Je déteste Novembre


Le mois s’ouvre sur un hommage aux morts, se complète par un génocide de dindes, et s’achève sur un « Black Friday ».  Novembre est aussi le mois des journées trop courtes, de l’arrivée de la grippe saisonnière , de l’ouverture des Restos du Coeur, de la fatigue accumulée depuis les congés de l’été.

Pouvait on imaginer pire ?

Novembre est fini est c’est tant mieux.

Enfin.

42 réflexions sur “ Je déteste Novembre ”

  1. je sais pas si ça peut rassurer, mais j’ai tjs pensé (euphémisme ? bref) que le plus sympa mois de l’année c’est janvier..
    en effet, on le commence, le débute, et cela dans le monde entier ! même si pas à la même heure.. en faisant une bise à son voisin, celui à gauche, puis celui de droite et bien sûr à son chéri.. chouette !
    et pis y a mon annive.. (Sarko aussi..)

    certes, brumaire, frimaire, pas très sexy.. mais bon, il finit ce soir et si on a été sage, dans moins d’un mois, peut-être un p’tit cado dans les souliers.. (y peuvent pas se tromper, le mien c’est du 44)

  2. Quelle musique, non mais quelle musique !!!
    On oublie cette époque de création avec les platitudes qu’on nous sort régulièrement.

    Novembre, pareil pour moi, mais cette année avec un ciel pourri nous atteignons quand même les 19 degrés, et pas une feuille des muriers platanes n’a encore jauni (et on arrive en décembre).

    Lorsque j’habitais en région parisienne, je détestais ce mois, tout me paraissait gris uniformément gris, glissant et le sol gluant avec les feuilles mortes, et comme vous, décembre était une délivrance.

    Les choses sont très différentes dans le sud, novembre c’est le dernier sursis avant le froid, alors on en profite.

  3. Vous allez penser que je le dis par pur esprit de contradiction trollesque, mais ce sera faux : novembre a toujours été mon mois préféré dans l’année…

    1. Minçalors !
      C’est tout ?
      Expliquez nous au moins pourquoi, vous qui savez danser avec les mots.

      1. Je suis trop vieux et trop lourd pour me mettre à danser ! Néanmoins, je pense que c’est lié à mon attachement pour ce qui s’éteint lentement ; je vois une poésie certaine dans ce lent endormissement de la nature, qui semble comme découragée, comme privée tout à coup de tout désir de lutter et de briller. Il y a aussi que j’aime la nuit, et encore plus quand elle vient surprendre les hommes au beau milieu de leurs activités souvent inutiles, comme pour les appeler à davantage de modestie.

        Et enfin, certainement, intervient dans ma dilection automnale ce que Romain Gary appelait la promesse de l’aube ; car chaque feuille qui jaunit, se racornit et tombe le fait seulement parce que, sous elle, à sa base, gonfle déjà le bourgeon qui, dans quatre ou cinq mois se déploiera à son tour en feuille.

        (Accessoirement, je me suis toujours très bien entendu avec le froid et l’humide, mais fort peu avec le chaud et le sec : les contrées du Sud-Est, à mes yeux, ne devraient exister que sur cartes postales…)

        1. J’ai oublié une chose capitalissime : novembre, c’est aussi la double paie grâce au « 13ème mois » ! Mais, évidemment, ça dépoétise un chouïa…

            1. À ma connaissance (mes deux parents le furent…), les fonctionnaires n’ont pas de treizième mois. Mais ç’a pu changer, depuis le temps…

              1. Non, non toujours pareil… peut-être une prime mais qui ne fait pas office de 13ème mois. C’est dans le Privé et notamment dans le Tertiaire. Perso j’étais à 14 mois (13ème + prime vacances avec minimum du salaire de base) Et ça s’était chouette puisque ça a compter pour ma retraite ainsi que ma complémentaire retraite

            1. helene dici
              moi j’aime bien….et encore là il n’a pas forcé le talent; bon sans si je savais écrire comme ça, peindre ou dessiner des portraits ou des paysages , ou encore sculpter, c’est sûr que je n’aurai pas passé autant de temps à gérer des entreprises…

              finalement mon boulot c’est par pure contrariété……je n’ai pas eu ces talents…peut être dans une prochaine vie

              1. « peut être dans une prochaine vie » …ou à la retraite …:-)

                Comment veux tu que la poésie trouve sa place dans ton univers ?

                1. HELENE

                  eh oui, ça doit être l’effet novembre qui me travaille les hormones. Je ne regrette pas ce que je suis, juste ce que je ne suis pas…nuance..

                  j’écrivais des poèmes parfois le dimanche quand ARIE affichait une photo de femme à poil sur son blog.
                  Tiens voici un exemple, il y a quelques mois à propos d’ une photo d’une jolie femme en robe blanche qui se retourne dans un champ….

                  hello belle brune en robe blanche
                  où vas tu en ce dimanche ?
                  toute mignonne dans le champ de blé
                  t’es comme une miche chez le boulanger

                  tu te retournes à mon appel
                  mon cœur bat comme un diesel
                  quel joie de voir ton beau visage
                  qui donne envie d’hélitreuillage

                  j’attends nerveux le clin d’œil coquin
                  qui m’fera frémir comme un jeune coq
                  je te promets, j’serai pas mesquin
                  ce s’ra rythmé comme dans un rock

                  je sens mes genoux qui s’entrechoquent
                  rien qu’à penser à l’hypothèse
                  j’ai le sentiment d’la réciproque
                  jouons au tenon, à la mortaise

                  alors, comment trouves tu mon poème ?

                  1. « alors, comment trouves tu mon poème ? »

                    Comme toi, adorable, adorable comme les femmes aiment les homme🙂

                1. vous déconnez là ? vous êtes un déconneur à froid, je me souviens d’un texte que vous avez écrit sur les vieux, je me suis bien marré…

                  gérer une entreprise, tout le monde peut faire, avec plus ou moins de bonheur, certes, mais faire de la musique avec les mots, j’en suis moins sûr….

                  1. Il faut surtout faire gaffe de ne pas faire de la musique avec les mots après 22 heures ; sinon, vous vous retrouvez avec des problèmes de voisinages longs comme une phrase proustienne.

        2. Je ne suis pas sûr que les habitants du Var soient convaincus qu’en cette période, leur département soit chaud et sec . Surtout que ça revient régulièrement depuis quelques années .

          1. Ça rejoint ce que je disais dans un ancien billet de blog (que je suis, comme d’habitude infichu de retrouver…) : la pluie méditerranéenne est atrocement mal élevée, refusant la moindre goutte aux populations, aux troupeaux et aux terres assoiffées durant des mois, pour, d’un coup, se mettre en avant et occuper tout l’espace sans se soucier des dégâts qu’elle peut causer. Notre pluie normande, elle, est à côté d’un parfait savoir-vivre : jamais bien loin, mais jamais destructrice non plus.

            1. Le taux d’humidité dans le Var est bien plus élevé qu’il y a quelques années.
              Les étés sont humides et chauds, je ne les supporte pas moi non plus, je décampe à la montagne ou en Bretagne.

              De toutes façons j’aime toute la France, on pourrait me déplacer n’importe où, ça me conviendrait.

              La Normandie, je l’aime vraiment. Eté comme hiver, à la mer ou dans les bocages, dans la plaine ou les coteaux.

              A part ça, ici, le temps est complètement torturé, en ce moment ça tonne, le vent est déchaîné, il pleut comme vache qui pisse, la mer est démontée, mais par respect pour ceux qui en bavent, j’éviterai de dire que je trouve ça beau.

              1. Oh oui ma soeur habite Antibes et quand ça pleut fort son garage a les doigts de pieds dans l’eau. Il y a une quinzaine de jours ça été très très « chaud » et apparemment à Nice ça ne s’arrange pas, comme dans tout le bas de la France

  4. quand je bossais j’aimais novembre il n’y a que 30 jours mais je préférais de loin février

  5. Avez vous remarqué que les gens bossaient plus dur et plongeaient dans le travail pour oublier les mauvais jours ou même les mauvaises périodes de leur année.

    Si le mois de novembre est si mauvais pour une majorité d’actifs, c’est le moment d’organiser une grande réforme en légiférant pour un mois de novembre de 61 jours. Cela favoriserait la compétitivité française et le redressement de son PIB.

    Noël se ferait donc le 55 novembre …

    pas besoin de sortir de l’ENA ou faire de la politique depuis 30 ans pour aimer les entreprises….

    1. qu’est ce que j’aurai pu draguer comme gonzesses si j’avais écrit comme ça…

      c’est la faute de l’école, elle n’a pas su m’intéresser, alors comme beaucoup j’ai mal tourné, mais j’ai su me contenir, je ne suis ni dans la finance ni dans la politique moi…..

  6. Aaaaaah ! les « anes nés  » qui passent ! On les appelle communément des politiques .

  7. « toute l’année », on trouve de tout et pas qu’au Bhv,
    du brin de nostalgie à l’orée d’une biographie, mais déjà été dit,

    si l’inutilité (qui n’a rien demandé) est à la portée de tous ? probablement, l’homme, sans y être condamné, est plutôt pragmatique. Si « tout » est une question de point de vue, alors aussi d’adaptation.
    Il y a un début à tout !

    alors janvier (héhé..) commence dès le 1°, on dirait un compteur remis à zéro, on a bien sûr fermé le gaz, je veux dire revérifier.. une dernière fois ? telle une boucle, ou était-ce Bourvil & de Funès.. les moments clés, rien oublié, tout y est passé, rétro’spective.. balèze hein..

    tout neuf, c’est reparti pour un tour (chic !)
    en option, cadeau de la nature, 2 hémisphères, rien de cérébral, ainsi satisfaire (rien de capricieux) un désir climatique au p’tit écart géographique, offert (nickel !) par le 13° mois, celui déguisé en neuf, qui tombe un onze..
    /tiens, mais ne sais plus quand, ni qui ni où, avant le système (et compte) décimal, c’était en douzaine

    et cerise de bienvenue (les bizoux on a vu) le tout enrobé, garni, fourré de résolution ! tout plein et même des vœux !
    à qui mieux-mieux ! (curieux cette expression)
    quelle gourmandise.. pourvu qu’ça dure !

  8. Il suffirait de déplacer le mois de novembre , et de l’intercaler entre août et septembre, et il serait tout de suite plus sympa.

Les commentaires sont fermés.