Delphine Batho et les SMS du président


Delphine Batho vient de publier un bouquin à charge contre son ancienne équipe que nous n’avons pas lu.

Il parait qu’elle a publié ses échanges avec Ayrault et Hollande, par SMS, le jour où elle fut débarquée du gouvernement pour avoir critiquer son budget de l’Ecologie.

Mais notons que le procédé – publier des échanges privés – est habile et utile. Habile parce qu’il fallait bien témoigner de cet épisode avec un peu de hargne et violence pour rappeler la séquence. Rien de mieux que les mots exacts, violents, et forts.

Utile parce que le transcript réel d’un échange vaut mieux pour témoigner qu’une reconstitution théatralisée des dialogues quelques années plus tard, comme nous pouvons le lire parfois.

On devine les double-jeu. L’indignation sincère d’un Ayrault déjà en difficulté avec sa propre équipe. Hollande qui tente de tempérer sans se désolidariser; Valls qui joue sa carte personnelle. Et surtout, l’absence de volonté du couple Hollande/Ayrault de discuter du fond, la mise à mal du budget de l’écologie sur l’autel de la rigueur.

« Tu mets en cause notre action, la confiance est rompue. »
Jean-Marc Ayrault à Delphine Batho

« Tu sais ce qu’il va se passer maintenant, on s’est tout dit » Jean-Marc Ayrault à Delphine Batho

« Merde, c’est n’importe quoi, je suis désolé » Manuel Valls à Delphine Batho

« Delphine Batho a du cran » écrivions-nous à l’époque, à chaud.

Oui, elle se débat, elle a du cran.

Merci m’dame, sincère.

128 réflexions sur “ Delphine Batho et les SMS du président ”

  1. C’est à la fois crétin et illégal (probablement). Et ça n’intéresse personne. Elle contribue à foutre la politique dans le caniveau.

    En tant que blogueurs politiques, nous devrions pourchasser ce genre de pratique.

    1. D’autant plus que personne ne peut savoir si elle n’a pas « théâtralisé » ces SMS…

  2. Tout ce qui peut détruire cette équipe d’incompétents et d’imposteurs est salutaire .
    Il ne restera bientôt que les blaireaux béats et les inconditionnels comme le Nicolas ci-dessus pour essayer de rester sur ce Titanic .
    J’espère qu’il a une bouée .
    Ou un canard .

    1. Reste poli connard. Tu illustres à merveille ce que disait Elie Arié l’autre jour. Les crétins qui monopolisent la parole et voudraient dégoutt les gens de donner leur avis.

      Juan, si tu ne fais pas quelque chose, ton blog va crever.

      1. NICOLAS

        dommage que vous utilisiez, ARIE comme moraliste, vous me surprenez, je ne vous aurais pas vu affirmer que le skaï des années 60 était du cuir…….

        êtes vous sûr que cette citation soit d’ARIE ? si c’est le cas, ça me coûte de devoir lui adresser mes félicitations pour cette auto analyse d’une clairvoyance qui l’honore…

         » Les crétins qui monopolisent la parole et voudraient dégoutt les gens de donner leur avis…….. »

        par bonheur vous précisez plus bas « je trolle »…….du coup je comprends mieux votre intervention…

        1. Je me suis fait traiter de pauvre con, j’ai répondu comme Chirac, bonjour moi c’est P.CASTOR..Quand on y réfléchit un tout petit peu , c’est une formule qui a plus de sens qu’on ne le croit : » mon identité c’est CHIRAC , la tienne c’est les insultes… »

          1. Oui, je connaissais cette truculente anecdote. Il m’arrive aussi souvent de tendre une glace à mon interlocuteur et là, les insultes se multiplient jusqu’à ce qu’il s’en plaigne lui même, en finissant par croire que çà vient de quelqu’un d’autre. C’est très amusant aussi. ARAMIS

    2. Quand on en vient à jouir devant des actes aussi minables, c’est sur soi-même qu’il faut se poser des questions .

      1. Sur ce Titanic là, nous y sommes déjà dans la droite éternelle. Comme disait feu Dédé Pousse : « Ce n’est pas parce que c’est écrit Bénédictine sur la porte des chiottes que çà en est forcément » ARAMIS

  3. Ce n’est pas mon trip de voir se déverser cette gourme. On se croirait chez « les Anges de la Réalité vs les Ch’tis »

    1. Faut choisir, ma belle : ou vous jetez votre gourme ou vous déversez votre bile. Le français, c’est pas votre « trip » non plus.

  4. C’est vraiment devenu une mode détestable : après Valérie Trierweiler et avant Aquilino Morelle  » Puisque tu m’as viré(e) , je fais un bouquin pour me venger et t’enfoncer encore un peu plus – et, en plus, ça rapporte des sous » .

    Bientôt, on ne cherchera plus le pouvoir pour l’exercer, mais pour le bouquin qu’on écrira en le quittant, et on commencera à prendre des notes pour le rédiger dès le premier jour .

    Mais toute cette mesquinerie d’aigri(e)s risque de lasser .

  5. En plus , en expliquant à quel point ils méprisaient celui dont ils (ou elles ) étaient proches avant qu’il ne les vire, c’est d’eux-mêmes que ces gens dressent un portrait assez méprisable .

    C’est une étape de plus dans la dégradation de l’image que les Français se font de « la classe politique »..

  6. c’est détestable, mais il semble bien que ces bouquins fassent des cartons dans les librairies !! selon mes informations, le livre de l’ex première dame a fait un carton non ?

    A une époque où faire du fric par tous moyens souvent devenus légaux, où les autorités elles même conseillent d’intégrer le commerce de la fesse et de la drogue dans le PIB, je ne vois pas bien en quoi ça gène ….

    c’est sûr que c’est plus facile de lire les péripéties d’une histoire de cul ou de conflit chez les peoples, politiques ou non, que de se payer un livre de Stève Keen ……

    mais finalement, ce n’est jamais que de la comm……

    1. Hie lorsque je suis allée à « Furet du Nord » où je demeure le livre de VT était en devanture juste à l’entrée… sûr qu’on ne pouvait pas le louper.
      Batho est quand même inconstante. Il ne faut pas oublie qu’elle a été une des têtes pendant la campagne de Royal….. qu’elle s’est empressée
      de descendre sitôt que Royal n’a pas été élue.

      1. Même dans les supermarchés, son livre est en tête de gondole…. aujourd’hui je l’ai vu à un pas chassé des promotions sur les couettes😉

        1. hello Sylvie, Aurore, j’ignorais qql revirement de miss Batho envers Ségo.. pas glop (mimi l’expression ‘un pas chassé’, je la mets de côté..)

        2. J’espère que dans son bouquin elle va dire avec qui elle a couché …. pour mettre un peu de piment à la lecture (MDR)

  7. Quelqu’un qui démissionne parce qu’il est en désaccord avec le Président, tiens par ex Chevènement, cela s’appelle mettre ses actes en adéquation avec ses opinions, autre nom du courage, écrire un bouquin, après avoir été « démissionné » ,cela porte un autre nom…
    Au passage, dans démission ,il y a le mot « mission’.

  8. selon un minimum de cohérence, on ne peut pas soutenir ou être le vecteur de communication d’un modèle de société qui exacerbe la communication, l’émotion, le très court terme, la recherche du moindre euro à la microseconde, la performance et la concurrence par tous les moyens…….

    et dans le même temps être outré par la tentative de pékins qui ont gravité au sommet des ors de la république, d’utiliser les mêmes armes qui sont bénies dès lors qu’elles sont mises à disposition des officiels dans le cadre de leur fonction…

    nous ne faisons que vérifier la fragilité de l’humain dans les cercles les plus élevés de la république, et les exemples se multiplient…quand on pense que ces gens là conseillent le prince ou pilotent un moment ou un autre des communautés de millions d’individu…..

    ça aide à relativiser une fois déduit les attributs du pouvoir……

      1. Mon cher CASTOR, le sujet t’intéressant si je me souviens bien, je ne crois pas que je t’apprendrai pas qu’une boursouflure de l’égo est un déséquilibre au sein d’une entité constituée et homogène ; tout déséquilibre génère en soi une fragilité momentanée ou durable qui peut prendre différentes formes, ( désir extrêmement puissant de reconnaissance, volonté de domination, écriture et application de ses propres lois et règles au mépris de celles conçues à l’usage de la communauté, avilissement de l’entourage pour se maintenir à flot dans la comparaison …….)..

        Evidemment tous ces paramètres se retrouvent dispersés ici et là d’une manière plus ou moins forte selon les individus……….

        La fragilité dont il est question ici, est celle de la cassure profonde du désir de reconnaissance, sorte de coïtus interruptus (tu me diras si ça fait balaise) plongeant dans l’angoisse un personnage boursouflé de l’égo qui cherche alors à restaurer son propre pouvoir et sa valeur par le moyen de l’écriture en conjuguant l’addition de la totalité des paires d’yeux des lecteurs et celle de la somme des droits d’auteurs ainsi récupérée…

        bref à court terme, ça remplit plus les poches que le mental ……la compensation est toujours momentanée…

        heu…………. il est cher le bouquin ?

        1. « je ne crois pas que je t’apprendrai » ….. bon sang, je fais le maximum avec mes deux doigts,
          ……… les fautes c’est gratos et ça fait humain dans ce monde de brute ……..

          le droit à la faute d’orthographe, c’est un peu comme un physique ingrat dans le monde de la mode, l’existence du gaucher dans un monde de droitier…le droit à l’imperfection et à l’erreur…..

          misère et peau de banane……..

        2. Quel bouquin? »moi, l’homme qui rit  » 17 euros , ( si je fais trop de pub ici ,je vais me faire censurer!),bien moins cher que le bouquin d’économie dont tu as parlé ,que je ne vais pas tarder à recevoir…

          1. Je déconne , c’est de celui de Delphine que tu parles; c’est dommage, je l’aimais bien , une fille qui s’est faite toute seule..

            1. pareil, 2 doigts (enfin 9 en tout, pas de naissance; gamin je disais aux copains « coincé dans la bouteille qui était consignée et une mama radine » ce n’est pas tout à fait vrai..)
              ni trop de vanité, heureusement -dirais je- d’autres comblent; les mes lectures, c’est une longue histoire.. pas trop politique (même pas du tout) encore moins éco, mais bon, hein.. libraire: un beau métier.
              Ca boom les Cast’ani ‘nd las, c’est le principal..

              1. TI SUISSE

                attends, hoho j’utilise 2 doigts pour taper sur le clavier mais j’ai les autres qui servent aussi en d’autres occasions……je ne vais pas tout te décrire non plus…..
                😀

            2. J’ai reluqué celui à 17 € mais quand j’aurai fini le Stève Keen… PUB..
              il plairait à la plupart de celles et ceux que je croise ici…Sylvie 75, Aurore ClaudeCarron, Tite plume, Alain Bobards et L’Arsène et bien sûr l’immense, le vénérable, le superbe JUAN….

              je rappelle c’est STEVE KEEN « Limposture économique »..à déguster avec délectation……tu as bien fait de l’acheter, c’est un placement ….

              as tu lu l’article de Guillaume Duval p 32 d’alternatives économiques de ce mois ci ?…prévisible.

              1. oui,il y a au moins 15 jours!pour peu que les taux d’intérêt remontent et que l’Europe rechigne à approuver le budget…juste pour rester un peu sur le sujet ( l’écologie), le hors série 2015 ( les chiffres) est bien fait…(30 thèmes, 200 graphiques,pour les longues nuits d’hiver).

                  1. SYLVIE et TITE PLUME

                    et les bises stanislasiennes sont offertes en prime…..

                    on les aura.!!! 😀

                  2. .. oh pis non (failli une sortie sur les longues soirées d’hiver.. blagueur hein, jamais sectaire)
                    le politique, l’éco.. s’il y a une histoire autour; par ex, j’ai fini le mois dernier, et m’en suis régalé « Cuba, la faillite d’une utopie » par O Languepin (‘Le Monde’, Grimal et Mazel)

                    tant pis (mieux avec) s’il n’y a pas d’images, mais surtout la présence des gens, le vécu, crédit et autorité (souveraineté) des personnes.. enfin, ça dépend et où l’on se place.. bonne soirée

                  1. merci pour le tip Stan (S Keen/ un œil sur le net) ce qui me ‘trouble’ en gnl, des traités théories postulats.. d’économies, alors de la difficulté de se faire une ‘idée’.
                    La plupart sont intéressants à défaut d’être convainquant (quand bien même) ou comment échapper à « le dernier qui cause à raison » (cf. doxa)

                    Peut-être je manque de conviction; je pense à Aramis, par ex, en aucun cas je pourrais me moquer, probablement argumenter, mais pas contester le bien fondée, la certitude de -sa propre- opinion.

                    Oui en éco, il y a (tjs ?) « une vérité » qql forcément en trop ! je zappe le prévisible (tout le monde ne s’appelle pas Soros) arrive trop souvent trop tard.

                    Laquelle ? vérité, quand ? s’adapte-elle ses (nos) convictions, opinions, ou du ‘bon sens’ ? les 2 je suppose.
                    J’ai taquiné du produit boursier, plutôt bien été (jalousé par les bourgeois du quartier) exemple hein.. je dirais, le trip: jouer pour gagner, s’amuser ne pas flamber, alors de l’instinct, genre les tendances du moment (rien du comptoir de bistrot) politique étrangère (faut bouffer de l’info, dans tous les cas la sentir) frilosité et contraire.

                    conclusion ?/ je ne sais pas.. tout le monde semble bien doué, disons les milieux autorisés, la-solution si évidente, en serait-elle banal ?
                    certains mieux que d’autres.. faut croire..
                    super pragmatique dirait: ça marche ou ça foire (fataliste ?)

                    tiens, je remarque sur qqls touches du clavier, ‘espace’ par ex, un endroit plus usé, par le même doigt donc.. tip

      2. On ne fait pas de politique sans un ego surdimensionné par rapport à la moyenne ; mais quand il bouffe tout sens des responsabilités , c’est qu’on n’est pas apte à en faire .

        1. en sport pareil (par ex) en fait dès qu’il faut -l’homme- se mesurer, donc/alors passer devant, mieux vaut qql provision.. trop, comme pour tout, le mur se rase ou se prend en plein fouet

  9. Je ne sais pas….. il y a qq chose qui relève du voyeurisme…. une conversation privée doit le rester….
    Batho devrait utiliser son courage autrement….

    On se « nourrit » de plus en plus mal intellectuellement… bien que ce ne soit sûrement pas comparable avec le livre de Batho, Zemmour se vend très bien, Trieveiller se vend très bien….un peu désolant….non ?

  10. Procédé peu élégant avec des gens qui ont autant manqué d’elegance que de sens du jugement… Voir de sens politique tout court. Je m’arrêterai là car ça ressemble aux terres du milieu un jour de beuverie ici, maintenant.

  11. Après cet acte , qui témoigne d’une boursouflure de l’amour-propre prenant le pas sur le sens des responsabilités , qui osera reprendre un jour Batho comme ministre ?

      1. @ Claude carron

        Bon, pour une fois, on est d’accord : si Mélenchon est le seul qui la prendrait encore comme ministre, ça veut dire qu’elle ne sera plus jamais ministre .

                1. Vous avez raison de plastronner avec votre micro parti qui se réuni dans une cabine téléphonique. Sûr que s’il lançait une pétition il aurait au moins 500 pleupleus. C’est vous êtes habitué aux échec au « MDC mué en MRC » avec l’éternel démissionnaire miraculé. PDR

                  MRC : 3000 adhérents, PG 9000 adhérents.

                  Le Mouvement républicain et citoyen (MRC) est un parti politique français de gauche républicaine fondé en 2003, qui prend la suite du Mouvement des citoyens et avant lui du Centre d’études, de recherches et d’éducation socialiste. De 2002 à 2004, il fait partie du Pôle républicain. Le parti prône un protectionnisme modéré ainsi qu’un fort étatisme.

                  Présentation
                  Président Jean-Luc Laurent

                  Fondation 25 – 26 janvier 2003

                  Siège 3, avenue de Corbera
                  75012 Paris
                  Président d’honneur Jean-Pierre Chevènement

                  1re vice-présidente Marie-Françoise Bechtel

                  2e vice-président Christian Hutin

                  3e vice-présidente Catherine Coutard

                  Président du Conseil National Georges Sarre

                  Adhérents 4 000 (2012)

                  Présidents de groupe
                  Sénat Jacques Mézard(PRG)

                  Assemblée
                  Bruno Le Roux (PS)

                  Parlement européen

                  Représentation
                  Députés
                  3 / 577
                  Sénateurs
                  0 / 348
                  Députés européens
                  0 / 72

                  PG
                  Présentation
                  Coordinateur national Éric Coquerel

                  Fondation 1er février 2009

                  Positionnement Gauche

                  Adhérents 9 000 (2014)

                  Idéologie Écosocialisme
                  Républicanisme

                  Affiliation européenne GUE/NGL

                  Coalition Front de gauche

                  Représentation
                  Députés
                  0 / 577
                  Sénateurs
                  0 / 348
                  Députés européens
                  1 / 72

                  Le PG est coprésidé à partir du congrès du Mans en novembre 2010, par Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard. En janvier 2014, le Parti de gauche compte 9 000 adhérents. Fin août 2014, Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard démissionnent, et la direction du parti est désormais assumée par un coordinateur national, Éric Coquerel.
                  Son journal hebdomadaire À Gauche est envoyé à tous les adhérents mais aussi aux simples abonnés. Il est tiré à plus de 15 000 exemplaires par semaine.

                2. Peu importe !!! MDC/MRC la finalité est la même avoir fait de la lèche à Hollande pour avoir des strapontins à l’AN ou au gouvernement … et Bayle qui bêle de qui quitter le gouvernement si « le braquet » ne change pas de direction….. Ahah! Ahah!

                  1. Oui, y a de quoi se marrer. Ils croient toujours qu’on les voit en tant que partis de gauche. A droite du centre mou c’est déjà al droite. ARAMIS

                    1. Je dirais même : à la gauche du centre mou, c’est déjà la droite.
                      Et Bayrou qui fait des pronostics entre Juppé et sarko où il prédit que « sarko gagnera devant Juppé ». Dommage qu’il n’ait pas vu pour son propre navenir politique

              1. Vous n’avez toujours pas compris que tout le monde s’en tamponne, de cette pétition confidentielle, et qu’elle ne servira jamais à rien ?

                1. 50 000 signatures en un mois, s’cusez du peu. Mais vous, sinon, vous n’avez toujours pas compris que tout le monde se pète de vos élucubrations droitières sous couvert d’étiquette prétendue de gauche ? Personne n’est dupe. Nous savons qu’il s’agit tout au plus de rodomontades de kékés droitiers que vous vous emmerdez à faire ressortir de leur monotonie avec moult liens bidions à l’appui … Et vous, vous en avez combien, de signatures à ce jour et depuis tout ce temps passé à envahir la toile de votre si « précieux » savoir? Hein ? combien d’admirateurs 20, 30 famille comprise ? Et des Arieristes genre J. ou Estelle, ils en existe d’autres ? Sacré Arié, va…PDR. ARAMIS

                  1. Allons, allons, calmez-vous : je n’y suis pour rien, moi, si votre pétition n’intéresse personne et ne servira à rien .
                    50 000 signatures en un mois, c’est un bide complet . Mais vous commencez à avoir l’habitude des échecs, au Parti de Gauche ( je ne dis pas Front de Gauche, parce que je ne suis pas sûr que ça existe encore.)

                    1. Un bide avec 50 000 signatures en un mois ! Voilà autre chose. Toujours aussi méprisant et pompeux à jouer les blasés. Et vous ? Existez-vous encore, seulement ? Ne suis-je pas en train de tenter de dialoguer avec un vulgaire automate se prenant encore pour un humain ? Je perds mon temps là. Les magnétos répondent toujours à côté et à contresens, la preuve. Brisons-là et cassez-vous… Adieu vieille machine au disque dur fêlé, tout juste bonne pour la casse. EDR. ARAMIS

                    2. MDR ! nan, sorry Claude, je pensais à ton ‘bénédictine’ plus haut (excellent !) tiens, je sais plus où je l’ai lu (ce matin) une saillie de l’inénarrable Eric Z « Mélenchon, l’homme qui comprend tout mais ne voit rien ».
                      Ah oui.. dans le Figaro (m’engueule pas, je lis tout, presque, ce qui me tombe sous la main) et aussi « il vise loin et haut, au-delà des polémiques politiciennes. Avec une réelle profondeur mais non sans tabous » bonne soirée

                2. Oui, dans votre microcosme bourgeois!!!! Mais si vous vous y intéressez un petit peu vous y verriez de belles signatures qui ne consdèrent certainement pas cette pétition comme « confidentielle »

                  1. Bien vu Aurore. ceci dit, il n’ira pas voir. trop imbu de sa personne le cardio traineur… Il a suivi un « mouvement » qui n’a jamais dépassé 4000 adhérents sur ses différents durées (CERESS, MDC et MRC) et il critique l’initiative de 6e République qui collecte 50 000 signatures en un mois. Sacré observateur impartial. ARAMIS

                    1. Esprit très évolué, répondant par le « c’est celui uqi dit qui l’est, nà !  » :-)))
                      Le MRC n’a jamais été qu’un groupuscule : mais quel rapport entre le nombre d’adhérents d’un parti, et le nombre de signataires d’une pétition qui se veut nationale ?

                  2. La VI ème République, c’est comme si ça y était , comptez-y:-)))i
                    (Mon microcosme est certainement plus vaste et plus politisé que le vôtre , et « bourgeois » ne mange pas de pain et se donne bonne conscience à peu de frais : par opposition à « travailleur », je suppose ? J’ai sûrement plus bossé que vous, dans ma vie, et jusqu’à 71 ans…)

                    1. Nous n’avons que 4 ans de différence et j’ai commencé à travaillé à 18 ans. Vous forcément vous avez commencé à travaillé tard donc il est normal que vous arrêtiez plus tard pour vos points de retraite.
                      Et je n’avais pas les fesses coincéessur un banc d’un amphi.

                  1. @ yoyopolo

                    « tout en évoquant Fidel Castro et Hugo Chavez »

                    Deux grands succès économiques, en effet ! Cuba qui baisse les impôts sur les sociétés pour tenter d’ attirer les investissements étrangers et qui admet le dollar comme deuxième monnaie ayant libre cours, le Venezuela qui, malgré son pétrole, connaît le rationnement des aliments de base (huile, faine…)

                    « La nationalisation du pétrole et du gaz ont permis »

                    Ils n’ont rien permis du tout, puisque, malgré les promesses de campagne ( « Moi, Président »…), il n’y a pas eu de nationalisation, mais renégociation des contrats .

                    1. Par ailleurs , je vois mal le rapport entre votre commentaire et le mien, auquel il était supposé répondre…Quel rapport avec la Bolivie ?

                      Le succès du « libéralisme » », il est dans l’émigration croissante de jeunes Français (et d’autres nationalités) diplômés aux États-Unis, alors qu’il n’y a aucun mouvement dans le sens inverse…

                      Et même les immigrés des pays pauvres, aujourd’hui, ne font que traverser la France pour tenter de gagner leur objectif : la Grande-Bretagne post-thatchérienne, où le chômage est de 6,4 % (niveau d’avant la crise de 2008) contre 9,7 % en France .

                    2. Elie ,
                      Le fiasco du libéralisme est de contraindre l’immigration économique à s’exiler , quel succès !
                      Sinon essayez d’arrêter de ne voir que par vos œillères libérales :
                      Christiane Taubira @ChTaubira · 30 août
                      « Nous devons avoir la conscience de cette « France belle et rebelle qui tient son avenir dans ses mains fines » Jean Ferrat » #UEPS2014 .
                      Le lien de  » La bas si j’y suis  » ne se borne pas à la Bolivie mais vise à ouvrit l’esprit et informer les citoyens et démocrates sur des pans entiers de la France travailleuse et qui bouge complétement occultés par les médias conservateurs . A l’origine , l’émission de D. Mermet et de son équipe sur France inter était une bouffée d’oxygène qui gênait les pouvoirs en place , elle vient d’être censurée sous la monarchie hollandaise . La première attaque a été de la déprogrammer de 14 H initialement en la repoussant à 15 H réduisant ainsi drastiquement et à dessin son audience . La seconde à été de la supprimer sous prétexte qu’elle perdait de l’audience , cette perte organisée lui a été fatale . Des dizaines de milliers d’auditeurs sont privés de cette expression essentielle se diffusant alors librement dans le respect des opinions contradictoires . Nous voila revenus au temps gaullien d’avant mai 68 ou régnait une chape de plomb qui a conduit à une libération populaire et nécessaire . A cette époque , je soignait un jeune homme toxico , il était fils de Consul et abhorrait son milieu qu’il décrivait comme très hypocrite , malsain et arrogant , très éloigné de son idéal de société fraternelle plutôt égalitaire . Il fuyait dans la drogue avec l’illusion d’un partage avec la frange paumée antithétique de sa classe haïe . Sans doute en réaction vitale pour lui….et , il en est DCD par une overdose grâce à cette bourgeoisie inhumaine et pourrie .
                      De nos jours , on en est au même point dans cette déliquescence qui s’offre en spectacle . Notre jeunesse désespérée doit-elle émigrer grâce au libéralisme , comme vous le dites , doit-elle se réfugier dans les univers factices toxiques ? ou , se révolter ?
                      Elie , à nos âges , ne doit-on pas les accompagner vers un progrès réel et honnête pour un changement de société débarrassée des scories d’un capital devenu monstrueux dans ces excès protéiformes ?

  12. Après cet acte consternant, qui témoigne d’une boursouflure de l’amour-propre prenant le pas sur le sens des responsabilités, qui osera encore reprendre Batho comme ministre ?

    1. (désolé pour le doublon )

      La première à s’être livrée à ce genre d’exercice fut Françoise Giroud, avec son livre  » La comédie du pouvoir » (1977) ; mais, en l’écrivant, elle savait qu’elle mettait fin à sa carrière politique .

  13. Faut bien qu’une pauvre (ex)ministre virée se fasse un peu d’argent de poche avec un bouquin qui sera oublié aussi vite qu’édité .
    Plus sérieusement, nous avons affaire à une génération de politicards qui se refuse à prendre des coups, ce qui est, pourtant, courant dans le domaine . Qui plus est, ils ont aussi un problème avec la réalité – voir la dernière sortie de Macron avec les pauvres voyageant en autocar – ce qui perturbe gravement leur communication .
    Miss Batho aurait dût se référer à Chevènement  » un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne  » plutôt qu’attendre d’être virée . Son bouquin aurait, alors, eut plus d’intérèt . Là, ça fait règlement de compte de cours de récré .

      1. Passé inaperçu cet article de Delaunay qui a pour le coup un bon diagnostic !!

        Il faudrait que nos politiques se réveillent…. les mots qu’ils utilisent allant du « tabou » aux « illetrés et les pauvres » montrent à quel point ils ont oublié l’importance du sens des mots…. et ce sens perdu risque de créer un vide idéologique qui se remplit de plus en plus par des idées extrêmistes…. comme s’il fallait se défendre à tout prix contre une menace que nous n’arrivons même plus à identifier….
        Et la droite comme la gauche sont responsables de cette situation…. j’ai entendu hier un député du PS parlant de « caste » à propos des notaires et des pharmaciens…. connait il seulement le sujet pour se permettre ce raccourci… allons nous encore longtemps stigmatiser tout ce qui nous entoure…

      2. Le billet de Delaunay ne s’applique pas tout à fait au cas Macron . N’empèche que le parcours d’icelui ne prédispose pas à une conscience profonde de la réalité .

        1. Pourquoi ? Il n’y a pas qu’ UNE réalité; la réalité des banques d’affaires existe, et nous n’y connaissons rien ( ce qui ne nous empêche pas d’en parler parfois comme si nous la connaissions…) , personne ne peut connaître la réalité de tous les métiers ..

          1. @ Arié Mais tout le monde n’est pas non plus personnage politique qui décide en partie de notre destin… on attend d’eux un minimum de compétence;

            1. Merci Sylvie pour cette réponse frappée au coin du bon sens . Arié use souvent de lieux communs où tout est mélangé comme si une prétendue universalité sociale nous ramenait à un dénominateur commun du genre : Delaunay est identique à tous puisqu’elle vit de ses revenus de médecin dans le public ( il passe sous silence le niveau de vie aisé de sa famille et les avantages qu’elle a pu tirer d’un patrimoine ad-hoc , ce à quoi je dit : tant mieux pour elle si elle a pu en tirer profit ) mais de là à en faire un parangon de vertu…socialiste…il y a un pas immense à faire même si je lui reconnait une certaine franchise que trop de ses collègues n’ont pas .
              Il procède de même pour la perception de la réalité que chacun peut avoir en fonction de sa propre expérience : il gomme le fait que  » selon que l’on soit riche ou pauvre  » , la réalité vécue n’est plus la même et ses conséquences complétement opposées . Il enfonce des portes ouvertes :  » personne ne peut connaître tous les métiers  » . Mais qu’est-ce que j’en ai à foutre ! Comme si cela pouvait contrarier une opinion que l’on peut bâtir en s’informant autour de soi et ailleurs .

          2. On parle « vraie vie » ( cf Delaunay ), vous répondez « profession »
            Macron n’a pas fait toute sa carrière chez Rothschild . Il a aussi une carrière d’inspecteur des finances . Si, pour vous, ça prédispose à maitriser la réalité du quotidien des citoyens lambdas, là déjà, la discussion va tourner court .
            Delaunay cite son voisin de travée à l’Assemblée Nationale qui a l’impression d’être sur une autre planète lorsqu’il siège dans l’hémicycle parce que, exploitant agricole « dans le civil », il sait ce que c’est qu’une facture à honorer, des comptes à tenir, des échéances à respecter et les angoisses qui en découlent ; . Quoique Delaunay dédouane Macron, je doute que ce genre de réalités soient bien perçues par celui-ci, ce qui est pourtant cette fameuse  » vraie vie  » citée par cette même Michèle Delaunay .

            1. Tout comme ce député-agriculteur ignore ce que c’est que d’être responsable d’ une OPA dans laquelle des milliards sont en jeu, et l’angoisse qui doit certainement en découler .
              On se retrouve à devoir prendre des décisions angoissantes dans tous les métiers…même en médecine, ça arrive ! .

              1. Une OPA qui foire, c’est les salariés qui en paient, les premiers,les conséquences . Le PDG qui se plante retombera sur ses pattes . Voir un certain Alain Minc et son raid manqué sur la Générale de Belgique . Au pire, on le virera avec de belles et bonnes indemnités et quelques temps après grace à son carnet d’adresses et aux cooptations, il retrouvera une fonction ou il pourra de nouveau sévir. Et ce n’est pas un cas d’espèce .
                Le député-agriculteur, si il se plante, paumera son moyen d’existence, avec saisie et tutti quanti .
                Le toubib qui se plante risque fort de se retrouver devant les tribunaux .
                Les deux dernières catégories subissent un poids de responsabilités, le PDG, c’est son ego qui en prend un coup .
                Ca fait, quand même, une sacrée différence .

                1. Je n’ai ouie dire que des PDG hanteraient les couloirs de Pôle-Emplois ( pas davantages des députés multi-mandats ). Les salariés victimes des acrobaties financières des sus-cités, y sont légions .

                  1. Je crois que Minc est président du directoire des sociétés d’autoroutes….ou il l’a été. Nommé par sarko « pour bons et loyaux services »

                    1. Il est toujours à la SANEF et membre du conseil d’administration d’une flopée de sociétes, la FNAC, Caixabank, entre autres .

              2. Vous ramenez toujours tout à un dénominateur commun : l’ignorance ; vous en faites un paravent commode en occultant des conséquences économiques et sociales réelles et désastreuses , au point de me ranger dans une catégorie facile que vous appelez léniniste polpotien , rien que çà… et qui sans en avoir l’air est quelque peu insultant . J’en conclus que dénoncer les excès de la bourgeoisie libérale est pour vous de l’ordre de la dictature la plus vile . C’est stupide !

        2. @ Alain bobards
          peut-être pas le même tunnel mais peut-être un bon réseau….
          Ce qui lui donne une fâcheuse tendance à jouer un rôle de « dame patronnesse » distribuant ses largesses aux pauvres gens que nous sommes…. Lagarde nous envoya faire du vélo, lui à emprunter le car…
          c’est certes sûrement que maladresse de sa part mais quelle com désastreuse…. (sans compter l’absurdité alors qu’il suffirait de revoir les tarifs de la sncf pour remplir les trains à un prix raisonnable et avec un bilan carbone moindre).

          1. Sylvie 75
            Ô combien c’est juste et vrai . Histoire d’en remettre une couche, je me demande si des gens comme Macron se sont souvent appuyés 800 bornes en autocar . A l’arrivée, on est nettement plus crevé qu’après 800 km en TGV . Bon, eux, c’est plus souvent l’avion avec un bilan carbone tout aussi merdique que par le car .

      3. Elie,
        Dans ce billet , on peut y lire en creux vos propres affinités envers cette oncologue , de milieu social privilégié et possédant : sens de la mission , de l’État , besoin d’être socialement utile mais , tout cela dans les limites d’une idéologie représentative de sa classe élitaire . Elle dresse un constat désabusé , impitoyable et assez lucide mais souffrant dans sa démonstration de laisser le peuple travailleur de côté comme si il n’existait que comme faire valoir par procuration :  » A l’assemblée j’ai 2 exploitants agricoles qui siègent… »– » Compter pour savoir si l’on pourra payer SES deux employés…suivre de près , récoltes et prix des matières premières pour maintenir SON exploitation agricole  » . Voila des références de bon aloi sociallibéralcompatible bien éloignées de la France d’en bas .
        Mais , que fait-elle dans ce marais pestilentiel , l’ancienne ministre débarquée et qui vote la confiance ? Que fait cette femme issue d’un milieu bourgeois très aisé mais qui serait néanmoins avertie des travers insupportables inhérents à son clan ? . A-t-elle un vécu autre que ce milieu social ? non !
        Néanmoins cela ne lui enlève pas le mérite de dénoncer cette classe heureuse de se maintenir hors de la vie réelle . Alors , qu’elle soit cohérente et en tire les conclusions qui s’imposent en accordant ses paroles et ses actes , sans quoi , elle et ses affidés n’auront pas ma confiance !

        1. Vous semblez ignorer que certains exploitants agricoles font des semaines de 80 heures et doivent faire de gros emprunts bancaires pour, en fin de comptes, avoir des revenus personnels inférieurs au SMIC – lorsqu’ils ont la chance de ne pas devoir déposer leur bilan et se retrouver sans revenus.

          Vous dites que seul un salarié au SMIC n’est pas , économiquement, un « sociolibéral » , et que tout « bourgeois » l’est forcément ( Mme Delaunay vit de son salaire de médecin hospitalier public ) : mais pourquoi s’arrêter là ? On pourrait dire qu’un salarié au SMIC ignore ce que c’est que d’avoir été SDF, et que seul un clochard connaît la « vraie vie ».

          Votre commentaire est d’inspiration très léniniste, ou polpotienne : l’exercice du pouvoir devrait être réservé aux seuls salariés à faibles salaires .:

          (j’aime bien claude carron qui vient vous apporter son soutien : quand on connaît les revenus et les horaires de travail d’un docker, et il se trouve que je les connais :-)))

          1. au passage @ Arié si on ne devait prendre qu’un exemple des effets néfastes de la mondialisation et d’un libéralisme malsain (que vous décrivez souvent comme inévitables), celui des paysans seraient l’exemple parfait pour en dénoncer toutes les dérives….toujours s’adapter plus, travailler plus, produire plus…..pour….gagner de moins en moins…. la désespérance de ce monde là (je ne parle pas des grosses exploitations) devrait nous servir un peu de leçon.

            1. « Ce monde-là » ne représente maintenant que moins de 1 % de la population française, tout en produisant bien davantage qu’à l’époque où il en représentait 80 % ..On ne peut pas aller contre les gains de productivité .

              1. A mon humble avis, vous confondez productivité et productivisme dans le cas des professions paysannes .
                Soit dit en passant, la FNSEA commence à pleurer parce que Bruxelles va réduire les subventions, alors que ça fait quelques années déjà qu’elle est au courant .

          2. Etant dans une région agricole, je peux vous dire que les 80 heures par semaines relèvent de la légende . Ils commencent tôt et finissent tard, c’est vrai mais s’offrent une sérieuse coupure dans la journée . Les revenus inférieurs au SMIC, c’est aussi une légende où alors, il faudra m’expliquer pourquoi la plupart roulent en 4×4 .Ce qui ne leur retire pas les factures, les comptes à tenir et les échéances à respecter .

            1. Un de mes gendres élève des veaux , en Corrèze ; il travaille seul, c’est bien 80 heures par semaine, sans coupures dans la journée ni vacances (ben oui, il n’y a pas encore de pensions pour vaches comme il y en a pour les chiens ), et avec un revenu limite malgré un gros investissement en capital (une vache, ça coûte cher.) et en matériel .

              1. Expliquez-moi ce que votre neveu fait toutes la journée avec ses vaches !
                Moi, je les vois tous les jours en été et au printemps et ces braves bètes se débrouillent toutes seules .Il y a aussi des exploitants agricoles tout proche qui ne passent pas leur vie dans les champs à regarder pousser les légumes . Et le croirez-vous, ces éleveurs et ces agriculteurs plutôt que de souffrir sur leur exploitation, profitent allègrement ( et ils ont bien raison ) de la période de la chasse .
                Si vous voulez vous faire une idée de la légende sur les travailleurs agricoles, je vous suggère la lecture du livre d’Henri Vincenot  » la vie quotidienne dans les chemins de fer au XIXeme siècle » ou il explique que les paysans, désireux de se faire un revenu complémentaire, et, recrutés par les chemins de fer pour l’installation des plates-formes des voies, ne tenaient pas la cadence des terrassiers professionnels

                1. Pour en finir avec les agriculteurs, on peut aussi glosser sur leur solidarité professionnelle : lors de la sécheresse de 1976, les paysans de Seine et Marne et la FDSEA locale, ont obtenu la coupe des foins par l’armée, le transport gratos par la SNCF et ont revendu ce foin, à la charge de la collectivité, 76 centimes de francs le ballot aux paysans bretons les plus touchés par ladite sécheresse .
                  Sans compter les éleveurs qui ont perçu, forfaitairement, une somme pour perte de bétail, y compris ceux qui n’en n’ avaient pas perdu, ceux-ci trouvant le dédommagement maigrelet .
                  Pour conclure, si vous etes salariés syndiqués, virés par Continental et que très fachés, vous saccagiez la préfecture de Compiègne (ce qui n’est pas bien, je vous l’accorde ), vous serez trainer devant les tribunaux, condamnés et tenus de fournir votre ADN, tel un criminel . Si vous etes paysans, syndiqués auprès de la FNSEA, vous pouvez foutre en l’air le bureau d’un ministre, foutre le feu au tribunal de Rennes, foutre le feu à la recette des impôts et à l’agence locale de la mutuelle agricole de Morlaix, passez le soir même à la télé ( sur France 2, chaine publique), en vous foutant des pouvoirs publics et du ministre qui s’écrie que  » les responsables seront poursuivis et sévèrement punis « , sans que deux mois plus tard, il n’y ai pas eut l’ombre d’une arrestation . Mais ça n’empèche qu’un paysan doit honorer ses factures, ses échéances etc…!

                  1. En 76 on a pas l’impôt sur la sécheresse ?
                    J’ai loupé quelque chose ? je vous quitte sur Baltho et je vous retrouve avec des vaches ? relation de cause à effet ? (lol)

                    1. L’impôt sécheresse, c’était une chsoe a laquelle tous les contribuables ont…contribué . Le truc des paysans de Seine et Marne, c’était local, voire interégional ( je connaissais le sujet, résidant à l’époque en Set M .

          3. Et moi je connais les salaires des cardiologues qui n’en foutent pas lourd et qui en croquent dans le privé comme dans le public. Moi, à la fin des années 80, je gagnais péniblement 10 000 FRANCS mensuel, grâce au haut rendement fait en courant 10 heures par jour avec des sacs de 70 à 100 KG payés à 77 centimes de francs la tonne portée et rendue au patron (c’est à dire enlevée du tonnage dû, par rapport au fixe, soit 17Th. La vacation au fixe à cette époque c’était 180 francs, soit 360 francs par jour + les rendements. Donc sans rendements, pas de paie au dessus de 4000 fracs en 1989. Et comme nos chers patrons ont toujours refusé qu’on puisse cotiser sur les rendements, çà explique nos faibles retraites .

            Et vous mister cardio, ce sont des consultation à 90 euros à blablater et à fourguer de la chimie en accord avec vos copains des labos pharmaco. Combien par mois ? De 60 000 à 100 000 euros avec les petits à coté, en moyenne?. ARAMIS

            1. Et encore tu es loin du compte car s’il opère au bas mot il réclame entre 1000 /1500€ au black.
              Les consultations c’est selon si tu es dans un Paris coté

          4. Pour les dockers de Rouen c’était marche ou crève quand j’y était et vous çà va : 129 euros annuel à se les rouler, c’est autre chose…

            Derrière les anesthésistes, suivent les ophtalmologues (135.633 euros) et les chirurgiens (129.515 euros). Les généralistes, eux, plafonnent à 75.003 euros. Ils sont toutefois mieux payés que les pédiatres (66.346 euros) et les psychiatres, bons derniers avec un revenu fiscal de 60.130 euros. Ce qui reste tout de même 3 fois plus élevé que le revenu médian déclaré au fisc en France, situé à 19.500 euros selon une récente étude de l’Insee.

            Ca paye les blouses blanches… 10 ans d’études et tout le reste pépère jusqu’à la retraite…

  14. C’est plus Delphine Batho, mais Delphine Sous-Marin, à vouloir couler Hollande comme ça. En plus, c’est inutile Hollande coule tout seul comme un grand et entraine la France avec lui, ce qui a l’air de plaire au pilier de comptoir Jegou.

  15. pourquoi critiquer cette femme , tout le monde sait que c’est la morano de gauche, elle n’a pas la lumière à tous les étages

  16. petit extrait pour le plaisir de Keen, qui je le rappelle, développe une critique systématique de la pensée économique néoclassique dominante…..

    …………..Les affrontements internes à la sphère néoclassique – popularisés dans la presse comme l’affrontement entre les « keynésiens « et les autres – ont conduit le public à croire que l’école de pensée dominante en économie , au moment de la crise, était « l’économie keynésienne » . Rien n’est plus éloigné de la vérité – si Krugmann, Wooford et tous ceux qui se désignent eux mêmes « néokeynésiens  » sont véritablement keynésiens, alors, moi je peux dire que je suis un canard parce que je sais imiter son cri…. »

    pas la peine d’insister……….

Les commentaires sont fermés.