47 réflexions sur “ Chanson du dimanche: « noir et blanc » ”

  1. Et Nanard non plus. Il n’a d’ailleurs pas trop changé non plus tant physiquement qu’ au point de vue de la « mental ». Fils d’ouvrier et ayant connu la dureté, lui aussi, (il a même été docker occasionnel et en parle certainement mieux qu’Elie Arié lisant les couillonnades du Figaro) il n’en demeure pas moins des nôtres et refuse même de rencontrer Hollande, dont il ne voit pas bien l’intérêt (moi non plus). Merci Juan. ARAMIS

  2. Intemporelles les chansons de Lavilliers, elles ne peuvent pas vieillir. La seule chose qui peut vieillir, c’est l’arrangement musical.

    Celle-ci restera gravée à vie dans ma mémoire, elle chante souvent dans ma tête, depuis qu’elle est sortie, ça fait un bail🙂

    Joli rappel Juan. Merci.

  3. « Le monde ouvrier » deviendrait-il un lot de gros mots ?
    Moi, en chanson du dimanche, je mettrais le « Chiffon rouge » de Michel Fugain. En hommage à mon cousin décédé la semaine dernière à l’âge de 75 ans. Seulement 18 années de retraite pour plus de 40 de travail, de luttes pour avoir quelques droits. Aujourd’hui, vous avez des politiques qui entendent reculer l’âge de la retraite. Mais que connaissent-ils du passé des travailleurs ?

    1. Rien et ils ne souhaitent ni le connaître ni le savoir. Canard Enchaîné du 17/10/14 : Proglio, ex pédégé d’EDF bénéficie d’un bureau luxueux sur le Boulevard Haussmann ‘à quelques encablures du bureau du président directeur général d’EDF avenue de Wagram, d’une assistante et d’une voiture de fonction (comme les autres anciens PDG d’EDF), + une retraite chapeau de 742 000 euros et se sert de son bureau EDF pour préparer sa nouvelle activité de consultant (sur les rails : l’américainGénéral Electric et le russe Rosatom, 2e producteur de nucléaire mondial derrière EDF) chuuuttt ! Il se repose. Le changement c’est maintenant. HAHAHAHA ! ARAMIS

    2. Je suis tout à fait désolé pour la perte de votre cousin. Mais est-il par ailleurs décent de déplorer ses DIX-HUIT ANS de retraite ? À la limite, je connais des libéraux bon teint qui pourraient s’appuyer sur votre exemple pour reculer l’âge de la retraite.

      1. « Est-il par ailleurs décent de déplorer ses DIX-HUIT ANS de retraite ?  » Par rapport aux conditions difficiles pour l’obtenir ? OUI ! Mille fois OUI !

        1. Mille fois oui, même en majuscules, ne constitue pas un début d’explication. Vous ne vous rendez même pas compte des âneries que vous proférez.

          1. Parce que vous trouvez que bénéficier de 18 années de retraite, après avoir passé plus de 40 années de travail dur, est un privilège de roi ? La retraite, autant que je sache, ce n’est crever au jour de celle-ci. Non mais, vous faites quoi comme boulot vous ?

            1. Je trouve que profiter de sa retraite durant 18 ans n’est pas un privilège mais que c’est une chance : votre cousin l’a eue, réjouissons-nous pour lui.

              La retraite, c’est toucher de quoi vivre sans travailler durant ses dernières années. Mais le nombre de ces années (en constante augmentation sur le plan global, je vous le rappelle) ne dépend absolument de personne. Et si on abaissait l’âge de la retraite à 50 ans, il se trouverait encore des Sylvie75 pour venir pleurnicher parce qu’elle connaîtrait des gens qui sont morts à 52 et qui, donc, n’ont pas pu en profiter alors qu’ils l’avaient « méritée ».

              Tout cela est profondément idiot, décidément.

              1. Goux…. je ne pleurniche jamais…. mais il y a des débats qui me dépassent et m’agacent…..je souligne juste que lorsqu’on parle d’un sujet il faut en évoquer toute la réalité….le mérite dans mon post s’associe aux luttes auxquelles d’après ce que je lis, son cousin a participé.
                On peut débattre et s’opposer sans qualifier les propos de l’autre d’idiots….
                J’arrête là !

      2. @ Goux
        Et les libéraux….s’occupent ils de tous ceux qui n’atteignent jamais l’âge de la retraite, j’en connais bcp….on n’en parle jamais! Ne faudrait il pas d’ailleurs abaisser l’âge de la retraite ?
        Alors respect pour ceux qui comme le cousin de Solanden ont défendu nos droits…..et ont mérité de vivre le plus longtemps possible. Ils n’ont rien volé….ils ont mérité….point barre !

        1. La notion de mérite appliquée à la longévité est une totale absurdité. Qui a « mérité » d’atteindre 90 ans ? Qui a « mérité » de mourir à 28 ? Et en quoi les libéraux sont-ils responsables de la vie et de la mort des gens ?

          Quant au cousin, en quoi a-t-il « défendu mes droits » ? Il a cotisé durant 40 ans, pour les autres, puis, durant les 18 années suivantes, il a profité des cotisations des suivants, avant de mourir à un âge tout à fait respectable : il n’y là ni de quoi s’indigner ni de quoi admirer.

    3. !!!

      18 ans de retraite pour 40 ans de vie active, c’est une durée de retraite égale à presque la moitié de la durée de la vie active ! C’est justement pour cela que la retraite par répartition, telle qu’elle est, ne pourra plus durer longtemps .

      Je vous rappelle :

      -que, dans la retraite par répartition, ce sont les salariés actifs, et eux seuls, qui payent les pensions des retraités,

      -que, lorsque la retraite par répartition fut instituée, en 1945 (en fait, un peu avant, sous Vichy) , les gens la touchaient en moyenne pendant 5 ans (la retraite était à 65 ans, et l’ espérance de vie à 65 ans était de 5 ans ), soit le 1/10 ème de la durée de leur vie active : là, le système était économiquement viable ; mais , avec l’allongement de l’espérance de vie et l’entrée plus tardive dans le monde du travail, il ne l’est plus : tout dépend du rapport entre le nombre d’actifs et le nombre de retraités .

      1. @ Elie Arié
        Et la productivité , de combien a-t-elle progressé ?
        La productivité a été multiplié par dix depuis 1945 , pourquoi ce serait seulement le capital et les actionnaires qui en profiterait ?
        Voilà un des marqueurs caractéristiques du discours des plus libéraux .
        Mais bon , normal venant de quelqu’un qui soutient la bande à Macron .

        1. en fait, qu’on commence tôt finisse tard (le contraire?) qu’on prenne de l’élan ou pas, sans compter l’écart, le gap ! d’espérance de vie.. rien de générationnel, sinon que la notre, depuis la république numéro 1 simplifions, semble celle qui serait la plus bordée de nouilles

          pourtant, on dirait.. jeune ou vieux, avant pendant après, malade or not (?) enfin qu’importe les intentions, nous avons la furieuse sensation de bien tjs (j’insiste) se faire boucher un orifice

          oui, on peut s’égarer.. aussi duper, bluffer, feindre, tricher, arnaquer, éblouir ! n’empêche je n’ai pas encore (eu) la réponse: sucer c’est tromper ?

        2. Si vous voulez que les revenus du capital participent à la retraite, il est plus simple de passer directement à la retraite par capitalisation – ce que vous prônez sans même en avoir conscience.

          Et ce ne serait pas une bonne solution : je vous rappelle que le CAC 40 était à 6 000 points en 2008, et qu’il est à 4 000 points aujourd’hui .

          1. pas mourir faciliterait les choses.. bon, tant pis,
            ou choisir, puiser dans ses 40 années (c’est ça..) à ‘user’, genre à la carte.. nan, y aurait bousculade vers la fin,
            c’est pas comme les enfants: certains en font tôt pour être débarrassé (?!)
            le travail, tout le monde sait: cé la santé
            à part ça, non je ne vois pas

            c’était pas 7 mille et des brouettes le Cac.. en tous cas il a eu une bonne idée; une astuce pour faire un peu de tunes, éviter la gourmandise (d’ailleurs il est ‘reparti’ vers 2500 je crois)

      2. Il me semble bien que le COR travaille sur une clé de répartition entre la durée de vie travaillée et la durée de retraite de 2/3 pour la première et 1/3 pour la seconde ,la même clé étant retenue pour toute augmentation d’espérance de vie…
        Pour l’anecdote, ma belle mère a travaillé 51 ans ( de 14 ans à 65 ans et elle est décédée à 93 ans…)

      3. Les ressources, on les aurait trouvées si on n’avait pas fait multiples caisses spécifiques à chaque profession, et surtout si on avait fait cotisé sur les primes, intéressement et participation, ainsi qu’autres revenus du capital.
        Goux dit que 18 ans de repos après plus de 40 ans de travail est une chance. Mais tout dépend de la vie que avez eu. Ceux qui sont à la retraite aujourd’hui sont ceux qui ont souffert dans leur vie active, et même précédemment. On n’est pas tous égaux. Je parle d’ouvriers et d’ouvrières d’usines, du bâtiments, ceux et celles qui se sont levés tôt, pas de ministres au ménage tout fait, avec la voiture qui attend au bas de l’ascenseur. Le mot pénibilité est-il donc à ce point tabou ? Pourtant, elle n’a pas disparue.

  4. sérieux j’aime bien, la mélodie, les paroles, oui hors d’âge, du temps et du voyage..
    bon, on est là pour dire ce que l’on pense.. pour faire court, je dirais qu’il est plus un chanteur emblématique des peuples, de la vadrouille sans pèlerinage, de la croisière mais pas de l’expé, de l’anti colonialisme, aussi un peu anar.. que du monde ouvrier.
    Pas grave, aussi un compliment; je trouve que Renaud par ex. représente mieux le prolo.
    Bernard, pas envie d’y contredire /et combien d’artistes échappèrent à la galère..
    bref, une p’tite anecdote (me gronde pas Aramis, j’y suis pour rien) Bernard se trouve par hasard dans le même avion qu’Adamo (tiens « vous permettez mr » aussi une chanson peu ridée, 1964) ils papotent, se posent et là Bernard lui dit: « on se sépare, j’veux pas qu’on nous voie ensemble » ben oui, l’image.. (?!) un p’tit décalage pas trop raccord avec celle qu’il donne.. on appréciera comme on voudra.
    Et on survivra hein, rien de très croustillant non plus,

    te dire qu’un tonton connu 4 mois de retraite avant de changer de boutique n’altèrera pas ta peine, ni le brutal départ de marraine la semaine dernière (Lux’bg)
    une pensée, amitié Solanden

    1. @ hiairrassary

      Cher non-nul,

      Si on avait maintenu la retraite à 60 ans, le rapport nombre d’actifs nombre de /retraités (en ne tenant pas compte du chômage, qui aggrave encore le problème), qui est aujourd’hui de 2,2 , sera de 1, 09 en 2048 , c’est-à-dire que chaque actif alors devra financer la totalité de la retraite d’un retraité.

      Vous allez maintenant nous expliquer comment cela sera possible .

      Heureux que vous soyez venu ici nous rendre moins nuls .

      1. Et si tous les chômeurs du pays (5e puissance financière mondiale, tout de même) avaient du travail et si les gros patrons payaient correctement leurs cotisations salariales, ne dégraissaient et ne délocalisaient pas à tout va pour faire grossir les dividendes des actionnaires et des fonds de pension étrangers, et qu’ils ne fraudaient pas le fisc en organisant leur fuite fiscale (avec la tacite bienveillance des bourgeois au pouvoir? On aurait peut-être enfin le retour sur investissement humain fait par les salariés leur vie durant , non ? ARAMIS

        1. Ça ne changerait rien au fait que, lorsque le rapport nombre d’actifs/nombre de retraités sera de 1 (en 2048) , chaque actif devra financer à lui seul la totalité de la retraite d’un retraité : possible ?

          Tout ce que vous citez ( chômage, non-paiement des cotisations patronales, délocalisations, fraude fiscale) aggrave encore le problème, mais ne résoud pas la question de la retraite par répartition si nombre d’actifs = nombre de retraités .

          1. Vous ne regardez toujours le problème que par le petit bout de la lorgnette et (bien sûr)au profit de celui qui bénéficie déjà du système à fond.
            La cagnotte qui serait ainsi constituée, si tout le monde participait équitablement à l’effort national (et à commencer par ceux qui s’érigent toujours en pères la morale, du genre Dassault) qu’il n’y aurait pas besoin de ce calcul d’apothicaire mis en place par ceux-là qui entendent continuer à endormir le péquin pour mieux conserver ses privilèges d’un autre âge et d’un régime qu’on prétendait avoir éradiqué en pratiquant un régicide. Pour les justifier, vous ne faites que citer l’obligation de nous servir de leurs règles faussées et concluant : « vous voyez bien qu’il n’y a pas d’autre moyen ». C’est le chat qui se mord la queue. ARAMIS

            1.  » (bien sûr)au profit de celui qui bénéficie déjà du système à fond. »

              …ce qui n’est pas mon cas, puisque j’aurais eu une retraite bien plus importante si j’avais capitalisé les sommes que j’ai cotisées pour la retraite par répartition.

              Je crois qu’il faut se battre pour le maintien de la retraite par répartition, mais exiger, comme vous le faites, son maintien tout en maintenant l’âge de la retraite à 60 ans, c’est l’envoyer dans le mur et rendre inéluctable le passage à la retraite par capitalisation.

              1. Je ne parle pas de la valetaille qui défend le système bec et ongles à son propre détriment, je parle de ceux qui se gave et qui récupèrent des retraites chapeau, des stocks option et donnent de conférences grassement rémunérées, même s’ils ont coulé des boites avec leur « savoir faire » comme PROGLIO et compagnie. Le système est bien à revoir entièrement mais pas de la façon dont vous l’entrevoyez ; que le peuple se réveille enfin et donne le pouvoir à la vraie gauche et vous verrez si on ne sait pas « réformer »… Pour l’instant la majorité du dit peuple roupille encore, alors on attend que la douleur rectale remonte jusqu’au cerveau et qu’il se mette à hurler un bon coup. ARAMIS

                1. Strictement aucun rapport avec le sujet , et strictement aucune chance de voir la « vraie gauche » arriver au pouvoir .

                  1. J’oubliai que vous décidiez du sujet à débattre. Pour le reste on verra. je ne suis pas aussi catégorique que vous avec votre : « aucune chance » qu’en savez-vous ? ARAMIS

                    1. Je débattais…du système dont nous étions en train de débattre ( la retraite par répartition) , et que, faute d’arguments, vous avez décidé de changer .

  5. Aramls, arrete de debattre avec ce mec.Il N est la que pour contrer tout ce qui est cense.Un vrai nul vous dis je,!

    1. ( « sensé », pas « censé » !)

      Parce qu’un système de retraite par répartition fonctionnant avec autant d’actifs que de retraités, c’est sensé ?

      1. c’est insensé de penser qu’il serait sensé de parvenir a faire survivre un système censé être socialement équitable, dès lors où les règles foireuses sont dictées par ceux-là même qui refusent de partager équitablement. Je vous le disais ; le chien se mord la queue. ARAMIS

        1. Avec tout le respect que je te dois Aramis, c’est le serpent qui se mord la queue, pas le chien :-))) D’ailleurs il a déjà bientôt fini de se mordre la tête jusqu’au bout du venin distillé par ses glandes.

          Il n’est donc plus temps de combattre, il se détruira de lui-même sous peu. Mais temps de reconstruire et de réfléchir un peu plus sérieusement à cette reconstruction afin de ne pas répéter les mêmes erreurs pour nos générations futures.

          A part ça, dans mes rêves d’enfant, d’adolescente et d’adulte, Aramis était mon mousquetaire préféré😉

          1. Effectivement, j’en conviens. Bien vu jmemeldetout +1000 (moi aussi c’était Aramis, bien que calotin défroqué-là fut assez peu charitable sous la plume de Dumas : ) ARAMIS

Les commentaires sont fermés.