JLM 2017 ?


Il est plus jeune que d’autres, et nous allons le suivre, sans doute l’aider. Je ne partage pas toutes les idées de Mélenchon, loin de là. Et d’ailleurs, il le reconnait dès la première phrase de son premier message officiel.

Dans les désaccords, j’en pointe déjà dès cette première déclaration – comme cette attaque contre les « cruels bureaucrates à Bruxelles. » Je  n’aime pas ses clichés. Mais…

Mais l’Europe a écrasé la Grèce. L’Union européenne a écrasé le berceau de la démocratie.

Bref.

Melenchon veut incarner une révolte, la « France insoumise ». J’ai davantage de points communs avec lui qu’avec Hollande. C’est aussi simple que cela. Et pour l’instant, le réflexe légitimiste d’une cohorte de socialistes déçus empêche de se projeter ailleurs. Quant aux écologistes, comment dire ? Nous écrivions ici que la candidature d’Eva Joly était une erreur en 2012. Alors en 2017…

Nous nous amuserons, par ailleurs, à dresser la comparaison des programmes de François Hollande et d’Alain Juppé. En 2017, choisir entre centre-droit et droite tout court versus l’extrême droite n’est pas un choix.

La déchéance de nationalité est plébiscitée par une opinion droitisée dans les sondages. Laissons Hollande tenter sa primaire, mais à droite.

Bon courage à toutes et tous.

Bienvenue !

Sans être forcément  d’accord sur tous les sujets, je crois que nous réagissons de la même façon : on ne peut vivre heureux au milieu d’une marée montante de misère ou de gêne. On ne peut vivre content quand des ouvriers qui défendent leur emploi sont condamnés à de la prison ferme. Surtout quand de puissants personnages restent impunis. On n’aime pas baisser les yeux quand on voit notre pays à la remorque des États-Unis d’Amérique entrer dans la logique de guerre tous azimuts. Ou quand nos dirigeants se font mener par le bout du nez par madame Merkel. Ou quand la France doit demander la permission d’adopter son budget à de cruels bureaucrates à Bruxelles. Nous ne supportons plus qu’on se paye de mots avec la République et ne voir partout que des monarques, petits et grands, usent du pouvoir comme d’un privilège personnel. Monarchie présidentielle, richesses produites par le travail de tous accaparées par une poignée d’oligarques, inégalités révoltantes, communautarisme haineux, l’argent maître de toutes décisions, non, ca ne peut plus durer. Nous nous rebellons. Notre vote peut profondément changer le cours des choses. Sinon quoi ?

L’action collective  est notre  force. Nous allons affronter d’acides campagnes de dénigrements et de falsifications, des flots d’argent, des pluies de sondages improbables, un concert médiatique permanent pour faire de cette élection une nouvelle fois une comédie personnalisée sans perspectives. Tout sera fait pour nous écarter du seul but qui nous motive : permettre à chacun de mener une vie vraiment humaine, libérée de l’angoisse du lendemain sur une planète respectée et dans un monde pacifique. Une utopie ? Non, c’est le seul projet raisonnable compte tenu de la situation actuelle et du futur qui nous est annoncé. On peut y parvenir. Cela dépend de nous. Nous ne nous laisserons pas voler l’élection la plus importante de notre pays. Nous ne voulons pas permettre qu’elle se résume à une nouvelle comédie de querelles superficielles entre gens qui, de toute façon, appliquent les mêmes politiques et adoptent les mêmes mœurs monarchiques dès qu’ils sont au pouvoir.

Les malheurs dans lesquels s’enfonce le pays ne tombent pas du ciel. Ces sont les résultats concrets de politique froidement décidées. Elles sont menées au service de la finance dans toute l’Europe, sous la main de fer de la Commission européenne, en application des traités européens imposés aux Français par supercherie ! Nicolas Sarkozy hier, avec ses gouvernements du centre, de la droite et des transfuges du PS, est coupable. François Hollande, ensuite, avec ses gouvernements PS/EELV qui ont mutilés la vie de millions de personnes, est coupables. Ils ont abaissé le pays et piétiné nos principes républicains les plus essentiels. Les deux comptent sur l’épouvantail Le Pen pour vous faire abandonner vos convictions à la porte du bureau de vote au premier comme au deuxième tour. Ces trois-là sont très forts quand tout le monde a peur. Peur de tout, et même d’eux quand le dégoût qu’ils inspirent pousse à l’abstention.

Agir dès maintenant c’est refuser de se laisser intimider.

L’année 2017 est propice à l’action. Nous votons en avril, nos voisins allemands en septembre. Tout peut changer. Surtout que les présidents de l’Europe ont décidé de rédiger un nouveau traité européen…

Mettons-nous donc au travail. Il s’agit d’enraciner solidement notre rebellion. Pour cela il faut accumuler des fonds et des participants à l’action. Jusqu’au mois de juin, il faut appliquer un premier programme de travail méthodique. N’attendez pas les consignes pour agir. Faites ce que vous trouverez de plus utile et convaincant pour élargir le nombre de ceux qui peuvent nous rejoindre et nous aider. Chacun peut aussi constituer un groupe d’appui dans sa rue, son entreprise ou sur internet. Bref là où on vit sa propre vie, là où l’on rencontre les autres.

Mais vous pouvez aussi trouver sur ce site des idées à mettre en œuvre, des projets auxquels participer. N’oubliez pas de proposer vos talents ou vos savoirs faire professionnels, tout cela est très précieux. Plus il y aura de signataires plus nous serons forts en ressources, imagination, dévouement. Plus nous auront de dons, mêmes petits, plus libres nous serons. Car s’ils ont les millions, nous sommes nous des millions !

Il nous faut à la fois convaincre et entraîner. L’idée essentielle c’est de s’adresser au plus grand nombre de ceux qui nous entourent. Notre but est de leur rendre le goût du futur.

Fidèlement,

59 réflexions sur “ JLM 2017 ? ”

  1. JUAN vous vous ferez mal aux adducteurs tant que vous ne réussirez pas à vous équilibrer entre votre désir de justice sociale et vos tabous de ne pas explorer la possibilité que les tarés de bruxelles nous emmènent droit dans le mur par pur intégrisme dogmatique auquel répond les gouvernements qui se succèdent..

    personnellement je trouve très intéressant Mélenchon que j’écoute à chaque fois que carron ou quiconque balance un extrait ici, mais je ne l’ai jamais entendu parler de quitter l’euro qui tue la France…c’est tout le problème…

    le FN murit sur le fumier de la pensée unique et les tabous libéraux

    résultat, il ne résoudra rien de plus que n’importe quelle âne politique qui se présentera contre lui s’il n’explore pas lui même cette hypothèse comme résolution de problème de base à toute autre idée d’avenir pour notre pays…

    Mélechon est un futur tsipras qui s’ignore s’il n’aborde pas cette question préalable avant 2017

    1. J’ai lu cet article de Causeur et crois moi ça a éclairé ma lanterne..,..

      Je t’en mets un extrait ci-après et tu comprendras que toute personnalité qui aura l’extrême audace de s’élever contre l’euveau d’or
      sera banni à tout jamais de l’establishment.

      « Comme souvent, c’est Alain Minc qui avait tenté de donner le la.

      Il y a quelques mois, le théoricien du « cercle de la raison » l’avait décrété : Marine Le Pen entrerait dans « l’arc républicain » à une condition et une seule.

      – Qu’elle abandonne la préférence nationale ? Non.
      – Qu’elle renonce à supprimer le droit du sol ? Pas davantage.
      – Qu’elle ne rétablisse pas la peine de mort ? Non plus.

      –> Ce qui, aux yeux du puissant président des autoroutes du Nord et de l’Est de la France, pourrait rendre fréquentable la candidate FN à l’élection présidentielle de 2017, c’était d’accepter la monnaie unique européenne. »

      comme quoi, tout est pardonnable, mais pas la sortie de l’euro (on préfère qu’il explose tout seul)

      http://www.causeur.fr/euro-fn-le-pen-philippot-36730.html

      1. Oui mais alors, là, si les fidèles commentateurs de Juan se mettent à lire (pis : à diffuser !) ce mensuel nauséabond, zemmourien et affligé de toutes les phobies imaginables, on est vraiment foutu ! Vous imaginez dans quel désarroi perturbant vous allez plonger M. Carron, ce brave groom de la République à venir, sixième du nom ?

        1. Ca ne surprendra personne ici, je lis la presse d’ absolument toute tendance, pourvue qu’elle soit bonne.

          En l’occurrence, ce billet est très intéressant, et on est absolument certain de ne pas le lire ailleurs. Les infos qu’il donne sont elles fausses ? non.

      2. HELENE

        je prends appui sur une logique et un raisonnement qui n’appartient à aucune autre chapelle que celle qui établit qu’il est impossible de prétendre qu’un pays structuré pour être à 35 € de l’heure ne peut être compétitif par rapport à un autre à 7€ sans distorsion de concurrence, sans aménagement fiscal, sans plan industriel spécifique, sans aménagement social…

        tout le reste, m’importe peu, la politique est devenue un numéro d’illusionniste, en particulier en France qui suit désespérément la teutonie, pays qui possède une banque en état de faillite même pas virtuelle et qui donne des leçons de conduite budgétaire à toutes les contrées du système euro..

        aujourd’hui, il n’y a personne en mesure de faire un bras d’honneur à tout ce merdier…dommage, Mélenchon est quelqu’un qu’on aimerait suivre, si peu qu’on apprécie sa culture et son volontarisme. C’est un feu de paille au sein de l’UE parce que les français sont prêts à suivre celui qu’on leur désignera le mieux le moment venu.
        tsipras s’est pété la gueule, et les grecs continuent de crever la bouche ouverte…

        il n’y a pas de solution au suicide collectif en cours…le problème de société se résoudra de lui même quand la finance aura explosé,…dans la douleur, certes, mais j’espère pas dans la violence. Comme quoi je suis encore optimiste…

        1. je suis tout à fait d’accord avec toi, mais j’ai les années d’expériences où tous ceux que je suivais sur le plan politique ont été trainés dans la boue parce qu’ils disaient non à cette Europe là : Chevènement, Seguin, Gaino etc.

          Ils sont petit à petit entrés dans le rang parce que la manipulation et la pression dépassent largement les frontières françaises.

          Maintenant, cela n’a plus vraiment d’importance, pour moi l’Europe est morte, on la fait vivre sous assistance respiratoire, les us et les russes intensifient leur guerre par pays interposés (bientôt nous serons en première position) et le système financier est en train de se casser la figure, alors …..

            1. ah oui ! L’insee ! C’est comme le coup de la richesse par habitant du pays, basé sur le PIB… A chaque fois il m’en manque un paquet ! C’est quand le rappel ?

    2. « mais je ne l’ai jamais entendu parler de quitter l’euro… »

      Cadeau.

      « Nous n’avons plus aucune illusion sur l’Union européenne. Nous avons vu comment la Banque centrale européenne a écrasé un parlement à Chypre et un gouvernement national démocratiquement élu en Grèce. Nous préparons donc un #planB au cas où notre proposition de renégociation loyale serait refusée. Nous ne renoncerons ni à notre programme ni à la souveraineté du peuple français pour rester dans l’euro. Et nous savons que les plus belles coopérations scientifiques (CERN, Arianespace), industrielles (Airbus) se sont construites avant l’euro et hors de l’Union européenne. »

      http://melenchon.fr/2016/02/03/europe-les-illusions-demmanuelle-cosse/

      Ou « Mélenchon durcit le ton sur l’euro pour 2017 » ici : https://www.mediapart.fr/journal/economie/260116/melenchon-durcit-le-ton-sur-l-euro-pour-2017

      Sur Youtube complétant l’intervention de Lordon : https://www.youtube.com/watch?v=FFkUkm-L5A8

    3. Voir la conférence du plan B où est sérieusement abordée la question de la monnaie en présence entre autres de Frédéric Lordon.. Mélenchon vois surprendra…🙂

  2. « Et d’ailleurs, il le reconnait dès la première phrase de son premier message officiel. »

    Désolé de devoir rabaisser votre suffisance, mais je viens de récouter le message officiel en question : à aucun moment Mélenchon ne reconnaît votre désaccord avec lui. D’ailleurs – et je conçois que l’oubli vous choque –, il ne parle même pas de vous, ce vieux politicard recru.

  3. Maintenant on sait que le PS n’est plus à gauche….
    Melenchon est certes imparfait mais sur l’essentiel je suis d’accord…
    Mais veut il vraiment le pouvoir ?

    1. Oula, c’est plus compliqué que ça …

      Pour l’instant, il rend service à Hollande en lui épargnant les primaires (que seraient les primaires sans Mélenchon qui représente environ 10 % de l’électorat.

      Ensuite, il cherche plus à reprendre les voix que le FN a prises à la gauche et prépare ainsi, si il y arrive, une force pour 2022.

      Re-ensuite, si il arrive à faire dans les 15/17 % au premier tour, les cartes seraient redistribuées autrement que jusqu’à présent.

      Enfin, son talent, si il réussit sa campagne, peut aider à gonfler les rangs de l’assemblée de députés de gauche.

    2. Sylvie : Il le veut pour le peuple, en créant à la suite de « l’intronisation », une Constituante pour mettre en place une sixième république mettant fin à la république monarchique de la 5e et propose donc audit peuple sa candidature pour ce faire.

      1. Carron….pour nous convaincre , ils poussent tous le bouchon un peu loin, Melenchon comme les autres….je ne me fais guère d’illusions sur les déceptions à venir s’il était élu….mais c’est pourtant celui que je préfère et le seul qui essaiera de résister et s’il n’y a pas de déceptions ce ne sera que de bonnes surprises 😀 Et c’est avec un grand plaisir que je l’écouterai à midi …

        1. Comment les gens plusieurs fois déçus ne pourraient-ils pas douter encore ? Il y a ceux qui espèrent en craignant une nouvelle déception, ceux qui se la joue affranchis en feignant le dédain comme pour assurer leurs arrières en disant : « je vous l’avais bien dit » en cas de reniement des promesses, et ceux qui, comme moi, sont décidés à aider cette candidature en la pensant sincère, mais tout en restant vigilants.

          1. (aussi) le prèz de la Conf. Helvétique Johann S-Ammann du parti libéral radical prononça un « Youp’pie ! ..ou-bien »

            – nân personne ne peut vivre sans (la) gauche ! c’est un plan à tourner en rond, ..ou le ronron d’une bâille béante,

            (et) Clémentine A, comment la trouves-tu ? ..je suis trop subjectif (ni ne lâche Ségo)

            1. Clémentine, j’ai l’impression qu’elle se cherche, là. Il se passe tellement de choses d’un seul coup qu’elle semble ne plus savoir vers quelle direction aller. Il lui reste deux directions à choisir : soit elle continue à suivre LAURENT dans la connerie de primaire ne servant qu’aux socialistes solfériniens, soit elle se ravise et suit MELENCHON, mais je crois qu’elle n’osera pas. Du moins, pas dans le début de son envol… Ceci dit, ce n’est que ce que je pense et je peux (aussi) me tromper…

        2. Moi j’ai beaucoup de plaisir à le voir ou à l’entendre.
          Il écrit formidablement bien.
          C’est un des rares à me donner du punch, même si je n’attends pas grand chose, étant donnée la situation mondiale déplorable.

  4. Le problème, c’est pas tant le fauteuil présidentiel, c’est les législatives qui suivront : si la gauche du P.S ne fait pas une percée significative ( l’idéal serait qu’elle renvoie le PS au niveau du PASOK ), nous serons repartis pour discuter du sexe des anges pendant encore au moins cinq ans .

  5. Mélenchon ne manque pas d’originalité, il devient le candidat auto-acclamé, vive lui ! Pour un mec qui voulait en finir avec ce régime… Qu’on en termine définitivement avec la Ve République, on crève de cette ultra-personnalisation du pouvoir encore plus considérant l’infinie médiocrité du personnel politique actuel.

    1. Et oui mais pour virer la cinquième monarchique et sa représentation en ultra personnalisation depuis 1958 voulue par Charles de Gaulle, qui plait tant au peuple, il fallait bien en passer par là démocratiquement, non ? Vous auriez préférer un coup d’état, des larmes et du sang ? Ce qui n’empêche pas d’en finir en changeant la constitution…

      1. Ce qui n’empêchera rien du tout puisqu’il ne sera pas élu. Dites donc, votre alternative, elle est un peu basique tout de même mais vous allez l’air d’y croire. Quelque part, j’aimerais bien aussi retrouver un peu de foi.

        1. Magoo :Vous êtes apprenti devin ou vous savez des secrets qui nous manqueraient ?

          Je pense que vous vous gourez, d’autant qu’en très peu de temps, il est en train de réveiller le sentiment citoyen et de permettre à tous ceux qui se sentaient floués depuis plus de trente ans.

          Ils ont ainsi la possibilité de participer à une grande et belle aventure, comme sait en réserver ce peuple qu’on traite souvent avec mépris en haut lieu, en le taxant de rassemblement de veaux et qui s’avèrent parfois des lions indomptables. La houle se ^prépare et pépère ne tiendra pas le coup avec son pédalo…

          1. Je me suis fait peur tout seul lisant le titre : « 40 économistes font confiance à François HOLLANDE  » mais non, rien à voir avec les 40 pingouins qui veulent une primaire pour voir le cirque du balancier perdurer…Il suffisait juste de regarder la date pour comprendre combien ils avaient été inspirés : avril 2012. Et oui, juste avant : « je hais la finance » et « le changement c’est maintenant », évidemment ! Faudra tout de même vérifier si la plupart d’entre eux ne fait pas partie des signataires pour la primaire, ce serait marrant ! On vérifie ?

            http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/17/nous-economistes-soutenons-hollande_1686249_3232.html

        2. Elu pas élu, il ne faut pas oublier que l’on vote tous les jours en faisant nos achats. On peut encore ne rien acheter (ou le stricte stricte minimum) et retirer son argent des banques jusqu’à obtention de ce que l’on crois être juste. Donc rien n’est perdu élection ou pas élection on est suffisamment nombreux pour agir dès maintenant si l’on veut.

    1. en dessin j’aime bien.. ça monte ça descend (y color) alors de l’argent, ..je le pense encore et tjs: il y en a plein !
      ils le disent (3’35 »)
      et la bulle ?! à la fin (topo vidéo)
      bubble en anglais (ça ne change rien) ou le marché gourmand.. l’art (?) de vendre des pommes par ex. dont l’arbre n’est pas encore planté. Le fric en mythe.
      L’avidité n’étant pas le seul grain de sable ni l’urgence, disons les deux ensemble.
      La spéculation copine avec taux l’intérêt, lui habite chez la bank centrale qui garde un œil au frigo (gourmet?)

      Que morfalou s’enrichisse ne me dérange pas,.. même si on ne participe pas ? ..mais si ! quand il va dans le mur ou pète la bulle cé nous qu’on nettoie..

      bref, railler la finance est carrément légitime, mais.. comment dire.. elle a les reins solides ! faut ‘compter’ avec elle, d’ailleurs son sobriquet idoine « le nerf de la guerre », ..facile de la dauber, avant! d’être président (hein Fanfoué)
      ces micros iles aux mégas banks (ni facil d’imaginer leurs colossales & astronomiques tonnes de blé !) faciles à envahir, on a le mode d’emploi n’est-ce pas..
      « qql’part » ça nous arrange, .. »nous ?! »

    1. bonsoir Sylvie, (et) c’est bcp ? ça ne me semble pas, ni je me rends compte. Aussi je le soutiens; il me manque juste qql détail technique (disons interne)

      1. ti suisse : en l’état actuel des choses en France et en si peu de temps (il a lancé son appel jeudi après midi et le samedi midi il en était à plus de 37000 soutiens). En deux jours donc. Il n’y a pas grand candidat qui puisse faire çà actuellement. Pourvu que çà dure. En ce cas il aura eu raison de bousculer la table en proposant sa candidature au peuple, car çà démontrerait que celui-ci était demandeur d’une autre façon de faire de la politique et en dehors des éternels bricolages de parti où de plus en plus de citoyens ne se retrouvent pas.

  6. HELENE

    oui c’est assez bien résumé sur le temps imparti.

    c’est repris par le monde maintenant mais ça fait un moment déjà que ce scénario est brossé par des observateurs des marchés et certains économistes…ils sont généralement peu relayés…

    nous finirons bien par avoir un vrai état de l’esbroufe ou du braquage en cours, en particulier depuis 2008. auparavant, c’était déjà quelque chose, mais le plus incroyable c’est que rien n’a été réglé à l’époque

    après les transferts massifs de fric du public au privé, les braderies colossales de biens publics, le truandage des stats économiques, va falloir que nos tronches pourries se décarcassent pour tenter de faire oublier leurs turpitudes à ces niveaux. On peut leur faire confiance, avec les médias, ils vont bien réussir à nous faire croire qu’on n’en a pas fait assez…

    faut gober de plus en plus gros, pour beaucoup de gens mal informés ça commence quand même par devenir indigeste..

  7. JLuc M.. je me doute de qql arrangement, magouille ou coup bas entre ‘camarades’ (sorry Ice; aussi devrais-je courir après ceux qui m’échappent..)
    JLuc ‘le véhément’.. on ne peut pas dire qu’il sort du bois, ou est-ce un loup ? sinon éculé de dire: la nature a horreur du vide. Je suis d’accord avec vous (la plupart; Juan comme souvent) Hélène hier soir et ce matin, etc.
    Europe (Stan) mon (2°) passeport, rouge à croix blanche ne change rien, ..alors autres filiations dont qqls personnelles ou est-ce ‘culturel’ ? franchement, oui je comprends qu’elle dérange, pas moi !

    ‘marrant’, il n’y a pas si longtemps il agaçait.. j’ai raté qql occase, ni flatteuse, de te saluer cc, pas cette fois ! je te sais soudé ..surtout ton nez de cycliste ?! alors Le spécialiste du Méluche, bien obligé de m’en remettre ..Et à toi !
    Inutile de te dire: « n’en fais pas trop » ..car trop tard😉
    sans dèc, j’y pensais (en causais à Aurore?) docker ado, pousseur d’assoce, de polar, tout en conviction.. Chapeau !

    JLuc M.. est-il le seul à tartiner la Marine ? opiniâtre ! ni calcul ni girouette ! à la stratégie & tactique limpide: Feu !

    JLuc M.. un gars de gauche, enfin ! sans offense Npa, Pc, Lcr, Lo, Pg, Fg.. désolé, vrai touriste je me perds facilement (et lent)
    est-il recuit ? pas plus que Besancenot par ex. Tiens, JFoué Copé s’inscrit aux primaires, content Nico, héhé..

      1. « appuyer » fait ! ..je lirai plus tard,

        l’Europe.. « le monde de la finance », comme très bcp d’entre nous me gave et même davantage ! n’empêche, je n’arrive pas à lui mettre tout sur le dos, ni j’ignore que cette « Union » serve aussi! à aggraver, déplafonner les prix (et libérer les goulus; ni que européens)

        vaste sujet.. l’Europe. Le Capital aussi; lui n’a pas de frontière, au contraire ! n’importe quel caillou lui suffit pour y accrocher sa « raison sociale » ..oh pis ça va m’énerver.. (et le lunch à préparer)

  8. @ti Suisse
    Bonjour je suis frontalier avec la Suisse et comme 14000 autres j’ai servis de variable d’ajustement pour leur économie. Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi ce serait à mes compatriotes de financer mon chômage alors que j’ai cotisé en Suisse. Je suis dans une région où les personnes qui exercent leur métier en France ne peuvent pas s’y loger. Le logement et la nourriture et les charges y sont tellement élevées que cela oblige d’aller travailler en Suisse ou de déménager. Les écarts de salaires sont tels qu’il y a une forme d’annexion territoriale. Lorsque j’ai fait signé les documents chez Unia il m’a été dit : je suis Suisse et j’ai voté pour que les emplois soient réservé aux Suisses… Cette personne n’avait pas réalisé qu’avec l’ouverture des frontières le logement des frontaliers coûtait le double du reste de la France et que d’aller travailler en Suisse devenait une question de vie pour les frontaliers. Lorsque j’ai proposé alors de fermer les frontières, alors là, cette personne n’était plus d’accord.
    En résumé il faut que les français restent en France pour travailler avec des salaires 30% inférieurs et ne puissent pas se loger dans la zone frontalière pour laisser la place… Est ce que je noircie la situation ?

  9. bonjour Bertrand, heu.. c’est gentil d’avoir pensé à moi.. perso (habitude ou principe) dès-que c’est technique ou administratif, je demande aux camarades, à ma femme (comme moi elle est bi nat.)
    je dirais: déléguer + personnes qualifiées = efficience, productivité, fertilité. Si Stakhanov était bien élevé ? aucune idée,

    bref, je sais -aussi la Suisse grinche de ses nationaux habitant en France, car moins cher (?) non, évitant qql impôt.
    Ne sont-ils pas 70 000 frontaliers ? disons tout l’arc lémanique et Jura,
    .. très franchement Bertrand, ni je confirme ni infirme quedal alors t’épargner qql ânerie (des fois je me dénonce)
    sinon « se plaindre » comme souvent x multiples raisons: prix élevés mais du taf Et bien payé, le français (albanais, portugais..) content de pouvoir frimer en BMw, surtout dans son bled d’origine, car hélas ici l’individu blasé* (ma vieille Peugeot nickel!) et le suisse de l’avoir sous la main,
    ..oui-mais*: des jalousies ! Et de sévères disparités,
    le culturel ? lui me chiffonne (…) d’ailleurs Daesh l’a bien compris, ..aïe & stop ! ..sinon m’égarer,

    ps, ma femme abonnée à ‘Frontalier mag’ (?!) l’occase, pour moi, de l’entendre jurer.
    Je ne t’ai pas aidé (mais) t’ai prévenu, bonne journée

      1. cool et content (cc.. mercix!) je n’ai vu que 2 extraits (un posté chez Elvis Presley) je mets ce lien de côté et le regarderai en entier plus tard (ce soir probablement)

Les commentaires sont fermés.