Toi aussi, décore Valls


On pourrait ironiser, longtemps, beaucoup, trop, sur cette cérémonie surréaliste qui nous montra Hollande faire l’accolade à Valls à l’occasion d’une remise de médaille.

1. Hollande a même fait de l’humour. C’est sa marque de fabrique, même dans les difficultés les plus insurmontables. Je ne lui jetterai pas la pierre. Les mots étaient bien choisis et sans souci de polémique.

« Vous aimez citer de grands républicains, vous vous inscrivez dans cette tradition (…) Une des figures qui vous sert de référence, c’est celle de Clemenceau. C’est un personnage controversé, y compris au sein de la gauche française. C’est sans doute pour cela que vous l’utilisez. »

2. Hollande a décoré Valls, ce fut filmé, et visiblement, le gouvernement presque au complet était là. Cette situation était grotesque. Distribuer des hochets républicains, même s’il s’agit d’une tradition, est devenu anachronique. Combien de chroniques avons nous écrit sur cette pratique en Sarkofrance ?

3. Hollande a décoré Valls, et il a lancé une pique contre les députés frondeurs. Visiblement, il ne comprend pas, ou n’accepte pas.

« Je salue les députés qui ont eu cette conscience de leur rôle pour permettre que le pays puisse avoir des financements pour les priorités que j’avais fixées, l’éducation, la culture, la recherche, la justice, mais aussi l’emploi, d’abord l’emploi. »

En décorant Manuel Valls, François Hollande nous a fait comprendre qu’il n’y avait pas de malentendu. C’est assez désagréable, difficile et triste pour moi d’écrire cela. Jour après jour, cette chronique d’un aveuglement m’exaspère.

8 réflexions sur “ Toi aussi, décore Valls ”

    1. Aurore ,
      Peut être d’un aristocratique  » moi je…président  » . C’est complètement navrant !

      1. Grave!!! Nous sommes de plus en plus dans une république bananière que les autres pays moquent souvent dans des « unes ».
        Oui c’est navrant

  1. Si la « vraie gauche » continue à céder du terrain face à la montée pourtant résistible du Front National , c’est à cause de la complexité du discours pas toujours cohérent de ses diverses composantes .

    Il faudrait donc le condenser en une phrase unique, qui irait à l’essentiel , ce qui est toujours plus percutant , et frapperait bien davantage les esprits .

    Par exemple :

    « Le nabot ultralibéral qui a fait passer la dépense publique de 53 % à 57 % du PIB entre 2007 et 2012 et le traître solférinien qui avait promis pendant sa campagne de ramener la dette à 3 % du PIB et qui, une fois élu, a essayé de le faire, vont être renvoyés à leur néant dont ils n’auraient jamais dû être sortis par la VI ème République, et le Front de Gauche qui l’aura rendue inévitable grâce au succès de la pétition confidentielle qu’il a lancée , Montebourg qui aura démondialisé le monde en deux ans de présence au gouvernement comme il l’avait promis lors des primaires socialistes , les écologistes qui auront compris que la décroissance est la solution à tous nos problèmes de chômage, de retraites et de bas salaires , Hamon qui aura été viré d’un gouvernement dont il n’avait jamais perçu qu’il mettait en danger la République pendant les deux ans où il en était ministre , et les « frondeurs » du PS qui auront compris que l’abstention est la forme la plus radicale et violente de la révolte nihiliste sans concessions, auront été l’avant-garde éclairée (mais non élitiste pour autant ) du soleil d’ Austerlitz qui se lèvera dès lundi prochain ( attention à ne pas oublier le changement d’heure, samedi ) sur une planète à l’économie enfin déglobalisée , dans laquelle des milliards d’ Asiatiques , d’ Africains et autres habitants des pays émergents auront été rendus à leurs famines d’autrefois qui ne nous ont jamais empêché de dormir avec notre bonne conscience socialiste et colonialiste, et où chacun – trotskistes à la Jospin ou maoïstes à la Barroso – retrouvera les vraies valeurs de sa jeunesse ».

    Comme ça, je suis sûr que ça le fera .

  2. il y a des vraiment jaloux partout, il vaut mieux lui filer tout de suite son hochet, ça gène qui ? hein ?

    A force de citer des sages orientaux, on finit par oublier que, nous occidentaux, nous avons nos traits de sagesse : « un tien vaut mieux que deux tu l’auras » et « il vaut mieux se servir, que servir »…

    Juste un conseil à valls quand il va arborer fièrement le pins de sa récompense à sa boutonnière : juste bien la remettre en place à chaque fois qu’il va retourner sa veste…..

    mais je suppose qu’il le sait déjà…

Les commentaires sont fermés.