La fausse mort des blogs politiques


Notre existence digitale a changé depuis quelque temps. Ce n’est pas de notre faute.

Certains blogs politiques sont moins nourris: Sarkofrance, ces coulisses, mais aussi ceux de consoeurs et confrères. D’autres au contraire n’ont jamais été autant alimentés, nourris, relayés: l’ordure soralienne, quelques autres racailles (je n’ai pas d’autres mots).

Il ne faut pas analyser ces évolutions en présupposant une moindre motivation des uns, une sur-motivations des autres. Le Web change. Nos modes d’expression évoluent.

Certes, il y a des changements personnels qui peuvent jouer. Par exemple, votre serviteur n’a perdu aucune énergie, ni conviction. Mais la situation politique du moment me motive peu. Défendre Hollande ? Non, sans façon. L’attaquer sans relâche comme s’il était Sarko ? Non plus. Défendre Mélenchon ? Ouais, un peu. Je vote pour lui, c’est déjà cela, non ? Mais je cherche encore les convergences plus larges, et elles ne viennent pas. Attaquer la droite ? Elle est bête toute seule. Fustiger le FN ? Oui, certainement, et de plus en plus.

Mais là n’est pas le sujet. Les blogs politiques changent de forme.

Le premier phénomène massif est l’explosion de la video. On lit moins sur le web, on regarde davantage. Youtube a fêté ses 10 ans il y a 11 jours. Toutes les statistiques le montrent. Or le blog politique n’est qu’un exercice d’écriture. On n’est moins lu parce que d’autres sont davantage regardés. Le jour où les gauches auront compris qu’elles doivent passer massivement au support de l’image animé pour supporter et défendre leurs idées, nous aurons fait un grand pas politique.

Le second phénomène massif s’appelle les réseaux sociaux. Twitter, Facebook et tous les autres.  Ces plateformes sont faites pour échanger, partager, diffuser.

Pas les blogs.

Nous sommes ailleurs, dans un autre moment. Il y aura toujours ces espaces blogosphériques, où l’on prend le temps d’écrire quelques pensées, de partager quelques commentaires et des moments de vie.

Mais l’échange politique n’est plus cantonné ici.

 

34 réflexions sur “ La fausse mort des blogs politiques ”

    1. Abruti d’iPhone.

      T’as vu ? Didier Goux n’a pas fait de billet depuis une bonne huitaine de jours. La morosité n’est pas cantonnée aux blogs politiques… Suzanne a disparu.

      La vidéo est anecdotique sauf dans le lol. Un texte peut se lire en diagonale. Une vidéo se regarde. Ou pas.

      1. tu as raison sur les individus. Mais collectivement, le sujet s’est déplacé. La video a pris de la place. Longue, courte, lol ou sérieuse (t’as vu une video de djihadiste, ce n’est pas Lol), etc.

        1. Oui mais on a encore notre place malgré nos contraintes personnelles et l’actualité qui ne pousse pas à se faire commenter.

  1. L’antisarkosysme était fédérateur et justifié et puis l’engouement avant les élections présidentielles de 2012 a vu une floraison de blogs politiques… mais depuis « le changement c’est maintenant » la triste réalité a eu raison de l’utopie. Le clivage gauche/droite ne fait plus dans le distinguo… La tendance tire à nouveau dans le tous pourris.

    Les « conspis » surfent sur la vague du confusionnisme et génère tous les jours de nouveaux adeptes… ces blogueurs ayant converti en masse, la boule de neige se répand via les réseaux sociaux. Combien deviennent prescripteur de cette sauce puante sans savoir qu’ils ont été manipulés?

    Les blogs sont aussi sujet à la mode. Les bloggers bloqués dans la politique du début des années 2000 n’est plus en lien avec la virtualité du moment, internet a évolué vers d’autres horizons.

    Pour ma part, il y a un blogger Mr Mondialisation qui évolue constamment depuis 5 ans. Et c’est vrai qu’il avait compris le pouvoir de la vidéo en politique. A en croire ou en revoir la première vidéo qu’il avait mise en ligne le 11 février 2010. Mr Mondialisation avait vu juste et avec beaucoup de constance dans son discours, il prospère.

    A bon entendeur salut!

    1. M. Onfay n’utilise peut-être pas la bonne stratégie en parlant de «populace » conduite, guidée, pilotée par des supposés médias de «masse ».
      « (…) Cette populace est conduite, guidée, pilotée par ces fameux médias de masse (…) »
      ici : http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-fevrier-2015-n117/
      À mon avis, parler ainsi d' »abrutis », pour les commentateurs, ce n’est que du mépris éventuel, réel ou perçu ou fantasmé (qui me ferait, non pas mépriser en retour, ni ignorer en ayant lu, ni foncer en voyant s’agiter un chiffon rouge ainsi, mais continuer de respecter ; d’abord par volonté de ne pas perdre ma souveraineté par agitation, en réaction, par exemple si c’était avéré et conscient – les mots ne blessent pas, les banderilles dans la peau, si, à mon avis) :

      Il est parfois dit ici ou là, de bon ton dans un parfois dit cercle d’élites (parisiennes ?) de regarder avec une dite condescendance ceux qui n’appartiendraient pas à un dit milieu qui compterait.
      Je lis actuellement un roman qui décrit la vie dans les Basses Alpes au moment de la chute du troisième empire et des évènements de la Commune – avec un fossé qui aurait existé entre la « capitale » qui se serait imaginée conduire le peuple de France, et la province, qui aurait majoritairement vécu sa vie. Peut-être, selon, faudrait-il faire attention, comme à l’époque, que le vote dit populaire ou dit quelquefois banlieusard-provincial ne soit pas FN comme une sorte de vote royaliste, à cette époque.
      Bien poliment, en ne voulant pas me « lâcher », mais en essayant de comprendre le monde à ma manière, c-à-d sans masochisme tout de même, ni sadisme, et Vous aussi (car vous en faites partie … comme Juans S., comme Didier Goux, comme Stanislas, comme d’autres, blogueurs-commentateurs, etc..)

  2. toubib

     » commentaires de forums pour les abrutis……… »

    tu aurais dû ajouter… »sauf les miens… » ça aurait eu la classe de préserver tous tes commentateurs habituels, même s’ils ne viennent pas ici…..juste pour le respect qu’ils avaient, eux, pour ta petite personne…

  3. « Blog » politique e blog « politique »

    1. Peut-être en avons-nous assez d’écrire des billets où l’on devient les commères de l’événement ? Et hélas rester trop souvent suiviste de l’actualité au lieu d’en être des « inventeurs ».

    2. Peut-être est-ce sur la notion du politique (trop restreinte) qu’il faudrait porter ses réflexions ? Ecrire sur la littérature, les derniers films, sur les livres lus, sur le sport qu’on aime ou déteste, sur notre quotidien qui croise la chose politique etc oui, c’est du politique.

    Alors nos blogs y gagneraient en dynamisme et en lectorat.

    1. j’agrée (en gros) et puisque, car il y tellement à dire /mis un mot sur le sujet, post précédent (banquier sympa)
      tant pis pour l’introspection (ah bon..) je retiens: commère & restreinte. Et bien sûr: suiviste # inventeur
      Ceci dit, on dit bien ce que l’on veut.. mais est-ce hors sujet ? cordialement

      1. @ Juan

        Bien sûr qu’il faut que les blogs politiques deviennent autre chose que des analyses politiques dans le sens étroit du terme ( qu’il s’agisse de politique intérieure ou extérieure) , au jour le jour, qu’on peut trouver dans tous les médias ou sites spécialisés ( chacun d’entre nous finit toujours par trouver un article qui recoupe son analyse personnelle) , rédigées par des gens qui le font mieux que nous parce qu’ayant suivi une formation professionnelle, payés pour cela, disposant de davantage d’informations et d’informateurs, y consacrant tout leur temps…et ( à juste titre) beaucoup plus lus que nos blogs.

        À chaque blog de trouver son originalité autrement : par des rapprochements de la politique avec d’autres domaines ( Histoire, philosophie, psychologie, etc.), par un style particulier, etc. : bref, par ce qu’onb ne trouve pas ailleurs mais en plus solide.

  4. nous sommes tous le zozo de qql’un, le vieux d’un autre et même son naze.
    Alors, oui.. échange, partage, diffusion, je suis d’accord (bien sûr !) peut-être suis-je ‘vieille France’ disons en retard d’une bagarre (?) je comprends que le-support change, évolue, il n’empêche, la vidéo et tout autre device (machin) Est relayé, transmis par le blog.
    Un peu léger ?
    Oui, ces supports cités, certes agrémentent (relever, enrichir) mais ne participent pas, peu au « partage » et son compère l’échange.
    Tant mieux donc qu’ils existent, mais en aucun cas « poussent ».. cultivent, incitent, éduquent et labourent.
    Ils scoopent, flashent, allez: réveillent.. mais ‘avant’ (zut, ma vieillerie franchouille) bon alors disons ‘après’ ?!
    Merci le Blog
    autre bonne nouvelle, notre hôte n’a perdu ni énergie ni conviction

    un exercice d’écriture ? (blog) à chacun la gestion de sa vanité.. de tous les matériaux, fourbis d’expressions (communications) le blog, sa meilleure plate forme

    le pragmatique, la contradiction (sensibilité) le doute, la considération (et leur contraire) se glissent partout !
    qu’on soit plus ou moins engagé n’y change rien; perso plus dans l’image et la sensation (pas dit jugement) dans le blog, des lunes et du soleil !
    des marées, isolations et autres choc thermique
    je reviendrai pour la convivialité !

    Tout est bon ! et pour la gauche, dans tous les cantons !

    ps, je comprends (…) ‘mais’ je ne crois pas que l’échange politique est/était confiné (isolé, limité?) aux seuls blogs, une offense à l’imprimerie (par ex) nan, je plaisante..

    1. erratum: « insolation ».. irradiation, solarisation, cloques (!) réverbération (éclairage) ..pas isolation

  5. soit, je suis un ‘éparpillé’ (qql avantage, genre: « forme la jeunesse ») bref, je consulte.. à mon rythme & cycle! plusieurs blogs, aussi je ne participe (régulièrement) qu’à deux (2) d’entre eux.
    J’ignore si ça leur plaisir.. égoïste (chic !) je ne pense qu’au mien.. la meilleure façon de manifester mon désintéressement et indulgence, bonté et philanthropie (chouette !)
    peut-être le reconnais-je chez eux..
    je ne crois pas à l’astrologie.. rien n’est figé

  6. Vu que les politiques eux-mêmes ne font plus de la politique mais de la com’ pour leur petite carrière, il faut une belle dose d’optimisme pour tenir un blog politique .
    Bravo les gars et bon courage !

  7. usage neuf, utilité (…) monde, espace politique, alors une analogie: dans le paysage et actuel (!) en com’, oui Alain, disons prosaïquement: what une-présence.. entre Tariq R et D Boubakeur, Qui ?! représente, invoque le muslim tendance.. politique.. argueur, brigueur, pas le suggéré symbole & magie,
    quel vide ne trouvez-vous pas.. qu’il manque du-personnage, pourtant ‘ça’ ne manque pas.. assemblée travée, tribune média (tv radio mag etc.) potins, p’tites phrases, démentis & ambition/no dessin,

    – 30aine, étudiant, bof et pourquoi pas, barbe taillée, calotte* (kufi arabe) locution, charme et orgueil -sinon no futur, et bonne bouille..
    voilà, ensuite l’attaché de press..
    un blog.. en plus de l’analogie (la fausse mort # bien vivant) lancerait une (future) personnalité, découvre qql voc’, sponsorise une personne, caution, soutien.. /énergie conviction, muy bien (mais passe la main? peut-être ça ne me regarde pas)

    *kippa, fez, alaria.. au crochet ou tricoté, ajouré ou pas, noir pour les noirs, blanc pour les blancs (!) et la barbe, sa taille (y en a des pages) le licite, son contraire..
    la solution.. easy: Dieu est le plus savant,
    pour dire quoi ? oui ben c’est pas gagné ‘pour’ le rare politique d’origine Arabe, de confession muslim & activity, représentant (son job) ses coreligionnaires, d’exister.
    Mauvais exemple alors ? malgré l’idée,

    vidéo; je vois chez Extrémités (politiques)… un clip « c’est la guerre », images du Charles de G, super appontages ! (garçon, j’adore les avions, et catapultés !)
    pour dire quoi ? oui ben les sujets proposés (je m’arrangerai avec Guy Alain) you tube and co, à part Vice news peut-être, ni ne compte les bidules épars (silencio à la chanson de dimanche, les pouffes, les chaines en bling, les grosses bagnoles, pas motivé/ex.) pas dit zapping non plus (/vu de Voda)
    un blog.. et d’images pertinentes, judicieuses ? conf’ de press ou micro trottoir, terrain: y a des journalistes/particuliers; production d’agence, problème de droit ? yo le rebut, aussi des tv, ou teasers..
    pareil avec les touites: best of du jour, de la semaine..
    (commentaires/) opinion, échange, partage.
    (et) les blogueurs, se regrouper ? (je suis naïf ou con ?) déjà se soutiennent..

    je ne suis pas le mieux placé (plein de raisons) aussi l’antienne, le verset « les réseaux », est-ce un coup de pied de touche.. ‘forum’ est-il si péjoratif ? (oui, mal placé..)
    (désolé/) suis arrivé ici illégitime à peine complexé (un indice ?) je dis, pas une excuse,: les commentaires (aussi) ont changé, évolué..
    (par ex.) L. Lambda: « en ne voulant pas me lâcher » qu’importe la tendance (y en a forcément une)
    l’espace (et ici) politique déserte ..faute de combattants ? de matière ? (projet ? perspective ?) supplée, évincée par la bénignité ..? /on ne peut pas en vouloir à la convivialité, si ?
    responsable mais pas coupable (/pas du genre) à culpabilité individuelle, morale, technique ? éthique exigée ? (sinon respecté; loyal)

    voit-on ce qui nous arrange, nous fait envie ? en tous cas pas vu d’abrutis
    de toutes manières et façon: merci

  8. (peut-être confus ?) suggestion, no prétention, par ex:

    1) un blog qui présenterait des vidéos (pls xx) du jour ou de la semaine, ou alors par thème /pas besoin d’être ‘sexy’, pis même; explicites, efficaces suffit, commentaires etc.
    ça existe, ‘grand public’, vague, disséminé

    2) ‘défendre’ une personne, une assoce, un courant.. un projet, une originalité (couverture et diffusion) ça existe.. alors émietté, peu résolu

    bis) et à plusieurs blogueurs.. l’union ne fait-il la force ?
    les new techno, les réseaux so.: avantage, privilège, luxe accessible à tous

    ps, l’individualisme (s’) engraisse ?!

  9. tenir un blog politique est devenu compliqué. Il faut une bonne dose d’imagination pour faire passer sérieusement une démission complète et une déresponsabilisation de la faune au pouvoir et ses parasites pour de la stratégie ^dans le grand et merveilleux dessein de « l’intérêt général »..

    il en faut de l’imagination pour trouver des aspérités dans l’encéphalogramme plat de la pensée unique d’un bout à l’autre du spectre politique…

    il faut développer des trésors d’ingéniosité pour reconnaitre la gauche de la droite aujourd’hui. L’effet d’unilatéralité des hémisphères du cerveau conduit souvent tout droit chez le kinésiologue …

    alors de temps en temps, le corps politique balance une bricole, un nonosse dans la nature, histoire de montrer qu’il travaille la tête entre les mains, sur des sujets très délicats, qu’eux seuls ont la capacité énarcho-banco-divine (les bus, le mariage homo, les 35 h, le vol massif des feignants de chômeurs, de pauvres. et tout le bordel…)

    alors les anecdotes « sérieuses », ça finit par fatiguer tout le monde, depuis des décennies ceux qui réussissent le mieux à relater la magnificience du monde politique, ce sont bel et bien les comiques, preuve que les gens s’y retrouvent (tiens les italiens par exemple)..

    suggestion naturelle : ouvrir un blog politique complètement sur le mode de la « déconnance »
    deux bons effets garantis :

    – amélioration immédiate des performances économiques de la sécu par la baisse de consommation de psychotropes, de calmants

    – décontraction et bonheur de vivre avec une poignée de riz si on facilite
    la dilatation de la rate, organe dont on méconnait tous les apports bénéfiques sur la santé (on sait juste que son absence fait courir plus vite et plus loin)
    NB : je demande quand même confirmation au toubib de garde sur ce blog.

    on le voit bien, il y a là des perspectives de transformation salutaire du blog politique qui deviendrait dès lors, l’agora du fendage de gueule et de l’amélioration de la santé publique dans le cadre de restrictions budgétaires drastiques, où le défibrilateur communal sert d’outil de secours polyvalent..

    1. nickel ! et merci ! merci pour l’humour, la fun & le déconne /pour tous ! la banane: rien de plus démocrate (et je suis poli)

      oui merci, t’as vu un p’tit flip cette nuit, genre (sans vrai fausse métaphore je vais nul part) en politique y aurait 3 types, vite fait,

      1) il s’en tape, pas au jus ni envie; nul
      2) il effleure, simple (/anti ‘isme’) « qu’elle nous débarrasse de toute cette racaille », cochées sont toutes les cases; nul
      3) il se penche, s’intéresse, les mains dedans.. bon à se faire tartiner, de la faute d’ortho à « n’y comprennent -jamais- rien », âne & ânerie; nul & nul

      une préférence ? (référence) c’est délicat ..héhé.. le #3 performe (mouline? cf. Jean Luc M) dans le stérile, mais on peut, pourrait en rire, sinon son contraire (t’ais-je dit merci ?)

      merci Claude Aramis, surtout à Saillans..
      Saillansonnes et Saillansons !
      pas d’mal à se faire plaisir

  10. tenez par exemple ;

    « les politiques français ne peuvent plus rien décider, ils ont refiler leurs outils de pouvoir à bruxelles….

    ahahahahahahahahahhaha

    ainsi évoqué, les citoyens ne se prennent plus la tête, c’est drôle, c’est déstressant, il n’y a plus d’attente….c’est l’attente qui exaspère…

  11. macron a fait fortune, il travaillait trop, il a donc décidé de venir se reposer à Bercy tout en se dévouant à la cause humanitaire des banquiers en perdition……

    ahahahahahahahahaha

    (rires de fond comme à la téloche afin de dérider ceux qui ne le pourraient pas tout de suite)

Les commentaires sont fermés.