La Grèce


A l’heure où j’écris ces lignes, le vote en Grèce a commencé. Un vote contre un plan d’austérité supplémentaire (réduction de toutes les pensions, hausse de la TVA), pour rembourser les sommes dues au FMI et à l’Europe. Et obtenir un nouveau plan d’aide.

Je suis forcément déçu par l’attitude des autorités françaises. Hollande n’a pas cherché à soutenir la Grèce dans sa tentative de desserrer l’étau stupide car contreproductif de l’austérité prônée par les créanciers.

L’Euro-group a joué aux huissiers de Cetelem avec l’un des berceaux de la démocratie européenne. En politique, les symboles sont parfois plus forts que les actes.

Ce dimanche, Emmanuel Macron a eu des mots justes, avant de connaître le résultat du vote. On est suffisamment en désaccord dans les colonnes de ce blog pour noter quand il y a convergence.

« Même si le non grec devait l’emporter, notre responsabilité dès demain ce sera de ne pas faire le traité de Versailles de la zone euro. (…) La situation de la zone grecque nous l’avons co-produite (…) Il faut être exigeant et trouver un compromis pour la Grèce sur la base des réformes, de la soutenabilité de la dette, d’évolution des finances dans le temps. Nous aussi nous devons faire des efforts »

Jean-Luc Mélenchon a eu aussi les mots justes, plus justes encore. Expulser la Grèce de l’Europe, comme le réclamait Nicolas Sarkozy la semaine dernière, serait un cataclysme pour l’idéal européen. Mélenchon se distingue ainsi des souverainistes d’extrême droite qui n’attendent que la fin de l’euro et de l’Europe. En ces temps de confusions des valeurs et des idées, il faut insister sur ces subtilités essentiels.

« Que ce soit « oui » ou que ce soit « non » en Grèce, la France doit empêcher l’expulsion de la Grèce de l’Union européenne et de la zone euro, c’est-à-dire doit reformuler les conditions de survie à l’intérieur de ces deux entités qui permettent à la Grèce de vivre »

52 réflexions sur “ La Grèce ”

  1. Ont ils seulement le droit de virer les grecs ?
    Le mépris que subit tsipras est un mépris directement envoyé à une partie des grecs….
    Il faut rappeler que les grecs ont déjà fait bcq d effort, laissons leur le temps de retrouver leur « souffle »….et peut être qu’ils n’auront pas besoin d’une nouvelle austérité pour rembourser les banques…

    1. Ce n’est plus aux banques que la Grèce doit rembourser ( celles-ci ont effacé une grande partie de leur dette privée) , mais aux autres Etats de l’UE (dette publique du plan d’aide); pour la France, cela représente une trentaine de milliards.
      C’est pourquoi de nouvelles concessions paraissent difficiles.

      1. ARIE

        si la dette appartient aux états de l’UE c’est que suite à la dernière négociation de la dette grecque, les négociateurs ont fait glisser les 3/4 de cette dette des créanciers privés vers le secteur public..

        combien de temps faudra t’il pour une prise de conscience de l’infamie de nos gouvernants qui travaillent de plus en plus ouvertement pour le secteur privé; ?

        on parle beaucoup de la dette grecque mais pas du tout de la vente sauvage des actifs du pays à vils prix en ce moment même, ce qui appauvrit à terme encore plus le pays de manière plus directe;.

        qui arrêtera le braquage ?

        je t’ai répondu chez gaulliste libre..

        1. Prêter du fric à un pays pour qu’il rembourse les intérets du pognon qu’on lui avait prêté ultérieurement, y quèque chose qui cloche là-dedans .
          Ce système fut appliqué aux pays d’Afrique il y a une trentaine d’années . Ce fut un tel souk que les créanciers ont fini par effacer les 3/4 de l’ardoise .
          Il faudrait aussi rappeler que Tsipras et son gouvernement ont proposé de réformer le système fiscal Grecs pour tendre vers un plus grand équilibre, à savoir taxer les classes moyennes supérieures et les détenteurs de fortunes . Propositions refusées par la Troika, FMI en tête, ces zigotos préférant s’en prendre aux retraites, aux salaires, aux services piblics, santé en tête et à la TVA, dans le sens de son augmentation . .
          En fait, cette histoire Grecque n’est plus financière mais idéologique : les conservateurs et les socios-libéraux de l’UE veulent briser Siryza afin de décourager toutes tentatives de changer l’Europe fondamentalement

          1. T’inquiète Alain : on les aura… C’est en cours. Ceci dit, pour moi çà devient même une évidence. Ce qui m’inquiète n’est pas le proche futur, mais son « après », tu sais cette espèce de relâchement inconsidéré de l’après danger ? (ou supposé tel). Celui-là il me file les glandes parce que le bourgeois devient distributeur, mais avec forte tendance d’agios à la clé où le peuple reste en laisse….

          2. Et de briser la gauche, toutes les gauches…..quand la droite parle de l’irresponsabilité de tsipras, on imagine bien le procès en illégitimite qu’il lui font….et cela même s’il a été elu et qu’il va sûrement être soutenu par ce référendum ….où est la démocratie dans cette Europe libérale …

            1. Finalement Tsipras a réussi à confronter les dirigeants européens au peuple… Il était temps que ça arrive !

              1. Sylvie : Vous entrez dans mon estime (s’il en était encore besoin). Ceci dit, il ne s’agit pas de « triompher » mais juste de ramener les choses à un rapport raisonnable des pensées européennes et démocrate du moment… , rien de plus…

                1. @ Carron😉
                  Vous avez raison, il ne s’agit pas d’un triomphe…. Mais il aura fallu du courage aux grecs pour ne pas se laisser impressionner…

            2. Vous déraillez un peu, là : on peut fort bien être irresponsable tout en étant légitime. L’inverse paraît plus difficile, mais ne doit pas être impossible non plus. D’ailleurs, tenez : le général Pinochet n’était pas légitime (je suppose qu’on sera d’accord sur ce point…), mais il s’est montré responsable en lançant son pays, aux trois quarts ruiné par le calamiteux épisode Allende, sur la voie du redressement économique, et surtout en organisant des élections libres et démocratiques.

              1. Pinochet..Pinochet…, C’est pas ce type qui s’était taillé un poste de sénateur à vie, avec immunité totale sachant qu’il serait poursuivi par la justice pour crime de masse ? Ce qui est arrivé, Pinochet jouant la montre en faisant pleurer les conservateurs sur son état de santé .

                1. À ceci près qu’il n’y a eu « crime de masse » que dans l’imagination enfiévrée des petits progressistes européens. Les chiffres de la répression chilienne sont facilement disponibles, vous savez.

                  1. On se demande bien pourquoi ce brav’ gégène fut poursuivi pour ledit crime, s’est fait arrêter par les Anglais qui, bons princes et parce que son » état de santé  » ne lui aurait pas permis de « subir » un procès  » ( comme si ce type s’était préoccupé de la santé de ceux qu’il a fait exécuter ), l’ont gardé au frais, malgré les demandes d’extraditions, en bons conservateurs qu’ils sont .
                    Et doit-on vous rappeler que ce sont les Américains et leur CIA qui ont largement soutenu Pinochet et l’extrême-droite chilienne, en contribuant à zigouiller un homme LEGITIMEMENT élu, pour le plus grand bien des affairistes Ricains, bavants sur les matières premières chiliennes

      2. Je me demande si je ne vais pas souscrire un emprunt pour vous aider à payer vos impôts mon pauvre carabin… surtout que çà pourrait gâcher vos envies d’acheter une île grecque…

      3. Elie,
        le non (OXI) semble mener largement 60 / 40 dépouillement partiel, ce référendum que vous avez critiqué (pourquoi ?) est un jour glorieux.

        Question dettes la BCE de Draghi et ses QE ont justement prévu d’imprimer au moins 1 Milliards de papier € cette année.
        Donc personne ne va rembourser personne, mais les stock de PQ ainsi constitués vont vous éviter une situation à la Chavez.

        gentiment dit.

        1. Vient de m’appeler depuis Kypseli Athénes:
          officiel OXI +60 % vainqueur contre Panzer Schutz, Lovely Merkelle et Gluon PS qui se ramassent seulement 40 % d’asservis.

      4. Quand l’Allemagne aura remboursé à la Grèce les 180 milliards d’euros qu’elle lui doit depuis 1945 (plus les intérêts de retard), il leur restera de la monnaie pour nous rembourser, en même temps que l’Allemagne qui nous en doit encore aussi….

        1. Oui, mais alors, si on entre dans cette logique assez vaine (pour ne pas dire stupide), il va aussi falloir songer à indemniser les Teutons pour les ravages causés par Louis XIV au Palatinat ; et les Espagnols pour les exactions napoléoniennes ; et les Italiens au nom de Louis XII et François Premier ; etc.

          1. Monsieur Goux :Donc personne ne rembourse et c’est marre. Pour reprendre votre propre stupidité : « pourquoi payer une dette organisée par des ultralibéraux européens des années 80 (l’Allemagne a vendu des stocks de Porshes et la France des vedettes de guerre et des chars aux grecs. ce ne sont tout de même pas les pauvres gens qui tirent la langue, qui en ont profité) Que ce soit ces décideurs là qui remboursent avec les politicards du PASSOK et de la CDU, ceux-là même qui réclament la dette au petit peuple grec… Un scandale de première bourre.

    2. que dit Mr pépère ? un peu plus ou moins d’humiliation.. (Julian A, ou notre meilleur ami espion, l’Europe)
      bref, la Grèce un p’tit pays, 6 millions d’habitants, comme le Liban je crois: autant intérieur/extérieur (diaspora)

      je lis: leur extrême droite à 6%
      – je rêve !?..
      n’est-ce pas le parti de la couine et de la mouise, du prix-du-prix, du salaire, chôme, retraite et dette..

      je suis grec !
      demain il fera jour (yes!) comme d’hab: plus pour certain

      1. Berceau de la démocratie, berceau de la démocratie… Si on vous collait une, de démocratie à la grecque façon Périclès, vous hurleriez à la dictature oligarchique !

        (Et je ne dis rien du paquet d’esclaves qui turbinaient dans les soutes du berceau…)

  2. JUAN
     » Mélenchon se distingue ainsi des souverainistes d’extrême droite qui n’attendent que la fin de l’euro et de l’Europe………

    par cette seule phrase, vous êtes en train de vous gourer de cible

    selon vous, il y n’aurait donc que les gens d’extrème droite pour souhaiter la dissolution de la zone euro et europe telle qu’elle est conçue..?

    une formule culpabilisatrice et stigmatisante à souhait qui renvoie des milliers ou millions de personnes qui le souhaiteraient à leur silence honteux et un vote clandestin au seul émetteur décomplexé de cette alternative, puisqu’il faut le nommer : le FN et ses annexes….

    il est de plus en plus pénible de constater que l’UE qui montre avec la grèce un extrèmisme anti démocratique avéré, un dogmatisme qui renvoie à la religion, soit par contre coup implicite considérée comme la structure extra territoriale qui regroupe pour la soutenir les seules forces politiques modérées et démocratiques de la zone….

    je tiens à préciser que je suis pour la disparition de l’Europe et de l’euro qui assèche la France de ses forces vives, que je ne me sens pas du tout un facho

    – quand j’entends juncker, schauble et tout autre crétiin bruxellois applaudir aux dévaluations internes qui affaiblissent les déjà faibles

    – quand je vois les politiques d’austérité qui font crever les petites boites, par l’effet délétère et conjugué des restrictions budgétaires, des transferts publics -privé et de l’application de la directive Bolkestein qui consiste à laisser travailler des travailleurs « détachés » au cout de leur pays qui créent directement une concurrence déloyale pour certains secteurs d’activité français

    et enfin quand je vois un juncker à la tête de l’UE qui a été celui qui a permis au Luxembourg de détourner des recettes plubliques européennes des milliers de milliards d’euros de bénéfices…

    on n’est pas sorti de la merde, continuons à laisser tout l’espace de l’évocation de cette alternative de remise en cause de l’europe à l’épicerie familiale FN et ne nous plaignons pas de la voir à 25 %….

    1. Stan,
      Mélenchon a soigneusement merdé et laisser Marine occuper le créneau. Erreur stratégique à corriger d’urgence.
      Si vous suivez le blog de Jacques Sapir, traité de rouge-brun par les eurolâtres, il démontre pourquoi il Faut sortir de l’euro et quelles en sont les conséquences.
      Un courant souverainiste,très CNR, Chevénement sans doute aussi, non FN essaye de s’organiser et se structurer pour un pacte avec l’ignoble FN, pour la sortie de l’€, l’UE, etc.
      Je ne sais pas ce que ça donnera.

      Je sais que je ne voterai jamais, ni n’appellerai à voter pour Sarko ni pour Holla; et ce même en cas probable de duel Ducon contre Marine. Si c’est Sarko contre FN je ne suis pas sur de ne pas appeler à voter FN.

      pour renverser la table de ces messieurs dames.

      1. Charles Michael

        je ne sais pas vraiment qui merde dans cette affaire, mais je lis sapir régulièrement, en particulier sa démo sur une sortie de l’euro. J’ai également suivi la démo de lordon sur un euro en parité monnaie nationale intérieure à la zone, option reprise par un groupe de réflexion de Chevènement…

        toujours est il que je ne comprends pas, que la possibilité d’une sortie soit évoquée par le seul FN (dont on ne voit pas de démonstration sérieuse.

        ça m’échappe d’autant plus que j’ai vécu la période du franc fort aux commandes d’une entreprise, dans les années 90, période qui avait déjà mis à genou l’économie de la France……qu’on me dise pas que ce n’est pas la même chose, car cette période correspond aussi à un arrimage de la parité du franc à l’allemagne……(je fais allusion à l’euro à 1.30 dollar pendant des années qui a miné le tissu industriel français…)…

        nous avons des crétins à la tête de la France depuis trop longtemps, et comme le FN est loin de relever le niveau (pour ne pas dire plus),j’en déduis que le système politique en entier est désormais bouffé par le système bancaire et les multinationales…système vers lequel des milliards de d’euros d’argent public affluent en permanence, milliards qui partent en fumée sans aucun résultat…nous ne verrons jamais les résultats du CICE et du pacte, celui du CICE est remis à dans un an….c’est un signe non ?

        l’intelligence, quel qu’en soit le niveau, n’est pas un critère d’indépendance ou de solidité de caractère. le phénomène que nous vivons est celui du panurgisme au sommet, tout le monde sait que les solutions misent en œuvre sont carrément nocives aux économies (y compris au sein du FMI)

        le symbole du courage politique est aujourd’hui incarné par l’équipe grecque, nonobstant les erreurs qu’ils ont commis ces derniers mois.

        Les fondus de libéralisme financier peuvent toujours gloser sur les ratés de cette équipe, ils sont allés au bout de leur combat seuls (10 millions d’habitants) face à un bastion de vendus, de pourris totalement sous la coupe du marché (UE et gouvernements nationaux compris)

        il est clair qu’être dissident à la cause de l’UE et des marchés n’est pas de tout repos….

        d’où le cri unanime qu’on n’est pas prêt de voir disparaitre dès qu’un quidam émet l’idée de quitter l’euro ou l’UE : salaud d’extrémiste…..

        .

  3. plus drôle encore, l »organisation de l’UE apparaissant de plus en plus nettement anti sociale, l’hypothèse de sa dissolution et de celle de l’euro va finir par devenir une solution progressiste….

    je ne connais pas bien l’histoire politique, mais il me semble que ce rôle au début du XXeme était dévolu au parti socialiste non ?

    faut dire que les organisations qui plantent un système ont la vie dure, il faut vraiment que ce soit la merde complète pour que des solutions différentes soient réellement envisagées…..

    bordel on va boire le calice jusqu’à la lie;..

    1. Et oui, puisqu’ils ont voulu être « raisonnables » en votant pépère premier, les braves « médiums » qui croyaient choisir le moindre mal par rapport à ce (dangereux) Mélenchon qui ose vociférer et hurler au scandale, là où le système les avait préparé à être tout juste surpris et à peine circonspectes… Des gens « raisonnables « quoi…

    1. Non mon brave Suisse : le petit jésus est « déjà  » dans la crèche (eh ho çà fait quand même 2000 ans que çà dure quand même : ho !) donc !

  4. Courageux peuple grec qui a si largement osé dire NON contre vents et marées !
    Respect.

    ***

  5. Je pensais refaire un billet après le vote mais finalement à quoi bon. Il suffit de dire des choses simples, comme ici.😉
    L’histoire se souviendra de l’attentisme d’hollande comme de l’aveuglement de merkozy.

  6. les grecs sont dans la merde, la masse de souffrance est donc bien là,
    suffisamment pour que les citoyens de ce petit pays veuillent prendre leur destin à nouveau en main.
    Ne présageons de rien de plus, si sortie il y a, ce qui est peu probable, les prévisions les meilleures pour les grecs font état d’une période de deux ans de galères avant que les effets d’un retour à l’amélioration avec une monnaie dévaluée mais bénéfique pour ce pays.

    je rappelle quand même que les anglais, n’ont jamais totalement adhéré à l’UE, ils ont obtenu toutes sortes de remises et de différences de traitement par rapport à toute la zone depuis des décennies…

    les pays de l’est issus de l’élargissement profitent largement des dispositifs de l’UE, ils retouchent plus qu’ils ne donnent, on ne va pas les entendre…

    reste les irlandais et la portugais, des petits pays qui dérouillent….

  7. même martin schultz, socialiste étiqueté comme pascal lamy, macron, et valls, est en train de perdre son calme et montre un peu plus qui il est (voir blog de berruyer;..)

    les grecs ont appuyé il y a quelques mois, sur le point blanc à la face de l’UE, le pus est en train de gicler…..(je l’aime bien celle là pour un lundi)…hihihihih

  8. Sortir de l ‘UE!! Mes pauvres ami(e)s, arrêtez de rêver.
    Pour revenir à quoi, plus d ‘ industrie, plus de grande entreprise, dépendance complète d ‘ importations,, mélenchon dit ceci, marine dit cela…. baratin impossible.
    L’ UE était le seul moyen de lutter contre le reste du monde, mais nos hommes politiques l ‘ ont bradé au profit de leurs frics.
    Il ne faut pas mal juger l ‘ UE, il faut changer nos voyous de politicards.
    Mais même cela n ‘est pas possible, même une révolution des peuples européens, n ’empêcherait pas le retour des mêmes voyous re plébiscité par les crétins d ‘ électeurs.
    Arrêtez de croire ua père noël

Les commentaires sont fermés.