Valls avait-il honte ?


Je ne déteste pas Manuel Valls, mais la rancoeur est forte, l’opposition manifeste. Comment Valls pourrait avoir notre confiance puisque :

(1) le discours s’adapte si souvent à l’auditoire. Au Medef, il adore l’entreprise. Devant ses anciens proches députés, il fustige… le Medef. Que la vie est belle, que la ficelle est énorme !

(2) Ni ce discours, ni les actes qui en découlent ou qui en procèdent n’ont fait partie d’un quelconque vote ou débat en 2012. Ne revenons plus là-dessus.

(3) Manuel Valls plaide un pragmatisme-girouette qui se révèle pour l’heure inefficace.

(4) Manuel Valls n’eut pas le courage d’appeler un chat un chat, et un tournant un tournant.

Que reste-t-il ?

Rien.

Lui, tout seul, là bas, face à quelques centaines de députés tétanisés.

#soyonsfiers était le « hashtag » qui devait habiller la relance des slogans du discours sur les réseaux sociaux.

Sans rire.

65 réflexions sur “ Valls avait-il honte ? ”

  1. Pour avoir honte, il faut déjà avoir une mentalité allant en conséquence et ce genre d’opportuniste en est dénué. Il me débecte au moins autant que son copain BHL. ARAMIS

  2. Alerte, alerte, alerte, (le gouvernement) Valls s’apprêterait (le conditionnel est important) à prendre une mesure de gauche, soit supprimer la première tranche de l’impôt sur le revenu. C’est assez rare pour être souligné.

    1. Bon, finalement, il est complètement discutable que cette mesure soit vraiment de gauche…

      1. Oui , une véritable mesure de gauche serait de doubler le nombre de tranches , et que la dernière soit de l’ordre de 80% .
        Petit rappel : avant Reagan , aux USA la dernière tranche atteignait 90% . Mais ça c’était avant la théorie du ruissellement et la politique de l’offre !

          1. J’en connais qui, si on leur appliquait la tranche à 80%, auraient encore largement de quoi vivre, ce qui n’est pas le cas d’un grand nombre de ceux qui sont dans la tranche à 25%

                1. @ARAMIS
                  Passer pour un idiot aux yeux d’un crétin est un délice de gourmet . Avec Didier G, on n’est jamais déçu .

  3. Nous sommes dans une démocratie représentative, en clair les élus n’ont pas un mandat impératif et ils appliquent la politique qu’ils estiment souhaitable même si elle est différente de celle prônée pendant leur campagne.
    Les députés sont élus dans la foulée de la présidentielle, leur élection procède directement de cette dernière, leur légitimité est subordonnée à cette dernière.S’ils ne sont pas d’accord, ils peuvent démissionner pour vérifier si leur légitimité existe sur leurs postions.
    Le seul combat qui vaille dans ces conditions institutionnelles claires est donc justement celui du changement institutionnel.
    Dans le dernier « politis », » en finir avec la 5ème », je constate qu’il est préconisé dans la 6ème,de maintenir les articles 40et 41 de l’actuelle constitution ( vote bloqué) et le fameux 49-3: texte adopté si pas de motion de censure, de majorité de remplacement!
    Y a t’il une majorité de remplacement à gauche ?

  4. Quelle tristesse de voir la politique réduite à cela
    et soyons fier mais Macron dit que le pays est malade. Cherchez l’erreur… ou les virus à détruire !

  5. ça part (déjà) trop vite pour moi.. bonjour (ça c’est fait) du virus au p’tit dèj (suite d’hier) aux pulsions -?.. j’pensais connaitre un peu l’arsène, en tous cas son effet.. alors remettre un peu de musique (pas du violon, c’est sûr)
    je repasserai, reviendrai vous lire ! tous mes encouragements, franchement je ne perds pas mon temps, bz

  6. Pour avoir honte, encore faudrait-il savoir ce qu’est ce sentiment . Valls est dans la communication depuis toujours et, de ce fait, complètement décalé de la réalité . Comment a-t-il pu croire qu’une annonce ridicule sur le minimum vieillesse et une  » prime  » ( rien que le terme…) sur les petites retraites aurait un effet autre que négatif sur les personnes concernées ? Et ce cirque sur le vote de confiance, alors qu’il savait que, de toutes façons, il ne serait pas mis en minorité, pour créer un psycho-drame ultra nase …Quand aux annonces du MEDEF, c’est le sentiment qu’il en ressortait : Gattaz a filé un coup de main à Valls pour qu’il puisse se donner une image de « gauche » . Bref, toujours de la com’ .
    Combien de temps ces gars là vont -ils prendre les citoyens pour des imbéciles, avant que ça ne leur pète à la poire ?
    Petite info sur Marion Anne Perrine : elle déménage de chez son père, mais reste à Saint Cloud ( prendre ses quartiers à Aubervilliers, faut pas déconner ) . Enfin ! A 46 ans, elle va découvrir ce que c’est de payer un loyer .

    1. retraite de mon épouse – de 900€
      prime ???? 3,33333333€ par mois = une insulte

      merdre !!!

      Abstention assurée.

      ça profite à MLP : m’en fous !

    2. vi en effet.. de St Cloud l’Europe est au mieux une déesse Grecque – pas dit aventurière, l’harengère pourrait s’en satisfaire- une station de métro ? sinon un carrefour: la somme de nos maux, eux-mêmes la combine (martingale) électorale (tous les coups, permis et gagnants) et aussi balèze -pas trouvé ‘aux pire’- des émoluments fin-d’mois.. qué présence ? où ça une cheftaine doit-elle se justifier.
      .. juste pour me détendre

  7. Le « coup » de la prime de 40 euros a qq chose de…..de….j’hésite….de f..de…g….je sais, on nous dira que c’est mieux que rien….mais y a des limites tout de même…. je ne suis même pas en colère juste triste pour les personnes concernées !

  8. pour avoir honte, il faut une conscience….

    on cause beaucoup de politique pour dans 3 ans……………mais ça fait beaucoup de mois à finir pour de plus en plus de familles sur le bord de la route…

    beaucoup de CV en circulation ces temps ci
    – les chômeurs
    – les futurs virés ou partants pour des causes de conflit ou de mal être
    – les futurs virés d’une faillite annoncée ou proche…

    alors pas la peine de s’énerver avec hollande ou valls ou l’UMP ou tous les bichons à leur mémères ckel…….c’est l’UE qu’il faut démanteler dans sa forme actuelle et renvoyer les technos pour bouffent dans la gamelle des multinationales…

    de toute manière il y aura des dégâts, mais autant choisir ceux qui permettront à des familles de rebouffer et à croire en l’avenir….avec l’UE ce sont les dégâts et le désespoir.

    il faut savoir que plus personne n’est à l’abri du chômage en dehors du statut de fonctionnaire…tout le monde a peur…

    je rejoins activement le leader et le groupe qui proposera la priorité de de merde à l’Europe…c’est faisable en l’organisant…et en s’entourant d’un train de mesures économiques…

    1. Tu trembles carcasse ?
      Oui, mais c’est de rage.

      Sortir de l’Europe, de cette construction déstructurante appelée UE, est possible et même prévue dans les statuts (article 50 je crois).

      La France paye 21 milliards en cotisation à l’UE et en reçoit 17 dont 11 vont à la PAC. Comme ces subventions vont par quantité produites vous avez à la fois les plus gros qui ramassent le plus (poulet Doux 55 millions en 10 ans) et des produits de merde très durs à exporter.

      L’UE ne paye rien, ce sont les contribuables qui paient.
      Par contre systématiquement la CE interdit le sauvetage des entreprises au nom de la concurence non-faussée.

      Bon, j’arréte, ça va faire monter ma tension

      Qui se dévoura pour commencer la croissade libératoire:
      Sortez nous de ce piège à cons !

        1. DIDIERGOUX
           » Le seul grand parti prônant la sortie de l’Union est le FN : à vous d’en tirer les conséquences logiques…………… »

          cette phrase est géniale, elle est capable de bloquer des millions de français, juste à la prononcer….(oui il y a eu 4 vrais millions de votants pour ce parti aux européennes……)

          tu penses retrait de l’UE t’es un fach…..heu tu en tires les conséquences ………………… »logiques » de surcroit…..

          il faut espérer que le FN ne demande pas dans son programme de baiser plus, ça va bloquer les naissances du pays pour un bon paquet d’années……

          tu baises, t’es un fach……heu tu en tires (tiens je vous le dis) les conséquences;..

          1. C’est exactement à ça que Fifille sert, et ça réjouit PS et UMP, en plus des pouffiasses des Media Grand Public.

            Et c’est exactement ce que je reproche au PG d’avoir abandonné cette demande essentielles, pour botter en touche internationaliste, constitutionnaliste, et être bien certain de se ramasser un râteau et de venir pleurnicher.

            1. Il faut dire aussi que JML a été bien servi avec Henin Beaumont: plus il hurlait attention et plus les fadas courraient voter Lepen et plus ceux qui (en principe) auraient dû être de son côté mais ils étaient trop contents à pouvoir lui faire des croches pied. Donc vous excuserez notre candidat mais il a mieux à faire. et puis si les gens de là bas veulent du Lepen autant qu’ils en bouffent… Et là on lui promet encore un râteau, sous prétexte que çà ne va pas dans le sens des spectateurs qui font comme au foot, : assis dans le fauteuil avec une canette à la main en gueulant vas-y ! Ça va comme çà ! Au fait, c’est qui voter candidat ? ARAMIS

            2. Charles Michael

              de toute manière cette phrase de Didier Goux (qui doit être un déconneur à froid catégorie provocateur), est répétée en boucle pour culpabiliser les foules. le FN n’a jamais eu de début de réfléxion sur ce sujet et la MLP en vit très bien à ne rien foutre au parlement….bref…

              Des économistes ont étudié divers scenarii du démantèlement de l’UE à celui de l’euro selon des procédures négociées et concertées, dans un cadre monétaire possible qui permet à chaque pays de retrouver des fondamentaux salutaires avec un minimum de dégâts….

              mais ce Goux permet de montrer la folie, l’asymétrie à laquelle nous confronte le modèle libéral financier de l’UE et notre époque de comm à l’émotion…
              exemple dans une soirée de discussion quelconque ………………suis bien

              je dis : quittons l’UE »

              X bigot de l’UE me répond (adversaire forcément), :  » Le seul grand parti prônant la sortie de l’Union est le FN : à vous d’en tirer les conséquences logiques…………… »

              et moi, contrit, culpabilisé, marri, sous peine d’être assimilé facho aux yeux du monde, suis obligé de fournir des heures de vidéo, des dizaines de textes d’études, de démonstrations pour arriver………..à pas grand chose….l’époque est aux petites phrases….

              le plus drôle est qu’on peut faire gazer ça pour n’importe quel sujet ;

              …imaginons que Valls dise : l’euro est TROP cher……

              aaaaaaaaaah MLP, l’a dit il y a X jours….vite on dégaine……..  » Le seul grand parti prônant la sortie de l’Union est le FN : à vous d’en tirer les conséquences logiques…………… »

              voila valls catalogué….;……c’est pas mignon..

              Lordon sait qu’il se fait piéger à chaque fois avec ça, et mosco traite Sapir d’extrèmiste….

              le plus simple est de laisser le système se péter tout seul….rester calme et boire frais….

        2. Non justement, elle laisse entendre mais reste dans l’affirmation floue.
          et la tradition de la droite xénophobe, et le FN est d’abord un parti coagulant xénophobie et racisme, est de se soumettre aux puissances d’argent.

  9.  » priorité de de merde à l’Europe………… »

    de dire merde……c’est la tremblote, le clavier ne comprend pas non plus…

        1. « tremble carcasse » ..un vieux copain patron photographe aussi chimiste mort noyé dans sa baignoire (83/je fais court) me disait souvent cette expression (et était fan de B Lapointe) tu sais l’origine, pedigree ?
          chouia hors sujet, m’est avis qu’on la reverra passer..

          1. la vraie citation c’est: tu trembles carcasse ?… oui, mon ami, mais c’est de froid.
            Dit au pied de la guillotine, par qui ?
            ben, je ne m’en souvient plus, j’ai dut perdre la tête.

  10. il faut juste faire de la pédagogie chez le boulanger, le boucher , le supermarché du coin pour faire contrepoids aux messages frelatés des médias des Dassault, Bolloré, bouygues, Pinault…

    la résistance en 40 a commencé par des tracts,

    je tenais à être le premier à faire le point godeouine du jour….

    et surtout n’avalez pas de travers, on a besoin de tout le monde

    1. « il faut juste faire de la pédagogie chez le boulanger, le boucher , le supermarché du coin pour faire contrepoids aux messages frelatés des médias des Dassault, Bolloré, bouygues, Pinault… »

      J’aimerais être dans la boutique pour vous voir œuvrer : ça doit être quelque chose !

      1. j’en suis.. pa-que je perds mes dents (avaler tout-rond) mais mon esprit camarade, aussi charmeur dragueur: pas eu de printemps ! (bordel de ch’ais pas quoi)

      2. DIDIERGOUx

        Visiblement, vous n’avez pas attendu de me voir, j’ai vu que vous aviez déjà commencé le travail dans votre garage en repeignant la formule d’un titre bien fluo…. .« La solution pour que tout aille mieux ». c’est vrai que ça marche souvent mieux quand c’est trafiqué……..vous connaissez le boulot…

      3. DIDIER GOUX

        voila un exemple de ce qu’il faut expliquer chez le boucher ou le boulanger et qu’on n’entend quasiment jamais sur les médias les plus importants….(les 5 premières minutes)…

        je me demande si vous allez ajouter ce morceau de vidéo à côté du texte rigolo « pour que tout aille mieux »…..?

        j’aurais grand plaisir de vous voir dans la boutique…..

        http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-bechade-vs-philippe-de-cholet-exces-de-liquidites-quel-effet-pour-les-entreprises-dans-integrale-placements-1709-22-316459.html

  11. « un pragmatisme-girouette qui se révèle pour l’heure efficace. »

    Quels résultats concrets sur l’état du pays ? Quelle évolution du nombre de députés qui le soutiennent de vote en vote ? Quel évolution de sa cote de popularité ?

    En quoi son discours est-il efficace ?

      1. Y’en a un comme ça qui a dit qu’il fallait supprimer l’encadrement des loyers voté par le parlement… faut faire gaffe aux coquilles, ça peut créer de réelles incompréhensions…🙂

  12.  » Au Medef, il adore l’entreprise. Devant ses anciens proches députés, il fustige… le Medef.  »

    On peut parfaitement défendre l’entreprise ( on doit le faire, d’ailleurs, si on veut lutter contre le chômage : que faisait d’autre Montebourg au Ministère du Redressement Productif ? ) et ne pas accepter pour autant toutes les exigences de ses syndicats, qu’ils soient patronaux ou de salariés .

    Les « frondeurs » ont perdu toute crédibilité lorsqu’ils ont déclaré, à La Rochelle  » La défense de l’entreprise ne fait pas partie des valeurs de la gauche  » : s’ils sont partisans de la nationalisation de toutes les entreprises, qu’ils quittent le PS pour LO ou le NPA (non : au PC ou au PdG, ça n’ira pas non plus , personne ne le demande).

    1. Ce n’est pas l’entreprise que l’on rejette, mr Personne, mais plutôt ceux qui, tels Gattaz et son MEDEF, seraient ravis si on pouvait revenir au XIXeme siècle,en attendant le retour de l’esclavages, pourquoi pas . Nous sommes tous conscients que l’entreprise est nécessaire . Pour certains vampires , on s’en passe sans problème .

      1. ALAIN BOBARDS (et ceux que ça intéresse)

        http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-bechade-vs-philippe-de-cholet-exces-de-liquidites-quel-effet-pour-les-entreprises-dans-integrale-placements-1709-22-316459.html

         » entreprise » encore une confusion bien entretenue volontairement ou par méconnaissance, entre le tissu des PME du pays et les multinationales qui optimisent.

        cette vidéo de 10 mns donne quelques explications (de quelques minutes ) non repérée sur le paysage actuel..

        or c’est le réseau de PME (appellation pour les moins de 250 personnes) qui créee de l’emploi, les multinationales ne créent plus rien autre que du rachat d’action, du dividende et de la délocalisation pour optimiser les bénéfices,

        ce qui est mal intégré en général, c’est cette possibilité fiscale de « consolidation », et la faculté de commerce intrafiliale qui permet d’évaporer des monceaux de bénéfices et de payer par exemple en France 8% d’impôt sur les sociétés quand les PME en paie 33%…

        « aimer l’entreprise » ne veut strictement rien dire surtout si on rajoute un euro au taux de change actuel, c’est un foutage de gueule politique et médiatique sans nom parce que cela revient à aimer l’entreprise qui délocalise…

        dernière chose, on commence à entendre ici et là que l’euro est à la baisse, ce qui est bien, mais à 1.29€ il reste très cher, mas de quoi pavoiser…mais surtout ça permet de comprendre que le CICE dont profite peu d’exportateurs est déjà mis par les fenêtres parce qu’il a été lancé à 1.38 dollar….ce qui fait une baisse de 6 % quand le CICE offrait 3% de gain sur les coûts de production……mais ces milliards claqués pour rien, personne ne s’en offusque…..or l’euro :
        1° été créée à 1.16 dollar
        2° en juillet 2012 il était à 1.21 dollar…

        on n’a pas fini de bouffer du slogan…mais ça marche parce que ça permet aux véhicules de la pensée en vigueur de se scandaliser à bon compte sur les « gauchistes et les frondeurs » qui ne respectent pas les « forces vives de la nation »….

        l’intox et la manipulation sont à leur comble…..

  13. et bien moi j’ai reçu çà, na ! Kik vous en pensez ?

    La lettre de Démocratie & Socialisme

    Refuser l’austérité et la régression sociale

    Nicolas Sarkozy, identique à lui-même, revient sur le devant de la scène (mais était-il vraiment parti ?) . Quant au Medef, il clame haut et fort que « notre modèle social hérité de la Libération a vécu » et en profite pour mettre en avant ses propositions provocatrices pour le salariat : suppression de deux jours fériés, « assouplissement » du SMIC et des seuils sociaux… Voilà pourquoi nous luttons contre le retour de la droite au pouvoir et nous combattons les projets du Medef. Mais comment battre la droite si la politique menée par la gauche au gouvernement s’évertue à vouloir séduire le patronat et est sourde aux revendications des salariés ? Manuel Valls s’entête malgré l’absence de résultats de sa politique. Il faut donc rassembler et réunir les conditions d’un changement de politique et donc de Premier ministre. Un après-Valls de gauche est possible, car rien n’empêche de constituer un gouvernement de gauche s’appuyant sur la majorité de gauche qui existe toujours au Parlement (PS-PC/FdG-EELV.) Point n’est besoin d’agiter la « menace » d’une dissolution.

    Catastrophique car récessif et régressif
    Manuel Valls est donc allé présenter le programme de son gouvernement à Berlin : 40 milliards pour les entreprises, 50 milliards d’économies en 3 ans sur les dépenses publiques et des « réformes structurelles » comme la réforme territoriale, la remise en cause des seuils sociaux (pour les institutions représentatives du personnel) et le développement du travail du dimanche. Un programme catastrophique car récessif pour l’économie et régressif pour les salariés. Pas étonnant qu’Angela Merkel ait salué cet « impressionnant programme ». Cela n’a pas empêché la chancelière allemande de refuser toute politique de relance en Europe, et ce même dans son pays, alors que la croissance y est de plus en plus faible.

    Combattre et rejeter toute mesure d’austérité
    Certaines des mesures mises en avant par Manuel Valls seront débattues bientôt à l’Assemblée nationale, notamment avec la loi de finances (le budget 2015) . Elles seront l’objet d’un débat qui devrait être l’occasion de bras de fer entre le Premier ministre et un nombre croissant de députés socialistes. Ces discussions ne devront pas rester confinées au Parlement mais devront être relayées dans tout le pays. Il faut travailler à la construction d’un rapport de forces social pour que les mesures d’austérité envisagées, notamment sur la Sécurité sociale, soient rejetées. Dans ce combat tous les militants socialistes soutenant le collectif « Vive la Gauche » doivent être particulièrement actifs : ils ont un rôle décisif à jouer dans les mois qui viennent.

Les commentaires sont fermés.