Une affaire d’orthographe


J’ai cru à une mauvaise blague. Mon fiston à une vraie bonne nouvelle. La polémique occupa quelques critiques de l’actuel gouvernement. D’autres, plus nombreux sans doute , n’y voyaient qu’une diversion. On croit savoir qu’elle vient du Figaro.

Si je comprends bien, une réforme décidée il y a 26 ans, votée il y a 8 ans, entre enfin en application. Et elle ne concerne que 10 mots.

Okay.

L’orthographe se simplifie tout seul. Certains, comme votre serviteur, y prennent déjà leurs aises. D’autres, par mode ou souci de faire moderne à l’heure de « l’internetisation » de nos vies, multiplient les charcutages et autres fécondations multi-lingues contre nature.

 

29 réflexions sur “ Une affaire d’orthographe ”

    1. ah oui, pas de dictée en espagnol (tout se prononce; sauf l’exception) l’anglais lui fait -très! fort; to get, get, get (she gets guts ! hier et demain.. sinon `to love` le risque d’être loved, ça fait bcp !) et puis ce n’est pas le sujet,

      ainsi l’erreur à l’état civil n’existe plus n’est-ce pas, impensable, vite détectée me semble t-il,
      ..par ex. M de Rolland, l’aïeul habitait le lieu-dit, le carrefour « les Reulans » alors s’appelait des Reulans (au souk) et ainsi de suite greffier.. (paque d’Estaing bricole sa noblesse)
      et les « Moreau » des p’tits fils de Maures, c’est ça.. magnanime Charles Marteau (pas marto, hein cé pas bo..)
      wiki corrobore mais étrangement: «al-Andalus » provient de (…) « landa-hlauts » (signifiant /composé de..)
      repris au VIIIe siècle et déformé phonétiquement en al-Andalus, suivant les étapes: landa-hlauts > landa-lauts > landa-luts > landa-lus > Al-Andalus.
      La roue tourne, la routine,
      paisible Académie, ..nous pareil: après la cantine la sieste,
      ..Academos donc, un (des nbx) héros grec, il sauva la capitale Hellène, -pas Hélène ! elle choppée par Thésée (avant Ménélas; autre longue histoire) alors de la destruction vengeresse par ses frangins Castor et Pollux.
      Son terrain, sa sépulture, son jardin dédiés, Academia (pourquoi pas) en banlieue d’Athènes sera acheté par Platon, ..suivi par Aristote.. le plan sympa,

      je m’égare encore 2 lignes et basta ! l'(es) accent(s) sur episteme, ..c’est quand -et où on veut ?! merveilleux !
      ‘tout se prononce’ j’écris, ..aussi-possible avec ‘ce’ ? (cela)

    1. J’ai ma réponse (Marianne.net.eli-pense etc.) Cependant le changement ne facilite pas forcément à la maîtrise…

  1. L’orthographe !? Il y a pire en ce moment. Les choses vont mal tournées… arrestation du Général Piquemal… Drôle de France avec un accent circonflexe sur drôle SVP

  2. @ Juan

    « L’orthographe se simplifie tout seul  » Euh, vous allez un peu trop vite, là…( L’orthographe se simplifie toutE seulE…)

  3. C’est pas mes ognons….hihi
    Sinon j’ai pas envie quˋon enlève les chapeaux de gendarme…et j’espère qu on n enlèvera jamais les tremas …non mais

    1. Pourtant, l’accent circonflexe, c’est bien  » l’inversion de la courbe  » tant attendue, non ?

  4. ça m’arrangerait plutôt ce coup là, de toute façon c’est déjà trop tard….
    l’orthographe n’est déjà plus le problème dans un sms

    comme si tout là haut, ils avaient un besoin compulsif de tout lifter, de tout botoxer..

    à mon humble avis, il y a comme une épidémie collective d’araignées qui se mettent à gratter sous les totoches

    1. Cher futur ministre de nos économies (dès que je suis élu, promis, cochon qui s’en dédit)
      J’essaie, depuis ce matin, de faire une phrase avec nénufar, pour tester mes nouvelles aptitudes orthopediques qu’elles sont belles, j’ai abouti à ceci, une bonne vieille blagouse:

      Dimanche au lieu d’aller votar
      J’ai été à la pêche à la grenouille
      et j’avais de l’eau…. ici faut rire, hein
      jusqu’au nénufar

    1. Tu quoque Claudius,
      je dis non !
      le changement c’est maintenant: on a droit de faire des pâtés en plus des pates
      Lusse-tu-crues ?

  5. Mais au fait juan….sommes nous entrés dans un monde parallèle….ou j’ai loupé qq chose…
    sarkozy passe chez Pujadas et rien .niet, nada, nothing, nichts…nulle part !

      1. une de Confucius que je ne connaissais pas, ça ne peut être que de lui, elle est tellement vraie..

      2. En psycho péda, on citait souvent celle-ci par rapport à la nécessité du « feed-back » en cours: « Quand un élève se trompe, c’est la faute de l’élève et quand tous les élèves se trompent, c’est celle du professeur ».

  6. les langues évoluent, changent toutes seules ?!
    tel ce mot nouveau alors sa nouvelle orthographe.. hein-que le néologisme reste libre.. Chouette !

    sinon les aider (une rectif, plutôt que réforme; on flippe déjà assez !) un coup de main aux mots, alors aussitôt & rapido déployés en twitt et texto (franchement c’est rigolo) pas de modif pour l’engueulade: en agrément plutôt que poilade en rire,

    dans l’anchois de dire des âneries (façon portion pizza; le sujet suit) ..moi aussi ça me détend !
    « par conséquent » ..camarade Juan, le jalon de qql dignité, pudeur, confiance (pas tjs l’empathie ou la sympathie) vrai aussi qu’on ne peut pas compter sur l’Académie (?.. transition !)
    je vous permet, invite même! d’user du ‘ti suisse’ en titre !
    ..savez-vous que le Francoprovençal est une minorité ? l’occase de la réduire ! ..laminer,
    aussi je pris le parti (sic) d’en rire, car c’était de l’humour n’est-ce pas (ni ça me regarde) vous êtes chez vous, la question ne se pose pas,

    certes le français pinaille, il gauloise et intellectualise (ce sujet rêvé ?) les acteurs -citoyens, se multiplient (tant mieux)
    est-ce que qql plainte vire ringarde, tel ex: « mon Dieu relisez vous ! vos fautes ! » alors le frouze plutôt profane et bienveillant, allant à l’essentiel: se comprendre, se lire,
    /zou une glissade: ‘autant pragmatique que laïc’ (laïque ?)

    je lis il y a qqls jours, ..je ne sais plus où, combien ni en quelle année.. bref, qqls nouvelles de la langue du français, des infos de ses néo locuteurs (amoureux donc; ou l’attrait d’une naissante richesse !?) ils s’inscrivent dans le boum d’une expansion optimiste !
    séduisant relief ! ne bougeons pas: ça vient !

    savez-vous.. il n’y a que la France & français où l’on peut lire dans un livre ou magasine « en français dans le texte »
    des prémisses, des impressions à l’horizon ? jouons !

    absolument Sylvie, même si ce n’est pas vraiment de l’ortho, ..tant qu’on n’enlèvera rien aux ‘copains’, dont l’étymo: couper-le-pain, Et le partager donc.. peuvent bien ôter le H insensible ou une L à Apollon, mais un P lui suffit !
    merci pour ‘nichts, tiens je te l’échange avec ‘zilch’ = ‘que dalle’ en anglais..

    j’ai déblogué (on dit ainsi ?) ce billet dans l’Obs, le lien: « ..que 10 mots » avec un p’tit mot, et il est passé ! (oui ils sont rudes)
    ..Aah ben non ! ils l’ont effacé après 20′.. suis-je si malveillant et vulgaire.. /édulcoré et renvoyé (après j’arrête)

    une langue pour tout le Monde, commune, ..je sais ça fait louche, disons que l’anglais est « bien pratique », une autre pour faire ses courses ou talocher les gamins, en famille, et ça irait bien !

    sale temps pour le Canard Enchainé

    1. Coucou tisuisse
      Et que va devenir la dictée de pivot sans ces pièges…plus de zéro pointe ….déjà qu¨n a autorisé des zaccords hasardeux et qu on ne plus se moquer de z haricot ….☺
      ne pourrait on pas dédramatiser les fautes plutôt que des éliminer….on pourrait par exemple ne plus mettre de zéro aux dictées ….juste relever les erreurs les compter et noter la persévérance quand leur nombre diminue. …ca serait un sacré cadeau à tous les enfants dislexiques ou en difficulté …

  7. Une initiative intelligente pour une fois.
    Pour que nos chères têtes de crétins d ‘ élèves continus de donner l ‘ illusion d ‘ être instruit, on simplifie l ‘ orthographe. Désormais tu écriras comme tu parles, ce qui promet de franches parties de rigolade .

    1. Tu te contredis tout seul la denrée. Ce beau et si juste texte parle des « vieux » : ces gens du passé que tu hais tant, toi, l’homme d’avenir qui refuse de parler de ce qui fâche les fachos pour que çà puisse revenir. Il parle aussi du besoin d’humanité, donc de non rentabilité mercantile pour laisser l’importance de la priorité de l’humain. Ce que ne propose pas ta cheftaine bourgeoise… C’est un très joli camouflet aux prétentions des « bouffeurs » d’oxygène politicards et affairistes. Des lieux solidaires et fraternels. Voilà ce qu’elle demande. C’est souvent ce dont je parle et pourquoi tu m’invectives à longueur de messages. Il faudrait savoir. Il faut non seulement écouter la beauté du texte dans sa forme, mais également savoir entendre et comprendre ce qu’il demande en profondeur.

  8. Ton commentaire pour ne pas changer, reflète ta bêtise et ton crétinisme. Quoi que le crétinisme poussé à ce point relève de l ‘ exploit.
    Peux tu me dire doux crétin, où je déclare haire les vieux.
    Tu accumule les mensonges petit paon pour espérer exister.
    Petit homme, petite mentalité, petit gribouilleur, mais grand imbécile.
    Bon , pour ne pas te vexer un peu plus, où en est ta pétition pour ta copie de l ‘ex urss.

    1. lancien :Excuse-moi, Ô sublime splendeur, d’avoir osé venir perturber ton champ de neurones bouffé par les doryphores sidéens, pendant que tu finissais de relire (eu égard au syndrome du poisson rouge) pour la vingt-septième fois, le dernier Tintin illustré, ayant pour titre racoleur : « Tintin chez Marine ». Je comprends que tu n’arrives pas à comprendre la teneur profonde de mon dernier message en parlant de fond (tu n’est pas habitué et tu n’es pas équipé pour) car, même les aventures de Tintin, c’est très dur à assimiler pour un lepéniste.

      Oui, je le reconnais honteusement. Ton esprit aussi perspicace que vif (à chopper les conneries en plein vol) a enfin réussi à me démasquer. Je ne suis même pas un petit « gribouilleur » comme tu le dis si complaisamment dans ton dernier message (d’une telle intelligence que j’en suis tout estomaqué), mais un vilain copieur mégalo qui prétend écrire des polars, alors qu je me contente de m’inspirer de tes propres écrits si instructifs et créatifs.
      A ce sujet, il va bien falloir que je songe à partager mes royalties avec ton auguste personne… Encore merci de ne pas me poursuivre en justice pour avoir pomper sur tes œuvres géniales. Je me dépêche de finir ce texte car une irrésistible envie de rire m’impose de laisser le clavier, du fait des saccades qui me secouent fortement la carcasse. Sois fier, tu es un con, certes, mais un con utile. Ne gamberge cependant, pas trop, car tu risques de nous faire une apoplexie et il serait bien dommage de perdre un tel élément.

Les commentaires sont fermés.