Merci les Grecs


122 réflexions sur “ Merci les Grecs ”

    1. @Sylvie
      C’est vrai mais lorsqu’on en est au point où, lorsque les dirigeants se sont ouvertement fichus de vous depuis des années, que les financiers et les prédateurs de tous poils vous ont ratiboisé et que donc, on n’a plus rien à perdre, ça booste le courage .

      1. Oui Alain mais quand on pense à la frousse qu ils ont tous essayé de leur coller, négligeant et méprisant ouvertement ce référendum, on ne peut que se demander si nous aurions eu ce courage. J’espère que la suite sera à la hauteur de leurs espérances…

        1. Salut Sylvie 75, je l’espère aussi

          @ Aurore & Alain, d’accord avec vos commentaires. Toutefois, pour Alain, nous aussi, nous avons des élections en fin d’année. 1 vote blanc massif pour interdire tout accès au pouvoir & exiger de bâtir,nous,via internet cf.Estonie mais sur O.S. LIBRES,1 VIème R.F.(² pour Fédérale ?)sous contrôle des citoyen(ne)s est possible. Idem pour l’U.€./E.. Problème : nos »médias »ne veulent surtout pas €N PARLER…! En tout cas, bravo aux Grec(que)s, 1 premier pas qui en appelle d’autres tel,déjà,notre soutien @/à nos ami(e)s citoyen(ne)s de Grèce, d’Espagne aussi

          1. @Claude
            Vrai, mais ce n’était pas l’équivalent de Tsipras, et de Syriza qui étaient au pouvoir dans notre beau pays

            1. Alain : Vrai aussi. C’est d’ailleurs pour çà que Sarko s’est permis de nous confisquer notre vote majoritaire à plus 55% de NON, avec l’aide des sociotraitres qui nous gouvernent actuellement. Je pense que le vote grec fait beaucoup réfléchir et qu’en cas de nouveau réfrendum en France et en Europe, le NON (à l’austérité à la sauce libérale) l’emporterait. CC

              1. @Claude, @Alain
                Il faut l’espérer mais nous, nous avons l’A.N.
                D’ailleurs je me demande dans quelle mesure l’A.N. peut intervenir sur un référendum européen ? Il n’y a pas une arnaque ?

  1. Dans l’ordre des remerciements, ceux qui devraient être les premiers, ce sont les Italiens ( c’était eux les prochains sur la liste ), puis les Espagnols, les Portugais, les Français et pour finir, tous les pays de la zone euro, parce que tous, à un moment quelconque, seraient confrontés à la situation Grecque et qu’il est plus que temps de remettre L’Europe des peuples loin devant l’Europe des marchés .

  2. Quel beau rassemblement hier Place de la République.

    @Alain pour remettre l’Europe des peuples loin de l’Europe des marchés, il y a certainement la solution de se rassembler contre cette Europe-là. Et quand je dis tous, c’est tous les peuples de cette zone.
    Ce vote va-t-il faire réfléchir cette mafia ?

    1. @Aurore
      Il y a des élections en Espagne à la fin de l’année . C’est là qu’on verra si il y a une vraie possibilité de changement, sachant que les conservateurs et les socio-libs de l’UE ne lacheront pas facilement le morceau .

      1. @Alain
        Nous attendons avec « impatience » ces élections. Déjà le résultat de la Grèce conforte Podemos sur la lutte qu’il mène; il y a les italiens et les portugais qui, quoiqu’en dise Brunet (RMC pro-sarkozyste et très très à droite) en ont assez de payer et de se faire étrangler.
        Les grecs nous ont montré le chemin. Dommage que Varouflakis ait démissionné parce qu’il « ne plaisait pas » à ses collègues européens. De le voir arrivé en chemise-pantalon en réunion alors que les autres barbons étaient coincés dans leur costume-cravate et surtout qu’il leur tenait tête sans se départir de son sourire … quelle classe !!!

    2. Non, faut pas trop leur demander.
      « chez ces gens là, on ne pense pas »
      la troïka va continuer à étrangler rageusement les banques et les ATM

      Le départ surprise de Varoufakis, qui lui était pour rester dans l’euro, renforce l’hypothèse Grexit.
      lire Jacques Sapir sur son blog: russeurope.hypotheses.org

  3. Je cherche, je cherche …

    Y a t-il en France parmi toutes les personnalités politiques médiatisées, un homme qui ressemble (même de loin à Tsipras ou un autre qui ressemble à Varouflakis ?

    Bien dans leur peau, de la suite dans leurs idées, n’hésitant pas pour Varouf à remettre son poste en jeu …

    Je cherche, je cherche, mais je ne trouve pas.

    Il n’y a qu’une solution : que les vieux routards de la politique laissent passer la jeune génération.

    1. Ils se cramponnent tous à leurs petits postes et les grosses prérogatives qui vont avec. Essayez donc de dire Sapin en grec sans penser dire une insulte, pour voir…

    2. On a Thomas Thevenoud (né en 74 comme Tsipras)… et il a les mêmes moeurs que nos amis grecs, à savoir ne pas payer ses impôts, ni les déclarer d’ailleurs. Pas plus qu’il ne paie son loyer, son kiné, ses amendes pour stationnement.

      1. c’est votre seul horizon ?

        Et bien moi, je suis persuadée que nous avons des jeune pousses bien solides; qui ont un autre idéal qu’un strapontin ou la bonne soupe.

        L’ennui, c’est qu’on ne laisse passer dans les médias que ceux qui ont été « choisis ou parrainés » par leurs prédécesseurs.

        Bonjour la clonerie. !

    3. @Hélène

      Ben les « jeunes » que nous avons …. se comportent déjà comme des vieux routards de la politique !!!

    4. @Hélène
      Vous voulez ruiner la France avec les retraites de ces types là ? C’est pas bien !
      Blague à part, une classe politique qui serait soucieuse du respect de ses engagements et abandonnerait clientèlisme, com’ à deux balles et soin de sa carrière, ce serait formidable mais, en effet, où est cette classe politique dans notre cher pays ? Pas chez les « Républicains » ( impossible, ce n’est pas dans leurs gènes ), pas au PS ( ils ont trop le goût de la trahison ), pas au F.N ( ils ont trop le goût du fric ) . Restes quelques uns à droite et quelques autres à gauche . C’est pas le pied !

      1. Je ne sais pas, puisqu’il semble que les « écuries politiques » choisissent au compte goutte les futurs élus.

        Reste ceux qui sont derrière.

        Et là, c’est un mystère …. à croire que seuls quelques « élus » sont capables de quoi que ce soit en France !

        A qui fera t-on croire ça ?

  4. Et dire que presque l’ensemble des médias titraient sur une montée du oui de la part des grecs ; ce qui laissait à penser que les Grecs allaient finir part dire oui… Cela me rappelle un certain référendum (2005). On voit bien ainsi qui les payent… Beurk! Beurk! Beurk!

  5. il y a pls jours, disons fatigué, j’écrivais: sans les grecs on s’ennuierait.. bien sûr mon affection et ‘merci’

    vu Germain/ je raccourcis celui de Courrier Int.:
    est-ce la fin du chaos, et/ou la sortie de l’€.. no
    la route, le chemin dégagé.. no
    marge de manœuvre facilité.. no
    négociations simplifiées, apaisées.. no
    vont-elles s’arrêter/réunions marathons.. no
    une des parties a gagné.. no
    la Grèce, son peuple uni.. no
    Angela & Alexis, poto potine.. no

    http://www.courrierinternational.com/article/vu-dallemagne-referendum-grec-cest-aussi-une-defaite-pour-angela-merkel?utm_campaign=%20international%20au%20quotidien

  6. restons calme et buvons frais, mais en même temps il faut reconnaitre une grande fierté du peuple grec …fierté qu’on ferait bien de retrouver en France….

    ça doit faire la gueule sous les ors de la république française

    d’ailleurs le fameux macron vexé a balancé « sirysa est un FN français… »

    ça confirme que la mode est bien de vouloir faire des extrémistes fachos tous ceux qui veulent s’insurger contre la toxicité de l’UE, voire en sortir….quelque chose ne va plus dans ce bordel ambiant

    bravo au grec, j’espère qu’ils vont gagné le bras de fer en faisant réfléchir les allumés de bruxelles et de berlin…

    c’était ma dernière intervention ici, je vais me faire voir ailleurs

    ……merci au taulier de m’avoir supporté avec patience pendant toutes ces années ici et sur M2…..
    quand vouloir quitter l’UE ou l’euro sera entré dans les pensées « des modérés », je reviendrai peut être…

    bye à tous ceux qui ont supporté mes conneries et mes coups de gueule….

    1. fais pas ch.. Stanislas.. yes ça cogne (qué calor!) alors un peu d’ombre, à la fraîche d’un p’tit ballon/glaçon, tu sais (y) faire..
      tiens, et des vacances.. /c’est d’saison
      vin diou, ni un concours du plus pénible, je sais que d’échapper au podium ne te contrarie pas: tu feras vaniteux dans un autre monde, une prochaine fois,
      ah aussi (te rassurer?) en parlant de grec.. Non, cela n’a pas été facile.. le mariage homo est légalisé, chez-nous,

      certes HP pas tjs aisé (mais) pense aux potines, potos,
      – un coup de bambou.. qui n’en a pas, tiens celui qui nous permet (perso: m’a permis) le taulier ça lui arrive..

      un p’tit Alfred Jarry.. « merdre aux assis » et, sa dernière volonté « un cure dent » Cheers🙂

    2. Non mais ça va pas, Stan….pourquoi aller vous faire voir ailleurs …. Vous n’êtes pas bien ici?

        1. au fait Elie, j’ai lu votre billet … intéressant.

          Vous avez oublié, à mon avis, la situation géostratégique de la Grèce.
          Je pense que c’est un élément qui pèse fort dans cette « crise ».

          Par ailleurs, personne n’en parle, mais la bourse Chinoise a dégringolé de 30 % en moins d’ un mois.

          Voilà, tout ça pour dire que les grandes crises économiques (la Grèce n’étant qu’un grain de sable) vont toujours de pair avec une instabilité mondiale.

          Les lendemains ne seront pas roses,
          la Grèce n’y sera pas pour grand chose,
          la pauvre …

    3. @ Stanislas

      J’espère que vous rigolez parce que vous n’avez pas le droit de quitter ce blog, non mais alors !
      J’ose espérer que vous avez malencontreusement trinqué avec un coup de chaleur pour nous sortir une telle sottise…
      Continuez « vos conneries et vos coups de gueule » indispensables ici, sinon je me fâche très sérieusement, et quand je me fâche, vous savez bien que-je-me-fâche.
      Et d’abord, vous voudriez aller vous faire voir où, ailleurs ? Réponse exigée.

      ***

      1. TITE PLUME

        eu égard à la sympathie blogesque que je vous porte depuis un bon moment déjà voici ma réponse puisque vous la souhaitez

        je suis et j’apprécie les billets de JUAN depuis des années, même si je ne suis pas toujours en accord avec ses idées ; celle qui consiste à considérer comme extrémiste équivalent au FN celui qui émet la sérieuse hypothèse de sortie de l’UE et de l’euro me semble être le goodwin de la pensée politique et économique……il en va de même pour l’idée de protectionnisme qui est pratiqué par nombre de pays depuis toujours comme les USA et le japon.
        La France est ouverte plus que tout autre pays à ce qui finit par nous assécher (industrie, rachat massif des biens publics par des étrangers comme le qatar qui bénéficie de niches fiscales hors norme etc….)

        comme je maintiens que cette solution (sortie UE et euro) est la seule qui nous sortirait de ce bordel qui risque de durer, sachant qu’une sortie nette de cette superstructure libérale financière et siège social des multinationales n’empêche en aucun cas la mise en place de conventions bilatérales multiples de relations commerciales avec les autres pays (ou sur d’autres thèmes d’accords précis comme des accords sociaux ou fiscaux , sans la bureaucratie tentaculaire et inutile de bruxelles qui se fait établir les lois par les lobbyistes des groupes mondiaux)

        Je pense que la progression du dit FN tient justement au fait que les pensées du dit soient considérées comme des tabous dès lors qu’il les a émises, le boulevard ainsi laissé est une erreur terrible, je l’ai toujours dit, erreur qui contribue le plus à son installation auprès des groupes désocialisés, fragiles et en difficultés….

        Il est assez connu qu’un psychotique est celui qui trouve très vite votre faiblesse, celle du non dit, du tabou, qui finit par vous déstabiliser et qui lui permet ensuite de garder une forme de toute puissance et d’emprise sur vous par la suite. Ce qui est valable entre individu l’est au titre collectif me semble t’il…
        LA seule manière de lutter contre cette possiblité est de démontrer que votre équilibre psychique réside dans le fait que vous êtes capable d’évoquer le sujet proposé en l’argumentant, ainsi le psychotique vous abandonne le terrain, n’y trouvant là aucune « nourriture » pour prendre l’ascendant…

        l’UE est une structure psychotique par nature, le FN également, sur le champ économique en tout cas ; si vous leur présentez des tabous, des non dits, ils prennent le dessus jusqu’à poser des arguments

        bref, par respect au taulier qui a toujours été compréhensif avec moi, je préfère quitter ce lieu tranquillou plutôt que de paraître figurer comme le représentant unique du FN ici, cette idée me déplait assez fortement….

        d’où ma décision….

        1.  » ils prennent le dessus jusqu’à poser des arguments » sans aucune consistance mais comme c’est une partie de votre pensée que personne d’autre ne reprend, elle vous rattache indéniablement à celui qui l’émet (jusqu’à prise de recul mais il est trop tard)…

        2. @Stan
          Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? tu n’es pas le représentant unique du FN sur ce blog!!!
          On a critiqué copieusement le PC sur ses discours idéologiques et curieusement le FN les reprend à son compte les français adhèrent bcp plus, vu les résultats qu’il engrange.

          Il n’y a pas que le FN qui souhaite sortir de l’Euro et le veut-il vraiment vu le fric qu’il touche en y étant. Nous sommes de + en + nombreux à le vouloir.

          Tes commentaires écrits toujours avec un brin d’ironie portent juste. D’ailleurs avec Alain Bobards vous vous complétez assez bien.

          On va énormément s’ennuyer si tu décides réellement de partir de ce blog

        3. Stan
          Tout ce que vous exposez, sont autant de raisons de rester…Vous décortiquez avec minutie, sans rien abîmer, avec precision et souvent humour…. Alors on espère que votre décision est révocable 😉
          Il va y avoir tellement de chose à dire …

          1. l’homme fait ce qu’il a faire (mon avis)
            tiens, j’casse ma tirelire (j’adore): go to Grèce, y fait moins chaud ? et ramener une copine à Enzo,
            aussi hello Claude

              1. la pomme ? la flèche ?
                je ne sais pas si la p’tite fille a survécu..😉
                tu connais la règle (le mode d’emploi): « visez bien et frappez fort ! »

                sinon, les glaciers fondent, alors rien d’neuf (sous le soleil)🙂

                1. Effectivement, les glaciers fondent et toujours rien de neuf ? AUCUNE/€ POLITIQUE INTELLIGENTE. Peut-être que les citoyen(ne)s, en France, vont finir par réaliser l’intérêt général du vote blanc massif pour exiger 1 VIème R.F.(², pour Fédérale ?)sous notre contrôle via internet ?

  7. J’ai vécu sur place, dans ma vie, trois de ces moments d’euphorie et d’allégresse générales, pendant lesquels on pense que le monde va enfin changer : mai 68, la révolution des œillets au Portugal, et la victoire de la gauche en 1981.
    Et, les trois fois, la réalité a ensuite repris le dessus…Sauf que, pour la Grèce, ce sera beaucoup plus rapide.

    1. @Elie
      Vous confondez réalité et réaction , quand aux évènements que vous ( et moi ) avez vécu, les circonstances n’étaient absolument pas les mêmes .Le fric n’était pas le pivot de ces évènements .

    2. @ Arie
      Oui la réalité est en train de prendre le dessus et montre le vrai visage de la pseudo Union européenne…..

    3. Défaitiste mauvais joueur le carabin. A vous entendre encore récemment, le peuple grec n’aurait jamais pu arriver à voter NON à plus de 60% et pourtant. Cet abruti de Shultz se voyait même débarrassé de Syriza et envisageant déjà l’avenir radieux des technocrates nommés directement à la tête du pays sans demander son avis au peuple. Le 4e Reich se prend les pieds dans le tapis et l’Europe des peuples gigote encore bien. Et malheureusement pour vous et vos petits pronostics de garçon boucher, ce n’est pas un feu de paille, mais le début d’une grande histoire au carrefour de la démocratie réelle et la dictature rampante du « fausialisme » et du libéralisme offensif à tout crin, qui n’ont que trop duré. Choisi ton camp camarade. CC

    4. c’est très doctement dit,
      Merkel et son caniche, Draghi et son imprimante, vous ont promis d’étrangler les banques grecques et leurs clients.

      On va tout droit au Grexit et je m’en réjouis, pour mes amis de Grèce: cela s’appelle l’Espoir.
      Le dernier à sortir de l’euro, au hazard France sarkotée, est prié de fermer la porte tout doucement derrière lui.
      C’est fragile un chateau de cartes même à Bruxelles.

  8. Courageux ces grecs. Ils avaient à choisir entre un nouveau plan de serrage de ceinture ou continuer à se serrer la ceinture.
    Ils ont choisi d ‘attendre…
    Ils n ‘ ont pas choisi de quitter l ‘UE ni l’euro, ils ont voté contre un nouveau plan de rigueur en attendant le prochain plan de rigueur.
    Vous les félicitez simplement par envie.
    Par manque de courage nous abandonnons les avantages acquis par bien des grèves. Nous renions notre vote à un référendum sans protester, nous écoutons le baratin des hollande et Cie tout en sachant qu ‘ ils ne tiennent aucune parole ni promesse.
    En résumé, il parait que Bruxelles dirige et décide de tout, mais alors pourquoi avoir un président, 38 ministres, un sénat, une foultitude de députés, 620.000 mandats d ‘élus dans notre foutoir et le pire est que dans ces 620000 mandats d ‘élus, une grande partie a déjà eu à faire avec la justice et condamnée pour divers causes et garde leurs fonctions grâce à vos votes!
    Avant d ‘applaudir les grecs, intéressons nous plutôt à notre pays et essayons de reprendre notre destin en main. Malheureusement les grecs ne sont plus maître du leur. Malheureusement pour nous, aucun personnage n ‘a le charisme pour changer notre avenir

    1. Si : Jean Marie le patron de la Cimenterie Lambert qui planque ses lingots en Suisse en prônant le patriotisme au service du prolétariat… Alors !

  9. Les scènes de liesse populaire masquent un aspect du référendum qui en relativise un peu l’importance, et dont personne ne parle : 40 % d’abstentions….Ce n’est pas la grande lame de fond !

    1. Bonjour, c’est toutefois moins nase que plus de 50 % d’abstentionnistes en France. Que dire des »élu(e)s »…? Regardez les pourcentages par rapport au corps électoral…!

    2. C’est en tout cas celle des défenseurs du OXI que les médias aux ordres et autres faiseurs d’opinion patentés donnaient perdants et débiles. Cette victoire démystifie la Troïka et renforce la volonté de résistance du gouvernement d’Alexis Tsipras, qui se trouve ainsi adoubé peu de temps après avoir été élu à la surprise générale en Europe. Ce n’est pépère 1er qui aurait pu tabler sur un tel scénario.

    3. @Elie
      Si on étend votre constat à la plupart des périodes de votations (ça, c’est pour Ti Suisse ), les « élus » n’ont qu’une légitimité relative puisqu’aucun ne peut revendiquer représenter 50,5% du corps électoral . Finalement, Aramis n’a pas tort : vous êtes mauvais joueur .

        1. Oui, et le »oui/Nai »…,un tiers de moins. Maintenant, pareil abstention pourrait-elle être le cas si le vote avait pu s’effectuer via internet tel qu’en Estonie où le peuple vote & propose les lois, donc, les connaisse ? Seul bémol, pas de système libre car il est sous »système Microsoft »…!

          1. Oups, pareille abstention, désolé(e)s pour cette grosse faute. J’en profite pour préciser qu’en France, L’ABSTENTION est de plus de 50 % du corps électoral, qui augmentée de près de 6 % de votes blancs montrent UNE illégitimité TOTAL€…,de la caste de politicard(e)s dans cette Vème »r.M.B.f »jacobine POURRIE/€.

          1. CLAUDE

            Dans le temps dans le quartier latin dans les restos grecs ça se terminait en cassant les assiettes…. mais c’était dans le temps!!!
            On est « un peu coincé » pour danser en pleine rue, nous les français

          1. Laure : Et le pire c’est que pépère va faire exactement la différence ces deux chiffres : 11, 7% d’opinions favorables en fin de mandat. Il faut donc mettre un candidat de vraie gauche après avoir fait une primaire (à l’intérieur des partis et coalitions de vraie gauche) pour 2017.

        2. @Elie
          Je ne vous ai pas dit autre chose : lorsqu’il y a des élections en France et qu’il y a 40% d’abstentions, l’heureux élu représente 36% du corps électoral et n’a donc qu’une légitimité relative . Mais dans ce cas là, ça ne gène personne . Donc, les 40% d’abstentions au référendum Grec ne gène que les mauvais joueurs, n’est-ce pas ..?

          1. Salut Alain, en France, c’est plus de 50 %…!

            Donc,les »heureux(se)s élu(e)s de la Vème…

            ripouxblicskaïa Monarchic(BLING-BLING…

            sous $arko.N.)Bananière française

            jacobine POURRIE/€ représente

            beaucoup moins que ça…

            Quelque(s) »clientèles »

            affairist€$ « au plus ».

    4. Elie, mais Elie, Quoi ?

      cette fois vous touchez le fond de votre ignorance
      un conseil du bon docteur Charles: allez vous renseigner sur les règles du vote en Grèce.
      Jacques Sapir peut vous aider, ce n’est pas encore incurable.

  10. Depuis deux jours, on ne cesse de lire partout : « La Grèce a eu le courage de dire non à l’ Europe », « la Grèce met fin à l’ Europe »,  » la Grèce fait un bras d’honneur à l’ Europe », etc.

    Résultat des courses, ce soir, après la réunion de l’ Eurogroupe ?

    « Athènes va demander une « nouvelle aide financière » à l’ Europe dans les prochaines heures »…

    1. Quand même difficile de faire comprendre le référendum.
      Les grecs n ‘ ont pas voté pour rester ou sortir de l ‘UE, encore moins pour abandonner l ‘ euro, ils ont voté contre un nouveau plan d’ économie.. Inutile de pavoiser en vous glorifiant d’ un vote qui n ‘a aucun rapport avec ce que vous dites.
      Les 40% d ‘abstention sont plutôt à classer dans la catégorie de gens sachant qu ‘ ils devront payer la dette mais hésitant sur le moyen.

    2. Oui et le gouvernement Tsipras va même sans doute faire valoir les obligations contenues dans le fameux traité de Lisbonne (signé par Sarko pour nous piquer notre rejet du TCE) notamment celle empêchant d’exclure sans autre forme de procès, un pays membre pour la raison invoquée… Le chat se mord la queue. On n’a pas fini de rigoler sur le dos de la troïka.

    3. @Elie
      Faut bien que l’UE prête (encore) du fric à la Grèce si elle veut que celle-ci lui rembourse le prêt précédent .
      Plus sérieusement, si l’UE , ainsi que Merkel, son Schauble de ministre des finances et son Sigmard Gabriel de ministre de l’économie , étaient moins obtus, ils accepteraient les propositions grecques d’avant le référendum, c’est à dire taxation des armateurs – après modification de la constitution- ainsi que des classes moyennes supérieures, parce que ce n’est pas en réduisant les retraites, en flinguant le système de santé, en comprimant les salaires et en augmentant la TVA que la Grèce va rembourser ses dettes ( dont les 3/4 sont issues du transfert des dettes privées dans les dettes publiques ), ce que même certains pontes du FMI, ainsi qu’un économiste comme Krugman expriment haut et fort .

      Petit aparté : j’ai cité Sigmard Gabriel, SPD bon teint et digne rejeton de Gerhard Schroeder , mais j’avais oublié un autre social-libéral du nom de Martin Schultz, lui aussi SPD bon teint et parfait Yago de « gauche » ( les parenthèses sont volontaires, parce que Schultz comme homme de gauche…!)

      1. Salut Alain, vous pouvez ajouter J. Stieglitz & Thomas Piketty, invité sur Arte. Malheureusement, les décisionnaires doué(e)s de bon sens & raison ne sont pas légion

  11. Rire sur le dos de la troÏka,, ce serait bien si ce n (est que la troïka c’est nous. La troïka c’est le contribuable de l ‘UE, c ‘est le contribuable du FMI, c ‘est le contribuable de la BCE, c ‘est celui qui rembourse les banques quand un problème leurs survient,c ‘est le contribuable français pour les milliards distribué largement par hollande, milliards que l ‘état a emprunté et que nous nous devrons rembourser .

    1. C’est donc pour ne pas être le contribuable de l’UE que Jean-Marie s’est tiré avec ses lingots en Suisse. Tout s’explique. Perso, je ne me sens pas « troïka » mais plutôt Grec…

  12. De toute façon, cette fameuse dette ( pas plus que celle de l’Italie, de l’Espagne, du Portugal, de notre belle France et même celle de l’Allemagne ( qui n’est pas plus que les autres dans les clous de Maastricht ) ne sera jamais remboursée . On refait la même foutaise qu’avec les pays d’Afrique dans les années 1970, où on avait fini par effacer les 3/4 de l’ardoise . Comme aucun texte ne prévoit que l’UE peut virer un pays de son sein, pas plus que de la zone euro, il est fort à parier que ça se finira ainsi .

    1. Il ne faut pas confondre:

      -les dettes des emprunts sur les marchés, qui ne seront effectivement jamais remboursées, mais qui ne posent pas de problèmes, tant aux prêteurs qu’aux emprunteurs, tant que ces derniers arrivent à payer les intérêts de ces dettes;

      -et les dettes de la Grèce au FMI-BCE-UE, dans le cadre de plans de sauvetage, à partir du moment où les marchés n’ont plus prêté à la Grèce qu’à des taux prohibitifs, la jugeant incapable de rembourser les intérêts de ses prêts.

      D’autre part : s’il n’est pas prévu que l’ UE exclue l’un de ses membres, aucun texte n’oblige la BCE et l’ UE de venir à son aide…ce qui aura les mêmes effets.

      .

      1. Dans votre avant dernier billet vous vous questionnez quant au véritable positionnement de Tsipras (grexit ou pas).

        De la même manière ne pensez-vous pas qu’on peut s’interroger sur la volonté de l’Allemagne de procéder au Grexit ? En tout cas, moi je le fais.

        Quant à la Russie, elle a proposé aux Grecs de faire partie des Brics.

        Jeu de poker menteur, peut-être, mais là dessus, aucun problème TOUT LE MONDE joue la même partie.

        (désolée de commenter ici, mais je n’ai aucune envie de passer par disqus)

        1. -les Grecs ont refusé par référendum les conditions posées par la troïka pour continuer son sauvetage : c’était leur droit;

          -dans ces conditions, la troïka, et, tout particulièrement, les autres Etats de l’ UE peuvent mettre fin aux mesures de sauvetage : c’est également leur droit.

          Le référendum grec avait le droit de refuser les conditions mises par la troïka pour continuer à lui apporter son aide, mais il n’avait pas celui d’imposer aux autres Etats l’obligation de continuer à sauver la Grèce.

          On peut même dire que si l’ Allemagne continuait à participer au plan de sauvetage de la Grèce, ce serait en allant à l’encontre de l’opinion de la grande majorité des Allemands…et que ce serait donc un acte parfaitement antidémocratique !

          1. Ah mais on ne se comprend pas.

            L’Allemagne comme la Grèce ont (encore) parfaitement le droit de choisir leur destin et Dieu merci, car la liberté se fait rare en Europe

            Mais ça ne va pas être facile de défaire les chaînes (je vous mets en lien un article de la Tribune).

            http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/pourquoi-la-grece-n-a-pas-interet-a-negocier-le-grexit-490728.html

            Je relevais simplement qu’on pouvait soupçonner les deux parties d’aspirer à ce divorce, mais c’est à qui le cachera le mieux.

            1. HELENE

              se retrancher derrière la loi et des articles des traités est assez drôle quand on sait que quelques uns de ces derniers ont été violés par la BCE ces dernières années…. uniquement pour sauver un château branlant

              c’est aussi assez connu que ceux qui imposent les lois sont les mêmes que ceux qui passent le reste de leur temps à les contourner..

          2. Jawol herr doctor. C’est comme si la France et l’Angleterre s’étaient mêlés de l’affaire des Sudètes en 38, après avoir laissé élire démocratiquement Hitler par une majorité d’Allemands…

      2. @Elie
        Combien de fois faudra-t-il répéter que la dette grecque est illégitime, en ce sens qu’on a transformé une dette privée, qui représente les 3/4 de la dette globale, en dette publique, que le fric prêté ne sert pas à relancer l’activité du pays, mais à rembourser les prêts antérieurs .
        Krugman le dit, des pontes du FMI le disent, le Comité d’audit dur la légitimité de la dette grecque le dit En outre les exigences de l’UE, poussé par les Allemands ne font qu’amplifier le problème .

        1. Alain bobards

          je crois que tu causes à l’Europe et au figaro réunis, ça va pas le faire.

          J’aime bien le toubib aussi mais j’ai compris depuis longtemps que je n’étais pas assez important pour le convaincre…

        2. Salut Alain, as-tu des liens au sujet de la DETT€ française aussi, s’il te plaît ? Merci

          @ Stan & Claude, j’apprécie vos posts. Toutefois, pour Claude, qui est le « doctor » ? Car perso., motard, & en dehors de celles/ceux qui ont passé(e)s leur(s) diplôme(s), je vois seulement Valentino Rossi

          1. Bonjour Laurent. Celui que je nomme malicieusement Herr Doctor est cette science infuse d’Elie ARIE. ci-devant cardiologue à la retraite qui « daigne » nous faire bénéficier de son mépris et de ses « lumières »…

            1. Merci Claude pour l’éclairage. Elie Arié(-ré…!), oui, je comprends. Je suis à des Années Lumières de ce que j’aurai pu penser. Cardiologue, est-ce possible ? M’enfin,en F(rance),sous Vème r.M.B.f. jacobine POURRIE/€, de quoi pouvons-nous ENCOR€ nous étonner ? De voir tant d’abstentionnistes ?

  13. Sauf à asphyxier les citoyens européens, ce qui, économiquement, serait une stupidité sans nom et qui serait, socialement parlant, une monstruosité dont nos chers dirigeants ne semblent pas mesurer les conséquences .

    1. Alain bobards

       » Sauf à asphyxier les citoyens européens…………..  »

      les dirigeants s’en foutent, eux ne manquent pas d’air, il est même possible qu’ils veulent nous noyer à petit feu.; mais tu verras, un jour viendra où ce sera l’étincelle qui fera déborder le vase…

      1. @ Stan
        D’ailleurs c’était croquignole d’entendre certains députés européens lui opposer les pauvres des autres pays…..comme si la Grèce etait responsable des pauvres  » d’ailleurs » ….cela s’appelle du chantage.
        Das ce domaine il semble qu’ils aient de l’entraînement. L’essentiel étant d’entretenir la peur pour mieux régner…. Le tour des français va arriver et là que pourront ils nous reprocher….de ne pas avoir payé nos impots, nos taxes, nos cotisations, nos assurances que sais je encore….?

        1. SYLVIE

          je crois qu’il faut bien ouvrir les yeux et les oreilles, c’est dans les moments difficiles que la bêtise crasse et l’incompétence des dirigeants se remarquent le plus, et là nous vivons des moments historiques…

          il est possible que sirysa ne passe pas le rubicon, changer la méthode, l’organisation existante est une option difficile pour un dirigeant, c’est tout à fait compréhensible, mais je ne comprendrai pas tsipras de ne pas aller au bout, c’est lui qui a le jeu dans les mains et son peuple derrière lui…il continuera à .souffrir avec l’euro et l’europe quelles que soient les conditions…..,tous les observateurs sérieux l’ont démontré (quand je dis sérieux, j’exclue d’entrée le figaro, quatremer, Attali, minc, les R….bananiers, les lou ravis du PS, les experts de TF1) bref tous ceux qui tourneront leurs vestes et leur démonstrations comme des vulgaires agences de notation le moment venu…

          nous touchons le niveau 0 de la gouvernance d’état….

    2. « Flinguer »les citoyen(ne)s, …à feu doux. Génocider pour »CON-tinuer à diriger »…,même pour peu de temps,POURQUOI PAS ? N’est-ce pas ce qu »ils/elles »font déjà,en France,depuis longtemps…?

  14. je vous ferai remarquer qu’on commence à entendre des soutiens de politiques français et étrangers ici et la pour que la grèce reste en europe….

    ce serait effectivement dommage que le braquage s’arrête comme ça. Ces soutiens sont vraiment suspects, quoi qu’on en dise,

    les enfoirés bruxellois et allemands ont fait comme les américains qui sortent les bombardiers pour zigouiller une mouche, malheureusement les tentatives d’intox grossières ont échoué et ils sont en train de se dire qu’il faut trouver des solutions parce que personne n’ose affronter la merckel de face…….

    sans compter qu’il y a un gros paquet de gamelles et de casseroles à sauver en Belgique…ça fait réfléchir…..
    faut surtout pas que l’Europe se délite…..sinon la courbe du chômage des cravatés va monter…
    aujourd’hui, au plus haut niveau, plus tu perds et plus tu as de chances d’être recasé, à se demander si la mauvaise gestion n’est pas un critère déterminant de succès …et les exemples se multiplient (j’espère que mon patron ne lit pas, s’il croit que je veux une promo, il va prendre peur.)

    je vous conseille le dernier lordon sur « la pompe à phynance »……

    1. Ils sont fichus après avoir mis la Grèce hors de l’euro, de s’en servir pour activer l’intégration européenne.

      Leur argument pourrait être :

      « si il y avait eu une europe intégrée, la Grèce ne serait pas dans cet état de déliquescence, aussi pour éviter une autre sortie de la zone euro, nous allons prendre des mesures dans ce sens ».

      Bonjour la liberté !!!

  15. vous allez voir qu’ils vont en trouver des milliards pour préserver leur machin, il ne faut pas croire que les gonzes comme les schultz , les juncker et autres baldingués du libéralisme financier veulent sauver 500 millions de citoyens, contribuables, épargnants…nan, ils sont en train d’évaluer la casse à bruxelles et annexes ; résumons

    – des locaux neufs, une chiée de bureaux
    – des indemnités plus que confortables et hors impôt
    – les lobiystes internationaux genre banquiers , industriels, laboratoires qui paient à bouffer matin midi et soir
    – des voyages d’études gratuits.
    – des études et formations payées dans les meilleures régions cotières et bananières..

    sans compter que la BCE sort du fric direct de la photocopieuse, au train où ça sort, pas la peine de compter votre pécule en banque ne vaut déjà plus rien….alors buvez le et vite…

    oh les mecs, faut pas rêver, vous lâcheriez ça vous, eh ben non…puisque ça perd grave,, il faut renforcer…..la perte…
    ils pourront toujours mettre ça sur le dos, des noirs, des jaunes, des islamistes, des homos, des ……ce ne sont pas les ennemis à désigner qui manquent …

  16. et puis quoi, vous voulez priver nos politiques français de leur bénédiction hebdo je suppose que vous aurez remarqué qu’elle ne se fait plus au vatican mais à berlin

  17. http://leseconoclastes.fr/2015/07/dette-grecque-et-dette-francaise/

    allez encore une info sur la dette avant d’aller au boulot…

    les grecs ont les épaules larges, c’est vrai qu’il vaut mieux leur cracher dessus pour éviter de regarder le reste de la zone

    savez vous que la dette grecque par habitant est moins lourde que celle de l’autriche, de la Belgique, de l’Irlande ? et j’en oublie un…

    bonne journée moins chaude

    1. stanislas. On ne peut comparer la dette par le nombre d ‘ habitants.
      On peut comparer la possibilité de rembourser un emprunt, voir même les intérêts. La Grèce n ‘a aucune marge de remboursement, à part vendre des terrains et des maisons elle ne produit rien.
      Sa population est composée de 40% de fonctionnaires par obligation car il n ‘ y a rien d ‘autre comme employeur.
      Il est impossible pour la Grèce de sortir de l ‘UE, tout le monde le sait tsipras joue un jeu très dangereux et braque contre lui beaucoup de dirigeants. Sans les sortir de l ‘UE ni de l ‘euro, si demain la BCE ferme le robinet que fera tsipras?
      Pensons aux grecs plutôt qu ‘ à un fanfaron .

      1. LANCIEN
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique_des_%C3%89tats_de_la_zone_euro

        la dette par habitant donne un état de situation bien plus correct que celle qui est donnée en pourcentage du PIB, lis le tableau joint et tu comprendras mieux..

        dire que la grèce ne produit, tu es à la limite du figaro…regarde l’économie de la grèce qui a encore un secteur industriel qui représente 20 % du PIB,et un secteur tertiaire à 70 %. Mais surtout ce qui est arrivé à la grèce et ce que tu ne vois pas en France nettement, c’est que l’euro à 1.3 ou 1.4 a liquidé des pans entiers de l’industries en quelques années..

        et enfin, si tu baisses tes recettes, ta dette augmente mécaniquement, les grecs ont vu leur PIB baisser grâce aux potions prodiguées par la troika et donc la dette a augmenté….

        je ne parle pas de la vente massive de biens publics, qui appauvrit encore plus le poste des actifs du pays à terme c’est assez facile à comprendre…

        je suis toujours surpris que nombre de gens gobent les contes de fées qu’on raconte sur les grecs sans tenter de comprendre à minima les ntions comptables de la dette..

        la vérité est scandaleuse à ce point, c’est un braquage, quand notre tour viendra, il ne faudra pas crier « maman » ce sera bien fait pour nos gueules de nous laisser aller à la facilité d’encaisser des conneries face à des cyniques et des pourris qui racontent n’importe quoi…

        apprends, lis, mets les affirmations de nos crétins de politique sous l’œil de la critique…

        1. Salut Stan, mais peut-être que Lancien COMM€ Elie Arié,cardio.,paraît-il(…!),auraient-ils voulus squatter la Grèce en achetant à/@ VIL$ PRIX…, CE/€ petit pays, pour £EUR$ RETRAIT€$ dorées ? PAS DE CHANCE. Normalement, comme Angelina et Brad Pitt, si la gouvernance tient la route (Je rappelle qu’en France, nous sommes TOUJOURS SOUS Vème r.M.B.f. JACOBINE/€ à LA C..), le couple devrait payer des impôts,suite à leur achat. Aucune précision sur la maison, aussi, je laisse « aux journaleux/ses,maison…de F-RANCE/€ » d’en faire le détail. S.Bern,voilou Voici…,UNE/€ chaîne,un grand quotidien du soir…,qui va s’y collé ?

        2. Oui, c ‘est un beau graphique, la différence est que la France peut encore payer les intér^ts, donc continuer d ’emprunter à taux réduit.
          La grèce n ‘est pas en état de payer les intérêts.
          La est la différence. Ce n ‘est pas pour cela que nos dirigeants devraient continuer la gabegie des dépenses somptuaire de l ‘ état.
          Remarquez que la cours des comptes rend un rapport conseillant à hollande de fortement taxer les retraités en enlevant certaines niches fiscales( tel les 10%, en augmentant le taux de CSG et d ‘autres joyeusetés car il apparaît que les retraités ont plus de biens qu ‘ un jeune de 30 ans. On ne peut arrêter la connerie, surtout avec le PS .

      1. Claude
        Il était temps que Tsipras rappelle l’effacement de la dette allemande par la Grèce en 1953, au titre de la solidarité. Sans compter les effacements effectués par les autres pays à l’Allemagne.
        La classe Tsipras !!!

        1. Oui Aurore, cet homme à une vraie classe qui tranche à côté de nos deux derniers tartarins de la Raie Publique. Pour nous : Un Tsipras sinon rien… Le belge (VERHOFSTADT) ami libéral de Kohn Bendit (avec lequel il avait écrit un livre sur l’Europe) qui invective Tsipras s’était déjà fait remonter les bretelles par Jean-Luc MELENCHON lors d’un débat sur la 2 il y a un an ou deux.

          1. Exact je m’en souviens d’ailleurs après cela « Coco » avait une -et a toujours- une mâchoire contre JLM…. N’essaies pas de me « convertir » (lol)

Les commentaires sont fermés.