000_par8078673_960

Valls: enseignement ou espionnage ?


Après les attentats de Paris, nous aurons les deux.

Quinze jours après les attentats, il paraît que le gouvernement s’active. On s’en doute. Voici une cascade d’annonces, dont plusieurs ne sont que des discours. La tournée des voeux du président Hollande coïncide avec ces évènements dramatiques. De ces annonces, on retient surtout les deux dimensions principales: l’accent placé sur l’enseignement, comme si l’on réalisait que les terroristes d’aujourd’hui étaient des gamins perdus par la République d’hier. J’applaudis forcément quand j’entends qu’il faut davantage enseigner la laïcité et les religion et réduire les inégalités entre les établissements.

Là encore, il s’agit de discours, mais l’éducation est aussi le ministère de la parole.

Quand il s’agit d’espionnage, l’histoire est différente. Dès les premières heures suivant les attentats de Paris, certains se sont inquiétés d’un Patriot Act à la Française. La formule est tristement caricaturale et réductrice.

1. L’arsenal répressif est déjà très puissant en France. Nous et d’autres l’avons déjà écrit. Moins qu’un nouveau dispositif législatif sur-répressif, c’est de moyens dont il faudrait parler.

2. Je n’ose imaginer la réaction de chacun si la première des réactions officielles après les atrocités que nous venons de vivre eut été un allègement des dispositifs de sécurité.

3. Oui, quand c’est la guerre, les exigences de sécurité augmentent. Et visiblement, nous sommes en guerre.  Je ne suis personnellement pas très pacifique en ce moment. J’aimerai penser qu’une démocratie reste grande quand elle est toujours une démocratie malgré la guerre.

4. C’est moins la question de l’espionnage (massif, réel, actuel, émanent du privé comme du public) qui m’inquiète que (1) le contrôle de l’usage des données collectées; (2) le respect de la liberté d’expression.

5. Nous devrions profiter du moment pour rappeler combien protéger les lanceurs d’alerte – en leur créant un statut juridique par exemple – serait la juste contrepartie de ce qui sera perçu comme (et sera tout court) un accroissement de l’espionnage policier dans ce pays.

6. Finalement, on nous a vendu un surcroît de 750 millions d’euros de budget pour notre protection, sur 3 ans, et quelque 2.000 postes supplémentaires. La « mobilisation générale contre le terrorisme » est devenu un concept fatiguant: faites votre boulot, mais taisez vous.

7. Manuel Valls a eu raison quand il a dit: « Nous devons cette vérité aux Français : face à des individus déterminés, à des groupes et des filières structurés, le risque zéro n’existe pas. » C’est sans doute la seule chose à répéter et ressasser devant tous ceux qui pensent qu’il suffira davantage de caméras, d’espions, et de restrictions des libertés pour s’en sortir.

8. Manuel Valls a tort quand il parle d’apartheid en désignant les banlieues. On n’abuse pas de certains termes.

9. L’unité nationale s’efface tranquillement. La démocratie, c’est le débat et le désaccord.

10. Certains, pourtant déjà âgés, n’ont rien compris de la séquence qui vient de s’écouler. Ils pensent que trois terroristes ont tué 14 innocents à Paris (et Montrouge) parce qu’il y a un problème d’autorité… Mon dieu, que la bêtise sait être répandue.

 

47 réflexions sur “ Valls: enseignement ou espionnage ? ”

  1. « qu’il faut davantage enseigner la laïcité et les religion(s) »

    J’imagine que les profs vont se bousculer pour avoir l’immense privilège d’aller enseigner l’histoire du christianisme et du judaïsme dans le 93, par exemple.

      1. Hé hé
        (On peut aussi se demander de quel côté de l’estrade se situent réellement les « chevaux du Neuf Trois »)

    1. Il y a des écoles pour ces enseignements : catholiques, coraniques, hébraïques. Les écoles de la République doivent enseigner la Laïcité point barre. ¨C’est ce que nous avions et cela s’appelait « l’instruction civique »

      1. Ah, mais j’suis d’accord moi. Faut juste le dire à Najat et à ses potes du gouvernement.

      2. Il s’agit de toute autre chose : de l’enseignement LAÏQUE des religions ( depuis longtemps défendu par Régis Debray, par exemple) par des profs d’ Histoire, pas par des curés, des imams et des rabbins enseignant chacun la sienne .

        Comment comprendre quelque chose à l’ Histoire, aux guerres de religions, aux conquêtes arabes, à la Reconquête espagnole, à l’expulsion des juifs d’ Espagne , à l’ Inquisition, à l’athéisme de l’ URSS etc. , si on ne sait pas ce que disent les religions ?

        C’est un peu comme enseigner l’ Histoire de l’ URSS sans jamais expliquer ce qu’est le marxisme : des gens qui s’agitent et se battent, sans expliquer pourquoi…

        1. Il me semble tout à fait possible de faire l’histoire de l’URSS sans parler de marxisme, ne vous en déplaise. De même, connaître le contenu des religions, leurs dogmes, etc., n’aidera pas tellement à comprendre les divers événements que vous évoquez. Si on pouvait se remettre à enseigner l’histoire ce serait déjà bien.

        2. je pense également qu’il est indispensable de connaître l’histoire des religions mais depuis des années, qu’il serait souhaitable d’introduire bcp plus tôt l’enseignement de la philosophie et pourquoi pas dès la maternelle…..

          1. Heu… le français, les maths, la géo, l’Histoire, instruction civique … non ? Pour Voltaire et Descartes en primaire ? (lol)

        3. Salut Doc E.A., mauvais diagnostic, pas grand chose à voir avec un supposé manque de laïcité ou manque d’éducation sur les religions
          mais tellement plus rassurant .

          Il s’agit de l’ addition de problèmes sociaux bien résumés par le mot apartheid, ce qui comprend exclusion, chomage et stigmatisation, et de guerres neo-coloniales, devenues ce fameux Rigth to Protect (R2P) si cher à Bernard Kouchner et à usage exclusif des US, OTAN, et maintenant France; les blancs donc.
          La religion musulmane (celle des pauvres en fait), version extrème, n’en étant que le lien idéologique, ou l’excuse, ou l’alibi.

        4. Peut-être comme je suis une profane en la matière mais qu’on m’explique pourquoi doit-on apprendre la laïcité ? c’est nouveau ça ! ils ne savent plus quoi inventer et comme ce sont des experts pour entourlouper, tout le monde trouve ça bien

  2. Oyez Oyez braves gens ! Que nous prépare ce gouvernement. Renforcement du système policier , des effectifs de la police , de la gendarmerie , de certaines lois , patrouilles de l ‘armée dans nos rues , départ de sous marins nucléaire , du Charles de Gaulle et de son escadre …… Pour un attentat de cinglés ? Ce n ‘est pas le premier attentat , ni malheureusement le dernier , jamais cela n ‘ a nécessité un tel dispositif . J ‘ ai la vague impression que hollande et ses sbires prennent les charlie pour des charlot ., et vous ?

    1. Hollande & Valls rebondissent sur les sondages par l’appel à « l’unité nationale » à cause de ce carnage et dans la foulée s’aperçoivent qu’il y a eu trop de suppressions de postes chez les fonctionnaires utiles…. et hop on recréé des postes, on prend des mesures, qui hier étaient considérées comme inutiles, on rouvre des crédits, etc, etc. Là-haut ils doivent bien se marrer…. ou pleurer devant tant d’indigence.
      Le titre du Canard est bien trouvé « Hollande président Charlismatique ». Il n’y a pas que les Charlie qui sont pris pour des charlots… nous également

      1. Hollande est carrément Charlie chiatique, car il ne marche qu’avec çà. Sa politique c’est celle du vélo à pignon fixe : s’il arrête de pédaler, il tombe. Le pire c’est que la descente arrive et qu’il n’a pas de frein sur son clou…

  3. en ce moment j’ai l’impression qu’une fois de plus la communication a pris, une fois de plus, le pas sur l’action……la politique est elle condamnée a être toujours décevante même dans les pires moments ?

    1. Il n’y aura pas de sixième république, pour l’excellente raison qu’il n’y aura bientôt plus de république du tout. En un sens, ça simplifiera les débats.

  4. L’apartheid dans les banlieues…. la responsabilité à qui ? à mon humble avis à ces maires qui refoulent toute cette population en refusant la construction de logements sociaux et qui se retrouvent donc en périphérie dans des cités, entassés…. Ce qui crée la ghettoïsation et par là l’apartheid social

    1. Parlait-on « d’apartheid » (concept qui ne signifie absolument rien en France, mais bon…) lorsque ces mêmes quartiers étaient peuplés de prolétaires français d’origine européenne et de culture chrétienne?
      Non.
      Alors qu’est-ce qui a bien pu se produire selon vous? Je veux dire, où sont donc passés tous ces prolétaires et classes moyennes « blancos » (dixit manuelito) et qu’est-ce qui les a poussés à quitter des logements, considérés à l’époque comme un must?

      1. Il existe un turn over societal : mutations, achats immobiliers, départs en province, etc
        Les communes de droite refusant la construction de logements sociaux, préférant payer l’amende, une concentration dans les cités qui parfois ne sont pas gérables (j’en parle en connaissance de cause ). De toute façon c’est toujours la bienpensance qui est au fait de ces problèmes, donc a un discours averti et forcément des solutions (un pansement sur une jambe en bois) pas ceux qui y habitent (lol) donc c’est comme ça qu’il y a le boxon.

        1. Donc, premier critère à prendre en considération avant un déménagement : choisir une ville dont le maire (et si possible la population) refuse les logements dit « sociaux », afin de ne pas se voir envahi par d’exotiques va-nu-pied. Le problème est que les maires, ça va et ça vient…

          1. Ca arrive plus que l’on pense! Avant les critères étaient : la facilité des transports, les impôts fonciers, la TH, les écoles, les commerces. Viennent ensuite l’environnement, la fréquentation. Maintenant quand un logement social ou non est proposé, on s’informe sur l’environnement, la fréquentation, et après viennent ensuite les autres critères.

    2. Désolé factuellement faux.
      Ces cités dites « dortoirs » datent des années 50/60 et étaient un progrès social. Du sortoir, déjà très multi-ethnique, la rotation des habitants en a fait des ghettos et l’administration a affiner les ségrégations par origine.
      Accuser les maires c’est dédouaner les gouvernants et le système de la propriété des sols par les investisseurs.

      Apartheid, car le mot est juste, pas par la loi mais par les faits.
      Et oui Juan ce sont les premières paroles de vérité de ce Charlie Circus.

  5. Il serait bon surtout de se rappeler que notre république est laïque .
    Que la liberté de culte doit être respecté dans la mesure où le dit culte n ‘est pas une nuisance pour l ‘état et un danger pour ses citoyens .
    Que cette laïcité n ‘ oblige pas les élèves à faire une minute de silence pour un attentat . Il était donc inutile de faire du cinéma pour la minute de silence respectée ou non . Sauf peut être pour des ministres voulant paraître . J ‘ajouterai que chanter la marseillaise au parlement , c ‘est bien , mais être POUR la France toute l ‘année est mieux.

  6. N oublions pas , le gouvernement évite le sujet ,, qu ‘un des assassin a été condamné à 5 ans de prison en 2013 . Malheureusement pour ses victimes , la loi taubira l ‘ a fait sortir de prison . Combien de condamnés a 5 ans ou moins sont – ils en liberté ?

    1. Non la loi Taubira ne l’a pas fait sortir de prison. Sa prévention avant jugement + les remises de peine (qui existent depuis la nuit des temps) l’ont fait sortir de prison son temps révolu. Ce sont les conditions de peine qu’il faut revoir pour certains cas et surtout ne pas mélanger les primaires avec des tertiaires.

  7.  » Manuel Valls a eu raison quand il a dit: « Nous devons cette vérité aux Français : face à des individus déterminés, à des groupes et des filières structurés, le risque zéro n’existe pas. »………

    je parie qu’il avait des trémolos dans la voix en disant ça..

    ça fait plus d’une décennie que le terrorisme est poursuivi à travers le monde avec des armées modernes, des missiles à 800 k€ pièce et plus on les poursuit, plus il y en a……

    des langues de putes affirment même qu’après l’attaque de la lybie, des arsenaux complets ont été livrés au pillage par des groupes organisés et des individus déterminés…

    bon j’arrête avant de voir un bus de flics à ma porte…le risque 0 n’existe pas…

    1. Comme ça fait des décennies qu’à chaque attentat en France les gouvernements se masturbent le cerveau afin de savoir qui va sortir la connerie. Hollande a bien dit qu’il fallait sortir, vivre normalement…. ben oui lui a des gardes du corps

  8. « Les écoles de la République doivent enseigner la Laïcité point barre. »

    ça me semble une évidence mais j’ai le regret de dire que l’on met à profit la terrible histoire des attaques terrorristes pour écraser la France et sa laïcité qui emmerdent sérieusement les sionismes et les djihadistes.

    De plus hollande qui se dit le champion, des valeurs de la république et +, n’a pas hésité à se préciper dans une synagogue, dans une église…ça c’est du clientèlisme..

  9. il vaut mieux parler de religion que de la détérioration de plus en plus rapide du système financier, le dieu argent est mal barré, d’autant qu’il ne tue pas forcément physiquement, mais à coup sûr socialement, et en masse….

    la le risque est maximum pour tout le monde…le risque 0 c’est pour les banquiers..

    je passais par hasard, juste pour dire que ce n’est pas la peine de pousser, c’est la falaise qui vient vers nous

Les commentaires sont fermés.