Le mauvais débat sur les allocs familiales


Il était assez stupéfiant, ce jeudi 16 octobre 2014, d’entendre certains échanges médiatiques après le compromis trouvé au sein de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale à propos des allocations familiales: les allocations familiales seraient réduites de moitié pour les familles gagnant plus de 6.000 euros par mois; divisées par 4 pour celles à plus de 8.000 euros par mois.

Coincé dans une voiture pendant la fameuse tranche de la fin d’après midi, j’ai tout le loisir d’écouter France Inter, Europe 1 (où Claude Bartolone était interviewé) et consorts.

Malheureusement, il n’y eut aucune voix journalistisque assez forte pour clamer que c’est le jeu démocratique: des députés discutent, débattent, et cela ne sert à rien de faussement s’indigner sur de prétendus revirement au sommet (en l’occurrence chez Hollande) qui n’ont pas eu lieu. C’est même assez dramatique de constater que pour une fois qu’une affaire législative suit son cours démocratique normal, quelques aboyeurs médiatiques s’autorisent à faire croire que ce n’est pas le cas.

Mieux, la disposition n’est même pas encore votée, encore moins en application. Il ne s’agit que d’un vote de commission.

Sur le fond, on ne fut pas mieux loti.

Rendre progressif le montant des allocations familiales a déchaîné, hier comme l’an passé, des cris d’orfraie sur le thème de l’universalité.

Ecouter le patron de la CGT hurler contre une mesure qui concernera 10 ou 20% des ménages les plus favorisés (dont votre serviteur), avait quelque chose de cocasse et de ridicule.

Entendre l’ineffable Jacques Myard (UMP) prétendre qu’il s’agissait d’une attaque contre la natalité française était encore plus cocasse et ridicule. Quel couple à 6000 euros mensuels hésite à faire un second enfant en fonction du montant des allocations familiales ?

De qui se moque t on ?

Nous avons défendu qu’il fallait que les plus riches contribuent davantage car les comptes publics sont déficitaires et la pression fiscale sur ces mêmes plus riches a diminué depuis 30 ans (niches fiscales, réduction des tranches supérieures de l’IR, etc) (je fais court).

Que ce réajustement passe par la baisse de certaines prestations et subventions pour ces plus riches, ou par une hausse de leurs impôts est une question de méthode sans grand intérêt. Mais il y avait quand même hier soir certains journalistes et amateurs pour nous dire que la rupture de « l’universalité » était un grave problème…

Drôle et triste à la fois.

 

 

89 réflexions sur “ Le mauvais débat sur les allocs familiales ”

  1. Mais si, Juan, la rupture de l’universalité des prestations est un vrai problème de fond : et le débat entre la baisse de certaines prestations et subventions pour les plus riches, ou bien une hausse de leurs impôts est un débat essentiel .

    Parce qu’on peut l’appliquer à des tas d’autres prestations identiques pour tous ( mais auxquelles chacun contribue en fonction de ses moyens ) : médecine moins bien remboursée pour les plus riches, école publique un peu moins gratuite pour les plus riches, etc.

    Ce sont vraiment deux systèmes totalement différents .

    1. je ne crois pas que nous en soyons là dans le débat… Combien de gens n’ont pas les moyens de se soigner et renoncent? et combien de couple aisé renonceraient à faire un enfant en cas de baisse des allocations? À la 1ère, beaucoup et trop parce qu’ils faut avancer des sommes que ces gens n’ont pas, pour la 2ème catégorie, infiniment peu voire aucun. Mais quant à aller au bout du raisonnement un couple à + de 6000€ ira chez le médecin même moins bien remboursé il suffit d’observer pour s’en convaincre la difficulté d’obtenir un RDV chez un généraliste dans certains endroits comme à Paris alors qu’ils sont tous en dépassement d’honoraires et qu’il n’y a pas pénurie…. notamment parce que ces personnes ont des mutuelles qui remboursent les dépassements. Nous sommes donc de fait dans dans une situation où il faudrait là aussi rétablir l’égalité fondement de votre pays me semble-t-il….

      1. Le fond du débat est bel et bien d’abord là. Je crois que les ultralibéraux en voulant désocialiser encore plus au profit des marchés, viennent justement de faire une belle boulette. Merci Franny,avec vos exemples tout à fait convaincants et de bon sens. ARAMIS

      2. @ Franny
        Je suis d’accord avec vous…..hier j’étais derrière un étudiant qui renoncait à prendre des médicaments d’une valeur de 50 euros parce qu’ils n’étaient pas remboursés….et quand la pharmacienne a essayé de le convaincre de leur utilité pour la santé, il lui a répondu que s’il ne pouvait plus se nourrir, sa santé serait aussi en danger.. sans compter la lenteur de remboursements de certaines mutuelles étudiantes….
        bref, pour revenir au sujet…. si seulement cela pouvait sauver notre système.et profiter aux plus modestes .. 800 000 millions d’économie paraissent énormes pour le commun des mortels que nous sommes….
        mais çà ne pèse pas lourd face aux milliards de fraudes sociales des entreprises….aux milliards d’impôts que les entreprises telles Total ne paient pas…
        et il ne s’agit pas de cela, est-ce les plus aisés qui paient sur leur revenus leurs cotisations et leurs impôts qui mettent notre système en péril ….
        Il ne faudra pas alors s’étonner que ceux qui participent le plus à la solidarité veuillent s’en extraire par le biais d’assurances privées qui leur tendent déjà les bras (je ne parle pas des très riches qui défiscaliseront toujours )….
        .

    2. @Elie : où avez-vous vu que la médecine est moins bien remboursée pour les plus riches ? ne serait-ce pas plutôt pour les médians ? Les + riches mettent souvent leurs enfants en école privée et l’école publique n’est pas « gratuite » non plus…. ça se saurait.

      1. J’ai dit l’inverse, il faudrait essayer de comprendre avant de répondre – si ce n’est pas trop vous demander .

  2. Combien de ceux qui vont se retrouver « punis » et qui disposent tout de même plus de 6000 euros de ressources, trouvent normal que les minimas sociaux soient soumis au montant de ressources ? Perso je suis à 1076 euros en retraite et ma femme touche 140 euros de moins d’allocs par mois, parce que notre fils demandeur d’emploi encore en charge (donc famille de 6 personnes) nous amène péniblement à 1500 euros de ressources (hors APL, qui n’a pas augmentée quand j’ai perdu 600 euros de ressources en tombant en retraite). Alors, voir des gens qui gagnent au minimum 6000 euros par mois pleurer parce qu’on les ampute de quelques centaines d’euros, je trouve çà un peu gros. On ferait de mieux redistribuer au lieu de justifier ce système qui est anormal depuis la libération. On nous dit : çà n’a rien à voir avec du social, c’est une affaire familiale et même dans mes rangs on dit : « si on les laisse enlever çà c’est le début de la fin » et le scandale qui fait que je vive avec 1500 euros (+ 440 d’apl) soit à peine 2000 euros mensuels pour 6, çà, ça va on peut continuer là. Non mais ho ! Ou on soumet tout au plafond ed ressorces, ou on ne soumet rien et puis c’est marre. ARAMIS

  3. Que les plus aisés contribuent davantage , oui , et j’en fais partie aussi .
    Mais pas comme ça .
    Il fallait le faire par l’impôt et non par la réduction des allocs .
    Il fallait le faire dans le cadre d’une grande réforme fiscale globale , en multipliant par deux le nombre de tranches , avec 90% pour la dernière au dessus de 30000 euros mensuels et en fusionnant la CSG et l’IR .
    Là , on va encore faire du bricolage et créer un effet de seuil .
    Exemple ? Un couple gagnant 5999 euros touche plein pot .
    Un autre gagnant 6001 peut perdre jusqu’à plusieurs milliers d’euros par an .
    Tout ça pour dire que cette clique est incompétente .
    Comme l’autre d’avant .

    1. Ma première réaction a été d’être assez d’accord avec l’arsène (pour une fois ! ) , sauf qu’aucun système n’évite les effets de seuil (vous les retrouvez aussi à chaque tranche de l’impôt sur le revenu, même s’ils sont lissés par leur progressivité et que ce n’est pas du « tout ou rien ».)

      Pierre Laurent a raison de dire qu’on change ainsi la nature du système .

      Même si j’ai toujours trouvé bizarre de toucher pour mes enfants des allocs dont je n’avais absolument pas besoin , et avais toujours pensé qu’on ferait mieux de les filer à quelqu’un d’autre qui n’avait pas les mêmes revenus que moi .

      Mais peut-être faut-il faire une différence entre :

      -les allocations familiales , où on distribue de l’argent ,

      -et l’école ou la santé, où on distribue des prestations en nature, des services .

      Vue sous cet angle, la mise des allocs sous condition de ressources se justifie .

      1. Il n’y a AUCUN effet de seuil pour l’I.R. C’est bêtement mathématique!
        Dessinez la courbe avec en abscisse le revenu imposable et en ordonnées le montant de l’impôt et vous verrez que c’est une courbe continue… A chaque changement de tranche, la « pente » de la courbe change mais le dernier point de la tranche inférieure coïncide avec le premier point de la tranche supérieure. On pourrait faire pareil pour les allocs, d’ailleurs; et qui dit qu’on ne le fera pas?)

    2. @ l’arsène
      Oh, mais c’est que la CSG a déjà fusionné avec l’IR… enfin presque… juste les deux maintenant sur une feuille commune !… C’est un bon début😉

      Vous avez dit grande réforme fiscale ?
      Exemple : Quand une personne âgée (dont je m’occupe bénévolement) reçoit son avis d’imposition indiquant 9600€ de revenus bruts par an (déjà en dessous du seuil de pauvreté), soit la moitié (retraite) taxée à 0% pour l’IR, et l’autre moitié taxée à 15,5% pour les prélèvements sociaux… Reconnaissons que pour ce cas cela fait tout de même un peu bizarre avec ce niveau de ressources de devoir quand même payer 744€ d’impôts directs…

      ***

      1. @ petite plume
        Votre mamie qui gagne 9600 euros ne devrait pas pas payer l’IR .
        Les 744 euros n’ont rien à voir là dedans .
        Peut-être d’autres revenus qu’elle n’ose pas vous dévoiler .
        Qui sait , mêmes les personnes âgées peuvent traficoter !
        Nobody is perfect .

        1. @ l’arsène
          Peut-être me suis-je mal exprimé :
          L’IR et la CSG sont maintenant regroupés sur les nouveaux avis d’imposition.
          Dans le cas que je décris, il s’agit de 9600€ de revenus bruts au total, dont 4800€ de retraite soumis à l’IR (donc taxé à 0%), et 4800€ soumis à la CSG (taxé à 15,5% soit 744€ à payer en impôts directs).
          Aucune embrouille !

          ***

          1. S’il n’y a pas d’embrouille , en gagnant 9600 par an , votre mamie ne devrait pas payer 744 euros .
            C’est une évidence .
            Qu’elle prenne rendez-vous avec son centre des impôts pour régulariser .
            PS : L’IR et la CSG sont regroupés , oui , mais n’ont pas fusionné .
            Et c’est ça le problème , au niveau d’une meilleure justice fiscale .
            Mais là , c’est un autre débat .

            1. Encore une fois, j’ai dû mal m’exprimer :
              J’ai dit que les deux impôts avaient « fusionné » sur la même feuille… mais malheureusement pas au niveau d’une certaine justice fiscale, je partage votre avis sur ce point.
              De plus, la CSG qui était auparavant (feuille séparée) à payer en une fois au terme de l’année de référence, est maintenant (feuille commune) soumise aux mêmes règles que l’IR, soit à payer en trois acomptes provisionnels, donc d’avance.
              Dans le cas que je décris, étant dissocié de l’IR sur la feuille commune aux deux impôts, les 744€ sont bien à payer au titre de la CSG, sans contestation possible.

              ***

          2. Bizarre, je ne connais pas de revenu qui soit taxé à 15,5 % pour la CSG .
            De quel type de revenus s’agit-il ?

        1. @ Sylvie75
          Non, et de toute façon les ½ parts ne s’appliquent qu’aux revenus soumis à l’IR.
          Dans le cadre des revenus soumis aux prélèvements sociaux, le % de prélèvement est le même pour tous, que vous soyez riche ou pauvre. D’où, comme le disait l’arsène, l’utilité d’une grande réforme fiscale incluant la fusion de la CSG à l’IR, pour une plus grande justice sociale.

          ***

    3. Pas mieux, c’est exactement cela. Inclure toutes les prestations quelles qu’elles soient dans le revenu imposable et en profiter pour réformer l’impot sur le revenu en supprimant les autres niches.
      Mais ILS ont trop peur !

  4. entièrement d’accord avec l’Arsène….
    Comme le dit Pierre Laurent « on met le doigt dans un engrenage dangereux »

  5. Vu mon grand age, je ne suis plus concerné . Ceci dit, la solution ne serait-elle pas une modulation en fonction des ressources et de la composition de la famille ?
    En ce qui concerne la fiscalité, le prélèvement à la source me semble être une base de travail .

  6. Ceci étant, je me trompe peut être…. mais si Hollande se résoud à cette solution qui n’avait pas sa faveur…. cela ne présage rien de bon sur les comptes et sur les futures économies à faire….
    Pendant ce temps certaines entreprises peuvent continuer à défiscaliser sans limite, ainsi que les plus riches….

  7. une usine à gaz comme seuls les énarques peuvent faire; il suffisait d’intégrer les allocs aux revenus.
    d’ailleurs les politicrades qui ont droit a du fric pour soit disant aider associations et autres inventions sans contrôle donc se servir allégrement sans gêne n’ont aucune morale.
    les sénateurs qui touchent par exemple 5.000€ mois pour le chauffage (très utile et cher l’été) devraient aussi intégrer ce pactole.
    les repas sénat très bons mais quasi gratuits avec pinards hauts de gamme, cigares etc etc etc sur la feuille d’impôts payés même si ils ne sont pas au boulot réduction de la paye.
    c’est étrange ils ne s’occupent jamais d’eux pour les impôts, ils n’en payent quasiment pas eu égard aux revenus encaissés; je ne parle même pas des dessous de tables exonérés et envoyés dans les paradis fiscaux
    un petit exemple quand maires ou politicrades font des travaux dans leurs communes ou dans leurs régions etc etc tout se passe en dessous de table, c’est souvent 15% du montant des travaux qui est demandé!!!(pourquoi s’emmerder!!! or pour que l’entreprise fasse un tel cadeau il faut gonfler la facture de 55% (tout comptable vous le dira) .qui paye?
    j’ai eu la chance de connaitre un maire honnête (il n’y a pas que lui bien sûr c’est plus haut que ça se passe souvent) quand les travaux étaient finis il contrôlait et vérifiait pas exemple si la couche de bitume était conforme au devis et si ce n’était pas les cas il faisait refaire intégralement le boulot . j’ai aimé voir la tête de l’ingé quand c’est arrivé , depuis il a plus de bitume que ce qui était au devis.
    quand on voit le nombre de ronds points dont beaucoup inutiles et le coût incroyable, il y a de quoi se poser des questions.

  8. rien n’est peut être joué, mais Il est assez surprenant de constater la dichotomie actuelle assez fréquente des décisions, en politique économique, entre stratégie et petites tactiques opportunistes qui finissent par troubler un système. Je m’explique.
    Si la stratégie moyen/long terme est nettement favoriser la politique de natalité, il est clair qu’un enfant en « vaut » un autre, quel que soit le milieu socio pro au sein duquel il fait son apparition. Ce qui a été le cas jusqu’à maintenant.
    Nous vivons une période où les inégalités sont de plus en plus remarquables. Des décisions de sabrage dans les dépenses publiques semblent nécessaires (on vous le dit) dans le domaine social, puisque c’est celui qui mobilise le plus de moyens dans les dépenses du pays ; dès lors il faut démanteler ce qui existait en donnant l’illusion « émotionnelle » d’un rééquilibrage qui a pris en compte les inégalités. Comment faire ?

    Compensation et déculpabilisation.

    La symbolique de l’image, chère à la comm, et du court terme prend bien le pas sur une vision et un cap à donner au pays. On foule au pied le principe de la politique de « natalité » de la nation en échange d’arrangements accessoires qui donnent au citoyen cette assurance que la notion d’égalité si chère au français a été bien respectée…et accessoirement que nous sommes bien en face d’un gouvernement « social » à la marge.
    Le tout, dans l’optique bien sentie de monter une nouvelle usine à gaz…. ?

    Pendant ce temps là,
    – le rééquilibrage par la fiscalité attendra,

    – les dépenses publiques supplémentaires engagées totalement inutiles perdurent (CICE) et à venir (pacte)….50 milliards…pour peau de balle, ou quasiment, c’est prouvé…

    – la fraude sociale et fiscale massive bat son plein à coup de dizaines de milliards évaporés à la collectivité légalement (par les directives de l’UE) ou la législation française
    – Mais la chasse au chômeur et au fraudeur de base est bien ouverte ….ouf, enfin une inégalité prise en compte….peut être avec celle des allocs…

    1. Stanislas… +++++
      Total pourrait (conditionnel) toucher 80 millions au titre du CICE, alors qu’il ne paie pas d’impôts….

    2.  » il est clair qu’un enfant en « vaut » un autre, quel que soit le milieu socio pro au sein duquel il fait son apparition. Ce qui a été le cas jusqu’à maintenant. »

      Et non, justement, ça n’a jamais été le cas ! Les demi-parts fiscales par enfant , même plafonnées, rapportent plus à un couple aux revenus élevés qu’à un couple aux revenus faibles, et rien du tout à un couple non imposable : cela revient bien à considérer qu’un enfant de riches mérite plus d’argent qu’un enfant de pauvres .

      Stanislas écrit toujours avant de réfléchir : il n’a pas compris qu’il faut faire l’inverse

      1. je parle allocs, tu réponds impôt…

        ma phrase est celle ci…..

         » si la stratégie moyen/long terme est nettement favoriser la politique de natalité, il est clair qu’un enfant en « vaut » un autre, quel que soit le milieu socio pro au sein duquel il fait son apparition………. »

        AU fait, as tu un commentaire à faire à propos de cet économiste qui a, lui, un CV en économie long comme le bras….

         » petit extrait pour le plaisir de Keen, qui je le rappelle, développe une critique systématique de la pensée économique néoclassique dominante…..

        …………..Les affrontements internes à la sphère néoclassique – popularisés dans la presse comme l’affrontement entre les « keynésiens « et les autres – ont conduit le public à croire que l’école de pensée dominante en économie , au moment de la crise, était « l’économie keynésienne » . Rien n’est plus éloigné de la vérité – si Krugmann, Wooford et tous ceux qui se désignent eux mêmes « néokeynésiens » sont véritablement keynésiens, alors, moi je peux dire que je suis un canard parce que je sais imiter son cri…. »

        Qui a vu des relances keynésiennes ces dernières années et qui prend pour le dernier des cons celui qui lui dit qu’il ne comprend rien à ce qui se passe….?

        ARIE j’attends avec impatience  » : KEEN est un simplet…… »

        quelle souffrance peux tu vivre pour aller faire le mariole, manipuler ou déformer un écrit d’un type de la rue comme moi……

        arrêtes donc de te ridiculiser;…

        je vois qu’ARIE c’est encore fait remettre en cause quelque part et c’est moi qui vais dérouiller….

        1. ARIE

          je vais quand même essayer de t’aider dans ta détresse avant de me tirer.

          pour ce que tu as, tu t’achètes une peluche de belle grandeur et bien solide, tu dois avoir les moyens,
          à chaque fois que tu ressens le besoin de venir faire le couillon sur un blog, au préalable tu lui tapes dessus très fort…

          et puis j’ai une info pour ton futur bouquin sur la faune des blogs, : suis avec intérêt, un certain ARIE, c’est un cas exemplaire qui devrait pouvoir consacrer un chapitre sur la manipulation des textes, la dévalorisation compulsive des co intervenants, la préscience…

          accessoirement pour sa capacité à enculer les mouches sur des détails et des insignifiances…

  9. La prochaine étape ?
    On devra présenter sa feuille de paie chez le pharmacien , le médecin ou le chirurgien et on sera remboursé en fonction de ses revenus .
    L’universalité républicaine à la française sera de l’histoire ancienne .
    Et ensuite ? Place aux assurances privées pour les plus aisés .
    Et certains diront que c’est le sens de l’histoire !

  10. SYLVIE
    exact, vous soulevez là un énorme lièvre du système que nous vivons, en dehors de l’aspect CICE proprement dit…
    TOTAL est une firme extra territoriale qui bénéficie des règles de consolidation comptable qui lui permet d’optimiser mondialement ses bénéfices. Le réseau de filiales d’une multinationale ne se fait pas uniquement au seul critère productif mais tout autant sous celui de la finance…(redevances des brevets, des licences de fabrication qui se situent au Luxembourg, en Irlande …etc…..qui permet d’évaporer du bénéfice)..
    Un autre aspect que l’on voit peu décrit est celui du report des pertes d’une année sur les années suivantes..
    Bref pas toutes les choses qui fâchent en même temps…………….

    …et justement, ces firmes aspirent littéralement les avantages publics locaux dont on ne saura jamais ce qu’ils sont devenus (car la consolidation ne fait pas la distinction par pays bien sûr. La question est posée pour que cette norme change, mais elle a autant de chance d’aboutir que la volonté de séparer les activités des banques)…
    On en arrive donc au point essentiel qu’omettent de discuter les bien pensants de l’économie libérale financière, ce point est celui de la colonne RECETTES PUBLIQUES qui pourrait fâcher…
    Evoquer que celle des DEPENSES permet de renforcer un point idéologique majeur du dogme : la dissolution suffisante de l’état pour ne pas interférer dans les petites affaires des mastodontes à engranger des monceaux de bénéfices, tout en conservant leur capacité à intervenir comme assureurs en dernier ressort suite aux fabuleuses conneries dont sont capables une caste de fondus débridés et décomplexés…
    Concept appelé : PRIVATISATION DES BENEFICES et MUTUALISATION DES PERTES..

    Ou « pile tu gagnes, face, je perds…. »
    Non seulement ça marche plein pot mais une partie des citoyens en redemandent. Il suffit de lire les derniers sondages sur la vision des citoyens sur la pauvreté, les chômeurs etc…. pour s’en convaincre…

    1. @ Stanislas
      oui çà marche plein pot…;
      mais comment éviter la paupérisation des esprits….
      vendredi soir on nous montre les ouvriers de Gad,sur France 2 presque virés en direct ….. et comme le dénonce une psy qui a écrit un bouquin dernièrement….. point de cellules psychologiques pour les aider moralement et en prime éjectés de la médecine du travail
      et dès la semaine prochaine le même chaine de télé, nous persuadera chiffres à l’appui que notre système est bien trop « généreux » pour les chômeurs….
      la manipulation marche plein pot et pendant qu’on essaie de nous faire croire qu’on veut sauver le système il s’agit en fait de le tuer d’une mort plus ou moins lente….

      1. SYLVIE

        le matraquage fonctionne déjà effectivement à sens unique, l’adhésion est de pure forme parce qu’il faut un minimum d’intérêt et de connaissances sur ces sujets pour ne pas se laisser endormir…..

        la vieille technique de la division pour maintenir son pouvoir a encore de beaux jours devant lui. Et la pénurie organisée va exacerber le phénomène, il faut s’y attendre…

        Aujourd’hui de nombreuses personnes se sentent menacée dans leur avenir, l’espoir diminue et suffit à nous faire croire que nous ne sommes plus heureux…..(or il faut considérer notre monde comme encore apaisé, mais pour combien de temps)…

        nous avons appris à ne nous reconnaitre socialement, que dans et par le travail, hors de lui, beaucoup de détresse morale et mentale.

        D’ailleurs, des observateurs dans le monde du social et du logement évoquent de plus en plus les dégradations psychologiques rapides des personnes en perte d’emploi qui finissent aussi par se trouver en contrainte matérielle et déposent des dossiers de surendettement……

        ce qu’on ignore, c’est jusqu’où nous pouvons pousser ce système avant qu’il n’éclate ?

  11. La réalité est tout autre . Se laisser endormir par un plafond de 6000 € de revenus , et alors ? Demain ce plafond baissera à 3000 avec encore un bon alibi . Ces  » hauts  » salaires  » n ‘ont pas de rentrée scolaire , travaillant la majorité du temps à deux , la cantine des enfants se paye au maximum . L ‘ ami fisc ne les ratent pas
    Encore une fois , cette équipe de nul et d ‘escroc pénalise le travailleur . Essayez de discuter de choses se passant dans votre dos tel la proposition de M . Touraine de rembourser moins les malades car leurs médecins font largement des dépassements d ‘ honoraires . On pénalise la malade , pas les médecins , et là , ce sont les plus ^pauvres qui vont être pénalisés .
    Il est étrange que pour récolter de l ‘argent , les gens sont toujours d ‘accord si  » ON  » leur baratine que ce sont les familles aisées qui payeront . Une des rares choses encore juste dans ce pays était les allocations identiques pour tous les enfants .

  12. je tiens a présenter mes excuses à JUAN, mais ce con d’ARIE me poursuit de sa haine à l’aide d’artifices douteux…… Je ne vois pas pourquoi je le laisserai me marcher sur la gueule…

    si vous preniez la décision de m’éjecter, je ne vous en voudrai pas…

  13. alors ARIE, pas de réponse face à KEEN……tu restes coi…

    manipulateur de pensée des autres, tu casses du « gauchiste » en disant que leurs solutions ne fonctionnent pas parce que les relances keynésiennes de ces dernières années ne donnent pas de résultat……….

    …..alors qu’il n’y a jamais eu de relances keynésiennes ces dernières années……..

    je te le dis et tu me fais passer pour le dernier des cons, mais KEEN qui écrit la même chose, tu t’écrases…….

    KEEN professeur d’économie et de finance, spécialiste de la modélisation macro monétaire, directeur du département économie histoire et politique de l’université de Kingston à Londres……..reconnu par ses pairs comme l’économiste « qui a le premier et le plus clairement, prévu et donné l’alerte sur l’effondrement de la finance mondiale……. »

    j’attends le rectificatif sur ton blog, pseudo penseur économique………

    aboyeur de cirque libéral financier, chambre d’écho vide du figaro…

    1. Stan ,
      Merci pour ton lien sur Steve Keen . Je l’ai envoyé à mon ami André Locussol , économiste aussi . Il est très intéressé et va acheter le livre .
      Sinon , si je peux me permettre , distance-toi de Arié qui ne mérite pas qu’on s’y attarde plus que çà , il est tellement bouché à l’émeri et imbu de lui-même en donneur de leçons aveugle à ce qu’il renvoie malgré toutes les remarques qui lui sont faites . Dommage mais , c’est comme çà . Tu es apprécié ici pour ce que tu apportes .

  14. et n’oublie pas de donner le texte incriminé de ton blog à ton co- écrivain , au titre de l’imposture type que des lecteurs sont susceptibles de trouver à propos d’économie, lectures qui nient toute autres formes d’alternatives à celles qui sont en œuvre aujourd’hui ……alors que de l’avis même de KEEN, « elles recèlent de graves incohérences de leurs fondements logiques………… »

    Les lecteurs prévenus en valent deux, en te lisant sur les sujets économiques, ils relativiseront d’eux mêmes….

  15. les banques centrales déversent des milliers de milliards dans l’économie vers le système bancaire, par le rachat de titres pourris pour tenter de fluidifier à nouveau les relations inter bancaire.

    Sauf que seul 5 % de ces sommes retombe dans l’économie réelle…c’est à dire NOUS…

    notre monde libéral financier va exploser de trop de liquidités parce que des bulles se créent à nouveau, totalement déconnectées du monde réel……pendant le même temps, tous les gouvernements contractent les dépenses publiques, asphyxiant ainsi la demande par l’appauvrissement des citoyens….serrer les boulons des prestations sociales des gens qui ont en besoin est quasi immédiat, prendre la moindre décision de prélever des impôts sur les immenses richesses qui dorment, là où elles sont, prend des années…

    tout ça parce que le présupposé des libéraux financiers est que de libérer des titres pourris des banques leur donnera des marges de manœuvre pour accentuer leur prêts aux entreprises…….

    foutaise, autant demander à un chacal dominant de partager son morceau de viande pourri avec un autre…..

    les banquiers se connaissent trop , puisqu’ils sont du même monde et ont utilisé les mêmes méthodes pour faire du fric et possèdent tous des titres pourris en portefeuille dont ils ignorent même le pourcentage de merde qui peut s’y trouver….

    et pourtant c’est ce qui se passe aujourd’hui…..les entreprises crèvent les unes derrières les autres pendant que la politique économique ambiante incite, au nez et à la barbe des gouvernements impuissants, pleutres et complices, à recommencer un cycle tel celui de 2007 pour retrouver une nouvelle crise plus puissante encore….

    c’est une question de temps…tous les « quantitative easings » lancés aux USA, japon, europe à taux 0 ou quasi.sont en train d’échouer….

    nous assistons à une vaste opération de cavalerie financière………

    alors tout est mis en œuvre pour piquer le sonnant et trébuchant….sans aucun contre pouvoir pour arrêter ça…bien au contraire..

      1. claude carron

        je vous rejoins le jour où vous êtes plus clair sur ce sujet. La 6eme ne veut rien dire dans la mesure où les super structures ne sont pas mieux définies.

        votre 6 eme ne prouve en rien une résolution des problèmes actuels

        1. Aucun projet si valable soit-il ne peut prouver quoi que ce soit avant d’avoir pu en faire la démonstration. Mais pour pouvoir en faire la démonstration; encore faudrait-il que les gens de bonne volonté en prendre connaissance et s’investissent dans le dit projet pour le rendre perceptible et possible. Les premiers résistants étaient pris pour des fous ou des rêveurs par les spectateurs et les résignés. Ils ne savaient pas c’était impossible, alors ils l’ont fait. Qui de l’œuf ou de la poule est arrivé le premier ? Sinon, on peut aussi continuer comme c’est parti, au point où nous en sommes. ARAMIS

          1. CLAUDE CARRON

            tu as tout à fait raison sur le principe…….c’est à moi de faire le travail d’approche, je suis devenu méfiant sur les leaders du mouvement quel qu’il soit…le MODEM est une expérience courte qui m’a montré l’incapacité de ceux qui le récupère à le transcender pour en faire vraiment un mouvement différent…

            1. Tout est là. Pouvoir bénéficier de suffisamment de confiance (et par les temps qui courent vu les reniements successifs des tenants du titre de ces trente dernières années, dur dur) pour être en mesure de l’emporter et donc de pouvoir enfin mettre en application les possibles progrès démocratiques prévus par la 6e République. On en rasera pas gratis, mais on peut cependant envisager une possible politique plus proche du peuple et notamment les éternels punis et délaissés du système, qui devraient enfin pouvoir se faire entendre et participer. Un couple restant sous le seuil de pauvreté, qui ne pouvait jamais payer l’impôt sur le revenu tout en vivant chichement, qui pourrait enfin participer à ce minimum citoyen en travaillant et en vivant correctement, me semble déjà un beau début, et un projet pas vraiment chimérique. ARAMIS

            2. Stan ,
              Toi aussi tu as raison de rester méfiant quant aux cultes de la personnalité où que ce soit . Ce qui m’importe essentiellement , plus que les leaders , ce sont les hommes et femmes porteurs de projets et d’espoirs résolument et clairement déterminés à éradiquer le capitalisme monopolistique , destructeur et individualiste au profit d’un socialisme réellement pour tous dans l’esprit de nos prédécesseurs dignes de l’humanisme qui les animait hélas renié par certains de nos contemporains au pouvoir .
              Nous divergeons sur la méthode et les moyens , entre Nouvelle Donne , E. Chouard , NPA , anars , FDG , PG , certains réacs staliniens du PC et autres mouvements alters , écolos etc…..Dans le contexte politique actuel où beaucoup sont en recherche de sens et de solutions , apporter un système élaboré à postériori sur un plateau est complètement contre productif car ne pouvant convenir à tous sans en débattre . Cela exige un effort personnel pour intégrer le principe conceptuel de la démarche en étant frustré de ne pas en voir ni le cheminement ni l’aboutissement au profit d’une confrontation au réel en échangeant avec les uns et les autres dans une dynamique possiblement productive .
              Cela explique que les militants du PG , dans leur ensemble , ne veulent pas imposer artificiellement d’en haut , une hégémonie conceptuelle ni se substituer au débat et à la création populaire dans l’espoir d’une appropriation citoyenne de tous , par tous et pour tous ( je sais , çà fait un peu slogan mais , l’idée est là ) .

    1. Le capitalisme a toujours fonctionné par bulles spéculatives ayant ensuite explosé ( les tulipes hollandaises, la rue Quincampoix, 1929, etc ) , la crise financière de la titrisation des subprimes n’ayant rien de nouveau, sinon sa plus grande ampleur mondiale due au phénomène de la globalisation de la circulation des capitaux .

        1. CASTOR

          cause français, c’est déjà assez pénible comme ça

          j’ai bien aimé ta démo à propos de la chine chez ce con d’ARIE

          1. Je crois qu’il y a quelque chose de diabolique dans le renouvellement d’erreurs ( mais s’agit il d’erreurs ? ) qui occasionnent tant de dégâts…

            1. tanque iyou pour la traduction.

              il n’y a pas erreur, juste emballement dans le processus d’envahissement malsain d’une minorité dominante, sans possibilité momentanée de contre pouvoir équilibrant..

              une sorte d’angine avant que les anti corps puissent entrer en action…

              le vaccin existe quelque part mais personne n’a envie de l’essayer parce que la résolution est plus perturbatrice que le laisser faire. actuel…….

    1. POURQUOI DONC ? C’est l’un des meilleurs intervenants sur le site et il m’étonnerait que Juan sorte pareille bêtise. On veux caviarder le site Callaval ? Paul Bistmuth, on t’as reconnu…ARAMIS

      1. ARAMIS ,
        Heureusement que tu es là pour défendre la veuve et l’orphelin . Pour cela , je me joins à toi ,,,,)

      2. merci claudecarron,

        je suis assez paisible voire joyeux en principe, sauf quand je suis agressé…ce qui est le cas en ce moment…..

        si ça créée un problème j’en suis désolé……ceci étant dit, en temps global, je passe peu de temps ici

        message aussi à yoyopolo et auroremathe…

  16. Je suis en vacances avec 2 de mes petits enfants et je vous lis (quand ils me laissent le temps) j’ apprécie les échanges qui me donnent à réfléchir. Je vire tout ce qui est toxique…n’ est ce pas Elie ?

    1. Comment reconnaître les commentateurs les bêtes, ici ?
      Facile : ce sont ceux qui, alors que je ne suis pas là, continuent de parler de moi et de me virer :-)))

        1. Y’a pas de commentateurs bêtes puisqu’il est toujours là, à l’affût, jour et nuit sans relâche !😉

          ***

          1. Et même quand je serai mort, j’emmènerai une tablette dans ma tombe pour vous surveiller !

      1. Elie ,
        Attention au syndrome persécutif . ,Personne ne vous vire , vous faites tout pour vous donner bonne conscience au cas ou vous vous décideriez à partir . Un classique . Vous êtes responsable de vos choix . Si vous ne vous sentez pas assez aimé , à vous de résoudre ce problème que vous n’avez pas qu’ici et de longue date , alors….

        1. Vous ne croyez pas que , si je cherchais à  » être aimé  » , je procéderais autrement ?

          1.  » Le nabot ultralibéral et le traître qui se prétendait ennemi de la finance vont être écrabouillés par la VI ème République, et ce site , grâce au succès de la pétition que Claude Carron fait circuler et aux analyses économiques aussi pointues qu’originales de Stanislas, aura été l’avant-garde éclairée du soleil de la démondialisation qui se lèvera demain ( attention : ne pas oublier le changement d’heure, samedi prochain ) « .

            Ça y est, tout le monde m’aime ici !

            1. Vous voyez Elie, quand vous voulez ? Je déconne bien sûr. Vous êtes entartré si grave que vous partirez comme çà, fondu d’un bloc de droite en granité gris. Chacun son karma. ARAMIS

          2. Elie ,
            Alors , seriez-vous maso ? Vaut-il mieux être apprécié donc estimé que susciter l’inimitié ? C’est curieux mais sous vos dehors excessifs et pas très tolérants , je trouve , on devine un être sensible et intelligent malheureusement peut-être un peu trop rigoriste dans ses idées et présentant une désaffectation de façade . Ne réfrénez-vous pas vos élans compassionnels sous couvert de  » scientificité  » . C’est un travers que l’on rencontre couramment parmi certains médecins technicistes exerçant avec une froideur  » chirurgicale  » selon l’expression consacrée et , c’est peu de le dire . Peut être un mode de défense où l’empathie pourrait être dangereuse pour l’équilibre psychique ? Cela dit , la plupart n’ont pas ces difficultés et loin de moi l’idée que vous pourriez en être un représentant .
            Toujours est-il que le choix d’une discipline médicale n’est pas innocent quant à sa personnalité et , c’est très bien ainsi mais , c’est encore mieux quand on en est conscient , n’est-ce pas ?
            Quant à votre commentaire précédent et morbide , excusez-moi mais çà fait un peu puéril comme lorsque vous dites :  » Na , c’est celui qui dit qui est !  » . Vous n’êtes pas obligé…
            Sinon , croyez bien que je suis sincère et que je tiens à apaiser le débat même en prenant le risque de paraître présomptueux .

            1. Aucun masochisme , mais une irritation certaine envers les groupuscules dans lesquels quelques uns se complaisent à se renvoyer en rond leurs certitudes et leur autosatisfaction mutuelles , et le besoin de taper un peu dans la fourmilière .

    1. J’ai bien aimé la prise en main de la mairie par les habitants. Merci Yoyopolo. J’ai essayé de faire çà sur mon bled d’environ 450 habitants (On n’arrive pas à avoir le compte exacte d’habitants hors recensement ) en proposant une liste, mais personne n’a répondu. Ils ne sont pas prêts et pendant ce temps le maire tendance UMP/UDI continue de becter la verdure à coups de béton. Il y a ceux qui râlent et qui ne font rien et les autres qui se tirent « ailleurs » comme si « ailleurs » çà ne risquait pas de devenir pareil. Enfin, je réessaierai dans 4 ans, s’il reste encore un village… En passant il y a plein de nouvelles initiatives citoyennes de prises sur facebook en faveur de la 6e République, çà vaut le coup d’être vu aussi. ARAMIS

  17. @yoyopolo****************
    Très intéressant cet article mais ce scénario pourrait -il se réaliser dans une ville avec un plus grand nombre d’ habitants? En tout cas ça fait rêver

  18. @ Elie c’est votre côté »j’ai tout vu tout entendu, j’ai vu naître le Bois de Boulogne et ma grand mère » qui est exaspérant et énervant chez vous.

  19. Pour en revenir à ce sujet, j’ai une anecdote du temps où j’ étais déléguée syndicale: nous étions en négociations salariales très dures.
    Et je ne sais plus comment nous en étions arrivés à parler des allocations familiales. Tout à coup notre DRH nous dit « trouvez vous normal que je perçois celles ci avec les salaires que nous touchons mon mari et moi? »
    Ceci s’est passé il y a bien 10 ans…. C’est toujours d’ actualité

Les commentaires sont fermés.