La déchéance politique ? #Macron


Il parait qu’il est « hissé  » en candidat potentiel pour 2017 par quelques sondages. Et pourtant, il a le blues.

Emmanuel Macron incarne assurément ce qu’une large part centriste et sans affect du âys espère de la politique. Macron serait le croisement réussi de Hollande et de Juppé.

Très franchement, comment être surpris ? La Vème République se divise en deux blocs gauche/droite lors des rituels électoraux puis se gouverne au centre, pour la plus grande déception des extrêmes de chaque bord.

D’après un sondage publié par Marianne (qui héberge encore un autre blog de l’auteur de ces lignes), 80% des sondés ne veulent pas de Macron pour incarner la gauche à la présidentielle. C’est comme cela qu’il faut lire cette enquête.

Mais Macron est plus populaire que Valls et Hollande réunis.

Quelle France !

 

 

10 réflexions sur “ La déchéance politique ? #Macron ”

  1. Je n’ai pas l’impression qu’il n’y ait que les extrêmes qui soient déçus. Après tout, l’hôte de céans, qui n’a rien d’un extrémiste, n’a pas l’air particulièrement enchanté de notre gouvernement.

  2. Macron ? Mais qui parle de voter pour Macron ? Personne et surtout pas lui ! Macron est un non sujet pour les futures élections présidentielles. Un sujet de journaux en manque de sensations.
    Juppé, lui est un vrai sujet. Non, il ne fait pas peur à Hollande (je t’ai lu sur twitter), ni à moi d’ailleurs. Parce que Juppé n’a AUCUNE idée, si ce n’est baisser les allocations chômage (dégressivité) par exemple. pour le reste, si tu lis ou entends ses interviews, elles sont creuses, vides, il dit rien pour ne pas dire de bêtises. (cherche bien) Quand, il y aura une vraie confrontation des programmes et des bilans, je souhaite bonne chance à la gauche, bien gauche pour trouver des arguments plus intelligents que de dire qu’Hollande est à droite. C’est pas gagné !

    1. Je ne sais pas si Macron n’y pense pas. Mais si c’est le cas, il est donc censé. Sur Juppé, la vraie campagne est dans un an. A la même époque en 2011, FH n’avait pas dévoilé grand chose.

      1. Je persiste, Macron est un non sujet pour l’instant. Il doit faire ses preuves et être élu au moins une fois. Si il y pense, ce n’est certainement pas pour tout de suite. Ne le prenons pas pour un imbécile.
        Tu as raison pour Juppé. Il y a la primaire d’abord où beaucoup de choses vont se passer. Je suis prête.
        Au fait Sarko, c’est fini, pour de vrai. Il ne remontera jamais. Là, je signe…. Va falloir penser à changer de pseudo….🙂

        1. @Myale
          « Macron est un non sujet pour l’instant »
          je crains au contraire que Macron et ses conceptions économiques, enfin celles d’Attali, ne soit un des grands sujets et un sujet particulièrement inquiétant:
          – prendre le système économique US comme modéle à suivre; c’est déjà largement entammé avec les résultats que l’on subit (les citoyens US aussi et en plutot pire).
          – cette petite horreur anti-sociale, au seul profit des vraiment très riches (65.000 personnes ayant en patrimoine de 100 millions de $ et +), favorise toute dérèglementation, truque les statistiques, reçoit le soutien des imprimantes BCE, FED, BOJ pour maintenir (enfin essayer) les surévaluations des bourses.
          – à noter que HollandoValls est un adepte, que Juppé sera encore pire; plus néocons belliciste c’est dur à trouver, un vrai petit MacCain.

          La bonne nouvelle c’est la crise qui vient.

          Une politique réaliste ne peut se concevoir qu’en comprenant:
          – la croissance c’est finie pour les US et l’Europe et le Japon/Corée tous pays outrageusement endetté.
          – les QE et autres manip. financières ont échoué comme prévu à relancer l’inflation, ne parlons pas de l’économie bien sur.
          – la chute des cours des matières premières, pétrole en tête, signale une récession mondiale et annonce la déflation qui vient.

          Qui c’est qui va trinquer ? (question rhétorique)

    2. Baisser les allocs …Juppé n’est pas le seul….Le Guen en a parlé et personne n’a riposté….
      Pour moi c’est ni macron ni Juppé !

  3. Il va être temps, il me semble, que vous vous mettiez sérieusement à réfléchir au monde qui est le nôtre, c’est-à-dire à cesser de débiter vos mantras d’un autre âge. Vous en êtes capable, mais évidemment ce sera difficile. On le sent bien, dans ce genre de billet, où la vérité affleure, et qui vous fait tellement de mal que vous ne parvenez plus à écrire en français.

    Je vous plains, évidemment, parce que je vois bien les déchirements qui vous attendent. Si encore vous n’aviez pas d’enfants, vous pourriez continuer à garder les yeux fermés. Mais ils vont vous contraindre à les ouvrir, vous allez voir…

  4. Ajoutons que différents sondages (sérieux : Cévifop, etc.) montrent qu’aujourd’hui, ce qu’attendent le plus les Français d’un gouvernement, c’est de l’autorité; ceux qui en sont restés à la »démocratie participative » ont dix ans de retard.

  5. Méfions nous des sondages. Avec notre système de vote toutes les combines sont possible .
    Un commandement et des électeurs se parjurent tout en réclamant du changement.
    Je n ‘ai pas d ‘avis sur le suivant, je prie simplement pour que ce ne soit pas sarko, hollande ou juppé. Ils ont prouvé leur nuisance assez longtemps. Et puis, penser que si c ‘est le retour de hollande 2, avoir encore 5 ans taubira, brrr.
    La seule capable d ‘amener un peu de changement, je ne vois que marine. Mais devant l ‘ ampleur de la tache qui attend, devant l ‘ état des finances, la dégradation du renom de la France, les zones de non droit, les zones d ‘occupation par des gens n ‘ayant aucun droit d ‘ être la, la peur du FN des électeurs, peur soigneusement inculquée aux gens pendant que l ‘ envahissement du pays se poursuit dans l ‘ indifférence générale, le suivant risque d ‘avoir du boulot.

Les commentaires sont fermés.