L’erreur politique d’Emmanuel Todd


C’est pitoyable, effroyable, réel, évident.

Le Monde fait sa une du soir, veille de l’anniversaire de la fin d’un conflit mondial et de la Shoah, sur une gauche qui se déchire sur l’après Charlie. On se dit qu’il ne lui manquait plus que cela, à la gauche, se « fracturer » sur Charlie. On se dit que nous sommes tombés bien bas.

En cause, le Monde s’appuie sur la « polémique de la semaine », le bouquin d’un intello par ailleurs intéressant et fascinant, Emmanuel Todd, qui s’est autorisé à qualifier les solidaires du 11 janvier de France blanche, bourgeoise et islamophobe, tout en expliquant que la « France aux commandes, celle de « Je suis Charlie », est celle qui a été anti-dreyfusarde, catholique, vichyste. » Todd a choisi ses termes pour faire mal, plus que pour convaincre.

Sans doute Todd avait il oublié l’essentiel, que cette manifestation suivait des… attentats. Qu’elle était une réaction contre des meurtres.

« Lorsqu’on se réunit à 4 millions pour dire que caricaturer la religion des autres est un droit absolu – et même un devoir! -, et lorsque ces autres sont les gens les plus faibles de la société, on est parfaitement libre de penser qu’on est dans le bien, dans le droit, qu’on est un grand pays formidable. Mais ce n’est pas le cas. Se moquer de soi-même ou de la religion d’un ancêtre est une chose, mais insulter la religion d’un autre est une histoire différente. » (source)

Quel est le message que veut véhiculer Todd ?

Que s’indigner après les attentats était injustifié ?

Qu’on en a trop fait  ?

Que Charlie Hebdo en a trop fait ?

Que les attentats sont « compréhensibles » à cause de l’islamophobie rampante qui frappe le pays ?

Ou parce que Charlie « l’a bien cherché » ?

Je n’ose imaginé que Todd réponde par l’affirmative à l’une de ses questions.

D’autres ont relevé les failles méthodologiques de Todd. Le garçon, pourtant habitué à une rigueur quasi-scientifique dans ses travaux précédents, s’égare dans des raccourcis infondés sur la composition d’une manifestation qu’il a du juger/jauger en regardant BFM.

« Beaucoup appartiennent à la classe moyenne, mais les jeunes de banlieue (dont beaucoup d’origine immigrée) et les classes ouvrières, eux, n’y étaient pas ». (source)

Il faut lire la réaction rédigée par Joseph Confavreux publiée par Mediapart sur Todd et ses méthodes: « Emmanuel Todd transforme son analyse cartographique d’une distribution non uniforme de l’émotion sur le territoire français en coup de force pour alimenter sa conviction que les foules du 11 janvier n’étaient que l’expression du « vieux fond catholique français » menées par des classes supérieures « fondamentalement égoïstes, autistes et d’humeur répressive ». »

Le même Confavreux poursuit à juste titre:

L’analyse de Todd est aussi biaisée par son rejet viscéral de l’unanimisme médiatique autour de la communion républicaine du 11 janvier. Ce rejet l’a sans doute empêché de voir les nombreuses affiches qui disaient aussi « je suis juif », voire « je suis policier », et non seulement « je suis Charlie », et de manquer ainsi la puissance politique et sociale qu’il peut y avoir à affirmer publiquement : « Je suis un autre. » Pour ne pas parler de quelques slogans auquel Todd adhérerait peut-être, tel : « Je suis en deuil. L’Otan, l’unité nationale, l’Europe forteresse… Non Merci ! »

Todd apparait comme un enfant du système médiatique, un garçon de 64 ans obligé de crier très fort dans l’excès et la caricature pour déclencher l’intérêt dans le flot de la sur-information ambiante.  Il a réussi son coup. Manuel Valls a déjà réagi au bouquin dans une tribune, avant même sa parution. Et comme Manuel Valls a pris sa plume, certains à gauche jugeront que Todd avait raison.

Si Todd n’avait pas lancé cette première diatribe contre les manifestants du 11 janvier, nous aurions entendu d’autres éléments plus intéressants de son propos. C’est le problème de ce type de bouillies . Elles cachent l’essentiel, elles attirent sur l’accessoire.

Car Todd soulève d’autres vrais sujets sur la fracture du pays (« on lance les minorités les unes contre les autres« ). Il n’est pas nouveau de lire que les inégalités progressent; que l’islam est la religion (d’une partie) des classes populaires.

Mais c’est trop tard. Nos esprits ont été aveuglés par ses premiers excès.

73 réflexions sur “ L’erreur politique d’Emmanuel Todd ”

  1. Que restera-t-il de cette polémique dans un mois? Bien moins que ce qu’il reste de l’esprit des manifestations, piétiné par nos élus ce dernier mois.

  2. Si peu de temps pour écrire un livre…çà laisse peu d’espace à la réflexion…
    Je ne comprends pas le pourquoi de ce livre….
    Avait il besoin de çà ?

  3. On ne peut rien reprocher aux gens qui exprimaient leur état de choc et leur légitime protestation contre le terrorisme. Il y avait de bonnes raisons a aller manifester mais la situation est biaisée par le racisme, cela m’a mis mal à l’aise. L’union nationale se fait très à droite dans un mauvais contexte islamophobe sur le dos des plus faibles. C’est le Front National qui a ramassé la mise d’où, je suppose, les réflexions d’E. Todd et ses « raccourcis ». Il met le doigt où cela fait mal à la bonne conscience de la gauche qui, qu’on le veuille ou non, n’est pas exempte d’attitudes néo-colonialistes.

  4. J’aurais tendance à renvoyer tout le monde dos à dos : les « Charlie » parce que, dès avant la manifestation moutonnière et bêlante, je les ai considérés comme quatre millions d’imbéciles (pour faire bref…), et Todd parce qu’il voit de l' »islamophobie » là où il n’y en avait pas (mais où, à mon sens, il aurait dû y en avoir).

    Bref, pour reprendre l’expression de Philippe Muray, c’est une polémique « moderne contre moderne » ; en ce sens, je la trouve plutôt réjouissante.

    1. didiergoux
      Ingrat ! c’est aussi pour que ayez le droit de nous traiter d’imbéciles que nous avons défilé….😉

      1. Sylvie : Comprenant votre réponse faite à mister Goux, je tiens cepêndant à préciser que das mon cas citant des hypocrites. Je parle là, surtout des politicards qui entendent s’en servir et non de l’élan de la foule qui s’est enfin bougée au bon moment et qui devrait même le faire plus souvent devant d’autres scandales, sans toutefois se laisser manipuler et récupérer par ceux qui ont intérêt à reprendre la main avant que ne se posent les vrais questions qui fâchent. ARAMIS

        1. claudecarron
          pas de problème….j’ai appris à vous « décoder » 🙂
          pour en revenir au sujet du jour, il faut être vigilant….si je ne crois pas à une islamophobie galopante j’ai l’impression qu’il y a une incompréhension galopante….qui fait que les gens s’éloignent petit à petit, se protègent….des autres, de la politique.. et on ne sait pas où çà peut mener.

  5. 1) pour en parler, il faut déjà lire le bouquin entièrement…ce que je n’ai pas fait;..

    2° une analyse de l’express à propos d’un type de gauche…..humm.

    3° une réaction de valls sur la liberté d’expression alors qu’il est le promoteur d’ une loi qualifiée majoritairement liberticide par nombre d’intellos et d’observateurs….certainement une occasion unique de faire détourner les yeux de sa loi….

    ça sent l’hyper émotion hyper exacerbée hyper court termiste……

    je rappelle que je ne fais pas de politique…..héhéhé

    sacré valls, il a des réactions toujours aussi franco….

    bon moi, je vais me souvenir du 8 mai 1945 il me semble que nous en avons bien besoin….

  6. Çà, quand on bouge le fond du bouillon que certains qualifient de lac tranquille « républicain » (le socialisme étant devenu caca et la République des bourgeois ayant le vent en poupe entre droite et fausse gauche), il y a évidemment des remontées de vase…

    Vilain Todd qui balance son pavé « soixante-huitard » dans la mare aux canards et empêche ainsi les hypocrites de s’émouvoir et de parler des fonds sereins de ce lac apaisé, sans avoir à se poser plus de questions approfondies. Gâchant ainsi l’image fabriquée de cette « union » des esprits « forcément » républicains face à la barbarie, soudée instinctivement pour aider (indirectement) pépère à garder son trône tout en continuant à faire nonchalamment de l’antisociale de classe… Vite ! Du Finkielfraut taré ou du BHL sirupeux… !ARAMIS

    1. Je n’ai pas été Charlie depuis le début, il était clair pour moi que c’était beaucoup une réaction anti-musulmane. La suite, les ivrognes condamnés ferme, les gamins 8 ans questionnés par la police, n’a fait que confirmé.

      Je n’ai pas lu ce livre de Todd, mais presque tous les autres.
      Juan a-t’il lu ce livre de Todd ?
      ou bien juste les articles réactifs de la bien-pensance ?

      La tyrannie des émotions, ça même à ça: un troupeau de gnoux.

  7. Salut Juan,

    Je suis en désaccord presque total avec toi sur ce coup. Je t’invite à venir lire mes deux derniers billets à ce sujet.

      1. http://partageux.blogspot.com

        Outre les deux derniers billets, tu peux lire mes billets de janvier en commençant par celui du 8 où je disais déjà ma grande méfiance à l’égard de ce qui se dessinait. J’y ai cité nombre d’objecteurs de conscience qui sentaient mal cette émotion collective.

  8. « vieux fond de catholicisme français  » !!! Moi je serais un « vieux fond de catholicisme français » !!! Je me gausse !!! Moi dont la famille a tant souffert des lois d’exception de Vichy, de la guerre en général et de la déportation en particulier, moi qui suis 100% pas_pure_souche, moi qui n’ai pas une goutte de sang français dans les veines mais qui me régale de bon vin et de cochonnaille , moi qui suis Républicaine et Démocrate et Dreyfusarde à fond_les_manettes et qui ai manifesté +++ entre les 7 et 11 Janvier derniers , de Répu à Nation en passant pas la Rue Appert, je serais « un vieux fond de catholicisme français » !!!!!!!!!!! Pauvre M. Todd, c’est triste de voir les idoles tomber toute seule. Même pas déboulonné, tombé tout seul il est … pfff ! Pauvre type ! ( A écouter absolument : le billet de Sofia Aram sur France inter ! )

    1. oui très bon billet de Sofia Aram ….et réaction pas sympa de Todd qui s’est retrouvé un peu coincé….dommage !

    2. Todd ne s’occupe pas des individus, votre cas personnel est hors sujet.

      La méthode anthropologique de Todd est à base des statistiques sur les structures familiales, la démographie, l’urbanisation, les régions périphériques, etc..

      De plus, les témoignages sont assez nombreux sur l’absence de certains et la sur-représentation d’autres. En même temps Todd juxtapose ses cartes (lire Le Mystère Français en collaboration avec Hervé Lebras) ) avec celles des manifestations et le nombre de participants. Il l’explique très bien au Patrick Cohen.

      Il y a quelque chose qui s’appele l’inconscient, ou pour Freud le subconscient, commencez par là, suivez avec l’inconscient collectif de Young.
      Je préfère nettement Henri Laborit (biologiste spécialiste du système nerveux) totalement déterministe, ça fait mal sur ce principe faussaire de Liberté. Et Todd en rajoute une couche sur les structures familiales comme déterminant d’une part de nos comportements.

      PS: en lisant Todd vous verrez que les populations non « de souche » (votre expression, pas la mienne) se calquent au bout d’un moment sur les comportement majoritaires souchiens de leur région.

      Je ne suis pas Charlie.

  9. Il y a aussi le livre :

    « la marche des lemmings »

    dont l’auteur donne sa vision des choses, presque à l’inverse de Todd.

    « plouf plouf ça sera toi que je choisiras » … non toi … non toi … finalement je n’en choisirai aucun et je lirai « comment la vérité et la réalité furent inventés » – Paul Jorion.

    http://www.atlantico.fr/rdv/chroniques-pot-aux-roses/enquete-attentats-charlie-hebdo-manipulation-siecle-serge-federbusch-2129783.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook

    1. helene dici

      ouais, finalement chacun voit ce qu’il veut dans cette journée, et chacun peut prendre la part de vérité qu’il veut.

      en tout cas, une chose est certaine, nous vivons une époque de grande esbroufe exubérante où il est demandé à chacun de s’identifier et de s’unir à la dernière émotion ..

      nous sommes charlie
      nous sommes des grecs
      nous sommes………….

      il n’y a qu’une escroquerie d’envergure qui ne crée rien, c’est bien celle de juncker où les seuls punis sont les lanceurs d’alerte…avec cette seule référence, nous sommes en république bananière et valls souhaite nous protéger des terroristes, mais personne ne songe à nous protéger des voyous au pouvoir…

      continuons à nous émouvoir sur commande….

      1. j’ajouterai qu’il existe un intégrisme politico – économique au sein même de l’UE et ça n’émeut pas grand monde non plus…

  10. Agnostique et persuadé qu’il faille lutter contre toutes les formes de croyances, superstitions, religions, idéologies… Je suis Charlie. Une minorité en vaut bien une autre. Manquerait plus que l’on ait plus le droit de se moquer en caricaturant des fous de « Dieu ». On ne va refaire le procès de Galilée pour montrer l’abomination du principe religieux. Crotte alors! Malgré, j’aime bien Todd.

  11. En plein accord avec votre analyse.Todd, à partir du bouquin qu’il a co-écrit avec H.le Bras, croit qu’il a trouvé une « martingale » qui peut tout expliquer.
    Et le libre arbitre ?

  12. où Todd a raison c’est qu’on se demande ce que peut foutre valls de ces journées pour s’intéresser à un livre pas encore sorti……..ce mec là est un magouilleur genre sarko qui veut planquer ces saloperies après en avoir fait une. et nous n’avons encore rien vu de son potentiel dans ce domaine..

    CASTOR

    je n’ai pas lu le livre que tu cites qui n’avait pas forcément une bonne critique à son époque, mais, entre autre, : » l’invention de l’Europe » . Ce travail sur les systèmes familiaux lui donne une expertise certaine sur l’analyse de la zone européenne.
    Il a recidivé avec « l’origine des systèmes familiaux » sur l’eurasie qui permet de comprendre une autre partie du monde.

    autant dire qu’on peut penser ce qu’on veut du bonhomme mais ces analyses sur une base anthropologique sont de qualité.

    1.  » le mystère français », sorti en 2013, je me le suis tapé il y a un certain temps déjà, il a été globalement plutôt bien accueilli. Ce n’est pas la qualité intellectuelle du bonhomme d’une manière générale qui est en cause, c’est son interprétation, sa lecture des manifestations qui ont fait suite aux événements du début de cette année, éclairée par cette approche…ainsi que ses appréciations.
      Mais Juan l’a fort bien analysé et dit et j’adhère totalement à son approche. L’édito de J.Macé Scaron sur marianne est excellent, celui de Schneiderman dans rue 89 aussi, celui de J.Daniel dans le NO également , de Joffrin dans libé aussi.
      Ce qui reste étonnant c’est l’hystérie qui s’est développée sur cette « affaire.

      1. CASTOR

        ou macé scaron n’a pas compris le principe des systèmes familiaux ou pour une raison que j’ignore, ou il avait à cœur de se payer TODD au sujet de la journée charlie en faisant un rapprochement douteux avec ses études anthropologiques antérieures. J’en suis plutôt à la deuxième hypothèse…

        Si l’étude des systèmes familiaux plonge dans l’histoire, macé scaron semble dire que la perception des us et coutumes se perdent dès lors que la famille change de région ou quitte le pays où le dit système familial s’est élaboré.
        Il semble qu’avec la même force que TODD, il a affirmé à travers son livre « panique identitaire » qu’il est possible qu’un individu puisse sortir isolément du schéma d’identification dans lequel il a été plongé dès ses premières années. C’est fort possible, à n’en point douter, mais la constatation de la vie réelle montre que les cas sont très rares.

        Macé scaron fait un amalgame entre une trajectoire individuelle et un système familial originel dans un territoire donné.
        TODD, sous l’angle de son étude des systèmes familiaux démontre assez récemment qu’un assemblage identitaire « européen » à partir des 28 états historiquement différents est impossible. Pour l’instant, la réalité semble bien lui donner raison si on constate le fonctionnement de l’UE…

        1. CASTOR suite

          TODD, dans son livre « l’invention de l’europe »il y a 20 ans, il écrit en chapitre à propos de l’Allemagne par exemple « AUTORITE ET INEGALITE.. » page 305….

          J’aimerai bien que macé scaron m’explique quand il écrit .., je cite :

          « ……….Enfin, comble du délire logique, il donne à son application des « systèmes anthropologiques » la rigidité d’une loi d’airain : la majorité de la population est toujours sous l’emprise de « systèmes anthropologiques latents » (son fameux système binaire familles catholiques ou égalitaires, ouvertes ou fermées), systèmes anciennement liés à des terroirs alors que les gens sont très mobiles depuis plus d’un demi-siècle et que les successions ne se règlent plus depuis longtemps selon les systèmes pré-code civil…… »

          Comment l’Allemagne a réussi à imposer à l’europe ses principes autoritaires et inégalitaires inscrits selon le principe du système familial de type « souche » propre à son histoire, que TODD a décrit, alors que le premier suppose que ces mêmes principes finiraient toujours par se diluer avec le temps.

          Par extension, il pourrait expliquer pourquoi les gens tiennent tant à leur département, à leur région, à leur corporation, à leur religion, leur statut, s’il leur est si facile de se débarrasser de leurs principes d’une manière plus générale

          Bref, on se demande pourquoi des ensembles constitués ne réussissent pas à briser des « rigidités de loi d’airain » des us et croyances propres à leur histoire.
          Sorti de l’émotion, force est de constater que la multitude existe et qu’elle est le premier principe immuable de la vie sur cette terre. Seuls quelques produits de consommation courante sont parvenus à une identité universelle, comme le soda bien connu ou le sandwich rond…

          1. Le soir même des événements, avant tout appel à manifester, j’étais sur la place principale du bourg où j’habite ( place de la liberté, ça ne s’invente pas, mais tu connais ) où s’est tenu, comme à beaucoup d’endroits, un rassemblement spontané, silencieux…
            Cela s’inscrit complétement à contre courant de l’interprétation de Todd et de son « déterminisme cartographique »
            Pour ce qui me concerne , cela renvoie à une croyance, à priori toute simple, celle du libre arbitre. Le débat est vaste…et on ne va pas le développer ici.
            Simplement, je crois à la possibilité de développer une conscience de plus en plus large, à un élargissement de son horizon intellectuel bien au delà de ses origines sociales ou géographiques, bref à une forme de perfectibilité au niveau de l’esprit humain, c’est peut être le sens le plus profond de la condition humaine.
            De ce point de vue, l’approche de Todd,telle qu’elle est décrite dans les médias, me parait complètement réductrice, décalée et je pense , comme beaucoup qu’il a pété un plomb.

            1. CASTOR

              il est sûr que je ne vais pas passer plus de temps sur ce sujet, bien qu’il y aurait à dire, néanmoins je souhaite juste éclaircir deux ou trois points :

               » Simplement, je crois à la possibilité de développer une conscience de plus en plus large, à un élargissement de son horizon intellectuel bien au delà de ses origines sociales ou géographiques,…. »

              1° à cet endroit tu confonds trajectoire individuelle et destin collectif. C’est d’ailleurs assez étonnant parce que tout le système médiatique oeuvre à vouloir que chaque individu se sente universel. Depuis quelques années, comme je le dis souvent, nous devrions être ce que la dernière cata inspire (des américains, des grecs, des …etc….. )..

              L’évolution de la conscience d’un être repose avant tout sur la capacité à garder un esprit critique personnel, une prise de recul face aux évènements, ; tout en ayant la volonté de chercher, à combler son ignorance et à comprendre les divers points de vue pour en faire la synthèse.
              Notre actuel collectif en est bien loin. Si nous n’y prenons garde, nous nous faisons attirer journellement vers l’émotion et le très court termisme, Critères exactement contraire à la prise de conscience.

              2° pour cette journée, qu’est ce que tu sais des motivations individuelles lors du rassemblement constitué dans ton secteur ? elles sont certainement multiples

              quelques unes ont été citées par les médias :
              – liberté d’expression
              – recueillement en mémoire des assassinés
              – défilé pour la paix
              – tolérance religieuse
              – souhait de laÏcité
              etc………..

              3° Il est fort possible que TODD aie pété un câble, ce ne sera pas le premier, l’époque s’y prête, mais je me demande s’il a pété un câble sur toutes les pages de son bouquin, ou sur un petit passage opportunément extrait par ?????

              comme je ne le lirai pas, j’attends de voir paraître la réponse quelque part, mais j’en doute dans quelques jours tout le monde aura oublié..

              en tout cas, comme dans tous ces cas de librairie, l’éreintement médiatique sera consolé par le sonnant et trébuchant de la bonne pub qui lui est faite…

  13. Dans les réactions à ce livre, ce qui frappe le plus, c’est l’hystérie qui l’accompagne. Ca répond sans doute aux mots polémiques que Todd utilise, en même temps que çà nourrit son propos sur la bonne conscience.
    Je crois que toutes celles que j’ai lues font soit l’erreur :
    – de monter en épingle 2-3 mots polémiques pour finir dans des questions rhétoriques excessives genre « Quel est le message que veut véhiculer Todd ?[…] que Charlie « l’a bien cherché » ? » (j’ai la tienne sous le bras, mais ton billet est très mesuré relativement à ceux de Macé-Scaron, Joffrin ou d’autres qui y sont tombés jusqu’au cou).
    – de prendre sa situation spécifique (d’un seul individu) pour contredire les statistiques (sur un échantillon) de Todd, genre « j’ai marché et je suis pas un putain de bigot refoulé ». Cà n’infirme ni ne confirme pas ses interprétations, çà démontre juste rien.
    La seule contradiction crédible viendra peut-être d’une étude sociologique sérieuse, et en attendant, il faudra lire le livre pour se faire une idée, vu la pub qui en est faite. Quand aux bonnes idées du livre, il n’est jamais trop tard : il suffit d’en parler !! Lesquelles sont-ce ?

    Pour ma part à première vue, je me suis reconnu dans certaines de ses accusations.
    – j’ai pas marché pour la « liberté d’expression », et je défie la majorité des marcheurs de l’avoir fait quoi qu’ils se persuadent par ailleurs. Je suis pour la limiter (cad interdire certaines expressions) par la Loi, laquelle est décidée par nous via nos représentants, comme il est indiqué dans la Constitution. J’ai marché pour la liberté de se foutre des dieux, et notamment celui des musulmans, qu’ils soient socialement opprimés ou non.
    – je suis pour une laïcité stricte et féroce, et plus généralement pour l’hégémonie culturelle d’un corpus moral républicain et égalitaire (que certain jugent assimilable à un ordre moral religieux – soit -).
    Certaines remarques semblent pertinentes, sur la capitulation des dirigeants, sur l’atonie et la bonne conscience de la classe moyenne et supérieure qui se paye de mots sur la République et l’égalité sans s’en donner les moyens, voire en soutenant des politiques inégalitaires ou anti-républicaines. La depression d’une société décadente qui ne croit plus en rien.
    D’autres mériteraient d’aller plus loin. La responsabilité des médias dans la surmédiatisation et l’instrumentalisation de Charlie depuis des années, qui en a fait un étendard géopolitique là où il ne s’agissait que de rigoler.

  14. Bonne pub pour la vente du bouquin, rare sont ceux qui en avaient entendu parler, maintenant c ‘est la bousculade pour se l ‘ offrir..
    L ‘effet charlie est mort avant fin janvier. Après la fausse manif des politiques, les bousculades pour être au premier rang, les  » mamours entre fanfan et merkel, cinéma. Commédia dell’ arte.
    Ils ont pris les gens pour des idiots, et les gens ont applaudies!

    Des malades mentaux, imbibés d ‘ une croyance barbare ont assassiné des gens. Un massacre aussitôt gonflé par les médias et les politiques, un commerce de salive et de papier! Transformé en  » on assassine la liberté », Radios, télévisions, journaux, squattés par l ‘événement, un défilé chez charlie, discours de lois en préparation, nous en avons des centaines, jamais respectées, mais  » on  » en rajoute
    Ce qu ‘il en reste, une loi de surveillance du peuple, un espionnage autorisé, la stasi fait son apparition chez nous.!.

    1. Et le bouquin sur la dynastie Lepen, il avance ? Avec tous ces scandales, y a de quoi faire. En tout cas pépère leur prépare une dictature de rêve (un boulevard) avec ses lois « sécuritaires » çà c’est du socialisme…

      1. Et oui une dictature de rêve. La même que poutine a mis en place. Une chance pour nous, la sibérie est toujours russe. Ca c ‘est du communisme . n ‘ oublions pas la Corée du Nord, la Chine, tous ces pays du grand bonheur. Mais où les communistes français évitent d ‘ immigrer.

        1. L a Corée du Nord et la Chine (puisque Poutine est plutôt classé non communiste avec son économie de marché font du communisme, comme Pinochet (qui, en tant que chasseur de socialiste à coup de flingues, fut aidé des « démocrates » américains et européens) qui faisait du capitaliste : A coup de dictature. Les Lepen se prétendent bien républicains (le maréchal doit se retourner dans sa tombe) et laissent même croire en une possible fibre populaire et sociale. Du grand bonheur entre deux comptes en Suisse, ou emplois fictifs et trois assos pompes à fric, comme les autres bourges de leur acabit, quoi ! Alors les étiquettes …

          1. Entre nous soit dit. Le pen à coté de poutine, mao, staline etc joue petit.
            Je vous accorde qu ‘il ne peut lutter contre eux . Quelques millions de morts contre ( il paraît ) 2 millions en suisse, comme dirait coluche, y ‘ a pas photo!

            1. Mais jean-Marie ne demande qu’à mieux faire. Jusqu’alors il a surtout exceller sur la gégène quand il n’était que lieutenant et joué les capteurs d’héritage quand il n’était que chefaillon de groupuscule et vendeur de disques du troisième Reich. Donnez-lui le pouvoir de la 5e puissance économique mondiale et à mon avis il va battre des records le gars et là, vis à vis des œuvres du maréchal, y aura même pas diapo !

  15. d’ailleurs je ne voudrais pas foutre la merde, mais à l’heure où :

    – la mondialisation est unique
    – la monnaie est unique
    – la politique économique est unique sur 500 millions d’habitants
    – la résolution de problèmes économique de la troïka est unique
    – l’injection massive de fric des banques centrales d’un bout à l’autre du monde est unique
    – la volonté « de se percevoir comme »……. ….unique

    on se peut se demander pourquoi tout le monde se prend la tête avec ses différences ostentatoirement politiques, religieuses, nationales et autres couleurs, tout en n’acceptant pas de l’autre qu’il le soit……..et inversement….

    l’émotion ne redescend plus et pendant ce temps là la loi sur le renseignement, dont on peut se poser la question de sa signification par rapport à la symbolique (ou aux symboliques que chacun veut y voir) de la fameuse journée » charlie », passe tranquillou…

  16. Moi qui pensais que le petit gros de l ‘ Elysée devait réformer le statut de président, c ‘est rangé dans le même placard que son gouvernement irréprochable .

    1. Je préconise donc de dire au moins autant de conneries sur les politicards et autres bouffeurs d’oxygène et de libertés que lesdits « décideurs » le font à notre encontre à cœur d’année, d’autant qu’il y a un bout de temps que je ne m’en prive pas. La réalité de l’état de liberté du pays se mesure au quotidien, en allant à la limite tolérée pour voir combien elle rétrécie, afin d’en assurer la possible survie.

      Montesquieu, la séparation des pouvoirs et leur limitation :
      – “Il n’y a point encore de liberté si la puissance de juger n’est pas séparée de la puissance législative et de l’exécutrice”

      – “Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir”

      – “Dans toute magistrature, il faut compenser la grandeur de la puissance par la brièveté de sa durée”

      – “La raison pourquoi la plupart des gouvernements de la Terre sont despotiques, c’est que cela se fait tout seul. Mais, pour des gouvernements modérés, il faut combiner, tempérer les puissances ; savoir ce qu’on donne à l’un, ce qui reste à l’autre ; enfin il faut un système, c’est-à-dire une convention de plusieurs et une discussion d’intérêts”

      – “Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi. Mais elle doit être loi parce qu’elle est juste”

      – “Si dans l’intérieur d’un État vous n’entendez le bruit d’aucun conflit, vous pouvez être sûr que la liberté n’y est pas”

      N’est-ce pas ce que nous vivons actuellement depuis  » au moins » 2007 ?

  17. tiens ça a coupé ce matin, je me suis dit sous le coup de l’émotion « ça y est JUAN m’a viré  »

    puis la réflexion reprenant ses droits, je me suis repris en me disant que le taulier était mithridatisé de mes conneries et qu’il ne pouvait pas jeter l’authentique recordman de passage chez les modernoeuds de goux de ces derniers mois.

    ma réflexion l’a emporté sur l’émotion…comme quoi c’est possible.

  18. j’aime assez la conclusion de l’article publié dans le canard..
    .. »quatre millions d’abrutis et moi et moi… »  » comme s’il était impossible de combattre les barbus furieux et antisémités sans sombrer dans l’islamophobie. Il devrait demander à un sociologue de lui expliquer le différence »

  19. 57 MINUTES ET 15 SECONDES DE PUR BONHEUR. Essayez donc de nous trouver un politicien (ou une politicienne) capable de çà) . A part une erreur sur la réponse de l’éditrice lui conseillant de changer les tonalités pour être encore plus efficace, qui a été mal pris), c’est à mon avis un nouveau sans faute de Jean-Luc MELENCHON. Si vous avez mieux, j’aimerai bien connaître son nom.

      1. Comment çà pas d’acte ? Il faudrait peut-être qu’il ait les rênes pour pouvoir lui opposer çà. mais là on ne veut pas tenter l’expérience, on préfère garder les mêmes chiards qui font les mêmes politiques de merde, alors …

        1. Qu’il accepte un poste. Il a été un très bon ministre de l’enseignement pro il me semble. Pourquoi depuis est-il toujours dans la confrontation sans exiger comme il l’a fait, un poste… pour en suite se défiler ?

          J’ai assisté à 3 meeting de Méluche, dont son fameux dernier à Paris.
          J’ai voté pour lui au 1er tour en 2012, pas pour le bonhomme, mais pour toutes celles et ceux qu’il avait su fédérer, créant une vraie vague humaniste de tout horizon.

          Ensuite il m’a deçu par ses postures de chien qui aboie et qui ne mort pas.

      1.  » aucune personne ne trouve grâce à mes yeux et c’est là le plus triste…..

        ouf , enfin il y en a un …je me sentais un peu seul..

          1. ERVE

            bonne idée, ça pourrait être le parti du « cherche candidat sans dent mais avec ……….. »

    1. @claudecarron

      J’espère que tu auras noté le « dommage » de mon commentaire :

      « ervé
      10 mai 2015 à 13:45

      Mélenchon : des paroles et pas d’acte.

      Dommage. »

      1. Oui, dommage !

        Dis-moi qui est ton candidat je te dirais celui que tu penses que tu aurais pu ou aimer être, aurait pu dire Descartes, en prolongement de son :  » Je pense donc je suis ». Coluche avait dû sentir la drôle de période actuelle avec son sketch : « La gauche est nulle, la droite est nulle, je vote nul « . Il ne reste plus que le constat amer et la résignation préparant une dictature ou une guerre, voir les deux, quoi …

  20. Soyez sérieux. Mélenchon à changé de capote plus souvent que de slip. Il prône pour voter blanc et 1 mois plus tard dit qu ‘ il fallait voter noir. Il est élu grâce au communistes et crée un nouveau partie avec d ‘autres alliances. Il veut une VI ièm république mais est incapable de dire comment ( comme certain ) Grande gueule, il braille pour se donner une contenance, mais aime surtout insulter les journalistes.
    Avec 11% de votes ( regroupant plusieurs parties qui l ‘ ont lachés depuis), il ne risque pas d ‘ être président. Heureusement pour le pays, nous avons déjà eu trop d ‘ incapables .
    Celle qui a déjà foutu une  » fessée  » ( restons correcte) à ce navigateur sera la prochaine présidents .

    1. Figurez-vous que je suis un ex secrétaire de cellule du PCF devenu responsable associatif et sympathisant (et électeur) Parti de Gauche, fervent militant pour la 6e République Et vous, vous étiez quoi avant de devenir lepéniste ? électeur socialiste ? quant aux capotes, la famille n’en met plus depuis qu’elle a la perte brune qui serait une antidote du Sida… Choisi ton camp camarade !

      1. Je ne comprends pas comment il se fait que la 6 ème République ne soit pas encore en place, après le succès de votre pétition.

        1. Et moi, je me demande pourquoi le MDC reste cantonné après toutes ces années dans sa cabine téléphonique après avoir été boosté par votre sublime présence, cher Arié… Peut-être vous êtes-vous trompé de gourou (coucou) et peut-être même auriez-vous dû vous-mêmes vous mouiller en tant que tête de gondole. Allez savoir ! Vous commencez quand ? Qu’on voit votre score d’ici 6 mois ! Podemos en Espagne, plutôt que la 6e République en France? Non ?

  21. Surtout pas un camarade! J’ ai connu trop de délégués CGT ignare et incompétents, certains sachant à peine lire, mais grande gueule ( mélenchon ). Se référer encore au communisme partageur tout en sachant maintenant lé réalité , relève du crétinisme.
    J’ai vu des gogos vendre le dimanche  » liberté  » aux cris de , j’en ai connu se prétendant grand résistant, FFI, , en réalité, résistants en fin. 1944.
    Guy moquet d’ ailleurs en est un exemple.
    Le problème qui vous gène c ‘est que je suis un français. Un simple français qui aime son pays, qui a fait la guerre pour lui, pendant que votre bande de voyous combattait l ‘ armée française. Les mêmes voyous travaillant volontairement pour l ‘Allemagne pendant la guerre, responsable des camps d ‘extermination vietmins, oui , un français communiste bourreau de nos militaires. Et encore …..

    1. C’est une façon de parler en faisant un clin d’œil par une phrase toute faire et rien d’autre, citoyen. Ceci dit, ce n’est pas parce qu’il y avait et qu’il a encore des soliveaux ignares au PCF que çà enlève les % d’ignares moutonnés dans les autres partis. Le FN est même en pointe dans le domaine, alors… Moi ce qui m’intéresse c’est de comparer MELENCHON à toutes les autres têtes de gondole, et là y a pas photo. ARAMIS

Les commentaires sont fermés.