Humanité

Le Mur de Berlin et l’Humanité


Service minimum, à l’Humanité, pour célébrer l’anniversaire de la chute du mur de Berlin, en novembre 1989. Un petit article compilé à partir d’informations rédigées par l’AFP, et zou, c’est bon, merci, au-revoir.

Je sais bien que mes camarades communistes sont loin de l’ancien totalitarisme soviétique.

Mais il faudrait regarder son passé en face.

L’Humanité, organe du PCF, a eu de graves difficultés à affronter la réalité des tortures et du goulag de l’ancien bloc, jusqu’en 1989. C’est un euphémisme.

Je suis poli.

Il faut regarder son passé en face. Mais aujourd’hui, certains devraient se calmer sur les rappels au passé. Cela pourrait leur revenir comme un boomerang dans la gueule. Le présent est largement suffisant pour notre énervement.

On ne compte plus, pourtant, les rappels historiques, les procès sans fin sur le passé des uns et des autres. Je termine ainsi le bouquin de Mauduit, un procès à charge contre l’équipe Hollande qui va se sourcer pour appuyer son propos dans les tréfonds des parcours des uns et des autres. J’ai aussi écouté les attaques contre Macron sous prétexte qu’il avait bossé dans une banque. Je partage pourtant les critiques du premier Mauduit sur la présente action du gouvernement, je désapprouve pourtant l’action du second. Mais je déteste ces procès du passé. L’anniversaire de la chute du mur de Berlin me fournit l’occasion de rappeler cette évidence: le passé peut vous/nous revenir dans la figure.

Donc à quoi bon s’y réfugier trop souvent pour renforcer les critiques sur le présent.

Les gens changent, peuvent changer.

—-
En 1989, j’avais 19 ans, et j’étais ému.

22 réflexions sur “ Le Mur de Berlin et l’Humanité ”

  1. Le PC français a toujours autant de mal à rompre avec son passé…Pendant combien d’années ses dirigeants et  » l’ Humanité » n’ont -ils pas mis en doute l’existence du fameux rapport Khroutchev de 1956 , dénonçant les crimes de Staline (et très en-dessous de la réalité) , et ne l’ont-ils pas désigné sous le terme du  » soi-disant rapport Khroutchev « …tout en n’ignorant rien de sa réalité ?

  2. j’ignore si les voyages forment la jeunesse (j’ai ma p’tite idée) ni le sujet.. rien d’artistique en tous cas

  3. Dans une vie il y a peu d’occasions d’assister à un événement historique qui donne de l’espoir et rassemble….. celui de la chute de Berlin en est un….

    1. ça me fait penser Sylvie (historique/) ne dit-on pas du grand mur, la muraille de Chine, que c’est la seule construction humaine visible de l’espace (ils auraient pu ‘prendre’ les pyramides, m’enfin..)
      Effectivement, ma femme par ex, même génération que Juan (Alsacienne ?) me disait hier soir (et une rétrospective à la tv) la même chose, marquante aussi, qui l’a marqué

      1. Ce qui m’a marquée surtout ti suisse…. c’est quand on apprenait, à l’époque du mur, que des personnes mouraient de vouloir passer ce mur….une horreur absolue si prêt de chez nous.

          1. oui, les évasions -tentatives, ‘originalités’, les échecs aussi bien sûr.. oui, ça me perturbait..
            vouloir faire un truc, y penser, en parler (truc de mecs ?) combine avec les passeports, bricoler une bagnole, voilier de tourisme (une fuite en Baltique ?) ..
            quand je dis ‘génération’ alors comme si il y a/aurait des étapes dans le ‘romantisme’ ? (probablement; qu’importe)
            oui, ça en brasse des sensibilités

  4. faut pas prendre non plus les communistes pour des demeurés, s’il y a en moins c’est parce qu’ils sont tous passés de l’autre côté avec armes et bagages;. regardez Barroso et kessler. (pour ne citer que les plus connus)…

    tous rêvent de recréer des monopoles privés comme les autoroutes, les mastodontes de l’énergie des télécommunications en construisant le mur de l’argent, à l’est comme à l’ouest, avec la même règle sacrée en direction des travailleurs – citoyens- contribuables « donne moi ta montre, je te donnerai l’heure »……

    communisme, ça n’est qu’un mot, l’important c’est toujours l’idée

    bon c’est vrai, il n’y a pas encore de goulag……mais c’est uniquement parce que les excommuniés modernes du libéralisme financier couchent dans les rues, faut avouer comme un progrès non ?…

    comme disait johnny…le mur, toujours le mur

    1. y dit ça Johnny.. ?
      « dans le cœur de la nuit le cœur s’est endormi.. »
      à l’instant à la radio !

      pas besoin (mais ça aide!) d’aimer les mots, de naviguer (n’est pas trajectoire) se pencher sur l’histoire, par là une étymologie, par ci un territoire, aussi d’aimer les gens..
      on est tous communiste !
      .. Robinson C, je ne sais pas..

      tu parles de l’homme Robert ? ..même dans l’espace, enfin quand il prend du recul (etc.)
      il a une mauvaise vue..
      (j’dis rien sur les ophtalmos)
      pas capable de distinguer, rien quedal, ou alors il nous raconte des âneries..

      tiens, j’ai une bonne nouvelle ! (en parlant d’âne; et de l’homme) dans un peu plus d’un mois, grand rencard, raout et briefing dans une étable /c’est tendance ? qu’importe.. l’époque n’est pas tendance /y en a plus; le fond suis le mouvement.
      Noël il s’appelle ! ..alors des cados ?!
      nan je plaisante: j’y connais rien (mais pas radin !)
      yes, bon we ! un p’tit verre de lait ? faut pas exagérer..

  5. ti suisse
    c’est une légende les astronautes ne voient pas la muraille de chine je ne sais pas qui a inventé ça !!!

  6. ESPOIR vous vous faites rare !!
    pour en revenir à quelque chose sérieux sur les communistes une question!
    pourquoi le communisme n’a t’il jamais percé en corse?

    à cause des outils sur le drapeau.

    pour continuer mais sérieusement (ça m’arrive) et avoir un excellent champ de vision sur le communisme:
    La politique c’est complique alors pour mieux comprendre les différentes tendances, rien ne vaut un exemple.

    • SYSTEME FEODAL

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Le seigneur des lieux vous prend un peu du lait.

    • SOCIALISME PUR

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Le gouvernement les prend et les met dans une étable avec les vaches de tous les autres propriétaires. Vous devez vous occuper de toutes les vaches. e gouvernement vous donne un verre de lait.

    • FASCISME

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Le gouvernement les prend, il vous embauche pour vous en occuper et il vous vend le lait.

    •COMMUNISME PUR

    Vous partagez deux vaches avec vos voisins. Vous et vos voisins pinaillent sur qui est le plus « capable » et qui a le plus « besoin ». Pendant ce temps, personne ne travaille, personne n’a du lait, et les vaches sont mortes de malnutrition.

    • COMMUNISME SOVIETIQUE

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Vous devez vous en occuper, mais le gouvernement prend tout le lait. Vous leur volez autant de lait que vous pouvez pour le vendre au marché noir.

    • PERESTROIKA

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Vous devez vous en occuper, mais la Mafia prend tout le lait. Vous leur volez autant de lait que vous pouvez pour le vendre au marché « libre ».

    • COMMUNISME CAMBODGIEN

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Le gouvernement les prend et il vous fusille.

    • DICTATURE

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Le gouvernement les prend et il vous met sous les drapeaux.

    • DEMOCRATIE PURE

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Vos voisins décident qui doit avoir le lait.

    • DEMOCRATIE REPRESENTATIF

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Vos voisins choisissent la personne qui vous dira qui doit avoir le lait.

    • BUREAUCRATIE

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Au début le gouvernement dicte la nourriture que vous avez le droit de donner aux vaches et les heures autorisées pour les traire. Puis ils vous paient pour ne pas traire.
    Ensuite il prend les deux vaches, en abat une, trait l’autre et verse le lait dans les égouts. Puis ils vous obligent à remplir des formulaires pour expliquer la disparition de vos vaches.

    • BUREAUCRATIE SOCIALISTE

    Vos vaches sont elevées par d’anciens eleveurs de poules. Vous devez vous occuper des poules que le gouvernement a prises aux eleveurs de poules. Le gouvernement vous donne autant de lait et d’oeufs que le stipule le réglement.

    • CAPITALISME

    Vous n’avez pas de vaches. La banque ne vous prête pas d’argent pour achéter des vaches parce que vous n’avez aucune vache à hypothèquer.

    • ANARCHIE PURE

    Vous êtes propriétaire de deux vaches. Si vous ne vendez pas votre lait à un prix juste, vos voisins essayeraient de prendre les vaches et de vous tuer.

    • SURREALISME

    Vous avez deux girafes. Le gouvernement vous oblige à prendre des leçons d’harmonica.

    bon W-E aux amis

    1. ROBERT

      ouais, beaucoup plus de boulot momentanément ..et je crains bien que le niveau reste celui là encore un moment….

  7. (un peu le sujet) Rsr (radio swiss romande) les infos.. des milliers à Berlin pour les 25 ans, Mikhaïl Gorba présent: « on est au bord d’une nouvelle guerre froide (cf. Ukraine) »

    Mauduit, je ne sais pas.. « dans les tréfonds, parcours des autres », aussi un peu de médisance ?
    passé, présent,
    Macron ..son étiquette (en sport on dit stéréotype ?)
    les gens changent, ah oui ils peuvent..

    s’accommoder, disposer (tjs pareil: ça dépend qui tient le manche) même en profusion (à satiété)
    les rappels historiques.. (/sa bande)
    littéraires ? « Sarko s’est tuer » (par ex) une couche prêtée (ou donnée, pas bégueule) à Fillon ..héhé,
    – faut taper sur Nico, dit-il à l’Elysée (Jouyet, oui.. bref)
    ..mais non, la Justice est (à sa place) indépendante.
    Option: plainte au ‘Monde’

    distraire qui ?
    quand il n’y a plus rien /l’intox devient, deviendrait bug.. qu’importe (ou inversement, c’est une image) eux mêmes s’arrangent, disons se marient.. on l’appellera Buzz

    ni mauvais esprit ni parano (pas en stock) juste distinguer, comment dire.. le doigt de la lune ? la flemme de blasé ?
    genre: on y voit (verra) que du feu
    tiens, c’est le type qui tombe du building et à chaque étage dit « jusque là tout va bien »

    (j’ai fini ! c’est jamais fini..) hier, ce ‘ti mot pas envoyé,
    mot d’annive, celui d’un ciel, # 34
    tous les jours, tous les prétextes..
    brille ! t’as vu la foto..?!
    – « un qui va bien, un qui les plait
    sa bougie géante
    l’annive à qql’un ou celui d’un matin
    il est allé, il revient
    l’espace d’un instant ou son moment étoilé
    saluer n’est pas souffler
    t’as vu son astre ?!
    durer, durer, oui durer camarades !
    chauffe, chauffe ma caille !
    tes rayons à égalité, chaleur libéré
    le gâteau partagé (: fraternité)
    (humm.. pistache et vanille..)
    rien.. qué quoi te souhaiter ?
    tellement tu brilles..
    Bon Annive .. ciel # 34
    Soleil, tous les jours ta fête »

  8. @Stanisla : Kessler (qui était mon patron) dans sa jeunesse était troskar, comme Barroso,
    Je n’ai qu’un constat à faire : quant le PCF était à 25% il n’y avait pas autant de merdier que maintenant avec cette « gôche » qui nous fait avaler toutes les couleuvres qu’il veut…. C’est bien dommage!!!!

    1. auroremathe

      je suis un homme simple, ce que j’ai retenu du communisme est l’histoire d’une partie de ma famille restée en pologne à l’époque….ce n’est pas trop positif..
      ça c’est pour l’histoire perso

      dans le monde bipolaire de l’époque, il est aussi probable qu’il se soit maintenu une sorte d’équilibre dans les pratiques économiques et financières du monde libéral.
      Depuis la disparition du rideau de fer, l’absence de modèle alternatif a permis l’émergence de la déviance libérale financière actuelle…..

      donc le merdier…..

    2. Non, non, vous mélangez tout : Barroso était maoïste, pas trotskiste !
      Et quand le PC était à 25 % ( mais heureusement pas au pouvoir), ce n’est pas des couleuvres qu’il cherchait à nous faire avaler, mais des boas…mais certains, comme vous, ont des estomacs d’autruche .

Les commentaires sont fermés.