Les voies de la négociation à gauche


C’est peut-être une nouvelle page qui se tourne. Il n’y a pourtant eu aucun changement politique majeur. Mais les dernières élections nous ont projeté dans les suivantes, dans celles de 2017.

Que ferez vous en 2017 ? Que ferons nous en 2017 ? Que feront-ils en 2017 ? Certaines savent déjà qu’ils resterons chez eux, bien au chaud, incapables de voter. Pour ma part, je ne sais pas.

1. On aimerait croire qu’un rapprochement réel de la gauche aura lieu. Rien n’est moins sûr.

2. Il ne s’agit pas de changer d’avis sur ce que l’on croit. La politique actuellement conduite par François Hollande est pour moi une reddition assez incroyable. Mais je ne l’assimile pas à celle de Sarkozy. Elle en a de nombreux points communs, d’innombrables. Mais Hollande n’est pas Sarko.

3. Si rien n’arrive, si rien ne change, Hollande sera seul, très seul. Encore plus seul. Il aura peu de soutiens.

4. On objectera qu’il y a plus d’électeurs à soutenir Hollande qu’à soutenir le Front de gauche. C’est vrai, mais ce constat ne sert à rien: il y a plus d’abstentionnistes encore. On peut aisément supposer qu’il y a pas mal d’électeurs de gauche parmi eux. J’imagine mal un sympathisant frontiste bouder son plaisir aujourd’hui et rater un vote.

5. Un compromis est une affaire de rapport de forces. Hollande a besoin de limiter les candidatures à gauche, et surtout celle du camp écologiste. Sinon, il est perdu. Qu’un quarteron de députés EELV ne comprennent pas cette évidence et se trémoussent pour obtenir un poste ministériel en 2015 est stupéfiant. L’opposition de gauche a une opportunité formidable malgré sa faiblesse électorale. Se rassembler des frondeurs du PS aux vrauchistes du FDG, de Nouvelle Donne aux écologistes. Puis d’aller négocier, de manière lucide et polie, avec l’équipe Hollande.

Comme d’autres, j’espère que la gauche trouvera cette voix du compromis.

31 réflexions sur “ Les voies de la négociation à gauche ”

  1. « il y a plus d’électeurs à soutenir Hollande qu’à soutenir le Front de gauche. » Est-ce si sûr ? Bon, je ne viens pas soutenir une paroisse plutôt qu’une autre. Je ne crois pas que le FdG fasse de brillants résultats en 2017. Je constate que le PS a tout simplement fermé en catimini la Coopol, son réseau social, dont la création avait pourtant coûté une belle fortune. Si cette fermeture s’est faite sans bruit, c’est parce que la Coopol n’enregistrait plus la moindre activité après avoir vu la création de près de 4000 groupes de discussion et la participation de plusieurs dizaines de milliers de personnes. En un temps qui semble maintenant remonter à avant le déluge.

    Chez moi le PS revendique un nombre d’adhérents qui fait une moyenne de cinquante à soixante par section. Pour désigner le candidat à la présidence du Conseil départemental c’est une moyenne de… quatre adhérents par section qui se sont déplacés.

    Alors je suis d’accord avec toi quand tu écris « Hollande sera seul, très seul. »

    1. Oui La Coopol ; pourtant, (naïvement) j’y avait cru…
      Cela démontre, je pense, l’immense décalage entre les caciques « solfériniens » et tous ceux qui, un temps, sont venu militer dans les sections, travailler sur les diverses conventions, toutes votées en fanfare, et sur lesquelles, Hollande et sa suite se sont assis dessus. Dans quelques temps « ils » vont proposer de baptiser le P.S. : Les Démocrates (je suppose). Un beau foutage de gueule…
      Bientôt un Congrès : préparer les chapeaux pour les lapins qu’ils vont nous exhiber ?

      1. Il reste encore de nombreux endormis qui continuent de voter Hollande par habitude, en croyant encore qu’il est de gauche. Ce retard à l’allumage est en cours de réduction , au fur et à mesure que les mesures de « gauche » viennent quelque peu leur mettre des claques pour les réveiller…

  2. La Gauche de la Gauche devrait s’unir (j’y inclu EELV) pour faire front et peser mais hélas, les querelles d’égos…

    « Que ferez vous en 2017 ? Que ferons nous en 2017 ? Que feront-ils en 2017 ? Certain(es) savent déjà qu’ils resterons chez eux, bien au chaud, incapables de voter. Pour ma part, je ne sais pas. »

    Pareil… j’ai du mal à me projeter, surtout au regard de mon quotidien de moins en moins de Gauche, c’est à dire ne plus rentrer dans les cases comme du temps de Gugusse 1er et de son prédécesseur.

    Plus j’essaye d’avancer, moins les portes s’ouvrent.

    Je me d’emmerde donc avec ce dégoût de participer à la non-avancé de ce pays.
    Et malheureusement, nous sommes nombreux, bientôt légion.

    Ça va péter. Ça pétera. Sans nul doute.

  3. Une bonne idée de Melenchon de vouloir s’associer à nouvelle Donne qui a de bonnes idées..mais Melenchon doit « s’adoucir »…ma seule certitude à ce jour car 2 ans nous séparent de 2017, c’est de ne pas me déplacer si par malheur nous devions choisir au deuxième tour entre Le Pen et Sarkozy….pour le reste en voyant Hollande continuer sur la même pente malgré nos avertissements et malgré sa volonté de flexibiliser jusqu à le tordre le code du travail (ce qui n’engendrera rien de positif en terme d’embauches) je ne suis guère optimiste !

  4. Avant mitterand, je votais socialo. Après, j ‘hésitais, mais, la routine m’ a poussée à voter socialo. Après Jospin, je jurais plus jamais socialo.
    Après Sarko, le vice du maso me reprenant, j ‘ ai voté Hollande….
    J’ ai vite compris qu ‘encore une fois, je m ‘étais trompé, ou plutôt, que les socialos m ‘avaient encore floué.
    Depuis leur participation dans les gouvernement successifs, les écolos( sous divers appellations), ont toujours foutus la m… sans rien apporter de concret. Quand on me dit que le FN n ‘a pas de programme, il est risible de se demander .
    A première ( et même plus ) vue, tous naviguent à vue.
    Comment prétendre que la relance est là alors qu ‘ elle ne bénéficie que de l ‘ effet baisse du baril et de l ‘euro.
    Comment relancer l ‘économie quand les usines et fabriques n ‘ ont pas de commandes. Comment acheter si les gens n ‘ ont plus de pouvoir d ‘achat.
    Croire que la Grèce peut envoyer balader ses créanciers est une blague. Qu ‘ elle fasse tourner sa planche à billet est irréalisable. Elle pourrait le faire si elle était capable de vivre en autarcie, le peut- elle?

    1. une différence (qu’importe sa taille): je ne comprends pas vite.. franchement, un prétexte pour venir dire ‘bonjour’, car 1) je suis largué 2) rien à dire..
      ah si, François H je l’ai tjs vu (tout) seul.. encore plus quand Ségo est partie.. pour qui je garde (‘conserve’) de la sympathie; ce qui est sans risque n’est-ce pas, puisque pas encore ‘testée’..
      sinon, bonne Pâques etc. la fête (?) à résurrection, si ça a marché une fois (et) pour un, peut-être que..

  5. Que faire ?
    La première chose serait peut-être de définir un peu ce que la gauche devrait être et donc proposer
    et puis ce que la gauche ne peut pas être, ce qu’elle ne peut pas faire.

    C’est pour moi d’une grande clarté et simplicité:
    – la gauche n’existe que comme recherche de justice sociale, ça prévoit les luttes pour les égalités et les libertés et quand même un zeste de fraternité
    à ce titre le PS n’a plus grand chose à voir avec l’universalisme de sa fière devise républiquaine.
    – la gauche ne peut accepter la compétition sur les bas salaires au nom de la doxa ultra libérale, comme cette Loi est celle de l’Union Européenne et son repaire de banksters, de lobbystes pourris et Juncker le grand fraudeur fiscal.

    – la gauche ne peut accepter de participer ou même approuver les aventures neocoloniales meurtrières sous égide américaine et le bellicisme de l’Otan, comme seule politique internationnale.

    En conclusion la Gauche pourrait se retrouver pour sortir de l’euro, des diktats Bruxellois, et retrouver ses marges de maneuvres économiques et sociales appuyées sur les valeurs qui devraient rester les siennes.
    La Gauche devrait s’opposer au nouvel impérialisme US et les agitations des néocons, mais pas que, et sortir de l’Otan.

    A gauche une seule personne JL Mélenchon tient un peu ce discours. Et ses amis du Front de Gauche ne le suivent pas trop; quant à une alliance avec les putassiers d’EELV hyper européistes se serait un désastre. Cette Gauche de la gauche/droite est donc complétement illisible.

    Et ce n’est pas parceque LePen fille a pris opportunément ces thèmes qu’ils ne sont plus de gauche.

    1. Bine vu .Tout dépend de ce que l’on compte faire avec? de plus Miss Lepen risque de se retrouver Inéligible aux prochaines élections en raison de sa condamnation possible pour les fameux tracts falsifiés (elle est en appel) alors je pense que rien n’est actuellement figé et qu’on ne peut pas, par conséquent, voir exactement ce qui va se produire, ni comment les électorats vont réagir, en se basant sur l’évolution des derniers résultats électoraux. ARAMIS

      1. Je reste inébranlable sur ce qu’est le devoir de la gauche par rapport au peuple: ça c’est pas négociable.
        Chercher à gagner une éléction est dérisoire, voir infâme, si c’est au prix de son âme.
        je refuse de considérer le FN pour autre chose que ce qu’il: le nouveau refuge des désespérés, exclus et coculs; c’est cet électorat qui vote aujourd’hui à coté des pétainistes (l’UMpisse en a sa part faut dire) et c’est cet électorat et les abstentionistes qui interroge la gauche.

        La lutte continue et salut à nos amis de Syriza (la souris qui rugissait contre la pieuvre ).

    2. votre propos illustre parfaitement la solitude dans laquelle chacun va se retrouver si rien ne change: traiter les écolo de « putassiers hyper-européistes » n’avance à rien. Le FDG est seul dans un coin, même JLM l’a crompris.

  6. Ca fait déjà un moment que le P.S considère que son électorat n’est plus ouvrier/employé . Et comment pourrait-il en être autrement ?, Rien que le tour de passe-passe du traité de Lisbonne, ou le PS s’est ouvrtement foutu des citoyens, démontre que ledit P.S a choisi la voie libérale . Et on ne parle pas du TSCG, de l’ANI, du GMT ( qu’Hollande voudrait voir vite conclu ), du quasi enterrement du code du travail, de l’abandon de la fameuse « grande réforme fiscale » etc…
    Si il doit y avoir rassemblement de la gauche, ça passe par l’éclatement du P.S . Mais qui sera assez courageux, dans ce parti, pour en mener la révolution ? .

    1. Bien vu Alain. Le gros problème de pépère 1er et du PS solférinien c’est justement d’avoir toujours la prétention de s’exonérer de l’électorat populaire quand tout baigne pour lui et de prétendre pouvoir le mobiliser à son avantage d’un claquement de doigts quand il en a besoin. A la longue, çà lasse les gens, et comme le coup de l’épouvantail FN ne fonctionne plus pour donner vie au balancier PS/UMP ayant servi trente ans durant, ils sont mal de chez mal, d’autant que son choix d’essayer de récupérer de verts qui n’en sont pas plus que le PS ne serait social en croyant fragiliser la coalition de vraie gauche qui se coalise lentement, ne peut aller bien loin vu la tronche de la tête de gondole représentée par l’arriviste Placé. ARAMIS

    2. qui sera assez courageux, dans ce parti, pour en mener la révolution ?
      je crois que c’est démarré et les courageux sont les militants et électeurs qui votent avec leurs pieds.

      Soyez gentil de ne pas mentionner le pacte d’esclavage transatlantique, ça fait monter ma rage.

      1. le Ps libéral (je fais court) y m’semble que c’est pas nouveau.. par ex. Mitterrand, bon il/ça a fait peur (& programme commun etc.) alors dans un premier temps fuite et de l’entrepreneur et des capitaux, mais aussi le souvenir d’une bourse, d’un Cac 40 qui a satisfait nbr de p’tits rentiers de tous bords.. (j’étais à l’étranger)
        je n’en tire aucune conclusion, comme je disais ..chouia paumé, pour ce qui est de l’impératif, simulacre, immunité.. pourrais rajouter « sœur Anne que vois-tu venir.. » et autre couleuvre au menu, bref je suis dispo et solidaire bien sûr des camarades (y a pire)
        alors un re-hello /cool le 19:30 Charles; et/mais aussi qui ? quette (t’as commencé avec « Um’pisse ».. /la minute détente) qui.. dès qu’il y en a ‘un’ et même si je force un peu le trait, l’inévitable impression qu’il se fait/fera dézinguer, par ‘son’ camp je veux dire..

        1. @Ti suisse
          Le programme commun, c’était avant 1981 . Tonton l’a enterré dès 1983 et s’est, ensuite consacré à flinguer le PCF . Bien sûr que le PS libéral, c’est pas nouveau, mais ça a accélèré depuis 2005 et le référendum du TCE ( dont on se doit de rappeler qu’à part quelques uns, tous les caciques du PS étaient pour .

      2. Si ça pouviat faire monter la rage du plus grand nombre de citoyens, croyez bien que je ne me priverais pas de l’évoquer .

  7. Aucune solution à gauche n’est envisageable tant que Hollande gardera assez de soutiens pour faire sa politique de droite libérale , peu différente de celle de l’Agité d’avant .
    Les solutions apparaitront quand cette clique libérale aura dégagé , pas avant , quand elle aura subi défaites sur défaites et que beaucoup de déçus et d’éjectés auront compris qu’ils ont fait fausse route en abandonnant les ouvriers , les gueux , les employés , les chômeurs et les précaires au profit des actionnaires , des banquiers et du patronat .
    Mais c’est vrai qu’il est important de préparer l’après 2017 .
    En écartant surtout tous ceux qui ont participé à cette casse , sinon , la crédibilité sera proche du zéro absolu et d’autres pourraient ramasser la mise .

    1. C’est bien beau, mais comment écarter tous ceux qui participent et ont participé à la casse. Protégé pas les lois
      , ce sont toujours les mêmes ou leurs familles qui occupent les postes.
      Le seul moyen, marine à l ‘essai pendant 5 ans.
      La gauche est nostalgique de l ‘après guerre et est resté bloquée dans des idées désuètes.
      Et oui, marine risque une condamnation pour faux emplois. Le PS,l ‘UMP, le PC etc .rémunèrent de faux collaborateurs depuis des dizaines d ‘années, jamais de problème. Pour aller si vite, faut-il que nos véreux aient la frousse de perdre leurs mannes.

  8. Bah ! Le FN sur la touche, l’UMP au radar, le PS en implosion, Les verts en chamaille entre rebelles sans griffes et vendus aux dents longues, la Coalition d’un front de vraie gauche encore en gestation et le Centre en attente d’on ne sait quoi, çà va en faire du choix…

  9.  » Que ferez vous en 2017 ? Que ferons nous en 2017 ? Que feront-ils en 2017 ? ………….. »

    la seule certitude à ces trois questions en une, c’est la troisième :
    les politiques continueront à faire les cons en 2017……

    quant aux deux autres, 2017 c’est loin, ça fait beaucoup de grosses et fortes émotions, de stupeurs médiatiques à encaisser….

    donc beaucoup de boites de cachets apaisants ou de pisses mémères au tilleul à avaler pour aller vaillamment dans l’isoloir sans trembler et choisir avec le plus grand sérieux, la langue aux commissure des lèvres, l’alternance bananière bruxelloise qui va bien…..

    un coup pour la gauche de droite et un coupe pour la droite d’ouverture à gauche…

    la politique c’est une vraie concurrence pour les kynésiologues

  10. compromis à gauche ou pas, je ne vois pas personnellement ce que ça pourrait apporter à la France puisque c’est la politique décidée à bruxelles qui est en œuvre.

    La politique de bruxelles est vraiment à gauche, si l’on qualifie le fait de détourner l’argent des richesses produites, vers des régions exotiquement financières…

    L’expression populaire ne dit elle pas « mettre de l’argent à gauche » pour qualifier le fait de planquer son fric du circuit économique….

    quant à reconnaitre que hollande n’est pas sarko, il n’y a aucun doute la dessus, sarko décide d’aider les copains sans vergogne alors que hollande a distribué le CICE et le pacte de responsabilité, 40 milliards….parce qu’il n’ avait pas le choix – tout est donc dans le scrupule, mais finalement le résultat est le même, l’argent remonté ne ruisselle toujours pas…

    tout ça pour créer de l’emploi, et ça marche, le chômage augmente bien moins vite..

    sarko n’est pas hollande, indéniablement, sarko a ouvert son gouvernement à gauche alors que hollande ne l’a pas fait…sauf peut être avec macron et valls…..un détail..

    sarko n’est pas hollande. sarko a mis en œuvre la RGPP alors que hollande a décidé de s’occuper des restrictions budgétaires des collectivités territoriales au plus mauvais moment…

    le résultat sera différent…avec sarko on ne remplace pas les emplois publics, on laisse donc les retraités partir en paix et on retarde l’âge de la retraite…

    avec hollande, on diminue les emplois territoriaux et les investissements qui vont créer des charrettes chez ceux qui travaillaient grâce aux marchés publics………tout en envisageant de créer de l’emploi à 100 000 euros pièce grâce au CICE et au pacte…quand l’emploi public de base coûte une trentaine. de milliers

    sarko n’est pas hollande.

    ils distribuent l’argent public dans le privé,

    – le premier pour le plaisir d’aider des potes en difficulté dans la distribution des dividendes en se disant que le ruissellement va ruisseler….

    le deuxième en se disant que ça va aider la compétitivité de la France à l’export alors que les entreprises qui ont touché le plus n’en faisait pas et que la monnaie était au sommet de sa forme vis à vis du monde entier;..
    et on attend toujours les résultats des créations d’emploi, quand un économiste avait prédit que le CICE serait récessif en 2014 et 2015…

    mais pas grave…faut arroser puisque ça ruisselle ensuite…

    faut reconnaitre que sarko n’est pas hollande, vraiment…les méthodes de ruissellement sont différentes à n’en point douter…

  11. Nous atteignons des sommets. Même les CRS trouvent leurs conditions de  » travail » difficiles! Trop de travail à monter la garde devant les synagogues, mosquées et autres musées et Cie.
    Il faut leurs payer des vacances, par exemple au Mali au Sahel, en RDC, et ramener nos militaires travailler en France .

  12. Nos soldats n’ont pas à défendre le territoire des affairistes. Cà nous coût combien encore cette lubie de pépère qui veut plaire aux ricains ?

  13. Malheureusement, ce qui se passe en Afrique dépasse largement le cadre des  » affairistes ». C’est l ‘avenir du continent et par retour du notre qui est en jeu.
    Les autres pays de l ‘UE font mine de l ‘ignorer, surtout l ‘Allemagne qui espère tirer les marrons du feu ensuite sans dépenser dans ces conflits. Pour les ricains, grand s fouteurs de me…dans le monde, n ‘ayant rien à envier aux russes, leur seul soucis est la domination du monde. La Chine, fidèle à sa politique, surveille et s ‘arme.
    La politique est aussi autre chose que les courtes vues, il est dommage qu ‘une puissance comme la France ne soit plus en état de représenter ses valeurs d ‘antan. Les français ont perdus confiance dans leurs hommes politiques et par le fait dans leur pays.
    Les 50% d ‘abstention prouvent simplement que les gens n ‘éprouvent plus aucune utilité d ‘aller faire leur devoir de citoyen.

Les commentaires sont fermés.