Le droit à la complexité


La vie politique est ainsi faite aujourd’hui que de raccourcis en caricatures, il devient bien difficile de justifier un peu de complexité dans ce bas monde.

Dans ces colonnes, on ne s’y résout pas.

J’ai taclé MEDIAPART, je les taclerai sans doute encore. Par exemple, je n’ai pas aimé le procès d’intention dressé contre Hollande l’exact jour de son élection. J’ai aussi voulu croire que Valls à l’intérieur pouvait désactiver les surenchères sécuritaires et xénophobes mises en place par Nicolas Sarkozy.

Je me suis trompé.

Plenel a écrit un nouveau bouquin. J’espère un jour avoir le même temps pour écrire. Pour l’heure, il frappe juste, j’en parle sur le blog principal.

J’ai des amis qui soutiennent Hollande, d’autres qui le détestent. La complexité de nos avis fait la richesse d’un pays. Il est difficile aujourd’hui de faire valoir ces différences sans être sommé de prendre parti à jamais.

Le droit à la complexité des idées et du débat est un bien précieux.

 

52 réflexions sur “ Le droit à la complexité ”

  1. On ne peut pas « aimer » ou « détester » un(e) homme/femme politique. Nous attendons qu’il(elle) mette le programme électoral en application puisque l’élection s’est basée principalement là-dessus. J’ai cru en Ségolène Royal puisque j’ai voté pour elle au 2e tour (mon seul vote PS) et j’ai été déçue qu’elle n’ait pas été élue. « Ses » camarades en portent la responsabilité.
    Maintenant un journaliste se doit d’être impartial et dans ses articles et ses investigations, etc

  2. @ Juan,

    Pour avoir tenté, dans un autre des articles de ces coulisses, d’expliquer que la décision de vacciner ou pas les populations contre l’épidémie de grippe en 2009 était difficile et dépendait de données complexes , et m’être alors heurté à des arguments non pas simples mais simplets ( « c’est parce que Bachelot avait travaillé pour les labos pharmaceutiques que tous les pays du monde ont décidé de vacciner ») , je n’ai pas l’impression que vos commentateurs habituels apprécient la complexité ; j’ai même l’impression qu’ils l’ont en horreur .

    1. @Juan
      Ce n’est pas vous – et tous ceux qui ont cru en FH et MV – qui vous êtes trompés : c’est FH et MV qui VOUS ont trompé .
      « On » a vite fait de se servir de la complexité ( réelle ou supposée ) pour mener les citoyens à la culpabilisation et, ainsi, masquer ses erreurs, ses reculs et ses lachetés .

    2. Je ne sais pas si la rumeur, confrontée à la réalité, engendre la complexité.
      Pour Bachelot, bien au-delà des doutes (légitimes ou pas), elle a pris pour argument le principe de précaution. A cela rien à redire. Mais il reste des craintes, quand il s’agit d’amendements transmis en commissions et rédigés par les lobbys… (Mme Bachelot n’est pas la seule à subir ces soupçons).
      Puisque là, il est question, du « droit » à la complexité, il semble, que l’adage « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement… ». (Je pourrai ajouter : « quand c’est trouble, c’est qu’il y a un loup… ») devrait être un des principaux éléments à prendre en compte lorsqu’il s’agit de « transmettre » en vue d’obtenir, autant que possible, un maximum d’adhésions. Nous en sommes très loin. (Si je prends pour exemple certains contrats d’assurances, on comprend de suite).
      Quant aux problèmes politiques en général ; invoquer la complexité des choses, ne doit pas nécessairement permettre aux gouvernants, de faire une politique opposée au programme, sur lequel ils se sont fait élire. Cette sensation de s’être fait cocufier (je simplifie🙂 ) ne fait qu’ajouter, hélas, des voix au F.N. .

        1. @ Arie …. Heureusement, vous êtes là, pour relever le niveau…..mais comme vous le considérez particulièrement bas…. votre effort n’est finalement pas considérable ….. Pffffffff

    3. @elie Arié : d’accord avec vous sur la grippe
      Derrière cette question de Juan, j’en vois poindre une autre. Et SI….Hollande n’avait pas été élu ? Fausse question finalement car je considère que le vrai choix était déjà à faire au cours des primaires, voir un peu au premier tour. Mais on sous estime le poids du matracage médiatique sur le vote utile dans le choix des électeurs.

      J’ai eu l’occasion d’exprimer pourquoi Hollande était le pire des choix, avant la primaire. Tout s’est révélé vrai ensuite…voir pire, puisque s’y ajoute maintenant Valls. Mais pour sortir de l’ornière, je reste persuadé qu’il n’y a, dans ce pays, qu’un électrochoc qui conduira à une nouvelle « révolution », non sans violence. Je pense que Juan comprend de quoi je veux parler😉
      J’aime l’image de la cocotte minute dont la soupape est gripée

  3. @Juan
    Ce n’est pas vous – et ceux qui eon cru en FH et MV – qui vous êtes trompés, ce sont eux et les politicards qui gravitent autour d’eux qui VOUS ont trompé .
    « On » se sert de la complexité ( réelle ou supposée ), afin de mener les citoyens à la culpabilisation et, ainsi, masquer ses erreurs, ses reculs et ses lachetés .

    1. La réalité et le monde sont complexes, et ceux qui refusent la complexité préfèrent leurs croyances à la compréhension : il existe aussi une façon d’ « être de gauche » qui relève davantage de la démarche religieuse que de la démarche rationnelle.

      « Les convictions sont de pires ennemies de la réalité que les mensonges  »
      Nietzsche

  4. On peut se forger une conviction par l’expérience et l’observation de la complexité . Ca ne veut pas dire qu’on détient la vérité absolue ( nul ne peut s’en prévaloir ), mais si ça sert à être davantage en phase avec l’humanisme, ce n’est pas du temps perdu .

    1. Alain Bobards

      on peut toujours évoquer la complexité autant qu’on veut, l’important est surtout d’être en phase avec ce qu’on est (son histoire, ses identifications, ses croyances initiales et son évolution) , quelles que soient les pressions extérieures (bien pensance, préséances, rites divers etc…)
      celui qui plie à toutes les exigences du monde extérieur finit par ne plus savoir qui il est…

      notre monde est d’abord individuel, ce ne sont pas les moyens modernes qui changent quoi que ce soit à cette simple affirmation……

      tu regardes, tu vois tu fermes les yeux, tu ne vois plus…etc avec les autres sens. Tu est amené à vivre ce qui est autour de toi, tu peux toujours compatir avec ce qui se passe partout dans le monde, mais ce n’est pas ta vie…

      nous naissons seuls et uniques et nous quittons ce lieu seuls et uniques ; entre les deux, l’homme qui le veut, va vivre son destin qui peut simplement être celui d’un bon père ou de vivre l’Amour…..ou un bon ouvrier …ou .. …..

      c’est smple finalement, une fois trouvé le moyen de bouffer…..(voir la pyramide de maslow.)

      celui qui veut s’emmerder avec la complexité du monde a tout à fait le droit de se pencher dessus…….ça occupe

      quand on voit que des politiques qui dirigent des millions d’individus sont condamnés à l’impuissance d’en faire survivre une partie au niveau 1 de la pyramide…… ….ça rend humble…et ça donne une bonne idée de la futilité des pouvoirs..

      je dis ça, et je dis rien, c’était juste pour passer 5 minutes en mâchant…

  5. Bonjour tout le monde,

    je viens de démarrer un bouquin avec une personnalité connue dont je tairais le nom sur :

    « les effets symptomatiques et cycliques sur la stabilité émotionnelle des ex cardiologues des blog de JUAN en phase d’équinoxe  »

    sujet difficile, je vous l’accorde, mais comme des scientifiques de haut niveau se penchent sur les « simplétudes » de la piétaille, il fallait bien que quelqu’un se dévoue sur la complexité des cas exceptionnels autant que rares..

    le bouquin ne sera pas à vendre puisque tout le monde s’en fout, mais il sera mis en bocal et envoyé dans l’espace pour que les peuples évolués d’autres éventuelles planêtes sachent que les ex cardiologues de la terre peuvent être profondément remués par de petits sujets…

    1. L’attaque personnelle avec un  » humour » qui pèse des tonnes, c’est tout ce qu’on peut espérer des commentateurs de Juan (il manque Aramis, tiens).
      Bonne journée à tous.

      1. ARIE

        ah un ex cardiologue vient de se révéler……..

        quelle attaque personnelle

        je suis juste un être simplet qui participait à la conversation sur la vaccination……selon l’histoire que tu as raconté ci dessus à papa JUAN

        ….et voilà il est fâché, il cause des simplets sans eux, et dès que le simplet que je suis, veut prendre sa place auprès d’un être brillant, fooouuiit ….. viré comme une mouche, d’un revers de main….

        comment voulez vous que l’ascenseur social fonctionne, s’il s’arrête au premier cardiologue venu

        1. la révolte du « sans dents simplet  » et de « l’aquacéphale  » a sonné….

          armons nous des fourches caudines (au,lieu de passer dessous) de la dictature des performances neuronales…
          un trader ça va, plusieurs ça fait des dégâts..

          vive le retour en grâce de l’ébéniste, du maçon, du pâtissier, de l’infirmier, du pompier, du peintre

          luttons pour la parite de la tête bien faite, avec la tête bien remplie…

          c’est la luuuuuuuutteu finaaaaaaaaaaaaleu..

          bon après midi à toutes et à tous.. c’est reparti….

          1. @Stanislas
            Meuuuh voyons, c’est parce m’sieur Arié manque de matière pour son -futur- ouvrage qu’il doit pondre avec son pote de Kervasdoué, qu’il se livre à de la provoc . Il lui faut son comptant de simplets, sinon, adieu le bouquin et les royalties qui vont avec .

          1. JUAN

            pas très juste votre remarque à Alain Bobards, ARIE est un fout la merde qui se croit sorti de la cuisse à Jupiter, en principe ceux qui le sont vraiment, s’imposent par leur seule présence, sans avoir à l’asséner à grands coups de latte…

            ARIE avilit régulièrement les internautes qui ne rentrent pas dans ses critères, il se sent d’ailleurs, in fine, la victime du feu qu’il a allumé

            Que nous ne soyons pas aussi intelligents que lui, ne prouve en rien que nous ne le soyons pas du tout. Mais ARIE conçoit son action sur ce réseau comme un missionnaire des neurones et des synapses et veut être un phare, alors qu’il n’est qu’une lumière parmi d’autres…..

            comme il lui faut garder la tête au dessus du lot, il appuie sur les autres…on ne peut pas lui reprocher d’être logique…

            Le respect doit être mutuel et réciproque et inversement….point barre…

            Désolé JUAN, Les choses vont sans dire, elles vont mieux en les disant.

            Vous êtes chez vous, reprenez nous, si nous avons déconné mais équitablement.

            PS; ce n’est pas une leçon, je n’ai pas la sagesse ni la dotation nécessaire et minimale pour les donner… c’est juste une observation..

          2. Peut-être pas cool Juan mais c’est une réalité. Aramis, Stanislas & d’autres ont raison Elie nous prend pour des sous-merdes et il n’accepte pas la contradiction car aussitôt il nous appelle « les simplets ». Pourquoi ? parce que nous ne sommes pas d’accord sur ce foutu vaccin qui nous a coûté la peau des fesses pour rien ?
            Pourquoi ça se passe bien avec les autres posteurs (euses) ? tout simplement lorsque nous ne sommes pas d’accord nous savons argumenter sans s’insulter, alors que Elie « se pose » en donneur de leçons. Il fait de même chez M2, je l’ai « pratiqué longtemps.

              1. En fait j’intervenais à la suite de la réponse de Juan à Stanislas. Mais je sais que Juan est cool sinon on ne pourrait pas dialogue en toute liberté.

                1. @ Aurore … Je n’ai pas été claire dans mon post.. En fait j’évoquais la réponse de Juan …. Peut être en disant  » pas cool » s’adressait il à Arie ?😉
                  Pour ma part, je n’arrive pas a comprendre les critiques acerbes d’Arie …. qui provoquent une situation dont il se plaint ensuite !!

                  1. Elie ne supporte pas la contradiction et c’est lui qui a TOUJOURS raison. Lorsque un intervenant le contredit avec argumentation, voire avec des liens qui lui mettent le nez dedans, c’est faux, nous sommes simplets, bêbêtes, nous ne savons pas lire…. forcément lui écrit un bouquin donc il est INTELLIGENT!!! Mais cette attitude existe depuis la nuit des temps sur M2 il est dans la même conduite. … Alors forcément quand on l’attaque il joue les canimero et se réfugie derrière, ici, Juan. Il est insupportable.
                    Mais heureusement que la majorité d’entre nous ne sommes pas comme ça et nous pouvons échanger sans se traiter de noms d’oiseaux. On est pas d’accord on le dit, on argumente et puis basta! Ca ne nous empêche pas, sur le fond, d’être sur la même longueur d’ondes…. et même si nous l’étions pas on ne s’insulte pas.

                    1. hello vous, ça boom.. yes, on dirait.. franchement et évidemment j’apprécie ce blog (plus de 4 ans je crois de présence, qu’importe) j’y trouve (‘mon bonheur’ serait exagéré) ce que je cherche, ce qui manque à mon retard (c’est comme ça, ça me regarde, m’en suis expliqué)
                      Rien de flatteur, ce site est bien tenu: les gens sympas (pas là pour faire des rencontres !) une simple -basic- courtoisie qu’on ne voit pas partout (autres sites) dans l’échange et partage/infos, opinions = vocation des blogs (ce que j’ai ‘appris’ en arrivant, 6 ans à peu près; ce qui me va nickel)
                      Des désaccords, plutôt des points de vues, ‘actions’ divergentes, normal et bienvenue.. avec vous, on s’en explique peinard et pis voiloù

                      j’aime bien Elie (et tout plein d’autres) car/bien sûr j’apprends des trucs; ce que j’en pense, j’en fais hein.. des fois je l’exprime.

                      pis voilà, le jugement de valeur s’invite.. zut,
                      je partage l’avis de Stan; lui, pas comme moi, est limpide (même si des fois il s’autorise qql détente.. j’me sens moins seul)
                      oui, des préférences (of course) des agacements.. perso, non personne ne me dérange, m’indispose -tiens j’ai une groupie, remarque elle ajoute ‘commentateurs gratinés’- je ne suis pas un garçon (si: un boy) compliqué (pas osé ‘simple’) j’ai perdu en susceptibilité mais pas en taquinerie ni me prends au sérieux, de là à être un ‘débile léger’.. je ne vois pas (mon entourage, plutôt large, disant son contraire.. alors eux aussi ?!)
                      m’enfin, on ne peut pas plaire à tout le monde (chic !) ni là pour ça.
                      bref, c’est vachement dommage; et chacun son style (puis-je, libre arbitre ?) aussi on m’a tjs dit, appris: « on ne se moque pas des handicapés »
                      bonne journée

                    2. ps, je me surprends à-devoir (!) éviter x ou y, oui: viser bien la case ‘répondre’, même pour des propos bienveillants -j’en connais pas d’autres- enfin je sais l’option exception ou paradoxe, suivant les circonstances n’est-ce pas..
                      j’ai bien fait une guerre de mon plein gré, ce qui, peut-être favorise mon pacifisme ? (je ne compte pas le Ghana, j’y étais par hasard; et ils m’ont mis de côté d’entrée: zonzon)

                    3. J’attends toujours votre argumentation, ou celle de n’importe quel autre commentateur d’ici, contre la décision prise, en 2009, par tous les pays du monde (sauf la Pologne, je l’ai signalé) , de vacciner contre la grippe A (H1N1)v…mais quelque chose me dit que j’attendrai longtemps.
                      Vous rendez-vous compte que vous ne m’avez JAMAIS opposé le moindre argument ?

                      Le plus amusant, c’est qu’il existait, en effet, des arguments sérieux – mais, à mon avis, non convaincants – contre cette vaccination, mais que je suis apparemment le seul à connaître ici :-))) ;mais, vous, vous êtes toujours limitée au  » c’est parce que Bachelot avait travaillé pour des labos, voilà pourquoi la Suède a vacciné 60 % de sa population ».

                      Justement, ce que je vous reproche, c’est d’être toujours incapable d’ argumenter.

          3. Ce n’est pas la première fois qu’Elie attaque les commentateurs de ce blog . Et c’est lui qui, sur ce même blog, s’est chargé de parler du bouquin qu’il envisage d’écrire avec de Kervasdoué sur les internautes et ce qu’il considère comme leur niveau intellectuel  » bébète » ( selon ses propres paroles ) .
            Alors ce n’est peut-être pas cool mais je crois que ce n’est pas volé .

            1. Chercher à savoir si Elie Arié a déjà voté ou pensé dans une optique de gauche, s’il a déjà été emprunt du respect qu’il entend inspirer et s’il serait seulement capable d’un peu d’humilité, c’est un peu comme le fait de savoir si ces mêmes critères seraient applicable à la politique de HOLLANDE qui prétend être de gauche en massacrant le social à al tronçonneuse et qui prétend haïr la Finance en faisant la dans du venter devant… Bref, Elié Arié A une certaine utilité dans ce genre de débat, mais pas vraiment celle qu’il pense avoir en bombant le torse en nos toisant du haut de si haute connaissance de ce monde décérébré dont il adore les règles et dont nous souhaitons parvenir à changer quelque peu. Il est réaliste dans la connerie organisée, et nous sommes à ses yeux d’expert, des utopiques qui rêvent d’un possible devenir humain de ce monde… Il a déjà tort et ne le sait pas encore, pauvre homme. ARAMIS

  6. La complexité du monde est un fait brut …
    Qu’elle soit un droit ou non , qu’on la refuse ou non , cela n’y change rien ……. La complexité s’impose de fait …..
    La réalité n’a que faire de nos opinions , nos convictions , nos certitudes , nos vérités , nos religions , nos théories , nos dogmes , notre rationalité , nos mensonges …..
    La vérité est une grande fille qui se défend très bien toute seule ……

    1. La réalité pour des gens aisés n’a pas le même aspect que pour les fauchés, et de facto, il en est de même pour la complexité
      Conclusion : à la situation de chacun sa complexité et sa réalité .

  7. Concernant HOLLANDE, on ne peut que constater que ce tricheur à promis de faire un programme de gauche pour être élu par la majorité du peuple de gauche et qu’il fait un programme de droite pour servir sa seule carrière et son idéologie ultralibérale. A moins de plaire à ceux qui croquent de ce genre de politicaillerie, je ne vois pas où se trouve la « complexité » dans cette affaire. ARAMIS

    « Une idéologie est un système de pensée cohérent avec lui-même mais non avec la réalité. »

  8. yes, la complexité.. droit ch’ais pas, mais carrément chouette.. ah oui, d’en jouir, d’en profiter /de pouvoir-en.. certes un droit auquel on s’est habitué (y m’semble) et dont on peine (peut-être) à réaliser la chance (?) le bonheur (!) de (droit-pouvoir) se l’approprier.
    Le devoir, va t-il s’inviter ? une autre histoire..

    en attendant, puisque lui, le simplet, le commensal est là, 2 mots.. (je distingue la souris du virus parasite, bref) je dirais: happy mec, un royaume, et pas n’importe lequel ! celui qui chapote tout (all around et plus encore !) lui est réservé..
    pas belle la vie..
    aussi (tant pis pour la complexité) on l’est tous de qql’un (/un autre) ça dépend où l’on se place n’est-ce pas..

    je rajouterais, pour simplifier (aïe..) nous sommes régi par 2 machins principaux (dans le désordre): la reconnaissance et la satisfaction

    après, certains mettent du sucre dans leur café (ou même n’en boivent pas) et cela ne me regarde pas..
    ouais, c’est complexe et c’est chouette !

    1. ‘post.. /A Graesel, lien de Stan hier,
      – trans-humaniste.. dans tous les domaines !
      – (nous: on se reproduit)
      – conclusion ou début ? /choisis ton camp camarade
      – (les-robots/ben-vi) parleront-ils de nous comme nous parlions des Dieux

      le café, le sucre.. le pépé de mon pépé s’en passait
      (facil: il l’ignorait)
      certes, il était simple (?/j’l’ai pas connu)

      « progressus » ? (cf. lien/etc.)
      = nous avons le choix (volontarisme)
      Universalité de la méthode (pas moi ki dit)
      techniq Et moral.. le rationnel est-il raisonnable..

      héhé.. on ne s’ennuie pas, avec ou sans Blanche Neige
      (rien de ‘sportif’, drogue et performance, je pensais aux 7 nains, ils étaient bien 7 ? moi et les maths..)

  9. Oui , le monde n’a sans doute jamais été aussi complexe mais malheureusement les politiques et les médias nous le montrent très binaire .
    En économie , c’est le fameux TINA : le libéralisme ou le chaos .
    Quiconque ose le critiquer ou propose des solutions non libérales passe pour un espion nord coréen !
    En politique étrangère , c’est le manichéisme le plus total : les bons et les méchants . Comme disait J.W.Bush , le camp du bien contre le camp du mal , ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous !
    Et on voit aujourd’hui où cela nous a mené . La barbarie et un million de morts en Irak .
    Et aujourd’hui , c’est le pompon : la complexité de la situation en Irak est passée sous silence .
    Comme s’il n’y avait qu’une seule guerre , celle que l’on nous présente est celle que l’on doit mener contre l’EI , alors qu’il y en a trois ou quatre !
    L’EI contre tous les chiites , les turcs opposés aux kurdes , l’Arabie Saoudite maintenant opposée à l’EI , les chiites syriens , irakiens et iraniens opposés aux sunnites saoudiens .
    Et nous opposés à l’EI .
    Oui , là c’est du ( complexe)³ , alors bon courage .

    1. bonsoir l’arsène, plus loin (breton 44) j’illustrais vite fait par l’exemple: l’ex Yougo.. alors, je regarde sur le web (comme un toc ? bref) juste pour dire: on croit ‘savoir’ -oui, plus d’appétence, intérêt, affection pour certains sujets- eh ben non.. (je prenais cet ex. car celui-ci est derrière nous; une page tournée)
      c’est tjs very complexe, même/aussi pour l’indigène, n’est-ce pas.. on pourrait croire, définir qql ‘bon et méchant’.. ça serait si simple.. (j’ai fait court, plus serait du gaspillage)

  10. Plenel m’agace parfois ,peut être parce j’aimerais qu’il est tort plus souvent😉, mais il fait un super bon boulot….. Il remue les choses avec intelligence ….
    Quant au droit à la complexité, je pense qu’il s’agit plus d’un droit à la réflexion…. N’a t on pas attaqué injustement Onfray pour ne pas assez prendre parti….

  11.  » Le droit à la complexité des idées et du débat est un bien précieux. »

    c’est vrai, sauf que, si on commence à parler politique et religion, ça n’en termine jamais parce que toutes les options de base sont dans la nature et qu’il n’y a pas moyen de vérifier qu’autre chose est possible, alors le ton monte, on s’énerve, on veut avoir raison et on finit par dire que l’autre est un simplet…… (c’est un exemple pour illustrer)

    Le problème de l’humain, c’est le verbe, et comme rien ne se perd, ça fait tourner l’industrie de la boisson, causer ça donne soif…….par contre le clavier…..

    regardez, déjà rien que parler composition d’une équipe de foot,….et pourtant il n’y a que 11 joueurs (si en plus faut discuter les remplaçants)….dix à table, dix entraineurs….

    discutez un sujet philosophique avec votre chien ou votre chat, ou votre poisson rouge, vous aurez toujours raison. L’avenir de la pensée simple, de la paix et de la sérénité, c’est l’animal domestique…..

    et si vous êtes énervé, il parait même que c’est le chien qui se gratte….

    la meilleure option, c’est de dialoguer en se mettant d’accord sur celui qui va avoir raison au final. Ca aura l’intérêt de ne pas aborder le sujet, puisqu’il bute au préalable sur la finalité……

    c’est simple non ?

    que la paix et la sagesse nous tombent sur la tête….
    😀

    1. Bien vu San. C’est tout le problème de l’intellectuel qui imagine ds choses qu’il n’a jamais faites. Il lui manque la sensation du vécu. Ex prof de karaté je voyais souvent de piètres combattants expliquer à merveille les techniques de combat et l’histoire du karaté Do, tandis que d’autres restaient médiocres dans cet exercice de style en société, mais étaient de redoutables combattants et de fins techniciens. Nous arrivons à une période où les médiocres du combat s’améliorent intellectuellement , tandis que les tenants de ce pré carré restent imperturbablement dans le combat verbal en prétendant tenir le haut du pavé… CQFD. ARAMIS

      1. claro (préféré à ‘limpide’)
        t’ai je déjà dit Stan (toi aussi Claude, mais il arrive que mes capacités, politiques j’entends, touchent leurs limites) que j’aime bien te lire ?
        j’dis ça, car on lit (trop) souvent son contraire.. quel dommage, quel gaspi.. rien de flatteur, juste mon avis et équilibrer (pas que vous; chacun sa dose, perso le podium..) bonne soirée

  12. A part pour les spécialistes dans un domaine qui
    parlent à d’autres spécialistes (ou qui voudraient
    le devenir) dans ce même domaine le droit à
    la complexité parait relever du droit à dire n’importe quoi
    avec un alibi..

Les commentaires sont fermés.