Primaire à gauche ? Vraiment ?


Pourquoi faudrait-il légitimer François Hollande par un vote à des primaires à gauche ?

C’est une vraie question, la seule qui vaille sans doute dans cette affaire de primaires. Car ce samedi, les frondeurs du PS, ces socialistes mi-loyaux, mi-dissidents, se sont prononcés pour l’organisation d’une primaire citoyenne à gauche. L’un des plus frondeurs, peu avare en dérapage par ailleurs, Pascal Cherki, a résumé leur pensée: « si à la fin c’est Hollande qui gagne cette primaire, nous soutiendrons Hollande ! »

Très franchement, je suis partagé.

Je suis partagé entre l’envie de laisser cette équipe élyséenne prendre ses responsabilités et nous les nôtres, le jour du premier tour des présidentielles, et celle d’en aller uni au combat présidentiel.

Les frondeurs ont un point juste: les primaires sont la seule façon de re-légitimer Hollande sur sa gauche, la « seule voie pour la gauche afin de prévenir le naufrage que nous redoutons lors de l’élection présidentielle de 2017″. C’est d’ailleurs pour cette exacte raison que je suis tenté de penser que les primaires sont finalement une mauvaise idée. Car je n’ai pas envie de laisser un candidat de centre-droit se clamer de la gauche dès le premier tour.

 

 

 

67 réflexions sur “ Primaire à gauche ? Vraiment ? ”

  1. Moi, en tout cas, je ne participerais plus à une primaire, quand on voit ce que ça a donné avec Hollande ! La primaire pour moi c’est le premier tour, voter à une primaire c’est s’engager moralement à voter pour un candidat même s’il ne correspond pas à votre opinion, très peu pour moi.

  2. Bravo pour le billet, Juan. Je pense, bien entendu, la même chose. D’ailleurs, à quoi pouvions-nous nous attendre de mieux de la part de « frondeurs » socialistes ? Je ne sais pas si as lu le lien que j’avais mis hier sur l’autre billet, alors je te le mets ici, car il me semble apporter un éclaircissement intéressant sur les questions que pourraient se poser les électeurs sincères de gauche. D’autant que Martine BILLARD explique avec brio la raison pour laquelle ce serait un piège si Jean-Luc MELENCHON donnait suite à cette arnaque uniquement destinée à maintenir HOLLANDE en position de candidat en 2017, pour refaire pareil, sinon pire en matière sociale et sociétale .

    http://www.martine-billard.fr/post/2016/01/31/Primaires-:-et-si-on-arr%C3%AAtait-de-faire-semblant

    1. Sylvie 75, la réponse est non

      idem pour EELV (parti pour nuls) dont l’ex leader prone le ralliement à Juppé dès aujourd’hui dans Marianne.
      En fait aucun parti ne remettant pas en cause l’UE, l’Otan et l’euro ne pourra se démarquer des libéralo-sociétaux et de la soumission aux puissances d’argent.

      1. L’éventualité d’une dégressivité des allocations chômage …alors que tant de cadeaux sont fait au patronat (sans contre parties et avec le résultat constaté )…Est pour moi le coup de grâce ….

  3. J’ai le coeur à gauche depuis toujours, contre vents et marées….mais j’irai voter aux primaires de LA DROITE si je ne dois pas y perdre mon âme. Je ne veux pas mourir sous le règne d’un nain !

  4. Une primaire à gauche pour légitimer F.H ? Et puis quoi, encore ?
    D’accord avec Harpo : la primaire, c’est le 1er tour . Après, vogue la galère et chacun assumera son choix au second tour .

  5. Le pouvoir financier mondialisé, dans sa quête du contrôle total des ressources et des marchés, n’a qu’un seul adversaire à abattre: le cadre national, seul à même de mettre un frein à son ambition planétaire .

    Quand les peuples européens envisagèrent qu’était fini le temps où on les enverrait se faire bousiller sur des champs de bataille, quand ils refusèrent les coups de trique pour descendre à la mine ou pointer à l’usine, le syndicat du grand pognon décidât qu’il était grand temps de remplacer les insoumis par de nouveaux bataillons d’esclaves.

    Ayant toujours un coup d’avance dans l’enfumage du populo, il s’appuya, en Europe, sur les idiots utiles de l’internationale socialiste pour abattre les frontières (« tous des frères, les p’tits noiseaux n’ont pas de frontières »). Quand ces derniers finirent pas devenir de vieux gâteux, ayant bien religieusement récité leurs petits mantras anti nation, ce même pouvoir dût s’imaginer une seconde béquille.

    Il s’appuie donc aujourd’hui sur les idiots utiles de l’internationale djihadiste (que les vieux gâteux gauchistes ne peuvent critiquer par peur d’être taxés de racisme) pour continuer le boulot, bousillant ici et là ce qu’il restait des nations « laïques » dans les pays musulmans, avant de finir le boulot en Europe dans les pays prochainement acquis à l’oumma mahométane.

    De fait, internationale financière, internationale socialiste et internationale djihadiste ont oeuvré et continuent d’oeuvrer dans le même sens: celui de la soumission des peuples aux seules logiques de rentabilité du capital, celui de la destruction de tous leurs repères identitaires, car un robot ou un esclave n’ont pas à avoir de défense immunitaire.

    Ici, sur ce blog, on discute encore de l’attelage socialiste (financé par l’Arabie Saoudite) qu’il faut mettre en place pour aller faire la nique à son homologue et jumeau républicain (financé par le Qatar), et on continue encore de croire qu’on a une âme ou de se prendre pour des résistants-rebelles parce qu’on dit merde au FN.

      1. Aliot et des caciques du FN se sont fait recadrer par Marion Anne Perrine parce qu’ils ont laissé entendre que finalement, l’euro, c’était pas si mal que ça . On en peut en déduire que, ce qu’à Satan ne plaise, le FN venait au pouvoir, il  » oublierait  » de sortir de l’UE, d’une part et de l’euro, d’autre part .
        Il n’y a que les naïfs pour croire que l’extrême-droite ferait des misères au patronnat et à la finance . On pourrait paraphraser Clemenceau qui disait, en parlant des socialistes de l’époque :  » les mains de messieurs Renaudel et Thomas ne sont pas plus caleuses que les miennes . J’en suis faché pour eux, mais ce sont des bourgeois, comme moi  » . Remplacer Renaudel et Thomas par Philippot et Aliot .

    1. Si l’on se fie à la teneur de nos derniers échanges, va falloir encore éprouver un long moment la douce pente de verre pilé et de merde avant que votre génération et la mienne, votre « camp » et le mien, soient déjà capables de s’entendre sur un intérêt commun.

      Hors, du temps, il n’y en a plus beaucoup.

      1. J’ajouterais (à la lecture du bobards, qui n’a pas oublié de nous réciter son petit mantra mélencho-trotsko-lambertiste, sur la collusion prétendument héréditaire entre nationalistes et pouvoir financier), que la solution ne passera ni par le FN, ni par le FDG.

        1. @Anton
          Désolé, mon bon : je ne suis ni trotskyste, ni Mélenchoniste, ni Lutte ouvrièriste tendance Lambertiste ni quoi que ce soit en iste . J’ai déjà largement donné .Ce n’est pas moi, mais Aliot, membre éminent du FN, qui a dit que sortir de l’euro, ce n’était pas forcément une solution . Quand au profil prolétaire des dirigeants du FN, j’attends d’en voir un soutenir un mouvement social . J’attendrais longtemps, je n’en doute pas .
          Puisque tu as l’air d’en connaitre un rayon sur les solutions, exposes les, on est tout attentifs .

          1. Oui, nous sommes assez nombreux à vouloir connaître l’une des solutions proposées par cette lumière, après son constat sur le pouvoir financier mondialisé sorti tout d’un pensum libéral du Fig Mag… A vous beau merle, on vous écoute .

            1. Non, vous êtes deux. L’un me tutoie en fin de commentaire. L’autre, vous, est tout juste capable de faire mine d’engager le dialogue pour vous distiller ensuite son ordinaire mesquinerie et bassesse morale; quand il n’est pas juste bon à aligner des mots valises et à manier l’ironie grasse et balourde (« pensum libéral du Fig Mag »… quel bouffon).

              Allez champion, on en reste là pour ma part.

              1. Le problème, garçon, c’est qu’on attend toujours la précieuse solution qui devait surgir de ce ramassis de conneries éculées qui tu nous sert en t’écoutant parler. Des niaiseries reprises en long et en large dans les périodiques qui ne veulent rien dire de précis et qui ne servent, tout au plus,qu’à justifier l’ultralibéralisme, voir à emballer le maquereau à la criée. Comme disait Coluche : « quand on n’a que çà à dire, il vaut mieux fermer sa gueule ! » Je ne lui fait pas dire . Alors c’est quoi la solution ?

        2. Il y a méprise: je ne connais pas votre histoire, par contre, votre discours sur le FN est la copie conforme du logiciel mélenchoniste (trotsko-lambertiste, puis vingt années au PS, c’est dire l’imposture…), consistant à dénier toute préoccupation sociale au parti qui a siphonné son électorat populaire (voir sa pitoyable campagne contre MLP à Hénin-Beaumont).

          Mais continuez avec votre obsession sur le FN si vous pensez que là est votre ennemi de classe. J’ai pour ma part précisé qu’il faudra se rassembler au-delà du FN et du FDG si l’on veut déjà dialoguer et dépasser les lignes partisanes (c’est pas gagné, et c’est pas près de l’être un jour…)

          1. Anton : Un politicard en a copier un autre, en employant mot pour mot le même discours, du fait qu’il soit si juste et lumineux qu’il ne puisse être dit autre chose (le Fig Mag a encore frappé). Saurais-tu, Ô lumière incandescente (rapide) nous dire lequel ? Merci d’avance pour ton aide magistrale, après avoir répondu à la précédente restée en suspend…

            1. M’enfin papy, c’est pas à toi que je cause dans le commentaire. T’as pas d’amis ou bien ?

              (ah, et on s’en branle de ta vidéo)

          2. @ Anton
            Je n’ai pas d’obsession sur le FN . Pour être franc, je m’en fous . C’est un simple constat : on ne voit jamais une huile du FN en soutien d’un mouvement social . Et si celui-ci récupère des voix de l’électorat de gauche, c’est, essentiellement suite aux trahisons et aux circonvolutions du P.S et pas aux actions du FN en matière sociale . Marion Anne Perrine peut dire un grand « merci » aux gouvernants depuis quarante ans, ils lui ont bien facilité le boulot .
            Et qu’est-ce que ça veut dire  » se rassembler au delà du FN et du FDG », alors qu’il faudrait se rassembler autour d’un vrai projet, dont il conviendrait de surveiller que ceux chargés de le mener à bien ne le détournent pas au profit d’une caste quelconque ?
            Vaste débat !

            1. « Et qu’est-ce que ça veut dire se rassembler au delà du FN et du FDG »

              Contraindre les responsables politiques dont nous nous sentons proches(et que nous payons, qui sont nos employés) à:
              1- S’asseoir autour d’une table.
              2- Définir un intérêt commun (sur la sortie de l’Otan, de l’UE, de l’Euro, de Schengen, sur l’Europe des Nations, sur la question de la souveraineté nationale, de la submersion migratoire, de la place de l’Islam, de la désindustrialisation du pays, etc).
              3- Mettre en oeuvre les moyens de promouvoir cet intérêt commun.

              Ces questions sont débattues de l’extrême droite à l’extrême gauche, et se heurtent jusqu’à présent aux intérêts partisans de chapelles politiques (comme en atteste le récent échec du dialogue autour d’un front souverainiste, initié par Chevènement et Dupond Aignan), ainsi qu’à la crainte de voir le FN phagocyter l’initiative.
              Et oui, vaste chantier…

              1. @Anton
                « Contraindre les responsables politiques  »
                Fort bien ! Et par quels moyens ? ( autre que le coup d’état, bien sûr )

              2. Quand un employé ne s’acquitte pas de la tâche pour laquelle il est grassement rémunéré et qu’il trahit en permanence vos intérêts, vous faites quoi ?

                1. On le vire; après quoi, bien souvent, on s’aperçoit que la tâche qu’on lui avait confiée était, en réalité, irréalisable, et que ce n’était pas de sa faute ; mais on ne le réintègre pas pour autant.

              3. Sur les points 1 et 2, c’est en général assez facile ; puis, on s’aperçoit assez vite que le point 3 est irréalisable ( en grec, tout ça se dit d’un seul mot : Syriza )

                1. C’est la conclusion que certains ont tiré bien avant la gueule de bois grecque, lorsque Yiannis Milios et Yiorgos Stathakis se sont rendus (fin 2014 ou tout début 2015) à la City de Londres pour négocier avec les représentants de Goldman Sachs, Merrill Lynch et Nomura.
                  http://www.wsws.org/en/articles/2014/12/15/balt-d15.html

                  La question que je me suis personnellement posé (avant d’en tirer des conclusions) et à laquelle je n’ai trouvé aucune réponse, c’est: que sont-ils bien allé négocier au juste ?

                  1. @ Anton 21 h. 02

                    La poursuite de l’austérité en échange d’une réduction ultérieure de la dette, je suppose.
                    PS- Êtes vous celui qui signait Kiosk sur Marianne?

                    1. Pour poser pareille question, il y en a au moins un des deux que vous avez très mal lu.

                    1. @Anton
                      On le vire ? Soit ! Mais encore faut-il que tous le monde veuille le virer . Ce n’est pas le cas dans la Veme république .
                      Il y aurait ( peut-être ) un moyen, c’est que les 40% d’abstentionnistes votent blanc . Ce serait, au moins, un désaveux de la classe politique actuelle .
                      Mais faut pas rêver !

  6. Vous nous parlez toujours de droite et de gauche;

    Vous ne nous parlez jamais du potentiel d »enthousiasme
    à susciter qu »il est primordial qu’un candidat aux
    présidentielles ait.

    Qu’y a’t’il de pire pour les petits et sans grades de la
    politique, qui aiment néanmoins en discuter, que des
    candidats qui immanquablement génèrent un indicible
    ennui parce qu’ils n’ont aucune franchise et donc leurs
    discours ne sont que vides ou promesses dont ils se foutent
    qu’elles et se réalisent ou non. Avec EUX les débats sont
    une purge.

    EUX qui ? Hollande en premier et Valls qui se caméléonise
    de plus en plus en Hollande et aussi dans la Féodalité qu’est
    la Gauche quasiment tous ses Aristocrates qui se préoccupent
    bien plus de leur carrière que du bien commun.

    Il n’y en a que deux à Gauche qui ont conservé une bonne
    partie de leur naturel Royal et Macron.

    Si aucun des deux n’est candudat il est sûr que la campagne
    à gauche sera une croisade de pieds nickelés et mieux vaut
    tout faire même su l’on est de gauche pour que ce soit Juppé
    le prochain président.

    1. Je persiste à penser que la grossière erreur du ps pour les présidentielles de 2007, a été de saboter la campagne de Royal pour
      dérouler le tapis rouge à Sarkozy.

      Je persiste à penser que Royal, malgré tout ce que l’on a pu entendre ou lire, aurait fait un excellent chef d’Etat (bien meilleure que les deux autres).

      Mais le temps est passé, le mal est fait, aussi aujourd’hui, je n’arrive pas à voir au ps, qui peut s’en sortir pour le prochain rendez-vous de 2017 (sauf évènement majeur qui pourrait changer de cours des choses).

      Pour Macron, il n’est pas au ps, donc je ne vois pas pourquoi il participerait à la primaire, pas plus que je vois pourquoi le FDG y participerait.

      En ce qui concerne Hollande, je pense que tout président ayant exercé un mandat comportant ces fameuses « réformes » destructrices des piliers de notre pays, ne peut pas faire deux mandats, tant les Français quoique les sondages en disent, sont attachés à leur nation.

      Donc primaire ou pas primaire, et sauf situation exceptionnelle pour le pays, Hollande n’a que très peu de chance de passer.

      Dernièrement je suis tombée d’accord avec moi-même, et nous avons décidé que le mieux pour la primaire, serait de

      -> se présenter en binôme, :

      – chaque présidentiable étant accompagné d’un éventuel ministre de l’économie, et permettant enfin que les Français sachent la réalité des choses.
      – Fini les phrases bateau, les promesses non tenues, bienvenue aux discours francs et clairs.

      Certes, ils ne nous feraient plus rêver, mais au moins le réveil en serait moins douloureux.

      1. @Hélène dici
        Vous croyez que les postulants à la fonction suprême seraient suicidaires au point de venir dire la vérité, fusse à l’occasion d’une primaire ?

        1. @Alain,

          c’est en slalomant qu’ils se sont suicidés.

          On ne joue pas lorsqu’un pays est dans une si mauvaise posture.

          Et c’est d’ailleurs sur ce point que le candidat doit développer toute sa campagne,

          – à lui de savoir expliquer le pourquoi
          – à l’économiste qui l’accompagne de développer le comment.

          1. Hélène
            Vous savez comme moi que c’est la Veme et sa Constitution qui à créer cette situation . Sans changement profond des institutions, il y a peu de chance que les prétendants tiennent leurs engagements, quand bien même ils auraient une excellente analyse de la situation .
            Le hic, c’est que pour changer, il faudrait une classe politique totalement renouvelée, avec des convictions autrement qu’à géométrie variable .
            C’est pas gagné !

            1. Alors là, on ne partage pas le même point de vue.

              En effet, si la 5ème (pas colonne🙂 ) est un costume bien trop grand pour les candidats, ils ne pourront plus s’en servir aussi aisément que jusqu’à présent.

              Un chef d’état ne pourra plus diriger le pays, soit en agitant l’air, soit avec 25 % des Français qui le soutiennent.

              Ne me dites pas que vous n’avez pas remarqué que la grogne gagne désormais les indépendants et les couches supérieures de la société Françaises, celles dites « aisées ». Ca tangue.

              Fini les fanfaronnades et les doubles discours.

              Pourquoi croyez vous que les Français apprécient Macron ?

              Certainement pas à cause de ses propositions, mais

              – parce qu’il semble plus direct que les autres,
              – sans pour autant voler dans les plumes des Français.

              1. HELENE : Macron est plus « direct », comme Hollande était plus « raisonnable » que MELENCHON en 2012 quoi ! C’est pas demain que çà va changer… Hélène : vous pensez vraiment que les couches aisée grognent ou que celles que qualifiez « d’aisées » le soient tant que çà. d’autant que la classe moyenne est elle-même fractionnée en trois catégories par le CEDOC et Observatoire des inégalités, qui considèrent comment appartenant aux classes « moyennes » les personnes situées au-dessus des 30 % les plus pauvres et au-dessous des 20 % les plus riches. Le seuil de pauvreté est défini comme la moitié du revenu disponible (après impôts et prestations sociales) médian, le seuil de richesse au double.

                Les catégories populaires rassemblent tous ceux qui touchent moins de 1 239 euros pour une personne, 2 371 euros pour un couple et 3 189 euros pour un couple avec deux enfants. Les classes moyennes s’étendent de 1 239 à 2 231 euros pour une personne seule, de 2 371 à 4 410 euros pour un couple et de 3 189 à 5 556 euros pour un couple avec deux enfants. Les catégories aisées commencent à 2 231, 4 410 et 5 556 euros pour les trois formes de ménages que nous avons retenues. Si l’on fixe le seuil de richesse au niveau du double du revenu médian, on devient riche à partir de 3 042 euros pour une personne seule, 5 903 euros pour un couple et 7 718 euros pour une famille avec deux enfants.

                Il s’agit donc de la classe moyenne haute qui reste bien en dessous de la classe de la haute bourgeoisie comptant PDG de multinationales avec stocks option et parachutes dorés à la clé. Qui ne se trouvent pas mal avec HOLLANDE , même s’ils préfèrent toujours l’original de droite. Ce sont donc les classes moyennes basses qui commencent à sentir le vent du boulet, alors que depuis une bonne trentaine d’années elle avait réussi à passer entre les gouttes. mais le PS ayant fini de dépouiller les classes populaires après les avoir endormi sur la vilaine finance, n’ont plus qu’elle pour éviter de taper plus haut… Alors les « aisées », elle auront de l’eau au pied de leur villa bien après que la catégorie où vous vous situez aura été engloutie par le libéralisme.

                1. @Claude

                  Pensez vous que les médecins, les dentistes; les notaires etc. ne seront pas largement touchées par les réformes qui s’annoncent ?

                  Si vous ne le pensez pas, eux en sont parfaitement conscients.

                  Ces professions qui tenaient le haut du pavé grâce au « modèle Français », vont être laminées par le néolibéralisme.

                  1. touch « és »

                    bon, merde, maintenant je ne corrige plus, ça devient trop chronique chez moi.

                  2. Bien sûr, mais ils préfère un HOLLANDE ou un Sarko à un MELENCHON en pensant être le dessus du panier. C’est la classe moyenne faisant plus ou moins partie de la petite bourgeoisie. Les mesures prises par la clique de HOLLANDE frappent d’abord et sans dosage les classes les mal loties. ce n’est que faute de merles que ces soi disant socialistes en arrivent à s’attaquer aux grives en continuant à faire des courbettes aux faisans…Les classes aisées de la haute bourgeoisie subiront donc moins les mauvais coups (de ce genre de politique antisociale où il vaut mieux être très riche que très pauvre) que les classes inférieures ayant de moins en moins les moyens de s’en protéger..

    2. Lucno : Nous avons eu le  » potentiel » d ‘ enthousiasme avec le moi président qu’ en a-t-il résulté ?
      Il faut aussi se souvenir que les primaire ne servent qu’ à vous faire accepter un candidat désigné d ‘avance. Au final c ‘est l ‘ électeur qui vote. C’est l ‘ électeur qui a encore ( ?) le pouvoir de choisir.
      Mis à part l ‘ obéissance aveugle aux consignes après le premier tour, avec promesse d ‘avoir compris ce que veut l ‘ électeur.
      En 2017 nous aurons le choix entre la gauche ou la droit et nous élirons donc…. la droite. Peu importe le nom de l ‘ un ou de l ‘autre
      Bridé dans vos rêves et convictions, imbu de vous même vous préférez voter pour les mêmes qui vous pillent et détruisent le pays depuis mon général..

      1. Lancien,

        (je pense que voys êtes plus enclin au narcissisme
        littétaire qu’à lire correctement les propos des autres).

        C’est le contraire.
        Je voterai « Pour » des personnes que j »estime un minimum
        Franches et Honnêtes qui ne sont pas extrémistes et qui ne suscitent
        pas le sommeil profond pour espérer que l’on ait un(e)
        Président(e) ressemblant plus à Obama et Merkel
        qu’à Bush, Poutine, Sarkosy ou Hollande, Pesonnalités
        Politiques Hupocrites et Archaiques . ..

        Peu m’importe qu’elles soient dites de droite ou de Gauche
        Le compte est vite fait, il n’y a dans ce cas que
        Royal Macron et Juppé. Pour tous les autres je m’abstiens.

        Quand à votre Marine Le Pen qu’elle commence par
        apprendre la politesse, ce qu’elle n’a encore jamais fait
        il est vrai qu’avec un père cmme le sien c’était
        mal barré dés le départ.

        1. Pour trouver des politiques méritant un peu de respect, il faut avoir une sacrée vue .. Marine vous a insulté ou est-ce encore un de vos fantasmes? Il est vrai que comparé à un mélenchon elle joue petit jeu.
          Elle n ‘arrive pas à la cheville d ‘un casses toi pov’ con.
          Même juppe joue les d jeunes pour attirer des voix.

  7. D’accord avec Harpo et Alain sur la primaire pour moi aussi c’est le 1er tour. Inutile de faire « des rencontres », des « colloques ».

    1/JL Melenchon depuis longtemps s’est auto-proclamé le superman qui va tout régler.

    2/Cambadelis qui veut « réunir toute la gauche » mais à la condition expresse que ce soit un socialiste… mais bien sur!!!

    2/Et voilà -t-y pas que même mon SG du PC se met aussi à faire des « Rencontres » !!!!

    Je reste sur ma position première : 1er tour selon et 2ème tour selon!!! Mais ça craint quand même !!!

    Hélène je suis également d’accord sur votre premier post.

      1. Claude
        Oui et alors ? le 30 je suis allée à la manif pour ces 2 points et il y avait du monde et partout en France ça a bougé et le 4/2 je vais au Rassemblement Place de la Nation (le lieu a changé) pour les 8.

        1. @ Aurore

          Décidément, votre spécialité, à vous comme à Claude Carron, ce sont les manifs qui n’ont jamais aucune chance de déboucher sur quoi que ce soit :-)))

          1. Pourquoi ça vous défrise ?
            Ben j’ai essayé le macramé mais ça ne me réussit pas, donc je vais prendre l’air en allant manifester et j’en profite pour faire mes 30mn de marche à pied.
            Tout bénef pour moi

    1. @Aurore,

      moi aussi je d’accord avec vous, 1er tour selon et 2ème tour selon.
      Nous avons, Sylvie, vous et moi, l’avantage de la clarté.

      Mais si le ps veut organiser des primaires, je pense que ce ne serait pas de trop.

      Car il faudra bien qu’il n’y en ait qu’un qui se présente en 2017, et peut-être que celui-là sera notre « selon » du 2ème tour.

      Alors autant choisir en connaissance de cause et la primaire a cet avantage de mettre sur la table ce que les candidats veulent nous servir. (mais attention, cette fois ci pas de soupe hein🙂 )

  8. Hélène

    J’ai bien peur qu’avec tous ces Rencontres, Colloques, … la soupe qui sera servie sera épaisse en projets, en paroles…. et très liquide au moment voulu.

    Un planning de réunions qui ne servent qu’à alimenter les discussions pour les réunions, très peu pour moi. Donc j’attends pour voir le nom qui sera tiré du chapeau

  9. Tout à fait hors sujet :

    Je suis épatée par la tournure que prennent les relations internationales.
    L’Iran, Cuba, peut être pour bientôt un dialogue d’apaisement avec les Russes.

    Qui aurait cru cela il y a encore 3 mois ….

    Obama et Hollande gardaient ils le meilleur pour leur fin de mandat ?

  10. j’ai réfléchi longuement à cette problématique de primaire à gauche et je me dis

     » cela vaut il la peine de s’écharper pour quelques bandes de manches qui ne décident plus de rien depuis nombre d’années ? »

    parce que finalement, quelle importance que ce soit l’un ou l’autre qui nous emmènera de toute façon dans le même mur ?

    merci de votre attention, prenez tous soin de vous mes frères et sœurs…

Les commentaires sont fermés.