Déficits: pas touche à la famille ?


Le récent projet gouvernemental de ponctionner de 700 millions d’euros diverses prestations familiales pour résorber un déficit de la Sécu que la crise aggrave fait à nouveau jaser.

Quand François Hollande avait décidé d’abaisser le bénéfice du quotient familial il y a un an, nous étions dubitatifs sur les couinements généraux, de la gauche de la gauche à la franche droite, contre cette mesure.
Car franchement, qui doit se serrer la ceinture en cas de crise ? Ceux qui payent des impôts directs ou ceux qui ont trop peu de revenus pour en payer ?

Notre réponse n’a pas changé.

Aujourd’hui, le gouvernement cherche à réformer le congé parental et diminuer des aides à la garde d’enfants.

Cela n’a plus grand chose à voir avec réduire les niches fiscales – le quotient familial en est une.

Je m’interroge.

La gauche libérale attaque le « tabou » de la politique familiale. La droite a un boulevard pour rétorquer. Au final, qui perd ? Les bénéficiaires des aides à la garde d’enfant sont des classes moyennes supérieures (si, si, il faut le répéter). Mais pour le congé parental…  comment dire..

43 réflexions sur “ Déficits: pas touche à la famille ? ”

  1. Et si nous attaquions de front le tabou libéral des socialistes d’attente ? Le changement c’est dès maintenant avec la 6e République, sinon rien ! ARAMIS

    1. Pas de connerie, il risque de nous faire « pâlir » d’envie tant il risque de nous paraître plus social que pépère, d’autant que le PS se retrouvant dans l’opposition se verrait (encore une fois) obligé de critiquer la politique qu’il est en train de nous imposer… ARAMIS

        1. Pas besoin d’écouter Juppé ni Hollande pour savoir que ces deux tartarins-là sont les deux faces d’une même pièce néolibérale. France Inter , je n’y vais que très rarement, quand il y a MELENCHON. Radio Paris ment… ARAMIS

          1. Fillon… Fillon ? C’est pas ce mec qui était 1er ministre de 2007 à 2012, avec les magnifiques résultats qu’on connait ?

            1. Oui celui qui disait être à la tête d’un état en faillite. c’est bien lui…. A l’époque c’était le coup de : « courage fuyons », maintenant c’est carrément: « Cà sent le sapin » ARAMIS

    2. Juan milite en fait activement pour Sarkozy (même si, comme vous l’avez si intelligemment souligné, le programme de Fillon l’excite plutôt) pour de basses raisons d’audience.

      Je trouve fort bon de votre part d’encore participer à un blog où l’auteur passe complaisamment son temps à démolir la politique pourtant juste et efficace de notre gouvernement (même si, hélas, souvent incomprise). Il faudrait, au contraire, consacrer plus d’ardeur à la prochaine victoire du PS en 2017 bien que je comprenne que certaines calomnies exprimées ici, puissent blesser le militant de cœur que vous êtes. Avec toute ma sympathie, camarade.

  2.  » Comment trouver 50 milliards sans casser les protections sociales ni taxer les classes moyennes : notre plan alternatif.

    Économiser ou trouver 50 milliards d’euros, ce n’est pas si compliqué. Et sans taxer les classes populaires et moyennes, sans amoindrir les protections sociales, sans affaiblir les services publics, ni geler les salaires des fonctionnaires. Basta ! suggère quelques mesures alternatives au plan d’austérité concocté par le gouvernement de Manuel Valls : s’attaquer vraiment aux niches fiscales et aux fraudeurs du fisc, réduire la rente de l’industrie pharmaceutique qui creuse le déficit de la Sécurité sociale ou taxer les milliards de subventions implicites aux banques. Alors aidons Manuel Valls à récupérer ailleurs au moins 50 milliards d’euros !  »

    Pour avoir des précisions concernant ces différentes possibilités :

    http://www.bastamag.net/Comment-trouver-50-milliards-sans

    1. 1- Niches fiscales : 50 milliards de dépenses inutiles
      2 – Fraudeurs du fisc : 30 milliards d’euros en moins dans les caisses
      3 – Taxer les transactions financières : 35 milliards partis en fumée
      4 – Sécurité sociale : 10 milliards de rente pour l’industrie pharmaceutique
      5 – Récupérer les 48 milliards de subventions implicites aux banques

      1. Vous rigolez !
        Fort avec les faibles est faibles avec les forts !

        oui je sais ce n’est pas de moi !

  3. Réduire le congé parental, en prétextant la parité est d’une rare hypocrisie….. Car la parité en entreprise est rare….. Combien de pères ou conjoints pourront prendre les 18 mois restants…. Le but n’est que de faire des économies ……
    Et pendant ce temps on continue a entretenir des sénateurs et un sénat qui ne sert a rien !!! Et d’autres gâchis continuent…

    1. Et de plus ce sont des « économies » faites pour continuer à gaver les gros patrons qui délocalisent, la guerre pour remplir les contrats de commandes d’armement et de BTP (entre autres), et les banques qui vont encore avoir de quoi gaver leurs propres traders pour jouer au casino. ARAMIS

  4. Y a un truc qui me chiffonne : on ponctionne les citoyens ( peu importe qu’ils soient de la classe moyenne ou moyenne supérieure, voire de la basse classe ), on veut faire 50 milliards d’économie, refiler 20 milliards au patronnat etc… sans la moindre contrepartie . Quand, en plus, Gattaz explique qu’il faut envoyer les salariés Français au niveau des salariés Chinois ou Hindous ( à quel prix ? ), qu’on revalorise de 26 centimes/jour le minimum vieillesse, que cette fameuse prime de 40 euros représente 11 centimes /jour, mais qu’on évite de brusquer les actionnaires, les paysans membres de la FNSEA et autres friqués, on se dit que le foutage de gueule va bien finir par leur péter dans les mains .
    Et qu’est-ce qu’on nous propose ? Fillon, Juppé, Sarko ou Marion Anne Perrine ( au PS, ils sont trop paumés pour proposer qui ou quoi que ce soit ) .
    Oui, il faudrait une VIeme République, mais ça pourrait bien se faire dans la douleur .

  5. Une info pèchée dans le « Canard Enchainé  » de cette semaine : Merkel a un budget en equilibre, mais l’Allemagne n’est pas foutu d’avoir des avions militaires état de marche pour remplir ses engagements envers la « coalition  » ( rires jaunes ) . Son réseau routier ( que j’ai connu il y a 45 ans et qui faisait envie ) part en sucette et ses vieux commencent à devenir un problème .
    Et dire que FH et les Européens se prosternent devant Angela . Pffffffou !

  6. faut arrêter de parler de classe moyenne qui ne veut rien dire., ..la classe moyenne à 4000 € – 5000 €mois et celle à 1000 € sont aussi proches les uns des autres que la famille des tanches et des corbeaux (dans le désordre pour que personne me fasse chier sur ce détail : qui est la tanche ….etc…quoique un modèle de tanche plus aisée encore ce serait sarko par exemple )😀

    il faut suivre la grille des salaires moyen et médian des français pour savoir à quel moment il attend du mois en cours, il attend le début de mois suivant… (il y en a qu’i n’attendent rien???et tant mieux pour eux

    là dessus il faut retirer les dépenses contraintes (loyer, énergie, déplacements divers, abonnements…).

    enfin suite à ça, il existe des produits de redistribution qui viennent moduler les différences. (prestations sociales diverses pour les gosses, aides au logement, famille, éducation .. etc etc…

    bref….vous savez cela..

    sur ce dernier point, ça va sabrer dur, et nous n’avons qu’une faible idée sur la question à l’heure d’aujourd’hui, ça va être progressif. Il faut juste savoir que la France a mieux résisté à la crise que les autres pays grâce à son système social de redistribution et surtout de partage inter générationnel…

    alors il faut se faire une évidence… Puisque personne ne veut plus payer pour personne (accident de la vie, gosses, services publics, équité de services sur les territoires ruraux..etc….) il faut que le processus en cours s’accélère et le plus vite possible jusqu’à une proportion de gens dans la merde suffisante pour, peut être, prendre conscience que la solidarité avec ceux qui sont des victimes et non des coupables à priori est la meilleurs solution à la paix et la stabilité d’une communauté organisée….

    parce que l’histoire est sans appel et sans faux fuyant, c’est suite à une masse de souffrance critique (guerre militaire ou civile, catastrophe…etc) que l’humain retrouve ses valeurs de vie d’entraide en société ou en communauté…

    en même temps les pleutres et couillons irresponsables : politiques, technos et parasites divers de France, de bruxelles et d’ailleurs, vont se renouveler de soi ou pour garder leur putain de fromage ou vont fébrilement et frénétiquement retourner leur veste pour nous concocter un nouveau CNR et une mise sous tutelle des braqueurs de la finance et de leurs loufiats millionnaires jouant aux plus riches du cimetière…

    1. Stanislas

       » nous concocter un nouveau CNR »

      Manifestement, vous n’avez toujours pas compris qu’avec la globalisation, nous sommes passés à des économies ouvertes, dans lesquelles ce qui marchait il y a 70 ans au niveau national ne marche plus.

      1. ARIE

        il n’y a jamais rien d’irréversible à part la mort peut être ?, . …nous sommes juste dans une phase aigue de schizophrénie libérale financière ….des pointures en économie le rabâchent depuis des mois, mais comme tu ne lis que le figaro ….

        il faut préciser qu’il y n’ a qu’une centaine de pays individuellement lancés dans la même mondialisation, qui ont gardé leurs instruments de souveraineté et qui vont bien ainsi, autant qu’on peut l’être;

        et 18 qui se sont liés à une monnaie de singe pour rentier dont ils sont en train de crever à la santé de la seule Allemagne.. et qui n’ont gardé aucun moyen de réagir à part tailler à mort dans une déflation compétitive..

        mais c’est un détail………

  7. quelque chose qui passe inaperçu en ce moment mais qui sortira dans quelques mois, c’est la rapidité actuelle avec laquelle les salaires baissent aux renouvellements du personnel (cadres, matirise, salariat peu technique)

    le chômage, les rotations qui s’accélèrent (CDD, intérim, rupture conventionnelle) permettent de rectifier le salaire efficient à la baisse d’une manière parfois grandiose, en particulier pour les cadres…

    d’où la demande pressante du MEDEF pour casser le SMIC…il faut bien un plancher sinon comment payer un petit chef au SMIC, au même prix que son collaborateur direct ….hein ?

    à suivre…

    1. @ Stanislas

      En dépit du SMIC, que le patronat sait contourner depuis longtemps ( contrats à temps partiel, contrats intérimaires, externalisation des salariés devenus autoentrepreneurs, etc.) la France souffre, effectivement, de salaires MOYENS RÉELS trop bas par rapport à d’autres pays , de niveau de développement comparable et qui n’ont pas de SMIC national ( Allemagne), ou qui ont un SMIC beaucoup plus faible ( Grande-Bretagne).

  8. «  » ., ..la classe moyenne à 4000 € – 5000 €mois et celle à 1000 € sont aussi proches les uns des autres que la famille des tanches et des corbeaux……………….

    NB :pour les éventuels pisses froids qui voudraient me chatouiller, il ne s’agit pas d’un jugement de valeur mais d’une illustration d’une différence de ….tout

    1. @Stan
      C’est vrai : on peut avoir un titre dans une boite ( chargé de clientèles, par exemple ) et être payé avec un lance-pierre . Par contre, on peut être contrôleur ( toujours par exemple ) dans une autre boite et recevoir des émolunments plus conséquents .
      Je pense que, lorsque l’on parle de classes moyennes ou moyennes supérieures, c’est plutôt statistique . l

      1. Ce à quoi on ne pense pas, c’est que la baisse des rémunérations plombe les retraites de base et complémentaires par répartition . Ajoutons un chômage élevé et on va dans le mur à la vitesse grand V , car, comment se créer une retraite complémentaire par capi ( puisque c’est la mode ) digne de ce nom si les revenus ne permettent qu’une cotise à minima

  9. Elie Arié

    dit comme ça monsieur ARIE ça ne veut rien dire, car ça dépend des secteurs d’activité et de la productivité dégagée. ..

    quant à employer un temps partiel, ce n’est pas un contournement du SMIC c’est juste une uitilisation moindre ou optimisée (à condition que le salarié travaille plus vite ????) d’un salarié au salaire minimum en vigueur…

    un autoentrepreneur est un NON salarié…

    pour le reste c’est ce que je dis, on peut faire crever socialement et matériellement autant de gens qu’on veut, là où on veut, sauf que des pans entiers de salariés non encore en danger vont aussi en pâtir….(par manque de demande

    globalement cette course à la déflation salariale est une pantalonnade de première bourre, surtout en europe..

    heureusement les intellos du monde commencent à dénoncer cette course à l’échalotte..

    l’essentiel de la manip est de faire passer les vrais chiffres de la cata sous le tapis…

    1. @ Stanislas

      « un autoentrepreneur est un NON salarié… »

      Merci, j’étais au courant :-)))

      Si vous aviez une vague idée de la vie des entreprises, vous sauriez que, depuis plusieurs années, la tendance est à pousser, chaque fois que c’est possible, un salarié à créer sa propre boîte, qu’on utilisera ensuite comme sous-traitant, à coup de missions : ce qui évite de lui verser un salaire fixe toute l’année, et, surtout, de payer les charges sociales afférentes à tout salaire.

      1. ARIE

         » Si vous aviez une vague idée de la vie des entreprises  »

        moi je n’ai jamais mis en doute ta faculté de charcuter tes clients,

        j’ai géré, redressé et conseillé des chefs d’entreprises de PME au moins autant de temps que tu as passé dans les salles d’opération (si tu as opéré)

        alors prenons nous mutuellement pour des cons, si tu veux, mais pas touche à une carrière pro dont je suis au moins aussi fier que toi…

        le phénomène qu’on a appelé aussi « essaimage » ou externalisation » a toujours été marginal, des cadres, agents de maitrise ont pu effectivement se mettre à leur compte pour bosser chez leur ex patron …

        c’est une tendance qui date des années 80 – 90. Il est Possible que la région ile de France l’aie plus pratiqué ; J’ai un tour de France et je n’ai jamais vu vraiment le phénomène prendre de l’ampleur..

        par contre beaucoup de cadres et d’ingénieur virés après 45 ans dans les années 90 et 2000(trop vieux ) se sont mis à leur compte pour le conseil en entreprise ( qualité, organisation, commercial etc….)

        1. @Stan
          Sans compter que pas mal de micro-entrepreneurs ont un boulot salarié . La micro-entreprise, dans ce cas, sert surtout à se faire un complément de salaire .
          La « sous-traitance » dont parle Arié, s’est développée il y a une trentaine d’années, d’abord avec les pré-retraités, puis avec ceux qu’on incitait à quitter la boite, celle-ci contribuant à l’installation de son ex-salarié, à la condition que l’activité qu’il créait profite, indirectement, à la boite principale . Une façon de tourner la franchise …!
          J’ai eu à connaitre des cas .

      2. Si vous aviez une vague idée de la vie des entreprises, vous sauriez que cette pratique a TOUJOURS existé avec, pour le « salarié poussé », d’autres formes de statut que l’auto-entreprenariat.

        Pas besoin de chercher à l’enfoncer, la clé est sur la porte !

        ***

          1. à Petite plume perdue

            « Je répondais à je-sais-que-je-sais-que-je-sais-tout de 15h54 »

            Le commentaire de Stanislas a été posté à 17 h 53

  10. Quand Bouygues passe un contrat avec le Qiatar, pour un projet dans ce même Quatar , il emploie des ouvriers Quataris : ça coûte moins cher et la protection sociale est quasi-nulle . Par contre, les dividendes perçus par les actionnaires en sont d’autant plus joufflus . Pareil pour Renault quand il installe une usine en Turquie ou en Slovènie . Et ainsi de suite … Et ce sont ces grands patrons qui voudraient aligner les salariés Français sur ces modèles . Ces gens là veulent toujours tirer les citoyens vers le bas sans que, surtout, le système soit remis en cause .
    C’est ça, la globalisation, et rien d’autre . Et c’est pourquoi certains pays essaient d’en limiter les effets . Bien sûr, ça déplait fortement à la finance internationale .
    Ne désespérons pas : une situation n’est jamais figée .

  11. Avant que suffisamment de gens soient dans la merde (et encore rien n’est sur),il faudra « descendre » bien plus profond (voir la Grèce).Cà promet.

  12.  » La gauche libérale attaque le « tabou » de la politique familiale……… »

    c’est facile à comprendre, toute la France des marioles politiques est à genou devant la teutonie et la mère ckel (castratrice en plus la garce…….. il n’y a pas de hasard)

    or l’allemagne est prise en modèle pour ses excellents chiffres à l’export…passons sur la connerie qui veut que tout le monde soit compétitif en même temps sur des marchés extérieurs qui sont à saturation….je laisse ça au figaro….

    d’autre chiffres paraissent bons ( il faut penser fort qu’ils ne truandent pas leurs statistiques ) l’allemagne a une population de vieux qui ne se renouvelle pas, sa population diminue à une vitesse impressionnante.
    Ils en sont réduit à faire bosser des travailleurs de l’est à des prix de chinois (encore que ce n’est plus la référence, les chinois sont trop chers).

    Coup de pot, le Portugal, l’Espagne, la grèce et l’irlande sont en train de crever, en avance sur nous, ça fait un peu de main d’œuvre rentrante outre rhin (et pendant ce temps là, le Portugal et l’irlande s’appauvrit de ses jeunes). Parce que les populations de ces pays ci dessus dégagent par centaine de milliers de personnes…..

    ça c’est une réussite de l’UE : la libre circulation des hommes ….qui n’ont plus de boulot…..

    peut être que nos bourlingués de politique ont décidé, que la France devaient arrêter de faire des marmots…c’est une solution fiable si on réfléchit bien..

    qui dit 0 allocs famille : dit ceinture le kama sutra du samedi, dit maux de tête réguliers du soir, dit stimulations mécaniques ….bref

    donc moins de gosses
    donc moins d’écoles,
    donc moins de maternités,
    donc moins de rentrée sur le marché du travail
    donc baisse du chômage
    donc baisse des dépenses publiques

    reste à trouver quoi faire des vieux qui pèsent aussi dans les dépenses et qui franchement ne servent plus à rien économiquement au sens libéral, j’entends;..

    et nos chômeurs encore en âge et en énergie de bosser, au lieu de se pavaner « dans ce pays de feignants qui ne veulent plus bosser », devraient songer à se barrer aussi sous d’autres cieux …mais rien à faire, les français s’accrochent …

    finalement faire sa résolution de problème libérale c’est d’un simple……..tu tapes dans ce qui coûte…point barre.. c’est rien du tout… n’importe quel couillon peut faire ça…

    construire un projet…..il n’y a plus personne.. trop prenant en énergie…..

    et dire qu’on croit avoir à faire à des surdoués….des sacrés déconneurs oui……
    😀

  13. Juan, à partir du moment où l’on exonère les entreprises de cotisations pour la franche « famille », il est logique que les prestations familiales baissent.

    Ja vraie question, c’est pas « faut-il baisser les alloc ? », c’est « faut-il baisser les cotisations patronales ? ».

    Le 14 janvier, FH disait que la baisse de cotisations (que le patronat nomme « charges ») n’entrainerait pas de baisse des prestations familiales car ces baisses seraient compensées par des économies sur le budget de l’Etat. Il faut croire que c’était une erreur… Ou pas car, apparemment, tout le monde a oublié cette affaire…

    1. Filoche a entièrement raison…’De plus si on arrive a évaluer le montant de la fraude, donc du manque a gagner, cela signifie aussi que l’on a aussi pu évaluer où elle se situe …. Et qu’on peut aisément la combattre !

Les commentaires sont fermés.