Vous avez dit, « femmes » ? #journéeinternationale


8 mars, on pense à celles qui souffrent.

En Afghanistan, des hommes ont protesté en burqa contre le port de la Burqa.

 

On s’interroge aussi, avec humour, toujours.

33 réflexions sur “ Vous avez dit, « femmes » ? #journéeinternationale ”

  1. J’ai pensé aussi à ces femmes là….et à ces petites filles qui ne pourront jamais le devenir parce qu’utilisées comme bombe humaine sur des marchés….

  2. Oui merveilleux poème d’Aragon et si bien interprété.
    Sont courageux ces hommes qui défilent en burka et surtout en Afghanistan mériteraient d’être des femmes !!!!
    Et c’est une belle leçon donnée à tous ces obscurs qui veulent asservir les femmes

    1. Il ne s’agit nullement d’un poème d’Aragon, mais d’une chanson de ce pitoyable Ferrat lui-même.

      Entre l’ancien et le nouveau
      Votre lutte à tous les niveaux
      De la nôtre est indivisible

      Si vous voyez la moindre trace de poésie dans ces trois vers ridicules, vous êtes balèze !

      1. Vous vous entraînez pour être désagréable ou c’est naturel ? C’est après l’envoi que je me suis aperçue de la bourde que j’avais faite.
        C’est sûr que Ferrat n’est pas Barbelivien

              1. Désolé, désolé !!…..et puisqu’on parle de droits et si j’étais législateur je rendrais l’amabilité obligatoire…..çà éviterait bien des contrariétés et çà ferait disparaître la susceptibilité dont on est injustement qualifié dés lors que l’on s’en prend « plein la tronche ». Et puis finalement même les bougons s’en trouveraient fort aise tant cette douce qualité est agréable à partager….pas vrai Goux ….

                1. Je ne me sens nullement visé par cette accusation de non-amabilité. En revanche, vous pourriez, vous, être taxées de mauvaise éducation : une femme ne doit jamais appeler un homme par son seul nom de famille (la réciproque est tout aussi vraie). On n’a pas fait notre service militaire ensemble, bon sang de bois !

                    1. C’est curieux, cette obstination à feindre de me trouver agressif, mal aimable, butor, et j’en passe, alors que je suis la correction, la délicatesse et l’élégance même.

                    2. Et voilà!!! d’une journée des Droits de la Femme, elle est transformée en thérapie pour Didier Goux. Décidément !!!!

                  1. un clin d’oeil non plus, non plus on n’a pas le « droit ».. mais tant pis😉

                    1. tu parles de ‘forum’ 80-5 (un rien m’amuse!) là où l’on dit « bonjour, merci, au revoir » ça ne se fait plus, be rassured, même l’invective se démocratise, bref, ça me fait penser (?) hier soir des cailles au dodo, que vois-je ce matin..
                      Enzo la tortue a soulevé sa gangue de terre, rayon de soleil, ouvre un œil.. tourterelle couve déjà (qqls jours)
                      (/élevé au grain) cé le Printemps !
                      qql autre remarque ? yes, voilà des ‘nimaux au féminin ! (ça change du ver de terre..) les chats eux.. miaoow

                2. Oh « le » Didier veut se faire + méchant qu’il ne l’est… à moins que se soit son andropause qui le travaille (lol). C’est un gros nounours

  3. @ Juan Ce n’était pas la « journée internationale de la femme » mais celle des « Droits de la Femme »

  4. aurore.

    je parie que tu es une femme…me trompe je..?

    je tiens quand même à dire qu’il y a des hommes obscurs qui rendent leurs femmes heureuses ; et des femmes éclairées qui rendent leurs maris malheureux…

    c’est tout ce que j’ai à dire sur ce sujet

    1. Stanislas
      Je me suis peut-être mal exprimée en parlant « d’obscurs ». Je faisais simplement référence à ces intégristes qui asservissent les femmes et en même temps détruisent des sites millénaires.

      Mais sinon oui je suis d’accord avec toi. Il existe bien des hommes battus et dont je regrette qu’on en parle pas assez…. ça fait partie de la parité, il me semble !

      Par contre je trouve désolant qu’il faille une « Journée de la Femme » ou une loi sur la parité pour reconnaître « les droits » de la femme.

      Et non je ne suis pas une féministe enragée.

      Et oui je suis une femme.

    2. tu Onfrayte, Stan ? (page suivante) n’empêche, sans aller jusqu’à ‘société matriarcale’ (et pourquoi pas) bref, qqls pays Afrique, Asie (et jungle sud américaine?) aussi nord Europe, et eskimo.. ça se passe bien, n’est-ce pas.. puis-je un ‘moins de tension’..
      suis pas spécialiste mais on se comprend;
      quelle idée de cette notion (si vulgaire ! insane /psychopathe etc.): Supériorité #infériorité.
      Je zappe les 3 barbus sur un nuage (enfin « nos » interprétations; pas envie de m’étendre) genre: ceux qui savent lire (le droit-de) et les cul-terreuses.

      (tant pis des vanités) On en est encore là ?! perte de tant d’énergie et de talent ! ah ouais ça me fait mal aux.. d’être du côté de l’obscur.. pis j’arrête sinon m’énerver..
      allez, bonne soirée les Cailles ! /t’as vu, elles ont résolu le ‘problème’ ..héhé..

  5. les femmes, Toutes les Femmes ! god ver domme..
    faut encore (!) le dire, eh oui Aurore, lui consacrer une-journée.. non mais je rêve.. (hélas..)
    Quand ?! question pointue, dont je ne verrais l’issue.. god ver domme.. Quand ?! notre moitié /’notre’: mon instinct de propriété s’exprime ? le mien plutôt démuni, on se comprend..
    Quand ?! La Moitié de nos existences.. alors Egalité !
    il n’y a rien à négocier, quedal, nada

    paque on a plus de poils ? de muscles ? (et la p’tite gambette entre les guiboles) plus de Sur Moi.. ah ouais c’est ça.. (débrouillez vous avec Freud, Lacan, Dolto..)

    les chiffres.. éloquents ! violences, abus, excès.. (pareil: débrouillez vous) les fractures, hématomes, les dégâts ravages psy irréversibles: no comptabilisés

    vu le témoignage d’une femme, revenue (ouf !) de « là-bas », disons Daesh casbah (et pas que !)
    « ventre (vagin elle dit) serpillère, fait la bouffe et ta gueule »
    tu parles d’une surprise..

    Femme je t’aime et pis cé tout

  6. Florence Arthaud n’était surtout pas « comme un vrai mec » en mer, elle naviguait courageusement comme une Grande Dame.
    Intense tristesse.

    ***

    1. oup’s.. je n’avais pas vu vos commentaires avant mon post.. pas grave, ça (je) ne change rien,
      yes, une (très) grande dame

      qu’est-ce que ça fait du bien (!) quand elles viennent taquiner ‘le marin’ (le bonhomme)

  7. (qqls mots d’une copine) Florence A, on s’aimait bien, on s’est promené, elle a volé, j’ai navigué..
    c’était une coquille de noix, de et avec Marie Noël Laborit et Eugène Riguidel (je l’appelais ‘le gène’) ils m’ont mis au-bar (copieux) rapidement après que je perde une manivelle (y disent ‘winch’) à la mer.
    Y avait sa fille aussi, 5-6 ans, elle m’a dit « tu ne diff pas de foto d’elle s’il te plait » no problemo.
    Oui, une bringueuse (ça tombe bien!) enfin tous les marins je suppose, ce soir là on fêté ses 36 ans (là 57) Calvi, octobre,

    elle avait d’ces mains ! des pognes.. elle s’intéressait à nos suspentes (‘cordages’) tissus (porcher marine par ex.) toussa pour dire, de la gueule, du métier (ah oui !) du caractère donc, mais aussi (…) espèce de distance, réserve, chouia introverte comme oublieuse du monde de mec (hein) alors de l’anxiété féminine.. (?) je sais pas..

    je l’aimais beaucoup Florence
    je crois que l’on est nombreux

  8. Et les femmes sont satisfaites! Une journée de la femme et c ‘est l ‘entrée du nirvana. Connerie de bonnes femmes. Il ne doit pas y avoir de journée pour l ‘ une ou pour l ‘autre. Il y a une vie en communauté et c ‘est tout. Le respect de l ‘autre doit primer.
    Connerie au même titre que les quotas. Les hommes politiques ont tellement la trouille d ‘ être dépassé qu ‘ ils ont créée des quotas. Et les femmes sont heureuses.
    Elles réclament l ‘ égalité, mais dans le même temps un mot un peu plus  » haut » et elles se réclament de leur sexe pour être respectées.
    En cas de naufrage, plus question des femmes et des enfants d ‘abord, la loi du plus fort rêgnera et vlan!

    1. certes et si-tu-veux; tiens pareil: la journée de l’enfant (enfance) vois-tu je suis partagé.. en être ‘obligé’ de lui consacrer une journée.. c’est bien (gentil) de vouloir signifier de sa précaire situation (abus et toute la bande) c’est ça n’est-ce pas..
      yes, plus qu’agaçant !
      on marche sur la Lune (et tutti quanti) ce qui ne nous empêche (nullement) de /tjs et encore ! fouler la « personne » (individus) qui Vit ! nos existences.. failli écrire ‘qui partage’..
      comment ‘partager’ une entité ?!
      tiens, j’entendais (Marc Lavoine) qu’importe le contexte: « faut arrêter de désigner, faut être avec », ben oui..

      que/si la femme (l’enfant, l’ado) se rebiffe ? utilise (attige) de son ‘statut’ ? vin diou, c’est la moindre des choses !
      y-a/avait-ka pas leur filer des coups de pieds dans le nez /je ferais pareil !

      ps, l’homme = 365 jours, + une tous les 4 ans ! c’est la bissex’; non seulement on se goinfre, on ne va pas se plaindre ! eh ben si..

Les commentaires sont fermés.