Le crépuscule de la Manif pour tous


Même Nicolas Sarkozy n’a pas osé désavoué le mariage pour la Tous.

La ManifPourTous s’est constitué sur un malentendu, ou une somme de rancoeurs mêlant pêle-mêle les oppositions au mariage homosexuel, des inquiets pour la famille, des lunatiques de la guerre contre une invisible théorie du genre; des homophobes terriblement sincères et toutes sortes d’autres furibards de la droite radicale.

Mais ça, c’était avant.

La mariage pour tous a été voté, il est pratiqué. Des couples homosexuels adoptent des enfants.

La civilisation occidentale ne s’est pas effondrée.

Il restait la Gestation Pour Autrui, une pratique qui nécessite débat et précaution tant les abus peuvent être faciles. La GPA méritait débat mais il n’y en aura pas puisque Valls l’a éteint avant qu’il ne démarre.

 

Les Furibards de la Manif pour tous ont quand même organisé un rassemblement, ce 5 octobre.

Pour rien.

Ces Furibards ont manipulé leurs propres enfants, sans honte ni regret.

Ces Furibards se sont comptés, 500.000 parait-il, de toute la France. Formidable. De leur aveu même, c’est donc 2 fois moins que l’an passé. La police avance 70.000 personnes.

Qu’importe…

On retiendra la haine et la peur.

Quelle France.

 

 

18 réflexions sur “ Le crépuscule de la Manif pour tous ”

  1. « La GPA méritait débat mais il n’y en aura pas puisque Valls l’a éteint avant qu’il ne démarre ? »

    C’est faux. En ne faisant pas appel de la décision de la CEDH, Valls autorise les français à avoir recours à la GPA à l’étranger.

  2. La France rance , elle existe , comme l’Espagne franquiste .
    Les religions n’ont pas encore fini de semer l’intolérance : tant qu’elles auront autant de pouvoir , l’humanité ne s’en sortira pas .

    1. t’as remarqué: elles sont plus ou moins là (/mode & tendance) présentes, à la faveur d’une époque, des fois discrètes (?) bref, dans tous les cas nous obligent (toutes options: interdits & punitions, jamais piqués du hanneton) surtout n’autorisent pas: tout est dans la maîtrise (/du bâton) et un apanage certain séculaire, alors garder la main.. pire qu’une nécessité.
      Un coup de mou ?
      Les ouailles dans la rue -c’est nouveau- mais on a connu méthodes plus radicales, des plaintes, disons cruelles (tiens, ‘fierté et intérêt’.. bizarre le mariage, plutôt exogame)

  3. ça me fait penser à H Bergson (mais ne le connais pas assez) ‘les 2 sources de la morale et de la religion’ aussi l’expression ‘supplément d’âme’ (ouvert/fermé, mécanique/mystique)

    je lisais ce w-e un article ‘QI et reproduction’ (rien à voir ?) au delà de qql humour, une analogie avec les animaux (oui, on peut calculer leur intelligence dans une même espèce) alors bcp d’œufs ou pas, gros ou petits etc. eux ont enfin (légalement/avril 14) accès à la raison d’Être. Même le coucou.

    Je dirais: faites des enfants (ou pas; qu’importe le service, si c’est bien fait hein..) dans tous les cas aimez les

  4. La Manif pour Tous a tout de même le mérite de nous rappeler que rien n’est jamais acquis : voir le gouvernement Rajoy qui a failli remettre en cause l’ IVG en Espagne.

  5. Quel crépuscule ? Insultez, amalgamez, ridiculisez, le mouvement est toujours là. J’aurais plutôt titré la constance de la manif pour tous.
    Quant aux enfants « otages » c’est d’un cynisme qui frise le pathétique… Quelle définition donnez-vous à otage ? Ces enfants sont éduqués et informés par leurs parents et c’est bien ça qui vous débecte. D’où sans doute cette volonté affirmée de ne plus instruire mais aussi « éduquer » les enfants à l’école (cf avis du conseil d’état sur la ligne azur<- lien hypertexte) Ces enfants sont libres et manifestent joyeusement et avec détermination leur opposition à un modèle de société qui veut que tout puisse s’acheter y compris les enfants au détriment de leur droit élémentaire d’avoir un père et une mère. Ces enfants d’aujourd’hui sont fiers et réécrirons un jour l’histoire apprenant aux générations suivantes qu’une palanquée d’égoïstes autocentrés sous prétexte de valeurs humaines traitaient les manifestants de rétrogrades et s’apprêtaient à légaliser ni plus ni moins le commerce d’êtres humains.

    1. Allons, Vlad,
      Si je suis d’accord pour dire que les enfants ne sont pas des otages, il ne faut pas non plus tombé dans la caricture en faisant des enfants manifestants des êtres libres, instruits et indépendants.
      Si quelques-uns reproduiront fièrement le modèle de leurs parents (et ce sera alors leur choix), il y en aura aussi un certain nombre qui s’écartera de la route tracée. Je prends les paris.

      1. Bien entendu, je suis d’accord sur ce point, et fort heureusement. Libre à chacun de se forger ses opinions qui fluctuent souvent avec le temps et l’expérience. Le rôle des parents est entre autre, de leur donner les moyens d’appréhender ce monde, de comprendre sa complexité et de se construire un esprit critique. Si je parle d’éducation parentale, cette dernière fort heureusement n’a pas devoir de neutralité. En revanche lorsque l’école se targue de faire de même, elle sort de son rôle, il ne s’agit alors plus d’éducation mais parfois de basse propagande.

        1. La question n’est pas tellement de savoir si les enfants sont allés à la manifestation de leur plein gré et en connaissance de cause (il va de soi que non) ou s’ils sont otages (il va également de soi que non).

          La question, ou plutôt l’absence de question, c’est que, depuis au moins trente ans, on voit des enfants dans toutes les manifestations, de quelque bord qu’elle soit. Il ne me paraît donc pas très étrange qu’il y en ait a fortiori dans celles qui ont pour objet la famille.

          1. Où çà pourrait un tant soi peu se compliquer c’est en cas de charge de CRS ou de barricades armées, non ? A moins que ce ne soit là, les nouveaux « Gavroche » à la sauce Playstation… Je vois assez bien la scène : « Passe-moi les cartouches fiston ! » « Attend papa, j’ai pas fini mon parcours ! », les enfants se sauvant en pleurs à cause des gaz, en mâchouillant leur pain au chocolat que d’aucuns voudraient leur ôter de la bouche. Çà aurait une sacrée gueule. mais qu’on leur donne donc de al brioche , merde ! ARAMIS

  6. Je croyais être contre la GPA…. oui sans hésitation, je suis contre le marchandisation du corps de la femme….quand j’ai eu mes enfants on ne parlait pas encore de GPA…. et pendant que je pouvais en avoir, une amie n’y arrivait pas…. aurais je dit non si elle m’avait demandé de porter son enfant….oui j’aurais hésité longtemps, je n’aurais peut-être pas eu ce courage mais peut-être que si ou une autre…. sans marchandisation.
    Parce que pendant ce temps la GPA a lieu ailleurs, sans encadrement

  7. les cathos tradis qui défilent contre le mariage pour tous et qui vénèrent Jésus né d’une GPA miraculeuse…étonnant, non ?

  8. Quelle France ! Non « Une » France qui n’existe qu’à Versailles et dans tous les Versailles provinciaux. ça fait belle lurette que cette France n’existait plus et la maladresse insigne du gouvernement l’a réveillée…
    Mais il faudra bien parler un jour de l’eugénisme c’est à dire là où nous mêne tout droit toutes ces lois mal fagotée. La vraie question est : l’homme doit -il se débarrasser entièrement de l’état de nature jusqu’à totalement maîtriser la procréation et CE qu’il procrée. L’homme deviendra-t-il son propre dieu en abolissant le hasard…

Les commentaires sont fermés.