La politique au fond du trou


(#retrouvailles)

Lui: « Tu vas reprendre du service avec l’autre qui revient ».

Moi: « Oh, ce n’est pas la pire nouvelle du moment. On est vraiment au fond du trou »

Lui: « J’ai trouvé qu’il avait complètement raté son retour, Sarkozy »

Moi: « C’est sûr qu’il n’était pas au mieux de sa forme. Hors sol »

Lui: « ça va être dur en 2017. Mais pas avec lui. »

Moi: « ça, je sais, mais qu’ils sont tous nuls. C’est terrifiant. »

120 réflexions sur “ La politique au fond du trou ”

  1. Pas faux. Hélas, pas faux ! Tous nuls, les politiques, je ne serais pas aussi affirmative. Mais au niveau de l’Europe, force est de constater, que nos députés européens tiennent très souvent 2 discours : l’un en France en soutien avec la France, normal, et l’autre au parlement européen en votant contre la France. 😠
    Je ne vous parle pas des sempiternels absents qui se défaussent carrément.

  2. Revoir les images de Sarkozy toujours aussi hargneux… adulé par les medias même dans la gravité d’une situation qui méritait de la solennité….et se demander sur quelle planète nous vivons….
    Oui…terrifiant….

  3. Avez-vous entendu la chronique de François Morel sur France Inter ce matin….un petit bijou. Je n’en dirai pas plus.

  4. Nuls….ça dépend du point de vue. Politiquement, pour le service du pays, c’est sur. Mais pour l’accession au pouvoir, il y en a 3 ou 4 qui sauront jouer leur carte avec leur réseau, maintenant.

  5. Toujours habile, Sarkozy ; parmi ses premières propositions, il y en a trois auxquels les progressistes (au sens originel du terme) comme moi – mais je ne serai pas le seul – sont favorables : la lutte contre les communautarismes ( à condition qu’il s’agisse de TOUS les communautarismes ), la suppression du principe de précaution de la Constitution, l’exploitation des gaz de schiste .

  6. @Elie : Ah alors content de retrouver son favori ? Oui, certes, on ne peut qu’être d’accord sur ces points… mais rien que réchauffé par rapport à sa campagne de 2012. Mais l’êtes-vous lorsqu’il dit que c’est grâce à MLPN que Hollande a été élu ? Les casseroles qu’il a aux fesses n’y sont pas pour quelque chose ? Une satisfaction : il va y avoir du suif dans le landerneau; ça se trouve les flics vont être obligés de les séparer !!!!

    1. Ce n’est pas MON favori, arrêtez votre manichéisme bêbête.
      Je regrette simplement que Hollande n’ait pas fait siennes ces trois mesures, et je suis certain que Mélenchon y est favorable – sans faire pour autant, lui non plus, de Sarkozy « son favori ».

        1. Pero, je suis anti gaz de schiste ; un robinet d’eau qui se transforme en lance-flammes, merci bien .
          La suppression du principe de précaution de la Constitution : il faudrait des compétences dans des domaines médicaux et environnementaux dont sont dépourvus la plupart des politiciens .
          La fin de tous les communautarismes : sûr, mais il me semble que Naufrageur 1er s’était assit sur le sujet durant son ( récent ) mandat .
          Je crains qu’Elie ne confonde habileté avec com’ à deux balles .

      1. MELENCHON qui serait favorable à l’extraction du gaz de schiste ? : vous buvez quoi herr Arié ? Voici ce qu’en disent les gens du Parti de Gauche : Il y a un an le sud de l’Ardèche se levait contre l’exploration et l’exploitation des gaz et huile de schiste. C’est en effet plus de 15 000 personnes qui durant la journée du 26 février 2011à Villeneuve de Berg manifestaient pour dire STOP au Gaz de schiste. C’est cette mobilisation qui s’est étendue à d’autres régions et qui a contraint le gouvernement à annuler un certains nombre de permis d’exploration.

        Ce 26 février 2012 les collectifs ardéchois et le collectif départemental ont voulu célébrer cet anniversaire et maintenir une vigilante mobilisation car il faut obtenir partout l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation des Gaz de schiste. Il y a quelques semaines les collectifs avaient adressé un questionnaire aux candidats aux élections présidentielles et législatives.

        Corinne Morel-Darleux, Conseillère Régionale, secrétaire nationale à l’écologie du Parti de Gauche représentait Jean- Luc Mélenchon à cette manifestation. Elle a remis officiellement, à cette occasion, aux responsables du collectif , la réponse du candidat du Front de Gauche au questionnaire. Cette réponse a été distribuée aux 1000 participants à ce rassemblement et a été particulièrement bien accueillie.

        – See more at: http://www.lepartidegauche.fr/actualites/actualite/4944-reponse-de-jean-luc-melenchon-au-questionnaire-des-collectifs-ardechois-stop-au-gaz-de-schiste-#sthash.6mgC9chy.dpuf

  7. moi aussi, comme ARIE, je suis progressiste, je suis pour la fin des communautarismes, des couleurs de peau, des races, tout quoi….le village mondial …

    comme en afrique du sud, à la fin de l’apartheid, un chauffeur de bus dit aux enfants « les enfants, il n’y a plus de blancs et plus de noirs…à partir de maintenant, tout le monde est bleu »…..

     » bon allez, montez, les bleus clairs d’un côté et les bleus foncés de l’autre »…….

  8. comme ARIE je suis progressiste, je suis pour l’exploitation des gaz de schistes,
    J’ai fait le calcul, statistiquement, j’ai encore 20 à 25 ans. Avec un peu de chance, je ne verrai pas la merde générée par ces techniques….donc je suis pour..

    je suis progressiste, encore 3 ans et je suis en retraite. Dans 3 ans, je suis pour qu’on supprime les prestations chômages de tous les feignants et les assistés de chômeurs, le RSA enfin bref;….tout quoi……
    mais attention pas avant 3 ans

    tant que ma retraite restera indemne, je veux bien être progressiste..

    je suis progressiste pour le principe de précaution…on pense que tout est dangereux et même je n’évoque pas des fantasmes pas possible sur le nucléaire, les OGM, et tiens même la cuisine moléculaire…on lit régulièrement que les clients fréquentent les chiottes dans les heures qui suivent…savent plus manger correctement les gens maintenant…

    mais qui a déjà pensé à l’accident de bite tout bête…hein ??

    je suis d’accord qu’il faut savoir aussi accepter les progrès, tiens les logiciels pour faire du fric à la nanoseconde, ils ne sont pas en principe de précaution, quand ça déconne, on arrache les fils des prises. Il y a encore des gestes simples à accomplir non ?

    alors pourquoi stresser, votez sarko pour la progressivisation de notre société civilisée ….

    roulez jeunesse, le monde n’a jamais été aussi sûr… 😀

      1. AURORE

        C’est quoi exactement ce « principe de précaution ……….

        c’est faire attention à tout une fois posé le premier pied par terre la matin….

          1. aurore

            je déconne à fond, je nage dans le bonheur aujourd’hui, plus ce serait d’ailleurs insupportable, alors tiens je t’ envoie un peu de ma joie ……

            fffffffffffffffffff…voilà, tu la sens là ?

              1. AURORE

                si tu avais suivi ce que j’ai pu dire sur ce con de sarko depuis des années, tu aurais un glossaire complet des noms d’oiseaux…

                je dis que ce type est un imposteur, un givré et un propre à rien…

                et je résume léger dans ma bonne humeur du jour..

                  1. ben oui, d’acodac (et fait des progrès en ornithologie) oui, où l’ais lu.. le bon matin, les pieds dans le même sabot (scusi l’allégorie, cé tard et ne suis qu’un ‘gugusse’ pour qui personne ne vote -rien demandé, bref) oui, dans le 3 en un, certains plus doués.. chez le camarade Bemb, où était-ce ervé, ça causait de Tintin, je rajoutais Ribouldingue, Filochard, Croquignol (hâbleur, escroc, indolent) hello ‘rore

                    ‘tit ps, z’êtes pas concernés (j’anticipe) je sais où est ma caisse (miaoow) besoin de personne, ni pour la renifler. Mon hygiène (respect, jugement de valeur) non, pas reçu de ‘plainte’ (jusqu’à présent) tiens: good morning et wik end (gagner du temps ? ni l’espérance de sot métier)

      2. Aurore,
        Comme la Loi Littoral complètement édulcorée par les pouvoirs successifs , le principe de précaution , garde-fous lui aussi essentiel est visé par et pour le profit immédiat d’une minorité privilégiée aux dépens de l’intérêt collectif : https://www.google.com/url?q=http://www.lesechos.fr/18/11/2013/LesEchos/21565-057-ECH_pourquoi-le-principe-de-precaution-derange.htm&sa=U&ei=-IElVK7dD6vY7AbksoHwBA&ved=0CBAQFjAGOAo&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNE-RdWws2QyaIZZDftCMBGLTQsIyg . L’exploitation du gaz de schiste est une véritable aberration écologique , surtout à long terme .

    1. @ Stanislas

      « J’ai fait le calcul, statistiquement, j’ai encore 20 à 25 ans »

      ( « à vivre « , je suppose ?)
      Un accident est si vite arrivé…Prends toutes tes « précautions » !

       » le monde n’a jamais été aussi sûr »

      La seule chose sûre, c’est que nous mourrons tous, un beau (?) jour.
      La recherche de la sécurité avant tout , c’est un truc de vieux , même si on a 70 ans à vivre…70 ans consacrés prioritairement à éviter tout risque, un vrai enfer ! Va tout de suite en maison de retraite .

      1. ARIE

        j’ai bien parlé de statistiques.. mais tu as raison, un rien du tout peut faire basculer nos destins, m’en fous, j’ai une place au paradis que l’a dit mon curé (c’est vrai que c’était au digestif)…

        regarde bush, président des USA, un bretzel a failli avoir sa peau..

        alors un manant…..

  9. Sarkozy essaye à nouveau la technique de « triangulation », qui lui a réussi en 2007, mais pas en 2012 – comme si c’est tout ce qu’il savait faire.
    Je ne suis pas sûr qu’en politique, la même chose puisse réussir deux fois.

    Mais il a indéniablement réussi à se mettre d’emblée au centre du débat : celui-ci, désormais, ne tourne plus qu’autour de lui ( Juan en premier…) ,et c’est déjà un premier succès.

    Voir:
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/09/26/31001-20140926ARTFIG00149-bercoff-nicolas-sarkozy-la-derniere-rock-star-de-la-politique.php

    1. Non, ce sont des médias ennamourés qui l’ont remis au centre du débat .
      La preuve : il ne s’agit que de la course à la présidence de l’UMP et ces braves médias ont tranquillement zappé les Le Maire, Mariton et autres au seul et unique profit de Naufrageur 1er .

      1. Vous trouvez que Juan nous parle autant de Le Maire et de Mariton que de Sarkozy ?
        Il fait comme les médias, et le contraire serait ridicule; qui lirait longtemps un billet quotidien consacré à Mariton ?

        1. L’intéressé, sans aucun doute .
          Trèves de galéjades : ce qui est totalement disproportionné, c’est faire l’article d’un type qui candidate à la direction d’un parti . Parce que, pour l’instant, c’est bien de ça qu’il s’agit .Il sera toujours temps de lui faire de la pub si 1) il prend la présidence de l’UMP et 2) si il passe les primaires, ce qui est loin d’être acquit si les suffrages sont ouvert aux sympathisants centristes ou 2b) Il est président de l’UMP, il flingue les primaires et se présente comme LE chef, ce qui ne se fera pas sans gincement de dents et les reniements habituels des centristes .
          En attendant, les citoyens, telle soeur Anne, ne verront que l’avenir qui merdoie .

      2. Oui d’ailleurs le maire d’une ville a demandé à Mariton de déplacer sa date de meeting pour sarko. C’est avec l’argent du sarthon qu’il paye ses meetings le Naufrageur 1er ? Haha !! Haha !!

  10. @ Aurore

    Vous ignorez ce qu’est le principe de précaution , que nous sommes – hélas !-le seul pays au monde à avoir inscrit dans sa Constitution? Alors lisez ça :

    http://www.marianne.net/Le-principe-de-precaution-mene-a-la-regression-economique_a192024.html

    P.S. – Quand vous choisirez votre maison de retraite ( la même que Stanislas , sûrement) , n’oubliez pas de vérifier qu’elle est construite selon des normes antisismiques , qu’elle ne se trouve pas au point de chute d’aucun météorite qui viendra frapper un jour la terre, etc.

    1. Dites pas de mal des normes antisimiques : elles sont appliquées dans les Hautes-Alpes et, vu les dernières secousses enregistrées dans mon coin, elles ont, sans doute, évité qu’on reçoive nos maisons sur la tête . Merci le principe de précaution .

      1. Mais oui, bien sûr : le principe de précaution sérieux, c’est ça : les normes antisismiques là où il y a des risques sismiques qui les justifient; pas des normes antisismiques partout, même si on ne pourra jamais jurer qu’en tel endroit, il n’y aura jamais de séisme.

        C’est une question de coût, c’est-à-dire de rapport bénéfices/risques; point n’était besoin de l’inscrire dans la Constitution .

        1. « Responsable mais pas coupable  » , Si je ne m’abuses, cette réflexion de Georgina Dufoix, c’était avant l’inscription du principe de précaution dans la Constitution .
          Croyez-vous que les politiciens, abstraction faite de leur « sensibilité » au lobbying, soient tous compétents pour juger objectivement des risques environnementaux, au sens large ?
          Perso, j’en doute .

          1. Et les citoyens, ils sont tous compétents ? Pas moi, en tous cas.

            Vous mélangez deux choses :

            -l’évaluation du risque, qui ne peut être faite que par des scientifiques compétents ;

            -une fois qu’il est connu, la décision de le prendre ou pas, qui est une décision politique, pas technique – et démocratique dans une démocratie.

            Ce n’est ni aux scientifiques de prendre la décision, ni aux politiques ou aux citoyens d’évaluer le risque.

              1. Je ne mélangeais rien du tout . Je n’ignore pas que les politiques prennent l’avis de scientifiques ( pas nécessairement d’accord entre eux, du reste ) et, malheureusement, subissent aussi la pression des lobbys .
                Je vous accorde, néanmoins, les limites du principe de précaution lorsque, par exemple, le ministère de la santé a acquit pour je ne sais plus combien de millions d’euros, des doses de vaccin contre le H1N1, suivant l’avis des scientifiques et pour la plus grande satisfaction des labos pharmaceutiques et de leur lobby . Tout ça pour pas grand chose .

                1. Parce que vous croyez que les citoyens ne subissent pas la pression des lobbies dans leur « information », et que les « associations » sont vraiment indépendantes ?

                  1. La pub qu’on sert aux citoyens, ce n’est pas du lobbying, c’en est le résultat .
                    Les associations vraiment indépendantes ? J’avoue n’en rien savoir mais je doute qu’un labo pharmaceutique ou un autre travaillant pour le compte de l’agro-alimentaire, par exemple, cotiseraient à une assos qui flinguerait ce qu’elle condidèrerait comme des excès industriels

                    1. Quand à la pub qui passe à la télé, perso, elle me permet d’aller pisser durant un film . Une sorte d’entre acte, quoi .

                    2. Beaucoup d’associations de malades sont financées par des labos pharmaceutiques, afin qu’elles fassent pression sur les pouvoirs publics pour accélérer la commercialisation de médicaments à l’efficacité non encore démontrée.

                      D »*’autre part , il ne s’agit pas de pub, mais d’articles ou de sites d’informations « orientées ».

                2. Je ne vais pas reprendre le débat ici , mais c’est vraiment le mauvais exemple : ce n’est pas parce que les labos ont gagné du fric que c’était la mauvaise décision .

                  Après coup ,aujourd’hui, c’est facile de savoir ce qu’il aurait fallu faire , mais, sur le moment, cela n’avait rien d’ évident ; je vous rappelle qu’en dehors de la Pologne, tous les pays développés ont choisi de vacciner dans la mesure de leurs moyens , même la Chine , dont la santé publique n’est pas le premier de ses soucis ( pollution , conditions de travail , pas de Sécu , etc. )

                  C’est l’exemple même de la décision où on connaît le coût , où on sait qu’il y a un risque gravissime , mais dont on ne peut connaître la probabilité ( virus auparavant inconnu ) .

                  Je continue à penser qu’il fallait vacciner , comme cela s’est fait partout .

                  1. Quel est le rapport avec le billet de Juan ?!…
                    Y’a quelque chose qui m’échappe.

                    ***

                  2. Il a été reconnu que toute cette « tonne » de vaccins HN1 diligentée lorsque Bachelot était ministre de la santé a enrichi les labos et « la tonne » est restée sur les bras …. mais sans remboursement.
                    C’est clair quand il y a incompétence on a du mal à connaître les dossiers. Il n’y avait pas lieu à cette outrance les risques en France étaient minimes

                    1. @ Aurore

                      Le risque était le même dans le monde entier, les virus ne s’arrêtent pas aux frontières.
                      Si le virus avait muté pour devenir mortel et que les gens n’étaient pas déjà vaccinés à ce moment-là, ça aurait fait comme la grippe dite espagnole de 1918 : 50 millions de morts pour une population mondiale de 2 milliards à l’époque ( 7 aujourd’hui), et il fallait prendre la décision AVANT cette mutation, qui n’a heureusement pas eu lieu.

                      Au fait : je vous signale que Mélenchon était pour la vaccination obligatoire, carrément .

                    2. Mais à chaque fois vous allez nous opposer « Mélenchon était pour » ? Que croyez vous? Par le passé je n’étais pas toujours d’ accord avec les décisions de mon Parti, ce n’ est pas maintenant que je vais changer.
                      Il a été reconnu que l’ argent dépensé par le ministère de la Santé a surtout fait « le bonheur » des laboratoires. Et tout le monde sait que Bachelot est issue de ce secteur. Ah! Peut être pas vous?

                  3. tiens ARIE puisque tu continues, j’envoie l’interview qu’un épidémiologiste, appelé Jefferson, a consenti au Spiegel……

                    une parmi d’autres spécialistes….

                    http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=108&Itemid=148

                    ci dessous un passage particulier en rapport avec la possibilité d’une mutation, comme tu l’écris toi même….
                    « …………..C’est l’exemple même de la décision où on connaît le coût , où on sait qu’il y a un risque gravissime , mais dont on ne peut connaître la probabilité ( virus auparavant inconnu ) …………………… »

                    SPIEGEL : Pour un certain nombre d’années, dans le cadre de la Collaboration Cochrane, vous avez fait une évaluation systématique de toutes les études sur la vaccination contre la grippe saisonnière ? Jusqu’à quel point la vaccination fonctionne-t-elle ?

                    Jefferson : Pas particulièrement bien. Un vaccin contre la grippe ne marche pas pour la majorité des maladies de type grippal, car il est uniquement conçu pour combattre les virus de la grippe. Pour cette raison, les vaccins ne changent rien pendant les périodes de mortalités accrues pendant les mois d’hiver. Et, même dans le meilleur des cas, le vaccin est efficace seulement contre les virus de la grippe, à un degré limité. Entre autres choses, il y a toujours le danger que le virus de la grippe en circulation change une fois le vaccin terminé, avec le résultat que, dans le pire des cas, le vaccin soit totalement inefficace. Dans le meilleur des cas, les quelques études décentes qui existent montrent que le vaccin fonctionne principalement avec des adultes sains et jeunes. Avec les enfants et les personnes âgées, il fonctionne seulement un peu, voire pas du tout.

                    SPIEGEL : Mais ces deux groupes ne sont-ils pas ceux pour lesquels les vaccins sont recommandés ?

                    Jefferson : En effet. C’est une des contradictions entre les conclusions scientifiques et les pratiques, entre la preuve et les politiques de pratique.

                    SPIEGEL : Donc, qu’y a-t-il derrière cette contradiction ?

                    Jefferson : Bien sûr, cela a quelque chose à voir avec l’influence de l’industrie pharmaceutique. Mais cela a aussi à voir avec le fait que l’importance de la grippe est complètement surestimée. C’est une question de fonds de recherche, de pouvoir, de pression et de réputation scientifique !

                    SPIEGEL : Donc, en ce moment, est-il raisonnable de continuer à vacciner contre la grippe saisonnière ?

                    Jefferson : Je ne vois aucune raison pour cela, mais je ne suis pas un décideur.

                    ça pose quand même des questions, ensuite on peut toujours gloser sur la prise de décision de chacun du haut en bas de l’échelle, reste que la lecture de ce morceau reste troublante, surtout concernant la grippe.
                    A chacun de prendre les précautions qu’il veut, selon l’information qu’il juge nécessaire de retenir…

                    Le reste est aussi intéressant….

    2. ARIE

      j’irai pas en maison de retraite, en tout cas saint d’esprit , JAMAIS, je préfère vivre dans une forêt ( elle est aux normes anti sismique) et y claquer , mes gosses sont prévenus et les mémoires sont quasi terminées…..

        1. Aurore

          je prends toujours quelques minutes pour faire du social. Doit on laisser ARIE tout seul à son âge ?😀

  11. Et pendant que « l’ex » s’agite dans son bocal…. MLP remplit le vide sidéral….. l’air de rien… mais il faut reconnaître qu’il lui déroule le tapis !

  12. de toute façon le principe de précaution c’est pour les citoyens, il n’est pas applicable pour les prises de bénéfices et de dividendes..

  13. JUAN il n »y a pas de politique parce qu’il n’y a aucun projet à mettre en œuvre et surtout, les tronches de techno sont vides…tout le monde est d’accord sur le diagnostic et le remède à appliquer

    pas besoin de sortir de l’ENA ou de science po ou d’ailleurs pour aller chercher l’avis de la merckel à berlin..n’importe qui peut faire le boulot…..

    d’ailleurs je me demande pourquoi on ne vote pas carrément pour nous choisir notre chancelier allemand….

    faut pas s’étonner de voir des sarko faire les unes et des valls apparaitre comme premier ministre, les deux ont failli en gestion, l’un à ‘UMP qui n’arrête pas de faire glou glou et l’autre comme maire d’une ville qu’il a sévèrement matraquée….

    des bouffons…..

  14. il suffit de lire le canard de cette semaine…..remarquez bien que charité bien ordonnée commence par soi même. Le problème de ceux qui ne sont pas du bon côté du manche, c’est juste d’être du mauvais..

    finalement la politique de haut niveau c’est juste une question de karma, de carnet d’adresse ou de famille.
    D’ailleurs je me suis fâché avec la mienne, il n’y en a pas un pour décrocher un poste de député ou de sénateur,…ça décourage, va falloir que je bosse jusqu »au bout…

  15. allez une bonne du canard et je me casse
    sarko a dit « j’ai appris le nom de bygmalion longtemps après la campagne présidentielle » (34 ème minute)….

    je vous laisse lire la suite…..ça détend..

    alors vous voyez JUAN, trop de responsabilité tue la responsabilité……
    faut comprendre nos champions, 65 millions d’habitants…..c’est beaucoup…

  16.  » ils sont tous nuls. C’est terrifiant.  »

    On ne peut mieux résumer l’état des choses.
    Le pire est que dans leur folie ils sont tous en train de complètement détruire et diviser dangereusement ce pays uniquement pour assouvir leur désir égoïste d’obtenir le pouvoir « suprême ».
    Il faut en finir avec cette caste des professionnels de la politique. Il n’y aura jamais rien à attendre de ce genre de régime.
    Démocratie directe et égalitaire. Les citoyens décident par eux-mêmes pour eux-mêmes. Point.

  17. @ auroremathé

    « l’ argent dépensé par le ministère de la Santé a surtout fait « le bonheur » des laboratoires. Et tout le monde sait que Bachelot est issue de ce secteur. Ah!  »

    Ah, que c’est simpliste, que c’est bêbête, comme réponse !

    1. ARIE

      on en pense ce qu’on en veut de la réflexion, mais où commence et où s’arrête la collusion et le mélange des genres de la part des politiques , quand on en lit des pleines pages chaque mois ..

      au lieu de balourder du « c’est simpliste » « c’est bétête » , toi qui est un phare et qui le demande aux autres constamment , prouve lui le contraire

    2. Est-ce que ça répond à tout ce que je vous ai expliqué (on se demande bien pourquoi ) ?
      Est-ce que Bachelot était ministre de la santé de tous les pays du monde ?

      1.  » Est-ce que Bachelot était ministre de la santé de tous les pays du monde ?………..

        c’est un argument ça, le reste du monde n’a pas payé les médicaments de la France ….

        c’est un bon sujet finalement, on voit aujourd’hui, avec le recul, ce que peut donner un esprit moutonnier, à vouloir faire comme tout le monde dans le très court terme…

         » Si le virus avait muté pour devenir mortel et que les gens n’étaient pas déjà vaccinés à ce moment-……….

        toi qui es pour le retrait du principe de précaution, fais gaffe aux adducteurs

        1.  » le reste du monde n’a pas payé les médicaments de la France »

          Non, chaque pays a payé les siens
          Je recopie-recolle donc les données du problème, pour ceux qui comprennent lentement :

          « Si le virus avait muté pour devenir mortel et que les gens n’étaient pas déjà vaccinés à ce moment-là, ça aurait fait comme la grippe dite espagnole de 1918 : 50 millions de morts pour une population mondiale de 2 milliards à l’époque ( 7 aujourd’hui), et il fallait prendre la décision AVANT cette mutation, qui n’a heureusement pas eu lieu.

          Or, on ne pouvait pas savoir ce qui se passerait, puisque c’était un virus nouveau, qui n’existait pas jusque là, et dont les capacités de mutation étaient inconnues.

          Cette campagne de vaccination, n’était évidemment pas motivée par une grippe dont la mortalité ne dépassait pas celle des grippes saisonnières banales : elle consistait à anticiper sur un risque grave, celui de la mutation d’un virus particulièrement contagieux en un virus qui deviendrait aussi très mortel.

          C’est pourquoi tous les pays développés du monde ( y inclus la Chine, avec ses labos nationalisés produisant son propre vaccin ) , sauf la Pologne, ont pris la même décision, dans la mesure de leurs moyens « .

          À cela, on sort l’argument stupide par excellence  » Il a fallu payer les labos, et Bachelot avait travaillé dans l’industrie pharmaceutique « …

          Compris, ou toujours pas ?

          La Suède a vacciné 60 % de sa population, le Canada 55 % ; la France seulement 8 %, et c’est là qu’est l’échec de Bachelot .; mais les Suédois et le Canadiens ont une culture de santé publique, de civisme et de solidarité (pas seulement pour la santé ) que la France a perdue : on ne se vaccine pas que pour soi .

          Voir:

          http://www.marianne.net/Grippe-A-pourquoi-il-faut-absolument-se-vacciner_a183198.html

          Compris ? Toujours pas ?
          Normal.

          1. Peut-être parce qu’en France nous avons des médecins traitants qui ne se jettent pas sur la vaccination à tout crin.
            Même dans les hôpitaux on se foutait de la gueule de Bachelot sur son action.
            Mais peut-être que dans votre maison de retraite il y a eu la peur d’un nouveau 2003 ? et qu’ils vous ont vacciné ?
            Bon, allez…………. au revoir!!!

          2. ARIE

            je ne t’ai pas branché sur la grippe, chacun les siens…

            par contre, ce que tu décris est de l’ordre du principe de précaution, que ce soit pour ce cas, ou pour d’autres qu’on peut développer ici à souhait pendant des heures…

            moi ce que je comprends, c’est que tu es contre ce principe, sauf quand tu expliques qu’il fallait être pour dans le cas de la grippe.

            …………….parce que la constante « AVANT de savoir, on ne sait pas » est valable pour tous les domaines…..surtout celle de la recherche scientifique prise en main par la nécessité d’aller vite pour rentabiliser les coûts de recherche.

            je me demande accessoirement s’il existe un vaccin pour les hallucinations à voir le reste du monde peuplé de cons….

            1. Tu n’as rien compris au principe de précaution.

              Être contre le principe de précaution ne signifie pas faire n’importe quoi.

              La précaution, c’est

              -face à toute décision, envisager les risques théoriquement imaginables,
              -essayer d’en mesurer la probabilité et l’importance ,
              -évaluer le rapport entre les bénéfices attendus d’une décision et ce risque,
              -et décider -selon les cas – de ne pas prendre le risque, de le minimiser, ou de le prendre carrément.

              Cela s’est toujours fait, et n’a pas besoin d’être inscrit dans la Constitution.

              Le principe de précaution, c’est autre chose, c’est la recherche impossible du « risque zéro  » : ne rien faire tant qu’on n’est pas certain de connaître TOUS les risques – ce qui revient à ne JAMAIS rien faire : toute innovation a toujours une part d’inconnu.

              Aucun rapport, donc, avec cette histoire de vaccination antigrippale, dans laquelle :

              -le risque était théoriquement très réel et possible,
              -ses conséquences auraient été désastreuses, une centaine de millions de morts,
              -le coût pour l’éviter tout à fait raisonnable par rapport au risque.

              Je te laisse continuer avec Aurore votre concours  » Le plus bête des deux, c’est moi ».

              1.  » Tu n’as rien compris au principe de précaution………. »

                évidemment………….et hop, encore un dossier refermé…..

                je me demande tout le temps ce que tu fais ici et sur M2, il n’y a pas de blogs avec des gens intelligents sur internet ?

                sur celui du figaro peut être ?

      2. Haha! Haha! Vous êtes un rigolo!!! Ai-je dit que Bachelot était ministre de la santé du Monde. Mais ôtez-moi d’un doute <, vous-même habitez en France ? l'argent que roro a dépensé pour ces vaccins qui n'ont servi à personne puisqu'ensuite elle a essayé de les brader dans les pays d'Europe, étant donné la date de péremption c'est bien avec l'argent des contribuables français qu'elle a gavé les laboratoires pharmaceutiques ? La majorité des médecins se sont interdits de vacciner étant donné le peu de risque qu'il y avait à choper ce virus.
        Bon, pour moi le sujet est clos.

        1. Non, la majorité des médecins n’ont pas eu à vacciner, parce qu’ils ne disposaient pas du vaccin , la France a choisi de faire vacciner dans des centres spécialisés , pour éviter que les médecins ne soient submergés et ne puissent plus se consacrer à soigner les autres maladies, qui ne se seraient pas arrêtées pour autant .

    3. Vous vous complaisez à pontifier. En fait je crois vous avoir cerner : « trop intelligent » pour nous mais ………….. « trop…  » pour ailleurs. Je suis étonnée qu’avec tout le Savoir que vous avez en politique que vos copains de la Politique ne vous aient pas sollicité. Quel gâchis !!!! (lol)

      1. Vos arguments sont de plus en plus puissants…
        Je ne pontifie pas, j’essaie de vous expliquer comment se posait le problème; et on n’avait pas besoin de moi pour prendre la décision que tous les pays ont prise.

        Mais  » Bachelot, elle a travaillé pour les labos, lalalère ».

        1. Elie Arié
          Vous êtes réducteur et élitiste . Contrefaire la réalité pour faire coller un  » savoir  » lacunaire à des évènements sociaux-économiques marquants en l’occurrence Bachelot et la grippe H1 N1 n’est pas digne d’un esprit se prétendant objectif mesuré et acteur de Santé . Opposer le scientisme élitiste à l’ignorance supposée du vulgum pécus est d’un mépris qui gagnerait à déclencher un mea culpa…. et un acte de contrition de votre part et , cela pour le moins😀 : https://www.google.com/url?q=http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/roselyne-bachelot-et-la-grippe-a-79793&sa=U&ei=IEAnVOPbOsKyafP6gqAI&ved=0CAwQFjAD&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNHvKobJJFB-fln8xuN8r60NO6yg5Q .
          Sinon , dans un cadre social et économique ultra-libéral , le principe de précaution de même que le statut encore inexistant de lanceur d’alertes , de la déclaration du patrimoine des élus prévenant à minima les conflits d’intérêts , l’action de groupe ( trop restreinte ) , le respect absolu d’une Loi Littoral ( non effective dans les faits ) etc…toutes mesures hélas très édulcorées sont des conquêtes démocratiques à portée encore limitée qui améliorent la défense de l’intérêt collectif , en attendant mieux…En étant opposé à l’un de ces principes , non hiérarchisés à mes yeux , on signe ainsi le choix de son camps qui est celui de l’ordre bourgeois mondialisé . Pour ma part , j’ai choisi le lmien , celui de l’éco-socialisme : http://www.regards.fr/web/qui-veut-laisser-beton-la-loi,7470https://www.google.com/url?q=http://www.robindestoits.org/Arguments-scientifiques-justifiant-l-application-immediate-du-principe-de-precaution-a-l-encontre-de-la-telephonie_a157.html&sa=U&ei=9PAmVOJoiODtBuX-gZAJ&ved=0CAsQFjAE&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNHzO36iBkNDt0wysC9bvQoqrwv09Qhttps://www.google.com/url?q=http://www.sante-et-travail.fr/principe-de-precaution-pour-les-nanomateriaux_fr_art_647_34320.html&sa=U&ei=9PAmVOJoiODtBuX-gZAJ&ved=0CA4QFjAH&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNF0maZhrIP6E6B2kQch8fnR8JctBwhttps://www.google.com/url?q=http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/roselyne-bachelot-et-la-grippe-a-79793&sa=U&ei=Vj8nVMGXJovgapTpgbAF&ved=0CAwQFjAD&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNHE9A6q72VIadpl7DiqQWXUyK31XQ .

          1. YOYOPOLO

            merci pour ses renvois, ça permet de se faire une idée de plus en plus nette des prises de position différentes des scientifiques selon leur conscience ou leur porte monnaie.
            Une tronche aussi pleine, qu’elle soit reste celle d’un humain avec toutes ses vertus et ses travers

        2. Le lien que vient de poster Yoyopolo me donne raison sur la propension de Bachelot à nous avoir inondés du vaccin H1N1.
          Lalalère !!!
          Mon pôv’ vieux va !!!

  18. un type, disons Philippe, passe son bac en prison (1970) garçon brillant mais/alors prenant Bakounine comme exemple et prétexte à qql mal vivre adolescent commis 2-3 ‘attentats’ sur le lycée de la ville.
    Aujourd’hui anapath (anatomie pathologie) réputé (très) j’appris récemment, à cause de son casier, il ne pouvait exercer avec le public (no cabinet médical)
    C’est mon frère; mama aurait-elle son mot à dire.. sans contrariété pour papounet, il est parti (pour tjs)
    Phil: « 21 salaires au labo, femme de ménage comprise »

    perso, ni l’un ni l’autre (bac/casier) autant épicurien que velléitaire (gnâgnâ) je ‘comprends’ selon mes besoins -qql nécessité- ne m’oblige de rien.
    On pourrait croire (penser) que ça limite (chouia) sauf que j’aime bien me pencher. Si l’attitude est noble ? aucune idée.

    Moralité (j’aime bien, ça signifie que la fin du commentaire est proche): se courber à l’occase n’altère pas le bonheur (une maigre vanité l’accorde) ni soupçon d’intégrité (le i droit) et se plier, s’incliner n’est pas capituler.
    P’tit rab, de circonstance ou pas: bonne journée

  19. ARIE
    Je vais porter la définition du principe de précaution, chacun se fera une idée par rapport à ta propre description qui en fait la recherche du risque 0, selon tes propres termes, alors qu’il est celui qui « ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque » en l’absence de certitudes……etc..

    définition
    « Principe de précaution »
    Principe selon lequel l’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque dans les domaines de l’environnement, de la santé ou de l’alimentation.

    Comme tu l’écris
    « La précaution, c’est
    -face à toute décision, envisager les risques théoriquement imaginables,

    N’ayant pas ton niveau d’universalité, ni d’ailleurs l’intellectuel, je me contenterai de relater celui qui correspond au mien en te faisant remarquer que dans la vraie vie d’une PME, depuis un peu plus d’ une décennie , existe ce qu’on appelle « l’évaluation des risques professionnels » ou « prévention des risques » qui permet « d’envisager les risques théoriquement imaginables.. ». C’est un sujet récurrent qui loin d’être un frein, constitue plutôt un moteur pour réfléchir les aménagements et les améliorations à apporter dans une structure… (si peu qu’on a une approche positive de la question),

    Alors tu vas me rétorquer «Tu n’as rien compris au principe de précaution. » en me balançant tes théories exclusives .
    Je préfère de loin cette approche plus pratique dont je copie ci dessous l’extrait de l’ université de nantes , qui, après recherche, colle bien à l’idée que je me fais de la question depuis le temps que je la travaille avec mes équipes….

     » De la prévention à la précaution

    La prévention et la précaution font appel à la rationalité et à la responsabilité. Ce sont des démarches qui pensent une prospective sociale fondée sur une éthique et sur des valeurs de solidarité. Mais si les deux appartiennent au champ du risque, la prévention prend en compte la connaissance pour anticiper ces risques et apporter une réponse qui permet d’en prévenir les effets dommageables, alors que la précaution prend place quand la science ne permet pas encore de connaître les conséquences d’une technologie ou de la mise en circulation d’un produit. ……
    La prévention s’applique à un risque identifié alors que la précaution relève de la gestion de l’incertitude. Ainsi la prévention s’appuie sur l’évaluation et met en place une régulation des actions par rapport aux risques potentiels détectés par cette évaluation. C’est par rapport aux risques que présente notre environnement que les structures chargées de la prévention vont informer et former les individus pour qu’ils puissent y faire face et ensemble concevoir et organiser leur sécurité. L’éducation à la prévention prend place dans les programmes scolaires dès l’école primaire.

    Si je colle des morceaux de pensées de « sources pas plus, pas moins autorisées que la tienne » c’est pour éviter d’avoir encore un : « je te laisse continuer avec Aurore votre concours  » Le plus bête des deux, c’est moi ». si je l’avais écrit moi même….

    Cette fois c’est moi qui te laisse en face de rédacteurs que tu pourras insulter de toute ton aigreur et ta suffisance. Si tu n’es pas en accord….

    ……….et les autres intervenants pourront se faire une idée de la question en dehors de ton désir frénétique d’emprise bêbête sur le blog.

      1. @ Aurore

        Vous n’avez rien compris, pas plus à mon texte qu’au copié-collé de Stanislas; mais vous faites partie des gens qui viennent sur Internet non pas pour se faire une idée sur une question, mais pour y conforter leurs certitudes.

        C’est d’ailleurs le sujet d’un bouquin que j’ai commencé à écrire avec Jean de Kervasdoué : un bouquin qui vous est consacré, vous vous rendez compte ?

        1. AURORE
          …………C’est d’ailleurs le sujet d’un bouquin que j’ai commencé à écrire avec Jean de Kervasdoué ………..

          avec cet argument choc, si tu n’as pas encore compris que tu as à faire avec le génie des casses pattes.; c’est à désespérer..

          1. Tu sais quoi ? il peut siffler sur la colline tant qu’il veut !!!! Bien sûr que je vais l’acheter son bouquin !!! (lol) Remarque d’ici qu’il le finisse …. à mon avis se sont ses héritiers qui le finiront

            1. @ Aurore

              « Remarque d’ici qu’il le finisse …. à mon avis se sont ses héritiers qui le finiront »

              Ça vole de plus en plus haut :-)))

              Je mets en moyenne 6 mois pour écrire un livre, mais, à deux, c’est toujours plus long : on verra bien (ou pas…)

              Et votre livre, il sort quand ?

    1. @ Stanislas

      Ce copié-collé, dont tu aurais pu donner la source :

      http://uved.univ-nantes.fr/sequence5/html/chap2_1.html

      ne correspond pas au principe de précaution tel qu’il figure dans notre Constitution.

      Ce texte de l’ UVED écrit :  » La précaution proposera un moratoire ou bien demandera l’arrêt définitif du processus existant. » , et, ceci, sur des risques non connus ; au début limité aux seuls risques inconnus et non démontrés sur l’environnement, il a été étendu à tous les domaines, y inclus à celui de la santé; ainsi, des tribunaux ordonnent-ils aujourd’hui le démantèlement d’antennes-relais de téléphones portables, alors que leur effet éventuel sur la santé n’a jamais été démontré ; appliqué à la lettre, ce principe de précaution interdirait la mise sur le marché de tout nouveau médicament, dont tous les risques ne peuvent jamais être connus avant l’utilisation à grande échelle .

      1. ARIE

        à chaque fois c’est pareil, tu ne lis pas les interlocuteurs, et ce n’est pas une surprise et tu réponds comme un troll, tu pars dans tous les sens …

        en te lisant vouloir avoir le dernier mot à n’importe quel prix pour faire intelligent, je n’ai qu’une question qui me vient spontanément à l’esprit

        ARIE est il le frère de DIEU ?

        traiter les autres plus bas que terre comme AURORE et la seule chose que tu saches faire..

        tu me fais vraiment pitié….

  20. En conclusion, il me semble que le principe de précaution soit perçu comme un frein par les adeptes et les souteneurs du système de recherche et d’action pour la fabrication de bénéfices et de dividendes,

    quand il peut être vu par d’autres comme une protection pour les individus soumis à la dictature du très court terme scientifique qui autorise la mise sur le marché de produits à peine innovants ou dont les phases d’expérimentations ont été baclées…toujours en vertu de la rentabilité du capital investi…

    à chacun de se sentir en phase avec l’une ou l’autre des possibilités

    1. Merci Stan et bravo pour ton argumentation détaillée et édifiante . La vulgarisation intelligente et respectueuse contrairement à la jargonisation des supposés  » sachants  » est une bonne manière d’informer et de donner les éléments de compréhension à tout un chacun . On ne peut pas tout savoir et , c’est tant mieux .

      1. yop, je stan’ pareil
        avec l’âge.. chouette hein.. qui n’a jamais pensé, post ado, de ne pas dépasser les 40 ans.. perdu en susceptibilité (paque/ex.) aussi je parabolise et néologise; chacun ses marottes n’est-ce pas.
        Même des fois j’oublie,
        la résilience n’empêche pas l’héritage de la politesse, le no aigreur ni nostalgie, jalousie etc.

        on est ‘prévenu’: le risque est identifié
        faire ‘gaffe’: gestion incertaine ..on peut prendre qql précaution hein..? oh pis on fait avec ses moyens (évidemment) et à sa-façon;
        d’ailleurs, on évacue (que) ce que l’on a absorbé (manger, digérer and prout) on a même le choix, enfin suivant disposition, saison..

        pas blogueur, ni envie de me soigner.. no offense ! bien sûr, ne me viendrait pas à l’idée de cracher dans la soupe (pis j’aime bien Aurore, et tant d’autres.. pas le sujet, concernée ? pas grave)
        – qql utilité, le/les passagers du bus..? zut, intervenants je voulais dire..
        je sais la réponse /malgré des doutes (n’est-ce pas eux qui distinguent, singularisent le ‘gauchiste’ ? bref) ceux là mêmes qui me font avancer.

        Merveilleux. Perso hein.. aussi c’est-vrai, je ne m’endors pas avec la Constitution (patience) d’autres livres de chevet (2-3) dont « Eloge de la Fuite » de l’excellent professeur Henri Laborit
        ..pourvu qu’ça dure

        1. ti suisse

          faire ‘gaffe’: gestion incertaine ..on peut prendre qql précaution hein..? oh pis on fait avec ses moyens (évidemment) et à sa-façon;

          les théories c’est bien , mais il y a évidemment l’application sur le terrain avec les moyens qu’on a. Je laisse les théories à ceux pour qui c’est le métier, mon boulot à moi, c’est d’appliquer au mieux la théorie ne gère pas les accidents, les incidents ou l’erreur humaine..il faut donc rester simple et efficace

          « Eloge de la Fuite » de l’excellent professeur Henri Laborit

          ce livre que j’ai lu il y a plusieurs années m’ a beaucoup plu , d’ailleurs il faudrait que je le reprenne,
          en ce moment je suis sur Freud « inhibition, symptôme et angoisse » et ensuite « psychologie des foules et analyse du moi » . Il faut que je me dépêche en plus…

        2. @ ti suisse

          ll me semble que, en matière de connaissances , après une époque où on cherchait à élever le niveau de tous ( instruction gratuite et obligatoire, objectif de 80 % de chaque classe d’âge au niveau du bac, etc. ) , on en revient à la séparation entre ceux qui auront les connaissances, et les crétins qu’on laissera végéter dans leur crétinerie : voir, par exemple, aux Etats – Unis, où coexistent les anthropologues les plus pointus du monde, et les mouvements créationnistes que l’on ne cherche plus à  » éclairer » , voire même dont certains politiciens flattent les idées pour se faire élire, tout en sachant ce qu’il faut en penser en réalité .

          Ceci n’est pas sans rappeler l’ Athènes de l’ Antiquité, où les pythagoriciens avaient déterminé que la terre était ronde et même calculé son diamètre, mais restaient entre eux et ne cherchaient nullement à divulguer leurs connaissances auprès du vulgum pecus, considérant ceci comme une perte inutile de temps .

          On va donc vers des sociétés où il y aura

          -d’une part, ceux qui auront les vraies connaissances, leur permettant d’agir sur le monde,

          -et, d’autre part, les autres, auxquels on laissera s’amuser avec la « démocratie participative » et Internet, pour leur faire croire qu’ils agissent sur le monde, en s’occupant de problèmes comme celui-ci :

          http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2014/09/28/la-suisse-envisage-la-politique-du-chat-unique_4494089_1616923.html

          C’est une sacrée régression antidémocratique, et sa force réside dans le fait iue les laissés-pour-compte des connaissances , type Aurore ou Stanislas, seront très contents d’eux, en vase clos et ne dérangeant personne .

          1. ARIE

             » Aurore ou Stanislas, seront très contents d’eux, en vase clos et ne dérangeant personne …….. »

            ça m’amuse beaucoup de me rendre compte à quel point ma présence te dérange, tu te comportes comme un jeune boutonneux ne sachant pas se servir de sa queue, à qui j’aurai piqué sa gonzesse et qui fait ce qu’il peut pour me décrédibiliser auprès du milieu dans lequel il essaie de s’intégrer, à grand peine d’ailleurs……….

            allez va, , je te laisse les spots….vas y, fait le paon, tout le monde te regarde…

            1. Décidément, impossible d’avoir des réponses à des arguments ou à des analyses autres que des attaques personnelles ou des copiés-collés : tu n’as jamais essayé de réfléchir par toi-même ?

              (bon, il vaut peut-être mieux pas, au fond…)

              1. ARIE

                 » ou des copiés-collés : tu n’as jamais essayé de réfléchir par toi-même ?…….

                je passe parfois sur ton blog, en dehors de tes analyses très vaseuses sur l’économie, je constate que la majorité des textes sont des reprises d’auteur ou des copié collé divers et variés à partir desquels tu brodes une composition personnelle…..
                J’en veux pour preuve les renvois sur le principe de précaution ici même…..

                quant aux attaques personnelles dont AURORE et les quelques intervenants ici dont moi , font l’objet en quasi permanence de ta part, je ne l’invente pas non plus…s’ils laissent filer à leur détriment, ça les regarde, mais moi pas question……

                alors ta morale, vois tu !! quand tu te l’appliqueras……

                1. Lui répondre ce serait lui donner une importance qu’il ne mérite pas et quand dans un post je disais qu’il pontifiait, en fait non il est comme les paons, l’aéropage des plumes en moins. Normal à son âge.
                  J’ aime autant dialoguer avec celles et ceux qui m’ apprennent encore quelque chose…. Mais lui …. Pfftrr!!!

                  1. aurore ,
                    Arié n’aime que pérorer sans  » écouter  » ses opposants ce qui reste relativement anodin mais , ce qui l’est moins c’est qu’il les traite de  » neuneus  » incapables de comprendre ses  » leçons  » présentées comme indiscutables car d’un apriori scientifique pourtant très discutable . Ainsi il instaure un rapport de sujétion qui met son interlocuteur intellectuellement plus bas que lui . En clair , il rate complétement son objectif affiché qui , dans le meilleur des cas , serait  » d’instruire  » les présumés ignorants que nous serions et qui de plus , sont des ingrats indignes de ses efforts ( au sieur Arié ) et ..qui s’emploie vainement à nous élever à son niveau de compréhension .

          2. ça en fait des miaoow et qql allégorie

            allez j’ccolle, le point de vue de Saïd Qutb/US « .. individualiste et spirituellement vide : un peuple qui atteint des sommités dans les domaines de la science et du travail, cependant qu’il est au stade primitif dans les domaines des sentiments et du comportement, ne dépassant guère l’état de la première humanité, voire plus bas encore dans certains aspects sentimentaux et comportementaux.. »
            le, les Frères (à mon avis, sont pas partageurs) ne disent pas ‘civilisation’, m’enfin s’ils laissent une place et fontaine au milieu du village (cé pas gagné ?)

            il est vrai que le prêtre (le druide) même s’il n’était pas le scientifique (inventeur) de l’époque, s’y substitua ‘vantageusement.
            Evidemment, le religieux (vaste sujet/) alors nous.. envahi, baignant dans sa ‘culture’, un affectif, un quotidien même.. on peut le voir ainsi, n’est-ce pas Elie,

            oui, perte de temps, et/mais surtout du Pouvoir..
            le pouvoir -puissance, règne, souveraineté- pour quoi faire (non je déconne..) ..le monde des gadjos et l’autre.
            Aussi, 1) les savants, 2) les nuls, je dirais et les ‘défricheurs’ (Agnès blog) mais eux n’ont pas de numéro, bref, le ‘savoir’ est aussi un plaisir (non? pas dit ne sert à rien..)
            l’érudition (rien à voir avec sagesse) n’est pas (tjs) à vendre ou ayant de l’intérêt.
            Sensibilité, émotion (tiens, je trouve que l’époque actuelle la favorise) vs la science (c’est le propos)
            dové, qué la démocratie ? la curiosité (c’est déjà pas mal) n’aurait pas de crédit..

            Déranger/être dérangé.. faut-k je.. ça me fait penser à William S, simpliste hein, to be et not (lapsus? ‘ou’ not to be..) Stan en parle bien,

            Pepita, car une amie espagnole nous l’a amené bébé, trouvée près de Grenoble, et ses 2 rejetons (je sais le papa) Pim et Baboon.. stop! sinon on y passe la nuit; ah l’helvète, des fois dans l’initiative (rare) neutre (et riche) sait être généreux..
            On a tous le même point commun (cool): des fois on dit des bêtises (le pied du matin y participe etc.) comme ça, ainsi on se sent moins seul

    2.  » pour la fabrication de bénéfices et de dividendes,  »

      Tu uses là d’un argument très fédérateur ici ( le profit = beurk !) digne du  » Bachelot avait travaillé pour les labos » d’ Aurore, supposé expliquer pourquoi tous les pays du monde ont pris la décision de vacciner.

      En oubliant le fait que, dans une économie totalement communiste et nationalisée,mais industriellement avancée, la question du principe de précaution se posait exactement de la même façon, et que cela n’avait rien à voir avec le profit .

      1. Elie Arié : à lire (disons plutôt à survoler) vos posts enfiévrés, je me dis que vous allez sacrément souffrir quand la 6e République sera en place avec l’équivalent d’un MELENCHON multiplié par 18, à la tête du gouvernement de gauche réelle en émergeant. Ce pourrait bien être encore les raisons d’une nouvelle fuite en Espagne (monarchiste et de droite) 75 ans après la précédente… ARAMIS

          1. Et oui, l’histoire bégaie : vous aller encore vous sauver en Espagne comme votre papa l’a fait « courageusement » en 42, tandis que je vais « lâchement » rester à résister comme mon père le fît à la même époque en faisant sauter des convois allemands dans l’Eure… Que voulez-vous? Les bourgeois et leurs succédanés parvenus produisent rarement des ouvriers combatifs et résistants. ARAMIS et VIVE LA 6e République…

            1. Je vous signale quie 1942 (année de notre départ en Espagne), c’était l’année de la mise en œuvre de la  » solution finale « , et que j’avais 4 ans à l’époque. .

              Pour vous, le courage se transmet génétiquement ou socialement ( il y avait pas mal d’ouvriers, dans la milice), et vous vous appropriez sans vergogne de celui de votre père.

              Plus minable, lâche et crétin, ça n’existe pas.

              1. Allons allons cher docteur Mabuse, évitez donc de vous insulter comme un vulgaire cabot voyant son reflet canin dans la glace. Le débat n’y gagne rien. Minable; lâche et crétin, dites-vous ? Oui, c’est bien comme çà que je vous vois depuis que je vois vos pompeuses interventions sur le Net. ARAMIS

  21. http://www.droithumain-france.org/node/397

    j’ai oublié hier de vous faire partager un document sonore en particulier, celui de la 3eme partie, celle d’Alain Graesel, un homme érudit, d’une grande simplicité, pour qui j’ai beaucoup d’affection. (donc peut être moins d’objectivité, à chacun de voir)

    Ca dure 19 minutes…

    1. zut, peut pas ouvrir le lien Stan (y mouline xx minutes, pourtant tu sais ma patience.. j’irais le choper ailleurs)

      oui, c’est dommage -au sens premier, on va pas compliquer, bu que 2 cafés- Elie.. je veux dire cette unanimité (en gros) récolté, alors que du ‘savoir’ ne manque pas, comme un rejet..
      une urgence ? oui, dommage..
      un chouia de pédagogie (je fais court, on se comprend) et tout le monde serait content.. enfin il me semble (échappe t-on à sa nature ?)

    1. Voici quelques faits et chiffres sur les gaz et petrole de schiste:
      – les estimations des ressources en Pologne ont été revues à la baisse après les premières explorations: une baisse de 90 à 85 %.
      – les quelques trouvailles ont montré des gaz de mauvaises qualités, très profonds et qui couteront deux fois plus cher que le gaz russe importé.
      – les compagnies annulent leurs projets d’exploitations et quittent la Pologne.
      – le gouvernement Polonais censure les informations.
      – les prévisions sur le champs de Monterey (California) ont été revues à la baisse entre 97 et 96 %.

      Il faut savoir qu’un puit coute en moyenne 6 million d’Euro, que le déclin de production est autour de 50 % à la fin la première année, déclin accéléré la deuxième. C’est donc très éphémère et le Pic de ces production est officielement prévu en 2016 aux USA.

      Aux USA toujours 45.000 puits pour fracking ont été creusé.
      Il faut 20.000 m3 d’eau mélangés à une soupe toxique par puit. Environ 50 % sont récupérés après usage et doivent être recyclés. Ce qui se passe avec l’autre moitié est inconnu (ou censuré).
      L’Etat du Texas réclame aux « frackeurs » le payement ds dégats commis par la noria de camions sur ses routes secondaires: 5 milliards de $ par an. Réponse Niet, c’est pour les contribuables donc.

      Enfin aucune compagnie pétrolière importante aux USA n’a fait de bénéfice sur l’exploitation; mais plein d’intermédiaires ont joyeusement attiré les gogos (lire Elie Arié) dans cette bulle.

      Lire le blog en Français: Oil Man, Manicore, pour détails et précisions.
      resilience.org section energy (en anglais).

      1. Conclusion : Un tel projet merdique en France ne sert finalement qu’à Pépère ou à Sarko pour faire de l’œil au centre et à droite en vue de 2017. ARAMIS

Les commentaires sont fermés.