qwant

Qwant, l’alternative à Google


C’est un moteur de recherche européen, développé par une entreprise française. Qwant fait peau neuve au moment où Google fait l’objet d’une enquête européenne pour abus de position dominante.

Le site promet un minimum de respect.

« Nous ne traçons pas nos internautes. Nous n’avons aucun accès à leurs données personnelles » Jean Manuel Rozan, président de Qwant.

Aux Etats-Unis, Google représente encore les 2/3 des requêtes, mais il n’y a rien d’inéluctable. Le souci que nos sociétés ont désormais avec Google est son expansion revendiquée, assumée, et réussie dans tous les domaines de la captation des données personnelles. Sans faire de la mauvaise paranoïa d’anticipation, Google s’approche de SkyNet. Ses patrons sont comme les « vilains » media-moguls de James Bond ou du plus récents « King’s Men« , des gourous dont le succès entrepreneurial a fait dériver la pensée vers des envies de vie éternelle et de domination mondiale.

 

 

 

« Votre ordinateur ne sait pas encore tout de vous. » Larry Page

 

 

Un nouveau populisme de l’internet est à l’oeuvre. Il consiste à disqualifier les institutions politiques, les Etats, l’action publique en général. La « main invisible du net », comme hier celle du Marché chère à Adam Smith, serait là pour servir aux gens ce qu’ils souhaitent, par-delà les mauvaises régulations politiques. Google est l’incarnation d’une décennie: le site vous apporte les réponses aux questions, à toutes les questions, que vous vous posez, avec une rapidité souvent inégalées. Prétendument sans censure si intervention humaine.

La « machine » serait neutre. On sait qu’il n’en est rien.

J’adore Google. Je suis tombé dedans comme bien d’autres. J’utilise Gmail, Google Maps et tout le reste. Sarkofrance a été créé sous Blogger (même si j’ai pris soin de mettre ces Coulisses chez WordPress). Il est très difficile d’en sortir tant l’entreprise est efficace.

Dans le passé, les Etats sont parvenus à terrasser quelques mastodontes économiques à coup de régulation anti-trust et autres. Les banques américaines, par exemple, ont été démantelées après la Grande Crise. Qu’en sera-t-il avec les géants du Net ?

Pour l’instant, utilisez Qwant, même si le moteur a moins d’efficacité que Google.

Pourquoi être pressé ?

11 réflexions sur “ Qwant, l’alternative à Google ”

  1. je sais pas tout (ça, c’est fait) élevé au syndrome « Machin is watching you », chacun sa pudeur (cool, ne suis pas-secret) je sais la patience aussi écouter les conseils (j’ai un machin perso qui trie)
    sinon/donc il reste tout-plein de trucs, même celui de se faire plaisir ! (aïe, je sais qql’un qui ne supporte pas cette sentence, bah il survivra) bon dimanche🙂

  2. Et si vous avez la fibre écologique, voulez agir pour la reforestation de l’Amazonie, utilisez Ecosia.

  3. bon ben c’est fait, j’ai ajouté qwant à mes moteurs de recherche.
    Pour l’instant, il répond à mes besoins.

  4. Un défaut majeur, tout de même : il ne donne pas les dates des réponses fournies: on ouvre un article siur un sujet d’actualité, et on découvre qu’il remonte à 2001…

    1. ça ne serait pas trop gênant si on disposait d’outils de recherche, mais je n’en n’ai pas trouvé.

  5. je l’avoue….je trouve google « génial »….mais c’est pas une raison pur qu’il prenne le pouvoir….alors pourquoi ne pas en essayer un autre !

  6. L’assemblée nationale a adopté sans surprise la mise en place de « boîtes noires » au troisième jour de l’examen du projet de loi sur le renseignement. Philippe Wojazer / AP C’est dans un hémicycle quasiment vide qu’une trentaine de députés se sont prononcés, dans la nuit de mercredi 15 à jeudi 16 avril, sur la mise en place de « boîtes noires », un dispositif controversé visant à surveiller le trafic sur Internet. Examiné depuis lundi…… ( voir revue de presse  » défense » .)En gros, une boite noire serait mise en service dans tous les fournisseurs d ‘accés( qui refusent et menacent de partir ailleurs ), et dans le même temps un fournisseur français ouvre!!.
    Encore une loi votée avec la seule présence de 30 députés sur 577.
    Certains mots clés déclencheraient une alarme et l ‘hébergeur serait tenu de donner le nom de l ‘abonné . .

    1. Qwant est un fournisseur d’accès ?

      S.F.R. Orange, Free etc., c’est quoi alors ?

Les commentaires sont fermés.