#JesuisNabil


Nabil Ayouch est un réalisateur marocain, une personne rare, d’un père musulman et d’une mère juive. Un réalisateur qui avait ses moyens et ses installations au sein du Royaume marocain malgré des oeuvres parfois sensibles comme son précédent film, les Chevaux de Dieu, sur ces jeunes djihadistes au coeur des attentats de 2003 à Casablanca.

Son dernier film, « Zine li fik » («Much loved»), présenté lors du dernier Festival de Cannes, sera finalement interdit de projection au Maroc. La sentence est tombée lundi, via un communiqué du gouvernement précisant que le film comporte un «outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine».

L’actrice principale, Loubna Abidar, a subi des menaces de mort.

Sur les réseaux sociaux, on lisait heureusement des messages de soutiens, et de toutes part.

Et quelques messages plus malheureux d’esprits faibles, qui n’avaient rien vu (le film n’est pas sorti en salles, ni au Maroc, ni ailleurs), rien compris, rien appris, mais qui se permettaient de fustiger la prétendue insolence du réalisateur.

J’ai rencontré Nabil Ayouch, il y a longtemps, au Maroc. Un joli souvenir, d’un cinéaste qui avait envie, et a toujours envie, que son pays bouge. Quelqu’un qui a compris que la société n’évolue que lorsqu’elle sait être lucide sur ses réalités, un démocrate dans un pays qui ne l’est pas et qui aimerait que cela avance plus vite. Un pragmatique qui sait aussi ce qui ne se passera pas si l’on n’y met pas les moyens.

Bref.

Aujourd’hui, son propre film ets censuré dans son propre pays, pour de mauvaises raisons, et, pire, en violation avec la garantie de la liberté d’expression que la constitution du pays garantit.

« La prostitution est autour de nous et au lieu de refuser de la voir, il faut essayer de comprendre comment des femmes qui ont eu un parcours difficile ont pu en arriver là ». Nabil Ayouch

Parler de sexe dans un film dans un pays comme le Maroc, est risqué, très risqué, m’avait raconté un ami marocain. La situation n’a pas été améliorée par la progression politique des islamistes.

En France, quelques racailles d’extrême droite tentent de censurer par la force et la pression la sortie d’un film sur la rédemption d’un skinhead. Comme quoi, à chacun ses cons et ses arriérés.

37 réflexions sur “ #JesuisNabil ”

  1. il court le risque d’être censuré en France aussi, je ne citerai pas de noms mais je peux vous dire qu’au plus haut niveau il y a du monde des deux sexes qui tapine pour un maroquin.

    il va y avoir des pressions malsaines…

        1. AURORE

          ben oui, c’est la vie, tu es là, sympatoche, à envoyer une vaseuse limite, certes pour dérider quelques lèvres coléreuses suite au billet précédent, et tu te fais engueuler par le taulier parce qu’il a dû passer du soleil d’aix au smog parisien au même moment…

  2. la FIFA (le sport?) les x abus, les x millions d’esclaves et sur terre.. jamais ça ne s’arrête..
    la pensée, l’idée et l’opinion bridée/ pire !
    bref (?!)

    ma fille me dit: « aux Usa -ça fait un tabac dans la press- il y a (enfin!) une loi en France (en l’occurrence) qui interdit aux Supermarchés d’éradiquer (eau de javel) les aliments périmés »
    ..
    certains sont très sensibles, à raison ! « de » toute cette bouffe (…) gaspillée
    (mais! ) ici France, je n’ai rien lu à ce sujet..?
    (c’était mon hors sujet; lundi je suis au Maroc)

  3. J’ ai la nette impression que tout le monde se fout de ce qui passe dans les salles de ciné marocaine. Bien assez de problèmes chez nous .
    Ti suissee, bravo pour le maroquin

  4. Combien d’étrangers, avec leurs « dollars » vont dans des pays où il y est pratiqué la prostitution… surtout enfantine!! Mais c’est sûr il ne faut pas en parler et dans ces pays c’est la complète omerta.

    Il est intéressant de connaître ce qui se passe à l’étranger en films tournés… mais pour ça il faut avoir une ouverture d’esprit

    1. Et les retraités français – aisés – qui s’installent au Maroc parce que  » c’est pas cher, on est servi ( le retour des boys de la colonisation ), et, surtout, on paie peanuts d’impôts  » ) .
      Bon, les 3/4 sont plutôt ramollos et donc, les filles et les gamins ne risquent plus grand’choses, ce qui enquiquinent sérieusement les proxos qui gravitent autour de « notre ami le roi « 

      1. Des retraités vendent leur maison, achètent un camping car et vont s ‘ installer au Maroc. Des retraités locataires font leurs valises et louent au Maroc. Il n ‘est pas obligatoire d ‘ être  » aisé « . Encore des bobards.
        Si ces retraités restent plus de 6 mois à l ‘ étranger, ils sont exonérés d ‘ impôts en France.
        Donc, d ‘après bobard, les retraités iraient au Maroc pour le tourisme sexuel.

        1. Comme d’hab, tu ne sais pas lire et, qui plus est, tu ne connais pas le sujet
          Je n’ais jamais dit que les retraités français s’installaient au Maroc en vu de tourisme sexuel, au contraire .
          Et avant de nous servir le reportage de France2 d’il y a quelques mois sur les retraités en campling-cars, tu devrais aller sur place et voir le nombre de retraités français propriétaires de villas, avec domestiques et tout le tintouin, et, comme par hasard, tous heureux de ne payer que peanuts d’impots

          1. Alain
            J’en connais qui se sont expatriés au Maroc en étant au RSA et n’ont pas été empêchés d’ouvrir des boîtes de nuits-restaurants avec « hôtesses ».
            C’est vrai qu’il y a également des retraités propriétaires de pavillons qui, pour faire des économies de chauffage chez eux, louent des maisons avec piscine et fatma pendant 4 mois dans le Maghreb pour peanut’s.
            Mais ce n’est certainement pas des « locataires » car ils doivent payer leur loyer en France (et à moins d’habiter dans un bidonville) même en HLM et payer un loyer ailleurs, leur retraite y passerait.

            Décidément qu’est-ce que ça peut faire de l’eau dans la tête !!!

            1. Quand tu parles à un boucher, c ‘est systématiquement un produit qui répond ( et vice versa)..
              Que des bobards, je connais des retraités qui vivent au Maroc.Pas de location de villa merveilleuse comme tu décris, mais des habitations très correctes. Oui certains ont des femmes de ménage, qui sont très heureuses d ‘avoir ce travail, aucune comparaison de salaire avec la France .
              Les produits sur les marchés sont impensables pour nous .
              Je sais lire, et tes allusions aux filles et aux gamins qui ne risquent rien sont très claires.
              Et tu nous recase tes vieux poncifs des colons. Jamais il n ‘ y a eu de colon au Maroc ( ni enTunisie d ‘ailleurs) Pour une personne qui sait tout. Il est vrai, que question bobard tu t ‘ y connais ..

              1. Lancien
                Fais-toi pomper l’eau que tu as dans le cerveau, parce que ce n’est pas ce que j’ai dit.

                Ce que je dis , je l’ai vu. Toi qui connais également tout tu dois l’avoir vu. Je sais qu’il n’y avais pas de colons en Tunisie (j’y suis née) quoique….
                « Aucune comparaison de salaire en France »…. dites-donc vous ne seriez pas un ex-colon des fois ? donc ces femmes sont payées que dalle pour que ces français jouent aux nabab ? Belle mentalité!!! et vous approuvez ? belle mentalité !!!!

                1. Décidément, à vouloir raconter sans savoir on se casse le nez. Déjà les courants d ‘air on fait le ménage, mais là!!
                  Une femme de ménage travaillant 1 mois complet chez des riches retraités, est payé 1500 dirham par mois. Elle s ‘ occupe de la cuisine, du ménage, repassage etc. Son salaire est de 140 euros ( c ‘est la loi )et les demandes pour des places se bousculent.
                  Les  » colons » en Tunisie sont des coopérants.. Sous protectorat, il ne peut y avoir de colon
                  PS / Je sais que vous êtes née en Tunisie, je m ‘adressais à monsieur bobard

                  1. Lancien
                    Donc c’est bien de l’exploitation car être payée 140€ sans couverture sociale et corvéable à souhait… ça s’apparente à quelle formule ? mécenat ?
                    Bon, je crois qu’il n’y a pas pire sourd qui ne veut entendre… Ciao

                    1. Faut y être idiote pour ne pas comprendre. Faut -il être jaloux pour reprocher à des retraités d ‘essayer d ‘avoir un peu de soleil et de mieux vivre en s ‘expatriant. Faut-il être méchant pour traiter les gens d ‘exploiteurs alors qu ‘ils respectent les lois du pays où ils résident.
                      Alors, pour embaucher une personne il faudrait la payer X le salaire du pays, il faudrait créer pour eux une sécurité sociale . arriver à ce point de connerie est digne d ‘ un record .
                      Râlez après les richards qui placent des capitaux énorme dans des paradis fiscaux, arrêtez de voter pour des escrocs reconnus, arrêtez d ‘aller applaudir quelques connards que l ‘ on déclare vedettes.
                      Le bobard, arrête de répeter sans arrêt que les gens ne savent pas lire er relis tes textes. J’ai constaté que tu as découvert un nouveau mot c ‘est bien, mais, svp, ne le refiler à chaque fois .

                    2. Lancien
                      Cela fait la 2ème fois que vous m’insultez et qui plus est vous mélangez mes réponses avec celles d’Alain bobards. Donc
                      1/je persiste allez écoper l’eau que vous avez dans votre cerveau.
                      2/les wagons de vos conneries roulent sur les rails de mon indifférence.

                      Je vous prierai donc de « m’oublier », car je ne veux pas continuer à converser avec un sagouin de votre acabit

    2. Ah ma brave dame, il se tourne des centaines de films à l ‘étranger chaque année. Bien malin pour s ‘ intéresser à tous.
      Attention à l ‘ ouverture d ‘esprit, certain l ‘ on tellement ouvert que la tête n ‘est plus qu ‘ un courant d ‘air.

      1. Lancien
        Et vous savez de quoi vous parlez de « la tête plein de courants d’air »… mais je ne pense pas que ce soit à cause de l’ouverture d’esprit en ce qui vous concerne

        1. AURORE

          il me semble qu’il vaut mieux avoir la tête pleine de courant d’air que pleine de flotte….

          mais bon, à chacun ses préférences

          1. Stan
            Y en même qui complètent la flotte avec du pastis . Ca n’arrange pas le bonhomme .

  5. ajoute le viagra avec la pilule du matin au café pour l’hypertension, celle de l’apéro du midi pour la tachycardie, celle contre les allergies locales du goûter, on n’est pas loin de la nécessité d’une attelle arrivé le soir..

    sinon reste le majeur…héhé

  6. je suis trop snob (tout p’tit déjà)
    pour le Pastis ..alors un rhum Havana Club (!)
    /cé la même boite.. Pernod Machin

    au Maroc ? au Portugal ? aux Canaries ?..
    (perso la-Grèce mais je suis mal barré)

    ‘dans le Sud’ Méditerranée et-de-la-France..
    – ben oui les retraités !
    ils méritent n’est-ce pas,

    non, ça ne me fait pas chié que pépé mémé.. cotisé toute leur vie /c’était ça le plan ? /zut raté..
    aient envie de qql service
    ni de se peler les miches
    ..tant pis pour le Macumba.. encore que..
    Soleil

    pas vous ?

    ..god ver domme.. j’me met à la bourre.. cool !

    1. Ti Suisse
      Egalement le pastis je ne peux pas… pas pour les mêmes raisons que toi. Un bon rhum de Cuba là ok!. Mais le Havana Club c’est PASTIS51 qui le fabrique.
      Mais également ça ne me défrise pas que « pépé/mémé » aillent au soleil, mais pour y aller il faut du flouz et ce n’est pas « pépé/mémé » à 800€ de retraite qu’ils peuvent le faire. Par contre, si leurs revenus leur permettent et que la maison/appartement leur appartient, bien souvent ils louent dans le Maghreb pour le soleil et en même temps faire des économies de chauffage.
      Aux Canaries c’est surtout les « multipropriétés » qui se pratiquent. D’ailleurs la majorité ce sont des belges. Les français pas trop (ne sont pas trop pour ce système).

      1. Aurore: Je vais essayer de vous le dire autrement.
        Pour, disons l ‘équivalent du smig en France, est de 1500 dirhams au Maroc. Le salaire pour 1 mois de travail de  » femme de ménage ».
        Cela équivaut à 140 euros.
        Une femme trouvant ce travail sort de la misère et passe au statut de aisée. Le coût de la vie, de la location d ‘habitation n ‘a strictement rien à voir avec nous.
        Par contre, des pépé/mémé à 800 €, vous n ‘en trouvez pas beaucoup .le minimum aspa pour 1 personne étant de 800€.
        En résidant 6 mois au Maroc,profitant du soleil et de la vie moins chère, ces retraités sont exonérés d ‘ impôts ici. Une petite retraite en France étant soumise à l ‘ impôt, ils ont raison de partir. Par contre ce sont des pays ou les risques sont assez élevés.
        Je ne vois pas pourquoi le reprocher, ni pourquoi le nom d ‘exploiteur.
        Les exploiteurs sont les touristes qui, sachant cela, en profitent pour commander les serveurs où ils vont en vacances, comme des chiens.
        Ces touristes savent que les serveurs ont la peur de perdre leur travail et en profitent bassement. Au point de rebuter d ‘autres touristes et de se faire alpaguer.

  7. M ‘ adressant à bobard, j ‘ écris bobard.
    M ‘adressant à vous, après vos commentaires sur l ‘exploitation des gens et de leurs couvertures sociales, pas de doute sur mes propos.Comment alors appeler des gens qui en France emplois du personnel, les payant au minimum et demandant de déduire une partie des salaires de leurs impôts? Là, c ‘est de l ‘exploitation.
    Il y a longtemps que le temps de l ‘exploitation du personnel est fini au Maroc et en Tunisie par les coopérants.

    1. Pour ta gouverne, je suis retraité, avec une pension correcte et je n’envisage pas de me tirer au Maroc, en Tunisie ou dans un pays à la douce fiscalité, parce que je considère que les contributions ( les impôts s’appellent comme ça depuis 1792 ) servent à la collectivité, c’est à dire non seulement aux gens comme moi, mais aussi à des gugusses comme toi . Et donc, dans ma grandeur d’ame, je participe à ton bien être, en payant mes contributions sans (trop) rechigner .
      Pour ce qui est des retraités (aisés ) français exilés au Maroc, j’en connais, personnellement, un certain nombre et qui, hélas, se vantent de ne payer qu’un minimum d’impôt, tout en bénéficiant de services hauts de gammes, au détriment des autochtones .
      Au fait, je maintiens : tu ne sais pas lire !

  8. 3 jours Maroc cé court; bref pareil: soleil
    comme tjs et partout de tout /ceux qui en ont et les autres,
    (tu parles d’une surprise)
    oui des expat* avec un resto ou Riad (chambres) ou en lotissement (pas vu) qqls prestations je suppose.. pas cher !
    « bon prix crouia »

    perso pas envie, du tout (déjà toucher une-retraite.. ‘a m’étonnerait.. on la ‘demande’ où ?.. avec 100€ je tiens 15 jours) bref,
    je comprends -aisément ! ceux-qui avec ou sans misère (je parle pognon, moyens) désirent, calcul & virgule, alors visent leur intérêt et souhait

    ti rappel: nous (ouiz) le manche, sinon le concombre, nous l’avons Dans la main.. je sais Aurore ce que tu vas me dire, je le crois et adhère.. disons que nous avons plus accès (/choix) à nos envies (/possibilités)

    cé tou
    papoté de N Ayouch avec Idriss (vendeur dans le souk) aussi merci Juan de qql info

    * tu connais la différence entre un expat et un immigré ?
    la color ! ..héhé..😀

Les commentaires sont fermés.