La faillite de la cour des comptes


La Cour des Comptes a livré son dernier réquisitoire. Cette fois-ci, c’est contre le TGV. On pourrait applaudir. Le TGV est devenu un produit de luxe pour un grand nombre. Il a focalisé les énergies SNCFiennes aux détriments de nos lignes de tous les jours, ces RER moins cotés, ces TER moins centraux.

Bref, fustiger l’absurde course à la modernité 1ère classe pour happy few aurait pu être une bonne chose.

Mais la Cour des comptes a fini par me taper sur le système. Sa proportion à ne juger la dépense publique qu’à l’aune d’un raisonnement mathématique, abrité derrière de nombreux caveats cachés dans des sous-paragraphes que personne ne lit, est devenu épuisant.

34 réflexions sur “ La faillite de la cour des comptes ”

  1. bah oui des sous-paragraphes que personne ne lit TOUT le problème est là, des tonnes de données existent, mais ces cons de dindons des TV plates ne se donnent aucun mal (ou balancent des intox, lire à ce sujet des blogs de cheminots), il n’y a donc pas de débat de fond sur ces questions, sur ces éléments factuels par contre ça trolle High-Level sur des trucs sans sens. Tu veux mon avis, ce pays souffre d’un problème simple : On n’a pas assez d’ingénieurs, de gens de formation scientifique dans nos décideurs politiques et dans les médias. Ca pour pérorer avec des bons mots, les littéraires savent faire ;o)

    1. il y en a même qui font de la politique : PH.SEGUIN et CH.PIERRET, tous deux conseillers référendaires à la cour des Comptes,que j’ai connu comme élus locaux…j’ai toujours eu beaucoup de mal à dire lequel était – localement- le plus à gauche..

  2. C’est donc devenu la cour des « comtes » le P de public ayant sauté. Les juges désignés indirectement par le vote du peuple doivent aller plus loin dans la recherche de ce bric à brac de mile feuilles destiné à brouiller les pistes. Vite, la 6e république et les comités citoyens émergeant du vrai peuple, pour surveiller et vérifier tout çà et rendre ainsi des vrais comptes au peuple, dans toute sa diversité. ARAMIS

  3. Concernant le TGV, ce qu’on sait du rapport de la Cours des Comptes est frappé au coin du bon sens…sauf que la réponse de la SNCF pour rentabiliser le dit TGV, c’est l’augmentation des tarifs alors que la fréquentation est en baisse, pour cause de cherté du billet .
    Faut être polytechnicien ( ils sont une flopée à la SNCF ) pour avoir des idées aussi nases .

    1. C’est tout de même ces têtes d’œufs qui ont trouvé la solution pour un chauffeur Belge qui ne pouvait pas passer sous un tunnel ferroviaire à deux centimètres près. Ils lui avait dit de crever « carrément » les quatre pneus du camion pour être certain de passer, alors que ledit chauffeur leur avait fait remarquer que c’était d’en haut que çà touchait (pas d’en bas) et a donc fait demi tour… La raison du plus fou est toujours la meilleure à rechercher . D’aucuns auraient dégonflé les pneus jusqu’à perdre trois centimètres en verticale, mais ils ne sont ni chauffeurs belges, ni polytechniciens… CQFD ARAMIS

    2. Bobards +++++
      De plus le tgv est une bonne chose…. pour ceux qui arrivent à « budgetiser » il y a la possibilité de prendre les billets à l’avance et les payer à un prix très avantageux , c’est dommage car j’ai l’impression que çà ne profite qu’aux « riches »….. la sncf n’a qu’à baisser les prix et elle verra les trains se remplir sans problème ou faire des tarifs de dernières minutes. Il y a plein de moyens de fidéliser une clientèle. Plutôt que d’aller leur faire prendre le train en rase campagne comme c’est le cas avec le Ouigo (j’exagère un peu mais le ouigo m’exaspère c’est l’anti solution).

  4. il y a bien une solution…ne plus voyager en dehors du boulot.

    Profiter des fleurs, des petits oiseaux, du bruissement du vent dans les feuilles d’un « liquide en barre » (variété d’arbuste très connue) ou d’un érable de lapin de chez soi (autre variété) , faire du ski sur les routes nationales, coller un poster de la mer sur le mur extérieur de sa terrasse et fermer les yeux sur fond d’ambiance de vagues (CD de relaxation des meilleures disqueries)

    plus de train, plus de TGV, plus de rapport de la cour des contes…plus d’énervement de JUAN

    elle est simple la vie sans la politique…

    1. En parlant de petits oiseaux, j’ai eu la chance ,hier, d’assister,en soirée, à l’arrivée d’un vol de cigognes blanches , à l’entrée de Bourg en Bresse, au moins une centaine, qui s’installaient sur les lampadaires et autres éminences..pour la nuit j’imagine, dans leur périple migratoire…bref une belle journée.

      1. (cigognes) certain en Alsace les force (oblige) de rester au pays, pour qql plaisir touristique.. pas glop du tout..

        1. y’a des cons partout…ceci dit , si elles trouvent à bouffer , toute l’année, elles ne migrent pas forcément…

      2. Sur la place de l’Hotel de Ville de Paris, c’était  » quand passent les six « cognes  »  » .

      3. CASTOR

        elles sont en retard tes cigognes, plusieurs se sont arrêtées chez moi il y a plus d’un mois maintenant. Il y en a même une qui a chié sur mon toit…
        il ny a plus de respect mais j’ai fait des photos..

        1. OUI,une ou deux ce n’est pas rare par ici, il y en a même des noires qui s’arrêtent un ou deux jours dans un bosquet près de chez moi, mais là il y en avait au moins cent , probablement plus…peut être viennent elles de Dombes, en tout cas elles sont mieux élevées que les tiennes parce qu’on est passé sans encombre…

          1. CASTOR
             » elles sont mieux élevées que les tiennes………………. »

            juste une question de chance, pas de quoi s’en vanter non plus 😀

      4. Et est-ce que çà ne vaut pas tous les « supers » plans mercantiles de la « sublime » société de consommation ? J’ai été désocialisé en 92 et depuis, je ne cesse de me shooter à ce délice (malgré les inconvénients liés à l’obligation de « normalité » que nous impose cette société de matuvu, pour les enfants. Me comprenne qui peut… ARAMIS

  5. (je ne connaissais pas ‘caveat’, merci) dans la famille « j’épingle » alors la Cour des Comptes.. en effet, oui c’est son job (et on en lit des bonnes et belles ! pour ça: « merci »)
    pour quel effet donc..
    la punaise, les punaises ne dérangent personnes, c’est ça.. (qu’importe le-mur) alors Aussi la Cour.. (perso j’échappe au paradoxe: les comptes ne me branchent pas; mais ne suis pas seul..)

    haut les mains, peau de lapin !
    ou pince moi je rêve
    le chagrin ? ça ne vaut rien (pas même un caramel)

  6. castor vous êtes un vosgien? car peu de personnes savent que seguin a été maire d’épinal et pierret maire de saint dié des vosges .
    mes origines assez lointaines sont de ce département

    1. Oui,mes racines familiales sont dans les Vosges…( Senones pour être précis ) où j’ai vécu moi même et travaillé un certain temps,mais ensuite la vie professionnelle m’a fait beaucoup bouger…

    2. castor ? j’aurais dit fluvial.. mais chacun fait ce qu’il veut avec sa queue, et les gens (les personnes) non seulement se marient mais se reproduisent.. qué mélange !
      moi même (désolé Robert, pas interpellé, ni je dis pas que je ferais court -aucune idée !) mais étant very banal, je veux dire commun: je sais de qui je viens (en gros) et moi aussi me suis éparpillé..
      c’est ballot..
      persuadé (à raison je suppose) d’être du coin (Savoie Helvétie) me v’là avec une descendance (maitrise du slip aléatoire) Bretonne et du Nord (de l’Europe) et aussi, ricochet, vers le tropique du Cancer (côté Atlantique)

      vin diou l’auberge !
      j’aime les grandes tablées, pas vous ?
      ça s’arrête quand, où ?? j’veux dire, il y a/ça obéit à un programme.. car si vous voulez mon avis: c’est le bordel !

      désolé Robert.. tiens Nancy, mon premier patron (71) Jack L (il a fini député et ministre ?) fallait bien bruler les planches..
      (j’envoie ou pas.. hein Stan..)

  7. connais bien Senones, il y a trente trois ans, j’ai fait quelques javas à moyenmoutier

    têtes dures les vosgiens….

    1. Et le col de Bussang, il fallait se le tartiner quand j’étais riche ouvrier qui allait en vacances (hiver et été, oui môssieu) au Marchhtein et bien le col du Bussang, si tu ne chaînais pas au bon moment ou la bonne année, dur dur… Ah ! les trente glorieuses . Vite, la 6e République qu’on y retourne. ARAMIS

        1. pan sur le bec , c’est Maurice qui a créé le théâtre , mais Frédéric était de Bussang aussi…

        2. Un bon le Fredo. chroniqueur judiciaire et raconteur de talent des affaires judicaires (Marie Bésnard…) et l’autre Fredo, Rossif narrateur de documentaires sur les animaux, tout comme Claude DARJET. des pointures de notre temps… ARAMIS

    2. chez les médiani-monastèriens ( fallait que la place celle là…) moi aussi j’y ait fait ce que tu dis…décidément.

      1. c’était avec un « ancien » (puisque j’avais 25 ans) belge, ancien secrétaire du ministre Spaak. Sa femme, bien plus jeune, travaillait avec moi et je m’arrêtais souvent chez lui pour lever le coude

        je t’écris ça pour aller au bout de l’histoire si par hasard tu le connais aussi

  8. castor ma famille était de thaon les vosges , j’ai encore des petits cousins éloignés que je rencontre à l’occasion qui habitent épinal et bien sûr en levant le coude. je vais aussi régulièrement au théâtre du peuple , ne pas oublier un coussin quand on y va les bancs sont durs.
    pour info espoir vous avez raison les vosgiens ont des têtes de holz avec des voisins comme les alsaciens il ne faut pas se laisser avoir;
    par contre quand vous êtes ami avec un vosgien c’est une grande joie de prendre une bonne mirabelle.
    purée vous me rajeunissez de 70 balais
    merci les amis

Les commentaires sont fermés.