George Marchais, ce modèle


Le gars avait de la classe. Il loge à une belle place dans mes premiers souvenirs politiques.

Ancien secrétaire général du PCF, il hurlait avec son accent inimitable.

On se souvient du « Taisez-vous Elkabach! »

C’était un animal politique fascinant,

Aujourd’hui  en 2014, Marine Le Pen  a chipé l’électorat du PCF des années 80 puisqu’elle a chipé l’argument national, en lui ajoutant cette xénophobie (tantôt anti-arabe, tantôt anti-sémite) si cher au coeur de l’extrême droite.

Vous rappelez-vous le « produire Français » de 1981 ?

 

Marchais était un stalinien.

Un vrai.

 

Quand la Pologne, secouée par les manifestations de Solidarnosc, fut écrasée par le couvre-feu militaire du général Jaruselski, Marchais n’avait rien à dire. Quand la Russie soviétique envahit l’Afghanistan, Marchais parlait encore de solidarité entre pays frères.

Quand Gorbatchev lança la Perestroïka, Marchais toussa, toussa beaucoup.

Mais il était temps pour lui de partir.

 

 

Voici que la mairie de Villejuif, désormais UMP, décide de débaptiser une place George Marchais. L’Humanité s’en offusque, dans un article qui démarre ainsi (notez l’assimilation « UMP, UDI, Modem, FN et EELV« ).

La nouvelle municipalité UMP de Villejuif, ainsi que les élus UDI, MODEM, FN et EELV de la ville, viennent de prendre la décision de dénommer le parvis Georges Marchais pour le rebaptiser d’un autre nom.

Loin d’être anecdotique, il s’agit d’une tentative d’effacement de la mémoire collective et de l’action d’un élu et responsable communiste, député de Villejuif pendant 24 ans, qui a toute sa vie œuvré dans l’intérêt général pour ses compatriotes et ses administrés.

L’Humanité est parfois un journal formidable. Ce jour-là, c’est-à-dire ce lundi 22 décembre, son propos était simplement indécent et anachronique.

 

65 réflexions sur “ George Marchais, ce modèle ”

  1. Bien sûr qu’il faut assimiler l’UMP, le MODEM, EELV (soi-disant de gôche) et aidée par certains du PS. (Je suis allée assez souvent sur ce marché pendant la campagne des Municipales pour avancer ce que je dis) pour « faire tomber » la mairie. Certes Placé à « exlu » mais ils ont été réintégrés les élections passées et Lippietz anti-communiste primaire a placée sa compagne dans l’équipe municipale. Une satisfaction pourtant : ils s’étripent et ne sont d’accord sur rien ente eux, sauf à vouloir débaptiser les rues. Si c’est là leur 1ère préoccupation….
    Schwartzenberg et un élu de droite sont intervenus en soutenant que c’était une insulte et incompréhensif… tant mieux je m’en réjouis.

    Juan ton article me convient très bien

      1. Tient, c’est vrai, ça : combien de places  » Maréchal Pétain  » ont été débaptisées et sont devenues « Général De Gaulle  » ?

    1. 24 ans députés du quartier, un (1) parvis* à son nom, la belle affaire.. figure du paysage frouze, 22 ans premier secrétaire du parti, 15 % à l’élection de 81, celle de 74 il se range derrière F Mitterrand.. même si l’expression n’existait pas, il a fait flipper le bobo..

      disons qu’il n’a pas « directement » du sang sur les doigts, qqls mois (plus? on n’y sait pas) pendant la guerre chez Messerschmitt (bonne bécane, bon matos, PKZ on dit par ici: pien kousu zolide) et soutien à l’invasion de l’Afga par les soviets.. il est arrivé quand ceux ci étaient au sommet, ben jusqu’à leur chute..
      « maman fais les valises ! » non, autre chose..

      *en 2012, une place à Champigny/Marne et 2013, le parvis à Villejuif.. un maire Ump en 2014, alors faire le ménage; comme d’hab et puis ça occupe (je précise, sans Wiki j’allais pas loin)

      1. Sa plus grosse connerie ; le programme commun avec Mitterrand qui ne faisait que 5%. Je peux dire que la base n’était pas tellement d’accord car on savait qu’on allait se faire flouer par le PS.

        1. en effet Aurore, ça chiffonnait dans les bords.. (t’as vu le post de Sophie 10:51) mes parents par ex. se seraient satisfait d’un Ps au ‘centre’, bien sûr le contraire à gauche.. (prog. commun: 72)
          que les communistes se fassent jeter (hein) plutôt prévisible tu ne crois pas (oui, facil à dire après, mais tu vois) stratégie politicienne, électoraliste, garder la main.. le cap ? ça dépend du vent

          1. Oui je l’ai lu, moi je suis plutôt ravie d’habiter dans une commune communiste parce que j’ai vu la différence avec une de droite et une du PS.

  2. calmons nous ! pensez qu’un jour il pourrait y avoir une sanisette baptisée « nicolas sarkozy » !!!!

    ça pique, hein !

  3. A dire vrai, avec une même idéologie politique, chaque pays vivait, et vit encore, avec ses propres coutumes. Il faut reconnaitre que le PC de l’époque était pour le partage de tout, sauf de l’information venant de Russie. Ça ne pouvait que péter un jour.

  4. C’est qu’en même lui qui a dit  » je n’en ai discuté avec personne, mais c’est la position de mon parti »….. il travaillait « sans filet » car c’était une époque où une fois que la citation tombait dans une oreille, il n’y avait pas l’info en continue ni internet etc…. pour la nuancer.

    1. oui Sylvie, un sacré numéro, loustic (on dirait ‘bouffon’ aujourd’hui ?) rien dans les poches ni dans les mains.. ou alors un peu; chouia archaïque, à la Ceausescu (image hein)
      moi j’aimais bien, qql animation dans un paysage télé plutôt (très) grisouille.. pas vraiment du goût des parents, des néos boco: bourgeois confort, rien d’original pour l’époque je suppose..
      soleil ! mais pas de neige.. oui, les temps changent

  5. Il manque « on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs » et  » le bilan globalement positif » et le portrait sera complet ! Perso ça m’aurait fait mal d’habiter Place Georges Marchais ! Je crois que j’aurais déménagé … Et pourtant « j’ai eu la chance d’avoir des parents communistes » … C’est dire !

      1. Par contre , on est sûr que Mélenchon a dit  » maul zu » à Merkel…(ce qui veut dire la même chose…)

  6. Ajoutons que Marchais ne manquait pas d’ humour; à l’époque où une vague de réformisme a soufflé sur le PC, avec, comme slogan « Il faut discuter de tout sans tabou », il avait dit : « Le camarade Tabou n’est pas content, personne ne veut discuter avec lui ».

    1. « cette xénophobie (tantôt anti-arabe, tantôt anti-sémite) si cher au coeur de l’extrême droite. »

      Alors comme ça la xénophobie serait d’extrême droite? Et Georges Marchais, c’est un extrémiste de quoi alors?

  7. On veut débaptiser le parvis Georges Marchais… »Liliane, fais ma valise, je vais hanter Villejuif . »

  8. Blague à part, Marchais, lorsqu’il asuccédé à Waldeck-Rochet comme 1er secrétaire du PCF, a beaucoup bossé les sujets . Je l’ai connu lors de sa prise de fonction : il s’exprimait mal et presque timidement .

    1. Oui c’est vrai, un peu comme Rene Coty que je voyais souvent quand je travaillais chez « Prunier »

  9. Georges Marchais stalinien… Pacte Germano-soviétique Kesaco… de l’antisémitisme à gauche… Non!? C’est vrai que Zemmour n’est pas en odeur de sainteté mais bon « il y a des listes interminables »

    1. après le règne du médiocrate nini faut pa ss’étonner de voir s’étendre la médiocrité – il tente sa chance pour les prochaines élections espérant décrocher un portefeuille quand ses idoles seront élues

  10. « Aujourd’hui en 2014, Marine Le Pen a chipé l’électorat du PCF des années 80 puisqu’elle a chipé l’argument national, en lui ajoutant cette xénophobie (tantôt anti-arabe, tantôt anti-sémite) si cher au coeur de l’extrême droite. »

    Cette phrase est un lieu commun. Un peu de circonspection cela ne ferait pas de mal à tout le monde. Et à la gauche bien entendu… Toujours immaculée envers et contre toutes les injustices! Bien sûr!

  11. l’historien franco-israélien Simon Epstein autour de son dernier ouvrage : Le paradoxe français.

    « C’est précisément ce travail de démolition de mythes partisans que Simon Epstein accomplit. Un travail de dénonciation de la captation d’héritage, les préjugés, les a priori du politiquement correct, les récupérations politiciennes de l’histoire qui modèlent une vulgate bien commode. »

    http://www.licra.org/old/attachments/100_LICRA-Conference-Epstein-120209.pdf

  12. ça s’énerve curieusement, pauvre petit « inter n’ hôte » …
    Georges marchait, dedans et dessus, aujourd’hui encore ses propos peuvent être d’actualité…

    1. C’est certain qu’une nouvelle réduction de la durée du temps de travail (semaine de quatre jours ou 28 heures/semaine) permettrait à beaucoup d’avoir un emploi. L’emploi public devrait être accessible à tous et limité dans la durée de son exercice. Pourquoi tenir des fonctionnaires 40 années durante? alors que l’on pourrait faire tourner les employés sur une durée maxi de dix années donnant droit à une pension civile à l’image de ce qui se fait dans l’armée (15 années de service). Cette pension inaliénable et cumulable avec un revenu du travail ouvrirait des possibles. Dans l’idéal, la mise en place d’un revenu de base donc d’une réforme globale de la Sécurité Sociale apporterait aussi des solutions… Mais avant tout cela monte au cerveau… De l’eau coulera sous les ponts.

      1. « C’est certain qu’une nouvelle réduction de la durée du temps de travail (semaine de quatre jours ou 28 heures/semaine) permettrait à beaucoup d’avoir un emploi.  »

        Ce n’est absolument pas certain, parce que les gens ne sont pas interchangeables, et n’importe qui ne peut pas faire n’importe quel métier .En France, il y a des gens qui cherchent un emploi et qui n’en trouvent pas, et des entreprises qui cherchent à embaucher des gens ayant certaines qualifications et qui n’en trouvent pas : il y a une discordance entre les formations et les besoins .

        1. En fait, c’est lorsque, dans un pays , le temps de travail augmente que cela traduit une croissance de l’économie et entraîne de nouveaux emplois par l’ augmentation de cette activité.

          Les deux seuls facteurs qui peuvent entraîner une diminution du temps de travail sont la récession économique ou les gains de productivité .

          1. Ce qui augmente la productivité, ce sont les outils de productions, les machines… qui ont remplacé les humains.

            Mais au lieu que les machines puissent nous libérer du travail pour avoir des activités disons « humaines »… et bien c’est tout le contraire qui nous arrive soit l’aliénation de l’homme envers la machine… C’est complètement stupide.

            Le plein emploi, est une lubbie et il existe nulle part sur terre…

            La croissance est aussi une lubbie… tout le monde le sait depuis que le Club de Rome a fait connaître son premier rapport sur « Leslimites à la croissance »

            Dans notre pays, l’emploi devenant de plus en plus rare… les conditions de travail se détériorent… entraînant une foule de souffrances… concurrence entre les individus, consentement à contre coeur, stress… cela mène très souvent les gens au suicide.

            Quand on arrive au stade du non-emploi de masse c’est bien à cause du fonctionnement économique, du laxisme et du manque de vision des politiques. Et dans cette armée de réserve (sous-prolétariat), les conditions de vies sont misérables, remplies de frustrations, de désirs consuméristes innassouvis… résultat, violence, délinquance, insécurité… et aussi suicide de masse.

            Si l’emploi a une valeur positive, c’est certainement dans la création du lien social qui en résulte… Etant donné que l’emploi est rare, je me dis qu’il serait bon de partager au moins les emplois dits « publics »

            Alors sur les compétences, nous ne sommes pas tous égaux et aussi sur le temps de formation (la rapidité à laquelle on assimile de théories et des nouvelles compétences) mais s’il était possible pour le plus grand nombre de partager l’emploi dit « public » c’est bien en premier lieu tous les emplois de la catégorie C surtout au niveau des collectivités territoriales.

            Un exemple: chauffeur de bus de transports publics… c’est une mission de service public… pour quoi laisser en fonction une personne sur 40 années 35 heures par semaines… n’y a t-il aucune possibilité d’imaginer un autre schéma politique?

            Je pense que pour optimiser le dynamisme des individus dans une pensée « collectiviste ». Il n’est pas bon de les laisser dans une routine.
            Le mieux serait de les remercier au bout de dix ans de service avec une pension civile cumulable avec un revenu du travail.

            Pour reprendre l’exemple du chauffeur de bus après dix années, il est certain qu’avec ces compétences, une formation éventuelle… il devient possible de se reconvertir dans le privé… quasiment dans le même domaine professionnel non!?

            Je vous épargne la liste de tous les métiers de catégories C au niveau des fonctions territoriales mais franchement s’il y avait une idée à creuser, c’est bien celle d’un partage de l’emploi, d’une réduction du temps de travail (le travail alimentaire, c’est bon) et pourquoi pas la mise en place d’un revenu de base.

            Sinon pour vous faire une idée relisez ou écoutez « le droit à la paresse » de Paul LAFARGUE http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/lafargue-paul-le-droit-a-la-paresse.html

    1. Je n’ai jamais écrit que les gains de productivité entraînaient une baisse du chômage ( ce peut même être l’inverse) ; j’ai écrit qu’ils étaient les seuls ( en dehors de la récession économique) à pouvoir faire baisser la durée du travail , à production constante, voire croissante .

      Par contre, la baisse législative de la durée du travail ne créé pas d’emplois – ou très peu . .

    2. faut espérer (: fonction vachement bien rodée) que le robot n’apprenne pas à lire.. genre, P Lafargue.. hello Voda

  13. je me demande ce que penserait Georges de notre époque actuelle

    les patrons, les notaires et les toubibs font grêve….

    va falloir se méfier que le parti communiste ne change pas de trajectoire pour mobiliser dans la rue les pharmaciens, les traders, les bourgeois du XVIeme parisien, les boss du CAC et des banquiers qui ont la révolte devenue facile…

    1. Ce que penserait Georges de la situation actuelle ? Peut-être y aurait-il plus de monde dans la rue ? Pas d’inquiétude à avoir ses convictions seraient les mêmes

      1. Je pense qu’il était beaucoup trop intelligent pour que, aujourd’hui, s’il était vivant, ne pas tirer les conséquences de l’échec mondial généralisé de tous les régimes communistes de la planète .

        1. Pas très réveillé, mon dernier commentaire ( sur Marchais) est rédigé dans un français problématique : je vous laisse le soin de rectifier .

        2. Savez pourquoi ils se sont viandé not’ bon doctor ? Et bien, c’est parce qu’ils n’étaient pas vraiment communistes. Un peu comme Hollande qui se dit socialiste et qui rame dans la vase depuis 2013, quoi. Y a pas de mystère. Les gens du petit peuple dont je fais partie se foutent des étiquettes. ce qui les intéresse c’est la qualité du produit, et là… Allez pour vous faire plaisir, c’est Noel : Vive la 6e… ARAMIS

          1. mon p’tit cadeau de Noël, cher Claude Aramis, tu mérites et ça me fait plaisir,
            – cé où qu’on signe..? /4x famille, pis le quartier !

            voir la 6° et mourir.. aïe, là je vais m’égarer grave, déjà attendre minuit, et checker mes (grands) p’tits souliers, j’ai commandé au papa Nonël, le « Manifeste du Parti communiste » d’Engels et Marx, je vous ferais un résumé.. je taquine ! cé même pas vrai !
            ..par contre, un hélico y a 30 ans ! j’ai very anticipé: économisez, cotisez vous, enfin débrouillez vous, mes enfants adorés..
            peut-être cette année.. il est garé sur le stade, il m’attend.. humm..

  14. Georges, à l’instar de Marie George Buffet qui fut une excellente.. disons une très bonne ministre de la Jeunesse et des Sports..
    il dirait, je suppose et à peu près,

    « Camarades ! les temps sont durs ! le Capital lui se porte à merveille,
    becquetant sur le dos du travailleur comme à son habitude n’a jamais été aussi resplendissant et si peu contrarié, pour lui, c’est Réveillon tous les jours !
    Camarades ! rejoignez vos familles,
    aussi vous les vieux ! qui n’avez jamais baissé les bras (ou alors un p’tit peu..) on a besoin et compte (!) sur vous pour booster une génération qui ne calcule plus 11 huitres à la douzaine, s’en satisfait, ou laisse ces mathématiques aux forces fascistes ! c’est une honte !
    l’indigestion..: pour tous !
    Papa Noël avec nous !

    Camarades, Joyeux Noël !  »

    – Cé la lu-ttee ..

      1. et de une ! ..miracle: j’y suis arrivé du premier coup ! 20 ans.. si je me barre avant, rien de contrariant ? Cheers

          1. (20 piges) j’parlais de mon espérance (de vie) son rodage est fini, aussi bien amortie.. merci de qqls jokers !
            même si en vitesse réduite, je reste un freine tard, ni doué pour la marche arrière

Les commentaires sont fermés.