Les médias du micro-trottoir


Combien de fois, depuis combien de temps avons-nous droit à ces commentaires du micro-trottoir – un micro tendu sur le trottoir à proximité de la rédaction radiophonique ou télévisuelle, pour choper une réaction « de terrain » sur un fait politique national ?

Depuis longtemps, trop longtemps. De plus en plus souvent, aussi.

L’interview micro-trottoir est la paresse ultime des rédactions de médias. Elle n’a aucune valeur de témoignage, elle illustre prétendument mais sans garantie de représentativité.

Si les adeptes du micro-trottoir voulaient chercher davantage de « volume », ils pourraient regarder du côté de l’internet, des blogs et, surtout, des plate-formes sociales. On y trouve bien sûr des biais: tout le monde ne s’y exprime pas, loin de là. Mais il y a un avantage à la chose. Là où le micro-trottoir ne touche qu’une poignée de citoyen(ne)s anonymes, l’analyse des réseaux sociaux brasse un bien plus grand nombre. Et l’accès y est ouvert et libre.

Si les adeptes du micro-trottoir voulaient chercher davantage de « qualité », ils adopteraient une autre technique: il y a régulièrement des analyses statistiques sur l’état du pays – sa précarité, sa richesse, etc. Il suffirait alors d’aller chercher les citoyens lambda représentatifs de ces états statistiques.

ce serait loin d’être parfait, cela demanderait un peu de boulot, mais au moins, cela serait « mieux » que la collecte « au hasard » de quelques témoignages…

 

 

31 réflexions sur “ Les médias du micro-trottoir ”

  1. J’écoutais ce matin une radio, il y avait là le chroniqueur habituel qui débitait ses quelques minutes quotidiennes d’une prétendue analyse sur un événement précis. En l’occurrence, il s’agissait de l’interview future de F. Hollande. Ce chroniqueur ne savait rien, absolument rien, mais il a rempli ses minutes sur ce que F. Hollande dira et ne dira pas, s’attaquant plus fortement sur le problème de l’emploi en France. Les patrons n’y sont pour rien. Rien de rien. Seul le F. Hollande est responsable.
    Aussi, voilà comment on occupe l’esprit des gens. Aucune recherche sur le terrain ; on préfère commenter cette faiblesse de l’emploi en France en l’imputant au seul président de la République. Et les gens répètent, répètent, répètent…

    1. L’hystérie médiatique n’a plus de limites, on commente avant , pendant après…enfin on suppute, on caricature , on prête des intentions..on crée l’événement de toutes pièces,les sondages sur l’émission sont déjà prêts,avant même qu’elle ait eu lieu…
      Une analyse pas inintéressante malgré tout, celle de denis Pingaud sur son blog: « com’c’est bizarre »

    2. exact Sophie… du bourrage de crâne….à la limite si c’était d’idées…. mais non, une sortie de bouillie épaisse bien colmateuse…. pour éviter qq brêches d’où pourrait s’extraire notre intelligence !

  2. ça part dans tous les sens, tous les jours…chaque nouvelle est sujette au « choc émotionnel », « scandale », et le renchérissement va continuer. C’est comme le pinard, la dose d’adrénaline doit être croissante pour satisfaire les besoins quotidiens de frustrations…etc etc..

    l’utilisation du micro ne date pas d’aujourd’hui, en URSS il y a fort longtemps, il y avait déjà un ponte qui s’appelait GROS MICRO….et qui devait faire un peu ce boulot non ?

    1. @Stanismas
      Excellent ., Surtout lorsqu’il s’exprimait au micro de l’ONU, son boss se servant, lui, de sa godasse .

      1. claudecarron

        comme quoi un micro trottoir de rien du tout , ça peut en faire dire des choses
        😀

          1. ti suisse

            de bonnes glaces à l’époque où la boutique était indépendante…aujourd’hui il y a mieux comme les glaces.. « T…..T « 

            1. dear Stan -tjs être poli quand on veut demander un truc, et pis même- en fait 2 (j’profite !)

              inutil de me fatiguer davantage: je ne trouverais pas les 2 T (tainted love.. non, cé pas ça.. pis c’est tinted, pas tanned..)
              enfin tu vois, ni-pas d’urgence
              suis à l’intérieur ! chauffé, les chats..
              et la 2° (interrogation) comment fais-tu le bonhomme (émoticon) aux dents blanches ? (je maitrise le clin d’œil et le sourire)
              test, 🙂 😉 😀

              je crois que c’est tout..
              ne voulant pas abuser et/ou d’avance remercier, alors je file ‘trottoir’ en russe: tpotyap .. est si vite arrivé ! (ou en vaut 2, je sais plus)

              1. THIRIET….usine qui se trouve dans le département des Vosges. Ils font des glaces …hum…..
                (je n’ai aucune action…c’est JUAN qui risque de palper la commission)

                pour les gugus qui se marrent, il y a une technicienne hors pair ici c’est TITE PLUME..

                déjà là tu en sais plus que moi avec les tiens…

                  1. le clin d’œil c’est ; et – stop, le sourire c’est : et – et )
                    2 ans d’étude ! en tous cas de recherche.. aussi, je viens de « voir » la vidéo de Willy (1:15 hre, glande Et roupillon.. mal payé..)
                    hello plume, on a le même prénom ! enfin perso un pseudo..🙂

            2. Si c’est bien du bonhomme auquel je pense, je peux te dire que j’ai habité dans le bled ( près de Remiremont) où il y a son usine (et dont il était maire ),sachant que son père vendait des glaces sur un tricycle …C’est dire le chemin parcouru…C’est là aussi que j’ai pris mon premier « ombre commun, « sans savoir ce que c’était ( je pêchais l’ablette pour m’entrainer à ferrer vite),faut dire que j’habitais juste en bordure de la Moselle et que la canne à mouche était toujours prête…

                1. pour les puristes,le bled s’appelle ELOYES,un nom prédestiné puisqu’il signifie « les loges » de pêcheurs..

              1. CASTOR

                c’est à peu près le même destin que le créateur de la marque M…O, qui a débuté avec un tricycle qui était longtemps exposé à l’entrée des bureaux de l’usine…..

                1. humm.. le coin des gourmands.. tiens, puisqu’on trottoir (‘tite laine quand même) j’ai plein d’histoires de pêche ! pas des galéjades mais des aventures..
                  c’est mon gd oncle (Marcel, il avait fait Verdun..) qui gamin m’appris qql rudiment, le virus plutôt (suis le seul de la famille)
                  tu sais, je voyageais pas mal, alors tjs avec moi! un ti bout de canne et qqls cuillères (je préfère l’eau vive)
                  meilleur score: Canada.. comme disait Jacques Laffite « tu tapes dans les mains ils (poissons) montent dans la barque »
                  tiens, je ne pensais jamais pouvoir pêcher au gros ($ x $) et ben si.. de 5 hr du mat à 14 h, 4 à bord, le prix du petrol (partagé) comme un forfait de ski: 30 €, et on laissait le poisson.. raté un marlin (10 sec) en 2000 à Maurice (si tu veux le plan..) bonites, dorades coryphènes..
                  jamais fait/eu l’occase du saumon..
                  tiens, faut-k j’nourrisse les bêtes..🙂

  3. Je termine un petit bouquin sur l’avenir de la science,j’ai relevé cette phrase ( d’un scientifique ) sur les grands médias :
    « A force de fabriquer de la fugacité,puis de la renouveler sans cesse, à force de promouvoir une immédiateté sans passé ni avenir, sans règles,sans héritages,ils deviennent victimes et promoteurs d’une sorte de maléfice qui leur est consubstantiel: ils appauvrissent tout ce qu’ils touchent.S’ils leur arrive de croiser quelque chose d’important ou d’essentiel- une oeuvre,une personne,une image, une idée-,par le fait même de l’installer dans l’actualité ils le place en état d’inconsistance. »

    1. CASTOR

      hé bé, tu en avales des livres, prévois tu de racheter la librairie du coin ?

      1. j’ai une préférence pour ceux de faible épaisseur ,écrits en gros caractères.Pas de radio, pratiquement pas de télé…ça donne du temps au temps ( Don Quichotte).

        1. CASTOR

          idem, tu as bien raison, ça permet de garder ses émotions pour d’autres raisons qui valent la peine et de faire le tri entre l’important et le futile

  4. Editorialiste, dites-vous ? Je me marre !
    Micro-trottoir ? Vu la pauvreté de certaines prises de positions – quand on vous colle un micro sous le nez et qu’on vous pose une question stupide, difficile qu’il en soit autrement – on peut légitimement penser que la chaine de radio ( ou celle de télé ) qui diffuse ces interwiews le fait parce que c’est moins fatiguant que de travailler le sujet en profondeur et que ça formate l’auditeur ( ou le téléspectateur )

  5. ben tiens, je vais m’enfiler 4 grosses boules de glaces ce soir, tout ça m’a donné envie mince….

    j’ai un pot de glace mirabelle à l’alcool, c’est un bonheur;..

    et c’était dans le sujet « micro trottoir sur les glaces « 

Les commentaires sont fermés.