Pourquoi François Hollande a raté son moment.


François Hollande a raté son moment, l’un des plus grands qui se présentait à lui. La gauche dans son ensemble, d’ailleurs, l’a raté également (*).

Hollande a tardé à accepter la répartition de l’accueil des réfugiés avant de suivre Merkel, et d’agir, enfin, après la publication de la photo d’un enfant mort sur une plage turque. Pire encore, l’actuel président a laissé son premier des ministres clamer sur TF1 qu’il était prêt à fermer nos frontières puisque les Allemands ont décidé de fermer les leurs provisoirement ces derniers jours.

Hollande a raté son moment. Il aurait pu être précurseur. Un homme politique est grand quand il rappelle le droit et l’ambition. Hollande n’a pas agi parce qu’il préférait suivre l’opinion sondagière majoritaire qui récuse tout accueil des réfugiés sur les simples bases du droit d’asile.

Un homme politique peut être grand quand il ose se dresser contre l’opinion majoritaire parce qu’il pense que c’est juste et conforme  ses engagements.

Hollande est resté petit, inexistant à l’aune de l’Histoire.

Car on se souviendra de cette période comme on se souvient de la Retirada.

 

 

 

 

(*) Qu’il était triste d’entendre Mélenchon rechigner à applaudir la décision allemande d’accueillir 800.000 réfugiés cette année. La politique est petite, partout.

69 réflexions sur “ Pourquoi François Hollande a raté son moment. ”

  1. Minable. « Petit, inexistant », et minable. Ça sent la fin de civilisation.

    Entre les guerres allumées par l’Occident un peu partout chez les métèques ; la volonté d’affamer les pauvres en Grèce et ailleurs ; l’incapacité de faire face aux défis du changement climatique qui met des millions (plutôt des dizaines de millions) de réfugiés sur les routes ; l’incapacité de faire face à la rapacité des multinationales ; l’incapacité de faire face à l’industrie chimique qui est en train bousiller l’humanité à coups de cancers, diabètes, allergies et autres joyeusetés ; ils sont minables nos politicards. Infoutus de réagir quand l’un d’entre eux crève à 44 ans d’une tumeur cancéreuse.

    Minables.

  2. Çà ne fait rien, il va se rattraper en jouant les sauveurs luttant contre les « terroristes », comme Sarko l’avait fait en Libye avec le succès que l’on sait et qui amène l’Europe à fermer ses frontières. Une question me turlupine : y aura-t-il du BHL dans la distribution ? C’est qu’il est pris ailleurs le lutteur de foire… Je me souviens des gens qui me disaient en 2012, qu’ils allaient voter Hollande dès le premier tour, car MELENCHON leur faisait peur. On s’aperçoit chaque jour à quel point ils ont bien fait, tandis que d’autre se préparent à faire pareil, en votant Lepen pour la même raison. PDR

  3. François 2 aurait pu prendre exemple sur François 1, lequel n’avait pas tenu compte des sondages pour abolir la peine de mort .
    Finalement, nos politicards sont de simples boutiquiers, preneurs du vent des sondages ( Sarkozy est un champion en la matière ), à la botte de la finance qui contribue à leur carrière, sclérosés intellectuellement (Fillon et son soi-disant tour de France pour pondre un bouquin de recettes déjà expérimentées et qui ne marchent pas ), Incapables d’envoyer leurs communicants débiles se faire voir chez les Gre…ailleurs , complices de conflits, quand ils n’en sont pas les déclencheurs et infoutus d’en gérer les conséquences humaines , saboteurs du code du Travail ( un comble pour un premier ministre n’ayant jamais excercé la moindre activité professionnelle, privée ou publique ) et, par dessus tout, insubmersibles .
    Il va bien y avoir un moment où les citoyens leur botteront l’arrière-train, par tous moyens à leur convenance .

    1. @Elie
      Pourquoi l’Europe ? Parce que une grande partie des pays de l’UE furent des colonisateurs ( et qu’il le sont encore ) et que donc, un candidat à la fuite d’une zone ex-colonie , se rend chez ceux qu’il croit bien connaitre . Que certains de ces pays sont en pointe pour contribuer au bordel Moyen-Oriental .Que l’Europe, c’est plus proche, en matière d’accessibilité que la Chine, par exemple .Faut assumer ses errances passées et présentes et cet afflux de réfugiés et de migrants en sont les conséquences .
      Pour les US, traverser l’Atlantique sur des embarcations pourries, c’est encore plus risqué que celle de la Méditérrannée

      1. @ Alain Bobards

        Je crois que l’ Arabie Saoudite a aussi un passé colonial, et que la France n’en a aucun dans les pays d’où viennent la plupart des réfugiés actuels ( Syrie-le mandat de 25 ans n’a pas été une colonisation- Irak, Erythrée, Afghanistan, etc.)

        1. @Elie
          Le Maroc et la Tunisie étaient aussi sous protectorat . La frontière entre celui-ci et la colonisation est plutôt mince . Quand aux autres pays cités, les réfugiés et migrants semblent préférer l’Angleterre pour les Afghans et les Irakiens ( voir Calais ) et l’Italie pour les Erytrhéens et les Libyens ce qui n’a rien d’étonnant, les Anglais et les Italiens étant encore présent dans ces pays jusqu’au milieu du 20eme siècle . Il ya eut blocage en gare de Vintimille il y a quelques temps et ça concernait les Tubisiens qui, eux, étaient des migrants et pas des réfugiés car, même si la chute de Ben Ali ne s’est pas fait dans la douceur, ce n’était pas une guerre civile .

          1. @Elie
            En ce qui concerne la Syrie et l’Irak, il semble que les réfugiés aient une préférence pour l’Allemagne et l’Angleterre . Et, de toute façon, il semble, aux dernières nouvelles, qu’il faille prier poliment les ressortissants de ces deux pays de bien vouloir se réfugier dans notre contrée .

    2. « La Syrie fut occupée successivement par les Cananéens, les Phéniciens, les Hébreux, les Araméens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs, les Arméniens, les Romains, les Nabatéens, les Byzantins, partiellement par les Croisés, par les Turcs Ottomans, et enfin par les Français à qui la SDN confia un protectorat provisoire pour mettre en place, ainsi qu’au Liban, les conditions d’une future indépendance politique » (Wikiped).

      Conclusion pour bobards: « tout çà c’est la faute des européens, faut qu’ils expient leur péché originel. Crucifiiez moi vite, prenez mes terres, ma femme et mes filles que je puisse enfin me regarder dans un miroir ».
      Ou encore: « Des élites politiques, à l’époque de mes grands parents, ont fait des saloperies, donc mes petits enfants et toute leur descendance devront en subir les conséquences ».

      1. @Anton
        Votre commentaire ne fait que démontrer que l’européen colonisateur des XIXeme et XXeme siècles ( ainsi que celui du XXIeme, plus insidieux, lui ) ne veut pas assumer .
        Et réfléchissez un peu : si vous deviez foutre le camp de notre belle France livrée à la guerre civile, ou iriez-vous ? Chez les Belges ( les Wallons sont francophones ), les Allemands ( on les connait bien ), les Italiens (racines chrétiennes oblige pour satisfaire votre fixette ), bref dans des pays que vous croirez connaitre , ou en Mongolie, au Nepal ou chez les Inuits ?

    3. J’ai oublié l’occupation de la Syrie par les Arabes…
      Arabes dont la culture de « l’honneur » exige que les fils doivent payer pour les fautes de leurs pères. Il est mur le bobards, il a déjà bien intégré le truc.

      1. @Anton
        Je lisais récemment les chiffres suivants : Les chrétiens, dans le monde, seraient stables à 31% de la population, suivit de près par les musulmans -30%-, population qui s’est accrue rapidement, essentiellement en Asie . Il faut toujours prendre les chiffres pour ce qu’il sont mais, encore une fois, réfléchissez : qu’est-ce qui fait que l’islam se développe plus vite que la religion chrétienne, en particulier dans des endroits ou d’autres religions et philosophies étaient bien implantées et depuis fort longtemps ?
        Pour infos, les « incroyants » représenteraient 16% de la population mondiale .

        1. @Anton
          Si ça vous amuse d’être insultant, sachez que l’insulte, c’est l’arme des faibles et des gens à vue étriquée .

          1. @Anton
            Au fait : la Gaule a vu les invasions des Romains ( pas encore chrétiens ), des Francs, des Huns, etc… !
            Réflechissez !

          2. Eh bé…
            A quel moment vous êtes vous senti insulté ? Par contre, oui, je me fous un petit peu de la gueule de vos commentaires et de vos arguments, dont on peut dire qu’ils sont, eux, assez souvent une insulte à l’intelligence, même la plus basique.
            Vous venez de me pondre quatre commentaires en réponse, s’il fallait encore décortiquer toutes les inepties, les non-sens historiques, bref toute la bouillie qui s’échappe de votre cervelle, il y en aurait pour trois plombes.

    4. dans « Le Monde » de mercredi je crois, une 100aine de réfugiés syriens en Uruguay depuis sept. 2014, ont manifesté leur désir de retour, en Serbie par ex.
      « merci de l’accueil, les uruguayens sont très gentils, mais le coût de la vie, les perspectives, aussi la culture (no mosquée dans le pays) rend notre intégration difficil »
      Une famille, aidé par le gvt (qui tient ses promesses) est partie, mais bloquée en Turquie une paire de mois, est revenue..

  4. Hollande a surtout raté un autre contre-pied du genre Je Bombarde Assad qui m’aime me suive.
    Pour se retrouver tout seul abandonné par Cameron, puis par Obama.

    Là c’est la bonne fée Merkel qui claironne j’en prend 800.000, pour s’étouffer après en avoir reçu 40.000.
    La Pologne nenveu pas, comme la Hongrie, la Serbie, la Macédoine, la Croatie, la Slovaquie; mais aussi le Danemark, la Suéde (qui retrourne nazillarde), etc…

    Merci pour ce moment farpaitement chaotique: la Turquie en avait plus de 2 millions en stock de réfugiés, la Jordanie tjrs 1.5, le Liban du kif.

  5. F Hollande, le sujet, nous avons, ma femme et moi, voté pour lui; aussi au premier tour ? pas sûr, m’en rappelle plus,
    bref, speedy mais! de nature patiente (respect, éducation tralala) et même qql optimisme genre le verre plutôt plein (des 2 on a besoin!) nous en parlions l’autre soir..
    un bon gars.. mais pas à la bonne place,
    un bonhomme d’appareil (on dit ainsi?) de concertation & de consensus machin, mais pas d’Etat.
    Voilà cé tout, faire plus long ? ben non,
    ah oui, je lui reconnais l’opé. au Mali

    1. @Ti suisse
      Il ne doit pas y en avoir des tas, de politiciens, pouvant être qualifiés d’homme d’Etat, de nos jours .

  6. Même s’il a raté son moment dans l’histoire, on lui donnera bien le nom d’une rue, d’une place voir d’une école à Tulle… Pour le reste la crise syrienne ‘inscrit dans une période de crises depuis 2008 financière, économique, sociale, politique, écologique et maintenant humanitaire avec tous ces exilés bloqués aux frontières en Europe centrale et dans les Balkans, rôle que cette géographie politique remplissait pour notre sécurité au temps de la guerre froide… seulement cette digue dont on a oublié les avantages se reconstruit naturellement au grand dam des idéalistes confrontés à la dure réalité du monde. Le « Choc des Civilisations » est en marche mais n’en parlons pas de peur que l’on donne raison au vilain Samuel Huntington » qui a eu le mérite d’avoir eu raison avant tout le monde, le pauvre. Maintenant, le droit d’asile est la seule bouée que nous pouvons tende à ces migrants car s’il y a bien une chose à laquelle l’on ne peut pas se soustraire c’est bien la justice en ce sens le droit. Pauvre Hollande Président malgré lui obligé de manier la chèvre et le choux, je n’aimerais pas être à sa place en ce moment.

    1. je dirai même plus (disaient Dupont Dupond) ne suis pas certain, du tout, que là il voulait être..
      c’est con

      combien se rêve prèz en se lavant les dents.. qu’importe: pas lui /tiens, à lui la brosse,

      pis nous.. eux sont formatés. Pis nous. Aussi.

      C’était quoi le plan ? ah oui: DSK vs Sarko.
      Deux ‘pulsifs mais pas (pour) les mêmes raisons,
      on croquera le résultat, et l’oraison

      enfin, j’aimais bien sa meuf (son ex-ex) mais pas le temps ni la vocation à la nostalgie; j’ajouterai, sans jeux de mot, sans baïonnette tu vas nul part (ni on est en Afrique ?)

      je voterais bien pour une Femen !
      un peu de déconne (?) et taquiner Aurore !

      moi aussi, le droit d’être con
      ..et ça s’arrête quand..

    2. Hollande un président qui en fait un fromage d’être arrivé premier dans un concours de circonstance, grâce aux mésaventures sulfureuses de DSK. On se souviendra de lui comme on se souvient du président DESHANEL qui s’était retrouvé en pyjama chez un garde barrière du Loiret… Le panache et la rigueur démocratique en moins.

  7. Dire que hollande rate la période  » immigration massive » est encore lui faire un cadeau. Cela donne l ‘ impression qu’ il a réussi autre chose.
    Son quinquennat est un échec complet.
    Le bobard en est encore à accuser les colonisateurs. Depuis plus de 50 ans les ex colonies sont indépendantes, le lendemain c ‘était les tueries dans ces pays. Encore actuellement la France est obligée d ‘envoyer ses troupes sur appels aux secours des pays . Pour être borné comme cela, tu es noir, mais de quel pays? Il faut se souvenir du taux de mortalité avant l ‘arrivée des colons, que les chefs de tribus étaient négriers, ils vendaient leurs frères. Certaines régions avaient été colonisées par les égyptiens et réduit à l ‘esclavage.
    Alors, tant qu’à faire pour dire des conneries, vas jusqu’au bout ..
    Dernièrement une maladie a nécessité le secours de médecins et de matériel de pays ex colonisateurs car depuis 50 ans les hopitaux, les routes, sont réduit au minimum.

    1. Ah, les bienfaits de la colonisation ! Le fardeau de l’Homme Blanc !

      J’aime particulièrement l’argument « pour être borné comme cela, tu es noir, mais de quel pays ? » Pas raciste pour un sou, n’est-ce-pas ? Et aussi « les chefs de tribus étaient négriers, ils vendaient leurs frères ».

      1. Le thème du vilain colonisateur revient en leitmotiv dans ses commentaires. Ou il est noir ou c ‘est un ancien pieds noir car il faut être borné et raciste pour être obnubilé par la colonisation .
        Pour le reste, la réalité est parlante, combien de massacre sous la colonisation , combien après. Combien d ‘ habitant avant, combien après?
        Et oui, vous pensez que les négriers traversaient l ‘Afrique pour trouver des esclaves? Des tribus faisaient cela pour quelques perles et un miroir avant de constater qu’ avec un peu d ‘argent on pouvait acheter un fusil.
        Ce que vous ne voulez pas comprendre, avant la colonisation par les vilains blancs, vos massacres entre tribus étaient une autre forme de colonisation.

        1. @Lancien
          Si toi et ton alter-ego étaient moins c.s, vous sauriez que la colonisation existe toujours, sous une forme différente . Prend ta canne et ton chapeau et va faire un tour au Gabon et tu verras que la population crève sur une montagne de matières premières parce qu’on maintien, depuis 50 ans, la famille Bongo au pouvoir pour « protèger nos intérets » . Et il n’y a pas que le Gabon
          Tiens, a propos: sais-tu qui commandait la garde  » impériale » de Bokassa ? Uncertain Loulou Martin, ancien lieutenant à DBP, et placé là par la grace de Giscard . Cette garde était très douée pour cogner les manifestants qui réclamaient un semblant de liberté et de démocratie .
          Quand à la traite de Noirs, c’est vrai que les tribus vendaient des coreligionnaires , mais assimiler ça à de la colonisation, c’es un abus de langage .

    2. « les chefs de tribus étaient négriers, ils vendaient leurs frères »

      J’connais pas votre passé, ni votre âme, ni vos intentions, ni votre couleur de peau, Zap pow, pour savoir si vous avez une licence gratuite pour taxer les autres de racistes; et il est fort probable que je m’en batte les couilles, tout comme de votre bisbille avec l’ancien.

      Mais sur la phrase entre guillemets, vous faut-il quelques illustrations ?
      La traite négrière en Afrique (chrétienne ou musulmane) n’aurait jamais pu se faire sans la collaboration de tribus autochtones, qui capturaient puis vendaient leurs frères de race.
      Cela s’est aussi passé comme çà en dans toutes les contrées où l’esclavage a pris forme. L’Afrique n’est pas la seule à porter ce fardeau, rassurez vous.

      1. zut.. elle m’avait bien dit de mettre de la crème machin (sûrement pas !) enfin, maintenant je ressemble à rien..

        tu vas voir qu’à la douane, comme d’hab (j’ai pas d’tête) je vais me gourer de file.. la UE avec mon passeport pas adéquat ou alors le contraire..

        ma vie est un enfer !

        il ne manquerait plus que je me fasse « insulter » sur mon site préféré (dis-je un chouia flatteur)
        avec mon karma (?) ça ne m’étonnerait pas,

        « mais cé pas grave ! » dit-il plus tard, car lui: il rigolait !
        n’est-ce pas le principal..

      2. Effectivement, la traite négrière n’a pu avoir lieu sans la complicité active de certains Africains qui ont participé au commerce. Il ne me viendrait pas à l’esprit de nier une telle réalité (en règle générale, je ne nie pas la réalité). Mais il s’agit de complicité. Avec les négriers arabes et européens, tandis que le commentaire de lancien tendrait à dédouaner les braves Européens venus civiliser les salopards qui vendaient leurs « frères » (pourquoi leurs frères ? En quoi étaient-ils plus leurs frères que les Anglais, les Allemands, nos ennemis héréditaires successifs jusqu’à une époque assez récente, étaient nos frères ?), alors qu’ils ont commencé par industrialiser ce commerce, et le rendre plus barbare qu’il n’était.

        Et si vous êtes incapable de voir le racisme faire plus que sourdre de l’expression suivante : « pour être borné comme cela, tu es noir, mais de quel pays ? », eh bien, votre cas est désespéré, comme celui de lancien.

        1. Je comprends, c’est juste que je trouve un peu particulier d’utiliser des formules du type « Le fardeau de l’Homme Blanc ! » pour venir après faire la pleurniche sur la question du racisme.

          Quant à la question de la fraternité, il me semble qu’aujourd’hui (mais peut-être qu’à l’époque ça n’était pas le cas) le facteur ethnique est un marqueur de fraternité bien plus prééminent chez les noirs que chez d’autre peuples. Vous aurez noté, par exemple, que l’acronyme CRAN signifie: Conseil Représentatif des Associations Noires.

          Je ne sais pas laquelle de nos deux observations est la plus désespérée.

          1. Et l’ironie, que diable ! Le fardeau de l’Homme Blanc est un poème de Rudyard Kipling exaltant la mission civilisatrice de l’homme blanc, Britannique plus précisément, bien sûr, et présente la colonisation comme un fardeau qu’il lui faut assumer. U Thant dira plus tard que le fardeau de l’Homme Blanc a été porté par les peuples colonisés. L’emploi de la formule n’avait d’autre but que d’ironiser sur la vision de la colonisation qu’entretient lancien. Et, soit dit en passant, je ne pleurniche pas à propos du racisme.

            La question de la prétendue fraternité des Noirs est plus intéressante. En Afrique du Sud par exemple, il n’y avait pas de sentiment de fraternité entre Tswanas et Griquas, Khoikhoi et Ndebele, Zoulous et Xhosas, et j’en passe. Leur fraternité est née d’avoir eu le même oppresseur. En fait, la fraternité des peuples noirs (et certains conflits actuels), qui n’est pas ethnique mais raciale, est née de la colonisation en Afrique, de l’esclavage ailleurs, du racisme. Le CRAN, ou toute organisation de ce type, ne saurait exister que dans des pays où les Noirs, globalement, ressentent discrimination, injustice, racisme… La fraternité des peuples noirs, c’est le Blanc qui l’a créée.

          2. Je ne connaissais pas ce poème. Ce que vous dites, par ailleurs, est vrai en grande partie, je ne peux que me rendre à l’évidence.
            Une remarque cependant:

            Quand assez récemment, Julius Malema (leader ANC historique) reconnait que la situation, aujourd’hui en Afrique du Sud, est devenue pire que sous l’apartheid, quand l’actuel roi de l’ethnie Zoulou, majoritaire, ainsi que le fils du président Zuma, multiplient les appels aux pogroms contre des immigrés africains venus des pays voisins, que ces derniers sont spoliés de leurs biens, lynchés et se voient contraints de retourner dans leurs pays, je ne peux que faire le constat que cette fraternité raciale, sitôt le colon blanc déchu de sa position dominante, vole en éclats; qu’elle est donc factice et n’a été qu’une arme de lutte des noirs contre l’oppresseur européen (ce que vous dites, en d’autres termes).

            Maintenant, quand ce même type de fraternité raciale (ici, le CRAN, par exemple) se met en place en France (y compris sous couvert de lutte contre l’injustice), de nombreux français vont finir par le considérer pour ce qu’il est; à savoir quelque chose d’artificiel, structuré sur des bases raciales, ayant pour objectif la lutte contre leur position dominante sur leurs terres ancestrales. Or, il ne vous aura pas échappé que la France, ce n’est pas l’Afrique du Sud, et que si le logiciel qui a structuré psychologiquement la lutte des noirs contre les blancs, dans l’Afrique colonisée, est transposé ici en France ou en Europe, cela signifie simplement que ce sera la guerre.

            1. Le CRAN est plutôt le produit de la découverte du racisme et des discriminations par les Antillais, Guyanais, Réunionnais lorsqu’ils ont accédé aux études supérieures en France, et par les mêmes lors de la belle époque du BUMIDOM, qui organisait l’émigration des départements d’Outremer vers la France métropolitaine. Les immigrés africains sont venus se greffer. Un peu comme le concept de Négritude est né de la confrontation de Césaire, Damas, Senghor aux réalités françaises. Le CRAN, je pense, doit bien savoir que la France n’est pas l’Afrique colonisée, qu’il n’y a pas d’apartheid en France, même si on y rencontre racisme et discriminations, et ce qu’il fait contre le raciem et les discriminations a très peu de chances de provoquer une guerre, sauf à énerver des identitaires et suprémacistes blancs extrêmement extrémistes.

              1. Mouais… Vous savez, je la connais la communication de ces types, vous en reprenez à merveille tous les éléments.

                Je note:
                « le CRAN a pour objet de défendre les populations noires de France contre les discriminations », « En avril 2006, le CRAN organise les premiers « États généraux des populations noires » » (wikiped), mais aussi le soutien, en 2012, de P.Lozès (ancien Directeur du Cran) à l’élection de Miss ébène.
                Puis, je vous demande de remplacer « noires et ébène » par « blanches » et de me livrer sans détour votre sentiment.

                Défendre certains principes, ok. Défendre sa race, couleur de peau, appartenance ethnique, on verra bien où cela nous mènera.

                1. Je ne crois pas que les populations blanches aient besoin d’être défendues contre les discriminations dans ce pays. Et pour ceux qui croient que les Blancs subissent l’oppression des Noirs et autres, il y a l’AGRIF.

                2. J’ai du mal à saisir le rapport avec mon commentaire. Je vous demandais dans ce dernier, de remplacer le terme « noires ou ébène » par « blanches » et de me livrer votre sentiment. Vous n’y êtes obligé.

                  1. Tout simplement parce que votre demande, un grand classique des pseudos antiracistes, n’a pas le moindre sens. Elle ne tient aucun compte du contexte, et ne vise qu’à décrédibiliser en jouant sur les mots, et à étayer une accusation de racisme lancée contre une association de défense des intérêts, droits du minorité. Dire qu’une association a pour objet de défendre les populations blanches contre les discriminations, en France où elles ne subissent aucune discrimination n’a aucun intérêt. Idem pour le reste. Je vais tenter une analogie pour clarifier, et ce sera ma dernière intervention sur ce sujet, car je ne pense pas que nous serons jamais d’accord. Voici cette analogie, sans perde de vue la disproportion des problèmes et situations :

                    USA, années cinquante, soixante, grande époque de la lutte des Noirs pour leurs droits. Les Noirs sont une minorité subissant racisme et discriminations. Ils fondent une association pour l’avancement de leurs droits, la lutte contre le racisme et les discriminations, la NAACP, qui n’est d’ailleurs pas réservée aux Noirs, mais accueille les bonnes volontés de tous horizons (comme le CRAN, soit dit en passant).

                    Imaginez maintenant qu’un quidam s’élève contre l’objet de cette association, et demande de remplacer « Colored People » par « Whites ». Vous mesurez l’inanité de la demande ? Une association chargée de défendre les droits des Blancs, quand ils ont tous les droits, dominent et ne subissent aucune discrimination, n’est destinée qu’à faire perdurer leur situation de domination. Dans cette analogie, cette association de défense des droits des Blancs serait… le Ku Klux Klan, par exemple.

                    Il n’y a pas d’équivalence entre la situation des minorités subissant racisme et discrimination (Noirs, Roms, etc.) et celle de la majorité dominante (qui, ne le nions pas, subira parfois des insultes racistes). Si quelque part dans le monde, une minorité blanche est victime de racisme et de discriminations de la part d’une majorité non blanche, et fonde une association de défense des droits des Blancs, acceptant tous ceux qui sont d’accord pour l’accompagner dans sa lutte, il sera tout aussi vain de demander alors de remplacer Blancs par tout autre terme désignant la majorité non blanche, non discriminée.

                    Over.

                  2. Votre premier paragraphe m’a dissuadé de lire la suite de votre long plaidoyer. Je ne cherche pas à vous mettre d’accord, juste à remarquer que vous défendez l’indéfendable. Dire que le Cran « ne cherche ni ne prône le repli sur soi » alors qu’il soutient l’organisation de miss ébène (qui est la célébration même du repli, de l’entre soi et de la fierté raciale), et qu’il organise lui-même des « Etats généraux des populations noires » n’a pas de sens, tout comme vos tentatives d’analogie avec la situation aux Etats-Unis.
                    Trop facile le discours autour de la discrimination pour finir par cautionner un projet structuré autour de la défense d’intérêts raciaux.

          3. Je précise qu’il existe déjà bon nombre d’associations et d’autorités (Sos racisme, Licra, Mrap, Halde, LDH, etc.) qui sont en charge de lutter contre les discriminations, les injustices, le racisme, etc.

            L’existence du CRAN me semble ressortir d’un communautarisme dommageable par le caractère racial qu’il met en avant.
            Que toutes les communautés se mettent à revendiquer la défense de leurs intérêts ethniques ou raciaux, et ne nous étonnons pas que ce soit un jour la guerre du tous contre tous. C’était le sens de ma dernière remarque.

            1. Je ne considère pas le CRAN comme une association communautariste : elle ne cherche ni ne prône le repli sur soi, intègre toute personne, quelle qu’en soit l’origine, qui adhère à son projet, qui est plus ou moins le même que celui de la NAACP aux USA. Avec, toutefois, certaines revendications que je n’apprécie pas (réparations pour l’esclavage, par exemple). En dehors de ces revendications particulières, les seuls intérêts ethniques et raciaux que défend le CRAN sont ceux de l’antiracisme et de la lutte contre les discriminations (et il me semble qu’il ne s’intéressent pas seulement à ce qui concerne les Noirs, et qu’il est déjà intervenu en faveur des Roms). je ne crois pas que lutter contre le racisme et les discriminations peut provoquer la guerre du tous contre tous.

              Ceci dit, je ne vois pas trop l’utilité du CRAN, vu l’existence, comme vous le faites remarquer, de la LICRA, SOS Racisme, LDH, etc.. Mais c’est peut-être justement dans ces autres revendications dont je parlais qu’il trouve son véritable objet.

              1. Vous faites bien de vous désolidariser de leurs revendications financières de réparation de l’esclavage, au cas où l’on pourrait croire que ces types sont totalement désintéressés, pas du tout animés par un esprit de revanche et luttant seulement au nom de principes nobles et supérieurs

  8. quel moment a t’il manqué ?
    je n’ai pas trop suivi ces derniers temps, mais il me semble qu’il a prévu d’aller jeter quelques bombinettes en syrie.. n’est ce pas une réaction ça ?

  9. vu dans Courrier Int. un bout d’article du NY Times,
    le réfugié, « pourquoi.. pas-en-France »

    http://www.courrierinternational.com/article/vu-des-etats-unis-pourquoi-les-refugies-ne-veulent-pas-rester-en-france?utm_campaign=&utm_medium=email&utm_source=Courrier+international+au+quotidien

    ce que j’en pense..
    les Lumières se sont éteintes (cé pas moi !) même eux sont au courant /aïe..
    nos pinaillages répétitifs, ou même comme écrit: « notre chômage endémique » n’invitent pas à tenter ‘quoique ce soit’.
    Ce que j’entends avec ‘pinaille’, tergiverse et autre ergotage, aussi le relief de notre gvt et sa tête (le sujet du blog) politique du doigt mouillé (ça me contrarie de le dire) la maitrise de pas grand chose..
    l’expression du doute alors de qql peur (ce dont un réfugié à besoin ?!) nos chicaneries beauf vs bobo (comme partout, qu’importe) mais quand même une droite-droite qui se porte plutôt bien, aidée (merci!) par une gauche atone (etc.) disons autiste; sans offense,
    on se comprend,

    franchement, chers gaulois.. de quoi se plaint-on (/j’attige): ils ne veulent PAS venir chez nous..
    je répète: de quoi se plaint-on

    ps, de l’entre soi je m’en tape, il en fera ce qu’il voudra; juste dire que j’aime bien Alain B, et d’autres.. et serais très mal placé! d’expliquer (démêler/ clarté) x propos aléatoires ni même confus.
    Bonne soirée compadres

  10. cool, ..on ne fait pas envie
    cé quand qu’on fait pitié ?

    ps, demain j’ai avion: je rentre en France (fait chié)
    /sans dèc, y a du soleil chez nous ?
    god ver domme nog ein twe.. je devine la réponse..
    allez, je vous ramène un nouvel avatar (foto) qui vous fera marrer.. enfin, c’est pas gagné comme disait Pablo Escobar (?)

  11. Subject: Albert Einstein

    D’ après les calculs d’ Albert Einstein , si on court tout nu autour d’un arbre à la vitesse de 298 km/seconde, il y a une possibilité de se sodomiser soi-même…
    Mais si vous n’ êtes pas sportif , vous pouvez en 2017, (re)voter socialiste pour obtenir exactement le même effet !

    1. Exellent ! Aramis.. heureusement qu’il y a les sous titres.. bref, une dent = de l’espoir ?!
      très bon lancien ! à la bourre (comme d’hab) j’essaierai bien.. héhé.. c’est vrai qu’avec un slip ça freine ?!

    2. lancien : tandis que les pro FN, peuvent faire çà sans courir et dès maintenant entre deux pères fouettards et un incendiaire de bagnoles.

      1. La journée du patrimoine : Dans cette rubrique le journal la voix du nord écrit : Visitez la mosquée de Raismes
        Pour Zap pow . Remarquez que toutes ces associations soit disant anti raciste, mais grandes quémandeuses de subventions de l ‘ état, ne portent jamais plainte contre des noirs ou arabes insultant des blancs , conseillant d ‘ enculer la France et de casser du keuf.
        Si le bonheur était l ‘Afrique, depuis l ‘ indépendance je ne vois pas ce que vous faite ici. Pourquoi vous avez aban,donné votre nationalité contre celle de français.

        1. Qu’est-ce qui peut bien vous faire croire que je suis Africain, et que j’ai abandonné une quelconque nationalité contre celle de Français ?

      2. Le FN pourrait peut être le faire, le PS te le fait, l ‘UMP l ‘ a fait en son temps . Et arrêtes de prendre une série de pseudos pour discuter avec toi même .

    3. LANCIEN

      courir à cette vitesse est impossible, mais il y a plus simple : faire de la contorsion

      1. Très bon ! Je retiens (la nuit) on pourrait même appeler çà l’asana de l’auto entubage. Les meilleurs contorsionnistes entre changement de nom et girouette au vent sont toujours à droite, mais là ce sont surtout leurs électeurs qui dégustent… et le PS au pouvoir qui se prétend toujours de « gôche » n’a rien à leur envier…

  12. Dans sa rubrique journée du patrimoine, le journal la voix du nord écrit , visitez la mosquée de Raismes!! Les mosquées au même titre que nos châteaux et musées font notre patrimoine. Vendons les pour payer la dette au même titre qu ‘ un aérodrome.
    Zap Pow, il y a une foultitude d ‘associations anti raciste . Surtout pour les subventions de l ‘état et en recherche de place payées à ne rien faire. Il ne manque pas d ‘exemple .
    Elles portent plainte pour le moindre commentaire soit disant raciste pour eux, mais ne traînent jamais devant les tribunaux noirs ou arabes voulant niquer ta mère, baiser la France, tuer du keufs ou massacrer les faces pales. Il est plus facile de rabacher le passé en accusant les autres que de se démerder à se faire un avenir.
    Vous en êtes encore à l ‘esclavage , au colonialisme, aux entreprises qui pillent vos pays, je vous signale que ce sont vos dirigeant qui signent les contrats d ‘exploitation, ce mot exploitation est parlant.
    Les matières extraites sont payées et ensuite vous faîtes ce que vous voulez.. L’ entreprise défend ses intérêts,aux habitants de défendre les leurs . Si vous trouvez des entreprises travaillant gratis ou mieux , êtes capable d ‘extraire les produits vous même, je vous conseille de le faire
    Le racisme est l ‘alibi trouvé pour demander des droits et poser des exigences, nous sommes tellement racistes que vous vivez de nos allocations, par nos soins médicaux, dans nos logements, mais il arrive un moment ou il faut crier stop. Ne restez pas dans un pays raciste où vous n ‘êtes pas bien, partez dans des pays plus accueillant.

    1. Comment ça, j’en suis encore à l’esclavage, au colonialisme, etc. ? C’est vous qui avez mis le sujet sur le tapis !

      Le plus amusant, c’est que tout en reprochant à d’autres de jouer les victimes, vous ne cessez de le faire vous-même.

      Pour ce qui est des associations antiracistes, bêtes noires, si je puis dire, de l’extrême-droite et de la droite droitarde, vous reprenez le discours du FN, de Rioufol, de Zemmour, de Brunet, préférant ignorer que, par exemple, la LICRA s’est portée partie civile lorsqu’un individu s’est attaqué à un Blanc en le traitant de « sale Blanc, sale Français », agression condamnée par SOS Racisme qui n’a pas hésité à la qualifier de raciste, que SOS Racisme s’est portée partie civile dans l’affaire du gendarme Clin de Saint-Martin, et aussi contre Kemi Seba, fondateur de la Tribu Ka, pour ses propos anti-Blancs et antisémites… Ces associations reconnaissent l’existence du racisme anti-blanc, le condamne (il suffit de lire leurs déclarations et de se tenir au courant de leurs actions, mais ce n’est pas sur les sites de droite et d’extrême-droite qu’on trouve ces informations), mais se montrent très prudentes, parce que le terme est souvent récupéré par l’extrême-droite pour faire avancer son idéologie raciste.

      Par ailleurs, « nique ta mère », « tuer du keuf », pour si déplorable que cela soit, n’a rien de raciste. « Baise la France » peut l’être, mais pas nécessairement. Traiter des gens de « face pale », et appeler au massacre desdits l’est indubitablement.

      1. Désolé, mais c ‘est le bobard jobard qui parle de la colonisation en premier. C’est d ‘ailleurs son thème favori.
        Pour les rares cas que vous citez,, recherchez SOS racisme: observatoire des subventions. Il ne faut aps oublier que ces cas se sont produit après la réclamation de certains journaux qui trouvaient anormal que les plaintes étaient toujours envers des blancs.
        Pour la mosquée de Raismes, je ne peux que féliciter l ‘ imam qui arrive à faire renter sa mosquée comme patrimoine français.
        Les églises et chapelles se visitent toute l ‘annèe gratuitement, pas besoin des journées du patrimoine .

    2. Au fait, les journées du patrimoine ne concernent pas que les châteaux et musées, églises et chapelles, mais aussi les anciennes usines, les vieux ateliers, les moulins, d’autres constructions et bien d’autres choses encore. La mosquée de Raismes se trouve dans d’anciens ateliers de menuiserie, et le bâtiment est un bel exemple de l’architecture industrielle française. La visite comprend d’ailleurs un exposé sur ce qu’était le bâtiment avant d’être une mosquée.

    1. tu parles d’une surprise ! salut Stan, qu’importe si le papier est de dèc. 2013, n’entend-on pas assez, par ex la version du romancier philosophe suisse Jonas Lüscher, « le printemps des barbares », un succès car en pleine cible: « nous n’avons pas tiré les leçons de la dernière crise (2007) dont la tragédie grecque est la conséquence, le système insuffisamment réformé, les agences de notation tjs autant de pouvoir; aucun contrôle n’a été imposé aux fonds d’investissement, la taxe européenne sur les transactions pouvant limiter les flux incessants reste un vague projet, quelles grandes banques non impliquées dans des scandales ou poursuivies pour pratiques frauduleuses.. et dernièrement le gvt conservateur british vient de se débarrasser du patron de la commission de régulation, et diminué les taxes du secteur financier »

      une banque mordre la poussière ? une-d’investissement (honnête?) ça arrive.. sinon même à l’aide d’un trader plus maladroit qu’indélicat ou qql amende (les USA à l’occase, yes: faire la leçon il y a des frais)
      tant de zéro quel effroi !
      qu’importe le bail out, alors l’Etat en garant (le contribuable, c’est nous n’est-ce pas) ou le bail le ‘libérant’ (chic !) alors le renflouement interne par les actionnaires, Et nous ! (si le client est roi ? nan c’est une vanne)
      telle la vertu, inimitable dissimulation, ou la transparence comme stratégie.. même pas peur !
      peut-être pleurer ? oui la grenouille -quand s’arrêtera t-elle de gonfler ? risque d’exploser, grosse bulle ou de gourmandise, car un bœuf c’est gros !
      nan.. ce n’est qu’une une fable ! aussi pour s’endormir, les chagrins feront du cauchemar (ou les radins) ni aucune raison de s’inquiéter: la banque (les nôtres) ignorent la faillite !
      ..source d’emploi ?! François H va gagner son pari.. plus de pauvre alors de raison de détester les riches.. c’est parti et en 17 mon kiki !

Les commentaires sont fermés.