Maitre Eolas, merci


J’ai croisé Maître Eolas il y a longtemps, lors d’une « République des blogs »,  un rendez-vous de la blogosphère politique quand nous pensions qu’elle était importante, quelque part dans un café près de la place de la République, après 2007.

Il était anonyme, mais célèbre.

Eolas a créé l’un des blogs amateurs les plus brillants que j’ai lu. Je dis cela sans forcément être d’accord avec tout ce qu’il a écrit.

Blogueur, il s’est fait dépasser par l’ampleur de Twitter. Ce réseau social est devenu le thermomètre de la vie « sociale » de quelques milliers de citoyens militants ou suractifs. Le thermomètre a pris la forme d’une batte de baseball. Il nous fait mal, chaque jour. Il nous réjouit parfois.

Maître Eolas a été condamné pour un tweet. Je pourrais vous citer quotidiennement quelques dizaines de tweets qui méritent jugements et pires condamnations.

 

Merci Eolas.

21 réflexions sur “ Maitre Eolas, merci ”

  1. Passionnant maître Eolas !!!
    Il possédait une balance point faussée, contrairement à beaucoup d’autres.
    Triste de le voir s’évaporer loin de nous.

    1. bonsoir Hélène -j’ai failli te solliciter, car pas pigé tout de suite: ‘une balance juste’ (c’est pourtant limpide !)
      alors, puisque je m’invite chez-toi, faire bref.. aidé d’une de ses phrases (citation?) que lui ne trouvait pas par hasard..:
      « l’erreur fait les faits quand elle satisfait un besoin »
      etc., bonne soirée

      ps, plus+ de dispo sur son blog ? chic (!) aussi plus+ de piquant..

      1. coucou p’tit suisse

        je reconnais que c’était un peut tiré par les cheveux.

        …pas beaucoup le temps de participer au blog, je suis ensevelie sous des dossiers complexes qui me fatiguent le dos et me filent le bourdon (quand ce ne sont pas des boutons…), mais si j’en sors, promis je reviendrai (même mort dirait chevènement)

        1. « je suis ensevelie sous des dossiers complexes qui me fatiguent le dos »

          C’est curieux : en principe, un dossier, c’est plutôt fait pour soulager le dos…

  2. En tant qu’ami de la présidente de l’IPJ, je ne puis que me réjouir de cette victoire, évidemment. D’autant que votre Me Eolas m’a toujours fait l’effet d’un simple militant s’abritant derrière sa robe professionnelle pour faire croire à une objectivité parfaitement illusoire.

    Pour ce qui est du cloaque Twitter, on sait ce que j’en pense…

      1. Mon cher, vous tombez mal : j’entretiens également d’excellents rapports avec Mme Nemo, et j’ai régulièrement « pigé » pour Détective – tout comme Philippe Muray, d’ailleurs, et d’autres noms fort connus qui se feront trancher le cou plutôt que de l’avouer.

      2. D’autre part vous retardez, puisque Catherine Nemo a cédé sa place de présidente à Axelle Theillier, qui est l’amie dont je parlais.

        1. Nemo.. de la famille du capitaine ‘personne’ ?
          IPJ, Institut pour la Justice: une assoce, et lobbying, ..la protection des citoyens et une justice plus équitable, l’écoute des victimes, la parole à la majorité silencieuse, sympa..
          Vu par Eolas: ‘ultra répressive (l’assoce) sous un vernis pseudo scientifique’.
          Bon un autre, le Syndicat de la Magis.: ‘inspirée par l’extrême droite’, le Figaro: ‘tendance conservatrice’, l’Union Syndicale des Magist: ‘entre la droite popu et le Fn’ (faut se pousser?)
          et soutenu par Dupont A,
          /sur wiki, curiosité pas sarcastique,
          C Nemo, ex prof de philo, pdg en 95 de Détective, crée sur une idée de J Kessel par G Gallimard (en 28, et après la guerre) pour un « ‘envers du décor social », ainsi la défense de la veuve et orphelin, contre le bagne et guillotine.. succès !
          sinon une image (déjà) choc, l’odeur pas loin -qui ‘décapite sa future femme’ ou ‘livre sa fille à son amant sadique’.. de belles plumes, M Orlan, G Simenon, P Morand, J Cocteau, dx /dirait Stan, dis-je félon, (Libé, 2001)
          ..sûrement fendard, et 250 mille hebdomadaires ! avec mots croisés, horoscope, rencontre.. ni ‘voyeur’ se défend la rédaction, qu’importe si nous connaissons tous son folio, alors un consommateur citoyenne ménagère (65%) jeune, 20-35 ans, ..et j’oubliais qui a dit: « un lieu où s’établi la conscience politique du public, sans doute imprudent de négliger son existence » ..

  3. Je ne comprends pas ce débat : Maître Eolas ne ferme pas son blog, il ne ferme que son compte twitter.
    L’intérêt de ses billets, toujours très longs, résidait dans des analyses juridiques très fouillées, incompatibles avec les échanges (souvent injurieux) en 140 caractères de twitter sans le moindre intérêt.

  4. (rien à voir?) demain c’est mon annive ! ni le plus vieux..
    8 octobre 2011, je m’inscrivais à « les Coulisses de Juan »

  5. Bon, ok, un soldat de la vérité est à l’hosto… Mais il reviendra.
    En attendant Y’a du taf pour prendre le relais et parler des mensonges de Mlpet sa clique, mais aussi maintenant de Valérie Pecresse, de Valls dans l’affaire air France, de Sarkozy évidemment comme c’est encore fait ici…

  6. C’est bien qu’il laisse tomber twitter, d’autant que son blog est très intéressant .
    C’est pas les pauvretés que certains « twittent » qui font honneur à leur intelligence .

Les commentaires sont fermés.