parti qui ne perd pas son cerveau dans la communication.
        Et j’ai découvert, à ma grande surprise, un homme qui sait lire, qui sait parler et qui sait penser.
        Qui sait lire. À la différence de ses collègues, Mélenchon ne se contente pas d’apprendre par cœur les fiches préparées par ses conseillers. Il est capable de citer aussi bien les études babouvistes, les analyses de François Furet ou les annexes du dernier livre d’Attali. Il n’hésite d’ailleurs pas à s’entourer, lors des débats, d’exemplaires annotés, post-ités, torturés, où il va chercher un chiffre ou un raisonnement. Sa «connaissance des dossiers», comme disent les journalistes avec un léger mépris, égale celle des ministres. Ce n’est ni un lettré aigre comme Bayrou, ni un collégien ampoulé comme Villepin. C’est un vrai intellectuel de combat comme la IIIe République savait en produire.
        Un tribun, admirable raisonneur

        Qui sait parler. La superbe dialectique mélenchonienne, produit de la solide et inégalée formation trotskiste, capable de retourner n’importe quel argument avec le sourire, ne serait rien sans son phrasé gouailleur, subtile combinaison d’accent pied-noir refoulé et de l’argot d’Arletty. Un homme capable d’utiliser le mot «s’esbigner» à la télévision publique ne peut être foncièrement mauvais. Exploit encore plus rare, Mélenchon ne parle pas tout seul. Il dialogue. Regardez le débat entre Marine Le Pen et Laurent Joffrin; prenez la même contre Mélenchon. D’un côté, des gloussements hystériques sur les valeurs républicaines. De l’autre, des réponses point par point au programme économique du FN, que Mélenchon semble d’ailleurs connaître mieux que sa signataire. Mélenchon n’est pas seulement un tribun, c’est un admirable raisonneur.
        Qui sait penser. Mélenchon connaît la réalité sociale de l’intérieur, ayant toujours conservé, à travers – ou malgré – sa carrière parlementaire et ministérielle, un contact intime avec la base, ses luttes, ses égarements, ses intuitions. Son constat a le courage de la simplicité: il y a quelque chose de pourri dans la République de France. Ces élites entremêlées et consensuelles sentent la fin de race. Le système économique et fiscal est déréglé. Les institutions de la Ve République sont devenues au mieux des dortoirs, le plus souvent des hospices. Autant rebattre les cartes, comme la France a toujours su si bien le faire, et convoquer une Assemblée Constituante.

        La fulgurance mélenchonienne
        J’admire tellement Jean-Luc Mélenchon que j’aimerais être d’accord avec lui. Hélas! J’ai beau forcer mon naturel, je ne partage aucune de ses conclusions, que ce soit sur le partage des richesses, la planification écologique ou la sortie du traité de Lisbonne. Mais je reconnais que ses idées sont fraîches, fortes et souvent fulgurantes. Elles suggèrent non pas de rafistoler un système moribond, mais de lui opposer une véritable alternative, comme sur la question de la dette, où Mélenchon propose un défaut partiel et assumé. On est loin des débats idiots sur la règle d’or.
        Finalement, le seul débat de qualité que nous pourrions espérer voir entre les deux tours de la présidentielle serait celui qui opposerait Nicolas Sarkozy et Jean-Luc Mélenchon.

          1. Ce brave philisophe libéral aurait pu penser à un autre interlocuteur que Naufrageur 1er pour un débat de qualité face à JLM .

            1. Peut-être est-ce son candidat préféré à droite, ou c’est celui qui, a ses yeux, serait suffisamment combatif pour donner un beau débat face à Jean-Luc en 2017. Imaginons que le FG récupère la place du PS (devenu pour tous ultralibéral et guerrier) et que le report de voix se fasse normalement vers lui dès le premier tour pour rejeter Lepen en force (vote utile inversé) et qu’à droite les sarkolâtres parviennent à imposer leur trou de balle en chef. Nous aurions donc ce combat entre un pro libéral revendiqué (avec toutes ses casseroles) et un défenseur de la vraie gauche prêt à bousculer le table et à changer de Constitution et de République pour la rendre plus citoyenne et égalitaire. C ne serait pas pour me déplaire. ARAMIS

              1. N’empèche que je trouve désobligeant pour JLM de penser que Naufrageur 1er, roi des propos creux, champion des batteries de casseroles, petit chef d’une mafia à coté de laquelle celle de Lucky Luciano ferait figure d’une réunion d’enfants de choeur, puisse mener un débat de qualité .
                Les citoyens méritent, quand même, mieux que ça .

                1. Certes, mais sont-ils en capacité de choisir mieux que çà à droite neneuÏsée ? JUPPE ou l’assureur des familles, le maire de St Quentin (son nom m’échappe, c’est dire), au pire Wauquiez… ARAMIS

      3. Eh bien, Monsieur Arié, le cas de Wauquiez est encore pire que ce que je pensais, tous ces diplômes, toute cette culture, en sus major de la promotion Mandela de l’Ena s’il vous plaît, pour en arriver à débiter des conneries chaque jour, même chez Ardisson… Il n’a honte de rien,. c’est un démago, il a bien ciblé son électorat. Il dit tout et son contraire rien que pour plaire à ses électeurs. Alors permettez-moi de vous dire puisqu’il ne veut pas nous faire profiter de son intelligence, vu son cursus, il nous prend pour des cons, et fait reculer, avec ses sbires, la France d’au moins 40 ans. En l’écoutant on est dans les années 60 quand les cathos jugeaient et donnaient des leçons de moral. Pour moi, c’est un homme détestable et malhonnête, mais c’est vrai, il a laissé Fillon pour soutenir Sarko… ! C’est ce genre de politicard que je voudrais voir disparaître de notre pays, mais ils commencent à s »auto-détruire, les français commencent à se réveiller !

        1. @ Miatout
          + 10000000000
          Il est à espérer que les Français se réveillent vraiment, car je connais un autre petit ventilateur sur piles rechargés qui est dans les starting-blocks, prêt à enfumer tout ce qui bouge, et… ça risque bien de marcher !

          ***

      4. J’ai connu des types bardés de diplomes et totalement dépourvus d’intelligence, incapables d’adapter leurs connaissances à un quelconque exercice ou travail . Ce n’étaient que des machines à apprendre, ce n’étaient même pas de bons théoriciens .
        Bien sûr, tous ne sont pas comme ça, mais ils sont plus nombreux qu’on ne le croit
        Wauquiez a beau être archi-diplomé, c’est un spécialiste du franchissement du mur du çon .

  4. Ceci étant c’est Pécresse qui le dit…..😀
    Si tout ce petit monde politique était un peu moins occupé à lancer des petites phrases assassines….et prenait la peine de se pencher sur les « vrais » problèmes des français….on pourrait alors espèrer qu’ils sont compétents !!!

    1. Il n’est pas avéré qu’avec tout leurs diplômes, Wauquiez et nombres de nos politiques soient fichus de comprendre les vrais problèmes des français . Quand à les résoudre…!

  5. j’ai une petite question technique à poser si quelqu’un peut me répondre :

    mon mail reste écrit en permanence quand j’écris ici, je n’ai donc pas à le refaire..
    j’ai regardé le bas du blog et je vois « abonnement par mail » ,

    le fait de venir coucher quelques lignes régulièrement ne nous abonne donc pas ?

    1. Pas doué mon Stan !
      Bon, si vous voulez recevoir une alerte sur votre boîte mail pour ce qui concerne les nouveaux billets de Juan, vous entrez votre adresse en bas dans « abonnement par email », puis vous cliquez sur « Abonnez-vous », puis vous suivez les instructions du chef.
      Ensuite, quand vous « couchez » un commentaire, avant de cliquer « laisser un commentaire », n’oubliez pas de cocher la case « avertissez-moi par email des nouveaux commentaires », ce qui vous permet de les recevoir direct dans votre boîte mail.
      Si vous pas comprendre mes explications, moi désespérée😦

      ***

      1. vous êtes limpide comme une eau écossaise qui servira à élaborer un de ces merveilleux breuvages que ce pays va cette fois ravir à l’ennemi : l’anglais.
        j’ai tout compris….

        j’ai décidé, il y a longtemps de ne pas me perdre corps et âme dans cet outil fort sympathique mais sournois ; j’assume l’essentiel de ce handicap, et je vis bien sans ce bazar, à condition bien sûr de savoir ne pas développer des ambitions numériques extravagantes qui soient hors de portée de ma faculté de les réaliser………………….un peu comme vouloir être ministre et être handicapé de la paperasse administrative….ça peut pas aller…

        le reste est de la vie réelle…

        comment pourrais je jamais vous remercier de votre attention renouvelée ma chère Tite Plume ?

  6. le numérique est sournois, il finira par nous piquer nos places, regardez les banquiers. Ils ont déjà considéré que l’humain était un propre à rien et ont confié aux machines le soin de faire du fric bien plus vite qu’en sont capables les matraqués de la totoche qu’ ils choisissent pourtant avec un soin particulier.

    et quand l’appareil décide de déconner à la baisse (forcément, le PC ne déconne jamais à la hausse) , les doués de la finance humains sur diplômés mais conscients comme des escargots en sont réduit à tirer violemment sur les prises de l’appareil pour débrancher le caprice numérique aussi soudain qu’imprévisible…comme quoi, il y a des cons aussi chez les ordinateurs….

    tout ça pour ça..

  7. A TITRE INFORMATIF SUR LES COULISSES DE LA POLITIQUE :
    Signataire pour virer le rigolo qui ne paie pas ses impôts, j’ai reçu çà aujourd’hui :

    Pour une République exemplaire !

    Guillaume AUBRY
    Paris
    14 sept. 2014 — Chers signataires,

    Devant le nombre de signatures (plus de 180 000) de la pétition appelant à la démission de Thomas Thévenoud, je lance un nouvel appel, cette fois à l’instauration d’une mesure pour que de telles « négligences » ne se reproduisent plus.

    Bien que nous ne sommes pas encore en mesure de crier victoire pour cette première pétition, il faut continuer à nous exprimer comme nous l’avons fait la semaine précédente. Parce que c’est ainsi que nos élus substituerons à leur immunité, l’exemplarité.

    Vous trouverez ci-joint le lien vers la nouvelle pétition :
    https://www.change.org/p/république-éxemplaire

Les commentaires sont fermés.