Le dernier bouquin de Plenel


Je voulais en parler dans ces Coulisses. Je l’ai lu d’une traite, un dimanche de septembre. Edwy Plenel a écrit « pour les musulmans ».

Le sujet est vivace, il attire des propos détestable dans l’opinion, dans nos médias, dans les sondages.

Plenel est allé à la source, il y a 130 ans, quand un gars dénommé Dreyfus était suspecté,  tort, d’espionnage, parce qu’il était juif.

En 1896, Emile Zola avait écrit un article dans le Figaro intitulé « Pour les Juifs ». Il s’indignait de cet antisémitisme rampant et visible, de gauche à droite, un antisémitisme devenu mondain. On sait ce qu’il advint à la France e 1940.

Plenel a pondu un ouvrage court mais remarquable.

L’antisémitisme est encore vivace en France, mais l’islamophobie a pris le relais. Pour un Dieudonné, combien de tarés ?

Je voulais en parler dans ces Coulisses. Mais le propos est plus vaste que de simples confessions personnelles. Le bouquin de Plenel est salvateur même et surtout si vous êtes effrayé par ces burqa de trop, ces immondes décapitations.

J’ai écrit dans ces colonnes combien les religions m’insupportent. Mais il faut être lucide sur les dangers , sur vers où nous allons si personne ne réagit. Sur où nous sommes déjà, un stade avancé de la haine collective.

L’islam, comme la religion juive ou catholique, m’insupporte quand elle s’adresse à moi, à mes proches, à mes enfants. Mais cela ne justifie aucune haine ni stigmatisation des musulmans en général.

 

43 réflexions sur “ Le dernier bouquin de Plenel ”

  1. Moi, ce sont surtout les religieux de toutes confessions qui m’insupportent , avec leurs façons de pervertir l’esprit des religions .
    Je pense pouvoir me permettre ce constat, étant athée .

  2. J’en ai lu une partie, en faisant la queue ce matin au Super U. Eh oui, Plenel est tête de gondole au Super U, entre Carrère et Nothomb.
    Rien de nouveau.
    Le parallèle entre l’antimusulmanisme d’aujourd’hui et l’antisémitisme de jadis devient très lourd, son simplisme ne s’impose pas (ou plus) comme une évidence. On a l’impression que tant que ça fonctionnera comme machine à culpabiliser, ce sera employé à toutes les sauces et fournira le métal des dernières cartouches.
    Alors que des musulmans français parlaient en leur nom, au nom de leur islam, clamant « Nous sommes aussi de sales Français »., qu’on entendait enfin des voix de ces modérés dont le silence interrogea parfois, Plenel ne déclarait-il pas, sur les ondes de France-Culture, pendant que tout le monde y allait de son credo anti-islamiste:  » Non au bourrage de crâne » !
    Que Plenel ne veuille pas voir, ne veuille rien voir, c’est son affaire. Qu’il culpabilise, apitoie, harangue, embobine et menace de l’enfer idéologique et électoral ceux qui voient, éprouvent, vivent et témoignent… c’est aussi son affaire, mais qui l’approuve encore, sincèrement, pleinement ?

      1. J’ai omis volontairement le « en ». C’est bête, parce que ça met dans la même gondole les deux autres, qui n’en méritent pas tant.

  3. Il est plus que temps que les religions revoient, de fond en comble, les recommandations de leurs livres prétendus saints. On est au XXIème siècle, et l’Homme à plus ou moins, déjà, 6 millions d’années d’existence sur la Terre. Il faudrait peut-être se réveiller.

      1. un chouia de pragmatisme je suppose.. que les (ses) textes soient apocryphes, bon ce ne sont pas les seuls (on a tous lu ou entendu qql conte) alors que la-religion (le religieux) s’adapte (du verbe: approprié au goût du jour, à l’air du temps)
        certes, des efforts (?) ont été fait, histoire de ‘garder la main’ (maintenant elle est ronde et elle tourne.. on n’arrête pas le progrès) mais qu’elle est cette maladie (pas dit vice ?) insistante qui lui font -exprès- regarder les choses, donc aussi les personnes, avec ‘retard’ ?
        On croit bien sûr et apprécie ce que l’on veut, mais je vois pas bien l’intérêt ($) sinon flatter un électorat (un autre synonyme ?) que je qualifierais de conservateur (conservatisme)

        1. Sans me vanter, je n’ai RIEN compris à ce commentaire que j’ai pourtant lu trois fois.
          « que les (ses) textes soient apocryphes, » Quels textes ? De qui, à qui ?
          bon ce ne sont pas les seuls (on a tous lu ou entendu qql conte)
          Hein ? Quoi ?
          alors que la-religion (le religieux) s’adapte (du verbe: approprié au goût du jour, à l’air du temps) la-religion = le religieux ? Que signifie le trait d’union ici ? et le verbe approprié au goût du jour, il se conjugue comment ?
          … et le deuxième paragraphe, pareil.

          Si le français n’est pas votre langue maternelle, excusez ce décorticage, Ti Suisse, mais essayez les phrases simples, très simples. Et s’il l’est, eh bien évitez les helvétismes. C’est illisible pour le commun des blogueurs.

          1. (zut) les textes religieux sont apocryphes.
            Aussi qqls contes, fables.
            Les textes religieux sont apocryphes. Point.

            il devrait/le religieux, la religion, le déique, la chose qui domine notre monde, celui qui est au dessus de nous, tout là-haut, dans les cieux, dans l’éternel, dans l’espace.. j’en oublie ?

            il devrait s’adapter. Je pense.
            Con permisso.
            A la vie de tous les jours/du temps et de l’air.
            – Disons « avec la société actuelle »/mon point de vue.

            Redescendre sur terre.
            (nous: ici-bas) nous // en tous cas moi.

            Terre (ici) Allo ?

            perso (/effectivement ça me regarde) avoir autres choses.
            Des trucs, des machins, impératifs, urgences, des nécessitées, des besoins.. /mes oignons.

            bizarre: j’me sens pas seul, bref.

            les espérances/du ciel/appelle les comme tu veux
            ne m’aide pas (je suis poli)
            mais chacun son business.

            Du paradis. De l’enfer. Du Dieu ou du Diable (fais ton choix/ça ne me regarde pas)

            ça ne m’intéresse pas. No intérêt (chacun son $)
            pas concerné. No. Zéro. Rien /nada.

            ps. je reconnais que c’est une belle affaire/la religion/affaire qui tourne, no crise etc.
            again: pas mes oignons.
            ps2, je vole (dans l’air) et croyais m’exprimer dans un sabir, lingua française (nobody’s perfect) I’ll be better next time,

            1. Ti Suisse, vous voulez dire que rien ne garantit l’authenticité des textes religieux, d’une part, et que d’autre part les hommes devraient les modifier pour les adapter à leur époque, mais que, n’étant pas croyant, tout ceci ne vous concerne pas ? Si j’ai bien compris ?

              1. Voyons, Suzanne, vous débarquez ici pour la première fois ? Personne ne comprend ce que peut bien raconter ce garçon (enfin, garçon, je n’en sais rien…) à longueur de journée. Je crois que, sur ce blog tout pétri de tolérance citoyenne, il représente le quota de débiles légers que toute entreprise soucieuse de vivrensemble se doit d’embaucher, tout comme je représente, moi, le quota obligatoire de trolls.

                1. Didier, mais non mais non… J’avais survolé des commentaires de Ti’Suisse, en me demandant s’ils n’émanaient pas d’un disciple de Raymond Roussel (impressions d’Afrique, langage enchâssé, tout ça) J’ai essayé de changer l’ordre des mots, ou de les accorder entre eux, de créer des relatives, mais je ne trouvais toujours pas de sens. Est-ce que, comme Chris Sole, le héros de « l’Enchâssement », , Ti’Suisse absorbe une drogue qui lui permet de bousculer les structures du langage pour communiquer avec des extra-terrestres vivant sur une planète de linguistes dont le langage, à eux, est une synthèse éclatée, si on peut supporter l’image de synthèse éclatée, de toutes les langues parlées dans le monde ?
                  Je crois au pouvoir démiurgique de la littérature (ne criez pas, même si ce petit roman des années 70 n’est en rien littéraire avec un grand L (malgré ses nombreuses références à Roussel (mais Roussel était-il plus qu’un fou littéraire, oui parce qu’il a aussi inventé le camping-car)) c’est un roman touchant, sensible, même carrément mièvre et pétri de tas de machins anti-forme, hippies et tout ce qu’on voudra dans l’air du temps de ce temps-là, qui fait réfléchir son lecteur et palpiter sa lectrice. )
                  Je ne sais plus trop où je voulais en venir, et je rajoute quelques parenthèses, au cas où j’en aurais omis ou déplacé. (((()))))

                  1. « fais toi plaisir » fais comme tu veux (non, ça ne me regarde pas) moi-même je comprends si je veux, quand je veux (gnâgnâ)
                    aussi, se pencher sur un ‘débile léger’ cé cool (limite flatteur) ‘à longueur de journée’.. pareil ? pas bien compris, bah, paque j’ai pas envie,

                    1. didier -t’inquiète j’fais que passer et rien à (te) solliciter ni déranger; aussi ne le ferais plus, je t’éviterais, promis- juste (te) dire, voyant qu’on te tirait l’oreille (autre blog) le débile pas lourd que je suis, en allégeais la pression; on n’échappe pas à sa nature.

                      ps, oui je gonfle et des gens biens ! (la preuve ?) réciprocité tu t’en doutes, mais.. (tite interrogation) devrais-je (moi aussi) me répandre ? utile, je sais pas, mais intéressant je ne crois pas.. bah, si ça te fait plaisir

              2. Suzanne (8:30) moi pas concerné ? (j’l’ai pas dit, pas grave) qu’on le veuille ou pas nous baignons (des pieds à la tête) dans la ‘culture’ d’une x confession.
                Sinon, ne m’en veux pas (y a/t’as plein d’autres raisons pour cela, no souci) peut-être n’ai je pas envie (du verbe.. oh tu sais) d’en parler avec toi. « ne me regarde pas » manquant de délicatesse ? dans le doute, ne m’excuserais pas.
                A part ça, bien ton texte de/en parenthèse (nan, je déconne) aussi, je ne connaissais pas R Roussel -à lala, tant de lacunes (!) et différences.. j’a pas de sœur, suis verseau, et malgré 2 passeports, plus trop de place pour les tampons; j’allais dire « rien publié » mais si ! y ont tellement insisté, revues d’espace et montagnes, et même bien payé ! (pendant 15 ans, y a des fêlés partout.. j’compte pas la foto, ça serait de la triche)
                pas belle la vie

          2. ça y est, je peux le-placer mon ‘désolé’ (t’as vu, une taquinerie; de approprier) oui, sorry donc pour ta commune.. héhé, ça craint pour le blogueur standard (banal?) quorum (prolo?) le lampen, toi une gadjo contrariée mais happy c’est ça.. t’es roturière ? oup’s j’m’égare (je devrais m’excuser..) mais rassure moi t’es sérieuse.. sans dèc je (tu) m’amuse bien, hein on aura encore l’occase..

            ps, perso je trouve l’époque propice à l’urgence (pas nouveau) et surtout l’émotion; faut-k j’argumente ? je le constate c’est tout.. je devine à peine les effets (diplomatie mortifère ? en tous cas à reculons, paresseuse ?/one ex.) les causes.. ah, le sujet s’approche.

            Tant mieux, new commentatrice (je crois comprendre) bienvenue ! si en gnl on dit ‘bonjour’ en arrivant.. nan, on n’est pas responsable de son éducation (et la résilience n’a pas de sens) aussi a new palette d’idiomes, chic.. ah, je vais voir Elie.. noches Suz’

            1. Eh bien, bonne continuation Ti’Suisse…je déclare forfait, je n’arrive toujours pas à comprendre ce que vous écrivez. J’ai l’impression que vous enfilez des mots au hasard, je me demande si vous connaissez leur signification, et conjuguez les verbes au petit bonheur la chance, ce qui fait qu’on ne sait pas si vous parlez au futur, au passé, au conditionnel.
              Si d’autres vous comprennent et vous répondent, tant mieux !

              1. merci.. alors passer à autre chose; certes je télégraphie un chouia, ce qui couplé à qql néologisme (par ex) n’aide pas; aussi j’use (abuse?) d’aphorisme, disons paradoxe (surréalisme ?) plutôt que cynisme et moral (F Nietzsche n’est pas O Wilde)
                mais nobody’s perfect, incompétent ? je ne juge pas le QI d’autrui, l’habit du moine, le sot métier, et-ni l’opinion ..ça j’aime bien.. le style ? bah, puiser dans la réserve du libre arbitre.
                Un p’tit adage perso -il vaut c’qu’il vaut- ‘ne pas faire aux autres ce que je n’aimerais pas qu’on me fasse’
                voiloù, ça et un bon week end

  4. Arié , vous vous faites le propagandiste/complice du figarofacho en publiant ce lien diffamatoire intitulé : « ….le fisc réclame 42 millions à mediapart  » alors qu’il s’agit de 4,2 millions , déjà une belle somme je vous le concède mais , de là à soutenir ce torchon…pour un juif , c’est fort de café alors qu’en son sein gravitent des réacs de la plus belle eau . En vous servant de ce lien infâme jusqu’où iriez-vous vendre votre âme au diable antisémite pour cracher votre venin haineux d’une gauche honnête incarnée par un média sérieux et qui vous déplait tant ? Pour ma part , j’ai autant d’estime pour Médiapart que pour Marianne journal plutôt libéral social , à mon avis . Vous êtes d’une intolérance….: https://www.google.com/url?q=http://www.mediapart.fr/journal/france/150712/dassault-pousse-le-figaro-vers-la-droite-radicale&sa=U&ei=Pd0pVO65FMGOaJ6TgfAC&ved=0CA4QFjAF&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNEDdXa9F_xGEcgMhBWdxblhGP2NUg

    1.  » pour un juif »

      Joli.
      Vous, par contre, pour un sale con, pas de surprise.

      (les commentateurs de Juan sont de plus en plus class :-))).

      1. Si vous ne vous appeliez pas Élie, aussi… Reconnaissez que vous faites dans la provocation la plus primaire !
        Si on veut voir le spectacle du bon vieil antisémitisme de gauche s’étaler dans toute sa splendeur, c’est sur ce blog qu’il faut venir. Il y a une troupe de commentateurs particulièrement gratinée qui s’y ébat fort aise.

        1. Suzanne ,
          Je ne suis pas antisémite mais plutôt antisioniste , antiraciste/faciste , antilibéral-social et Breton . Je reprend vos termes : antisémitisme de gauche qui s’étale…, vous me la baillez belle ! Je suis bigleux ou quoi ? Ici , une troupe ? qui ? où ? quand ? pourquoi SVP . Il y a une soixantaine d’années que je combats ces sales trucs de même que mon père FTP et emprisonné au camps de Chateaubriand et mon frère qui fût communiste . Durant ces 60 années de lutte politique , je n’ai jamais vu de tels spécimens , à part des allusions médiatiques plutôt minimalistes ; j’espère que vous n’allez pas faire allusion au passé défunt de l’URSS… . M’assimiler à un antisémitisme dit de gauche est à la limite insultant pour moi .

          1. Je suppose que vous voulez parler de Châteaubriant, avec accent circonflexe et t final ? Pour un Breton, avouez que ça la fout mal…

            1. A vous , je n’avouerai rien même sous la torture finale .  » C’est la lutte finale…. » . Allez donc à votre bistrot préféré , çà vous détendra .

      2. Elie Arié ,
        Je suis totalement confus d’avoir lié à tort l’orthographe de votre nom à une présupposée judéité de votre part de même que j’ai pris bêtement pour argent comptant d’autres commentaires vous qualifiant de juif . Je n’ai jamais eu l’intention d’insulter ou nuire en quoi que ce soit à vos origines . Si çà a été le cas , je vous prie d’accepter mes excuses , cela d’autant plus que mon passé familial et personnel milite en faveur du combat anti-raciste et anti-fasciste mené de longue date . Au demeurant , à part cela , je ne retire rien de mon propos répondant à votre commentaire . Le lien que vous y avez mis , s’il est simplement survolé , reste diffamatoire de la part du figarofacho . En vous renouvelant mes excuse , j’espère que vous ne m’en tiendrez pas trop rigueur .

        1. « cela d’autant plus que mon passé familial et personnel milite en faveur du combat anti-raciste et anti-fasciste mené de longue date »

          Ah, ça, c’est admirable ! Se planquer derrière son « passé familial » pour s’octroyer à soi-même des brevets d’antifascisme (à une époque, rappelons-le tout de même, où le fascisme a disparu depuis 70 ans).

          Mon grand-père a porté trois lettres pour la résistance, donc, par “passé familial”, je suis moi-même un combattant. Mon oncle a une fois indiqué gentiment sa route à un Arabe, donc, je suis un antiraciste waterproof.

          Et moi-même, je me “bats” contre des choses qui n’existent pas (mais je me garde de vous dire comment, évidemment).

          Yoyopolo, vous m’avez tout l’air d’être ce que votre “pseudo” laisse subodorer : un guignol.

          1. Bof , a quoi bon , à part démontrer ce que vous êtes : un troll libéral de droite adepte du mépris et du cynisme .

            1. Mon pauvre ami ! Que de sottises et d’approximations en une simple phrase qui vous sert d’esquive ! En quoi suis-je libéral ? Où est le cynisme dans ce que j’ai dit ? Qu’est-ce qui est « de droite » dans mes petites remarques ironiques (et non pas méprisantes, encore que la tentation soit forte, je le reconnais) ?

              1. Si vous n’en avez pas la lettre , vous en avez l’esprit et…le gout : n’http://www.causeur.fr/tillinac-goux-reacs-27472.htm :

  5. « Le sujet est vivace, il attire des propos détestable dans l’opinion, dans nos médias, dans les sondages. » (Juan)

    « pour un juif » (chez Juan, ci-dessus)
    « Les gens comme vous » (chez Juan, il y a peu…)

    Non, rien…

    1. Suzanne ,
      En quoi le propos  » pour un juif  » , serait détestable ? Comment dites-vous pour un catholique , un musulman etc…Votre réponse c’est Non , rien… ah bon . Cela dit , je ne demande qu’à apprendre . Merci

      1. Parce que « pour un juif » suppose que tous les juifs devraient penser certaines choses, et pas d’autres.
        OK, si j’étais nazi, ça surprendrait un peu; mais à part ça…

        1. Exact mais ce n’étais pas du tout le fond de ma pensée . Peut être une réaction inappropriée à l’odieuse guerre israélo- palestinienne qui m’indigne et me fait dire , en filigrane , que j’ai du mal à accepter que des juifs ayant subi la schoah tolèrent sinon approuvent le sionisme et ses conséquences mais aussi approuvent des médias qui flirtent avec les extrêmes : info@info.sinemensuel.com de ce mois qui édite un article sur Michel Warshavsky que je trouve très intéressant .

          1. @ yoyopolo

            Il se trouve que je suis, depuis toujours, publiquement et radicalement antisioniste ; mais je trouve insupportable le parallèle génocides ( qu’ils soient des Juifs, des Tziganes, des Arméniens ou des Tutsis : je n’en connais pas d’autres) / massacres.ou crimes de guerre; que je sache, les Israéliens n’ont pas entrepris d’exterminer systématiquement tous les Palestiniens.

            Bon, fin de la digression.

            1. bonsoir yop, Elie, oui mais ‘sioniste’ peut être interprété (cf. complexité; ça pourrait) bien sûr le côté (aspect) politique et celui émotionnel.. c’est laconique et bref.. il y a aussi un avant et un après (je ne pense pas à la Shoah) juste le temps d’un siècle, le dernier, et sa traduction (pas dit déchiffrage?) dans l’espace, les actes, leurs effets, alors appréhendées dans le moment, aussi/d’abord les locaux (..) les concernés et bien sûr -comment y échapper !- son/le débordement mondial !
              Il y aurait à dire sur les diplomaties, tiens ‘valse’ irait bien (aussi ‘couleuvre’.. tout le monde aime ou a besoin de manger)

              oui, je pense que le-juif (oup’s, mis un tiret) peut être péjoratif.. no souci pour les blacks, arabes etc. ils ont aussi leur molécule mésestimant

            2. Je ne crois pas que c’était une digression, au contraire.

              On a un billet tout en haut, et c’est quoi qu’il nous dit, le billet, hein ? Que c’est insupportable que les musulmans soient l’objet du même racisme (au sens large du terme) que les juifs du temps de Zola, qu’on voit où nous a mené l’antisémitisme, et qu’on recommence tout pareil avec l’islamophobie.
              Sur ce, dans les commentaires du billet, on a un commentaire antisémite. Non, dit Yoyopolo, le commentaire ne peut pas être antisémite parce que je ne suis pas antisémite.
              Rien n’empêche de dire qu’un type qui s’appelle Élie est juif, ou que Yann Kermadec est breton.
              Qu’est-ce qu’on reproche aux bretons ? d’être alcooliques, têtus, enfin je ne sais pas quoi… C’est moche de stigmatiser Kermadec qui ne boit presque plus depuis sa deuxième cirrhose, mais enfin, on n’a jamais mis les Bretons dans des fours non plus. Si on dit ah, ben en tant que breton, Kermadec s’y connait en beurre demi sel, ça ne va pas loin. Il y a des chances que ce soit un peu vrai, en plus. Si on dit, ah, Sarah Weber nous dira peut-être où on peut manger de la bonne cuisine juive, pareil. C’est de l’amalgame pas malveillant. Par contre, voir en chaque juif un type qui sait y faire avec le fric, ça s’inscrit dans les vieux préjugés antisémites. Plus près de nous que le temps des chambres à gaz, les assassins d’Ilan Halimi voulaient kidnapper et rançonner un uif « parce que les juifs ont de l’argent, et même s’ils n’en n’ont pas, ils savent où en trouver ». Supposer cela de la part d’un juif, ou supposer qu’il porte originellement, forcément, sa part du conflit israelo-palestinien, c’est idiot, injuste et dangereux.

              Je suis bretonne, et ne me sens en rien, mais alors en rien, concernée par les autonomistes qui regrettent le temps où Hitler avait promis à leurs mouvements l’autonomie de la Bretagne, une fois l’Allemagne maître du monde.. Je leur prête un peu plus d’attention qu’à des autonomistes corses quand ils font sauter des bâtiments, juste parce que je vis en Bretagne, mais c’est vraiment tout.

              Lire ici, sous un billet appelant à ne pas se conduire avec les musulmans comme on s’est conduit avec les juifs, des commentaires en ce sens, ça fait bizarre. Lire qu’on demande à Elie Arie de ne pas se conduire en juif errant, lire les reproches qu’on lui fait de s’en mettre plein les poches avec ses bouquins, lire les commentaires arguant que ces livres n’ont été publiés parce que « les gens comme lui, ça a des relations, on sait bien », les insinuations (non, les accusations plutôt) d’être, en tant que juif, solidaire des laboratoires pharmaceutiques qui ont fait fortune grâce au vaccin antigrippe, ça fait bizarre. Je ne fréquente pas des tas de forums ou de blogs, mais je trouve que le pannel de commentateurs s’est considérablement réduit ici, et je le vois assez homogène dans cette tendance antisémite.

              Conclusion: Elie Arié est donc maso.

              1. Suzane ,
                Alors , comme cela , je suis antisémite parce que je déclare ne pas l’être ? Elle est bien bonne celle-là , ne me feriez-vous pas un procès d’intention ? Siné lors de son procès en diffamation  » L’antisémitisme est contraire aux valeurs de toute ma vie… » : https://www.google.com/url?q=http://www.telerama.fr/idees/sine-n-est-pas-antisemite-mais-on-peut-le-traiter-d-antisemite,40220.php&sa=U&ei=P1QtVIyEPYyXuASZ2YG4Cw&ved=0CBQQFjAI&client=internal-uds-cse&usg=AFQjCNFD8nwNhnam5jZi0KBaNURlv5EP0Q .
                Et personne ne m’empêchera d’user de mots tels que juif , catho et autres bondieuseries sans que je sois catalogué de laïcard retardé et antimachinchose car n’amalgamant pas les hommes à leurs croyances .
                Par ailleurs , je vous cite :  » le panel des commentateurs s’est considérablement réduit…dans une tendance antisémite  » . Rien que çà ! Il est vrai que mon commentaire pouvait induire une interprétation d’antisémitisme de ma part et , je regrette profondément d’avoir pu ainsi donner cette impression .
                Plus loin , vous faites allusion à des insinuations puantes dont certains commentateurs seraient les auteurs . Par exemple en prétendant qu’ils auraient écrit que E.Arié serait solidaire , en tant que juif , des labos pharmaceutiques mais , vous omettez de préciser qu’il était mis en question , à tort ou à raison , en tant qu’acteur de santé durant son exercice . C’est ce que j’ai crû comprendre sinon démentez-moi .
                Vous interprétez à votre manière , du moins me semble-t-il , en ardente défenseure de E.Arié , ce qui est respectable mais , vous vous abstenez de citer les odieux personnages de ce  » panel  » auteurs de ces prétendues insinuations délétères . On doit vous croire sur parole ? le blog de Juan serait investi d’antisémites ???? . Serions-nous dans la théorie du complot ?
                A part cela , je suis partiellement d’accord avec votre argumentaire . Cela dit , pour moi , le sujet est clos et merci de votre contribution .
                Cordialement .

  6. Cher Juan, peut – être vous et Plenel devriez-vous vous interroger sur les milieux que vous fréquentez, et en changer , car dans les milieux que je fréquente ( et je n’en changerais pas … ) il n’y a rien de ce que vous appelez « un stade avancé de la haine collective » … Mais alors rien du tout !

Les commentaires sont fermés.