Le chat qui est mort


Il y avait une grosse tâche de sang, pas même sèche, devant la maison. J’ai pensé à de la confiture. La couleur virait déjà au violet.

C’était la chatte des voisins, une jeune de moins d’un an, si noire qu’on la prenait pour une panthère quand elle passait devant le balcon.

Fauchée par un bolide qui excédait sans doute le plafond de 20 km/h.

Triste.

Nous avons  récupéré un chaton, il y a 3 ans, dans une rue d’un village catalan, dans le sud de la France. Lui aussi s’est fait renverser par un bolide près de la maison. Mais il a survécu. Nous étions suffisamment aisé pour assurer le cout de l’opération. Cet accident a rapproché le chaton de sa famille. C’est , depuis, un fidèle compagnon. Le rapport à l’animal est quelque chose d’étrange pour qui n’en a pas. Mon père m’a dit un jour qu’il n’y avait rien d’anodin à bien traiter son compagnon animal. Chaque jour qui passe me rappelle combien il a raison.

28 réflexions sur “ Le chat qui est mort ”

  1. Un animal, c’est une partie de notre vie. Alors que pour l’animal, nous sommes toute sa vie. On a le croit de les aimer, le droit de les pleurer.

  2. Amitié et tout ça. Je connais la rue devant chez toi (c’est là que j’ai vu ton nom sur la boîte à lettres😉 ). Y rouler assez vite pour écraser un chat mérite la prison à vie.

  3. C’est tout à fait triste, évidemment. Mais il serait vain, je crois, de vouloir à tout prix chercher un « coupable » : pour tuer un chat avec une voiture, il n’y a malheureusement pas besoin de rouler bien vite…

    1. Mais non, connard (smileys hein !). Juan habite dans une rue très en pente et un chat ne peut pas se faire écraser : il fuit.

      1. Connard vous-même, connard ! Rue en pente ou pas, si le chat traverse d’un bond juste devant votre pare-choc, même à 15 à l’heure vous pouvez lui péter la colonne vertébrale (ce qui est moins grave que votre colonne de direction).

        1. Sinon, pour ce qui est de la rue, j’espère qu’elle est moins en pente que votre gosier ; sinon, les malheureux Sarko doivent être obligés de rentrer chez eux en varappe.

  4. Pauvre trésor …

    Je suis contente, Juan fait partie du même club que moi celui des amis des animaux.

      1. c’est vrai qu’elle est mièvre cette phrase, j’avais du mal à l’écrire.
        Mais comment la formuler autrement ?
        Bof, Goux va nous en concocter une, entre la vôtre et la mienne.

        (Pas besoin de préciser « poutre la merde », l’acte en lui-même est suffisant :-D)

  5. Ravie d’apprendre qu’au moins Bidule est en bonne forme. Je n’osai pas vous demander de ses nouvelles, car après son opération vous aviez peu communiqué sur son état de santé.🙂

    ***

  6. Plus je cotoie les humains ( enfin, certains ), plus j’aime mon chien .

  7. Oui , c’est triste , j’adore aussi les chats .
    Mais pour se consoler il faut se dire que beaucoup de mésanges et de pinsons auront la vie sauve et pourront chanter plus longtemps .
    Et j’adore aussi ces petits oiseaux .
    Environ 3 milliards d’oiseaux meurent chaque année aux USA sous les griffes des chats , un des prédateurs les plus performants de la planète .

    1. Les fumiers de chats ! On devrait les exterminer. Sans compter les communistes qui mangent les enfants et les nègres juifs qui mangent les coquilles Saint-Jacques sans persil.

      1. Les chats sont des nazis ! des gestapistes qui tuent sadiquement en faisant durer le plaisir ! J’en ai même fait un billet, il y a longtemps, mais du diable si je saurais le retrouver dans mon fatras innommable…

  8. je suis triste pour ce petit chat.
    un animal dans une maison, c’est juste du bonheur et de l’amour en plus, un lien extraordinaire entre les membres d’une famille….j’ai eu des chats, des chiens, des poissons, des canaris…il me reste un chien de 14 ans , je le bichonne….je nunuche à fond.
    je sais l’immense tristesse de les perdre…mais aussi les merveilleux souvenirs de tendresse qu’ils laissent derrière eux.

    1. « j’ai eu des chats, des chiens, des poissons, des canaris »

      Tiens, mes enfants aussi; mais, une fois, le chat a bouffé le canari, il a réussi à ouvrir sa cage.

      Vous me rappelez un poème de Prévert (de mémoire) : « Ah, ma petite fille, qui aimait tellement les animaux, et qui apportait des salades aux lapins et des lapins aux cobras… »

  9. conclusion un peu rapide : il faut se poser des questions :

    – les propriétaires de voisin, ont ils appris la circulation à leur chatte ?
    – la chatte a t’elle regardé à gauche et à droite avant de traverser ?
    – la chatte savait t’elle que les souris restent sur les trottoirs à paris ?

    quelle idée aussi d’avoir une bestiole toute jeune et de la laisser traîner toute seule dans une si grande ville..

    et voilà le triste résultat…

  10. avant de soupçonner un conducteur innocent il serait bon d’enquêter dans le quartier pour savoir si la chatte n’était pas tout bonnement suicidaire…….
    un chat noir qui oublie d’allumer ses phares la nuit, l’accident était couru d’avance

  11.  » Mon père m’a dit un jour qu’il n’y avait rien d’anodin à bien traiter son compagnon animal.  »

    Vous ne regrettez pas la façon excessive dont vous avez malmen » Sarkozy durant sa présidence ?

  12. miaoow

    les nôtres s’entendent bien avec hérisson et tortue, bonnards ni très joueurs,
    alors qql sélection naturelle éparse même que le piaf devient moins con.. sinon le ver (et de terre) prolifère (aïe)

  13. le chat (qui) est mort

    Baboon & Pimprenelle (‘Pim’) frangin & frangine, leur mère Pepita, nos 3 chats,
    oui ‘Pepita’ (la mère des 2 monstres) car une amie espagnole, Mia (de Canarias) la trouva et la sauva.. face à une tondeuse à gazon (tombé opportunément en panne d’essence, ce machin fossile..) un champ vers Grenoble et nous l’amena..
    dans la poche sa polaire, la ‘tite bête avait 6 semaines,
    un tout ‘tit baby.. ma fifille.. (8 ans maintenant) bref,
    – elle a dormi avec moi cette nuit (absent 2 jours)
    – ses gnomes (pareil) et s’occupent à câliner le clavier
    éééééééé<<<<<<<<<<<<<m,,,mmmmm,,,,,,,,,mmmmm
    = cé eux ! Tous les jours ! etc..

    où en étais-je ? ..tu vois le genre..
    déjà que mon style est à chié.. le félin m'égare..
    /présentions faites /déjà, ni la dernière;

    con permisso de l'hôte du lieu (le proprio) il connait la griffe, le soleil et la peine,
    l'envie de vous glisser un bout de film (vidéo/reportage)
    aussi, des news du jour, de la semaine, du mois..
    /bientôt l'été
    je ne pourrai jamais, je m'y refuserai -à l'aise ! de considérer (quelle idée !) l'homme, l'humanité (youppie) comme une marchandise (et tutti)
    En effet (qu'importe !) le conservateur rétorque: "cé dans la nature du bonhomme, du mec (yo!)
    ..torture, esclavage, pédophilie.. et quanti" / x & $
    (qu'est-ce t'en penses Baboon..)

    https://news.vice.com/video/peshmerga-vs-the-islamic-state-the-road-to-mosul-full-length

    à 19' 20'' un homme.. tout ce qui('l) en reste..
    à 21' 40'' un chat (!)
    à 22' .. no comment.. /market à poulettes,

    les femmes et les enfants d'abord

    merci Juan (pour Vice déjà fait)
    – alors nos amis les Bêtes

    Miaoow ! nom de diou..
    (papa cé quoi la guerre ? tais-toi et tire) (tu viseras plus tard)

Les commentaires sont fermés.