On tue donc par centaines


Les proportions meurtrières atteintes en Afrique (Boko-Aram) ou au Moyen Orient (Daesch) dépassent ce que nous appelions l’entendement.

On tue donc par centaines.

Au Kenya, il y a tout juste 10 jours, quelque 150 morts, un massacre commis par des Shebab qui a suscité une indignation… modeste.

« Le jeudi 2 avril 2015, quatre djihadistes appartenant au groupe islamiste somalien Al-Shabbaab franchissent le portail de l’Université de Garissa, ville située dans l’est du Kenya, à moins de 200 km de la frontière somalienne. Sans pitié, ils exécutent les deux gardes avant de se débarrasser d’un groupe d’étudiants priant matinalement à la chapelle universitaire. Pour terminer leur sale besogne, les shebab se réfugient dans l’un des quatre dortoirs du campus. Et pendant onze longues heures le commando islamiste massacre sans pitié les étudiants qui ont eu le malheur de se retrouver dans leur champ de tir ou d’être chrétien.  » (Lire la suite)

Le journaliste malien qui a écrit ses lignes il y a quelques jours s’est énervé sur le double traitement des médias et chefs d’Etat… africains. Ces derniers, si prompts à se joindre aux commémorations post-attentats Charlie furent bien silencieux cette fois-ci.

 

16 réflexions sur “ On tue donc par centaines ”

  1. Il a raison d’être en colère. Il y a de quoi. Mais, ne fait-on pas taire ceux qui veulent parler, ceux qui veulent dénoncer ces barbaries en employant les vrais mots ? Prenons l’exemple de la France : Que cherche-t-on à nous faire faire quand des bien-pensants dénonce une « islamophobie » prétendue grandissante dans notre pays, alors que dans ce même temps des chrétiens sont soumis à l’esclavage et assassinés en Afrique, par des islamistes ? N’est-ce pas : « Chut, taisez-vous, car dans votre pays il y a des agressions sur les musulmans. » Une méthode qui marche fort bien sur nous, habitués que nous sommes à toujours être qualifiés de colonisateurs coupables.

    1. Rien ne nous interdit de dire la réalité des choses. Le problème, c’est que nombre de personnes veulent profiter de l’évènement du moment pour assener son opinion pour la transformer en vérité masquant en cela des arrières pensées.
      Entre les « cassandres » qui prévoient la fin d’une civilisation, et les naïfs qui ne jurent que par le respect absolu (qui à remette en cause les fondements républicains) de l’identité de telle ou telle communauté, il reste de l’espace.

      Michel ONFRAY, l’a très bien formulé.

      Sur le massacre des étudiants, on peut, (on doit) s’interroger quant à la résonance (absence ou presque) donnée à l’évènement en comparaison du 11 janvier en France.

  2. Quelle valeur donnons nous à ces morts quand nous en parlons si peu….quelle valeur donnons nous à la souffrance de toutes ces familles dans le deuil…..sommes nous vraiment Charlie ?

  3. Fort heureusement – c’est le côté consolant de l’affaire –, on peut encore affirmer bien haut que cette boucherie n’a rien, mais alors là rigoureusement rien à voir avec l’islam. Sinon, ce serait vraiment trop moche.

    1. Et je suppose que vous allez écrire sur votre blog que les chrétiens sont responsables des agissements en ouganda de l’armée de résistance du Seigneur… groupe qui entend prendre le pays pour y instaurer un pays régi par les 10 commandements, et pour y parvenir employant de nombreux enfants soldats.

      C’est marrant, la « réacosphère » parle assez peu de cette secte chrétienne…. mais c’est bien connu, y a que les musulmans qui sont méchants.

  4. Désolé, mais c ‘est faux. C’est justement l ‘ islam dans son coté noir.
    C’est le coran prit au sens littéral. Dire et répéter que l ‘islam n ‘a rien à voir, qu ‘il ne faut pas faire d ‘amalgames est simplement faux.
    Ce qui ne veut pas dire que tous les musulmans sont des assassins.
    Beaucoup ont compris que leur croyance ne les poussait pas obligatoirement à massacrer les infidèles.
    La France intervient en Afrique, nos militaires sont en permanence sur la corde raide. i l y des musulmans dans notre armée, les envoyer séparer des groupes de religion différente qui se massacre depuis des années n ‘est pas facile . Nous savons tous que cela finira comme toujours, nos soldats seront accusé de mille choses et la France de jouer les colonisateurs par ceux la même qui crient au secours.
    Les mal pensant diront, là aussi comme d ‘habitude que c ‘est pour ceci ou cela que nous intervenons, la différence est que beaucoup de pays sont en Afrique pour ceci ou cela, mais que d ‘aucun n ‘ intervient..

  5. Oui , on continue de tuer par centaines , mais pépère comme l’Autre agité d’avant continue aussi de faire des courbettes et de vendre du matos de guerre à ceux qui propagent cette idéologie mortifère , ces pays du Golfe qui ont financé tous ces barbares .
    Alors tout ça n’est que du pipeau pour blaireaux .
    Et dire qu’au Yémen la France et les USA soutiennent en sous main la coalition sunnite contre les Houthis chiites , tout ça pour les intérêts de l’Arabie-Saoudite !
    On tue par centaines , mais pourquoi ne faisons-nous jamais la guerre aux vrais tueurs ?

    1. Parce qu’ils ont fric et pétrole . Mais, un autre point de vue est qu ‘il serait temps que les africains prennent leur sort en main.
      La colonisation, l ‘esclavage ont eu beau jeu, depuis 60 ans que ces pays sont libérés du joug des vilains blancs, la situation n ‘a fait qu ’empirer. Si, comme dit,boko aram massacre tous les habitants du coin, il ne reste qu ‘eux dans la zone, qu ‘attendent les pays pour raser ce secteur? Actuellement, seul les militaires tchadiens paraissent ont la volonté de les combattre. Mais, sitôt un village libéré, ils sont obligé de le remettre aux autorités du pays, autrement ils seraient considéré comme armée occupante. Sitôt les tchadiens parti, sitôt les boko revenus, car l ‘armée du pays fuit plus vite que les autres ne reviennent.

  6. En Centre-Afrique, les chrétiens ne font pas, non plus, de cadeaux aux musulmans . Au Yémen, les Chiites et les Sunnites s’entretuent allègrement, etc…!
    Ce ne sont certes pas massacres, tueries et autres exactions commis au nom des religions qui me reconcilieront avec celles-ci .

    1. Je suis bien d ‘accord avec vous. Il est certain que le communisme n ‘a jamais tué personne .

      1. Visiblement, vous n’avez toujours rien compris . Un cerveau, faut le faire travailer .

        1. Bin alors le vôtre est au chômage depuis longtemps. Vous ne vous contentez pas de commenter ,vous déversez votre fiel sur les religions.En particulier sur les cathos, ce qui pose la question:

  7. Malheureusement, nous sommes ainsi faits que nous sommes d’autant plus émus par des massacres qu’ils concernent des gens avec lesquels nous avons davantage de points communs.

    Sommes-nous très sensibles aux massacres de musulmans par des hindouistes en Inde, qui se renouvellent régulièrement ? Quelles sont nos réactions, chaque fois que les médias en parlent – lorsqu’ils en parlent ?

    Comprenons-nous d’ailleurs quelque chose aux massacres réguliers dont l’ Afrique est le siège permanent depuis la décolonisation? Quelle mobilisation, chez nous, lors des massacres au Sierra Leone, au Rwanda, au Darfour, au sud-Soudan, en République du Congo – et j’en oublie? Sommes-nous autant affectés par les massacres de chiites que par ceux de chrétiens ?

    Nieriez-vous que les massacres de chrétiens suscitent, chez nous, plus d’émotion que les massacres de chiites, pourtant bien plus nombreux ? Avez-vous vu dans le métro parisien beaucoup d’affiches pour sauver les chiites d’Orient? Ou les Tutsis, lors du génocide (car, là, c’était carrément un génocide ) rwandais ?

    1. Encore faudrait-il savoir ce que sont réellement les chiites d ‘ orient. De qui ou de quoi se réclament-ils et ou?
      La RATP avait été muette sur les affiches invitant les musulmans à venir fêter la fin du ramadan à la mairie de Paris. La même mairie qui s ‘oppose aux crèches dans les lieux publics qui qui offre une fête pour le ramadan. C’est dingo à la mairie
      L’ ONU est intervenue au Rwanda, des militaires ont été déployés avec consigne de ne pas se mêler du conflit!! Comme partout où ils sont envoyé, la consigne est la même, éviter toutes ingérences, ne pas tirer sauf en cas d ‘attaque directe et preuves à l ‘appuies. Protéger les populations civiles se réfugiant auprès d ‘eux, mais les abandonner dés leur départ ou changement de camps! Ce qui se termina par l ‘accusation de la responsabilité des massacres envers l ‘armée française par ceux là même qui ont fait ces massacres .

  8. Les massacres ne sont pas le fruit des religions. Ces massacres sont le résultat de la décolonisation. L’ afrique était un continent livré aux explorateurs et aux aventuriers. Des gens fuyant les guerres et la misère ( tient ? )se sont installées, défrichées et mis des terrains immenses en culture. Des armées ont suivies et ont établies des frontières basées sur des sites naturelles en englobant des tribus en guerre entre elles depuis des siècles. La paix régnant plus ou moins sous la colonisation, les haînes ancestrales ont refait surface sitôt indépendant. Chaque clan voulant participer à l ‘ exploitation des autres
    Depuis quelques dizaines d ‘années, l ‘islam est venu apporter ses nuisances. Comme partout où elle arrive, elle veut imposer ses règles, coutumes, et atrocités. Le nier ne sert à rien, il suffit d ‘ ouvrir les yeux et oreilles. Partout où de nouvelles mosquées se sont bâties, les guerres de religions ont commencées .. .
    l

Les commentaires sont fermés.