Les Désinformés de France info


Depuis septembre dernier, les informés de France info déboulent sur les ondes chaque soir de la semaine, entre 20h03 et 21h. L’originalité de l’émission animée par Jean-Mathieu Pernin, n’est pas dans son principe – quatre commentateurs commentent quatre actualités politiques du jour, une par quart d’heure – mais dans ses participants: les commentateurs changent tous les jours (même si certaines têtes reviennent plus que d’autres telles que l’effroyable réac François D’Orcival de Valeurs Actuelles ou l’excellent et sympathique Christophe Alevêque).

« Chaque soir, quatre experts, influenceurs, personnes de la société civile, artistes, chefs d’entreprise se retrouvent dans le studio de France Info pour défendre leurs convictions sur trois grands sujets d’actualité. » France info

Cette rotation rapide des éditorialistes était alléchante. Elle pouvait nous laisser espérer entendre des voix nouvelles, des éditorialistes qui s’y ignorent, des commentateurs amateurs mais efficaces; bref, des opinions enfin diverses et des paroles plus libres.

Mais finalement, cette émission est une caricature. Il y a bien des bons numéros. Des intervenants qui nous réjouissent, des prestations qui font plaisir. J’y ai entendu l’ami Guy Birenbaum (rarement), Alexis Corbiere et son accent, Emery Dolige et sa précision et, surtout, Christophe Alevêque.

Mais pour le reste, depuis septembre que cette émission existe, la déception est grande. Une fois de temps à autre, vous pouvez entendre un affreux gauchiste comme Alevêque ou un représentant politique du Front de gauche; plus rarement encore un écolo; quasiment jamais un représentant associatif.

Avec une rapidité qui n’est plus déconcertante, cette émission d’une radio de service public (« hé, c’est mes impôts !?! ») s’est transformée en porte-parole cynique du Discours Normalisé: pauvres et précaires n’y ont aucun représentant, aucune voix. On parlera santé ou service public pour dire qu’elle est chère; on parlera immigration pour dire que les Français ont peur.  On y parlera travail pour dire qu’il faut travailler plus.

Etc, etc.

Cette émission amplifie même  les caricatures du Discours Dominant puisqu’elle s’incarne par des voix « nouvelles« . Elle exhume des gens « connus » dont on se fiche de l’avis politique, jamais des gens inconnus dont on aimerait entendre la voix. Les sans-voix n’ont pas, jamais la parole.

Ecouter le polémiste André Bercoff, l’ex-sarkozyste George-Marc Benhamou, sans véritable contradicteur, est une souffrance.

Cette émission est rarement paritaire: on y entend plutôt des mâles, plutôt d’un certain âge avancé – même si les programmateurs de l’émission font visiblement des efforts pour accueillir des plus jeunes.

Parfois, un orateur détonne, comme hier, Alexis Corbiere. L’un des ténors du Parti de Gauche était l’un des quatre. Qu’une parole différente soit entendue dans cette émission est si rare. Et Corbiere fut très bon, lucide sur les difficultés de son parti et la désespérance d’un large contingent politique à gauche.

Bref.

Cette émission est un gâchis.

 

 

40 réflexions sur “ Les Désinformés de France info ”

  1. Vous êtes gonflé, tout de même ! Pour ce qui est de la bonne pensée que vous avez envie d’entendre, à l’exclusion de toute autre, vous avez déjà France-Inter, France-Culture et même France-Musique, qui lui sont dévotement acquises : ça ne vous suffit pas ?

    Quant à ce robinet d’eau tiède déguisé en rebelle qui s’appelle Alévêque, je crois bien qu’il bat le record du conformisme et de la bienpensance : on a l’impression que c’est spécialement pour lui que Muray a forgé deux de ses meilleures trouvailles sémantiques : les rebelles de confort et les mutins de Panurge.

    1. J’voudrais pas dire, mais, au moins sur france-Inter, on entend plus facilement Marion Anne Perrine, Le Maire, Bayrou , Fillon Bartolone ou Fabius, entre autres, qu’Alexis Corbières, Eric Coquerel ou Clémentine Autain, voire Pierre Laurent .

        1. Peut-être aussi qu’ils invitent les gens à proportion du poids qu’ils ont auprès de l’ensemble des Français ?

          (Mais qu’est-ce qui me prend, moi, de défendre cette radio de merde vendue au progressisme ?)

          1. @ Didier Goux
            Pour prendre du poids auprès des Français, il faut pouvoir s’exprimer et débattre. Sûr que si on invite toujours les mêmes, le fléau de la balance penchera plus facilement de leur coté

            1. Je me souviens d’une époque assez récente où on ne pouvait pas ouvrir un journal ou allumer la télévision sans tomber sur Jean-Luc Mélenchon : je ne sache pas que ça lui ait permis de conquérir le cœur ni l’esprit d’un électorat nombreux…

              C’est une erreur très partagée, de croire que les médias peuvent faire le succès ou l’échec de telle ou telle faction politique. Souvenez-vous de Barre ou de Balladur… Et souvenez-vous, si je puis dire, de ce qui va arriver à Juppé dans les deux ans qui viennent.

              1. didiergoux

                ça me semble un peu plus compliqué que ça, même si ce que vous dites est vrai, mais comme dans la presse, il y a la quantité et la qualité dans la quantité, si je puis dire…

                l’image, la photo qui va avec, l’ordre ou l’organisation des questions ou le traitement instantané des objections…,…la mise en scène générale quoi…

                exemple au hasard ; sarko peut raconter toutes les conneries qu’il veut devant des journalistes qu’il a choisi, on a l’impression qu’il a des sourds et muets en face de lui….

                voyez vous ce que je veux dire….

              2. @Didier Goux
                11% à la Présidentielle . Depuis, on évite de l’inviter . Il faut dire que Mélenchon éxècre qu’on le cherche sur des « petites phrases » où des questions creuses dont les  » journalistes » des médias radio- télé-diffusés usent et abusent . Et, dans un débat, Mélenchon est difficle à prendre en défaut, parce qu’il tavaille sérieusement les sujets .
                Ceci explique cela !

    2. @Didier Goux vous n’avez pas compris, et vous faites erreur.
      Tous les sujets eco-socio sur france inter et france info sont traités par des editorialistes libéraux (les Echos, le plus ouvent).
      Par ailleurs, je critique la non-diversité des opinions de cette émission alors que la promesse était belle.

      1. D’Orcival d’un côté, Alévêque de l’autre : vous l’avez, votre diversité !

        Sinon, faites quand même attention : la dernière fois que Renaud Camus a critiqué la non-diversité d’une émission de radio de service public, il s’est retrouvé cloué au pilori pendant dix ans au moins…

  2. Il semble que la pratique du rond de serviette est confortablement installée sur nos médias publiques . C dans l’air avait donné le « la » , y avait pas de raison de s’arrêter en si bon chemin . Et que dire des publi-reportages de France 2 et de France 3 nationale : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, regardez ces bons patrons, voyez ces ouvriers voués corps et âme à leur boulot et, surtout, à leurs employeurs . On se demande bien comment il peut y avoir 3 500 000 chômeurs -officiels – dans notre beau pays

  3. et encore c’est rien du tout, si vous achetez le canard enchainé de cette semaine, vous verrez page 4 la liste des proprios des journaux et des « obligations » ….l’information, c’est d’abord de l’influence.

    s’informer aujourd’hui par grand média interposé c’est un peu comme vouloir boire de l’eau claire perdu en plein milieu d’un marigot par temps de sécheresse….on peut toujours mais attention la chiasse…

    je me demande si ces journaux ont annoncé que sarko était président des républicains….hahahahahahaha ….hihihihihihihi….pppfffff…aaaaaaaaaaaaaaaahhahahahahahaha

    allez toubib, je sais que tu te marres mais tu ne veux pas montrer trop ta connivence avec le prolo. que je suis ….ça peut se comprendre tu sais…

  4. pour de la bonne info c’est alternatives économiques, entre autres….

    je ne reçois pas France info, j’ai perdu l’antenne du poste à galène de ma bagnole….visiblement je gagne du temps…

  5. perso Fr Inter /tant pis pour Roger Federer
    (désolé je fais très peu de bagnole)
    qu’est-ce qui reste.. un blême ?
    bonne nouvelle !

    désolé D Boutel.. (femelle/musiq; par ex.)
    l’argent, les gens.. tu sais..
    et Mes tomates !?

  6. j’ai essayé France culture en conduisant mais j’ai failli aller aux patates, je commençais à m’endormir….

  7. ce qui est le plus étonnant dans notre monde soit disant de communication, c’est qu’il faut trier minutieusement ce qui se dit ou s’écrit……

    tout le problème de l’info économique, politique ou les deux, , se résume simplement avec un exemple significatif …., tiens sarko……par exemple..

    il est annoncé à la télé, en exclusivité mondiale, tout le monde se précipite pour l’écouter pendant une heure et demi….

    il faut attendre à peu près trois à quatre jours, le temps que se déroulent les démonstrations étayées, pour comprendre qu’on a passé une heure et demi à écouter un tissu de conneries, d’extravagances et d’à peu près même pas travaillés..

    et voilà donc pourquoi, il vaut mieux écouter le bruit de son moteur..il est monotone mais au moins il fait avancer…

  8.  » La liberté de la presse est entière .
    Il suffit d’avoir les milliards nécessaires  » .
    A. Sauvy .

  9. CASTOR

    j’ai rencontré Denis Clerc il y a quelques temps qui m’en a parlé, c’est assez sérieux semble t’il.
    Je me suis pris le dernier « économie politique » la BCE peut elle sauver l’Europe ?…très intéressant comme d’hab…

    Tu te fais très rare…

    1. « tu te fais très rare », oui,c’est vrai, mais ici c’est aussi l’arrière salle du bistrot, réservée à la tribu…
      Au,passage , j’en profite pour signaler un excellent bouquin de M.ROCARD ( on met de côté les a priori sur le bonhomme, ses sources et ses analyses pourraient en étonner plus d’un ) :
       » suicide de l’occident, suicide de l’humanité » avec des chapitres fulgurants et saisissants sur l’argent, le système financier, le saccage de la niche écologique, une critique de la « science » économique, tout cela dans une perspective historique…

      1. CASTOR

        dans l’arrière salle les canons sont généralement moins chers, le taulier fait des prix……;..
        qu’est ce tu bois ?

    1. @Stan
      Tu te trompes de cible : Junkers ( et la commission européenne) n’est que l’éxécutant des traités signés et des décisions prises par le Conseil Européen des Chefs d’Etats et de gouvernements, sous la pression des lobbys nationaux et internationaux . Et que dire de la seule instance censée être démocratique, parce que ses membres sont élus par les ctoyens européens, j’ai nommé l’Assemblée européenne sise à Strasbourg qui, outre que les traités ne lui laisse qu’un avis, disons consultatif à exprimer , se couche devant le CECEG et son bras armé, la commission de Bruxelles .
      C’est tout le fonctionnement de l’UE qui devrait être revu de fond en comble . Mais je doute que les actuels membres du CECEG ne fassent quoique ce soit dans ce sens .
      L’UE, telle qu’elle est, c’est la FIFA sous Blatter !

      1. alain bobards

        juncker pour moi, n’est pas une cible, c’est le symbole de tout notre problème économique collectif..

        ça manife dur pour l’avenir du monde à cause du mariage de 7000 couples homos alors que l’UE organise le plus beau hold up financier et économique de l’histoire…dont chacun de nous paie la note…

        nous parlons certainement de la même chose, mais je me fous totalement d’être en minorité sur ce sujet, chacun a les indignations qu’il peut…

        comme disait ma grand mère « il faut guérir le mal par le malt »

        1. @Stan
          Le problème, c’est que tout le monde râle après Junckers et la commission Européenne, ce qui permet à des ministres comme Sapin et Macron de pleurer sur la méchante commission qui fait rien que de nous embèter, alors qu’ils devraient engueuler leur patron, un certain François Hollande, membre -actif- du CECEG, lequel, avec sa copine Merkel , son pote Cameron et les autres truands du même CECEG, se charge de pousser la commission, elle même en accord avec la BCE, qui-n’a-de-comptes-à-rendre-à-personne, sous l’oeil réjouit du FMI téléguidé par les Américains et leur TAFTA, à pourrir la vie à Tsipras et à Syriza, pourtant légitimement élus par les Grecs, en attendant de se farcir les Espagnols de Podemos, bien partis pour être la prochaine majorité de l’Espagne et l’Italie de Renzi, laquelle commence à s’agiter .
          La Mafia, c’est de la petite bière, comparée à ces types là !

          1. ALAIN BOBARDS

             » Sapin et Macron de pleurer sur la méchante commission qui fait rien que de nous embèter, alors qu’ils devraient engueuler leur patron, un certain François Hollande……………… »

            ces derniers temps, j’ai écouté l’intervention de Seguin au parlement, en 1992 à propos de Maastricht : il disait déjà, entre autres que le système UE conduirait à distinguer les décideurs européens à qui les états ont laissé progressivement les instruments du pouvoir, et le petit personnel que nous élisons, qui n’aurait plus qu’à décider des babioles sociétales sur place et qu’à faire appliquer les directives venues de bruxelles…qui les tient elle mêmes des multinationales et de la banque centrale qui arrose les banquiers…

            nous y sommes..

            pourquoi veux tu que je m’en prenne au petit personnel cité….

            je te ferai d’ailleurs remarquer que tu oublies le responsable de la photocopieuse valls…

            mais arrêtons de nous plaindre, cette instance supra nationale nous laisse encore choisir nos standardistes locaux.

            1. @Stan
              Ce que tu appelles le petit personnel, ce sont les membres du Conseil Européen des Chefs d’Eats et de Gouvernements, c’est à dire les successeurs de ceux qui ont signé les traités Européens et, de ce fait, ceux qui ont le pouvoir de revoir les copies succesives et qui, si ils respectaient les électeurs, ne signeraenit pas le TSCG qu’ils disaient renégocier, n’exerceraient pas un chantage dégueulasse sur Tsipras et son gouvernement – quel culot, ce type : il respecte le vote des Grecs -, ne s’affaleraient pas devant Merkel et son Schauble de ministre des finances, ne serreraient pas les fesses à l’idée que les Espagnols puissent porter Podemos au pouvoir .
              Ce sont les citoyens qui doivent prendre les choses en main et rappeler à ces braves gens qu’ils ne sont pas au service de quelques-uns mais qu’ils représentent beaucoup de monde, à grands coups de lattes dans le train si nécessaire . Sinon, dans certains pays du sud de l’Europe, ce sont les nazis du type Aube dorée qui prendront les manettes, en attendant que la contagion gagne les autres pays . Marion Anne Perrine fera figure de petite râleuse vis à vis de ces gars là .

              1. ALAIN BOBARDS

                 » Ce sont les citoyens qui doivent prendre les choses en main et rappeler à ces braves gens qu’ils ne sont pas au service de quelques-uns mais qu’ils représentent beaucoup de monde……………….. »

                il n’y a rien à espérer de ce côté là, pas la peine de sortir de l’ENA pour se rendre compte que la multitude accroit les phénomènes de divisions, d’intérêts divergents, de corporation et d’incompréhension des enjeux…..
                à part les paysans, de moins en moins nombreux, qui ont compris que l’union fait la force (relayés par une forte présence sous les ors de la république)…, le reste de la société est extrêmement divisé.

                nous n’avons pas encore vécu le sort des citoyens grecs, espagnols et portugais, mais ça vient. Un peu plus délicatement, mais sûrement.

                la peur entretenue fait le reste….
                si on suit les péripéties de la grèce, on remarque immédiatement que les grecs sont majoritairement contre la sortie de l’euro, alors que c’est exactement leur problème économique de base….
                Du coup, le gouvernement en place, courageux au possible, est contraint de louvoyer, de se faire mal aux adducteurs pour tenter de régler ce qui reste une quadrature de cercle……..tout en faisant attention de ne pas effaroucher les citoyens…

                la grande révolution n’est pas pour demain, les vacances d’été arrivent à grand pas, ce n’est pas le moment des manifs…ensuite il y a les vacances d’hiver…

                les loustics qui usent les sièges des télés et des radios pour expliquer l’inexplicable ont encore de beaux jours devant eux…

                1. @ Stan
                  On en a déjà causé : ce n’est pas tant l’euro qui est à blamer, c’est le fait que les membres du CECEG, préférant être premiers chez eux que second en Europe, se refusent à mettre sur la table le problème de l’unification de la fiscalité européenne, d’abord et l’unification de la politique sociale européenne d’aute part, ainsi qu’une politique industrielle européenne ( tout ça, c’était dans Maastricht )
                  Ceci posé, le « petit personnel » Français n’étant déjà pas foutu de se lancer dans une grande réforme fiscale, il ne faut, certes pas, compter sur lui pour taper du poing sur la table européenne .
                  Mais je ne désespère pas des pays du Sud, Grèce en tête, pour faire bouger les lignes .

                  1. ALAIN

                    la sortie de l’euro se fera, tu verras….sauf qu’elle se fera contrainte et dans le désordre, au lieu d’être réfléchie et négociée.

                    Il faut bien garder en tête le principe des marchés financiers, tout le monde se tient chaud à la hausse, ce qu’on appelle un mouvement moutonnier, et qui c’est la panique soudaine où chacun veut perdre le moins possible, le plus vite possible.

                    L’UE bâtie sur du sable procédera du même principe. Ce que personne ne sait, c’est ce qui déclenchera le phénomène..

                    D’accord avec toi sur l’harmonisation fiscale et sociale nécessaire, sauf que là encore il faut se poser la question sur le fait qu’elle n’ait encore pas eu lieu…je te parie que ce n’est pas le but recherché, et que ça ne l’a jamais été par idéologie économique.
                    En réalité, le but de la zone commerciale créée par des extensions successives était de pouvoir aider les multinationales à pouvoir fabriquer moins cher pour contrer les autres zones asiatiques et américaines du sud. Il ne faut pas oublier que les coûts de production de l’est sont à 5€ de l’heure mini , jusqu’à 32 € à l’ouest…..

                    ne pas oublier qu’aux dernières nouvelles, il y a environ 350 000 ouvriers européens, en France, à contrat locaux, issus de la directive Bolkestein qui travaillent en concurrence déloyale directe avec les PME françaises des métiers du BTP par exemple…

                    ça sert qui ?

                2. Bof!!! Il y a eu des manifs qui n’étaient pas à l’approche des vacances et ce n’est pas pour autant qu’il y avait du monde. Je ne sais même pas si ce qui se passe en Grèce et Espagne fassent réfléchir les français.

                  1. AURORE

                    sujet trop compliqué et qui dépasse souvent l’entendement.

                    chaque jour le prouve, tu mets une nouvelle sur un journal en parlant de fraudes au chômage ou aux prestations, tout le monde comprend que les salauds de feignants et autres assistés piquent dans la caisse commune

                    mais quand tu balances que l’optimisation fiscale des multinationales évapore des recettes à la France de centaines de milliards…pas de réaction… et pourtant ça part du même principe multiplié par 100 ou 1000

                    quand la presse balance qu’il faut être compétitif, alors que tes coûts sont à 32 € de l’heure en france et que tu te bats contre des pays à 5 € ..personne ne remarque que c’est une énorme connerie que des mesures relativement simples (techniquement, j’entends) de rééquilibrage régleraient..
                    je me demande d’ailleurs pourquoi nous n’avons pas encore un bol de riz à bouffer, puisque pour être compétitif, il nous faut nous régler sur le moins cher

                    une manif pour ça, ne servira à rien, en 2005 les français ont rejeté l’UE, ils se sont fait marcher sur la tronche 3 ans plus tard….

                    ah les déconneurs….

  10. Quand on entend De Tavernost, le patron de M6, dire sans honte qu’il fait caviarder des reportages de « Capital » ou de « Challenge », au prétexte qu’il ne supporte pas qu’on  » dise du mal des clients de la chaine », ça donne un certaine idée du type d’informations que ces gars là laissent filtrer .

  11. Christophe Alevque est ce qu’il est mais à chaque rassemblement qu’il organise il y a du monde.
    Je n’écoute plus France Inter car j’en ai assez que Patrick Cohen est très consensuel quand il reçoit MLPN ou consorts, alors que c’est d’autres personnes politiques il est très mordant.
    Moi, j’écoutais Mermet et c’était super intéressant. D’ailleurs j’étais allée au rassemblement lorsqu’il s’est fait licencier, il n’y avait pas beaucoup de ses collègues avec nous.

  12. Merci de m ‘avoir fait découvrir la radio.
    Pour les opinions des uns ou des autres, je dirai que la balance penche toujours vers celui qui rempli la gamelle.
    Télés radios ou journaux, ils faut manger . Alors, il faut écouter tout le monde et faire un grand tri pour s ‘apercevoir que dans tous les cas nous sommes les dindons de la farce .
    Je viens de passer 2 jours dans la banlieue d ‘une ville maghrébine. Tolosa, en français Toulouse. Je regardais un rassemblement militaire sur la place du capitole et l ‘ai été étonné d ‘apprendre que le préfet, oui, un haut fonctionnaire français, avait interdit de jouer la Marseillaise!! La Marseillaise pouvait déplaire à des habitants de Tolosa. C’est cela notre France .
    C’était quelques minutes avant que le père d ‘ un assassin ne se fasse arrêter sur cette même place et expulser. Il n ‘aurait même pas du passer la frontière .

  13. La ministre de la santé pense à nous .
    A compter du 1 aout, les pharmacies distribueront les génériques même si votre ordonnance porte la mention » non substituable » et cela même pour les personnes prisent en charge à 100%.
    Ce sont les consignes de la SS.
    Seules les personnes dépendantes de l ‘AME auront les médicaments prescrits
    En majorité des étrangers sans papier n ‘ayant jamais cotisés.

  14. Histoire incroyable mais authentique . A lire jusqu’au bout tant l’affaire paraît invraisemblable.
    Et madame NBK veut que les profs enseignent l ‘ islam.

    dans notre pays de liberté qui a connu le Siècle des Lumières

    (c’était il y a pas très longtemps ! 2003 seulement !!!) .

    Enfin Publiée le 28 janvier 2015 par Louis Chagnon – historien

    Résumé de mon affaire :

    J’ai enseigné l’Histoire et la géographie au collège Georges Pompidou de Courbevoie en septembre 2003, puis, le 1er octobre j’ai quitté l’Éducation nationale pour intégrer le ministère de la Défense à ma demande.

    Quelques jours auparavant, javais donné des cours sur l’histoire du monde musulman, dans lesquels javais révélé à mes élèves que Mahomet avait été un voleur, pour avoir pillé les caravanes de la Mecque, et un assassin, en faisant égorger 600 à 900 juifs en un jour, en référence au massacre de la tribu juive des Qurayzah en mai 627.

    Après mon départ de l’Éducation nationale, j’ai appris qu’un collectif de parents d’élèves s’était constitué contre moi pour demander ma suspension de l’Éducation Nationale, en raison de mon cours sur le monde musulman en classe de 5ème.
    Une pétition avait été remise au principal du collège où on m’accusait de racisme anti-musulman et d’avoir dit que « Mahomet va se transformer en voleur et en assassin (…) il va imposer sa religion par la terreur, (…) il fait exécuter 600 à 900 juifs par jour ».

    Plusieurs articles avaient déjà paru sur l’affaire dans les journaux le Parisien, Métro et sur Internet, sans que je sois au courant !
    En fait, la pétition en question était signée par sept personnes dont deux seulement étaient des parents de mes élèves de 5ème.

    Ce collectif de musulmans était dirigé par Monsieur Kamel Zmit, médecin anesthésiste et sa femme Madame Nora Zmit responsable du service des permis de construire à la mairie de Courbevoie qui étaient les parents d’une élève de 6ème Yasmine Zmit dont je n’avais jamais été le professeur.
    Lorsque j’ai pu avoir accès aux feuilles de cours, plusieurs mois plus tard, au rectorat de Versailles, j’ai vu que quelqu’un avait ajouté à la main les mots « par jour » sur la feuille de l’élève Ramy El-Hoss dont le parent avait signé la pétition, la falsification, (attestée plus tard par une analyse graphologique et scientifique) avait pour but de me discréditer en tant que professeur d’ Histoire.

    L’Éducation nationale loin de me soutenir m’a poursuivi et a imposé la censure musulmane sur l’école laïque de la République française
    Le 5 novembre 2003, le rectorat de Versailles, sur la pression du collectif de parents musulmans, a ordonné la suppression des pages concernant le cours, qui ont donc été arrachées des cahiers par les élèves eux-mêmes.

    Mon cours, rigoureusement exact du point de vue historique, a donc subi une censure religieuse musulmane et cette censure a été exécutée par les fonctionnaires de la République !
    Enfin, le 17 novembre, une lettre de Daniel Bancel, recteur de l’Académie de Versailles, proche de l’ancien ministre socialiste Lionel Jospin, m’informait qu’une procédure disciplinaire était engagée contre moi, à la suite d’un rapport fait par un Inspecteur pédagogique qui ne m’avait jamais vu ni parlé.
    L’inspecteur pédagogique Paul Stouder estimait dans ce rapport que comme tous les nomades, les tribus arabes pratiquaient la razzia et qu’on ne pouvait pas qualifier cette pratique de vol.
    Pire encore, il affirmait que dans l’Islam, la lutte contre les marchands de la Mecque avait été la première forme de la guerre sainte, ce qui la rendait légitime.
    Ainsi, pour cet inspecteur, fonctionnaire de l’État français, les meurtres musulmans sont légitimes quand ils sont exécutés dans le cadre du Djihad !
    Il passait sous silence le massacre de la troisième tribu juive de Médine et m’accusait aussi de « racisme antimusulman».
    Je suis donc passé devant un conseil de discipline et à ma stupéfaction le rectorat a argué de la phrase tronquée et falsifiée du collectif d’activistes musulmans, sans apporter aucun document original qui m’aurait permis de mettre en évidence cette escroquerie.
    J’ai bien été obligé de constater que le rectorat était complice de ces individus. J’ai écopé d’un blâme pour « formulation simpliste » et « attitude de provocation ou maladresse ».
    Pour autant, le conseil de discipline na pas retenu l’accusation de racisme de l’inspecteur pédagogique et a reconnu la véracité historique des faits enseignés.
    La conclusion s’impose d’elle même : le fait d’affirmer que quelqu’un qui a égorgé plusieurs centaines de juifs est un assassin, est donc pour le rectorat de Versailles, une « provocation ou une maladresse ».
    Même si cette sanction est minime, je ne l’ai jamais acceptée.
    J’ai donc entamé une procédure en 2004 auprès du Tribunal administratif pour contester le blâme. L’administration de l’Éducation nationale na pas été la seule à me poursuivre car le collectif musulman avait également saisi le MRAP et la Ligue des Droits de l’Homme.
    Ceci a donné lieu à une campagne médiatique qui me présentait comme un «islamophobe », un « raciste antimusulman».
    La plainte de la LDH a finalement été rejetée par le Parquet de Nanterre , et le MRAP, devant le Tribunal Correctionnel de Nanterre où il avait réussi à me faire traîner en mars 2004, a finalement renoncé à me poursuivre, en arguant que le blâme du conseil de discipline m’avait sanctionné « à la hauteur de la gravité des faits », induisant ainsi que j’avais été sanctionné pour « racisme » par le conseil de discipline et Kamel Zmit ajoutant que le blâme avait été voté à l’unanimité.
    Tout ceci était parfaitement faux et j’ai donc poursuivi pour diffamation tous ceux qui m’avaient attaqué, à savoir Kamel Zmit, Jean-Claude Dulieu, responsable de la communication externe du MRAP et Mouloud Aounit, secrétaire général du MRAP.
    Celui-ci déclarera à la télévision le 13 janvier 2005 que le délit de blasphème devrait être réintroduit en droit français !!!
    Tout enseignement critique de l’islam serait ainsi légalement interdit et passible de poursuites pénales.
    En première instance début 2005, la diffamation a bien été reconnue mais les prévenus, Mouloud Aounit, Jean-Claude Dulieu et Kamel Zmit ont été relaxés « au bénéfice de la bonne foi » (alors que le Tribunal avait entre les mains l’expertise graphologique du cahier d’élève falsifié !)
    Je devais également verser à Kamel Zmit 500 de dommages et intérêts sous prétexte qu’il avait été stigmatisé dans la presse comme islamiste, ce qui est une aberration juridique (la loi n’autorise pas, en effet, le versement de dommages et intérêts au diffamateur par le diffamé).
    En appel, en septembre 2005, le tribunal na pas voulu retenir la diffamation mais a supprimé les dommages et intérêts que je devais à Kamel Zmit.
    En cassation, le jugement a été confirmé. Je n’ai donc pas pu les faire condamner.
    J’ai également porté plainte pour faux et usage de faux, sur la base de la feuille de cours falsifiée mais le tribunal na pas donné suite.

    Par contre, en 2008, le Tribunal administratif a cassé le blâme au motif que mes propos étant historiquement exacts, il n’y avait pas de faute professionnelle ce qui est la logique même.
    Cette décision est pour moi un acte qui confirme la liberté pédagogique du professeur dont tous les collègues peuvent arguer.

    Il n’en reste pas moins qu’en France, qualifier d’assassin quelqu’un qui a fait égorger 600 à 900 juifs est devenu « raciste Je considère donc la France comme étant devenu un État officiellement antisémite puisqu’un fonctionnaire français peut être sanctionné s’il qualifie d’assassin quelqu’un qui a fait égorger des centaines de j Maintenant la question reste toujours posée aux professeurs d’Histoire : Est-il possible de transmettre la vérité historique sur le monde musulman aujourd’hui en France ???

    Louis CHAGNON

  15. ) Le Tribunal administratif de Paris a , en 2008 , annulé le blâme infligé à cet enseignant par sa hiérarchie, en constatant que « la vérité historique des propos n’est pas contestée » et que « la provocation n’est pas établie » .

    Mais il aura fallu tout de même quatre années de procédure pour que cet enseignant – qui ne faisait que son métier – soit blanchi !

    2) Honte au rectorat , aux associations comme la Ligue des Droits de l’Homme et le MRAP , à l’institution et à l’inspecteur pédagogique régional qui ont , par lâcheté , condamné l’enseignant au lieu de le soutenir .

    Tous ont plié devant l’idéologie religieuse et communautariste au mépris de la vérité historique , de la laïcité et … des droits d’un homme injustement mis en cause , dans un établissement public .

    Des parents d’élève – qui n’étaient certainement pas des terroristes – ont réussi à imposer leurs vues ( jusqu’à recourir au mensonge ) à une institution de la République , à l’encontre de la liberté , de la vérité et de la laïcité !

    C’est manifestement une forme pacifique mais sournoise – et visiblement acceptée par des représentants de l’Etat – d’atteinte aux principes de la démocratie et à nos valeurs républicaines . C’est du terrorisme intellectuel , qui ne tue que la liberté .

    Pierre Robès

  16. je préfère un-alévêque que zéro; je ne connais pas bien Fr Info (ou alors 15′ en auto) évidemment une émission d’actu, commentateurs et invités mérite pluralité ! (critique)
    Abbé Pierre, exclus, pauvreté, abus.. Croix Rouge, vendeuses au BHV, même banquiers.. des voix hélas rarement entendus

    Bien joué Alain (Stan pas souvent hors jeux) hello Aurore (oui Mermet !Nabil A débranché ?) bien sûr solidaire (!) des x combats anti x misères en hexagone (syndicat, assoce etc.) ce foutu verre n’arrivant tjs-pas à se remplir.. sensibilité partagée (pas doué, d’où ma présence ici) aussi mon regard, mes rencontres disons ‘global’ me fait dire que le notre, de verre (et nos prolos, système santé etc.) est vachement envié, à raison.. Evidemment pas une excuse !
    ‘arrière salle’ Castor ? un entre soi ? ben le minimum d’affinité, légitime non.. plutôt le bistrot, babasse, terrasse, un demi, ballon ou café, un bouquin, grosse tablée ou contraire, excès engueulades bisoux.. perso j’fais pas gaffe ni rancune, et la tournée tjs celle du taulier !

    ça boom lancien.. souvenir de 6° (1965-6) ce prof de français (?!) tout en idéologie perso, dégommait Fidel et Cuba, pour dire quoi ? on s’en fout (je suis poli)
    je ne moque pas ton témoignage; bon un blâme et maintenant à la Défense (cool?)
    effectivement le parent d’élève est chouia déconnecté.. à Villiers le Bel par ex. (dernier Obs « l’esprit de Résistance ») cet élève insulte son prof et lui jette une chaise (pas glop) les parents exigent des excuses.. Bingo: l’élève exclu

    sinon, tout est dans l’usage de la lorgnette.. cé qui le plus grand ? Charlemagne (au pif) massacreur du saxon (très bcp) pas assez prompt à se baptiser, zappons sa collect de ‘tites copines.. aussi notre indécrottable manque de tendresse envers nos concitoyens (juifs, gitans, arabes, immigrés..) voisins ou colonisés, la liste est longue !
    faites votre choix..
    Si un peuple a l’exclusivité (privilège et monopole) de l’invasion, belligérance, carnage viol et pillage.. non, je ne vois pas.. mon opinion (perso) pense que nous /Occidendaux, pas radin ni d’jaloux.. avons le manche bien en main, ah oui on est podium !
    j’ose: vive le sport (ça fait longtemps pis me détend)
    bonne soirée

Les commentaires sont fermés.