Nous sommes des zombies


La France avance, l’Occident s’abîme. On se déchire. On s’entretue virtuellement, politiquement, publiquement.

J’avais un échange, finalement violent, avec une rédactrice de l’Express que j’apprécie. Son journal avait tweeté cette sentence: « Faut-il exclure les enfants de chômeurs de la cantine ? »

 

Comment peut on tweeter cela en 2015 ? La rédactrice, Emma, m’expliqua que l’article n’était pas si terrible. Twitter est terrible. Poser cette question est odieux.

Nous sommes des zombies de l’actualité. Nous courrons après les mêmes morceaux de viande, et nous nous dévorons ensuite.

On connait la fin, tout le monde meurt. Dans le cas présent, et sans métaphore, la gauche disparait, la politique disparait au profit d’un débat entre les outrances national-socialistes du Front national d’une part et la real-politik antisociale du libéralisme d’autre part.

Entendre un (sous)responsable socialiste (Le Guen) s’indigner de la victoire de Corbyn à la tête du Labour, mercredi sur Europ1, était triste mais peu surprenant. Le Guen expliquait que pour gagner le pouvoir contre la droite on ne pouvait être de gauche. C’est en gros ce que j’ai compris (faites vous votre idée vous vous mêmes). Ce propos, lunaire et désespérant, renie le B-A-BA de la politique: tenir le juste équilibre entre le reniement total et la défense de quelques principes et politiques pour gagner les esprits. Corbyn va faire du bien à une gauche britannique devenue le zombie des conservateurs. On oublierait presque que le Labour n’a pas gagné une élection depuis des lustres.

En France comme au Royaume Uni, la vie politique n’est plus que zombie. On mord avant de réfléchir, par instinct. On débite des raisonnements sans réflexion.

Il s’agit donc de rester lucide, le plus longtemps possible.

 

44 réflexions sur “ Nous sommes des zombies ”

  1. L’Europe détermine la politique des États Européens. La preuve plus que parfaite de cette domination politique de Bruxelles ont été, en juillet, le refus total de prendre en considération les désirs de gauche du peuple grec, et, il y a deux jours, la menace de Merkel de couper les Feder ou les FSE aux pays refusant de recevoir des migrants chez eux. J’imagine aisément que le même chantage sur ces fameux fonds a été exercé contre Tsipras. Nous ne sommes pas des zombies, nous avons des boussoles. Des grilles de lecture. La politique au sens littéral du terme n’existe plus au PS ni à l’UMP. Ils gèrent la pauvreté et depuis 2013 le PS s’attache à donner aux « entrepreneurs » de tous les pays des structures plus libérales les unes que les autres. La « réforme » du Code du Travail est faite pour attirer les « entrepreneurs », les patrons tout simplement, américains, sur le marché Français. Quant à s’affoler pour une énième saleté lâchée par l’express, cela me laisse rêveuse…
    Un journal est un produit commercial qui pourchasse une nouvelle clientèle comme les partis politiques courent après des électeurs.

  2. Déjà si elle se pose cette question c’est qu’elle est conne !!! franchement les parents dans la mouise et on se pose la question d’exclure les enfants de la cantine ? c’est le seul repas qu’ils pourront faire… sinon chez eux c’est café au lait et pain…. Faut qu’elle fasse un peu de porte à porte cette journaliste au lieu d’être velcrosée à son siège devant son ordi.

  3. Il est évident que poser la question ne peut attirer que le non.
    Inversons la question, doit on faire payer la cantine plus chère aux enfants des gens qui travaillent( eux la payent déjà un max et le prix augmente tous les ans , qui n ‘ont pas de rentrée scolaire, pas ou moins d ‘allocations, qui cotisent à toutes les caisses, payent impôts et taxes en constante augmentation, sont considérés nantis car eux ont recherché du boulot, et ont bossés à l ‘école.se débrouillent pour payer des vacances à leurs enfants, ne font pas la une des journaux pour drogue, vol etc…
    Une médaille a toujours son revers .
    Il y a d ‘ailleurs des années que la question a été posée en argumentant sur le fait que les parents ne travaillant pas, ils avaient le temps de préparer les repas. Mais il est certain que laisser les enfants manger gratuitement à la cantine est plus intéressant pécuniairement et moins fatiguant. Mieux on peut même exiger de la viande spéciale.
    Malheureusement nous sommes incapable de reconnaître le vrai chômeur du fainéant et profiteur

    1. N(importe quoi !!!! il y a des familles qui se retrouvent au chômage et qui ne peuvent plus payer ce qu’ils payaient avant … Mais on ne peut s’en rendre compte que si on sort de chez soi et qu’on aille se promener en dehors des casernes où le Mess des officiers est bien pourvu

  4. Petit journal + petite vue + petite journaliste = article de merde. Ils sont tellement persuadés d’avoir raison, ces « faiseurs » d’opinion, qu’ils peuvent vous piétiner avec le sourire et se demander façon candide, pourquoi vous ne partagez pas leur point de vue.
    L’Express est dans les premiers des canards laquais à éliminer. Qu’elle tâte donc du chômage et de la maladie pour bien comprendre de quoi il en retourne. Si elle veut, je peux la renseigner et même lui faire un stage dans une famille de érémiste que j’ai connu 8 années… (ma retraite doit représenté 1/7e de sa paie avec avantages et nous sommes 6 dessus). Pour la cantine et le transport dus à la ruralité,, j’ai résolu le problème en faisant l’école à la maison, mais tout le monde ne peut pas le faire..

  5. Le couplet sur le chômeur fainéant et profiteur, ça c’est du scoop, coco ! Et le boss d’Alcatel et ses 14 briques ( ramenées à 7, mais quand même ) pour deux ans de boulot et 10 000 chômedus potentiels, c’est quoi ?

  6. Ce qui m’échappera toujours, c’est comment des journaux, qui appartiennent tous à de grands groupes, et qui disparaitraient sans les subventions publiques, peuvent s’autoriser un quelconque avis sur l’économie, la justice sociale, etc.
    Ils s’y prennent par contre à merveille, avec ce type d’articles, pour entretenir le clivage entre ceux qui ne voient que la « racaille d’en bas » et ceux qui ne voient que la « racaille d’en haut ».
    Avec une telle division, la colère légitime du peuple ne risque pas de les atteindre.

  7. Le Guen s’indigne de l’élection de Corbyn à la tête du Labour travailliste ? Il devrait plutôt s’interroger sur les 4,5% de votes recueillis par la candidate blairiste opposée à Corbyn (59% des votes ) lors de ce scrutin .
    Blum, grand bourgeois, était un esthète du socialisme . Le Guen, tout aussi bourgeois, ne peut même plus revendiquer ce qualificatif .

    1. LeGuen c’est une sorte de Lepen qui a piqué le G de gauche pour le mettre dans son nom. Il s’indigne que les gens de gauche préfèrent un vrai mec de gauche, c’est donc qu’il est de droite.

    1. @ Elie Arié
      Caroline Fourest ! Vous n’avez vraiment pas d’autres sources ?
      Elle fait partie des  » intellectuels faussaires  » , comme les nomme Pascal Boniface . Il a d’ailleurs fait un livre sur eux .
      C’est une néo-cons de la bande à Philippe Val et BHL et a d’ailleurs quelques procès sur le dos pour mensonges et diffamation .
      Quant à Corbyn , bien sûr que c’est l’homme à abattre : anti-austérité , anti-Otan et pro-palestinien . En fait , un type de gauche , un anti-Hollande .
      Corbyn aura tout le système médiatique sur le dos , et d’ailleurs le torchon de Fourest confirme ce diagnostic .
      Et d’ailleurs , voilà une critique du travail de Fourest :
      http://contre-attaques.org/magazine/article/jeremy-corbyn

      1. @ l’arsène

        Franchement : le site islamiste « Contre-attaques contre l’islamophobie », il y a plus fiable, comme source !
        Mais je crois que c’est une erreur de critiquer des infos en fonction de celui qui les apporte : il faut voir si elles sont vraies ou fausses, c’est tout. (et j’aime bien le combat pour la laïcité de Caroline Fourest…tout comme j’aime bien Pascal Boniface, notamment son livre « Est-il permis de critiquer Israël ?, Laffont, 2003, où l’on trouve…deux pages de moi.)

      2. Heureusement qu’il y a Elie pour nous rappeler que Caroline Fourest existe encore. Même quand ses amies femen sont allées faire le souk chez les musulmans, on ne l’a pas entendue.

        1. L’ami Elie,a enfourché le cheval de la lutte contre les méchants islamistes . Oui, il y a des méchants islamistes, qu’ils soient sunnites, chiites, salafistes ou alaouites, comme il y a des méchants chrétiens, qu’ils soient protestants, orthodoxes, cathares, catholiques, catholiques intégristes ( la fraternité St Pie X, ça doit lui dire quelque chose ), et il faut les combattre . Pour info, la chrétienté est encore la religion de pointe dans le monde, avec 31% de chrétiens, contre 30% de musulmans – qui ont, il est vrai, le vent en poupe et il serait bon de s’interroger sur cette émergence accélérée-, le reste étant constitué par les autres religions . A noter que les « incroyants » représente 16% .de ce reste ..
          Maintenant, chercher des motivations religieuses à Corbyn, parce que son discours déplait et est à contre-courant du sacro saint TINA, ça relève de la malhonneteté intellectuelle, ce dont Caroline Fourest est, malheureusement, de plus en plus coutumière, parce que ses options sociale-libérales ont du plomb dans l’aile et qu’elle se refuse à se remettre en question sur le sujet .

          1. Heureusement qu’il n’y a que de bons communistes.
            Je n ‘ai jamais écrit qu’il ne fallait pas nourrir les enfants des chômeurs à la cantine de une !
            En deux, celui qui travaille doit-il obligatoirement payer le maxi pour le même repas!
            En trois vous savez tous que des  » chômeurs » sont surtout des fainéants qui profitent du système, sinon , ouvrez vos yeux .
            En quatre, les allocs sont là pour nourrir les enfants, pas pour acheter la dernière télé grand écran ni le téléphone multi usages.
            En cinq, les cantines ont été instaurées pour les enfants des gens qui travaillent, pas pour nourrir les enfants des gens ne voulant pas cuisiner.
            Enfin, je tiens à spécifier à une andouille coco, que je ne suis pas fonctionnaire, je ne mange pas au mess, je suis un français qui en a ras le bol des conneries de l ‘état, des aides multiples pompées sur le dos des travailleurs pour garder la paix sociale, et avec un peu de jugeotte, ce qui manque à beaucoup, vous verriez qu ‘en diminuant la manne, certains trouveraient du boulot ou secoueraient le gouvernement, mais il est plus facile d ‘attendre les aides assis dans son fauteuil. Comme toutes bonnes personnes vous voulez partager l ‘argent, mais l ‘argent des autres .

            1. Faut vous relire « mon Kamarad » J’ai l’impression de lire un discours de vos potes LEPEN & MENARD qui répètent toujours la même chose. La cantine mon « brave facho » c’est également pour des familles qui sont en recherche d’emploi (mais ça vous ne pouvez pas le savoir puisque l’armée vous a toujours nourri), pour permettre à des enfants de familles défavorisées de pouvoir faire au moins un repas décent.
              Moi, en tant que coco et fière de l’être nous avons toujours -mon mari & moi- payé plein pot pour les cantines, les colos parce que nous avions de bons salaires… tout en travaillant dans le Bâtiment et le Privé…. toujours défendu le Service Public. En fait nos impôts servaient aux salaires de ces planqués de l’armée… vous, en quelque sorte!! Alors un peu de respect moi qui vous nourrit encore !!!!
              Bonne journée

              1. @Aurore
                Le quotirnt familial sert, entre autre, à fixer les tarifs des cantines en fonction des revenus DECLARES et de la situation de famille . Ainsi, des professions ayant des revenus déclarés forfaitaires, bénéficient de tarifs plus bas que ceux offerts aux salariés . Pourquoi ? Parce que le forfait fiscal ne représente pas la réalité du revenu, à l’inverse du revenu salarié difficile à minimiser .
                Le quotient familial, le forfait fiscal, font que des familles ayant des revenus supérieurs à ceux des salariés, paient un tarif de cantine inférieur . Mais c’est tellement plus facile de suivre les inepties de types comme Ménard…!

                1. Et son calcul par la CAF semblent être plus soumis à des incantations cabalistiques qu’à une rigueur mathématique lisible. En tant qu’allocataire autant qu’en tant que responsable associatif je suis actuellement en bagarre avec la CAF et çà devrait se terminer au tribunal administratif…

                    1. Aurore : pour la petite histoire, j’ai fait une demande RSA pour une adhérente et la réponse me laisse pantois car une fois qu’on a fait le calcul comme indiqué (sans le résultat et pour cause) on obtient un solde négatif. Donc, je leur est demandé (par mail) de combien devait être le solde négatif pour y avoir droit. calcul fait çà donne – 379,65 euros. Il faudrait donc gagner en dessous de moins 379, 65 pour prétendre avoir droit au RSA… Çà fait près de 15 jours et j’attends encore la réponse. Qu’on en juge :

                      Bonjour,

                      Nous vous confirmons que vous ne pouvez bénéficier du RSA compte-tenu de vos ressources .
                      Il se calcule comme suit :
                      Plafond RSA pour une famille de 5 personnes 1284,69 Euros duquel on déduit les prestations familiales que vous recevez 465,72 Euros , on déduit aussi une somme forfaitaire de 152,62 Euros ( forfait logement puisque vous bénéficiez de l’Aide Au Logement )et ensuite nous déduisons la moyenne mensuelle de vos pensions soit 1046 Euros .En Conséquence vous n’avez pas de droit au RSA .

                      Cordialement,

                      C…..
                      Votre Technicien-conseil

                      Réponse : Claude CARRON : comment se fait-il qu’avec un résultat négatif (- 379.65) on puisse conclure que l’allocataire n’ait pas le droit au RSA ?

                2. @aLAIN

                  Oui tout à fait et avant dans le quotient familial était quantifié les allocs familiales… ce qui n’était pas très juste. Le « tir » a été rectifié et donc maintenant ne sont compris que les revenus purs.
                  Et dans ma Commune, le changement de situation est pris tout de suite en compte car forcément le prix/jour change.
                  Pendant longtemps j’ai été à la Commission « cantine » chez moi.

                  Mais tu as raison de le rappeler … après il faut que ça atteigne les neurones

                3. Cherchez l’erreur :

                  N° Allocataire CAF : …….

                  Objet : demande d’ajustement de quotient F
                  Pour le calcul du complément familial.
                  Courrier recommandé avec avis de réception.

                  VALLETOT, le 21 juillet 2015

                  Madame, monsieur,

                  Notre adhérente, madame …… demeurant : 3, ………………………., nous a demandé de bien vouloir calculer son quotient familial CAF, au regard de la feuille d’imposition 2014 et des différents montants qu’elle nous a indiqué. A savoir :

                  Ressources imposables 000,00
                  (non imposable)
                  Prestations mensuelles (AAH monsieur) 800,00
                  Majoration vie autonome (monsieur) 104,00
                  APL 401,00
                  Allocations Familiales 129,00
                  ——–
                  1434,00 e
                  Couple avec deux enfants : 3 parts

                  Calcul du quotient familial : 1434 :3 = 478
                  Or, le coefficient actuel de madame ….. indique 577 au lieu de 478.

                  D’autre part, nous avons vérifié les prestations de personnes présentant les mêmes données (couple avec deux enfants en bas âge et déclarant des revenus similaires) qui ont bien voulu nous les communiquer en vue de comparer, et il apparaît qu’à situation égale, notre adhérente ne perçoit pas le complément familial avec deux enfants en bas âges à charge auquel elle devrait avoir droit. Nous souhaiterions donc que son quotient familial soir recalculé en fonction de ces données et qu’elle puisse ainsi percevoir le complément familial avec rétroactivité. Restant à votre entière disposition.

                  Nous vous prions d’agréer, madame, monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

                  Bon pour mandat Claude CARRON
                  ……………………. Responsable du……

                  Pj : Feuille NI
                  Mode calcul QF ………….

              2. Décidément, t’ est bouchée ma cocotte. Tu es de la répète et ce n’est certainement pas toi et ton mari qui m ‘avez nourri. J ‘ai travaillé plus avec une main qu ‘avec vos quatre réunies. Tu ne sait pas ce que c ‘est de travailler dans des aciéries, de voir des tonnes d ‘acier liquides en coulées. Comme tout coco tu critiques et baves sans savoir.
                Ces planqués de l ‘armée sont là pour protéger tes fesses et garder le pays contre des gens comme toi qui n ‘ ont jamais hésité à trahir la France. Encore une fois tu te trompes avec le pen. Je n ‘étais absolument pas pour lui, mais devant les abandons de nos dirigeants, avec les traîtrises des sarko hollande présentant en permanence des excuses pour l ‘ histoire de LA France, trahissant nos coutumesn notre civilisation à l ‘abandon, beaucoup comme moi ne voit comme avenir pour nos enfants qu ‘ une le pen. Les votes le prouvent de plus en plus. Toi l ‘ immigrée tu dois adopter les lois de notre pays, tu as fuit ton pays dans l ‘espoir de trouver mieux, alors inutile d ‘apporter ce que tu fuis.

  8. Au nom de la ligue de protection des zombis, je proteste avec la plus haute énergie : contrairement aux humains vivants, les zombis ne se dévorent JAMAIS entre eux !

    Respectez leur différence, bordel !

  9.  » Le Guen expliquait que pour gagner le pouvoir contre la droite on ne pouvait être de gauche………….

    il a raison, ça fait des années que j’écris qu’il n’y a plus de gauche ou de droite…
    en politique il n’y a plus que les signes + et –

    hollande/valls disent restrictions 50 milliards
    sako/R bananier dient restrictions 100 milliards…

    hollande/valls disent CICE – pacte 45 milliards
    sako/R bananier disent aides plus baisses d’impot aux entreprises 60 milliards…

    hollande/valls reconduisent les contrats de privatisations des autoroutes de chirac/Villepin

    hollande/valls libèrent les énergies du droit du travail…les R bananiers veulent le faire depuis longtemps;.

    les alternatifs à tout ce merdier font royalement 10 % tout mouillés, c’est donc que la majorité des citoyens sont d’accord avec la grande casse en cours…

    et quand un alternatif ouvre sa gueule, il est catalogué extrème tout ce qu’on veut…

    1. Putain d’Adèle ! Relisez-vous, bon sang ! Avant d’avoir des « idées », essayez donc d’apprendre votre propre langue ! Merde, à la fin !

    2. Bien que j’ai compris ce que tu as écrit, on dirait que tu l’as fait devant un parcmètre🙂

  10. Je me désole de ce que les journalistes politiques français, n’ayant pas de connaissance de la situation en Gb, n’aient pas eu l’idée de chercher un peu. Je sais pas, moi, ya un truc tout nouveau, on tape et ça cherche et après on lit et on trouve des réponses… mais faut d’abord se poser des questions, bien sûr.

    Okay, donc, pour vous résumer, voilà ce qui me désole:
    n’importe quel étudiant en L1 d’anglais ou de sciences po sait que la GB est composée de 4 nations, dont 2 ont été dévastées par l’ère Thatcher, à savoir Wales et Scotland. Les travaillistes ont leur base dans ces deux nations. LA base travailliste, c’est l’Ecosse. L’Angleterre fait l’appoint (il y a beaucoup de population mais ils sont plutôt modérés à conservateurs) et le Pays de Galles est majoritairement travailliste mais peu nombreux. Pour gagner, il faut donc avoir l’Ecosse. Or, en Ecosse, il y a un nouveau parti beaucoup plus à gauche, qui a rafflé tous les sièges aux dernières élections, le SNP. Ils sont pro-Europe, pro-législation sociale, anti-nucléaire, anti-austérité, pacifistes, etc. Résultat, aux dernières élections, le parti travailliste a perdu TOUS ses fiefs sauf un. C’était il y a seulement 5 mois quand même et les journalistes en ont parlé, faut croire qu’ils ne se souviennent de rien.
    Donc, pour que les Travaillistes reprennent le pouvoir, ils ont deux possibilités:
    1° s’assurer un max de votes en Angleterre et espérer assurer le minimum en Ecosse et Pays de Galles
    ou
    2° Reprendre l’Ecosse au SNP, s’assurer un minimum en Angleterre et Pays de Galles.
    La stratégie 1 était celle de Blair, et les autres travaillistes ont continué sur sa lancée en pensant que le SNP était folklorique.
    Corbyn, c’est la stratégie 2: assez de positions proches du SNP pour plaire aux Ecossais, mais quelques distinctions quand même (notamment, le fait qu’il est anti-européen.*)
    Donc, les gens veulent un parti travailliste plus à gauche, mais surtout, un parti qui récupère ses fiefs électoraux, et ils s’en fichent de ce qui s’est passé il y a 40 ans.

    Et la peur d’un Hiver du Mécontentement comme en 1979 ne porte plus vraiment auprès des moins de 20 ans… euh….. 40 ans!🙂 Que les anciens et les journalistes se rappellent des personnes décédées entassées à la morgue, l’électiricté limité à qq jours par semaine, les montagnes de sacs poubelles, parce que tout le monde a vu les images, ok. Mais pour la plupart des gens, maintenant, c’est de l’histoire. C’est un peu comme « les chars russes dans votre capitale », stratégie inventée dans les années 60 contre Allende et fort réutilisée ensuite, mais qui a cessé de fonctionner au bout de 20 ans.

    * le SNP voit l’Europe comme une porte vers l’indépendance pour l’Ecosse, le Labour comme un carcan pour la GB.

    (Si vous vous demandez pourquoi Belfast et le reste de l’Irlande du Nord ne compte pas: on vote de façon confessionnelle, les partis ne sont pas les mêmes – cela ne fait même pas 20 ans que la guerre est terminée.)

    1. Très intéressant MYOS. Il y a beaucoup de points (l’européisme tronqué de l’Ecosse et l’appoint anglais) que je ne connaissais pas et çà éclaire mieux (à mes yeux) la différence d’optique existant entre la vraie gauche française (hors PS solférinien) et le Labour depuis les deux dernières décennies. Le PS pro blairiste devrait en prendre de la graine au lieu de s’entêter dans cette copie libérale mortifère.

  11. le zombie, peut-être je confonds, ne sort que la nuit ?
    pas moi.. mais comme lui: ni crème solaire ni transat (beurk)
    sinon bien en-vie ni vraiment vindicatif,
    voilà pour qql comparaison,

    certes, l’esprit, la parole ne font pas tout.. ni le pognon ?
    alors des sélections /blog, potos.. pour les ‘convictions’ j’ai encore un peu de peine, j’y laisse aux camarades (femme et enfants) et les ‘idéaux’ font un peu baba cool, façon queue de comète c’est ça..

    la ‘question’ serait de (se) trouver un bout de famille, nous-aussi, si j’ai bien compris..
    disons par ex. que le sable est la concertation (tel un sablier?) le ciment liant-fixant serait mouillé par l’humanoïde associé, oxygène + hydrogène au carré du machin = action
    (alors) moteur !
    Feu !
    pourquoi l’ignition nous échapperait-elle..? pas émancipé, pas l’âge de jouer (!) et avec des allumettes ? bref,
    d’aucuns profitant d’UN soleil, d’autres flippant (à raison) de qqls nuages et tempêtes,

    des morts et des vivants, alors un monde de chiens en quête de quilles, qu’importe si de faïence,
    perso préfère les félins (ignorant esclave & soumission?)
    ni ne suis une bête ..Miaoow

  12. Premier point: le guen n’a jamais été socialiste dans les actes ou les mots, sinon par opportunisme. Il ne suffit pas de prendre une carte…
    Deuxième point :depuis que je n’utilise plus twitter côté politique, je suis bien, j’ai du temps pour lire ce qui est réellement important dans mes flux rss.
    Troisième point: les questions type sondage Web sont une plaie, une infamie, un non sens statistique.

  13. > L’ancien ministre giscardien, Michel Poniatowski, écrivait dans son livre-testament une conclusion dont on ne voit pas quelle ligne on pourrait changer 21 ans plus tard.
    « Son âme, la France est en train de la perdre, non seulement à cause de la mondialisation, mais aussi, et surtout, à cause de la société à la fois pluri-ethnique et pluri-culturelle que l’on s’acharne avec de fausses idées et de vrais mensonges, à lui imposer. Si cet essai a permis à quelques-uns de mesurer devant quels périls nous nous trouvons placés, il aura déjà atteint son but. (…) Ces pages peuvent apparaître cruelles. Mais elles correspondent à un sentiment très profond. Le moment est venu de traiter énergiquement le problème de l’immigration africaine et notamment musulmane. Si tel n’est pas le cas, la France aura deux visages : celui du «cher et vieux pays» et celui du campement avancé du tiers monde africain. Si nous désirons voir les choses dégénérer ainsi, il suffit de leur laisser suivre leur cours. Le campement africain toujours plus grand, plus vaste, plus illégal, grignotera d’abord, puis rongera, avant de faire disparaître tout entier le cher vieux pays, dont la défaite sera annoncée du haut des minarets de nos nombreuses mosquées. Nos temps sont assez graves pour ne pas faire appel à de médiocres facilités politiciennes. Nous allons vers des Saint-Barthélemy si l’immigration africaine n’est pas strictement contrôlée, limitée, réduite et expurgée de ses éléments négatifs et dangereux, si un effort d’intégration ne vient pas aussi compléter cette nécessaire répression. Les mesures à prendre sont sévères et il ne faudra pas que le vieux pays frémisse de réprobation chaque fois qu’un charter rapatriera des envahisseurs illégaux. Il faut donc ainsi que ce cher vieux pays restitue à l’état sa place normale. Les libéraux l’ont affaibli, les socialistes l’ont détruit. »
    « Où sont les grandes tâches dévolues à l’État ? La Justice, l’Armée, l’Éducation nationale, la Sécurité, la Police, notre place en Europe ? En miettes. La France est à l’abandon, est en décomposition à travers le monde. Sa recomposition est dans un retour énergique à l’unité et à la cohérence, et de la Nation et de l’État. »
    « Si la vérité vous choque, faites en sorte qu’elle devienne acceptable, mais ne bâillonnez pas celui qui en dénonce l’absurdité, l’injustice ou l’horreur. »

    >
    Faites suivre, c’est criant de vérité !
    >
    Quelle époque terrible que celle ou des idiots dirigent des aveugles. W. Shakespeare

    > Quelle époque terrible que celle où

Les commentaires sont fermés.