Préférer l’original à la copie


J’entends souvent l’argument. Il n’est pas sans fondement.

On l’utilise pour fustiger la vacuité politique d’une UMP décidée à copier les arguments du FN sur l’immigration, l’islam ou la sécurité. L’électeur ne s’y trompe pas. Il préfère toujours l’original à la copie.

Plus grave, je l’ai entendu chez des camarades si déçus de la Hollandie qu’ils pensent qu’un retour à l’Elysée de l’ancien monarque.

J’avoue que la déception est parfois suffisamment grande pour que je me surprenne à espérer qu’une grosse claque dans leur gueule fasse réagir ces illuminés de la politique de l’offre qui nous gouverne. Pourtant, sur le fond, cela ne me semble pas la meilleure des attitudes.

Il est d’abord préférable de soutenir les partis que l’on préfère. Ce n’est pas toujours facile, mais personne n’a promis que la démocratie était une chose aisée. Il n’y a que dans les dictatures personnelles, si vous êtes le dictateur, que la foule est obligée d’être d’accord avec vous. Avouez que le cas est statistiquement rare. Donc faisons avec le régime que nous avons et qui nous autorise à exprimer un mécontentement ou un soutien. Et même si nous subissons des défaites électorales.

Ensuite, j’ai quelque peine à croire que les présidences Hollande et Sarkozy soient identiques. des points communs, nombreux, existent. Suffisamment nombreux pour que nous soyons déçus, effroyablement déçus: (1) une politique de l’offre complètement stupide et contreproductive; (2) l’absence de mesures sociales contre la précarité; (3) une dérive sécuritaire inefficace; (4) l’absence de réforme démocratique majeure (Hollande a laissé quasiment en l’état un Etat abîmé par une décennie de gouvernement de droite).

Bref.

Je ne suis pas sûr d’avoir le courage d’écrire un vrai bilan de cette présidence.

 

37 réflexions sur “ Préférer l’original à la copie ”

  1. Je peux à la limite comprendre les erreurs d’analyse et le manque d’idées qui conduisent aux désastres 1 et 2. Mais sur 3 et 4 ils n’ont aucune excuse.
    A propos où en est-on sur le statut pénal du PR? Et qu’est-ce qui empêche de bouger? Ce serait une réforme populaire.

  2. Il y a belle lurette que les partie de « gouvernement » nr font plus de politique mais de la com’ , gère l’Etat comme une boutique et prennent grand soin des intérèts de la minorité friquée .
    Un exemple local : on doit remplacer les lignes à haute tension devenues obsolètes, sur une centaine de kilomètres . La majorité des communes concernées demandent l’enfouissement desdites lignes . Que croyez-vous qu’il passe ? RTE, filiale d’ERDF/EDF, s’assoit allègrement sur cette demande de élus, se met la ministre de l’écologie dans la poche, laquelle signe, sans barguigner, l’autorisation d’édifier des lignes aériennes . RTE se magne d’obtenir les autorisations préfectorales, sans attendre l’avis du Conseil d’Etat, auprès duquel communes et associations pour l’enfouissement, ont déposé un recours

    1. Bref, le parfait exemple qu’on se fout de l’avis des citoyens . Alors, les saloperies contenues dans la loi Macron ( à propos, de quel droit un ministre du budget empiète sur les prérogatives de son collègue de la santé, en laissant passer un amendement qui torpille la loi Evin ? ), par exemple, le CICE et d’autres textes n’ont rien d’étonnant .

      1. Et que dire des fautes de frappe du bobards posteur, hein ? GèreNT PartiS, nE

    2. Oui, ils sont tous en urgence pour faire leurs mauvais coups, de la base des engrenages des lobbys aux sommets des états lèche-culs de la troïka, comme s’ils craignaient que « quelque chose » ou quelque puissance nouvelle soit en mouvement pour les empêcher de faire leurs petites affaires et même de devoir rendre des comptes… Ils n’ont peut-être pas tort de se presser…

  3. Les quatre points cités par Juan ont, tous, une relation de causes à effets : la politique de l’offre engendre l’absence de mesures contre la précarité, ce qui génère une politique sécuritaire inepte, le tout interdisant, de facto, des réformes démocratiques . Collé comme ils le sont, aux intérets particuliers, Hollande et son gouvernement ne peuvent que décevoir ( pour rester zen ) les citoyens .

  4. Sarkosy Hollande c’est un match de 2 ème division
    du moins pour ce qui est de l’estime que leur portent
    les Français.

    Pourquoi pas pendant qu-on yest pour la présidence
    un match Wauquiez Cambadélis.

    C’est étonnant de constater à quel point le bon sens
    citoyen – qui refuse et regretterait en grande majorité
    un tel match Sarkosy Hollandeé – est constamment
    combattu et mis sous l’étreignoir par les Médias et
    commentateurs politiques de tous bords qui nous soulent
    de ces 2 là pour La présidentielke 2017.

    Qu’importe l’un ou l’autre,
    l’un ou l’autre c’est déjà Waterloo.

  5.  » qu’une grosse claque dans leur gueule fasse réagir ces illuminés de la politique …………….

    alors là JUAN comment avez vous pu ?

      1. sylvie 75

        je reconnais toutefois le cri de la vérité chez un être sensible….

      2. @ Sylvie
        C’est un long roman de désappointitude que Juan nous écrit ces derniers temps, ça me déplume…
        Que faire ?😦

        ***

        1. @petite plume perdue
          première solution….je vous suggère de venir plus souvent poster votre petite musique…çà lui ramènerait un peu de poésie….😉

  6.  » L’électeur ne s’y trompe pas. Il préfère toujours l’original à la copie………. »

    faut voir…un exemple micro politique au hasard.
    il y a des mauvaises langues qui disent que valls c’est sarko…..

    d’abord on s’interroge et on se rend compte qu’il y a des ressemblances dans la pratique de la comm et quelques bricoles..

    – la même manière de sortir l’avion du garage pour le moindre voyage

    – la même envie d’emmener les enfants en voyage (j’espère d’ailleurs que valls ne nous fera pas en 2017 avec l’un deux « bonne chance mon papa « )

    -la même manière d’être indignés et victimes du monde qui les entoure..

    – la même manière de se déclarer socialistes parce qu’ils ont lu un jour un bouquin sur jaurès…

    – sarko a coulé l’UMP, valls est en train de couler le PS
    .

    mais il y a aussi des différences remarquables :

    – sarko était énervé hors antenne et calme devant un micro, valls est calme hors antenne et se fout en colère dès qu’il voit un micro..

    – sarko bouge les épaules et fait moulin à vent , valls bouge l’index et fait moulin à eau, c’est fou ce qu’il peut postillonner

    – sarko annonce son amour sur son ex gonzesse, valls son amour pour les entreprises…

    – sarko a fait des études de droit et tout le reste de travers, valls n’a pas de métier connu en dehors de la politique

    faire de valls la copie de sarko, c’est quand même exagéré…

  7.  » Je ne suis pas sûr d’avoir le courage d’écrire un vrai bilan de cette présidence……….

    il n’y aura pas besoin de l’écrire, souvenez vous, sarko a réussi à ne pas le faire en faisant partir la presse dans tous les sens dans les dernières semaines de la présidentielle avec des leurres à la con….

    hollande et sa bande feront la même chose, en 2017 au deuxième tour, je vous donne les sujets qui vont étourdir (dans le désordre)

    islam
    immigration
    la détestation de la finance
    loi sur le mariage des escargots
    un chouia de traficotage de stats économiques

    et hop…plus besoin de bilan..

    il faudra attendra 30 ou 40 ans pour la révélation de l’ampleur du foutage de gueule actuel…..et vous aurez élu une nouvelle tanche ni vu ni connu…

    les contes de fées ça fait revenir en enfance…

  8.  » Ensuite, j’ai quelque peine à croire que les présidences Hollande et Sarkozy soient identiques…………..

    il y a énormément de différenciation au contraire :

    – sarko a envoyé l’armée un peu partout, mais pas hollande

    – sarko a pas détesté la finance alors que hollande si…..

    – sarko a renforcé le secteur social en envoyant 1 million de chômeurs au tas, hollande a diminué le chiffre de la hausse en tendance,

    – sarko a embrassé merckel et lui a obéi , hollande a voulu lutter contre elle…..15 jours

    – sarko a fait voté le traité européen que les français avait rejeté, hollande a nommé le gauchiste valls après une sévère déculottée….( ah c’est une similitude par erreur, puisque tous les deux ont déclaré avoir entendu et compris le message)…

    moi aussi j’ai peine à croire que ce sont les mêmes, mais en traçant la trajectoire et les perspectives au crayon fin, on se rend compte que les lignes de la feuille de route mènent en Belgique;. brussels une fois…

  9. il n’y a aucun doute que les résolutions de problème sont très différentes entre droite et gauche…celui qui en doute est un…….(je me retiens là)

    prenons le programme de fillon de l’UMP , balancé négligemment il y a quelques mois. Il annonce des restrictions de dépenses pour 100 milliards…

    le PS n’a pas du tout fait ça……………..non mais

    – 50 milliards de restrictions budgétaires en cours, moitié moins tout de même….

    – au titre d’une relance offensive de l’emploi, dont nous voyons chaque jour les magnifiques résultats, il a décidé de confier au secteur privé, le soin de créer de l’emploi ……….heu de renforcer notre compétitivité avec l’équivalent de manque à gagner sur les recettes publiques de quelques 45 milliards (CICE et pacte de responsabilité )…….
    on sait depuis longtemps que le ciblage profite pour beaucoup à des entreprises hors compétition internationale…

    Juste pour le fun, signalons toutefois que le CICE et le pacte ont été lancés à une époque où l’euro était à 1.30 dollar, c’est à dire un vrai croche patte à lui tout seul pour la compétitivité des produits français. passons…….

    Aujourd’hui il est à 1,1 dollar, et les milliards pleuvent toujours sur les grosses entreprises qui peuvent renforcer leurs bénéfices……..

    deux conclusions selon l’angle d’attaque :

    1° donc 50 milliards de restrictions + 45 milliards de ruissellement au privé = quasi 0 de gain sur le poste « dépenses publiques »

    2° 50 milliards de restrictions + 45 milliards d’aides au privé = 95 milliards de disponibilités en moins sur le budget public qui affecteront tôt ou tard la redistribution, les prestations sociales de tous types et les investissements publics…..

    rien à voir, c’est sûr…

  10. les transferts de fric entre état et privé ont toujours été des francs succès, vous pouvez aller chercher les bilans du CIR (aides à la recherche et au développement,) vous verrez qu’il est quasi impossible de tracer les effets des sommes publiques allouées…

    le CICE et le pacte, dont un économiste sur PS avait calculé qu’il serait contre productif sur deux ans s’il y avait une augmentation de TVA (qui a eu lieu), prévoyait 150 000 emplois crées sur 5 ans…

    ça faisait du 100 000 euros par emplois (pour mémoire, un fonctionnaire ou un territorial de base coût 25 000 euros) …

    à ceux qui pensent que les milliards déversés sont efficaces, il suffit de regarder les dernières mesures de valls « LEVER LES FREINS A L’EMPLOI DES PME » pour s’en faire une idée…

    n’est ce pas un aveu ? 45 milliards qui partent en fumée vers les plus grosses entreprises et dont les effets ne pourront jamais être tracés, et on s’aperçoit soudainement que les PME ont des freins à l’emploi….

    depuis des décennies, tout le monde sait (les rapports de la fin du 20eme siècle, avant la création de l’euro, en faisaient déjà état) que les créateurs nets d’emplois sont les réseaux de PME et TPE, les grosses entreprises et multinationales sont destructrices nettes)….

    il y a tellement de créations d’emploi en ce moment, qu’il a fallu mettre en œuvre un projet de loi long comme le bras de mesures dont certaines peuvent prêter à rire………….. pour renforcer la création d’emploi….

    il faudrait peut être que quelqu’un informe les ministères…

  11. quand je vous dis que nous vivons une époque où il y a de quoi se fendre la gueule…(au figuré, si je puis dire, en espérant que ça le restera)

  12. je suis mal élevé JUAN, je squatte votre blog, toutes mes excuses..
    c’est plus fort que moi, et je n’ai pas le temps ni le savoir pour tenir un blog….
    vous pouvez effacer tout ça, si ça vous gêne ou me le dire, vous savez où me le faire savoir…

    1. Mais quand perdrez-vous cette habitude de vous exprimer par des rafales de commentaires, par ailleurs interminables?

      Sachez que peu de gens ilsent les commentaires trop longs : un commentaire n’a pas à être un article, et encore moins 7 commentaires de suite !

      Êtes-vous donc incapable de synthétiser l’essentiel de ce que vous estimez avoir à dire en peu de mots ?

      1. TOUBIB

        c’est de ta faute, quand je suis synthétique tu me dis que je suis un simplet et quand je développe tu me trouves trop long……

        d’une part tu n’es jamais content, et d’autre part je suis chez JUAN qui peut tout effacer si je gêne son blog… ; et enfin lit qui veut, nous sommes en république.

        comment démontrer la bêtise des politiques économiques actuelles en deux phrases. Je sais que ça n’interésse pas grand monde, si c’était le cas, nous ferions déjà comme les grecs, nous battre pour changer le modèle économique complètement débile , au lieu de crier au loup FN stupidement par démission complète du pouvoir…

  13. En Espagne; deux maires,issus d’accords avec Podemos – deux femmes, en plus – sont désormais à la tête de grandes villes du pays, dont Madrid qui était détenue par la droite depuis 27 ans .
    Désormais, Tsipras et Syriza doivent se sentir ( un peu )moins seuls .
    Serait-ce le début du (vrai ) changement, en Europe ?

  14. @Elie Arié
    Pour vous montrer qu’on n’est pas forcément obtus, il y a un très bon article de Chevènement dans le « Diplo » de juin sur l’Europe et ses responsabilités dans la crise Ukrainienne

  15. mode d’emploi de lecture de blog pour toubib en surabondance de fiel périodique…*

    – ouvrir le blog de JUAN,
    – lire son billet

    – éventuellement filer vers les excellents commentaires
    -en écrire un éventuellement pour le fun ou pour apporter sa contribution à la pensée moderne

    – éventuellement pour passer les interventions honnies
    placer son index sur la roulette dès l’apparition du pseudo STANISLAS, donner une légère pression de cet index sur la molette en la faisant rouler du haut en bas jusqu’à la fin du passage infecté…

    – reprendre le cours normal de la lecture vers les pseudos appréciés..

    * mode d’emploi très personnalisé ou ouvert à toute personne atteinte du même symptôme

    facile non ?

    1. @ Stanislas
      Comment osez-vous contrarier chef-graphouin ! Garde à vous.
      Cet original semble préférer sa copie à vos « commentaires interminables », n’ayant apparemment pas comme nous les moyens de les lire en entier.
      Vous ne devez donc pas ne pas les écrire, non mais alors…😉

      A part cela, il fait chaud.

      ***

      1. TI PLUME

        ça fait des années que le toubib surveille le blog à JUAN, une leçon de morale par ci, une engueulade par là, et de nombreuses tentatives de régulations si mal fagotées qu’il en devenait celui qui insultait le plus dans le groupe……le bon temps quoi…..

        avec le temps, je me suis habitué, j’en arrive quand même à avoir de l’affection pour cet expert du cœur humain, qui n’en n’a même pas un échantillon sur lui…

        on appelle ça l’amour vache……

  16. il faut relire René Rémond « les droites aujourd’hui » qui estimait qu’il y avait traditionnellement trois grandes lignes de fracture qui distinguaient la droite de la gauche

    – libéralisme et collectivisme
    – la décentralisation
    – l’Europe

    non compte tenu de quelques différenciations mineures sur quelques points sociétaux.
    Ces points ont sauté progressivement avec Mitterrand et suivants.

    au final, il s’agit de l’application de la même pratique de résolution de problème. Le PS mène une politique de droite sournoise, et à priori moins violente socialement ; in fine, le résultat sera exactement que celui prôné par l’ex UMP, « les républicains » , mais un peu plus tard…

    vous remarquerez que chaque parti à sa section sociale, comme si ça n’allait pas de soi, à droite avec wauquiez, prolo légendaire et valls le même prolo légendaire de gauche…(voir biographies retouchées)…

    des miroirs je vous dis

    1. @Stan
      L’UE, telle qu’elle est aujourd’hui, remonte à la communauté charbon-acier des années 1950 . Le traité de Rome, c’est 1956, Puis l’acte unique Européen, Maastricht, Nice, Amsterdam et enfin Lisbonne ( puisque les dirigeants européens se sont assis sur le vote des citoyens Français, mais aussi Néerlandais, sans parler des Irlandais, qu’on a fait voter trois fois jusqu’a ce que, de guerre lasse, ils finissent par dire oui ) . C’est un long cheminement dont le drame est que les situations et les intérets des uns et des autres évoluaient au fil du temps, alors que la trame de l’UE, définie dans les années 1950, est restée figée . Un exemple : l’Allemagne ( dont on nous rebat les oreilles) des années 1950 n’avait qu’un lointain rapport avec celle que nous connaissons aujourd’hui, ne serait-ce qu’avec la réunification ( laquelle a couté fort cher, non seulement aux Allemands mais aux Européens ) .

  17. Le PS entrouvre les portes avec l’appui plus ou moins tacite des syndicats. La Droite revient au pouvoir et ouvre en grand. 1 exemple : La gauche ouvre le capital des entreprises publiques puis la droite privatise totalement.

    1. « L’accord plus ou moins tacite des syndicats » . Avec l’accord, pas si tacite que ça, de la CFDT devenue une annexe du PS, serait plus conforme à la réalité .

      1. Et ce que je trouve toujours stupéfiant, c’est quand on parle « des syndicats en ne se basant que sur la seule logique de la CFDT qui ne fait que cirer les pompes du patronat et du pouvoir en place depuis sa création, comme les journaleux aux ordres parlent de « la gauche », en ne se contentant de ne voir que les desiderata du PS. C’est le système gigogne qui englobe tout quoi. Les syndicats : c’est la CFDT et la gauche : c’est le PS; Point…

Les commentaires sont fermés.