Juppé, la presse.


Lundi 17 novembre, quelques jours après la couverture des Inrocks sur Juppé, j’avais tenté d’expliquer pourquoi, selon moi, Alain Juppé risquait fort bien de perdre l’élection présidentielle de 2017.

Pourquoi Juppé va perdre

En peu de temps, il est devenu le chouchou des sondages, l’homme politique préféré des sondés, de gauche comme de droite. Nul besoin d’être un militant UMP ni un fin expert politique pour comprendre qu’Alain Juppé a peu de chances de gagner sa qualification à la candidature pour la prochaine élection présidentielle.

A moins qu’il ne change, et vite, de comportement et de tactique.

(lire la suite)

Mardi 18 novembre, Elie Arié avait réagit avec une analyse différente: « Entre un Alain Juppé rassurant qui s’est habilement positionné au centre droit (où il récupérera beaucoup d’électeurs non seulement centristes, mais aussi des déçus de François Hollande ) et un Nicolas Sarkozy anxiogène courant derrière l’électorat de Marine Le Pen qui ne l’ abandonnera pas , la cause semble entendue.  »

Vendredi, c’était comme si la presse toute entière s’était emparée du sujet à son tour: Le Monde consacre sa une de l’édition du 22 novembre sur les « fragilités d’une popularité record« . Cécile Cornudet, dans les Echos du 19 novembre, raconte « l’histoire d’un flirt » entre Juppé et la gauche . Vincent Tremollet, pour le Figaro, raille le « candidat des médias ». Emmanuel Berreta, dans le Point, s’amuse aussi de la popularité grandissante de Juppé à gauche.

Etc, etc.

Il y a un effet de bulle: à l’exception de quelques sondages ici ou là, autre illustration du caractère « virtuel » de la vie politique, chroniquer Alain Juppé aussi collectivement témoigne d’une distraction collective réelle. Un billet entraine un article d’un média qui entraine les autres… C’est commun.

Sur le fond de l’affaire, la presse la plus à droite surligne le centrisme de Juppé, pour mieux l’éloigner du coeur furibard de l’UMPFN. Juppé devient interchangeable avec Hollande, c’en est presque stupéfiant.

La résignation qui se cache derrière cette remarque de Claude Bartolone en est révélatrice:

«  L’idée mise en avant est : après tout s’il y a échec de la gauche, pour éviter Sarkozy et Le Pen, le bon vote utile, c’est Juppé . « 

21 réflexions sur “ Juppé, la presse. ”

  1. « Un billet entraine un article d’un média qui entraine les autres… C’est commun. » Commun à cause d’une absence de travail journalistique sur le terrain. Tout se passe sur et par le web.
    Vrai que l’on nous endort avec la supposée amabilité de Alain Juppé, et un prétendu penchant qui irait plus vers la gauche. Vrai aussi que, vu les amabilités que lui balancent N. Sarkozy et B. Chirac, cet acharnement nous le rendrait presque « sympathique ». Mais quel est son programme ?

  2. Après tout, dans le « casting » qu’on nous propose…. pour poursuivre la même politique…. je dirai que Juppé m’agacera moins que Sarkozy. Alors si mon vote se résume à çà…..on peut aussi dire qu’il est inutile

  3. Apparemment c’est « le tout sauf sarkozy » … Il faudra compter sur les quadras de l’UMP. Ca promet un beau théâtre de polichinelles.

  4. Juppé interchangeable avec Hollande ? Oui, peut-être. Sauf que lui est compétent………..Je précise que je suis de gauche….

    1. Gauche socialiste ou l’autre, la vraie ? On ne peut pas parler de compétence il n’a jamais été président mais « plus calme » que sarko oui. C’est vrai qu’il a de la tenue…. et de la retenue. Mais bon comme disait mon camarade Duclos « c’est bonnet blanc et blanc bonnet »

  5. Les Français sont bien plus lucides et surtout bien moins
    « marchands » que les éditorialistes et beaucoup de politiques,
    qui ne pensent qu’à leur crêmerie (Bartolone)..

    Sur l’ensemble des Français Juppé Ecrabouille logiquemet
    le trés peu sérieux Sarkosy et il serait vraiment triste que l’on
    doive se taper Sarkozy comme candidat aux présidentielles
    à cause de la bêtise des militants les plus impliqués (catégorie
    de population la plus bornée en politique ds tous les partis).
    UMP qui montent en nege artificiellelment ce dernier

    Idem pour Hollande (qui est globalement trés rejeté
    comme candidat lui aussi de plus l’est pas mal aussi
    dans son « camp ».)

    Pitié ni Sarkozy ni Hollande pour les prochaine présidentielles !!

    C’est ce que désire la grande majorité des Français et il serait
    bien triste que le foin méditico politique laisse subsister
    un des deux comme candidat en 2017. !!

      1. Mais non, mais non : il n’ y aura pas de candidat du Front de Gauche en 2017 , le Front de Gauche n’existe plus : le PC présentera un candidat contre Mélenchon : on parie ?

  6. d’ici 2017 il y aura de l’eau qui passera sous les ponts…..voire des crues pour certaines régions…

    entre temps, nous aurons d’une surprise à une autre, d’une stupeur à une autre et d’une succession d’émotions à une autre succession d’émotions ….

    mais c’est bien que des blogueurs nous permettent de nous servir de nos claviers.
    J’avoue humblement que grâce à JUAN, je tape de plus en plus vite avec mes deux doigts,…

    qu’il en soit remercié…

  7.  » Juppé devient interchangeable avec Hollande, c’en est presque stupéfiant….. »

    j’espère que ce n’est une surprise pour personne, il y a belle lurette que gauche et droite ne sont que les deux faces d’une même pièce (l’euro)…

    le mot « stupéfiant » me semble inutile, même sans sniffer on peut s’en rendre compte…
    😀

  8. C’est exactement ça ! En tant que déçu du Hollandisme, je le dis franchement, si il y a des primaires ouvertes à droite, j’irai voter Juppé, en espérant éviter LePen ou Sarkozy …

  9. @ Juan

    J’espère que vous avez compris que mon article était à prendre au second degré : il s’ agissait de vous contredire pour prouver la vanité de ces pronostics à deux ans et demi de l ‘ élection ; si vous aviez écrit un billet intitulé  » Pourquoi Juppé va gagner » , j’ aurais réagi par un  » Pourquoi Juppé va se planter » tout à fait convaincant .

    Première règle , d’ après moi, quand on est blogueur : ne jamais se prendre trop au sérieux…

    1. @ Arié
      Il est vrai que vous êtes connu comme étant un écriteur tout à fait convaincant et assurément très rigolo !
      Deuxième règle : Chercher l’erreur Juppé au troisième degré rugissant…😀

      ***

  10. L’essentiel est ailleurs ….il y a des sujets plus sérieux en France……. Dame Chirac snobant Juppé…. Dame VT photoshopé en une du Times …. et cerise sur le gâteau question primordiale, vitale… la photo de Gayet et Hollande a t-elle été prise du haut, du bas, de côté, d’un drône, par un appareil photo, par une portable, par un paparazzi par un visiteur, par un habitué, par un membre du personnel ….
    Juppé dans tout çà pourra t-il nourrir autant de sujets essentiels à la survie de la France…. a t-il au moins une maîtresse ou un enfant caché ou que sais je….saperlipopette…. posons nous les bonnes questions !
    Il manquerait plus, qu’en prime du chômage, de la précarité, de l’exclusion on frise l’ennui….!

  11. tiens il suffit de causer de la non différence entre droite et gauche pour la vérifier ici et là…

    c’est une vraie question d’actualité : pourquoi une grande majorité de ceux qui s’intéressent à la politique s’obstinent ils à promouvoir une alternative gauche -droite ? (en dehors du fait qu’il faut vendre ou qu’il faut faire voter les gens selon le vieux principe que l’organisation de l’alternative fait encore déplacer )..

    http://www.marianne.net/Juncker-pourquoi-les-socialistes-ne-demandent-pas-sa-tete_a242910.html

    1. Parce qu’une fois qu’on revient sur terre, qu’on laisse tomber le rêve du retour »au monde d »avant », et qu’on a compris ( ce qui n’est pas ton cas) ce qu’est la globalisation de l’économie dans laquelle nous vivons, on constate qu’il y a de vraies différences entre Thatcher et Blair, entre les démocrates et les républicains aux USA, etc. ; en France, on les constatera à partir de 2017, avec le retour de l’ UMP au pouvoir .

      1. mais mon pauvre ARIE, tu radotes sans t’en rendre compte, une fois balancée ta rengaine

         » qu’on laisse tomber le rêve du retour »au monde d »avant », et qu’on a compris ( ce qui n’est pas ton cas) ce qu’est la globalisation de l’économie ………. »

        et en dehors des relances keynésiennes que tu as vu passer et qui auraient pu faire pouffer le monde entier documenté s’il l’avait lu ….heureusement que ton blog a une diffusion confidentielle..

        avant de donner des leçons aux autres sur la globalisation il faudrait que tu comprennes le minimum… un peu de pudeur que diable

        quant au texte en réaction à celui de JUAN concernant JUPPE, c’est sûr que tout le monde a perçu ton second degré…

        pour voir quand tu ris, il faut regarder quelle partie du visage ?

        1. Classé 136 ème blog politique , ce n’est pas si mal :

          http://fr.labs.teads.tv/top-blogs/search/politique

          surtout si on tient compte du fait que je ne réponds pas à certains des paramètres pris en compte ( je ne suis ni sur Facebook , ni sur Twitter , ni sur aucun des réseaux dits « sociaux » ).

          Mon dernier billet a fait l’objet de 14 000 lectures ; dans le passé , l’un d’entre eux ( celui sur la burqâ) a dépassé les 40 000 , et a été traduit dans un média russe.

          ( la petite flèche descendante correspond à la baisse d’audience pendant les vacances de la Toussaint, pendant lesquelles il a été interrompu pendant une dizaine de jours.)

  12.  » Juppé devient interchangeable avec Hollande… »

    C’est Marine qui va être contente en lisant ça🙂 .

  13. Et plus généralement, lors des présidentielles, est ce que les Français gagnent ou perdent ?

Les commentaires sont fermés.