4 réflexions sur “ Chanson du dimanche: comme un avion sans ailes ”

  1. ah vi (sale) période, comme une année sans elle..
    Dear Charlélie, ça boom.. qql affection pour les ‘tits gars de Nancy où je fut accueilli, hébergé et premiers taf !
    d’abord du porte à porte pour France Loisir -je tiens à le dire: ils n’ont jamais! payé mes commissions.. ensuite, engagé sur le Festival International de Théâtre, dirigé par Jack Lang,
    ..une paisible et insouciante vie de bohême (18 ans; nickel) surtout de rencontres, jeunes et moins jeunes artistes et créateurs,
    des performances, la rue ou Place Stanislas, le café l’aprème en papotage à la brasserie de la Gare de l’Est; j’ai une copine, Françoise, mais un peu honte car elle est ‘vieille’: 28 ans..

    je lisais un article, une interview de Charlélie, il y a un an à peu près, une double page (Paris Match je crois) tjs à NY, où il sort (me semble t-il) un new album.
    Il est amer, et au ton employé ce n’est pas récent.. peu programmé, on y entend la déception, désabusé (désenchantement?) de l’incompris.. plus éclectique que prolifique, peut-être justement (?) une des causes d’un public évaporé, perdu, ..ne peut se dissoudre dans ses productions riches & pluridisciplinaires.
    Ne préfère t-il pas (le public) enfin de se retrouver, disons s’orienter vers les faveurs de ‘boites’, musique & récipient, ou numérotées par ex. ainsi rassuré, par qql style au gabarit balisé..

    du plomb dans l’aile Charlélie (facil ! ..encore) mieux vaut s’éloigner à tire d’hélice et de s’en battre, aussi voler avec les siennes propres, car même pour le profane, de la branche ‘peu fan’, Charlélie cultive et façonne de la Haute Couture ! ni de la plate..

    ok, ..les feuilles mortes d’el domingo m’attendent😉

  2. Un avion sans aile, ça s’apelle un missile et ça fait « crac, boum, hue « 

Les commentaires sont fermés.