A quoi joue Martine Aubry ?


Elle est sortie de son silence, dimanche 19 octobre 2014.

Il paraît que cela signifie qu’elle prend la tête des frondeurs. Si c’est le cas, c’est un mouvement insuffisant. Autant le dire tout de suite.

Le réquisitoire qu’Aubry livre dans les colonnes du JDD est certes implacable: elle préfèrerait 20 milliards, et non 5, d’allègements d’impôts pour les ménages; elle veut réduire les allègements de charges employeurs à 20 milliards au lieu de 40. Elle souhaite que les nouvelles aides aux entreprises soient ciblées vers celles qui sont exposées à la concurrence; elle veut une réforme fiscale.

Son réquisitoire est sans appel.

Emanant d’une ancienne dirigeante du PS, il est presque incroyable, comme un coup de tonnerre.

« La politique menée depuis deux ans, en France, comme presque partout ailleurs en Europe, s’est faite au détriment de la croissance. Les efforts fiscaux et les économies réalisées sur les budgets publics ont engendré des pertes de recettes liées à la moindre croissance qu’ils ont provoquée. Les déficits ne se sont pas résorbés, et le chômage augmente. Entendons-nous bien : la question n’est pas de renoncer à réduire les déficits. »

Espérons que Martine Aubry aille jusqu’au bout.

Qu’elle tende la main à l’opposition de gauche.

Que cette dernière accepte cette main.

Que l’on reconstruise.

Il n’est pas trop tard.

 

13 réflexions sur “ A quoi joue Martine Aubry ? ”

  1. Aubry déteste Hollande et Hollande déteste Aubry.
    Juan rêve toujours d’un PS à gauche et Aubry d’une croissance proto-Keynesienne.
    Aucune chance que l’un ou l’autre se produise.

  2. blagues de moulande sur titine aubry

    – « Qu’est-ce qu’un échange d’opinions au PS ?
    C’est quand tu entres dans le bureau de Martine Aubry avec ton avis, et que tu en ressors avec le sien ! »

    – « Que fait Martine Aubry avec ses robes usagées ? Elle les met ! »
    bof!!!

  3.  » elle préfèrerait 20 milliards, et non 5, d’allègements d’impôts pour les ménages; elle veut réduire les allègements de charges employeurs à 20 milliards au lieu de 40. »

    Cela rappelle furieusement la stratégie du  » Toujours plus !  » du PC dans les années 60 et 70 : quand le PS exigeait une augmentation du SMIC de 500 francs, le PC renchérissait :  » Non, de 600 francs ! Je suis plus à gauche, moi ! « 

  4. Comme le dit bob…elle s’est « calmée »…. ou la nuit porte conseil…. ou alors…

  5. Martine croit encore pouvoir récupérer la mayonnaise socialiste que pépère continue de faire tourner à l’envers… Elle oublie un paramètre : la vraie gauche est en train d’émerger. ARAMIS

      1. Partout où les gens comme vous ne sont pas. Chuuutt ! La résistance travaille… « Le cardio est à la traîne, je répète, le cardio est à la traîne » PDR.ARAMIS

  6. Martine essaie de s’accrocher aux branches d’une certaine gauche , on ne sait jamais .
    Le problème , c’est qu’elle sombrera avec l’ensemble en 2017 , on ne peut pas être à la fois à l’intérieur et à l’extérieur d’un système qui a montré ses limites et qui va entrainer encore plus de chômage et de pauvreté .
    Tout ça n’est que gesticulation et calcul politicien de seconde zone .

  7. @Juan

    Il est trop tard. Nous n’irons plus nous déplacer pour voter pour des gugusses qui se font passer pour des gens de gauche.

  8. De par leurs propositions M. Aubry et les Aubyistes sont
    dans une opposition marquée et forte au gouvernemnt.

    Pourquoi dire alors qu’elle en souhaite la réussite ?

    Ce n’est pas vrai.

    Mais bien sûr l »Electoralisme Grossier à la mode PS Aubry a
    ses vérités que la Vérité ne connait pas.

  9. On en est à commenter des postures, à se demander si elle est sincère ?? Elle parle d’Etat stratège, prenons la au mot et appuyons dans ce sens ! Sous quelle forme ? Economie mixte ou subventions ? Quels secteurs nationalisés ou quelles conditions de subvention ? etc.

    Les tocards Hollandistes et Macronneux en sont à un tel niveau de capitulation satisfaite qu’ils payent le tribut avec nos sous en comptant sur la bonne foi de ceux qui nous tuent. On donne notre argent à des privés sans gagner une seule action. Alors sincère ou non, Aubry apporte au moins quelque chose.

Les commentaires sont fermés.