La désintégration


Ce n’est pas un film du dimanche soir, mais un film prémonitoire.

J’aime bien Philippe Faucon, et cet ouvrage de 2012 m’avait marqué.

 

Une réflexion sur “ La désintégration ”

  1. La chasse aux sorcières bat son plein, la justice qui d’habitude se justifie est devenue une justice qui s’impose comme au temps de 1942, notamment.
    On enferme, on condamne à tours de bras mais après un petit retour sur les petites histoires de 2014,
    j’espère que la justice n’oubliera pas un certain Ulkan , LDJ.

    Qui se sont permis de menacer des gens qui étaient tout aussi inoffensif que les dessinateurs de C.Hebdo…….

Les commentaires sont fermés.