Juppé, Hollande, Valls: leurs différences sécuritaires


Dimanche dans le JDD, les bonnes feuilles du dernier bouquin d’Alain Juppé, publié ces prochains jours. Le thème, la sécurité. Le titre est éloquent: « Pour un État fort. »  Un bon programme de droite comme on le connaît depuis une quinzaine d’années.

  1. Comme Christiane Taubira, il préfère une amende à une peine de prison pour les consommateurs de cannabis.
  2. Comme Hollande, il est contre l’immigration zéro.
  3. Comme Hollande, il souhaite «  lutter avec beaucoup de vigueur contre l’immigration illégale ».
  4. Comme Hollande, et toute la gauche, à la différence de Sarkozy et de Le Pen, il refuse de remettre en cause l’AME.
  5. Comme Valls, il souhaite transformer l’agence Frontex en police des frontières.
  6. Comme Valls, la création d’un pacte avec l’islam notamment sur le financement des lieux de culte ou la formation des imams. Juppé formalise une proposition de Valls de mars dernier.
  7. Comme Hollande, Juppé veut davantage de policiers sur le terrain, et récuse le bilan de Sarkozy d’avant 2012 qui a réduit de 13 000 le nombre de postes dans les forces de l’ordre.
  8. Comme Sarkozy et Valls, mais contre Taubira, il veut supprimer les réductions automatiques de peines.
  9. Comme Valls, il souhaite accélérer la procédure de droit d’asile.
  10. Comme Valls, il veut assouplir la légitime défense des forces de l’ordre. En 2013, Valls promettait de diviser par deux le délai de traitement des dossiers en le faisant passer de 16 mois à 6 à 9 mois à terme. Juppé vise 6 mois.
  11. Comme Valls, il rend la consultation régulière des sites djihadistes un délit.
  12. Comme Valls en 2013, Juppé propose de revenir sur l’immigration familiale:  » pour accueillir sa famille, il faudra avoir les revenus nécessaires, mais des revenus du travail et non une allocation chômage. »

A la différence de Valls,

  1. Juppé réclame de la souplesse dans l’interprétation de la laïcité (argh): « C’est absurde de dire qu’on va imposer à tout le monde de manger du porc. De même, un foulard, même à l’université, ça bouleverse qui? »
  2. il veut rétablir les peines planchers.
  3. il veut des quotas d’immigration fixés annuellement par le Parlement: « Quand on est en France, même si on est en situation irrégulière, si on tombe sur le trottoir parce qu’on a un AVC, on ne vous demande pas votre carte de crédit ni vos papiers. On vous soigne. »
  4. il veut imposer une durée de séjour aux parents étrangers d’enfants nés en France avant de confirmer à ces derniers qu’ils sont Français. C’est une remise en cause du droit du sol
  5. il veut rétablir la suspension des allocations familiales pour les parents d’élèves absentéistes.
  6. il veut autoriser la rétention des familles de clandestins.
  7. il veut supprimer les peines de substitution créées par Christiane Taubira (que Manuel Valls dénonçait en 2013).

On ne connaît pas la position de Hollande sur la création d’un délit d’entrave à la laïcité dans les services publics et la construction de 10.000 places de prison sur le prochain quinquennat.

Bref, Juppé est clairement à droite.

On attend de Hollande qu’il se démarque clairement de ces propositions, n’est-ce pas ?

CXyVWeUWQAAl3jz.jpg_large

32 réflexions sur “ Juppé, Hollande, Valls: leurs différences sécuritaires ”

  1. Bon, alors dans tout ça ? Juppé est de gauche et Hollande de droite ? Franchement je ne vois pas de différence! si dans le vocabulaire.

    Juppé veut reculer l’âge du départ à la retraite à 65 ans… mais l’âge réel du départ à la retraite est déjà à 65 ans -voire 67 sous sarko-. On ne peut partir à 60 ans que si nous avons tous nos trimestres. Aucune nouveauté. C’est mieux de faire travailler les séniors jusqu’à… plutôt que de les faire partir à un âge décent (alors que bien souvent ils n’en profitent pas) pour embaucher les jeunes.
    Mais ça ….

    1. Selon les « excellents plans » de tout dingue ATALI, les séniors devraient accepter de mourir plus jeunes, car ils sont jugés inutiles à sa façon de voir la société moderne du profit et du mépris. Lui a 72 ballets mais se croit utile, cherchez l’erreur. C’est toute cette merde antisociale que nous devons éradiquer sans attendre (Merde qui perdurera avec le choix :Hollande, Juppé ou Lepen, bien entendu) et vive la 6e République des citoyens vigilants et demandeurs de comptes.

  2. Hollande a le temps de se démarquer, la primaire à droite se déroule en novembre, et il n’est pas du tout évident que Juppé en sorte gagnant.

  3.  » On attend de Hollande qu’il se démarque clairement de ces propositions, n’est-ce pas ?

    tout de suite les mots qui fâchent, ah quoi bon commencer à faire le détail des différences, autant opérer un moustique des amygdales..

  4. Heureusement qu’ils leur restent le domaine sécuritaire….domaine que l’Europe nous laisse encore à peu près gérer….pour le reste l’Europe exigera ( voir ce qui attend les retraites en Grèce) et le futur président exécutera…. Reste plus qu’à choisir le plus sympathique d’entre eux pour nous l’imposer ( finalement Sarkozy était le meilleur d’entre eux 😀

    1. « domaine que l’Europe nous laisse encore à peu près gérer »

      « L’Europe » ne nous laisse gérer que parce que nous ne gérons rien du tout ! Mais que la France – miracle hautement improbable – se mette à prendre des mesures de bon sens un peu musclées contre les différents raz-de-marée exotiques qui ne cessent de déferler, et vous verrez si « l’Europe » laisse faire…

  5. « Bref, Juppé est clairement à droite. »
    Oui , en campagne il est à droite comme Hollande était à gauche pendant la campagne de 2012 !
    Il faut quand même se rappeler ce que Hollande promettait : la Grande Réforme Fiscale , le vote des étrangers , la finance presque décapitée , le taux marginale à 75% ..etc…, tout ça pour paraître un peu de gauche et que je vote même pour lui au second tour !
    On a vu et il ne me reverra plus .
    Juppé , c’est pareil , il triangule Sarko pour paraître de droite et rassembler les blaireaux libéraux droitiers réacs .
    Mais au final , ce sont deux clones qui pourraient très bien appartenir au même gouvernement .
    L’enfumage continue .

  6. Juppé, homme de droite ? Quelle découverte ! On peut avoir la mémoire courte mais pas au point d’oublier les mesures de Juppé, 1er ministre de Chirac en 1995 . Si son style est moins cassant, ses idéaux restent les mêmes .

  7. pendant ce temps là, on refile toujours 40 et quelques milliards aux groupes au titre de la compétitivité, pognon donné au taux de change de 1.40 dollars en moyenne. Aujourd’hui il est à 1.08 dollar

    le condamné de droite juppé aurait il fait pris la décision d’arrêter le cinéma ?

    si non, c’est très clair, sur ce sujet, il n’y aurait pas de différence..

    avec ce fric là, ça en ferait des décisions à prendre pour la sécurité et pour emploi, si c’était vraiment la solution recherchée.

    La réalité c’est que la finance tourne mal, l’économie s’aplatit comme un soufflé raté et que quand ça va déraper, il faudra contenir tout le bon peuple qui va partir en vrille d’un coup.

    je fais ma mauvaise tête mais je promets que je suis en train de chercher des nuances entre les gaziers cités. Ma femme qui est une sage, m’a donné un début de réponse en me disant que ce sont les mêmes que celles qu’on trouve dans les différentes couleurs de noir…

    1. Tout ce fric donné aux patrons qui s’en servent pour des plans de licenciements … sans aucun contrôle.

      Stan ta femme est une vraie Sage

      1. aurore

        c’est sûr. Elle porte toujours un pantalon et elle m’inspire beaucoup. De temps en temps, fort rarement je le déplore, elle me laisse un peu parler

        Mais pour m’expliquer comment laver une assiette, charger une machine à laver, repasser mes chemises, passer l’aspirateur, je sens bien qu’elle a dû le faire un jour.

        elle me dit toujours que grâce à elle, je suis resté un homme moderne,..
        je l’aime, d’ailleurs je fais toujours mon devoir

  8. Moi, je vous dis, il nous faudrait un coup d’ Etat militaire pour mettre à la tête du pays un homme fort, mélange de Poutine et d’ Ataturk, pour en finir avec le terrorisme et rétablir la laïcité .

    1. monsieur ARIE

      c’est une excellente idée qui plairait à juncker et toute sa bande

      1. Mais c’est le portrait que le PS,la droite et l’extrême droite dressent de MELENCHON qui les dérangent tant ! Pas sûr du tout que la classe moyenne haute, dont fait partie le carabin, y retrouve son compte…

    2. @Elie
      Mustapha Kemal est devenu maitre de la Turquie par un coup d’Etat. Poutine, lui, est élu . Ca fait comme une différence .

  9. Juppé, Hollande-Valls et Sarkoz-Vauquiez sont dans le même bateau …pour aller à la pêche aux moules
    tout en jurant, promis ne pas copier LaMarine.

    J’en veux pas, d’aucuns j’en veux pas.

  10. nous avons quand même des éléments, on sait par exemple que valls va aller à Davos (ce qu’on appelait autrefois le club des riches), il ira après hollande.
    juppé y est il allé à Davos ? Sarko…si. Tout le monde découvre que juppé est à droite,(accessoirement pas encore qu’il a été condamné), mais attention il est à droite, d’accord, mais pas comme sarko

    bref,…..les mesquins, les ignorants reprochent évidemment à nos politiques d’aller là bas sous prétexte qu’ils sont de gauche…;et alors ?
    je suis de gauche et je me rends à toutes les réunions où mon patron m’invite……on est au boulot ou pas

    sans compter que c’est le meilleur endroit pour trouver des solutions de lutte contre le chômage. Tous les politiques qui sont allés à ces cocktails dinatoires du bastringue ont été inspiré au delà des espérances…
    un CICE par ci, un pacte par là, une mesure de flexibilité au milieu, des torrents de ruissellement d’aides publiques à nos pauvres multinationales et actionnaires divers….

    à quand la disparition du chômage…..
    AvecDavos, c’est comme avec le medef et wauquiez des Rbananier « social », on fait disparaitre les prestations pour que les mecs trouvent du boulot plus vite, et hop, c’est magique, plus de prestations, donc plus de chômage…CQFD

    si le citoyen avait cette conscience et cette capacité de réflexion politique, que de soucis collectifs en moins, tout serait alors si facile….
    comment un citoyen de ce beau pays si compréhensifne peut il pas comprendre qu’il faut qu’il réussisse à bosser pour un coût horaire de 5€, et non il veut encore être comme dans le temps…
    Le monde est ouvert, combien de fois faudra t’il le répéter…

    puis viendra l’heure de choisir l’équipe de droite ou de gauche qui saura le plus discrètement possible taper dans nos porte monnaie…..ah j’oubliais……….et différemment…….
    et dire qu’il y a des économistes pour dire que le PIB, donc la création de richesse augmente sans cesse…mais où vont ils chercher tout ça..

    des gentleman ces politiques, pourquoi ne se prénomment ils pas « Arsène »

  11. vous allez voir, d’ici peu il y aura des journalistes pour découvrir que wauquiez est de droite..

  12. Entre ce que l ‘ un veut, ce que l ‘autre ne veut pas, ce que tous promettent en sachant qu’ils ne le feront pas, quelle différence?
    Nous tournons toujours en rond avec les mêmes qui prouvent depuis 50 ans leur incapacité à gérer un pays.
    Et vous discutez de l ‘avenir en voulant remettre ces vieux machins!
    Pensez un peu à recycler les déchets.

  13. Aujourd’hui est un grand jour pour notre président.
    Encore une commémoration, encore une occasion se parader, il ne pouvait pas inaugurer ses plaques pour charlie en même temps, non, il lui faut ses 2 jours de va en guerre .
    Depuis 8 jours toute la France vit au rythme de charlie , les infos, les journaux, les politiques, nous en oublions même les causes du massacre. Les caricaturistes ( car les autres comptent si peu) étaient des héros, la France reconnaissante leurs décerne la légion d ‘ honneur, hollande et Cie se déplacent, hidalgo égale à elle même bouscule pour être devant la scène…. un cirque
    Le ciel pleure, pas sur charlie, sur la vanité humaine.

  14. « Bref, Juppé est clairement à droite ».

    Juppé ou Hollande, ou encore Valls ne sont ni de « gauche » ni de « droite ».
    Ils font des choix de ciblage électoraux. Le degré ultime du cynisme en politique.

    Juppé fait campagne pour gagner les primaires de la droite en 2016.
    Ses discours sécuritaires sont adaptés aux sympathisants de droite.

    Puis ces 3 là s’adresseront au moment de la présidentielle à l’ensemble des électeurs de la classe moyenne libérale et européiste.

    L’UMPS, le parti unique de la classe moyenne.

Les commentaires sont fermés.