Notre avenir politique.


Halte au feu ?

C’est sans doute un appel assez vain.

J’en ai presque marre de relater, de temps à autre, combien les éructations violentes, les cristallisations des désaccords en de véritables haines aussi violentes qu’artificielles, sont désolantes, contreproductives, et terrifiantes pour l’avenir.

L’avenir est très clair désormais. Il faudra du temps, du sang et des larmes pour en changer. Notre avenir politique est le suivant:

1. une gauche « plus à gauche », fermement ancrée dans ses certitudes, mais aussi dans la volonté de refuser tout compromis, toute négociation, tout avenir politique négocié. Je vote, malheureusement, avec cette gauche-là. J’écris malheureusement non par dépit sur les idées, mais par stupéfaction devant certaines attitudes.

2. Ce qu’il reste du PS, affaibli comme jamais car incapable de séduire son aile gauche, tant politiquement (les partis) qu’électoralement (les électeurs)

3. Une droite plus ou moins dure, plus ou moins radicale, de l’UDI/Modem à l’UMP furibarde. Cette droite-là sera parfois radicale, parfois plus calme.

4. Le FN, celui qui a désormais 83000 adhérents, un parti national-socialiste dans la plus pure des acceptations: un discours mêlant le social et la haine de l’autre, le chauvinisme primaire et la célébration de la France éternelle.

FN mis à part, la France politique ressemble donc à l’Allemagne, avec sa gauche durablement (irrémédiablement ?) cassée en deux.

C’est la Toussaint.

Forcément.

26 réflexions sur “ Notre avenir politique. ”

  1. Halte au feu ! oui la gauche fait preuve d’une indiscutable capacité à se tirer des balles dans le pied. Ceci dit,une politique de gauche est elle possible dans une Europe ouverte à tous les vents (mauvais de préférence),structurée intérieurement par un ordo-libéralisme ( libéralisme paradoxalement protégé par un ordre juridique précis et finement maillé) mortifère ?
    Comment sortir de cette machine infernale qu’est devenue l’Europe,avec un minimum de casse ?

  2. 1) refusant tout compromis. Voilà le problème, croire que compromis signifie compromission, comme le PS à trop souvent fait
    3) la droite a besoin de se réinventer en se coupant des extrémistes comme Sarkozy et sa clique, de ses menteurs acides d’argent et ayant oublié leurs valeurs fondatrices. Et là les camps pourront renouer le dialogue
    4) que faire… La vérité n’est plus écoutée et le Fn incarne pour trop de naïfs, un changement pour paradoxalement revenir dans un passé obscur.

    J’en viens à penser qu’il faudrait faire table rase de cet establishment ancien… Mais dans une société apaisée.

    1. Entre Castor qui fustige une « Europe ouverte à tous les vents » et vous qui voulez faire « table rase de l’establishment », on a un peu l’impression que vous êtes déjà prêts à voter FN la prochaine fois !

      1. Quand je dis « ouverte à tous les vents » cela mérite effectivement précision.Je ne parle bien sûr pas de l’immigration ( qui doit être contrôlée) mais de la mondialisation ,dans sa dimension économique, dans laquelle l’Europe s’est naïvement dépouillée de quasimment toute protection.alors que les US , par exemple, ne se gênent pas du tout dans ce domaine.
        Je crois non seulement qu’on peut être de gauche et hostile à l’Europe( pour laquelle j’ai voté positivement de manière continue) telle qu’elle fonctionne actuellement ( 28 Etats hétérogènes en termes de développement économique,en compétition féroce entre eux,sans aucune harmonisation fiscale ou sociale,avec des cultures très différentes pour certains,etc..) mais qu’on ne peut plus être de gauche et favorable à cette Europe là…
        Quant au FN, il ne fait tout simplement pas partie de mon périmètre intellectuel.

        1. CASTOR

          il va falloir éditer un dictionnaire des mots à ne plus employer pour cause d’utilisation par le FN….
          pourvu qu’il ne s’empare pas du mot « bite » , parce que je compte encore envisager de l’utiliser..

          1. j’ai toujours pensé que le mot en question ,dont je ne nie ni l’intérêt ni l’importance, ne relevait pas de la sphère intellectuelle..

            1. CASTOR

              détrompe toi, il arrive dans certaines situations intenses en émotion, que cette insignifiante partie de l’homme puisse prendre le pas sur toute autre pensée organisée….

              1. c’est bien ce que je dis…de la sphère affective dans toute sa puissance (sans jeu de mot).

                  1. alain bobards

                    merci de m’avoir aidé sur ce coup là, je n’arrivais pas à convaincre CASTOR…..😀

                    1. toujours dans le cadre du rapprochement avec la sphère intellectuelle, on peut aussi citer l’expression populaire « tête de nœud »

                      mine de rien, dès qu’on creuse un sujet, on voit bien que rien n’est aussi simple qu’il n’y paraît…

                    2. j’aime bien ‘nez de bœuf’ (origine et utilisé en fond de vallée; imagé et sonne bien) oui Castor, même avec un périscope ça tache. Et/mais nous on se contemple il parait, pour ça qu’on est propre (on sent bon) chic !

                    3. convaincre de quoi ? c’est quoi le message que tu veux faire passer ? que je ne peux pas ignorer le FN ? bien sûr que si puisque je me situe sur le champ des convictions en répondant à didier GOUX qui s’interrogeait sur le point de savoir si je n’étais pas prêt à voter FN.
                      Ces convictions , elles renvoient à quoi ? sinon à une vision du monde ( à une weltanschauung) qui s’est construite au fil de l’histoire de chacun et de sa famille.

      2. Non au NPA et à LO…. Pourtant il existe bien des forces politiques nouvelles et vierges de compromissions,…. Contrairement au Fn justement si vous regardez son histoire et ses membres.

  3. en résumé après moultes lectures:
    pour être balayeur à 1000€ par mois à l’élysée il faut un casier judiciaire vierge!!! et pour être président?
    finalement :
    on change le bocal mais les cornichons sont les mêmes

  4. Le malaise vient évidemment des non-dits et du manque de franchise de cette équipe gouvernementale .
    Juppé , Bayrou et même Sarko ferait à peu près la même politique économique et pourtant les Valls , Macron , Hollande et Rebsamen se disent de gauche et même socialistes !
    Du coup le discours politique est devenu inaudible et surtout faussé .
    La solution serait de remettre tout ça à plat et la proposition de VIème République aurait le mérite de redistribuer les cartes et aussi de renouveler le personnel politique qui ne pense qu’à une seule chose : penser à la prochaine élection présidentielle , celle qui conditionne toutes les autres .

  5. Halte au feu ? oui, ton appel semble assez vain. Le refus des compromis vaut autant voire plus pour le PS que pour la gauche « plus à gauche ». Tout rapprochement semble impossible. Voilà bien longtemps que j’entends les ténors du PS de mon coin souhaiter un rapprochement avec le centre et la droite « démocrate ». Valls s’affiche ouvertement partisan de ce courant. Bon, j’en prends acte.

    Ce qui m’intéresse n’est pas le petit jeu stratégique mais le fond. Ce que le PS fait au pouvoir. Moi, je prends le point de vue des gens modestes. La déception est aussi grande que continue. Je comprends le refus de voter et la colère muette. En 2007 je me souviens d’une équipe d’ouvriers du bâtiment. Ils ont tous voté contre Royal. Tous ! J’en étais collé au mur. Pour faire payer la loi sur les 35 heures qui a gelé/diminué leurs salaires et augmenté leur précarité avec la flexibilité annuelle. Ce petit épisode m’a laissé songeur.

    Le PS — mais ça vaut aussi pour la gauche « plus à gauche » — sait très bien ce qu’il doit faire s’il veut retrouver le vote ouvrier et populaire. Je suis certain que le PS — comme du reste la gauche « plus à gauche » beaucoup trop polarisée sur les seuls services publics — n’y est pas prêt. Alors on aura encore des votes qui seront des punitions pour la politique conduite — ou pour la politique proposée…

  6. Cela étant, « acception » aurait mieux valu que « acceptation »… à moins que ce ne soit votre inconscient qui se soit exprimé !

  7. Ben…. euh….je veux bien mais le pouvoir n’est pas entre nos mains….et les promesses ne sont pratiquement jamais tenues….nos votes ne servent qu’à légitimer leur place mais en rien leur action…..le pouvoir tel qu’il est exercé est il encore compatible avec la démocratie ?

  8. en passant,  » Halte au feu! » , un jour de toussaint, ….faut être un déconneur à froid pour la faire celle là…

    1. Halte au feu ? « Oui mais » bien au-delà de ce spectacle de guignols, qui, dans l’absolu, tire sur qui ?

      On connait en gros ceux qui tiennent le fusil, mais la victime ?
      C’est « La démocratie ». On sait depuis longtemps ce que cela représente dans la République (un chèque en blanc) mais du moment que les acquis n’étaient remis en question il y avait accommodement.
      Cependant, c’est en 2005 lors du référendum où une grande défiance s’est installée entre le citoyen et le pouvoir. Refus du peuple! Alors, à défaut de changer le peuple qui a mal voté, on passe par-dessus. D’où une sensation d’avoir été « sodomisé », qui génère depuis le rejet et sans doute actuellement une « douleur » persistante si l’on mais en exergue les promesses de Hollande pour laquelle il a été élu et la politique menée. Ne doutons pas que le F.N. va encore monter.
      Combien de temps cela va-t-il durer ? Sans compter que plus cela s’éternisera plus cela sera violent.
      Autre question : Voter F.N., n’est-ce pas pour certains (puisqu’il s’agit d’ouverture du feu) un acte de légitime défense ?

      1. Voter FN = acte de légitime défense ? , on peut se le demander…http://www.youtube.com/watch?v=9W4SN-Hh5nE et : http://www.youtube.com/watch?v=XM9UXYSx8Ok . Cela dit , la confrontation au réel est incontournable quels que soient les mots ( maux ) qu’on met dessus : Le modèle libéral prôné et pratiqué par solférino est inéluctablement voué à l’échec que ce soit avec les droites ou l’extrême , même punition à + ou – longue échéance , brève si possible .
        Peut-on espérer que les démocrates authentiquement à gauche et donc opposés au capitalisme monopolistique prennent conscience de la nécessité de ce positionnement sans quoi , la fracture serait durable mais probablement pas irrémédiable ?
        Comprenez-moi bien , le capitalisme à taille humaine si j’ose dire , n’est pas condamnable en soi , ce qui l’est , c’est tous les excès qu’ il génère dans sa dimension financiarisée , mondialisée et dérégulée : http://www.youtube.com/watch?v=d0dyUnTzTYs

  9. oups : lire : si l’on « met » en exergue et non si si l’on mais…
    merci de votre patience.

  10. CASTOR

     » convaincre de quoi ? c’est quoi le message que tu veux faire passer ? que je ne peux pas ignorer le FN ? …………….

    hola doucement!!,

    je suis en mode blague avec un départ sur le sujet du FN , où suite à l’intervention de Didier Goux, plus haut, je t’écrivais que dès lors que tu effleures un mot, ou un concept à peine abouti sur la « sortie de l’euro », « le protectionnisme » et autre concept…….tu te trouves assimilé à un votant FN…ou un futur

    D’où mon départ sur mode blague avec l’association des mots « bite » et « sphère intellectuelle » . Alain Bobards avait compris..

    Le FN est un parti bien pratique pour le système politique et tous ceux qui veulent te culpabiliser à moindre mots……….

    exemple de GOUX  » Entre Castor qui fustige une « Europe ouverte à tous les vents » ( ……………………………….) on a un peu l’impression que vous êtes déjà prêts à voter FN la prochaine fois !…………. » (partie citée qui te concerne)

    J’ai compris ça dès que j’ai fait les calculs des votes du FN pour les européennes de 2014 et les présidentielles de 2012; il suffit de faire le décompte en nombre de voix, par âge et en catégorie socio pro. Le regard n’est pas le même qu’en pourcentage…C’est même assez édifiant de lire ce qui tourne un peu à l’hystérie….peut être d »ailleurs bien commodément utilisée……mais peu importe

    Ce GOUX, pourtant intelligent, semble t’il, t’a trollé, ou il poursuit un but que j’ignore puisque je ne le connais pas.

    Ce qui me surprend à chaque fois, c’est que ceux qui utilisent cet argument « choc »,  » qui rend coi, ou « qui met dans la justification », jouent avec le concept même de démocratie qu’ils remettent en cause sous la bannière brandie de la bonne conscience, puisque le FN obtient ses voix légalement, dans l’isoloir.
    Vote qui veut, pour les raisons qu’il veut à ce parti …et les citoyens qui votent pour le FN, le chantent rarement sur les toits….

    ensuite tous les fantasmes peuvent s’enclencher sans limite.

    bref je trouve ça complètement nul…à chacun sa conscience….

  11. Oui le FN est la SOLUTION….organisé en dynastie pas de problème de primaire et de succession… çà nous évite bien des querelles et des frais annexes de propagande…. et en plus son meilleur allié c’est l’abstention…. bref, la démocratie sans le peuple…. mais non je plaisante !

Les commentaires sont fermés.